AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyLun 22 Juil - 22:26

Everything that kills me, makes me feel alive.

Cela faisait désormais plus de quarante-huit heures que je n'étais pas rentré chez moi, j'avais passé deux jours à l'hôpital car je n'avais pas eu d'autres choix. Quand quelqu'un me demande de rester, je ne peux pas lui dire non, après tout, je ne suis qu'un interne et je n'ai donc pas mon mot à dire. Vivement que mon internant se finisse, histoire que je puisse retrouver une semblant de vie. Enfin, façon de parler car en dehors de mon boulot, on ne peut pas dire que j'ai vraiment une vie. Cette dernière se résume à travailler, dormir, manger. Rien d'autre. Entant que vampire j'aurai pu bien sûr me servir de mon don pour contraindre le chef de chirurgie et prendre un jour de congé mais je n'aimais pas me servir de ce don. Chacun a le droit à sa liberté.

J'étais donc parti de l'hôpital après ces deux jours histoire d'aller dormir, j'en avais vraiment besoin. Je dormais pratiquement debout en rentrer chez moi aller être un véritable défis. J'étais donc au volant, les fenêtres de ma voiture de sport grandes ouvertes, espérant que l'air frais me réveillerait. J'allumai également la musique et augmentait le volume. Je risquai de réveiller tout le monde mais ce n'était pas ma première préoccupation, il fallait avant tout que je reste réveillé, que je lutte contre cette envie de dormir. J'avais beau être mort, je ressentais quand même le besoin de dormir, chose que je trouvais d'ailleurs, assez débile. Si j'étais mort, je ne devrais pas ressentir le moindre besoin hormis celui de boire du sang. Chose que j'avais d'ailleurs fais avant de partir de l'hôpital. Mon casier était rempli de poche de sang pour me permettre de tenir toute la journée sans avoir besoin d'attaquer un patient. Car lorsque l'on est vampire et qu'en plus de cela, on travaille dans un hôpital, il faut se nourrir très souvent pour ne pas succomber.

Je quittai la route des yeux pour lire un message que je venais de recevoir et en les relevant, je vis un homme devant moi, j'avais dévié de la route pendant que je regardais mon téléphone. Je mis un grand coup de volant pour l'éviter et heurtai alors un poteau avant de me retrouver à traverser la pare-brise, étalé sur le capot de la voiture.  Je restai immobile, couché alors que j'avais envie de hurler tellement j'avais mal. Heureusement pour moi, j'étais capable de guérir tout seul mais jusqu'à ce que mes blessures se referment, je me devais d'attendre, d'être patient. Au moins, j'avais éviter ce piéton même si en échange j'avais bousillé ma belle voiture et détruit mes vêtements.

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyLun 22 Juil - 23:28


Chasser pendant les nuits fraîches, c'était vraiment l'un de mes moments favoris. Surtout lorsqu'ils s'agissait d'un tout nouveau vampire qui ne comprenait rien à la survie. Croyez-moi, je n'étais pas sadique au point d'aimer courir après ce pauvre petit vampire, mais peut-être un peu. Il se trouve que j'aimais le faire courir alors qu'il se disait qu'il avait toutes ses chances de survie. Mais en fait, je profitais simplement de cette nuit agréable et de la fraîcheur qui régnait. J'avais passé toute la journée dans mes bouquins alors ça me faisait un grand bien de respirer l'air frais. Je marchais tranquillement en sifflotant et en tenant un pieu dans ma main. Ce n'était pas de l'arrogance ou quoi, je savais qu'il pouvait toujours me sauter dessus et me tuer. Seulement, je n'avais pas envie de me prendre la tête. Je restais calme et zen. Le problème, c'est que je commençais à voir des lumières au loin. Ce n'était pas bon signe, ça voulait dire que l'on s'approchait de la ville et que je perdrais forcément ma cible. Je pris alors une profonde inspiration avant de me mettre à courir. Le vampire était bien plus rapide que moi, mais j'avais mes méthodes. Quoiqu'il en soit, j'étais persuadé qu'il m'avait entendu et qu'il avait accéléré le rythme. Heureusement, j'avais pensé à placer des pièges vers les sorties de la forêt. Juste après, il y avait la route. J'entendis une sorte de petite explosion et me mit à sourire avant d'en entendre une deuxième. Mes pièges avaient fonctionné. J'arrivais alors au bord de ce qu'on pourrait appeler une forêt et je voyais ma proie de l'autre côté de la route devant moi. Il n'y avait pas grand monde qui roulait à cette heure-ci, on pouvait dire que j'étais chanceux. Je marchais alors tranquillement vers le vampire qui hurlait de douleur. Une bombe remplie de veine de vénus, aucun vampire n'apprécie. " Désolé mon p'tit, mais ce t'aurais dû te retenir de tuer cette bonne femme. Je t'aurais laissé tranquille si tu t'étais tenu à carreau. " Alors que j'avançais tranquillement sur la route, j'aperçus deux lumière sur le côtés et j'eus juste le temps d'apercevoir une voiture me contourner pour entrer dans un poteau.

Je baissais le bras que j'avais levé devant ma tête en guise de protection avant de n'observer aucun mouvement auprès de la voiture accidentée. Je me retournais vers ma cible pour voir que ce dernier avait fui. " Et merde ! " Je courrais jusqu'à la voiture pour apercevoir le conducteur qui était rentré dans son pare-brise. Là, j'admettais être réellement paniqué. J'ai tenté de le sortir en douceur et sans le blesser. Je sais qu'on ne doit pas le faire, mais je ne réfléchissais pas vraiment sur le moment. Je l'allongeais doucement sur le sol et j'entendis son cœur battre alors que je posais mon oreille contre son torse. Il y avait encore de l'espoir. Mais que faire ? Je réfléchissais rapidement. Son coeur battait, mais à peine. " Bon, tant pis, j'ai pas le temps de réfléchir. " Je m'approchais de son visage et entrouvrait ses lèvres pour pouvoir y déposer ma bouche grande ouverte afin de lui donner de l'air. C'était bien ce qu'il fallait faire, non ? Seulement, le jeune homme me renvoya de l'air en pleine figure et je reculais alors, soulagé de le savoir en vie. " Est-ce que ça va Monsieur ? Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? Je dois vous amener aux urgences ? Ou quelque part d'autres ? " Je n'avais jamais vraiment été confronté à ce genre de situation. J'observais les alentours, mais il n'y avait personne pour m'aider. En l'observant à nouveau, et hormis le fait que je le trouvais plutôt beau garçon, j'avais l'impression que ses blessures guérissait. Bon, c'était assez osé, mais je devais en avoir le cœur net. Je déchirais alors son haut pour constater qu'en effet, il guérissait petit à petit. Ce n'était donc pas un humain. Je soupirais de soulagement, m'appuyant contre le sol alors que j'étais assis. Savoir qu'une personne n'était pas morte à cause de moi me soulageait, mais j'étais aussi soulagé du fait que si je tuais quelqu'un, ma malédiction s'activait. Je ne sais pas si ça serait arrivé dans ce cas précis puisque je n'était pas réellement entré en contact avec lui, mais il ne fallait pas tenter le diable. " Ouf ! Dieu merci tu n'est pas humain. Je crois que si ça avait été le cas, j'aurais été incapable de te sauver. " En clair, je venais de plus ou moins embrasser et de déshabiller une créature surnaturelle. Bah bravo mon p'tit Morgan, pour quoi tu vas passer. " Enfin, ça va quand même ? Ou vous avez besoin de quelque chose ? "
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyMar 23 Juil - 0:05

Everything that kills me, makes me feel alive.

J'inspirai à fond, prenant mon mal en patience le temps que mes blessures ne guérissent d'elle même alors que je me faisais tirer contre le sol, j'avais les yeux à peine ouvert. J'avais beau être un vampire, je ne pouvais pas être en état en quelques secondes après un accident pareil. L'inconnu colla ses lèvres aux miennes avant de m’insuffler un peu d'air que je recrachai immédiatement, ouvrant les yeux entièrement pour apercevoir qu'il s'agissait de l'homme que j'avais failli tuer quelques minutes auparavant. « Ne t'en fait pas, ça devrait aller. » Lui dis-je en luttant toujours contre cette douleur. Je ne donnais pas l'impression d'aller bien, mais d'ici peu de temps, je serais de nouveau sur pieds. Il déchira alors mon t-shirt que j'avais payé une petite fortune et j'écarquillai les yeux en le regardant. « Euh … tu as peut-être envie de me voir tout nu ? Je peux t'aider à me déshabiller si tu veux ? » Je lâchai un petit rire avant de tousser un peu. Mes blessures n'étaient pas encore complètement guéries mais c'était en bonne voie.

Situation très bizarre, pourquoi était-il si heureux que je ne sois pas humain ? En temps normal, la personne aurait fui en voyant mes blessures se refermer toutes seules. Il devait s'agir d'une autre créature surnaturelle ou peut-être d'un chasseur, quoique dans cette situation, ce dernier n'aurait pas été soulagé mais se serait dépêché de me planter un pieu en plein cœur pour mettre fin à mes jours. Je me relevai doucement et avec un peu de difficulté pendant qu'il me demandait si j'avais besoin de quelque chose. « Je vais bien. Une chose est sûre, je ne travaillerai plus jamais 48 heures d'affilées, à cause de ça j'ai explosé ma voiture. »
N'importe qui aurait été plus inquiet à propos de sa vie plutôt que de sa voiture mais dans mon cas, un accident de voiture ne pouvait pas me tuer, enfin, en théorie. « Néanmoins si tu veux m'aider tu peux toujours poser à nouveau tes lèvres sur les miennes. » Je souris alors à nouveau, c'était une blague bien sûr, enfin, je ne serais pas contre l'idée qu'il recommence mais bon. « Tu es quoi au juste ? Tu n'es pas humain je me trompe ? » C'était certain qu'il n'en était pas un mais je devais m'en assurer. « Qu'est-ce que tu faisais à cette heure là dehors ? » Je demandais ça car à cette heure là, la ville était déserte et il était la première personne que j'avais croisé. Je me levai et me dirigeai vers ma voiture, ou du moins, ce qu'il en restait avant de prendre mon sac sur la banquette. Je sortis une poche de sang et en bu quelques gorgées avant de la remettre dans le sac. Le sang m'aiderait à me remettre entièrement en état. « Vous n'avez pas une voiture à tout hasard ? J'habite à la sortie de la ville et c'est assez loin. Je pourrais y aller en courant mais ça fait deux jours que je n'ai pas fermé l’œil. »
made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyMar 23 Juil - 8:16


Bon, il semblait bien aller. Enfin, c'était ce qu'il me disait parce que pour moi, il n'allait pas bien. Mais étant donné qu'il était une créature surnaturelle, c'était logique au final. Comme je m'y attendais, il a eu une réaction particulière au fait que je lui arrache son t-shirt. Seulement, il l'a pris avec humour plutôt qu'avec frayeur. J'ai alors souri à sa remarque. S'il plaisantait, c'était qu'il allait effectivement bien. J'admets que ma réaction avait peut-être été excessive, mais j'avais dû voir s'il guérissait ou pas parce que si ça n'avait pas été le cas, j'aurais dû me presser un peu plus. " Si tu plaisantes, c'est que tout va bien alors. " Au moins, ce n'était pas un être sanguinaire prêt à attaquer tout ce qui bougeait. Il semblait un peu surpris vis-à-vis de ma réaction, ce que je ne comprenais pas. Ce n'était pas normal que je me réjouisse de voir quelqu'un encore en vie ? Enfin, si c'était une créature surnaturelle, je pense qu'il n'avait pas dû voir tous les jours des gens qui aimaient le voir vivant. Je l'observais se relever difficilement, mettant mes mains près de lui au cas où il retombe. Je rigolais légèrement en entendant sa remarque. C'est sûr que travailler 48h d'affilé, ça ne rend pas bien frais. Mais bon, ce n'était pas le seul fautif. J'étais celui qui traînait au milieu de la route en pleine nuit après tout. Pour sa voiture, je compatissais. Déjà que ce n'est pas donné alors devoir en racheter une... Et c'était un peu ma faute en plus alors je me sentais coupable. Mais sa blague sur le baiser me fit sourire. Enfin, est-ce que c'en était vraiment une ? " Merci de me le proposer, j'admets que ça peut être assez tentant. " Autant rentrer dans le jeu, même si je ne savais pas exactement de quel jeu il s'agissait. Est-ce que ça me gênait vraiment de l'embrasser à nouveau ? Pas vraiment en fait. Il me demandait ce que j'étais, si j'étais un humain et ce que je faisais là. Je devais dire la vérité ou pas ? Bah, il n'avait pas l'air si dangereux que ça. Mon père m'aurait sermonné en me disant de toujours rester sur mes gardes, mais je n'étais pas mon père après tout. " Je suis un humain, oui. Un vrai de vrai ! " Je l'observais s'éloigner vers sa voiture et prendre ce qui semblait être une poche de sang. Donc c'était un vampire ? Au moins, j'étais sûr de ce qu'il était. Je m'approchais de lui et fit un geste sans vraiment comprendre pourquoi. Avec mon pouce, j'essuyais la commissure de ses lèvres où coulait un peu de sang. Bon, bien entendu, je ne l'ai pas mis à ma bouche parce que ce n'était pas ma tasse de thé. " Pour être honnête, j'étais en train de chasser. D'ailleurs, j'ai perdue ma cible, mais bon, je pourrais toujours le retrouver. Je suis désolé de t'avoir fait peur et surtout, je suis désolé pour ta voiture. Je ne roule pas sur l'or, mais je pourrais toujours t'aider pour la réparer ou en acheter une autre. "

Je ne pouvais pas m'empêcher de passer de son torse à son visage. Je devais dire que c'était assez perturbant de l'avoir avec ses habits déchirés juste devant moi. Enfin, même si c'était ma faute. " Et puis, je t'achèterais un nouveau t-shirt aussi. " Je rigolais, même si lui pouvait ne pas trouver ça drôle. S'il l'aimait bien son t-shirt, j'avais peut-être mal fait. Une voiture ? Tout le monde en a une. Enfin, presque. Bon, je lui devais bien ça après tout ce que j'avais fait. " Si si, j'en ai une. Elle est un peu plus loin, il va falloir marcher un peu par contre. Mais aucun souci, je vous ramène chez vous. "  Je lui indiquais la direction de ma voiture pour qu'il sache vers où aller avant de l'aider à porter ses affaires en bon états. " Ah, au fait, moi c'est Morgan. Comme tu as pu t'en douter, je suis un chasseur. Mais t'en fais pas, je ne compte pas te tuer. Déjà, je ne tue jamais lors de mes chasses et puis, je ne tue pas tous le vampires que je vois. " Je lui souriais et le fixais dans les yeux pour lui prouver que je ne mentais pas. Ce genre de vampire, je ne voyais pas pourquoi les tuer. Il semblait gentil, drôle et il se nourrissait dans des poches de sang. Il ne tuait donc personne logiquement et il n'était pas un danger. Je le voyais plus comme une personne normale, si l'on peut dire, que comme le montre qu'il est censé être. Je trouvais ça stupide d'ailleurs, de traiter ce qui nous fait peur de monstre directement, sans chercher à les connaître. Je retirais la veste que j'avais sur moi et la lui tendait d'un geste amical. " Tiens, prends là. Après tout, t'es presque torse nu et même s'il ne fait pas froid, il ne fait pas très chaud. " Certes, les vampires ne ressentaient pas trop le froid, mais c'était toujours plus agréable pour lui de porter quelque chose à mon avis. Même si moi, j'appréciais la vue. " A moins que, comme tu m'as proposé, tu m'aides à te déshabiller. Avec la vue que j'ai, j'apprécierais peut-être plus encore de voir le reste. " Je lui faisais un clin d’œil avec un air amusé avant de le laisser passer pour marcher à ses côtés jusqu'à ma voiture.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyMar 23 Juil - 11:47

Everything that kills me, makes me feel alive.

Oui, tout allait bien malgré le fait que je paraissais mal en point. Je ne peux pas dire que j'avais connu pire comme blessure car c'était faux. En réalité, je n'avais jamais vraiment été blessé. En temps normal, j'évitai tout conflit, que ce soit avec un humain ou une autre créature surnaturelle ce qui fait que je n'étais que très rarement blessé. Bien sûr il m'était arrivé de me couper ou autres conneries dans le genre mais jamais je ne m'étais retrouvé propulser du siège de ma voiture. C'était de ma faute, j'aurai dû porter ma ceinture de sécurité mais je ne pensais vraiment pas que j'allai avoir un accident. Comme ça il n'était pas contre l'idée de m'embrasser, je lui souris tout en me rapprochant de lui, le fixant droit dans les yeux tout en passant mes doigts sur son torse. « C'est toi qui vois. » En temps normal, j'étais loin d'être un dragueur ou autre, j'avais même tendance à être mal à l'aise avec ce genre de chose mais pas ce soir, ce qui n'était pas plus mal.

Ainsi donc c'était un humain, très bizarre qu'un humain soit soulagé qu'une créature surnaturelle, un vampire qui plus est, soit en vie. Les humains avaient tendance à fuir face à un suceur de sang. Il m'essuya ensuite la lèvre avec son doigt et je baissai immédiatement les yeux, gênant, lâchant un petit rire nerveux. Ce n'était pas qu'un simple petit humain, il était également un chasseur et apparemment, je lui avais fais perdre la trace de sa cible, je devais donc rester sur mes gardes, on ne sait jamais avec un chasseur, il pouvait très bien décidé de me tuer à tout moment. « Tu chassais le vampire ou le loup-garou ? Je peux peut-être t'aider à retrouver sa trace si tu veux ... » Bon d'accord, j'évitai de me mêler des conflits mais ce mec était sympa et j'avais envie de l'aider un peu même si je n'avais encore jamais chassé de ma vie, il faut dire qu'un vampire qui chasse d'autres créatures surnaturelles c'est assez bizarre … « Pour la voiture ne t'inquiètes pas, j'ai les moyens de m'en racheter une sans problème. » Être interne à l'hôpital ne rapportait pas énormément d'argent mais l'héritage que j'avais reçu me suffisait amplement à subvenir à tous mes besoins. « Pas la peine pour le t-shirt, je ne vais pas te demander de m'en racheter un, après tout, tu as juste voulu voir mon petit torse, je ne peux pas t'en vouloir d'avoir voulu te rincer un peu l’œil. » Lui dis-je, un grand sourire aux lèvres.

Il me montra la direction de sa voiture après m'avoir dis qu'il pouvait me ramener chez moi, d'un côté j'avais envie de rentrer chez moi car j'avais besoin de sommeil mais d'un autre côté, j'avais bien envie de rester dehors avec lui, après tout, j'aimais beaucoup sa compagnie. Je le remerciai tout de même de me raccompagner et commençais à marcher. Il porta même mon sac, quel gentleman il faisait. « Enchanté, moi c'est Craig. T'es bien le premier chasseur qui ne tue pas tous les vampires qu'il croise, ça fait plaisir. » D'autant plus que j'étais sûrement l'un des vampires les moins dangereux de la ville, ou peut-être le pire car, le jour où je craquerai, ce serait un véritable enfer pour les habitants de la ville. Il faudrait que j'assouvisse trente ans de restrictions. J'étais convaincu que ce jour n'arriverait jamais cependant. Il me tendit ensuite sa veste et je fixais ses bras en me mordant la lèvre inférieure. Je la pris avant de la mettre en souriant. « Merci. Tu en as déjà marre de regarder mon torse ? » Je n'avais rien contre le fait qu'il enlève également son t-shirt pour que je puisse me rincer un peu l’œil. « Ça peut se faire sans problèmes, tu n'as qu'un mot à dire et je me déshabillerai sans soucis. » Je lui rendis alors un clin d’œil. « Sauf si tu préfères qu'on aille chasser ensemble … Avoir un vampire à tes côtés peut tout à fait être un plus. » En effet, un vampire et un humain valent mieux qu'un humain seul dans ce genre de situation. J'avais beau ne pas être un très vieux vampire, j'avais quand même trente ans.


made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyMar 23 Juil - 12:39


Comment est-ce que je pouvais réagir face à ça ? Il s'était rapproché de moi, avait plongé ses yeux dans les miens et appuyait contre mon torse en me proposant de choisir de l'embrasser ou non. Je suis certain d'avoir un peu rougir et même si j'avoue avoir eu l'envie de le faire, je n'ai rien fait. J'étais bien trop timide pour me lancer comme ça, même si ce soir, j'étais d'humeur taquine. Je ne pouvais pas dire que ce vampire était inintéressant. Je ne pouvais pas nier que je le trouvais vraiment pas mal. Mais est-ce que c'était raisonnable de se laisser autant aller au jeu alors que je ne connais rien de lui ? Enfin, la conversation prit un autre tournant, même si cette atmosphère planait au-dessus de nos têtes. Ça m'a fait bizarre quand il m'a demandé ce que je chassais. En fait, je n'avais pas vraiment chassé de loup-garou dans ma vie. Enfin, pas beaucoup plutôt. J'avais plus de mal avec eux. Après tout, j'en étais un moi aussi au fond alors chasser ceux qui sont en quelques sortes mes frères, c'était  impensable. Même si je n'adhérais pas à toutes ces pensées que les loup-garous avaient. Tout comme je n'adhérais pas à toutes les idées des chasseurs. " Je chassais... Un vampire en fait. Mais c'est un peu gênant de te dire ça en face. " Bah oui, je lui disais clairement que je chassais l'un de ses confrères après tout. Peut-être même qu'il voulait m'empêcher de le faire, qui sait ? Mais je ne ressentais pas ça en lui. Après, j'avais peut-être tort. Il me rassura par rapport à sa voiture et au fait qu'il pourrait s'en racheter une et j'étais vraiment content de ne pas avoir à donner le peu d'argent que j'avais. Je l'aurais fait s'il avait fallu bien entendu. Je rigolais face à sa plaisanterie. Sur le moment, je n'avais pas voulu me rincer l’œil comme il disait. J'avais simplement voulu vérifier quelque chose. Mais depuis ce moment, j'admettais m'être rincé l'oeil à de nombreuses reprises. On ne pouvait pas me juger après tout. " Il faut bien se faire un peu plaisir dans la vie et puisque j'ai bien eu le temps de me rincer l’œil, je peux te dire que tu n'es pas mal du tout. " C'était moi qui disait ça ? Nan mais j'étais bourré ou quoi ? Je ne disais jamais ça. En général, j'arrivais à peine à aligner deux mots devant quelqu'un qui me plaisait et là, je le draguais carrément. On va mettre ça sur l'excitation et la panique de la soirée.

Craig donc ? Au moins, je connaissais enfin son prénom. Je comprenais sa réaction aussi. Même moi, je ne connaissais pas beaucoup de chasseurs qui acceptaient de laisser tranquille quelques vampires ou loup-garous. Craig pouvait au moins être rassuré vis-à-vis de moi, je ne comptais vraiment pas le chasser. Au contraire même, mon côté protecteur remontait à la surface en le voyant. Pourquoi ? Bonne question. D'autant qu'entre un humain et un vampire, on sait qui est le plus fort. Mais c'était plus fort que moi, je ne pouvais pas contrôler ça. J'observais son regard se poser sur mes bras tandis que je lui tendais ma veste. Est-ce qu'il voulait mordre dedans ? Je devins méfiant l'espace d'une seconde, mais je me souvenais qu'il buvait dans des poches de sang. Il ne devait certainement pas avoir bu directement d'une veine depuis un certain moment. Enfin, tout dépendait son âge. " Oh non, crois-moi, je ne m'en lasse pas une seconde. " Je souriais, écoutant la suite avec amusement. Alors si je lui demandais, il retirait ses vêtements ? Intéressant à savoir. Le strip-tease ou la chasse ? Honnêtement, les deux étaient assez tentants. Sauf que quand je chassais avec quelqu'un, ce n'était pas moi qui tuait la cible. Est-ce qu'il serait capable de tuer l'un de ses confrères ? " Et pourquoi ne pas associer les deux ? Je te propose d'en finir avec ce vampire et de se voir après, ou une prochaine fois si tu es trop fatigué, pour... faire plus ample connaissance. " Je lui faisais un clin d’œil avant de fixer son torse de manière à ce qu'il ne puisse que le remarquer. Je déposais alors son sac au sol puisqu'il voulait chasser. Mais avant de partir, je m'approchais de lui, lui attrapait les épaules et le fixait droit dans les yeux. J'avais mon air le plus sérieux que je pouvais faire. " Est-ce que tu es sûr de pouvoir chasser un vampire ? Parce que c'est un peu ton... confrère logiquement. " Je savais que les vampires n'avaient pas autant le sens de la fraternité que les loup-garous, mais peut-être que certains le ressentaient. " Et puis, je dois t'avouer un truc. Je suis un chasseur assez spécial. Je ne peux pas tuer mes cibles donc si on l'attrape... " Pas besoin de dire la suite, il comprendrait forcément. Je lui souris finalement, frottant ses cheveux tendrement et amicalement comme pour le rassurer malgré tout. " Si tu ne veux pas ça ne fait rien hein, je comprendrais. Mais si t'es d'accord, alors dépêchons-nous pour passer à la prochaine partie de la soirée. " Je disais la fin de la phrase tout en caressant le long de son torse délicatement. Oui, j'étais vraiment d'humeur taquine ce soir.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyLun 29 Juil - 19:12

Everything that kills me, makes me feel alive.

Il m'avoua chasser un vampire, je lui souris en baissant le regard, légèrement mal à l'aise. Il chassait le vampire mais avait pourtant cherché à me sauver la vie, ce n'était pas logique du tout. Peut-être jouait-il un rôle devant moi et, dès que je baisserai un peu ma garde, il me tuerait. « Ne sois pas gêné, je méprise les vampires pour tout te dire. » C'est débile de dire ça alors que j'en suis moi-même un mais je déteste ce que je suis. « Les seules créatures surnaturelles que j'accepte sont les sorciers ... » J'en avais moi-même été un par le passé avant tout ce bordel. Après, je ne dis pas que j'accepte tous les sorciers, non, certains ce sont tournés vers la magie noire et ne valent pas mieux que les vampires. Je le remerciai pour son compliment sur mon physique, gêné par la situation, on ne peut pas dire que j'étais très habitué à tout ça encore, me faire draguer ne m'arrivait pas souvent, surtout parce qu'en général, je ne laissais personne le faire.

Je mis ensuite sa veste même si les vampires ne pouvaient pas prendre froid, c'était l'intention qui comptait et ce genre de petit geste d'affection me faisait plaisir. Si j'avais été capable de rougir, je l'aurais fais depuis un moment déjà. Finalement, j'étais heureux d'avoir eu cet accident car sans ça, je ne l'aurai sans doutes jamais rencontré. « Ca me va, on se fait ce vampire et on va chez moi ensuite … L'accident m'a bien réveillé donc aucun problème de ce côté là. » Lui dis-je en souriant. J'espérai tout de même que ce vampire soit un jeune vampire, je n'ai pas vraiment envie de me retrouver face à un vampire de plus de 500 ans, ce serait un coup à me faire tuer et à louper la fin de soirée. Il m'attrapa ensuite par les épaules avant de plonger son regard dans le mien, je m'attendais à un baiser, ou un truc du genre mais non. Il me demanda si j'étais sûr de vouloir chasser un vampire. Je lui souris. « Aucun vampire au monde ne représente quoi que ce soit à mes yeux. Je suis sûr de moi et puis … ce ne serait pas le premier que je tue. » J'écarquillai les yeux, un chasseur ne pouvant pas tuer sa cible ? C'est assez bizarre. Je restai immobile devant lui, réfléchissant avant d'écarquiller encore plus les yeux. « Tu viens d'une famille de loup-garou, c'est ça ? » C'était forcément ça, c'était la seule raison qui pouvait expliquer son désir de ne pas tuer, car s'il faisait ça, son gêne s'activerait. Tant que son gêne n'était pas activé je pouvais rester en sa compagnie, il n'était pas dangereux pour moi. Si il venait à activer sa malédiction, ce serait une tout autre histoire, après tout, une morsure de loup-garou peut tuer un vampire et je ne tiens pas vraiment à mourir de cette façon ...

Il avait hâte de chasser ce vampire à ce que je vois pour passer à la suite de la soirée, j'avoue que j'étais dans le même cas que lui. Chasser ne m'emballait pas, j'étais contre la violence en temps normal mais je voulais l'aider, je me sentirais mieux si j'étais à ses côtés pour le protéger plutôt que de rentrer chez moi et de le savoir tout seul dehors entrain de pourchasser un buveur de sang. « Oui, allons-y. » Il ne fallait bien sûr pas compter sur moi pour retrouver le vampire, je n'en avais jamais traqué, c'était Morgan l'expert de ce côté là, il serait le cerveau et je me contenterai d'être l'arme. « Par où on commence ? Je n'y connais rien en matière de chasse ... » Même mon odorat ne nous serait pas utile, il était développé, certes, mais j'étais loin d'avoir celui d'un chien ou autre pour le suivre à la trace.

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] EmptyLun 5 Aoû - 21:15


Un vampire qui méprisait les autres vampires ? Est-ce qu'il me disait ça pour que je ne me méfie pas de lui ou bien est-ce que c'était la vérité ?  Je n'avais jamais vu ça de toute ma vie, mais elle n'était pas si longue et puis après tout, pourquoi est-ce qu'il ne pourrait pas me dire la vérité ? J'admets que  sur ces moments, j'aurais aimé être un loup-garou pour pouvoir entendre ses battements de cœur. Je saurais s'il mentait ou pas alors. Enfin, je décidais de le croire. Peut-être que je le regretterais, mais je n'arrivais pas à me méfier de lui. Allez savoir pourquoi. Et il n'acceptait que les sorciers ? Il devait vraiment souffrir d'être un vampire alors. Je ne pus m'empêcher de me sentir désolé pour lui. Pourquoi est-ce que les gens comme lui se faisaient transformer ? C'était tellement injuste... Il ne devait pas mériter ça. Personne ne méritait quelque chose qu'il ne désirait surtout pas. " Oh, je vois... C'est assez inhabituel, mais je te crois. Ça ne doit pas être facile tous les jours... " Je n'étais pas vraiment d'un grand soutien sauf que je ne savais pas vraiment que dire. Enfin, on passa vite à autre chose, même si je sentis une grande gêne face à mes compliments. Ça me semblait étrange qu'il ne soit pas habitué à en recevoir. Il a tout de même accepté ma veste et au fond, j'espérais que ce geste lui ferait plaisir. J'essayais que de lui montrer qu'au-delà du vampire, il restait malgré tout une personne. Pour moi c'était un jeune homme tout simplement. Pourquoi forcément penser aux dents et au sang ? Après, si c'est un vampire qui les utilise à longueur de temps d'accord. Mais tout le monde était une personne avant d'être une créature surnaturelle, non ? Certes, certains sont déjà morts une fois, mais ça n'empêche rien à mes yeux. Il accepta ensuite que l'on s'occupe du vampire avant d'aller chez lui. J'étais content de ne pas avoir à forcément le laisser partir après la chasse. Il avait l'air sûr de pouvoir chasser un vampire et je voyais dans ses yeux qu'il ne mentait pas. Très bien, si ça ne le gênait pas alors ça m'allait très bien. La question qu'il me posa ensuite me surprit. Je crois même avoir eu une sorte de petit hoquet de surpris et avoir écarquillé de grands yeux. Comment avait-il trouvé mon secret ? D'habitude, les gens pensaient que je n'avais pas assez de courage ou quelque chose comme ça et j'étais heureux qu'ils pensent ça. Mais là, Craig avait de suite deviné que j'étais maudit. Qu'est-ce que je devais dire ? C'était la première fois que quelqu'un me découvrait. " Je... Oui. Pas la peine de te mentir, je suis maudit et je ne souhaite vraiment pas devoir souffrir le martyr une fois chaque mois. Si ça arrivait, je devrais faire avec, mais je me débrouille toujours pour ne pas avoir à tuer. Désolé si... Désolé si ça t'effraie ou quoi. Je suis au courant qu'une morsure de loup-garou peut tuer un vampire et... " En fait, j'avais peur qu'il ne veuille plus me voir à cause de ça. C'était un peu stupide étant donné que je ne le connaissais pas vraiment, mais justement, je voulais apprendre à le connaître. Sauf qu'en général, les vampires ne côtoyaient pas des loup-garous. Je n'en étais pas un, mais il y avait toujours un risque.

Il ne s'est finalement pas enfui enfin, pas tout de suite. Nous avons commencé à nous préparer pour la chasse. Il ne savait peut-être pas poursuivre un vampire, mais il saurait sans aucun doute le contenir voire le tuer. Je m'occupais de la chasse. " Déjà, il faut voir s'il a laissé des empreintes ou quoique ce soit pour nous mener jusqu'à lui. Ensuite, il faudra le poursuivre discrètement et enfin le capturer ou le tuer. " J'attrapais son bras pour l'amener avec moi sur le côté de la route par où le vampire était parti. Je m’accroupissais près du sol et touchait doucement la terre avant d'apercevoir la trace d'une chaussure. On avait de la chance, la terre était molle ce soir. " Ok, j'ai trouvé une trace. Si on suit les autres, on devrait le trouver, mais il à du aller loin déjà. Sauf si... S'il s'est caché pour m'échapper alors on aura plus de chance. " Nous avons poursuivis la piste sans aller trop vite et je faisais attention aux alentours au cas où. Soudain, les traces s'arrêtèrent au milieu de nul part. Il avait dû se cacher, mais par où ? Je regardais les alentours avant de me faire violemment plaqué contre le sol. Je sentis une douleur vive derrière mon crâne et surtout dans mon dos, mais avant tout, j'avais un jeune vampire qui tentait de me mordre la première veine venue. J'essayais de le retenir pour ne pas qu'il me morde, mais ce fut un échec. Il mordit mon bras et s'éloigna finalement quand je réussis enfin à sortir un pieu de ma veste. Je me relevais difficilement, la douleur à mon dos n'allait pas s'en aller comme ça. " Il est affamé et je suis son prochain repas. Je vais jouer l’appât, mais ça signifie que je dois t'accorder ma confiance. Je ne te connais pas depuis longtemps, mais je pense pouvoir te faire confiance. Ne tarde pas trop dès qu'il me sautera dessus. " En fait, ça allait être une épreuve pour lui aussi. Je rangeais mon pieu et j'attrapais un couteau à la place. Je pris une grande inspiration avant de me couper au niveau du bras pour faire couler beaucoup de sang. Je souriais faiblement à Craig avant de m'éloigner et de bien faire sentir mon sang. Ça marchait puisque quelques secondes plus tard, le vampire se jetait sur moi à nouveau. C'était maintenant que je verrais si je pouvais compter oui ou non sur Craig.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty
MessageSujet: Re: Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]   Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» Reed - I can see the change in me, makes me feel alive again.
» Irmine ▬ Can you feel alive today ? (end)
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-