AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Lun 13 Oct - 14:32



« la folie est signe de génie. »

Je n'arrive toujours pas à y croire. Comment a-t-il pu me laisser en plan ? Partir sans prévenir, sans un mot... C'est comme ça qu'il me remercie ? Faisant mes bagages, je marmonne des injures sans même m'en rendre compte. Tobias était devenu amusant, presque attachant avec ses airs de monsieur-je-fais-la-gueule-tout-le-temps. J'avais espéré qu'il comble l'espèce d'ennui que je ressens sans arrêt mais, faut croire que sa vendetta a fini par l'avoir. Il a sans doute voulu se rendre chez les originaux et, comme je lui avait prédit, il s'est fait prendre. A l'heure qu'il est, Klaus -ou l'un de ses sbires- doit être en train de prendre son pied à le torturer. L'avantage d'avoir une victime immortelle est qu'on peut la faire souffrir encore et encore, et les possibilité des torture sont infinies.

Tant pis. J'aurai pu rester encore quelques jours mais, l'idée de croiser Elijah m'enchante pas plus que ça. Avec Tobias, c'était différent. J'aurai pu le faire jalouser, lui prouver que je peux me taper n'importe qui, n'importe quand - tout comme lui. On pourrait même croire que mon idée primaire était justement de le rendre jaloux mais, sans Tobias dans le coin, cela ne sert à rien à plus rien d'y penser. J'aurai plus l'air de "la fille désespérée qui essaye de se rapprocher de son ex" que de la fille qui souhaite se lâcher à fond juste sous ses yeux pour le faire rager. " Plutôt crever que d'avoir l'air désespérée ! " Donc oui, tant pis. Je finis de ranger mes affaires dans mes valises et pars en laissant le double des clefs sur le plan de travail de la cuisine.

En y repensant -vu le nombre de choses que j'ai accumulé ici- j'ai bien fait de changer de voiture. Deux jours auparavant, alors que la ville fêtait je ne sais quelle fête folklorique, j'ai encore craqué sur deux jeunes qui venaient d'arriver à la Nouvelle Orléans. Si la fille était goûteuse à souhait, son petit ami s'était abandonné aux joies des drogues douces donc... comment dire ? J'ai dû le tuer sans le vider de son sang, qui était tout simplement infecte. Enfin bref ! Tout ça pour dire que, pour compenser, je me suis sentie obligée de prendre leur voiture - une 4X4 qui change du tout au tout de mon vieux pot de yaourt. Je me demande encore comment est-ce que deux gamins dans leur genre pouvaient se permettre un tel luxe mais, en fouinant leurs sacs et porte feuilles, je me suis douté que leur cher papa y était surement pour quelque chose. " Merci encore, Mr Gordon. " me dis-je d'un air enjoué, en m'installant derrière le volant. " Vos enfants en ont pris grand soin, je peux vous l'assurer. " Un dernier regard pour la façade de l'immeuble où je séjournait avec Tobias et je tourne la clef du contact - direction New York. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment... surement l'envie de voir du pays, de m'éloigner de tout ce que je connais ou j'ai connu jusqu'à aujourd'hui, tout simplement. Un nouveau départ quoi !

Après quelques dizaines de kilomètres, le rétroviseur central est devenu mon meilleur ami. Je ne cesse d'y jeter des coups d'oeil pour vérifier que la jeep noir me suit toujours - et oui, elle me suit. Cela va faire 20 minutes qu'elle me colle, avec plus ou moins de distance. Il faut absolument que je m'arrête pour tirer ça au clair donc, au premier panneau indiquant un motel, je tourne pour y faire une pause. Je ne sors pas tout de suite de la voiture en revanche, guettant sagement si la jeep -elle aussi- tourne pour venir se garer sur le parking. " Te voilà... " Les vitres tintées m'empêchent de voir le conducteur, ce qui m'arrache un juron de plus. Sortant de la voiture à pas de loup, j'attends que la personne sorte de la jeep pour lui sauter dessus, sans réfléchir. " Je peux savoir ce que tu me veux ?! " Le type me regarde avec un rictus qui ne me plait pas, ce qui m'incite à serrer un peu plus l'étreinte de ma main sur son coup. " J'ai dit quelque chose de drôle ? Je pourrais sans doute t'enlever l'envie de sourire en... " - lui montrant mes crocs. Mais l'homme ne semble pas plus apeuré que cela et, le temps que je comprenne ce qui m'arrive, il m'a déjà injecté une seringue de verveine dans le bras. " Ce qu'il y a de drôle, c'est ton imprudence. " me lâche-t-il pendant que je tombe à genoux, ma tête commençant doucement à me faire mal. " Par les temps qui courent, les vampires deviennent de plus en plus méfiants, prudents, difficiles à attraper... mais toi ! " Son rire est tel qu'il m’arrache un frisson. " Tu m'as facilité la tâche. " Alors qu'il se retourne pour prendre quelque chose dans sa voiture, j'essaye tant bien que mal de me lever - en vain.

Il revient vers moi avec une arbalète à la main. J'essaye à nouveau de me lever, de me remettre sur pied mais, impossible de mettre un pied devant l'autre sans tomber comme une merde sur le sol. Et à ce moment précis, je m'en veux de ne pas avoir suivi l'exemple de Katherine. J'aurai du m'infliger des doses de verveine de plus en plus grandes chaque semaine, histoire de m'y habituer. " Tu devrais te sentir honorée, tu sais ? - je lui lance un regard aussi noir que le goudron sous mes mains- Tu seras la première à goûter à mes flèches envenimées. Tu les ai achetés spécialement pour toi. Cela fait quelques jours que je te suis et... " Quelques jours ?! Quelle idiote ! Comment ai-je fait pour ne pas le remarquer ? Il braque son arbalète dans ma direction mais, avant que la flèche n'atteigne sa cible, quelqu'un intervient et la reçoit -à la jambe- à ma place. " Da... Damon ??? " Je cligne des yeux pour être sûre de ne pas halluciner - puis la panique m'envahit. " Damon !! " Il est complètement malade ma parole ! Qu'est-ce qu'il fout ici ? Je rampe jusqu'à lui pendant que le chasseur recharge son arme en tremblant. Il ne s'attendait certainement pas à ce qu'un autre vampire intervienne donc, je profite de sa surprise pour lui sauter au cou- à croire que mes forces me sont revenues comme par magie. " Me sentir honorée, hein ? " Plantant mes crocs un peu plus profondément dans sa gorge, je sers sa tête tellement fort entre mes mains qu'elle finit par exploser.

Charmant, mais je ne m'arrête pas aux bouts de sa cervelle collés sur ma chemise et me retourne vers Damon. " Qu'est-ce que tu as fait ?! T'es complètement cinglé ! " Les larmes coulent toutes seules le long de mes joues, je ne sais même pas pourquoi. " Tu m'as suivi ? " Vu les circonstances, mes questions n'ont pas de sens mais, au fond, je suis simplement et bonnement sous le choc. Pourquoi a-t-il fait ça ? pour me sauver ? pourquoi ? " Fais voir l'emplacement de la plaie. Fais le moi voir ! " dis-je -comme sourde à tout ce qu'il me dit- en déchirant son jean pour regarder l'état de sa jambe. Il y a tellement d'informations dans ma tête, tellement d'émotions qui se bousculent, que je ne me rend pas tout de suite compte que mon humanité m'est revenu.

© Belzébuth


Dernière édition par Elena S. Gilbert le Mar 13 Jan - 22:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Lun 13 Oct - 16:51




la folie est signe de génie.

Jenna était douée pour faire culpabiliser les gens et Ric n'avait pas manqué d'en rajouter une couche évidemment. Dire que j'étais le premier à avoir poussé Elena à éteindre son humanité. Le gros problèmes du moment où ça allait revenir c'était qu'elle allait culpabiliser un maximum pour tout ce qu'elle avait fait ses derniers temps. Et ce qui l'avais mis tellement mal au point que je la pousse à ne plus rien ressentir allait également lui revenir. J'étais bien placé pour savoir ce genre de choses et je savais aussi parfaitement comment Elena fonctionnait, depuis le temps. Et comment dire... Avec toutes les merdes qui lui étaient arrivé dans la vie je doute que quelques bonnes paroles et souvenirs nostalgiques avec des biscuits et du lait suffise à la convaincre de réprouver à nouveau tout ça. Moi même quand j'avais perdu mon humanité j'avais mis très très longtemps à le retrouver. Pas simplement quelques mois. Même Lexie avec tous les efforts qu'elle avait produit avait échoué. Je m'étais bien joué d'elle, je l'avais manipulé et elle était tombé dans le panneau comme une bleu. Que voulez vous, personne ne peut résister à mon charme naturel ! Bref tout ça pour en venir au fait que je ne voyais rien d'autre qu'un choc émotionnel fort pour la ramené parmi nous, entre guillemets. Et pour ça, la première chose à laquelle je pensais était d'utiliser quelqu'un qu'elle avait aimé. Elijah aurait été parfait dans le rôle mais je doute être bien accueillit en me rendant à la nouvelle Orléan. Je ne pouvais pas non plus sacrifier mon petit frère, et puis si je lui parlais de mon plan j'étais sûr à quatre-vingt quinze pour cent qu'il allait vouloir absolument tenter la manière douce avant. Non le dindon de la farce ça allait être moi et il était hors de question que j'en parle à qui que ce soit. Même pas à Ric. Pourquoi ? Parce qu'il y avait de grandes chances que j'y reste et y'a assez de personnes ici qui ont été assez bêtes pour s'attacher à moi et qui m'enquiquinerait à vouloir trouver une autre solution. Je vais vous avouez quelque chose: Il n'y a pas d'autre solution ! Un choc c'est un choc et pour ça il faudrait forcément mettre la vie de quelqu'un en danger. On ne peut pas prendre le risque de faire semblant. Parce que si elle a le moindre doute et qu'elle se rend compte que c'est du pipeau elle ne nous croiras plus même si on retente pour de vrai cette fois ci. Et la pour la récupérer je vous souhaite bonne chance !

Je m'étais renseigné en fouillant dans les petits papiers de la mairie. J'ai fais partis du conseil ne l'oublions pas et même si il n'y a malheureusement plus ni Liz ni Caroll au commandes je me rappelais où était rangé quoi. Certaines choses avaient sûrement changé de place oui mais par chance la liste d'anciens flics sous les ordres de Liz devenus chasseurs de vampire n'avait pas été difficile à trouver. Il m'avait ensuite suffis d'en trouver un et de fortement insinuer qu'il était possible qu'une vampirette sexy et dangereuse soit en train de semer les morts derrière elle comme le petit poucet mais aux alentours de la Nouvelle Orléan. Il n'en avait pas fallut plus à celui ci pour partir à sa recherche et je m'étais contenté de le suivre de loin. Assez efficace il l'avait retrouvé bien plus vite que je ne l'aurais crus, en revanche j'aurais préféré qu'il ne mette pas plusieurs jours à l'observer. Il faisait quoi ? Il l'étudiait ? Combien de temps allait-il encore attendre ? Et combien de temps allais-je du coup attendre aussi. Au bout du troisième jour Elena prit la voiture direction, il la suivis et je le suivis. Bon sang ce que tout cela pouvait être long et ennuyant. S'il comptait l'observer pendant un an pour écrire un livre sur elle j'apprécierais qu'il me le dise tout de suite. Que n'avait-il pas compris dans le mot dangereux ? Dangereux voulais dire à éliminer en vitesse si tu veux pas crever. La partie en vitesse lui avait apparemment échappé. Ceci dit je n'allais plus avoir à attendre longtemps ! Elena se gara et sortis de sa voiture pour aller vers celle du chasseur qui sortis également. Il avait l'air assez sûr de lui d'ailleurs. Je m'étais garé un peu plus loin et était sortis, guettant le bon moment pour intervenir. Tu seras la première à goûter à mes flèches envenimées. Tu les ai achetés spécialement pour toi. Cela fait quelques jours que je te suis et... Bon et bien au moins le voile sur le mystère de ma possible survis était levé. J'allais y rester. Je vois mal Klaus me tendre son sang gentiment pour être tout à fait honnête. C'était le bon moment ! C'est à vitesse vampirique que je me déplaçais pour m'interposer entre Elena et la flèche qui était partie et qui vint se loger dans ma jambe provoquant une horrible sensation brûlante et déchirante, me faisant chuter dans un cris de douleur. Les vampires étaient de plus en plus méfiant et discret il avait raison, si bien qu'il n'avait même pas calé qu'il s'était adressé à l'un d'eux quelques jours auparavant. Ça avait du lui faire une drôle de surprise de me voir devant lui tout à coup. Je vis flou quelques secondes et mes oreilles sifflèrent mais je pus entendre mon prénom. Elena le criait. Ça avait marché ! Je n'aimais déjà pas joué les martyre alors crever pour rien aurait vraiment été décevant ! En tournant la tête je vis Elena ramper vers moi et je souris légèrement "Content de te voir !" J'allais lui dire de se casser. Autant que je me charge du chasseur maintenant que j'étais contaminé plutôt qu'elle ne s'y risque elle aussi. Mais trop tard elle s'était déjà levé pour s'y attaquer et elle s'en sortait bien. Si bien que je crois avoir vu son crâne exploser sous la pression de ses mains. J'haussais les sourcils, je savais pas que Rambo était si jolie ! Je voulus bouger mais la flèche étant toujours incrustée dans ma jambe ça ne fis que me faire tirer une horrible grimace. " Qu'est-ce que tu as fait ?! T'es complètement cinglé ! " Aucun doute en voyant les larmes sur son visage j'avais bel et bien ramené notre Elena. J'avais une légère impression de déjà vu. Moi en mauvais état, Elena qui s'en inquiétait et... Un mort. Sauf que la dernière fois c'était Bonnie et la différence était que cette fois ci on en avait rien à foutre de ce chasseur. En revanche j'allais être pris de la même démence que celle que je subissais à cette époque. Super, j'avais hâte ! " Tu m'as suivi ? " Je secouais la tête "J'ai suivis le chasseur" Je me redressais sur les coudes. "Et puis je me disais que ça faisait trop longtemps que je ne t'avais pas vu pleurer par ma faute" En fait je ne savais même pas si elle m'écoutait mais il était clair qu'elle prenait la situation bien plus au sérieux que moi. " Fais voir l'emplacement de la plaie. Fais le moi voir ! " Tu devrais y trouver sous la flèche je pense. Elle était complètement bouleversée. Sans même me laisser le temps de dire quoi que ce soit elle déchira mon jean m'arrachant un "Aïeee !" suivis d'un "Il était neuf au passage" J'arrêtais deux seconde de plaisanter en voyant l'état de ma blessure. Je savais déjà à quoi ça ressemblait et pourtant je trouvais toujours sa aussi répugnant. "Elena si tu voulais bien retirer me cette flèche je crois que je te serais déjà très reconnaissant"

© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 


Dernière édition par Damon Salvatore le Dim 19 Oct - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Lun 13 Oct - 20:48



« la folie est signe de génie. »

" Elena, si tu voulais bien retirer me cette flèche, je crois que je te serais déjà très reconnaissant. " " Reconnaissant ?! " dis-je en tirant sur la flèche d'un coup sec. " Si tu ne te serais pas jeté sous cette flèche, tu n'en serais pas là ! T'es conscient de ce que tu viens de faire ?? Qui sait que tu es ici ? Certainement pas Stefan. " Je plaque mes mains autour de sa plaie pour vérifier que le venin était assez mince pour me laisser le temps de revenir à la Nouvelle Orléans sans que je n'ai à décharger le cadavre de Damon dans un fossé. La peau a déjà commencé à foncer -et pue autant qu'une chimère- mais ce n'est pas assez pour me faire perdre mes moyens. " Nous avons un peu de temps devant nous. " dis-je plus pour moi que pour Damon. " Lève-toi. Vite ! " Je passe un bras sous le sien et m'aide à se relever. Un rapide coup d'oeil autour de nous m'oblige à agir vite. Un homme regarde à travers l'une des fenêtres du motel et tient un téléphone à la main. D'ici, je peux entendre la tonalité d'un appel en cours et, pas besoin d'être un génie sortie de sa lampe pour comprendre qu'il vient d'appeler la police. Deux vampires tuent un honnête chasseur. J'imagine déjà la joie des médias face à la nouvelle et, les tensions des derniers jours n'arrangent rien. Rien que d'y penser, les larmes me reviennent et me floutent la vue. On est dans la merde - et ce n'est qu'une euphémisme.

Jetant Damon sur la banquette arrière du jeep, je claque la porte et fais le tour pour me poster au volant. Ma voiture n'est pas une priorité et, les affaires qui y sont stockés ressemblent d'avantage à celles d'une touriste en road trip qu'à des indices d'un crime quelconque - sans parler que ce n'est pas ma voiture en soit. Elle mènera surement les autorités à la disparition de deux jeunes délinquants mais, le temps qu'ils trouvent les corps, fassent une enquête et arrivent jusque moi... je serais soit loin, soit déjà morte. Car oui, il est hors de question pour moi de laisser Damon mourir à ma place. S'il doit sombrer dans la folie qu'engendre ce genre de venin, je sombrerai avec lui. Il s'est sacrifié pour moi -même si j'ignore encore les raisons du pourquoi- et, je ne supporterai pas une mort de plus autour de moi, par ma faute. J'irai moi-même jusqu'à supplier le remède à Klaus et, si ce dernier n'est pas coopératif, je n'hésiterai pas à demander à Elijah pour m'aider à sauver celui qui vient de se jeter sous une flèche pour moi, quelles qu'en étaient ses raisons. L'originel me doit bien ça, non ?

Roulant à toute vitesse, je jette un coup d'oeil à l'arrière. " Vas-tu te décider à m'expliquer pourquoi tu as fait ça ? C'était idiot et irresponsable. Je méritais ce qui m'attendais. Tu n'avais pas le droit d'intervenir, pas en mettant ta propre vie en danger ! " Je reporte mon attention sur la route et essaye de me concentrer. Mon crâne me fait mal, comme s'il allait exploser - et l'image de celle du chasseur cédant sous la pression de mes mains vient me hanter comme un flash macabre. Combien d'horreurs ai-je commis exactement depuis que j'ai éteint mes émotions ? combien de personnes ai-je fait souffrir, combien de familles ai-je détruit ? Mon dieu... je ne peux m'empêcher de pleurer comme une débile mais, je tente de rester fière et de ne pas faire de bruit, comme si Damon ne me connaissait déjà par coeur et savait que la culpabilité me ronge déjà toute entière de l'intérieur. " Tu devrais appeler ton frère, Alaric ou la personne qui t'a incité à venir me récupérer ici. " Oui, parce que je doute fort que l'idée ai germé toute seule dans sa petite tête de mâle borné. Après les différents que nous avons eu, je sais parfaitement qu'il a dû se faire passer un savon par Jenna ou Alaric. Pas besoin de le nier. " Si nous devons y rester tous les deux, autant que quelqu'un sache où venir récupérer nos corps. " Un rire nerveux m'échappe. " T'as beau être un idiot intergalactique, il est hors de question que je te laisse mourir sans faire quelque chose. Tu m'entends ? " Je me tourne à nouveau pour voir l'état de sa jambe. " Ca va ? Tu tiendras jusqu'à la Nouvelle Orléans ? " Je lâche un soupire et prends la prochaine sortie à toute vitesse.

© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Dim 19 Oct - 11:27




la folie est signe de génie.

" Reconnaissant ?! " Oui reconnaiss..OUUuuuuh ! Je lâchais un cris de douleur au moment où elle extirpait la flèche de ma jambe. " Si tu ne te serais pas jeté sous cette flèche, tu n'en serais pas là ! T'es conscient de ce que tu viens de faire ?? Qui sait que tu es ici ? Certainement pas Stefan. " Voilà quelque chose qui ne m'avait pas manqué, les reproches, la morale... J'aurais peut-être du lui demander de se taire plutôt que de retirer la flèche, ça aurait été une sensation plus agréable. Quoi que je doute qu'elle prenne en compte une telle remarque. Ceci dit j'hauchais la tête à sa première question. "Evidemment que j'en suis conscient ! J'ai sauvé ta vie et ton humanité !" Qui savait que j'étais la ? Non effectivement Stefan n'était au courant de rien sinon je ne serais pas la. Elle croyait vraiment que j'allais crier au grand jour que je partais en mission suicide pour aider la fille que j'ai aimé parce que ça chère tata me faisait culpabilisé de l'avoir en partie poussé à s'auto-détruire sans rien faire pour la ramener alors qu'elle le ferait si les rôles étaient inversés ? Je sais la phrase est longue. Et non en effet je n'ai alerté personne. Il me reste encore un minimum de fierté, même pour un condamné à mort ! "Arrête de tripoter ma blessure ! Tu vas réussir à te contaminer toute seule douée comme tu es ! Et si tu fais ça après tous mes efforts je te préviens je te tue moi même !" Je crois que je pouvais dire n'importe quoi elle n'en avait totalement rien à foutre. Elle s'était lancée dans une mission sauvetage toute seule sans même m'avoir demandé mon avis. " Nous avons un peu de temps devant nous. " Je ris légèrement "Tu rigoles ! La dernière fois j'ai bien passé deux jours à agoniser, je vais pas crever dans vingt minutes ! On a largement le temps pour les aurevoirs larmoyant et les ptits biscuit avec du lait !" Bien que je voulais par dessus tout éviter les aurevoirs. Pas vraiment mon truc tout les blablas sentimentaux. " Lève-toi. Vite ! " même pas le temps de bouger qu'elle était déjà à moitié sous moi pour me lever. Je fis quand même un effort pour bouger ma carcasse et me rendre jusqu'au jeep. Je fus d'ailleurs jeté sur la banquette arrière ? Non mais elle était sérieuse la ? Je méritais un meilleur traitement non ? Je soupirais. Celle la quand elle avait une idée en tête, même l'idée la plus stupide, elle allait jusqu'au bout. J'en savais quelque chose. Une vraie butée !

Tout en roulant Elena m'adressa enfin une question à laquelle elle semblait vraiment attendre une réponse " Vas-tu te décider à m'expliquer pourquoi tu as fait ça ? C'était idiot et irresponsable. Je méritais ce qui m'attendais. Tu n'avais pas le droit d'intervenir, pas en mettant ta propre vie en danger ! " Je soupirais, trop de truc à la foix, bon reprenons dans l'ordre. "D'une je suis idiot et irresponsable. De deux, je le mérite sûrement dix fois plus que toi. De trois j'ai tous les droits et encore plus celui d'intervenir. De quatre, ça aurait vraiment été con que tu loupes le mariage de Tata Jenna et... Tonton Ric !" Et j'étais presque sûr que même avec ça elle ne serait pas satisfaite ! Je ferme les yeux. J'ai chaud mais je me porte encore bien, la démence commencerai sûrement dans une heure ou deux. Je rouvre les yeux quand j'entend les sanglots étouffés au maximum d'Elena. Évitons les remarques la dessus d'ailleurs, surtout si elle est en train de se remémorer toutes les abominations qu'elle a faite. " Tu devrais appeler ton frère, Alaric ou la personne qui t'a incité à venir me récupérer ici. " Et pourquoi est ce que je ferais ça ? "Je te laisserai leur annoncer la bonne nouvelle toi même !" Et part bonne nouvelle je parlais du retour de son humanité et non pas du fais que j’allais crever incessamment sous peu. Certes je n'étais pas la personne la plus appréciée de Mystic Falls mais je n'allais quand même pas me la jouer en mode : Ma mort est un cadeau pour tout le monde. Non j'aurais l'impression d'être pire que Stefan quelle horreur ! J'avais déjà bien trop l'impression de lui ressembler en prenant la place du martyre aujourd'hui alors autant que les ressemblances s'arrêtes ici ! " Si nous devons y rester tous les deux, autant que quelqu'un sache où venir récupérer nos corps. " Hein ? Je fronçais des sourcils en relevant la tête. Mais qu'est ce qu'elle racontait ?! "Tous les deux ?" " T'as beau être un idiot intergalactique, il est hors de question que je te laisse mourir sans faire quelque chose. Tu m'entends ? " non mais elle délirait totalement la ! "Non l'idiote intergalactique c'est toi la ! Il est hors de question qu'on crève tous les deux ça mènerait à quoi ?! Jenna vas me haïr encore plus si tu meurts à cause de moi ! Alors arrêtes tes conneries !" En réalité l'avis de Jenna a mon égard m'importe peu mais ça serait complètement absurde de cette sacrifier pour une personne qui va finalement crever avec soit parce qu'elle n'est pas foutus d'accepter que vous soyez le seul à perdre la vie. Complètement stupide ! " Ca va ? Tu tiendras jusqu'à la Nouvelle Orléans ? " Je levais les yeux au ciel "Je vais très bien et on ne va pas à la Nouvelle Orléan ! Change de route Elena !" Comme si j'avais envie de me mettre à genoux devant boucle d'or pour avoir de son sang alors qu'il n'aurait probablement qu'une envie de serait de m'arracher la tête dès qu'il me verrait. Quoi que non, il aurait sûrement envie de me laisser dans la merde dans laquelle je m'étais mis. Et merde il fallait qu'elle s'arrête tout de suite, je ne voulais pas aller la bas ! Je donnais un grand coup de pied dans la portière la faisant voler jusqu'à l'autre bord de la route puis sautais de la voiture me tapant quelques roulades sur la route à cause de la vitesse. Bon sang je peux vous dire que ma jambe si elle parlait de cesserait de se plaindre ! je me relevais difficilement sans retenir quelques grimaces et partais dans la direction opposée. Elle voulait vraiment jouer à qui serait le plus buté ? Super ! On avait un ou deux jours encore pour ça et je faisais un adversaire redoutable à ce jeu la !

© Belzébuth


Spoiler:
 






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Mer 10 Déc - 17:07



« la folie est signe de génie. »

Evidemment que je suis consciente qu'il vient de me sauver la vie mais, il n'y avait-il pas d'autre moyen qu'en se lançant lui même dans une mission suicide ? C'est dingue ça ! Ceci est mon domaine d'ordinaire ! C'est moi qui me lance corps et âme dans une quête qui mène d'avance à rien ; c'est moi qui enchaîne les conneries de se genre pour sauver ceux que j'aime... Regardant la plaie de Damon d'un air déconnecté, je ne peux pas faire autrement que de me sentir coupable et terriblement idiote. " Depuis quand tu joues au héros d'ailleurs ? " Je n'attends pas vraiment de réponse mais, cela me brûlait tellement la langue que je n'ai pas pu m'empêcher de poser la question. Cela ne ressemble pas au Damon que j'ai découvert -et abandonné- après notre séjour à Boston. Que lui est-il arrivé ? Ce n'est quand même pas Jenna qui lui a remonté les bretelles au point de lui faire peur, si ? " Arrête de tripoter ma blessure ! " Je lâche aussitôt sa plaie par instinct, avant de reposer mes mains dessus. " Arrête de te plaindre surtout ! " " Tu vas réussir à te contaminer toute seule douée comme tu es ! Et si tu fais ça après tous mes efforts je te préviens je te tue moi même ! " " Dans cet état ? Tu rêves... " Un sourire m'échappe mais, le sérieux de la situation m'empêche d'être convaincante et sarcastique en même temps.

[...]


Faisant tant bien que mal attention à la route, je jette un coup d'oeil au rétro central pour m'assurer que tout va bien à l'arrière. " Vas-tu te décider à m'expliquer pourquoi tu as fait ça ? C'était idiot et irresponsable. Je méritais ce qui m'attendais. Tu n'avais pas le droit d'intervenir, pas en mettant ta propre vie en danger ! " Non, il n'avait pas le droit... " D'une, je suis idiot et irresponsable. " Je hoche la tête pour confirmer " De deux, je le mérite sûrement dix fois plus que toi. De trois j'ai tous les droits et encore plus celui d'intervenir. " " Non, tu ne... " ...mais, je rêve où il me coupe la parole pendant que je lui coupe la parole ?? " De quatre, ça aurait vraiment été con que tu loupes le mariage de Tata Jenna et... Tonton Ric ! " Un flash me traverse l'esprit aussitôt, comme un électrochoc le long de ma colonne vertébrale. Le mariage ! Jenna m'en avait parlé vaguement, avant que je ne parte pour la Nouvelle Orléans. D'un air aussi gêné que tendue, je me tourne carrément vers Damon. " Jenna ne t'a rien dit ? " Evidement que non... à moins qu'il soit en train de bluffer. " Je l'ai croisé rapidement, en allant chercher quelques affaires à la maison. Elle m'avait dit que le mariage avait été annulé... " Et c'est en le disant à voix haute que je prends conscience de la peine qu'elle a dû endurer. Pourquoi diable ai-je éteint mes émotions ? Cela n'a apporté que de la peine, des inquiétudes. Et comme si cela ne suffisait pas, je n'étais pas là pour ma tante lorsqu'elle avait besoin de moi. Je m'en veux tellement - que mes mains frappent de toutes leurs forces le volant devant moi. Je me dois de m'excuser, de rattraper les choses par n'importe quel moyen que ce soit !

[...]

" Ca va ? Tu tiendras jusqu'à la Nouvelle Orléans ? " " Je vais très bien et on ne va pas à la Nouvelle Orléan ! " C'est ça, ouais... " Change de route Elena ! " Lui lançant un regard via le rétro, je lui fais comprendre que je ne l'écouterai pas, que mon choix est prit. Il est hors de question que je le laisse agoniser pour son bon plaisir et, si le seul moyen de le sauver est d'aller taper à la porte du plus égocentrique des originels, je le ferais sans hésiter. Après tout, nous n'avons pas d'autre choix que celui-ci -puisque seul son sang peut guérir d'une blessure de loup- et, dans la mesure où Klaus estime que la mort de Damon ne serai pas un drame... au moins, j'aurai essayé. Je trouverai bien un moyen de me procurer son sang autrement, quitte à me battre avec lui pour en avoir un peu sur moi. Un peu devrai suffire, non ? Prions juste pour pas qu'il me tue avant que je n'ai pu le donner à Damon. " Tu n'avais qu'à y réfléchir avan... " Un bruit -ainsi que le vent- à l'arrière m'oblige à me retourner et, lorsque je vois Damon rouler bouler comme un crêpe moisie sur la route, mon pied écrase sur le frein aussitôt. " Non mais, JE RÊVE ! " Regardant l'espèce d'abruti qui me sert d'ami se relever dans le rétro, je sort de la voiture et le joins à vitesse vampirique - avant de lui torde le coup. " Tu pensais vraiment t'en sortir comme ça ?? " Il tombe aussi sec à terre, ce qui est pour m'arranger. Je l'attrape et le ramène dans la voiture de nouveau - jetant au passage un regard noir au trou béant qui remplace la portière. Pour le coup, il prendra la place du copilote...

[...]

Je ne mets pas longtemps à arriver à la Nouvelle Orléans et, encore moins à trouver la demeure des tous puissants de la ville. Une horde de journalistes tourne autour de la maison -comme s'il s'agissait d'un scoop de voir un vampire de nos jours...- et n'attend qu'une chose : qu'un membre de la famille Mikaelson en sorte. Après avoir galéré pour trouver une place de parking un soir de fête, je galère pour traîner la carcasse de Damon jusqu'au seuil de la villa. Il a beau ne pas peser une tonne, ce n'est pas évidement de rester discrète avec un vampire à moitié re-mort sur les épaules... m'fin bref. Je pousse quelques curieux de passage avant de passer la barrière des journalistes à la vitesse grand V. Seul hic : une demi douzaine d'hybrides me tombent dessus et me bloquent le passage une fois à l'intérieur. Aucun d'eux ne parle ou dit un mot - à croire que Klaus leur arrache la langue en même temps que la vie. " Je viens voir Klaus. " dis-je d'un ton déterminé, posant un Damon encore inconscient sur une des chaises présentes dans le patio. Aucun des hybrides ne me répond, et je me sens aussi entendue que ridicule. " Quelqu'un veut bien me l’appeler ? Il n'y a pas de temps à perdre. " Je dévisage chacun d'entre eux mais... rien. J'ai l'impression de faire face à un mur de pierre mais, lorsque je fais un pas en avant, je peux admirer cette lueur dorée si particulière dans leurs yeux. Bon, puisque c'est comme ça... " KLAUS ? " finis-je par gueuler, manquant cruellement de patience.

© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Ven 12 Déc - 9:03




la folie est signe de génie.

Même si chacun des deux frères avait déjà quelqu'un dans leur cœur j'arrivais à vivre avec les deux sans que ça ne pose de problème. J'étais un peu devenue leur colocataire en quelque sorte si on veut. En tout cas j'étais en bon terme avec l'un et l'autre et au fond c'était ce qui m'importait le plus. Aujourd'hui je m'étais levée tard, vraiment tard, il devait être midi mais bon je n'avais pas d'emploie du temps charger et vivre une vie d'humaine était très appréciable. J'avais pris une douche et était descendue en peignoirs dans la cuisine pour prendre un bol de céréales dans du lait que j'avais dégusté sur le balcon, au soleil. Il n'y avait rien, personne en train d'essayer de se tuer juste en bas, personne en train de se disputer, le silence tout simplement. Et c'était chose rare ici alors j'en profitais. Après quelques minutes de tranquillité je rentrais pour aller laver mon bol puis montais dans ma chambre m'habiller. A peine redescendue le calme n'était plus au rendez-vous. Il fallait croire que j'avais vraiment eu de la chance parce qu'en quelques minutes des journalistes avaient réussis à pointer le bout de leurs nez ainsi que plusieurs hybrides de Niklaus. Je les regardais par la fenêtre "Ils étaient partis en pause déjeuné ou quoi ?" Je me faisais la réflexion à moi même, en réalité j'étais habituée à leur présence, surtout celle des hybrides, je m'y étais faite.

Je fronçais en voyant deux silhouettes arriver. Celles ci je ne les voyais pas tous les jours. Une personne en train d'en... traîner une autre, ou plutôt de galérer à en traîner une autre. Plus ces personnes s'approchaient et plus j'avais l'impression d'en reconnaître une. Je plissais les yeux et les muscles de mon visage se détendit dès que je la reconnus pour laisser place a un rictus d'agacement. Je ne détestais pas beaucoup de personne et en réalité Elena n'avait rien fais d'autre que d'aimer le même homme que moi... et de le reséduire alors qu'on était ensemble depuis deux ans... mais il n'y avait rien à faire, je crois que je ne pourrais jamais l'aimer. On ne peut pas aimer tout le monde ou être aimé de tout le monde de toute façon. Je soupirais. Mais que faisait-elle ici ? Je la regardais parler aux hybrides sans l'entendre. Elle parlait dans le vide apparemment. " KLAUS ? " Ah ben cette fois ci je l'avais entendu ! Et si moi je l'avais entendu je pense que tout le monde avait du l'entendre ici. Je soupirais encore et descendais pour sortir dans la petite court devant la villa et faire face à Elena et à... Damon Salvatore si je ne me trompe pas, qui semble mal en point. Je m'arrêtais et croisait les bras. "Tu pourrais au moins être poli quand tu réclames quelqu'un, Klaus n'est pas ton chien" Ah ben non... Être agréable n'était pas possible non plus. Encore une fois il était rare que je me montre comme ça mais il faut croire que les sentiments vous font faire certaines choses et vous font avoir un comportement que vous ne vous connaissiez pas forcément. Ceci dit je pensais ce que je disais. D'où elle se permettait de le convoquer comme ça ? Je me doute bien que ça a un rapport avec Damon je ne suis pas idiote mais d'après moi quand on veut obtenir une faveur de quelqu'un il vaut mieux se montrer poli non ?

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Dim 21 Déc - 21:53

Depuis plusieurs jours à présent, j’avais un mauvais pressentiment. Depuis longtemps, j’avais appris à faire confiance à mon instinct et quelque chose me disait que j’avais raison. Depuis la découverte de la race des vampires par le monde entier, la situation est beaucoup plus complexe. Les humains se laissent guider par leurs peurs, les vampires n’en font qu’à leur tête et les loup-garous se frottent bien les mains. Les seuls que je n’arrivais pas à pressentir les actions étaient les sorciers. Je sentais que les problèmes viendraient de ces derniers. En un sens, c’était logique, ils avaient toujours été un nid à problème. Ils n’ont jamais accepté la création des vampires et je commençais sérieusement à m’inquiéter pour l’avenir. Je n’avais jamais été aussi incertain de l’avenir. Cela faisait cependant plusieurs jours que j’essayais de mettre mes inquiétudes de côté. La ville était sous contrôle et notre famille se retrouvait enfin réuni autour de la naissance d’Hope. L’unique enfant de nos lignées. Ma fierté était grande même si je n’étais qu’un oncle. J’avais bien entendu une certaine jalousie, cependant, j’arrivais à me réjouir sincèrement pour mon frère. J’avais l’espoir que cette petite arriverait à l’adoucir.

Installé à mon bureau, je m’occupais de l’administratif de la ville. J’avais toujours eu plus ou moins ce rôle et maintenant que nous étions les dirigeants de ce havre de paix pour vampire, il ne fallait pas que cela parte en orgie. Cela me rappelait l’époque des seigneuries lorsque Klaus et moi-même nous occupions de notre population. C’était une période que j’avais pas mal aimé, je devais bien le reconnaître. Griffonnant sur un papier (les ordinateurs, c’est pas pour moi), j’entendis de l’agitation dans la cour de la maison familiale. Les hybrides avaient répondus à leur poste. Cette intrusion m’avait arrêté dans mon travail et j’écoutais attentivement ce qu’il se passait. Seul dans mon bureau, je ne cachais pas ma surprise en entendant la voix d’Elena hurler le prénom de mon frère. Que faisait-elle là ? mais plus que cela, je sentais de la colère et de la détresse dans l’intonation de sa voix. Si une supposition me venait en tête, il était trop tôt pour en avoir la preuve. Cependant, une certitude était là, Elena était là. Sa voix était certes identique à Tatia et Katherine, mais comme pour le physique, mon instinct avait su la reconnaître.

Assis à mon bureau, je me sentais incapable de bouger. Une angoisse me tiraillait. Depuis mon retour à la Nouvelle-Orléans, j’avais finalement retrouvé une certaine stabilité émotionnelle qui, je le savais, disparaîtrait à la vue d’Elena. Cependant, l’intervention devint nécessaire qu’en j’entendis Tatia pointer le bout de son nez. Chose qui ne me surprit pas, Tatia décida de provoquer Elena. C’était prévisible mais surtout dangereux. L’un des points communs de tous les doubles étaient sans aucun doute un certain tempérament de feu. Me levant finalement, j’usais de ma vitesse vampirique pour arriver à l’un des balcons faisant le tour de la cour. Elena n’était pas toute seule. Damon était avec elle et semblait dans un piteux état. « Tatia. » dis-je de manière douce mais ferme. Je ne voulais pas de cris inutiles, de disputes idiotes.

Descendant doucement les escaliers, j’évitais pour le moment le regard d’Elena. Je fis un signe de la main aux hybrides. Ils ne m’aimaient pas et c’était réciproque, ils étaient cependant assez intelligents pour préserver leur vie. Rapidement, ils disparurent, juste au moment où je posai mon pied sur le pavé de la cours. Posant finalement mon regard sur Elena, j’essayais de me montrer neutre, même si intérieurement un flot de sentiment m’envahissait. A son regard inquiet, à sa façon de se tenir, je savais qu’elle avait retrouvé son humanité. Cela me faisait très plaisir, sincèrement. Cependant, une partie en moi se sentait encore terriblement en colère pour avoir éteint son humanité sans aucune discussion, sans essayer de régler nos problèmes. Elle avait fuit après m’avoir fait la morale lorsque je lui avais effacé notre histoire de la mémoire. Je devais avouer que je ne digérais toujours pas. Je continuais en posant mon regard sur le corps de Damon et une certaine joie emplissait mon cœur. Je n’avais jamais aimé Damon et le voir en si mauvaise posture me faisait très plaisir. « Que faites-vous ici ? » demandais-je finalement en allant poser mon coude sur le dossier d’une chaise en fer forgé.



On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Mar 13 Jan - 22:25

Mikaelson Family ∞ Hybride Originel
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
N.M


Avoir sous son contrôle une ville n'a rien d'évident. Pour beaucoup , cela ressemble à donner des ordres , faire preuve d'autorité et de fermeté afin que son régime sois respecté et surtout suivis mais c'est bien plus que sa. Il faut avoir la main sur tous les aspects de la ville , aussi bien surnaturel que plus humain , gérer les problèmes des uns , régler ceux des autres. Et dieu seul sait que cela à le don parfait d'agacer l'hybride originel , d'une nature égoïste , Nik' n'a jamais aimé se préoccupé des autres , autre que lui même ou encore sa famille évidemment. Mais bon , cela fais partis des responsabilités , sinon les habitants ne sont pas content et se révolte. Enfin , vous me direz qu'en cas de révolte , Klaus y mettra un terme dans un énième bain de sang dont il a le monstrueux secret mais à quoi bon être à la tête d'un royaume déserté de tous ses sujets ? Puis les révoltes ne sont jamais bonne , son fils ou du moins celui qu'il a toujours considérer comme tel peut en témoigner. La différence , c'est qu'à l'inverse du Vampire , Klaus est immortel et ne possède qu'une seul faiblesse , au même titre que les personnes l’entourant. Rebekah ou encore Elijah cela amoindris forcément les possibilités de détrôner les Mikaelson du sommet de cet ville. Ville qu'ils ont bâtis et qui en toutes logiques leurs reviens le droit par ailleurs.

Si Elijah semblait occuper par l'administration de la Nouvelle Orléans , c'est dans des projets bien plus intéressant à ses yeux sur lequel se penche Niklaus. Comme vous le savez depuis le temps , l'hybride ne fais confiance à personne ou presque , il se méfie de tous et encore plus des vampires de la Nouvelle Orléans tous comme les sorcières. Pourquoi ? Le changement de leader est encore tous nouveaux , son enfant , Hope , viens tous juste de voir le jour et si Klaus est en quelques sortes intouchable , cela est loin d'être le cas de sa jeune fille , de la prunelle de ces yeux. Alors , face à tant de possible ennemis , de possibles êtres capable de menacer les siens , Klaus ne reste pas inactif ou passif , ce qui à permis au Mikaelson de survivre tant de siècle c'est bien évidemment sa paranoïa , sa tendance à toujours avoir un coup d'avance , d'anticiper les choses , de prévenir plus que guérir. C'est pourquoi , il n'hésita pas une seul seconde à convié ces hybrides les plus proches à une petite réunion. Leur demandant de se fondre dans la masse , tel des ombres étudier et se renseigner sur les projets des sorcières et ceux des vampires. Leurs donnant évidemment la liberté d'éliminer quelconque vampire clamant sa fidélité à Marcel. Mais cet petite réunion fut écourté par de l'agitation , par une arrivé assez particulière et surprenante dans la demeure. Cet voix , Klaus la reconnaîtrais parmi mille. L'intervention de Tatia ainsi que d'Elijah furent que des raisons supplémentaire de pousser l'hybride à répondre à l'appel lancer par Elena. Soupirant face à tous sa , Klaus termina par enfin se déplacer.

Ne se pressant pas plus que sa , il arriva au niveau de l'étage , lui offrant ainsi une vue prenante sur la scène se déroulant dans la cour. Damon , a peine conscient et semble t il blesser. Elena et Tatia se lançant des regards à la limite de se tirer les cheveux et Elijah , tentant de paraître calme et impassible à toute émotion comme souvent. Il faut bien avouer que toute cet situation tira un grand sourire à Niklaus qui laissa ses yeux gris se délecter de tous sa avant de signaler sa présence par une de ses remarques , pleine d'ironie et de sarcasme. - " Qui de Tatia ou d'Elena terminera dans les draps de mon grand frère se soir ? A en juger par la situation et la présence de Damon , j'imagine qu'une fois de plus Tatia va rafler la mise. " - Ne pouvant s'empêcher de sourire voir même de rire , Klaus tenta tous de même de garder son sérieux et de ne pas trop profiter de tous sa pour embêter toutes les parties présentes. Descendant les escaliers , Niklaus passa au côté de son frère , lui lançant un regard en disant long sur le fait que l'autorité dont il fait preuve sur ses hybrides ne lui plaît guère. Après tous , ces créatures sont la pour défendre les lieux , pour défendre la demeure et pour protéger la famille , les congédier de la sorte et créer un lien conflictuel avec eux n'est pas forcément la meilleur des choses à faire à ses yeux. Mais passons , l'être à moitié vampire et à moitié loup garou se posta au milieu de se beau monde. Son regard voyagea de visage en visage avant de se poser sur la dépouille de se pauvre Damon , mais dans quel pétrin a t il pu encore se fourrer celui la ?

" Bon , Elena je doute que tu me rende une visite de courtoisie et même si mon frère doit sûrement te manquer atrocement , j'imagine que notre très cher Damon n'est pas un cadeau que tu offre à Elijah. " - Croisant ainsi les bras derrière son dos , haussant les épaules et affichant toujours se même sourire narquois , ce petit air de "je me pense supérieur" collé sur le visage , Klaus ajouta sur un ton peut être moins jovial et moqueur que précédemment. C'est en effet plus sérieusement et fermement qu'il posa sa dernière question. - " Qu'attend tu de moi mon ancienne source de fabrication d'hybride ? " - Bien sur , cet question est purement rhétorique , Klaus sait ce qui amène Elena ici à la Nouvelle Orléans. Les vampires sont capable de régénérer toutes blessures à l'exception de celle causé par le venin d'un loup garou , à moins d'être un originel. Autrement dit , vu l'état de Damon , ce dernier doit être victime de se fameux venin et ils viennent ici , chercher le seul remède existant , le sang de l'hybride.  

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   Ven 20 Fév - 3:39




la folie est signe de génie.

" Depuis quand tu joues au héros d'ailleurs ? " Quelle ironie ! Je n'aurais pas à jouer au héro si mademoiselle n'avait pas tout le temps besoin de se faire sauver ! Sauf qu'Elena est un aimant a problème avec des tendances d'agneau sacrificiel alors quand on faisait partis de son entourage jouer au héros devenait presque une seconde nature. A triturer ma blessure elle allait réussir à se contaminer elle même " Dans cet état ? Tu rêves... " Et malgré tout ça la faisait sourire. Je levais les yeux au ciel et décidait de la laisser faire. Elle n'avait pas idée de la facilité qu'on pouvait avoir à tuer quand on était dans un état de pseudo trans hallucinatoire. On le faisait sans même sans rendre compte. J'allais devenir un expert en venin de loup-garou à force. Peut-être que Klaus finirait même par me donner des fioles de son sang pour que je lui foute la paix... Ou peut-être qu'il me laisserait crever tout simplement. En fait je mettrais plus à parier sur la deuxième option alors je ne voyais vraiment pas pourquoi Elena se donnait tout ce mal. Pensait-elle vraiment pouvoir résonner boucle d'or ? Après m'avoir embarqué dans la voiture elle me fit la moral sur mes soit disant non droits d'intervenir. Comme si j'étais du genre à m'en tenir à des droits dictés par une adolescente ? Parler du mariage de sa tante et de Ric eu l'effet voulu, qu'elle arrête de me moraliser ! " Jenna ne t'a rien dit ? " j'haussais un sourcil. Si elle m'avait bassiner à me dicter elle aussi ce que je devais faire " Je l'ai croisé rapidement, en allant chercher quelques affaires à la maison. Elle m'avait dit que le mariage avait été annulé... " J'haussais également le deuxième sourcil étonné "Oops ! Va falloir que je mette mes données à jours..." Du moins si j'ai le temps. Elena semblait en vouloir au volant, à force de taper dessus elle a même finit par klaxonner ce qui me provoqua un mal de crâne atroce. Il fallait que je sorte de cette voiture alors comme elle ne voulait pas s'arrêter j'ai finis par en sortir en marche. Aussitôt relevé aussitôt à terre. Elena venait de me briser la nuque. C'était une manie chez les Petrova !

Trou noir. Quand je repris conscience je commençais par sentir que j'étais inconfortablement assis sur une chaise. Je finis par ouvrir les yeux comprenant encore difficilement ce qu'il se disait à côté de moi. En revanche quand ma vue fut de nouveau nette j'eu l'impression que les hallucination commençaient. Je fis un effort de réflexion pour essayer de lier des dernières données avant que je perde conscience à celles que je recevais en ce moment. c'était Elena, elle avait finit par réussir à me traîner jusqu'ici finalement. Je baissais la tête sur mon genoux toujours aussi douloureux si ce n'était plus puis la relevais à nouveau. Deux Elena... Non la il y avait vraiment quelque chose qui clochait. Je plissais les yeux sur celle qui n'étais pas Elena "Katherine ?" Pourquoi Katherine était-elle la ? Peu importe j'étais content de la voir "Pourquoi t'es encore partis sans rien dire ?" Je finis par me lever en grinçant des dents. Pourquoi fallait-il que ça soit la jambe ? Crever n'était pas suffisant il fallait aussi que j'ai l'air d'un canard boiteux ? Quelques pas et voila que je me trouvais devant deux originels. "Woow" Bon je n'avais plus vraiment de haine envers Klaus de toute façon s'il mourrait je mourrais aussi en revanche Elijah j'avais tout le loisir de le détester et je ne m'en privait pas. De toute façon je doute qu'il s'en prive lui de son côté. Sans savoir pourquoi mais certainement pas par envie je finis par rire légèrement avant de me reprendre et de manquer de tomber par terre après avoir eu un vertige. Je m’efforçais de reprendre mes esprits et me tournais vers Elena "Allez viens je te ramène au bercail"

© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« la folie est signe de génie. » [damon/elena/tatia/elijah/klaus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Chris Neil signe à...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON CINQ :: RPS-