AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Ven 8 Fév - 20:38



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Caroline ne comprenait pas ce qu’elle faisait de mal dans ses relations. Pourquoi elle gâchait toutes ses relations amoureuses ? Damon venait de la larguer. Il l’ignorait totalement. Pourtant, elle n’avait pas l’impression d’avoir été trop collante cette fois-ci. La jeune femme désespérait terriblement. Pourquoi aucun garçon ne voulait rester avec qu’elle durable. Etait-elle si insupportable que cela ? Bon bien entendu, Caroline n’ignorait pas qu’elle pouvait se montrer exaspérante et mesquine parfois mais elle était comme cela. Elle n’avait rien changé et même dans tous les cas, Damon n’avait pas cherché à lui expliquer pourquoi il ne voulait plus d’elle. Dans son désespoir et surtout mal être. Caroline s’était mise à boire au point d’être terriblement saoul. Et ce n’était pas la première fois en plus. La vieille, elle s’était également laissée à la boisson et Matt avait eu la gentillesse de la remmener chez elle. Matt était vraiment adorable comme garçon. Cependant, Caroline s’était senti une nouvelle fois blessée par Damon qui n’avait pu s’empêcher de l’envoyer boulet alors qu’elle voulait essayer de lui faire dire pourquoi il l’avait lâchement laissé tombé. Assise sur une table, elle demanda à l’une des serveuses si elle pouvait avoir encore un verre. Cette dernière hésita et Caroline se mit alors à la supplier. Les craintes de la serveuse étaient fondées, la fille du sheriff saoule n’était pas une bonne réputation. Elizabeth Forbes était capable de demander la fermeture du bar rien que pour cela. Alors qu’elle regardait désespérément son verre vide, elle sentit une présence à côté d’elle. Les yeux pas vraiment claire, elle releva son visage pour voir Matt.

« Ah ah ah Mattinou, ça va ? » dit-elle totalement à l’ouest tenant difficilement sur son fauteuil.
© Belzébuth


Dernière édition par Caroline S. Forbes le Jeu 2 Mai - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Mer 13 Fév - 23:37


Il est inquiet, c'est le moins que l'on puisse dire. Depuis son pétage de plombs, sa soeur a disparu et n'a donné aucune nouvelle et, cela a beau ne pas être la première fois, Matthew ne peut s'empêcher de s’inquiéter pour elle. Où est-elle, que fait-elle, avec qui ? Faut dire que les fréquentations de Victoria sont loin de plaire à Matt et, dieu seul sait ce que ses amis lui feraient faire. Elle a déjà fini au commissariat de multiples fois et, si Mme Forbes n'était pas une amie de la famille, au courant de leur situation, les frères Donovan auraient déjà fini en foyer depuis longtemps. Combien de fois l'a-t-il déjà récupéré en mauvais état, sous les effets nuisibles de la drogue ? Il ne sait pas, il a arrêté de compter. Peut-être qu'elle était tout simplement en manque, qu'elle est partie parce que sa dose était plus importante à ses yeux que son seul et unique frère. A cette idée, il serre sa main sur le téléphone qu'il tient entre les doigts. Cela doit faire la énième fois qu'il l'appelle, toujours en vain. " Tu fais ch*er Vick ! " Il envoi valser le téléphone à l'autre bout de la pièce. En plus d'être angoissé, il est surtout en colère que sa soeur ai osé l'abandonner comme leur mère l'avait fait avant elle. Il lui en veut énormément ; d'être partie, de ne rien avoir laissé comme mot, absolument aucun. Il lui en veut de prendre le même chemin -sans ambition- que leur mère. Il lui en veut mais, il s'en veut à lui-même aussi. Il aurait aimé pouvoir faire quelque chose mais, jamais il n'a réussi à influencer sa soeur dans le bon sens. Cet échec est une chose qui le chagrine énormément mais, jamais il ne le lui dira. C'est peut-être sa soeur mais, faut pas abuser. Au jour d'aujourd'hui, il en a marre donc, elle veut gâcher sa vie ?! Qu'elle le fasse ! Cela lui fait ma au coeur mais, il est conscient que rien ni personne ne changera Vicky. Elle est comme elle est, qu'on le veuille ou non... Il soupire longuement, juste avant de prendre son manteau. Son patron lui avait donné quelques jous de congés mais, étant donné qu'il tourne en rond à la maison, Matt décide de reprendre plus tôt que prévu.

Arrivé au Grill, il se dirige vers le vestiaires des employés lorsqu'une voix attire son attention près du bar. Caroline... Un sourire triste s'impose à lui. Il pensait qu'elle se tiendrait à carreaux après ce qui s'était passé hier soir mais, apparemment, la belle a bien du mal à retenir certaines leçons. Il s'approche d'elle par derrière mais, elle remarque aussitôt sa présence. Faut dire que la serveuse le fixait d'un air de dire qu'est-ce que tu fais là ?? donc, pour la discrétion, c'est raté. " Ah ah ah Mattinou, ça va ? " " Mieux que toi apparemment... " dit-il en faisant signe à la serveuse de reprendre le verre vide devant son amie. Il est hors de question qu'il en boive un de plus et, à l'occasion, il dirait deux mots à sa collègue... " Qu'est-ce que tu fais Car' ? Allez, lève toi ! " Tant bien que mal, il la soulève par dessous l'épaule et la tient par la taille. Elle est dans un état second, ce qui le fait rire malgré lui. " Tu t'es assez hydraté pour la journée, non ? Viens, je te ramène. " Son rire était nerveux, évidement. Il fait signe qu'il payera plus tard. La disparition de sa soeur occupe déjà pas mal ses pensées, c'est vraie mais, la vue d'une amie dans cet état l'inquiète d'autant plus. Il l’emmène dehors ; un peu d'air frais lui fera certainement du bien. D'ailleurs, qu'est-ce qui a bien pu lui arriver... ? " Qu'est-ce qui te prend Caroline ? -lui demande-t-il alors, l’installant dans sa voiture- Ta vie n'est pas assez pimentée comme ça, t'as envie qu'on te remarque par tous les moyens, même les mauvais ? "

Spoiler:
 
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Ven 22 Fév - 23:09



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Caroline avait envie de boire… encore et encore. Le verre appelait le verre. Caroline ne voulait boire qu’un verre ce soir là, mais elle avait dérapé une nouvelle fois, comme la veille. Pourquoi avait elle besoin de boire ? simplement parce qu’elle perdait totalement confiance en elle. Elle se détestait parce que personne ne semblait l’aimer vraiment. Tout le monde s’arrêtait à la fille superficielle et refusait de voir qui elle pouvait être vraiment. Enfin, cela ne concernait pas ses amies, Elena et Bonnie… quoi que parfois, elle se posait la question de savoir si elles voyaient qui était vraiment Caroline. Lorsqu’elle vit la serveuse devant elle regarder de manière insistante droit devant elle, la blondinette se retourna et vit Matt. Un sourire idiot apparu sur le visage de la jeune femme. Elle était heureuse de le voir même si elle devait reconnaître ne pas vraiment être proche de lui. En réalité, elle ne le connaissait pas vraiment même si il avait eu la gentillesse de la ramener chez elle la veille. Il fit alors un signe à la serveuse qui prit son verre.

« Hey ! » s’exclama t’elle en fronçant les sourcils.

Elle ne répondit pas à la question de Matt et elle était bien trop pompette pour empêcher Matt de l’attraper. Elle n’avait clairement pas assez de force. Elle pouffa de rire face à la remarque de ce dernier et se laissa emmener par lui. Bizarrement, elle appréciait son contact. Elle le suivit dehors et respira profondément une fois dehors. Elle ferma les yeux se laissant totalement porter par Matt. Il l’emmena jusqu’à sa voiture et elle s’installa mollement avant de commencer à sangloter face au propos de Matt. Lui aussi pensait comme tous les autres, que son seul désir dans la vie était de se faire remarquer et cela faisait particulièrement mal à la jeune femme. Il fallait dire que dans son état, elle serait capable de rire dans quelques instants et de repleurer immédiatement à la suite. Oui, elle n’était pas vraiment belle à voir.

« Mais je n’ai jamais voulu cela. Pourquoi tout le monde voit en moi qu’une cruche qui ne cherche qu’à attirer l’attention. Pourquoi tout le monde refuse de voir que je suis plus que cela ? » dit-elle, une fois que Matt arriva devant son poste de conduite.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Dim 24 Fév - 16:58


Le temps de faire le tour de la voiture pour s'installer devant son volant, Caroline était déjà tournée vers lui, un air hébété et désespéré à la fois. Les joies de l'alcool... " Mais je n’ai jamais voulu cela. Pourquoi tout le monde voit en moi qu’une cruche qui ne cherche qu’à attirer l’attention. " Matthew ne peut s'empêcher de sourire tristement ; c'est vrai que que beaucoup de monde s'arrêtait à cette image là mais, il est de loin celui qui peut le mieux comprendre que, parfois, un tel comportement cache une peine profonde. " Pourquoi tout le monde refuse de voir que je suis plus que cela ? " Peut-être parce qu'elle ne laisse le pas temps aux gens de voir plus loin que cela, qu'elle ne prends pas soin de montrer autre chose et que sa tendance à se cacher derrière ce masque bloque les autres à la voir autrement. Avant de lui répondre, il lui remet une mèche derrière l'oreille. Elle est dans un sale état et ce n'est pas ce petit geste qui lui rendra sa dignité mais, il en avait envie, tout simplement. " Je... je sais pas Caroline. Peut-être que tu devrais commencer par être toi même. " Il laisse un silence -tout petit- s'installer avant de poursuivre. " Je ne parle pas de l'image que tu veux montrer de toi aux autres mais, être vraiment celle que tu es au fond de toi. " Il lui désigne la ceinture de sécurité des yeux avant de mettre la sienne. " En attendant, je te conseil de calmer tes pulsions avec l'alcool parce que ce n'est pas ça qui arrangera les choses. T'as de la chance que je sois là avant ta mère à chaque fois parce qu'elle ne serait pas aussi tendre. " Non, elle se ferait surement engueuler et, connaissant la belle, cela l'aurait poussé à déconner encore plus. " Je ne dis pas ça pour t'embêter Car' mais, pour ton bien. " Et, bizarrement, c'était vrai. Malgré qu'ils n'aient jamais été très proches, Matt ressentait une sorte de besoin de veiller sur la blondinette depuis la veille. Il mettait ça sur le compte de l'absence de sa soeur et son envie de protéger quelqu'un mais, il y avait autre chose, une chose qu'il n'avait pas envie d'approfondir. Pas maintenant en tout cas. Du coin de l'oeil, il la regarde comater sur le fauteuil passager. C'est vrai qu'elle est belle, comment n'en a-t-il jamais pris conscience ? Lorsqu'elle ressent son regard sur elle et le regarde, il refixe la route. Ils sont tout près de chez elle de toutes façons. Le temps de chercher une place devant la maison, de se garer et, hop, le voyage est fini. " On est arrivés. " dit-il avant de sortir de la voiture pour aller lui ouvrir la portière.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Sam 2 Mar - 17:11



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Alors qu’elle attendait une réponse de Matt, ce dernier entreprit d’abord de lui remettre une mèche de cheveux. Un frisson parcouru le corps de la jeune femme. Pour la première fois, elle reconnu regarder autrement ce joueur de foot. Ils n’avaient jamais eu d’affinité et pourtant Caroline était entrain de se dire qu’il était peut être autre chose qu’une simple masse de muscle. Si seulement il n’était pas l’ex d’Elena, elle lui aurait sans doute sauté dessus depuis un petit moment. Il fallait dire qu’il était assez séduisant. Mais ce soir, une nouvelle variable s’offrait à Caroline en l’écoutant parler. Il n’était pas simplement qu’une masse de muscle, il était peut être aussi un romantique attentionné, et non un sale con avec les filles.

« Oh arrête on dirait ma mère. Elle est déjà suffisamment chiante comme cela. » dit-elle sèchement lorsqu’il commença à la sermonner.

La relation unissant Caroline et sa mère était plus que complexe. On ne pouvait pas dire qu’elles s’entendaient, non pas du tout. Pour la blondinette, rien n’était pire que vivre avec sa mère. Elle aurait tellement aimé pouvoir être avec son mec et son nouveau compagnon. D’ailleurs, Caroline ne manquait jamais une occasion de le faire remarquer à cette dernière, en ajoutant qu’elle avait fait fort pour avoir tellement dégouté un homme qu’il en ait devenu homo. Oui, Caroline faisait vivre la vie dure à sa mère… et sans véritablement raison fixe. Elle faisait payer à sa mère le départ de son père alors que cette dernière n’y était pour rien. Caroline souffrait de l’absence de son père mais pas seulement de cela. Sa mère travaillait beaucoup trop, si bien que Caroline savait qu’elle se retrouverait dans une maison vide dans quelques instants. Comment Mme Forbes pouvait-elle se faire passer pour une mère alors qu’aux yeux de Caroline, elle n’en était pas une ?

Laissant le ronronnement de la voiture et l’alcool la bercer, elle ferma les yeux, se tenant sur le côté et se servant du dossier comme oreiller. Elle ouvrit ses yeux lorsqu’elle sentit un regard sur elle. Les yeux ouverts, elle observait à présent Matt qui semblait avoir légèrement rougis. La jeune femme eut un léger sourire et elle se mit à contempler les traits masculins du visage de Matt. Il était particulièrement séduisant. Il arrêta finalement la voiture, et Caroline le vit partir avec regret de la voiture. Elle resta ainsi à regarder une place vide et elle ne bougea qu’en sentant la froideur de la nuit dans son dos. Matt venait de lui ouvrir la porte.

Caroline sorti difficilement de la vieille voiture de Matt. Ce type était totalement fauché et c’était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquels il n’avait véritablement intéressé Caroline. En sortant de la voiture, elle s’appuya sur Matt. Il était actuellement une véritable béquille. La blondinette remit sa robe afin qu’elle ne remonte pas trop et elle plaça un de ses bras autour du cou de Matt. Elle était un véritable point mort à la limite de se laisser traîner. Elle eut un ricanement sans la moindre raison puis elle posa son regard sur Matt qui essayait difficilement de l’emmener chez elle.

« Tu dis que je dois être moi même, mais je serais comment à ton avis ? »


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Sam 2 Mar - 18:04


" Tu dis que je dois être moi même, mais je serais comment à ton avis ? " Voilà une bonne question. Sans se rendre compte, Matt reste immobile un instant, à la recherche d'une réponse valable à cette question mais, malheureusement, faut se rendre à l'évidence, il ne connait pas assez bien la belle pour lui répondre clairement. " Je ne sais pas... " dit-il en reprenant la marche vers la maison de Caroline. " ...parfois tu te montres assez franche et spontanée, cela te rend plus naturelle que d'ordinaire et... " Il hésite un instant. " ...je te préfère comme ça. " C'est vrai quoi ; il préfère largement lorsque la blondinette ne sourit pas à tout va, histoire de faire plaisir à tout le monde ou juste pour se faire aimer. C'est -entre autres- ce qui la rend si hypocrite aux yeux de tous mais, au fond, Matthew suppose que c'est une sorte de carapace. Sa soeur en avait créé une pour ne pas vivre dans le néant que leur mère leur avait laissé donc, il est bien placé pour remarquer lorsque quelqu'un se réfugie sous un masque pour cacher ses peines. En parlant de masque... Matthew replace à nouveau ses cheveux -à croire que c'est un toc de sa part- tout en essayant de la faire tenir debout, le temps qu'elle lui dise où est cachée la clef de secours et qu'il ouvre la porte d'entrée. Une fois que c'est fait, il la soulève du sol, entre et referme la porte avec son pied. Le chemin, il le connait ; il est venu la ramener hier donc, cela n'a pas du changer entre temps.

Il est rassuré de voir que Mme Forbes n'est pas à la maison puisque, lorsqu'il rentre dans la chambre de Caroline, il la dépose une fois de plus -délicatement- sur le lit. Une mère penserait de suite qu'il va lui sauter dessus pour la violer et, s'il aurait été un autre genre de type, il aurait sans doute profité de la situation. A a place, il se contente de la regarder... plutôt l'admirer. Dans son état éméché, elle le fait sourire. Faut croire qu'elle a besoin d'être soûle pour être elle même et, cette idée lui vole aussitôt ce même sourire. C'est triste mais, pourquoi se sent-elle obligée de cacher sa fragilité et son naturel sous une tonne de préjugés et étiquettes en tout genre ? Pour le peu qu'il sache, Mme Forbes n'est pas du genre à donner ce type d'éducation. Un instant, il reste là, sans rien dire à la regarder. " Je... je vais te laisser. " finit-il par dire lorsqu'une envie de se coucher à côté d'elle lui traverse l'esprit. " Ca ira ou veux-tu que... " ...je reste avec toi ? pourquoi pas pour la nuit ? Ok, j'avoue : j'ai besoin d'une douche froide. " ...que j'appelle Elena ? Ou Bonnie peut-être, dis moi. "
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Mer 6 Mar - 12:36



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Caroline écoutait à moitié la réponse que lui offrait avec difficulté Matt. Etre franche et spontanée ? Il lui semblait l’avoir toujours été. Du moins franche, cela n’avait jamais été son problème. D’ailleurs, elle l’était tellement que parfois on pouvait la qualifier de méchante. Mais il avait peut être raison… quoi qu’il en soit, elle était bien trop saoul pour y réfléchir correctement.

Elle le regarda trouver difficilement la clef et l’ouvrir. Elle le suivit à l’intérieurement. Elle vit dans son regard un mouvement de soulagement comme si il était rassuré de voir la maison vide. Elle eut un petit sourire en coin. Elle était sûre que cette maison serait vide lorsqu’elle rentrerait. Pour la belle jeune femme, sa mère était mariée à son boulot et parfois Caroline se demandait si le shérif se souvenait avoir une fille. Portée par Matt, elle fut déposée sur le lit. Instinctivement, elle ferma les yeux mais elle n’en oublia pas la présence du footballeur.

« Non pas Bonnie… ni Elena… » dit-elle totalement vaseuse.

Elle se redressa difficilement et elle attrapa la main de Matt temps qu’il était à sa portée. Elle avait une question à lui poser. Elle se souvenait soudainement que lui aussi était seul… enfin elle ignorait si il était en couple ou non, mais elle voulait dire seul dans le sens où lui aussi n’avait pas de mère digne de ce nom pour s’occuper de lui. Et pourtant, il était si gentil, si attentionné… si beau.

« Reste avec moi. » dit-elle doucement.

Elle le tira vers elle pour qu’il prenne place sur le lit. Elle le sentait quelques peu mal à l’aise mais elle était heureuse de l’avoir prêt d’elle. Il la réconfortait. Elle alla ensuite se blottir dans les bras de Matt. Il était si chaud. Il était à la fois puissant de par ses muscles et moelleux comme un nounours. Elle eut un rire à cette image puis reprit son sérieux.

« J’ai une question, comment tu fais toi ? Pour ne pas être aussi amer avec une mère absente ? »

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Mer 6 Mar - 18:41


Entendre un " Reste avec moi. " de sa part m'incite à sourire mais, lorsqu'elle me tire vers elle, je ris beaucoup moins. Que fait-elle ? Nan, nan, nan, ce n'est pas une bonne idée mais... pourtant, je me laisse faire sans rien dire. Je m'assois d'abord à ses côtés, juste avant d'étendre mes jambes pour lui faciliter la tache lorsqu'elle se blotti contre moi. Bizarrement, je me sens bien. Je sais que la situation pourrait être interprétée d'une toute autre manière mais, à vrai dire, je m'en moque. Je fini par détendre mes muscles, jusqu'alors tendus comme un string. J'ose même une caresse sur ses cheveux lorsque je l'entends rire toute seule. " J’ai une question, comment tu fais toi ? Pour ne pas être aussi amer avec une mère absente ? " Je baisse mon regard vers elle. Surpris par sa question, je ne sais pas comment y répondre et ravale ma salive. " Si c'est pour parler de ma mère, je préférerais m'en aller. " dis-je d'une voix paradoxalement calme. Je dis ça mais, je ne bouge pas pour autant. Ce n'est qu'une menace comme une autre, comme pour lui faire comprendre que je n'ai pas envie d'en parler. Ma mère a toujours été comme une épine sous le pied, une des celles que l'on n'arrive pas à se débarrasser. Au final, on s'habitue à la douleur et, si jamais quelqu'un viendrait à nous l'enlever, elle nous manquerait. Oui, ma mère, c'est tout ça mais... n'empêche que j'ai été sec avec Caroline et je m'en veux tout d'un coup. " Désolé, je ne voulais pas dire ça. Enfin si mais... pas comme ça. " En y réfléchissant, ce que j'ai dit aussi pourrait porter à confusion. Si je ne suis pas ici pour parler, pourquoi suis-je là ? Bonne question. Je m'inquiète beaucoup trop pour elle d'un seul coup, non ? Je fixe un point invisible devant moi pour essayer de penser à autre chose qu'à Caroline dans mes bras ; autrement dit, impossible à faire. Je sens son souffle sur un de mes bras, sa poitrine monter et descendre au rythme de sa respiration. Son odeur -à laquelle je n'avais jamais fait attention avant- a empreigné sa chambre et, je me surprends même à la savourer jalousement. Lorsque je pense avoir oublié la tension que sa question m'avait mis, je soupire. " Je ne sais pas... " dis-je comme si je n'avais rien dit avant. " Je suppose qu'à force de recevoir les coups, on fini par apprendre à les encaisser sans montrer qu'on a mal. On se forge une image en gros... " ...pour ne pas montrer ses souffrances. En faite, elle et moi, nous ne sommes pas si différents en fin de compte... Inconsciemment, je baisse mon menton et dépose un baiser sur le haut de sa tête. Un geste tendre et protecteur, un de ceux que j'aurais pu faire à ma soeur. Seulement voilà, ce n'est pas ma soeur... Je refixe le point invisible devant moi pour ne pas paraître encore plus déstabilisé que je ne le suis. Après tout, je tiens l'une des plus belles filles du lycée dans mes bras, elle est complètement soûle et nos hormones d'adolescents nous joueront surement des tours d'un moment à l'autre. Rien qu'à cette idée, je ravale ma salive à nouveau. " Elle rentre à quelle heure ta mère ? " demande-je sans réflechir, avant de me sentir rougir.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Dim 10 Mar - 23:22



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Lorsqu’il menaça de partir, Caroline eut un léger vent de panique et elle attrapa fortement le T-Shirt de Matt. Hors de question qu’il la laisse seul. Si c’était pour faire cela, elle aurait préféré rester à boire dans le bar de la ville. Elle l’écouta lui offrir une réponse qui ne l’aidait pas vraiment. Elle voulait comprendre comment il arrivait à être aussi pragmatique et surtout aussi peu en colère contre sa mère. Le pauvre avait vraiment du s’élever tout seul, c’était de notoriété dans le lycée. Et tout le monde se surprenait à ne pas le voir partir en vrille comme sa sœur qui était la parfaite toxico du lycée.

Dans ses bras, elle ferma les yeux. Elle se sentait bien avec lui, totalement apaisée. C’était bien la première fois qu’elle avait cette sensation s’y agréable. Damon se montrait si méchant avec elle. Elle avait toujours eu cette sensation de passer au second plan, de naître là que pour satisfaire ses désirs et une fois que cela était fait, elle devait surtout par l’ennuyer. Oui, c’était bien décidé, elle détestait Damon.

Matt sorti la jeune femme de ses pensées vaseuses en parlant du shérif. Elle se redressa alors et regarda de manière très peu claire Matt. L’alcool faisait encore clairement son effet. Secouant la tête pour essayer de se remettre le cerveau en bonne état elle plongea ensuite son regard dans celui de Matt. Elle n’avait pas envie de répondre à la question de Matt. Sa mère ne serait pas là avant des heures, il était peut être même probable qu’elle ne rentre par de la nuit, ce qui lui arrivait régulièrement. Cependant, elle ne sait si c’est l’alcool ou sa raison qui parla mais Matt obtint pour simple réponse.

« Elle te tirera pas dessus. Elle ne sera pas là avant le petit matin, comme toujours. » Dit-elle levant les yeux aux ciels.

Replongeant par la suite son regard dans celui de Matt, elle le regarda d’une manière particulièrement intense. Sans vraiment se contrôler, elle approcha doucement son visage de celui de Matt et déposa un baiser sur les lèvres de ce dernier. Elle ne savait pas ce qui lui prenait, sans doute l’effet de l’alcool, mais dans cet instant, elle voulait dévorer Matt tout entier.

Puis alors qu’elle détacha ses lèvres des siennes, elle eut une forte nausée. Elle plaqua sa main sur sa bouche et regarda Matt en panique avant de courir vers les toilettes les plus proches en claquant la porte. Elle y resta quelques instants, rendant ce qu’elle avait mangé et bu durant la soirée. Ressortant honteuse, elle retourna dans la chambre. Elle réalisait à quel point elle était dans un mauvais état. Que devait il penser d’elle dans cet instant ? Surement pour une fille répugnante et cela ne serait pas étonnant. Elle espérait seulement qu’il ne croit pas que cela soit le baiser échangé qui ait provoqué les nausées. Caroline était persuadée que cela n’avait aucun rapport. La tête de basse, elle resta près de la porte s’appuyant contre le chambranle.

« Je suis désolé. »

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Mar 12 Mar - 16:47

" Elle te tirera pas dessus. Elle ne sera pas là avant le petit matin, comme toujours. " D'une part, cela me rassure. Je ne compte pas rester jusqu'au petit matin ou, du moins, ce n'est pas dans mes intentions mais, savoir que le shérif ne sera pas là pour nous voir couchés sur le même lit m'arrache un soupire de soulagement. D'une autre part, cela me désole pour Caroline. Combien de soirées a-t-elle passé toute seule comme ça ? Combien de fois s'est-elle endormie sans quelqu'un dans cette maison pour veiller sur elle ? Le métier de Mme Forbes lui donne des responsabilités certes mais, combien de fois a-t-elle abandonnée sa fille pour le compte de son travail ? Je préfère ne pas y penser ; Caroline me fixe intensément et c'est déjà assez déstabilisant comme ça. Instinctivement, je vais la même chose. Je n'avais jamais remarqué la couleur de ses yeux par exemple, ni cette manière si naturelle de se maquiller. Ça change des filles qui en font des tonnes et, peut-être que ce maquillage est représentatif de la vraie Caroline, qui sait ? Je la vois loucher puis s'approcher de moi. Je ferme les yeux malgré moi et détends tous mes muscles lorsqu'elle dépose ses lèvres sur les miennes. Je ne sais pas ce qui lui prend ni pourquoi mais, c'est sacrément agréable. Je vais pour l'enlacer, pour répondre à son baiser -aussi timide soit-il- lorsqu'elle se claque une main sur la bouche et disparaît de la chambre en courant. Je fixe le vide d'un air ahuri, sans comprendre ce qui s'est passé. Regrette-elle déjà ? Dis donc, ça va vite avec elle ! Ce n'est que lorsque je sors de la chambre à mon tour que je comprends ce qui se passe. L'alcool... quand je dis que c'est une mauvaise façon de cacher ses peine, je ne dis pas que des conneries ! En l'imaginant au dessus des chiottes je grimace un instant puis, repars finalement m’asseoir sur le lit. J'aurais voulu l'aider, que serait-ce pour lui tenir les cheveux mais, elle a fermé la porte donc... je suppose qu'elle préfère rester toute seule. Lorsque je la vois revenir, je lui souris tendrement. Elle a l'air mal à l'aise et, il y a de quoi. " Je suis désolé. " " Ne le sois pas. " dis-je en me relevant pour la prendre dans mes bras. Un peu de réconfort après ça ne sera surement pas de trop. " J'espère au moins que cela te servira de leçon pour la prochaine fois. " Je me détache tout en la gardant près de moi. " Attends, fais voir... " dis-je en fixant ses lèvres, avant de porter un doigt à ses dernières. " ...il t'en reste un peu là. " Et avant qu'elle ne puisse m'en mettre une, j'ai reculé de trois pas en me cachant le visage avec le bras. Je ris tout seul de ma propre connerie mais, au fond, je ne veux surrout pas qu'elle soit frustrée par ce qui vient de se passer. Ce n'est pas vraiment de sa faute et, si seulement cela l'était, elle prendrait exemple sur ce qu'elle vient de vivre pour ne pas reproduire la même erreur la prochaine fois qu'elle ira au Grill en se sentant abandonnée ou toute seule. Lorsque je suis sur qu'elle n'essayera pas de me frapper pour se venger, je lui tends une main et l'invite à se rasseoir d'un air gentleman. Si je me souviens bien, elle venait de m'embrasser donc... " On en était où déjà ? " demande-je lorsqu'elle s'est enfin approché.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Mer 3 Avr - 12:57



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Caroline se sentait vraiment mal à l’aise face à ce qu’elle venait de faire. Vomir après avoir embrassé un garçon, il n’y avait pas mieux pour casser l’ambiance. Elle était totalement honteuse. Comment avait-elle pu faire cela. Après s’être nettoyé la bouche pour ne plus avoir ce gout désagréable dans la bouche, elle était retournée au près de Matt. Toujours près de la porte, elle ne savait comment elle devait agir, elle ne savait pas quoi faire. Elle avait été spontanée mais elle ne savait si ce qu’elle avait fait était une bonne idée ou non. Non, elle ne savait pas du tout. Le cœur de la jeune femme se mit à s’accélérer lorsque Matt se leva vers elle. Elle le laissa la prendre dans ses bras. Bizarrement, elle se sentait incroyablement bien dans ses bras. Oui, il était clair que cela lui servirait de leçon. Alors qu’elle commençait à se sentir mieux, à totalement oublier ce qu’il venait de se passer, Matt la ramena à la réalité. Il vint lui retirer une trace de vomis qu’elle avait gardé au coin de la bouche. Caroline ne peut s’empêcher de rougir et de faire les gros yeux avant de plaquer une nouvelle fois sa main. Elle se retourna brutalement. Elle n’en revenait pas. C’était quelque chose de ridicule. Elle était d’autant plus honteuse. Comment pouvait-il rester si calme ni même rigoler face à ce qu’il venait de se passer. C’était tellement humiliant pour la jeune femme qu’elle n’osait se retourner pour regarder Matt.

« Oh mon dieu, c’est horrible. » lâcha t-elle totalement mal à l’aise face à la situation.

Elle n’arrivait pas à comprendre comment Matt pouvait se montrer aussi décontract face à cela. C’était quelque chose d’impossible pour Caroline. Matt lui attrapa alors la main et Caroline se laissa docilement faire. Il semblait avoir le pouvoir d’apaiser Caroline, de la rendre calme, de ne pas trop réfléchir, de réagir spontanément. Elle eut un léger rire et se frotta le front.

« On en était… on en était au moment où je me ridiculise comme jamais en rejetant mon dîner. Oh mon dieu je n’en reviens pas de ce qu’il vient se de passer, c’est si … humiliant… » Dit-elle en se retourna une nouvelle fois et en se passant une main dans les cheveux.

Non, elle n’avait pas le courage de regarder Matt après s’être pris une honte pareille. C’était véritablement horrible. Elle avait envie de se cacher dans un trou de souris. Oui, si la magie existait, elle demanderait à devenir une souris et elle partirait se cacher bien loin pour ne pas avoir à faire face à ce regard.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Dim 7 Avr - 2:13

Lorsqu'on travaille dans un restaurant bar, il y a des choses qui ne nous choquent plus. Caroline n'est pas la première fille complètement soûle que je croise, bien qu'elle soit la première que je ramène chez elle. J'en ai appelé des taxis pour des demoiselles qui se pensaient plus fortes que ce qu'elles n'étaient et, je parle même pas des barrages entre mecs qui ne voient plus le bout de leurs pieds. A côté, la blondinette fait figure de bonne soeur qui a un peu forcé sur la bouteille, c'est tout ; c'est donc naturellement que je m'amuse de la situation, ne me rendant pas bien compte à quel point elle est gênante pour Caroline. Voulant la rassurer, je la tire vers moi. On était bien, les choses commençaient à devenir plus sérieuses que prévu... ce n'est pas un haut le coeur que va venir tout gâcher, si ? Je fais mine de rien et lui demande où on était. " On en était… on en était au moment où je me ridiculise comme jamais en rejetant mon dîner. Oh mon dieu je n’en reviens pas de ce qu’il vient se de passer, c’est si … humiliant… " Je ris sans vraiment pouvoir me contenir, ce qui la pousse à se retourner. L'ai-je vexé ? Mon dieu, je ne voulais pas ; non, je ne voulais pas la braquer. Je m'arrête de rire et me gratte la nuque, un peu mal à l'aise. Je n'ai pas le droit de me moquer d'elle, pas chez elle en tout cas. Me relevant doucement, je la contourne et l'oblige à me regarder, d'un geste de la main sous son menton. " hey... " N'allez pas me demander pourquoi je murmure, j'en sais foutrement rien. " ...ce n'est rien et, je ne voulais pas vraiment me moquer. Mais... " Je lui souris d'un air con. " ...avoue que c'était quand même drôle. Allez viens ! " C'est fou ce que les filles peuvent se prendre la tête pour rien... La serrant contre moi, j'essaye de lui faire oublier ce qui vient de se passer en lui caressant tendrement les cheveux. Hein... tendrement ? Pourquoi tendrement d'ailleurs ? Puis merde, on s'en fou ! Je continue, trouvant ce simple geste assez tranquillisant ; pas seulement pour elle mais, pour moi également. La sentir si près de moi me fait -presque- oublier qu'en rentrant chez moi je serais seul, sans ma mère, sans ma soeur, sans quelqu'un à qui parler. Si nos vies sont littéralement différentes, nous ne le sommes pas tant que ça en réalité. Est-ce seulement ça qui me pousse à garder un oeil sur elle ces derniers jours ? Es-ce cela ou sa petite bouille d'ange ébouriffé ? Je ne sais pas et, à vrai dire, je préfère ne pas savoir. Il s'agit d'une amie à Elena après tout... je me détache à contre coeur pour venir me rasseoir sur le rebord du lit. J'ai besoin de m'asseoir pour réfléchir. Pourquoi ai-je pensé à ça ? pourquoi la regarde-je comme si j'avais fait quelque chose de mal ? comme si... ok, je baisse les yeux. Je fuis son regard, cherchant une excuse pour partir de cette maison. Ce n'est pas que sa présence m'ennuie mais, je sens que je vais faire quelque chose que je regretterais et, ce n'est pas les problèmes qui manquent dans la vie en ce moment. Devoir gérer une relation amoureuse ne fait pas partie de me plans, pas maintenant. " Je... " ose-je en frottant mes mains sur mon jean avant de me relever. " Je vais y aller, je dois... " ...trouver une excuse qui paraisse assez réaliste et pas trop dure à avaler ? " ...rentrer chez moi. " Bon ok, je sais, on peu mieux faire mais, disons que ça suffira. Je dépasse Caroline -qui était resté debout- et sors de sa chambre. Je regarde malgré moi vers les toilettes et un sourire s'affiche sur mon visage. Je repense non pas à sa course folle pour aller vomir mais, à se qu'elle faisait juste avant. Elle... m'embrassait. Revenant sur mes pas, je la tourne en tirant sur son bras et la tire vers moi pour lui rendre son baiser. Moi même, je ne me laisse pas le temps de penser, de regretter ou même respirer. Je me laisse aller, tout simplement. J'oubli mes soucis, les siens, où nous sommes ; je n'oublie cependant pas qu'un lit se trouve à proximité. La faisant reculer jusqu'à lui, je ne m'arrête que lorsque ses jambes viennent le heurter. " On en était où déjà ? " demande-je à nouveau, le souffle court, le front posé sur le sien. Une de mes mains vient d'ailleurs tirer ses cheveux en arrière lorsque je plonge mon regard dans le sien, juste avant de regoûter à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Dim 14 Avr - 16:44



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Caroline n’en revenait, il osait vraiment rigoler d’elle. Elle ne pu fait autrement de se sentir vexer par ce rire. Elle trouvait cette situation vraiment gênante mais lui en riait. Etait-il aussi méchant que les autres garçons qu’elle connaissait ? si elle avait pensé le contraire pendant un petit moment, elle se demandait si elle n’avait pas faire une erreur. Lorsqu’elle se retourna, elle eut un regard noir qui eut pour effet de stopper immédiatement le rire de Matt et de le mettre terriblement mal à l’aise. Caroline finit par détourner le regard. La jeune femme lutta face à Matt qui voulait la regarder dans les yeux mais elle céda face au contrat de sa main sous son menton.

« Non, c’est pas drôle, c’est humiliant. » dit-elle.

Caroline avait tendance à rigoler facilement, mais elle devait reconnaître qu’elle ne faisait preuve d’aucune autodérision. Cela avait toujours été comme cela, elle prenait tout au premier degré, tout pour elle et elle n’aimait pas cela. Oh bien sûr, elle aimerait pouvoir rigoler de ses gaffes, ne pas vouloir se cacher dans un trou de sourire lorsqu’elle trébuchait avec ses talons, mais ce n’était pas le cas, elle ne pouvait s’empêcher de rougir et de prier pour que personne n’ait vu cela. Il ne lui laisse pas le temps d’ajouter quelque chose, qu’il la garde dans ses bras commençant à lui caresser ses cheveux. Caroline avait conscience de la tendresse de ce geste et cela lui faisait du bien. Elle avait souvent l’impression que les mecs ne voyaient en elle qu’une fille sexy et se montraient souvent vulgaire. Cela faisait du bien de ressentir de la tendresse sincère de la part d’un garçon. Elle se laissa doucement bercer par le mouvement.

Il se détacha alors d’elle et elle le regarda avec regret s’asseoir sur son lit, il semblait en prise avec un problème. Cependant, Caroline était encore bien trop éméchée pour chercher à réfléchir au potentiel dilem de Matt. Elle se contenta de le regarder, observant ses mouvements. Silencieuse, elle le regarda se lever et finalement partir. Caroline resta stoïque ne comprenant par vraiment ce qu’il venait de se passer mais avant qu’elle n’eut une nouvelle réaction, son bras fut attraper par Matt qui avait fait demi tour. Il la retourna et vint déposer ses lèvres sur les siennes. Instinctivement, elle ferma les yeux et vint déposer ses mains dans la nuque de Matt appréciant ce baiser come si il s’agissait du dernier. Doucement, elle sentit se faire reculer jusqu’à atteindre son lit.

« On en était au moment où tu abusais d’une jeune fille éméchée. » dit-elle avec un sourire.

Toujours dans ses bras, il venait de réussir à lui faire oublier le moment embarrassant d’il y a quelques minutes. Profitant d’être contre son lit, Caroline se laissa tomber en arrière emmenant dans son mouvement Matt qui se retrouvait alors allongé sur elle. Elle le regarda avec un sourire avant de joindre à nouveaux ses lèvres aux siennes.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Lun 15 Avr - 18:56

" On en était au moment où tu abusais d’une jeune fille éméchée. " Je ne sais pas qui abuse de qui mais, je m'en fous royalement. Je me laisse tirer vers elle et tomber sur son corps. Elle m'embrasse, je l'embrasse, nous nous embrassons. C'est surtout ce dernier point qui me rassure, personne n'oblige l'autre, nous le voulons tous les deux. Entre deux baisers, je souris ; je passe une main sur son cou, le long de sa poitrine, jusqu'à finir sur une de ses hanches. J'ai peur de l'écraser de tout mon poids, je la casser sous mes caresses mais, d'un autre côté, sentir ses formes sous mes mains me donnent envie de rester comme ça durant des heures. Comme si une baguette magique était venu lui taper sur la tête, Caroline me parait tout à coup resplendissante. J'en ai même oublié son petit tour aux toilettes, c'est pour dire ! Si cela l'a perturbé et paru totalement humiliant, je dois avouer que je m'en moque. Est-ce que je m'en moquerais si cela m'était arrivé à moi ? C'est moins sur mais, la situation n'est plus d'actualité. Mes doigts frôlent ses joues rosées par l'émotion ou l'envie, peut-être même les deux. Je lui souris tendrement avant de me laisser tomber lourdement à ses côtés, me demandant si ce qu'on fait a un sens. Lorsqu'on y pense, la scène est presque stéréotypée. Le quaterback qui s'envoi en l'air -ou presque- avec la fille la plus populaire du lycée... cela me refroidit un peu, je dois l'avouer. M'aime-t-elle vraiment ou est-ce encore pour son image qu'elle souhaite se rapprocher de moi ? Je tourne ma tête vers elle et plonge mon regard dans le sien. " Qu'est-ce qu'on fait là ? Je veux dire... où va-t-on comme ça ? " Je la supplie du regard d'être honnête avec moi. Je ne veux pas la blesser en lui posant directement la question, j'ai juste besoin qu'elle me rassure. Si les filles pensent qu'elles sont les seules à se poser des questions au début d'une relation, elles ont tord. Je ne me vois pas aller plus loin avec elle avant d'être sur qu'elle sait ce qu'elle veut. Ne redressant, je m'appuie sur un coude pour la regarder d'en haut et, tout à coup, la vue imprenable et plongeante sur son décolleté me donne le courage d'être direct et spontané. " Nous n'irons pas plus loin pour ce soir Caroline... " dis-je d'une voix qui se veut quand même assez tendre. Je lui dépose un baiser sur le front et déplace une des mèches disposées sur celui-ci. " Tu as beaucoup trop bu et, malgré mon envie de te sauter dessus, je n'ai pas envie que tu viennes me reprocher quoi que ce soit en te réveillant demain matin. " A vrai dire, c'est surtout sa dernière phrase qui tourne et retourne dans ma tête. Je n'ai pas envie qu'elle pense que j'abuse de son état pour coucher avec elle, ce n'est absolument pas mon genre. Je n'ai pas envie de la blesser ni de lui faire faire des choses qu'elle n'aurait pas fait en temps normal.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Ven 19 Avr - 21:12



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Les yeux clos, Caroline profitait de chaque caresse que lui offrait Matt. Il était tellement doux et attentif. A chaque fois qu’il posait sa main douce mais puissante sur son corps, elle sentait son désir augmenter. Savourant ses lèvres, elle avait cette impression agréable qu’elle n’avait jamais embrassé avant. Lorsque Matt descendit le long de ses hanches, elle ne put s’empêcher de cambrer son dos en ressentant un frisson agréable lui parcourir le corps. Les mains de la jeune femme se baladaient dans les cheveux de Matt, le serrant fort contre elle pour le sentir proche d’elle, pour ressentir sa chaleur et sa puissance. Contre elle, Caroline ressentait le moindre des muscles du footballeur.

Mais alors que Caroline se sentait prête à passer à la phase supérieure, il vint se lancer sur le côté se retrouvant sur le dos. Caroline rouvrit alors les yeux et resta bloquée sans bouger cherchant à comprendre pourquoi il changeait soudainement de comportement. Elle finit par poser son regard, fronçant les sourcils cherchant à comprendre ce qui n’avait pas été dans ce qu’il se passait. Il lui demanda alors où ils allaient. Elle le regarda avec grande surprise. Pourquoi posait il cette question maintenant ? Alors que cela devait si… si…agréablement excitant.

« Je n’en sais rien. » répondit-elle avec une pointe d’amertume démontrant sa frustration.

Il vint finalement lui déposer un baiser sur le front en ajoutant qu’ils n’iraient pas plus loin ce soir. Il continua à parler et Caroline s’appuya sur les coudes et elle fit une légère moue.

« D’accord, je comprend et je respecte cela. Tu es bien le premier à ne pas profiter de la situation. »

Elle le regarda dans les yeux et elle eut une envie irrésistible d’attraper à nouveau ses lèvres, de le sentir près d’elle, mais elle voulait respecter son choix. Matt semblait être vraiment adorable et particulièrement gentille. Il essayait de l’aider et il était le premier à ne pas avoir déjà mis la situation sur les réseaux sociaux. Elle ne devait pas gâcher sa chance de trouver peut être enfin un petit ami convenable. Se redressant alors totalement, elle s’installa en tailleur sur son lit, attrapant ses jambes avec ses mains.

« Bon et bien, on fait quoi maintenant ? » dit-elle avec un rire gêné.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Ven 26 Avr - 18:45

" Je n’en sais rien. " n'était pas vraiment la réponse que j'attendait mais elle me suffit amplement. Je n'ai pas envie de rendre la situation encore plus étrange et ridicule qu'elle ne l'est déjà ; faut dire qu'un type qui stoppe une nana consentante pendant l'acte ne doit pas arriver tous les jours. Si cela venait à s'apprendre, je serais même la risée du lycée mais, être la risée du lycée est le dernier de mes soucis. Après lui avoir déposé un baiser sur le front, je la regarde d'un air désolé avant de me laisser tomber en arrière pour fixer le plafond. " D’accord, je comprend et je respecte cela. Tu es bien le premier à ne pas profiter de la situation. " Et je me demande combien de temps il me faudra avant que je ne le regrette. Peut-être que je n'aurais pas de deuxième chance, peut-être que cela la braquera à l'avenir, peut-être qu'elle dira à tout le monde que j'ai été incapable de la satisfaite... peu importe. Je laisse échapper un soupire. Je ne sais pas vraiment où j'en suis, que ce soit dans ma vie, au boulot et, maintenant, avec Caroline. Elle me dévisage silencieusement puis s'assois finalement en tailleur. Mon visage se tourne doucement vers elle, naturellement attendri. Faut dire que je m'attendais à une autre réaction venant de sa part, tout sauf un simple d'accord, je comprends. Je suis limite déçu qu'elle n'insiste pas, qu'elle ne prenne pas l'initiative de me pousser à continuer, histoire de me prouver qu'elle voulait vraiment aller plus loin, que je n'avais pas à avoir peur qu'elle le regrette le lendemain. Silencieux à mon tour, je la fixe un instant. Ses petites mèches rebelles lui donnent l'air d'une innocente sauvageonne sortie des bois et cela lui va terriblement bien. Je ne peux même pas m'empêcher de sourire bêtement. " Bon et bien, on fait quoi maintenant ? " La déception se lit dans sa voix et je me sens tout à coup coupable. Je me relève d'un bond, l'attrape et mettant une main derrière son dos, je la fais basculer en arrière. Spontané moi ? Oui, peut-être même un peu trop mais, on s'en fou. " Je t'ai dis qu'on n'irait pas plus loin... on peut donc rester sur le lit, non ? " dis-je d'un ton moqueur. C'est vrai quoi ! Je n'ai rien précisé, je n'ai rien dit de concret. A vrai dire, je ne lui absolument impose rien -et c'est bien ça mon problème- je lui déverrouille la porte et je lui laisse le choix de la pousser pour ou non pour y rentrer. " Puis on s'en fou de là où on va non ? Du moment qu'on y va ensemble ? " Penché sur elle, je viens déplacer l'une des mèches de tout à l'heure de son front lorsque je me rends compte que je bloque totalement ses jambes avec mon poids. Me redressant sur les genoux, j'en profite pour me débarrasser -naïvement- de mon manteau ; je ne l'ai toujours pas enlevé, puisque je n'avais pas prévu de rester aussi longtemps. " Ben quoi ? " demande-je comme si rien était, comme si elle m'accusait à tord. Ce n'est pas ma faute aussi ! Elle n'a qu'à pas être aussi craquante puis, ils connaissent pas la clim chez elle ? Faisant de plus en plus chaud, je jette le manteau sur une chaise non loin pour enlever mon t-shirt -celui du grill- à son tour. Ma mère m'a toujours dit qu'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis... pour une fois qu'on peut dire qu'elle a raison, nous n'allons pas nous en plaindre, si ? Ma main, elle, ne s'en plaint pas ; elle tire le haut de Caroline vers le bas en même temps que mes lèvres rencontrent les siennes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Jeu 2 Mai - 20:50



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Alors qu’elle attendait silencieusement la réponse de Matt elle fut surprise de voir Matt se redresser d’un coup et s’approcher d’elle pour la faire tomber en arrière, en prenant soit de la rapprocher de lui afin que sa délicate chevelure vienne se déposer sur un oreille et éviter qu’elle ne s’éclate le crâne contre la tête de lit. Elle fit une expression d’agréable surprise avec un léger sourire pour dire qu’elle était d’accord avec lui. Il se retrouvait au dessus d’elle et elle ne put s’empêcher de ressentir le désir revenir. Il fallait dire qu’il avait de la force et cela avait toujours plus à la jeune femme. Caroline avait toujours aimé se sentir être une petite chose fragile protégé par des bras musclés. Il est clair que si il était aussi mince qu’une brindille, il ne l’aurait absolu pas intéressé… il n’aurait de toute façon pas pu la porter. C’est alors qu’il vint enlever son manteau ce qui fit avoir un petit sourire coquin à la jeune femme et ce sourire se transforma en un mordillement de la lèvre inférieure profitant du spectacle que lui offrait Matt. Certes, le T-shirt du Grill n’était pas flatteur mais ce qu’il cachait l’était clairement. Elle reconnaissait bien en ce corps musclé un joueur de foot. Il vint attraper les lèvres de la jeune femme. Elle répondit à son baiser en laissant échapper un rire. Instinctivement, elle fit en sorte de s’allonger un peu plus et elle attrapa le cou du bel homme pour le serrer contre elle. Elle avait envie de sentir son corps au plus proche du sien. Sa réponse à son baiser fini par devenir plus fougueux et elle passa ses jambes autour de ses hanches. D’un coup de hanche, elle se retourna, emmenant Matt avec elle. Il se retrouvait alors sur le dos avec la belle blondinette à califourchon sur lui. Elle retira alors son propre haut qu’elle jeta par terre se retrouvant alors en soutien-gorge. Elle se recoiffa rapidement se passant une main dans les cheveux puis elle se pencha pour rattraper les lèvres de Matt. Elle les adorait déjà. Elle le serrait fort contre elle, sentant le désir s’accentuer en elle. Ses baisers se faisaient fougueux, irritant de plaisir les lèvres de la jeune femme. Elle fini par laisser ses dernières descendre le long du cou de l’apollon avant de finir sur son torse musclé. Remontant finalement, elle ne cessait de faire parcourir ses mains le long du son corps et elle sentait des frissons la parcourir, lui décrochant toujours des sourires chaque fois que Matt parcourait le corps de la pompom girl avec ses mains puissantes. Elle se sentait bien dans ses bras. Oui terriblement bien et en totale sécurité. Elle avait ce sentiment envoutant d’être certaine de pouvoir lui faire confiance quoi qu’il arrive. Oui, elle en avait la certitude. Elle espérait ne pas se tromper cette fois.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Sam 4 Mai - 1:27

La situation m'échappe mais c'est justement ce qui fait monter l'adrénaline autant que la température. La pièce est tout à coup étouffante et, le souffle court, j'essaye de garder mon calme ; seul problème, c'est carrément mission impossible. Les bras de Caroline m’entourent, ses jambes me bloquent contre elle. Comment faire autrement ? Je n'ai pas le temps de comprendre où je vais que je finis couché sur le dos, une jolie blonde sur moi. Faut croire qu'elle a plus de force qu'elle en a l'air. Je savais qu'elle était douée en sport mais, à ce point là... je laisse échapper un rire lorsqu'elle enlève son haut. Je ne me moque absolument pas mais, la situation me parait tellement dérisoire que j'en perds les mots. Qui l'aurait cru ? Cette fille, que j'ai toujours considéré comme aussi fragile qu’hypocrite se retrouve à califourchon sur moi et, le pire, c'est que j'aime ça. Elle s'impose, me prouve qu'elle sait ce qu'elle veut et, ça, c'est une chose qui me rassure. Et si elle venait à changer d'avis ? Si demain, elle fait comme si rien était ? A vrai dire, peu m'importe ! J'ai l'impression que cette sensation de bonheur ne s'arrêtera jamais et, même si je sais que demain est un autre jour, je préfère me concentrer sur ce que nous vivons maintenant. La vie ne m'a jamais gâté donc, pourquoi refuser de profiter d'un tel instant de plénitude ? Se serait du gâchis, pur et simple, voilà tout. Caroline ne m'a jamais paru aussi sereine et sincère après tout ; qu'elle change d'avis ou non, c'est ce qu'elle veut et pense maintenant qui m'importe. Je viens poser mes mains sur ses hanches pendant qu'elle se recoiffe un peu. Je souris malgré moi. Elle n'aurait pas dû ; dans deux secondes, elle sera de nouveau décoiffée donc à quoi bon perdre du temps ? Elle se penche à nouveau et c'est avec plaisir que je goûte à ses lèvres une nouvelle fois. Doucement, je la force à garder la position en tenant sa nuque d'une main pendant que l'autre descend le long de son dos. J'hésite un moment à enlever son soutien gorge mais, avouons-le, ces trucs là ont été inventés pour nous ridiculiser. Oui oui, nous ridiculiser. Déjà qu'on a du mal à les enlever avec les deux mains et le nez devant, je vous dis pas la galère pour le faire d'une main tout en l'embrassant en même temps. Je préfère passer l'obstacle et descend ma main encore et encore jusqu'à la reposer sur sa hanche. Caroline choisi ce moment pour aventurer ses lèvres le long de mon cou et à ce contact, je ne peux m'empêcher de frissonner. Mes mains se perdent dans ses boucles d'or ; je ferme les poings et, tirant inconsciemment sur ses cheveux, je l'oblige à me regarder. " Où tu vas comme ça ? " lui demande-je d'un air amusé, juste avant de la relâcher pour l'embrasser. Je ne vais pas reculer maintenant, ça c'est certain. Me redressant légèrement, je prends appuie sur un coude et pousse Caroline sur le côté. Un sourire ne cesse d'éclairer mon visage, comme si au contact de son corps j'oubliais tout mes soucis. Mes mains se font donc baladeuses et, s'aventurent de son visage à sa poitrine jusqu'à la fermeture éclair de son jean. Je n'avais même pas remarqué qu'elle était en jean, c'est pour dire ! Je dépose des baisers là où mes mains se sont baladés pendant que ces dernières se battent avec sa ceinture. Quelle idée d'en avoir mis une aussi ! Et lorsque j'arrive à m'en défaire, un soupire de soulagement me trahit. " Je hais ces trucs, promets-moi de plus jamais en mettre. " Hein ? Quoi ? C'est moi ou je viens de parler d'une éventuelle prochaine fois ? Je secoue légèrement la tête en souriant. " Peu importe... " Une jambe après l'autre, je tire sur son jean pour le lui enlever et remonte vers son visage pour l'embrasser à nouveau. Dire que j'ai envie d'elle serait un euphémisme. Je n'ai jamais été aussi sur de moi, sauf peut-être le jour où j'ai décidé d'entrer dans l'équipe de foot en espérant devenir capitaine un jour. Aujourd'hui, j'ai le beurre et l'argent du beurre, que demander de plus ? Peut-être que cela dure toujours mais, nous le savons tous les deux : ce sera compliqué à gérer. Nous ne venons pas du même monde, nous n'avons pas les mêmes attentes ou, du moins, je n'en sais rien. En attendant de le savoir, je fais glisser une de ses bretelles puis l'autre puis... rien. Je frôle sa peau une dernière fois du bout des doigts et, taquin, je me redresse à nouveau afin de m'occuper de la fermeture éclair de mon propre jean. Je l'ai déjà dis : je m'occupe pas des soutiens gorges, ça m’énerve de trop ces trucs là. Dans un concours de dégraffeur de soutiens gorges, je finirais bon dernier, ça c'est sur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   Dim 12 Mai - 13:31



Flash back - Maroline
❝ Caroline Forbes & Matt Donovan

Caroline était particulièrement bien en cet instant. Elle avait une confiance totale en Matt et elle sentait un désir l’envahir. Elle sentait la chaleur parcourir son corps chaque fois que Matt venait déposer une caresse sur son corps. Elle ne pouvait faire disparaître son sourire alors qu’elle l’embrassait. Elle avait terriblement envie de lui. La jeune femme le laissa faire lorsqu’il vint la pousser sur le côté pour se retrouver au dessus d’elle. Il ferma les yeux et amplifia son sourire en le sentant descendre vers ses jambes. Elle eut un éclat de rire lorsqu’elle l’entendit se battre avec sa ceinture. Elle s’amusait de la situation. Le fait qu’il envisageait une seconde fois n’échappait pas à la pom-pom girl. Elle était même impatiente de voir ce que leur relation allait donné. Elle ne voyait pas en lui un défouloir sexuel d’un soir, non clairement pas. Même si coucher ensemble le premier soir n’était peut être pas la meilleure chose à faire, elle savait qu’elle voulait plus qu’une simple relation de sexe. Matt était tendre, gentil et attentionné, tout ce que l’on pouvait rêver pour un homme.

« Je te le promet. »

Elle le laissa retirer son pantalon se retrouvant en petit culotte en dentelle. Il était vrai que retirer les pantalons n’était pas la chose la plus aisée à faire. Il vint rattraper les lèvres de la blondinette pour son plus grand plaisir. Elle répondit à son baiser de manière passionné posant ses mains de chaque côté de son visage. Tout en répondant aux baisers de la jeune femme, il vint baisser les bretelles de la belle blonde. Puis il finit par se redresser s’appuyant sur ses genoux. Elle pouvait admirer clairement les muscles du joueur de foot et cela ne faisait qu’intensifier son désir pour lui. Le voyant déboutonner son pantalon, elle se redressa également afin de pouvoir retirer d’un geste rapide son soutien gorge qu’elle gardait tout de même devant sa poitrine à l’aide de sa main.

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle le gardait encore, peut être parce qu’elle voulait que cela soit lui qui termine le travail ou peut être parce qu’elle voulait qu’il soit aussi nu qu’elle avait de retirer sa lingerie. Puis finalement n’en pouvant plus, elle laissa tomber son soutien gorge et vint baisser elle-même le pantalon de Matt se retrouvant alors en boxer. Elle se redressa un peu plus pour se retrouver sur les genoux elle aussi et attrapa tendrement ses lèvres avant de faire peu à peu son baiser plus passionné comme elle adorait. Caroline accompagnait ses baisers par des caresses le long du corps de Matt. Ses caresses s’aventuraient peu à peu sous la ceinture du beau footballeur, effleurant délicatement le tissus du boxer de Matt. Doucement, elle commença à le faire descendre de moitié avant de se laisser basculer en arrière, emmenant Matt une nouvelle fois avec elle. S’accrochant aux hanches de Matt, elle sentait l’anatomie de Matt si proche d’elle, uniquement séparé d’un fin tissus. L’excitation de la belle commençait à la rendre impatiente. Sentir sa poitrine contre la peau de Matt lui donnait une sensation agréable de bien être et cela ne faisait qu’intensifier le désir de la jeune femme.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -
» Caroline Forbes - Vampire (libre)
» Matt Donovan ღ Each person that allows himself to love, is someone that takes the risk of losing.
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Kotei 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-