AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Killing is not so easy as the innocent believe ♢ Maelly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

sorciers
avatar

morsures : 7519
inscrit(e) le : 20/07/2013
célébrité : jennifer lawrence
crédits : tumblr & bazzart & BLASPHEMY

MessageSujet: Killing is not so easy as the innocent believe ♢ Maelly   Dim 6 Mar - 18:04



Killing is not so easy as the innocent believe




« Nan sérieux pars pas putain ». Il fallait se rendre à l'évidence : elle n'était pas faite pour quelqu'un. Elle avait du mal à se supporter plus d'une journée – d'où la nécessité de dormir. Il ne fallait donc pas s'attendre à croiser le regard fondant de Jillian face à un quelqu'un qui l'attirait. Elle avait n'avait aucune pudeur, et bien au contraire, sa frivolité était la base de sa personnalité. Malheureusement, elle était incapable de discuter sans avoir la sensation de faire du mal à quelqu'un. Alors que le jeune homme qui l'accompagnait se levait brutalement de la banquette pour emprunter la sortie, elle l'observait l'air triste. Il était un ami, ni plus, ni moins. Un ami, certes rencontré en soirée, mais il ne fut jamais plus que cela. La sorcière n’éprouvait en aucun cas, du plaisir à faire éprouver du chagrin à une personne dont elle appréciait la personnalité. Il était difficile de se faire un jugement, Jillian avait tendance à toujours juger son instinct, et malheureusement elle faisait sans doute encore trop confiance au sexe opposé. La blonde détourna finalement le regard en fermant les yeux tandis que violemment la porte du grill se claquait. Il ne fallait pas, s'acharner à croire qu'elle était là uniquement pour chauffer, c'était en elle : toujours renoncer aux règles et être proche physiquement et psychologiquement. Les câlins étaient vitaux pour la blonde, c'était comme ça et jamais elle ne prendrait plaisir à changer sa personnalité pour quelques idiots qui ne savaient pas se contenter d'une amie. Il fallait donc qu'elle se fasse tatouer qu'elle ne voulait pas être en couple et que les abrutis étaient priés de garder les tentatives pour eux ? Cela pourrait faire un tatouage unique en son genre, avec des petites fleurs et pourquoi pas des petits papillons. Enfin bref, ce rendez-vous n'en avait jamais été un, était terminé.

La demoiselle soupira alors pour attraper son sac, chopper un crayon qui trainait et l'utiliser subtilement pour en faire un chignon, avec des mèches qui semblaient vouloir s'évader, mais cela n'avait pas grande importance, de toute façon : elle n'avait pas sorti les talons et encore moins le décolleté. Enfilant par la suite sa veste en déplaçant vaguement son regard sur le bar, ses clients, sans prêter attention aux regards comme elle devrait pourtant le faire. L'agression ne fut en aucun cas un déclic du point de vue du jugement d'autrui, comme si elle refusait de reconnaître que cela pourrait recommencer tout en gardant conscience. La blonde était un paradoxe, elle pensait même trop pour une blonde sans doute. S'extirpant de la banquette en attrapant son sac pour se diriger vers la caisse avec le ticket entre les mains : payer pour deux n'était sans doute pas non plus dans les objectifs de la soirée. Il ne fallait pas jouer avec les coeurs, et elle ne le faisait pas, mais c'était bien les autres qui voulaient jouer avec son cul à chaque fois qu'elle dansait un peu trop.





© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Killing is not so easy as the innocent believe ♢ Maelly   Mar 8 Mar - 19:12



Killing is not so easy as the innocent believe




S'il y avait bien quelque chose pour laquelle Maellyan était doué, c'était bien la chasse. Il avait fait ça toute sa vie. Mais avant se trouvait la traque. Ce moment où il devait suivre sa proie, la trouver, l'approcher. Il le faisait rarement. Les choses étaient simples avec les loups et les vampires. Ils étaient pour la plupart bien trop sauvages, bien trop monstrueux, trop suffisants pour se douter que quelqu'un pouvait bien attenter à leur vie, ou même y réussir. Il les méprisait. Pour son histoire familiale, pour tout le reste. Pour les morts qu'ils semaient derrière eux, pas si loin que ceux que lui-même laissait, mais c'était différent, n'est-ce pas? Non, ce qui ne lui était pas habituel, et un peu dérangeant, était les contrats qu'il ne maîtrisait pas. Il avait trop besoin d'argent pour se permettre d'en refuser un, mais l'envie ne manquait pas parfois. Surtout lorsque le nom qui figurait sur son contrat était celui d'une sorcière. Le Pritchard n'avait rien d'un peureux, il ne l'était peut-être même pas assez, mais il se méfiait de la magie, et son expérience lui avait prouvé qu'il n'avait pas vraiment tort de le faire. L'instigateur même du contrat ne lui inspirait pas confiance, mais la somme proposée lui avait fait taire le peu d'humanité qui lui restait. Alors il avait décidé de l'honorer tout de même. Mais sans s'y lancer à cœur perdu. Il fallait qu'il étudie. Comportement qui était beaucoup plus celui de Christopher que le sien, mais il ne s'y pencherait pas dessus maintenant.

Le chasseur s'était pour cela rendu au Mystic Grill. C'était la première fois qu'il y mettait les pieds, mais de source sûre, c'est à dire son grand-père, il savait qu'il s'agissait du bar fréquenté par pratiquement toute la ville. S'il voulait trouver quelqu'un, c'était forcément par là qu'il fallait commencer. Et Maellyan n'avait rien contre le fait de mêler travail et plaisir, à savoir un bon verre de bourbon, qu'il commanda en s'accoudant au bar. C'était un endroit plutôt stratégique, il pouvait observer les arrivées et départs, avait peu de chances d'être pris par surprise, et pour ne rien gâcher, les barmans - et barmaids - avaient tendance à parler énormément. Pour se détacher un peu du boulot ingrat qu'ils exerçaient, ou alors simplement parce qu'ils aimaient le contact avec les gens. Sincèrement, ce n'était pas vraiment ce qui préoccupait le Pritchard. Il était, pour le moment, parti du fait qu'il ne tomberait pas automatiquement sur Jillian Hale juste en le souhaitant, il n'était pas aussi utopique, mais il se disait qu'il pourrait habituer les habitants de Mystic Falls à sa présence. Il ne pouvait décemment montrer une photo de la jeune femme, si elle était connue en ville, il voulait éviter les mouvements de protection indésirables qui se déclencheraient forcément. Faire tourner une photographie, si on était pas flic, ça engendrait inévitablement la méfiance, et c'était loin d'être son but.

Alors qu'il commandait un nouveau verre, son regard fut attiré par un couple assis sur une banquette. S'il ne s'y connaissait pas, il dirait qu'il s'agissait d'une scène de ménage. Pour prouver qu'il avait raison, l'homme se leva, un air de déception sur le visage, pour partir du Mystic Grill, laissant la demoiselle toute seule. Il aurait détourné le regard si son visage n'avait pas rappelé la photographie qu'il avait reçu en même temps que son contrat. Il se demanda brièvement quoi faire, lorsqu'elle se dirigea vers le comptoir où il se trouvait, sans aucun doute dans le but de payer. Avec un sourire, il décida de s'adresser à elle. L'approche la plus banale était souvent la meilleure. " Je sais pas s'il était pressé, mais c'est pas le plus galant ton copain." Il fit une pause, lui offrant un sourire. " Je peux t'offrir un verre? ça compensera un peu ce qu'il t'a fait perdre."  Le problème de Maellyan était qu'il avait tendance à être un peu trop familier, avec absolument tout le monde. Il n'aimait pas le vouvoiement pour la distance que cela mettait entre les gens, et il avait le physique du bourrin, alors pourquoi ne pas en adopter les habitudes? " T'en fais pas, c'est pas une mauvaise tentative de drague, promis. Je viens de m'installer en ville et on m'a dit que le mieux pour se faire des contacts était de se jeter à l'eau. Je suis pas vraiment un expert." Maellyan se mit à rire. Il avait l'avantage de toujours avoir un sourire accroché aux lèvres, rarement feint.
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
avatar

morsures : 7519
inscrit(e) le : 20/07/2013
célébrité : jennifer lawrence
crédits : tumblr & bazzart & BLASPHEMY

MessageSujet: Re: Killing is not so easy as the innocent believe ♢ Maelly   Mer 9 Mar - 22:02



Killing is not so easy as the innocent believe




Mentir, se mentir à sa propre personne, et par moments simplement se fier à son coeur sans jamais écouter les conneries des autres. La demoiselle ne voulait pas se taire, s'écraser, et passer pour cette fille fragile que tout le monde voyait en elle. L'amitié sincère, la vraie, était donc rare désormais, trop. La blonde ne vivait que pour ça : ceux qui guidaient sa vie, ceux qui avançaient à ses côtés et qui devaient continuer plus loin que son corps ne pourrait jamais le supporter. Jillian n'aimait pas le dramatique, elle préférait le positif, cette idée tellement rare qu'était le bonheur, cette possibilité d'embrasser pleinement le moment de sincère bonheur que procurait les instants volés d'une vie dédiée à l'autre. La sorcière ne parvenait plus à croiser le regards des gens sans se sentir différente, jugée. Ceux des médecins, qui la voyait comme un espoir, un cas qui pourrait supporter des traitements sur le long terme, au fil des années peut-être contribuer à la résolution de cette condamnation profane. Il n'était nullement question de jugement dernier dans cette histoire, et après tout : les vampires existaient. Dieu pouvait remballer ses tongs, son pilou-pilou – un plaid - et bouffer ses chocolats Milka en silence. La demoiselle avait la foi en sa propre force, mais surtout en cette bonté qui brillait même chez le pire : cet éclair qui pouvait pétiller d'un instant à l'autre, ce sourire qui pouvait s'esquisser d'un seul moment à l'autre ou tout simplement cette main qui pouvait se glisser dans sur une autre dans un minuscule, peut-être minable, élan d'affection. Ce soir, sans doute qu'il fallait mieux se dire qu'elle faisait cela pour lui, et désespérément, elle le pensait du fond du coeur comme elle pensait que cette maladie ne la tuerait pas, mais qu'elle ferait le premier pas dans quelques années.

La blonde, face à la casse, tendait une somme approximativement supérieure à celle réclamée par le serveur, alors qu'un son semblait se diriger dans sa direction : une voix. La blonde vint alors à détourner le regard dans la direction du… de l'homme, il n'était plus jeune, enfin il n'était pas vieux, mais clairement pas un étudiant. La sorcière l'observa, son sourire était visiblement naturel, ou alors il tentait de draguer avec le sourire d'un gosse de dix ans. La demoiselle observa vaguement la sortie en effectuant un geste de la main, innocent avec un sourire timide, mais elle souriait sincèrement. Puis vint instinctivement la proposition d'un verre, Espérance vint à se détourner alors immédiatement avec un air confus en plissant légèrement les lèvres avec un regard curieux. Elle secoua négativement la tête avec un visage aimant observant à nouveau la sortie du bar – enfin restaurant, tout le monde s'en foutait de la description de toute façon. « Il ne m'a pas fait perdre du temps, il en a gagné, il ne le sait juste pas ». Elle était sérieuse, elle pensait du fond du coeur qu'il n'était pas question de perte, mais bien de gain de temps. Plus son sablier s'écoulait, plus ceux des autres gagnaient des minutes. Ils ne voulaient pas comprendre, mais elle s'en foutait.  Puis vint la suite de la remarque, l'inconnu venant directement se présenter comme un nouvel habitant qui semblait avoir de la décontraction à revendre et certainement plus de rire que la plupart des habitants. La blonde détourna vaguement le regard pour finalement s'approcher en haussant les épaules : après tout, elle n'avait qu'un chat chez elle et son pyjama ne s'envolerait pas. La demoiselle s'installa alors sur une chaise du bar « J'suis pas le genre de fille qui s'la joue bombe sexuelle qui se fait désirer, donc pourquoi pas, avec plaisir ». Déposant son sac à ses pieds pour entourer la lanière à sa cheville pour observer l'homme qui semblait extraverti. « Un dilemme s'offre donc à toi. » Affichant un sourire en appuyant ses bras sur le bar sans cesser de l'observer. « Si tu es du genre chiant, et pas drôle, tu devrais m'offrir un verre d'eau, parce que se prendre un verre d'eau dans la tronche c'est super sympa dans les films. » Exagérant le clignement d'oeil en laissant échapper un léger rire. « Mais si tu as un minimum d'humour, tu peux m'offrir un chocolat chaud, et tu peux même m'appeler Jillian. » Elle ne comprendrait donc jamais, que c'était comme cela, qu'elle fut frappée un soir : l'espoir en l'humanité.






© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Killing is not so easy as the innocent believe ♢ Maelly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Killing is not so easy as the innocent believe ♢ Maelly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Killing Dissent /Sou Duvalier.
» La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts
» EASY CANICHETTE NOIRE 7 ANS TRESOR DE VIES 59
» What about playing chess?
» My loneliness is killing me... [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-