AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anonymous
Invité


ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptySam 20 Avr - 0:24

Je ne me suis jamais vraiment posé la question de mon vivant : préférais-je mourir avant mes proches ou l'inverse ? Avant que je n'ai le temps de me questionner, je me suis retrouvée orpheline, responsable de la vie de mon frère puis vampire. J'ai vu mes proches mourir les uns après les autres, tous dans de circonstances les plus atroces les unes que les autres. Papa, maman, Jenna... Alaric, John, Bonnie puis... Matt. S'il n'est pas mort à proprement parler, je considère sa transformation comme la disparition de l'humanité bienveillante qui le représentait. En tant que vampire, il va évoluer, changer. J'ai moi même changé et tout le monde m'en veut pour cela, tout le monde me dit que je ne suis plus la même ; comment puis-je croire que Matt arrivera à rester celui qu'il était ? Non, je ne peu pas le croire. Même avec toute la bonne volonté du monde, je ne peux pas croire qu'il fasse exception à la règle. Il voudra tuer un jour ou l'autre, il aura soif de sang comme nous tous. Rectification : il a déjà soif de sang.

J'ai dû déménager de chez moi suite à ma transformation en vampire et, Matt a dû faire de même suite à la sienne. Sa nouvelle condition était devenue trop dangereuse pour vivre avec l'un des cinq et, même si ce dernier s'agit de mon frère et son meilleur ami, Jérémy a l’instinct de chasseur qui le démange chaque fois qu'il voit un vampire. Matt est donc retourné chez lui mais, nous nous sommes retrouvés face à un problème : il ne pouvait plus accéder à la maison sans y être invité. Super ! Heureusement que son instinct n'empêche pas mon frère de garder un minimum de bon sens ; il a accepté lorsque Matt lui a proposé de signer l'acte de donation de la maison et cela, sans rechigner. Les choses se seraient très bien passées si seulement Matt n'avait pas attaqué le notaire sans prévenir ; si Jérémy ne l'avait pas stoppé à temps, l'homme y aurait laissé la vie mais, l'hypnose fait des merveilles. L'homme est reparti avec une égratignure sur l'avant-bras et une soudaine peur des chats errants. Faut dire que ces petites bêtes là sont féroces lorsqu'elles attaquent sans prévenir...

J'ai passé la nuit avec Matt. J'essaye d'être le plus présente possible pour lui ou, du moins, lorsque Caroline n'est pas là. Si Elijah a promis d'être présent pour son "éducation", je ne l'ai pas beaucoup vu depuis le soir du rendez-vous avec les sorcières mais, faut avouer que je l'évite autant qu'il doit m'éviter de son côté. Quoi que. J'ai remarqué son envie de me parler, son envie de s'excuser mais, je n'était pas prête pour ça. Non, je n'étais pas prête à l'écouter ni à faire des efforts. J'ai tout accepté venant de Damon, vraiment tout et dieu sait combien de conneries il en a fait mais, il les a toujours fait dans le but de me protéger. Il n'a jamais su trouver de meilleures solutions au bon moment, il s'est toujours contenté d'agir pour mon propre bien, quitte à faire du mal à des gens que j'aime. Ca, venant de Damon, je peux le pardonner mais, pas venant d'Elijah. Il vaut beaucoup mieux que ça. Je ne dis pas qu'il vaut mieux que Damon mais, il a une toute autre logique, une toute autre vision des choses. Il aurait du réfléchir, trouver un moyen d'éviter ça. Je ne lui demande pas la lune, juste de protéger mes amis autant qu'il souhaite me préserver du danger qui rôde. Damon en est incapable, j'espérais pouvoir compter sur lui pour ça. C'est une de leurs différences, la manière que Damon a d'en faire qu'à sa tête et le don d'Elijah pour calmer les tensions. Si l'un met de l'huile sur le feu, l'autre l'éteint ou, du moins il essaye. Avec Matt -ce soir là- Elijah a perdu le nord et a dépassé des limites que je ne lui connaissait pas. Le voir sous cet angle ne m'a pas choqué en soit -il s'agit après tout d'un vampire millénaire- disons que cela m'a simplement déçue.

J'évite le manoir tout autant que lui ; je n'y reviens que pour me changer et prendre des affaires de temps à autres. Parfois, comme ce soir, je viens aussi pour avoir un semblant de calme chez soit. Après avoir passé cinq heures à apprendre à Matt comment chasser sans se faire repérer, je suis exténuée et, entant que vampire, je ne pensais pas avoir à dire ça un jour. Je monte les marches menant à l'entrée du manoir d'un pas nonchalant et sous le clair de lune, consciente que le soleil pointera son nez d'ici seulement quelques heures. J'ai pris le soin de fermer tous les volets de la maison Donovan mais, je ne peux m'empêcher de m'inquiéter. Est-ce que Matt oserait les ouvrir pour se suicider ? Je secoue la tête pour supprimer cette idée de mon crâne au moment d'ouvrir la porte du manoir. En refermant la porte, une présence pèse derrière moi et m'oblige à me retourner. Je reconnaîtrais cette odeur parmi les milliers ; Elijah se tient devant moi, droit et ferme, comme un père qui attend sa fille, apparemment rentrée trop tard de sa soirée d'hier soir. Je reste un moment immobile, attendant qu'il me fasse la morale mais, ne supportant pas le silence qui nous étouffe, je soupire. Faut croire que je ne pourrais pas éviter la discussion qui fâche, pas cette fois...
Revenir en haut Aller en bas

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyDim 21 Avr - 17:19



L'objet de la guerre, c'est la paix
❝ Elijah Mikaelson & Elena Gilbert - ELEJAH ❞

Après son départ de la maison Gilbert, il était parti à la chasse et n’était revenu que quelques jours plus tard. Il avait besoin de faire le vide. Il n’avait pas envie de tourner en rond dans la maison familiale à voir Elena s’énerver de ses gestes ou pire l’éviter. Il ne pouvait plus rester dans cette situation où elle lui faisait payer de façon enfantine ses choix. Certes dans l’état actuel, c’était lui qui avait pris la fuite, mais il n’était plus un gamin, il n’avait pas envie d’avoir une conversation stérile. Il fallait laisser redescendre la pression.

Durant ses quelques jours, il avait pris le temps de la réflexion, un peu trop sans doute et il avait laisser s’installer une légère rancœur envers Elena de lui faire payer la transformation de Matt alors qu’elle avait tué le propre frère de l’originel et qu’il ne s’était jamais vengé, ne lui en avait jamais tenu rigueur… pour autant, il aurait clairement pu surtout que Matt était celui qui avait porté le coup fatal à son frère. Elijah avait été détruit par la mort de son frère et cela avait d’ailleurs été l’objet de son exile pendant plusieurs mois avant de réapparaître finalement à Mystic Falls.

Parfois il se disait qu’il aurait sans doute du écouter son frère Kol lorsqu’il avait proposé de prendre la fuite à l’annonce de l’arrivée des sorcières. Cependant, Elijah ne voulait plus fuir, il en avait marre et il l’avait déjà fait suffisamment avec son propre père, il n’avait pas voulu s’écraser devant les sorcières et si cela devait se reproduire, il ferait la même chose. Oui, sans conteste, il briserait à nouveau la nuque de Matt Donovan, à savoir si il lui aurait injecté du sang dans ses veines avant, cela n’en était pas sûr. En effet, dans sa longue réflexion, la seule chose que reflétait Matt était le pieu en bois qui avait tué son frère, son frère qu’il avait mis tellement de temps à retrouver. Certes, ce dernier avait voulu tuer toutes sa famille, mais à la disparition de ce qui lui avait servi de mère, il était devenu inoffensif, lorsqu’il avait retrouvé Sage, il avait retrouvé goût à la vie. Oui, il était prêt enfin à être heureux et Matt lui avait volé cette chance. Cela, il l’avait oublié, il l’avait occulté pendant plusieurs mois mais aujourd’hui il ne voulait plus en faire l’impasse. Comme il ne voulait plus jamais fuir devant personne, pas même Elena.

Il était donc revenu au manoir afin d’avoir enfin la discussion que l’un et l’autre devait nécessairement avoir pour faire avancer leur histoire. Il se devait de lui dire ce qu’il avait sur le cœur, l’amour qu’il portait à la jeune femme tout comme la rancœur qu’il ressentait depuis quelques jours et elle, elle devait exprimer son point de vue, expliquer ses réactions et prendre une décision. Il ne voulait plus rester dans cette situation. Les choses devaient être mis au claire. Il ne pouvait plus se poser des questions à savoir comment se terminerait la conversation. Il ignorait vers quoi la conversation tournerait, mais il était sur et certain, la conversation devait avoir lieu, même si pour cela il devait lui même se briser le cœur. Romantique, il l’avait toujours été, mal chanceux en amour, cela se révélait aussi vrai que les poules pondent des oeufs. Certes, il était amoureux d’Elena, elle lui avait apporté la preuve qu’elle l’était de lui aussi, mais à quoi servait-il de vivre un amour si c’était pour ne pas se parler, pour fuir afin de ne pas aborder le sujet de discorde qui pouvait tout terminer ? Elijah n’en voyait pas l’intérêt et il ne voulait pas se flageller plus que cela. Il avait déjà suffisamment souffert et Elena également.

Elijah avait donc décidé d’avoir cette conversation ce soir, qu’il soit tard ou tôt dans le matin, il attendrait Elena de pied ferme. Elle devait grandir et faire face aux problèmes. Si elle n’était pas capable de le faire par elle même, Elijah se chargerait d’apporter la conversation à la jeune femme. Et c’est ce qu’il fit, appuyé contre l’arrière du canapé, il fixait l’entrée, les jambes croisées et tendues et les bras dans la même position. Elijah ne quitta pas l’entrée des yeux tant qu’elle ne s’ouvrit pas pour laisser face à Elena. Durant sa longue attente, il se remémora ce qu’il comptait lui dire, il était déterminé, mais ce fut lorsqu’elle arriva enfin et qu’il se redressa qu’il réalisa qu’il était incapable de lui déballer ce à quoi il s’était entraîné durant plusieurs heures.

Il s’approcha alors d’elle et elle se mit à soupirer ce qui eut le don d’agacer l’originel et il fait clairement en sorte de ne pas lui cacher. Elle comprenait que la conversation était pour ce soir mais elle ne semblait pas le vouloir même devant le fait accompli. S’arrêtant à mi chemin, il posa son regard sur la jeune femme.

« Tu sais très bien que nous devons discuter. Tu t’attendais à quoi ? Pouvoir me fuir pendant une éternité ? »

Pensez cela lui fit mal au cœur, il ne voulait pas que cela arrive mais si c’était ce qu’elle voulait, il respecterait son choix et surtout si elle voulait tellement le fuir, cela en disait long sur l’état de leur relation bien plus dégradée que l’originel ne le pensait.


© Belzébuth



On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité


ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyDim 21 Avr - 21:46

Je pose mes clefs et enlève mon manteau lorsqu'il s'avance vers moi. Je m'occupe, m’efforce de ne pas le regarder puis, il fini par briser le silence qui pèse sur nous. " Tu sais très bien que nous devons discuter. " Je le sais mais... je ne le veux pas. J'ai le coeur serré rien qu'à l'idée de devoir m'engueuler avec lui et, son regard sombre m'attriste déjà assez ; je lui en veut peut-être mais, pas assez pour risquer de tout perdre sur un coup de tête. " Tu t’attendais à quoi ? Pouvoir me fuir pendant une éternité ? " Je laisse échapper un rire bref et nerveux avant de me tourner vers lui. Et lui hein, à quoi joue-t-il ? " Ce n'est pas moi qui a disparu de la circulation ces derniers jours que je sache. " Et même si j'avais voulu le rejoindre ou lui parler, je n'aurais pas su comment faire. Il était introuvable et pendant quelques jours, je me suis demandé s'il n'était pas parti, s'il n'avait pas franchi le seuil de cette porte sans compter revenir. Oui, je me suis vraiment demandé s'il ne m'avait pas abandonné. Il m'a promis de ne pas le faire pourtant, il m'a promis de jamais le faire peu importe ce qui ce passe. Immobile, je l'admire malgré moi. Sa courte absence m'oblige à savourer ce moment et, même si la situation ne s'y prête pas, je suis heureuse de le revoir. " Je... " ...le juge du regard et baisse les yeux. " ...me suis inquiétée. " Je finis par soupirer de soulagement. Il est là, c'est le principal, non ? Je regrette tellement de devoir lui en vouloir, de devoir me sentir opprimée par ma rancœur. A vrai dire, je suis carrément désolée, encore et toujours désolée... de ce qui s'est passé, de ne pas être restée à la maison le soir du rendez-vous avec les sorcières, d'en avoir fait qu'à ma tête, je l'avoir obligé à faire ce qu'il a fait, de le faire souffrir. Oui, je suis désolée pour tout mais, si je devais résumer ma vie, c'est bien le mot désolation qui le ferait le mieux.

Je fais quelques pas pour venir m'installer sur l'un des fauteuils du salon. Il veut discuter ? Faisons le. " Matt t'a demandé une ou deux fois ces derniers jours. " dis-je en prenant mes jambes avec mes mains. J'essaye d'amener le sujet à nous doucement, tout doucement mais, je le fais surtout de manière maladroite. Assise en tailleur sur le canapé, j'en ai rien à faire des règles de conduite à tenir. Bon, j'ai quand même enlevé mes ballerines avant... Je vis au manoir depuis assez longtemps pour commencer à me sentir chez moi donc, je n'y fais même pas attention. Lorsque je vois Elijah s'approcher, je fixe un point invisible devant moi, clairement mal à l'aise. " Je lui ai dit que t'étais occupé, que tu menais ton enquête pour savoir ce qu'étaient devenues les sorcières qui s'en sont sortis. " J'ai menti mais, je ne le regrette pas. Je l'ai fait non seulement pour protéger Matt d'une déception certaine mais aussi pour qu'Elijah ne soit pas perçu comme un déserteur. Je lui ai trouvé des excuses, comme toujours. " Elijah... " Son prénom sort de ma bouche comme un appel écorché vif. " Tu étais où ? " Il m'a manqué, sa présence m'a manqué. J'ai peut-être essayé de l'éviter mais, je pensais que je le croiserais au manoir quelques fois. Lorsque je me suis rendue compte qu'il ne rentrait pas du tout, j'ai vraiment eu peur de le perdre mais, à quoi bon ? S'il aurait vraiment eu l’intention de me quitter, aurais-je pu changer quoi que ce soit ? Non, je ne le pense pas...

Ma main vient mettre une de mes mèches derrière l'oreille, comme chaque fois que je suis gênée ou essaye de contrôler ce que je ressens tout en le dissimulant de mon mieux. Elijah me connait mieux que ça ; je souris tristement. " Je ne sais pas vraiment par où commencer et m'excuser me parait tout aussi important que dérisoire. " Je laisse tomber mes jambes et me retrouve assise correctement. " T'avais raison, je n'aurais pas du venir... " Je reste vague mais profondément convaincue qu'il comprend de quoi je parle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyDim 21 Avr - 22:43



L'objet de la guerre, c'est la paix
❝ Elijah Mikaelson & Elena Gilbert - ELEJAH ❞

Elena lui répliqua que ce n’était pas elle qui avait disparu et en cela, elle marquait un point, baissant le visage, il fini par le relever lorsqu’elle avoua qu’elle s’était inquiétée. Pourquoi ? Il ne le savait pas vraiment. Il était immortel et il n’avait quasiment aucune faiblesse, quelles étaient ses chances de rencontrer un pieu en chêne blanc ? Elle était infime, pourquoi s’inquiétait elle alors ? Avait-elle aussi peur de le perdre autant qu’il avait peur de la perdre ? C’était possible, il ignorait la réponse, après tout, il n’était pas dans la tête de la jeune femme. Cependant, cette idée plaisait vraiment à Elijah.

Il suivit la jeune femme du regard et la suivit dans le côté salon, prenant place sur l’accoudoir d’un fauteuil situé en diagonale de la jeune femme. Les mains jointes, Elijah fixait le sol. Lorsqu’elle parla de Matt, Elijah redressa la tête, regardant droit devant lui dans un mouvement impulsif. Il ne pouvait plus envisager venir en aide au vampire, non. Dans sa réflexion, il avait réveillé sa colère de la mort de Finn et il était incapable d’envisager d’approcher Matt sans lui retirer la vie. Il eut un long soupire et rebaissa le regard vers le sol lorsqu’elle lui demanda où il était.

« J’avais besoin de réfléchir… De toute façon, je suis incapable de lui venir en aide.» Répondit-il simplement.

Il n’avait pas envie de rentrer dans les détailles, du moins pas tout de suite. Elle continua en reconnaissant qu’elle n’aurait pas du venir et qu’elle se sentait désolé. Il eut un très fin sourire, cette réaction était prévisible. Elle se considérait encore une fois fautive mais elle ne l’était pas vraiment, c’était lui qui avait transformé Matt, pas elle. Elijah se redressa après un soupir et posa son regard sur Elena.

« Que tu sois venue ou non, rien n’aurait changé. Matt a été choisi au hasard et que tu sois là ou non, je lui aurai brisé la nuque. »

Se levant et faisant quelques pas vers la cheminée, il continua. Il faisait, à présent, dos à Elena car il savait que l’annonce qu’il allait lui faire ne plus plairait pas, qu’il la choquerait même par ses propos et il préférait lui laisser loisir d’exprimer ses émotions sans avoir à garder contenance car il la regardait.

« Cependant, si tu n’avais pas été là, je ne lui aurais pas offert mon sang avant. »

Oui, il l’aurait purement et simplement tué sans le moindre remord au final car il aurait venger la mort de son frère. Après quelques instants, il se retourna et posa son regard sur Elena qui le dévisageait. Restant droit, il ne bougea pas et fini simplement par baisser le regard, non pas parce qu’il était honteux mais parce qu’il avait besoin de briser son contact visuel avec Elena pour reprendre son récit.

« Pendant ces quelques jours j’ai réfléchi. J’ai essayé de comprendre pourquoi je trouvais ta colère envers moi pour cette transformation injuste, j’ai cherché pourquoi cela me rendait tellement en colère. »

Reposant son regard sur la jeune femme il continua.

« J’ai trouvé ma réponse Elena. Tu me reproches d’avoir transformé Matt alors que je ne t’ai jamais reproché d’avoir tuer mon propre frère. Je ne me suis jamais vengé pour la mort de Finn. Matt était celui qui lui a pris la vie alors qu’il ne souhaitait qu’une seule chose, vivre enfin son amour avec Sage, et il lui a prit cela, vous lui avez tous pris cette chance de bonheur. »

Faisant quelques pas en arrière, il avait laissé sa voix se briser par l’émotion et ses yeux s’étaient emplis d’un léger voile humide. Baissant le regard et plaçant une main dans ses proches, il se refusait de regarder Elena.

« Je ne t’ai jamais tenu rigueur de la mort de Finn, je ne t’ai jamais tenu rigueur de l’avoir tué alors que tu savais que ma vie était liée à la sienne, alors que tu savais que mes frères étaient tout pour moi. Comment peux-tu m’en vouloir pour la transformation de Matt ? »

Légèrement amer, il fini par reposer son regard sur Elena en se passant une main derrière le cou.

© Belzébuth



On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité


ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyLun 22 Avr - 0:08

" J’avais besoin de réfléchir… De toute façon, je suis incapable de lui venir en aide. " Pardon ?! J'ai un léger mouvement de surprise et secoue la tête doucement. " Mais... " Je ne comprends pas, j'ai l'impression d'avoir raté un épisode. Il a donné sa parole, il a promit à Matt d'être là pour lui, que ce soit pour son éducation ou son évolution. Il ne peut pas l'abandonner ; non, il ne peut pas ! Je le juge du regard et n’apprécie guère son comportement. Ma peur revient au galop et, je sens le sol s'ouvrir sous mon corps. J'essaye de m'excuser mais, j'ai comme l'impression qu'il le savait, qu'il s'attendait à ce que je réagisse comme ça. J'ai surtout l'impression que je parle dans le vide et, quelque part, cela me vexe. Je ravale donc ma salive pour éviter de me sentir encore plus vidée que je ne le suis déjà. " Que tu sois venue ou non, rien n’aurait changé. Matt a été choisi au hasard et que tu sois là ou non, je lui aurai brisé la nuque. " Je baisse les yeux, complètement ahurie par ce que j'entends. Je ne cesse de secouer la tête négativement, comme pour inciter Elijah à me dire que c'est faux, que tout ce qu'il me dit n'est qu'une grosse blague mais, la douleur au creux de ma poitrine m'oblige à rester éveillée. Non, ce n'est pas un cauchemar. Il fait quelques pas et vient se poster près de la cheminée, à quelques mètres de moi. Je le fixe, cherchant à comprendre ce qui se passe dans sa tête. Pourquoi ? Comment ? Qu'est-ce qui le pousse à me dire tout ça, pourquoi maintenant, pourquoi être revenu pour ça ? Je secoue encore et toujours ma tête avant de me la prendre entre les mains. J'ai tout à coup la migraine et une soudaine envie de vomir. La boule dans mon ventre est tellement grande qu'elle ne demande qu'à être expulsée et, honnêtement, j'aimerais la libérer si cela pouvait me faire sentir mieux. " Cependant, si tu n’avais pas été là, je ne lui aurais pas offert mon sang avant. " S'en est trop ! Je me lève tellement vite que j'en suis étourdie. Je veux bien le croire, prendre en considération tout ce qu'il me dit et comprendre que la transformation de Matt l'affecte aussi mais... pourquoi se montrer aussi méchant envers moi ? Je le regarde d'un air dégoûté et n'en démords pas lorsqu'il se retourne vers moi. " Si tu tiens à m'achever va droit au but, pas la peine de tourner autour du pot. " Il baisse les yeux et, tout à coup, je trouve ça pathétique. Pourquoi tant de cérémonie, hein ? Pourquoi ? Je regrette le franc parler et l'impulsivité de Damon tout à coup... " Pendant ces quelques jours j’ai réfléchi. J’ai essayé de comprendre pourquoi je trouvais ta colère envers moi pour cette transformation injuste, j’ai cherché pourquoi cela me rendait tellement en colère. " " En colère... ? Toi ? Je t'en prie... " Je ris d'un rire sarcastique, un rire qui ne me ressemble pas et qui prouve que la situation m'échappe. Il me regarde mais ne relève pas, ce qui me vexe une fois de plus. " J’ai trouvé ma réponse Elena. " Je croise les bras, lui faisant comprendre que je suis curieuse de le savoir. " Tu me reproches d’avoir transformé Matt alors que je ne t’ai jamais reproché d’avoir tuer mon propre frère. " Si je pouvais mourir sur le champ, je le ferais. Je serais même prête à me poignarder toute seule s'il le faut ; donnez-moi n'importe quoi, un pied de chaise, une branche assez solide, un bout de rambarde d'escalier... bref, donnez-moi ce qu'il faut pour que mon coeur cesse de me faire mal. Je referme ma bouche lorsque je prends conscience qu'elle s'est entrouverte toute seule face au choc. " Je ne me suis jamais vengé pour la mort de Finn. Matt était celui qui lui a pris la vie alors qu’il ne souhaitait qu’une seule chose, vivre enfin son amour avec Sage, et il lui a prit cela, vous lui avez tous pris cette chance de bonheur. " Je détourne le regard et lui tourne le dos. Faible et lâche comme réaction mais, peu m'importe. Elijah m'échappe et, peu à peu, je comprends que cette conversation nous met dans une impasse. Mes yeux se ferment tous seuls, les larmes coulent silencieusement d'elles-mêmes. Il a raison. Je n'ai pas droit de lui en vouloir et, le pire, c'est que je ne pensais plus à la mort de son frère. Oui, je l'avais presque oublié ; j'avais essayé d'oublier le fait que mes amis et moi avions tué un membre de sa propre famille. Comment puis-je me regarder dans une glace après ça ? Il a raison ; je ne vaut pas mieux que lui, je ne vaut carrément rien du tout. " Je ne t’ai jamais tenu rigueur de la mort de Finn, je ne t’ai jamais tenu rigueur de l’avoir tué alors que tu savais que ma vie était liée à la sienne, alors que tu savais que mes frères étaient tout pour moi. " Un torrent de larmes descend le long de mes joues mais, je refuse de les sécher. Toujours dos à lui, je n'ai pas envie qu'il voit que je pleure parce que mes larmes sont la preuve que ce qu'il dit est vrai. Je savais qu'il était lié à eux, je savais que sa famille était tout pour lui. Oui, je le savais... mais il n'était pas ce qu'il est aujourd'hui, pas à mes yeux en tout cas. Ce n'est pas une excuse valable mais, cela m'aide à tenir debout avant qu'il ne m'achève. " Comment peux-tu m’en vouloir pour la transformation de Matt ? " Après ça... ? Je ne peux pas ; je ne peux pas et me demande même pourquoi il m'en a pas parlé avant. Je ne comprends pas et préfère de pas comprendre ; je finis par sécher mes larmes et avancer dans le hall sans regarder derrière moi. Que veut-il exactement ? Que cherche-t-il a me dire ? Je fixe la porte d'entrée du manoir in instant avant de me retourner, le questionner d'un regard mouillé et contacter qu'il est prêt à craquer aussi. Ma tête se penche aussitôt et une petite moue me trahie. Elijah... " Je ne peux pas. " Réponse tardive à sa question mais, réponse quand même. Ma voix n'est aucunement sure d'elle mais, nous ne sommes plus à ça près. J'ouvre les bras, paumes vers lui et hausse les épaules. " Je ne peux pas t'en vouloir, pas après ce que tu viens de dire. Je ne démentirais pas tes arguments mais, à quoi bon retourner le passé maintenant ? Toi même tu n'as cessé de me dire qu'il ne fallait pas regardé en arrière si on ne voulait pas devenir complètement fous. Tu m'as maintes fois dit que me concentrer sur le présent pour ne pas perdre pied... " Je finis par prendre pied quand même et me laisse envahir par l'émotion. Secouant la tête à nouveau, je lui fais comprendre que j'en ai marre,marre que jamais rien n'aille dans cette fichue ville, dans ma ridicule vie. Je prends une grande inspiration pour finir ce que je voulais dire. " ...et tu disparais sans prévenir pour venir me balancer ça au visage ? Tu cherches quoi Elijah ? Dis-moi ce que tu veux vraiment, là tout de suite ! Dis-moi que tu regrettes, que tu comptes tout arrêter... dis-moi que ce n'est qu'une excuse pour me laisser tomber parce qu'autrement, je mourais, je mourais quoi qu'il arrive. Je ne peux pas croire que c'est la transformation de Matt qui t'a fait remonter ce souvenir à la surface. Ce n'est pas possible, t'aurais pu y penser avant, avant de m'embrasser, de me faire des promesses que tu ne tiendras pas ! " Entre les larmes et les cris, je ne sais pas si je suis plus en colère ou désespérément triste. Surement les deux...


Revenir en haut Aller en bas

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyLun 22 Avr - 12:50



L'objet de la guerre, c'est la paix
❝ Elijah Mikaelson & Elena Gilbert - ELEJAH ❞

L’originel sentait la colère de la jeune femme ainsi que son impatiente. Cependant, il ne comptait pas aller plus vite juste pour lui faire plaisir et le comportement de la jeune femme avait plus tendance à braquer le vampire qu’autre chose. Il lui lança à deux reprises un regard noir lorsqu’elle vint l’interrompre inutilement. Cependant, elle semblait avoir totalement oublié l’existence du frère de l’originel ce qui fit à ce dernier un grand mal. Au fond de lui, il espérait que la jeune femme évitait le dossier Finn car elle savait que ce qu’elle avait fait été mal mais de toute évidence elle l’avait totalement occulté. Pour ne pas se laisser submerger par l’émotion, il détournait le regard vers le plafond pendant quelques instants.

La jeune femme se tourna et laissa parler silencieusement son émotion. Il la laissait faire. Il n’avait pas spécialement l’intention de la faire souffrir, en un sens, il n’avait aucune intention. Il ne savait absolument pas ce qu’il attendait de cette conversation qui était particulièrement complexe. Mais il considérait toujours que l’honnêteté état quelque chose de primordiale dans une relation, c’était ce qui faisait l’objet d’une confiance aveugle. Et pour le moment, il ressentait le besoin d’avoir cette conversation avec la jeune femme. Par la même occasion, il détournait habilement l’objet de la culpabilité de la transformation de Matt vers celle de la mort de Finn… même si en soit il ne se sentait pas le moins du monde coupable. Non, il ne voulait pas faire culpabiliser Elena, il voulait juste que la jeune femme arrête de lui faire payer la transformation de Matt. Il le faisait particulièrement maladroitement et il ne se faisait d’ailleurs pas totalement comprendre par la jeune femme.

Elena déambula quelques instants, elle semblait totalement perdu mais Elijah ne la quittait pas des yeux. Il voulait une réponse de la jeune femme, une réponse qui vint finalement après un court silence qui lui avait paru une éternité. Elle continua, se justifiant, arguant que le passé était le passé et qu’il ne fallait plus y penser comme il l’avait si bien fait remarquer lorsqu’Elena l’avait questionné sur son passé. Il était d’accord avec ce qu’elle disait et il baissa le regard avant de le reposer sur Elena. Elle continua expriment son incompréhension et son angoisse partant dans une colère empli de larmes. Il ne la quittait pas des yeux. Dans cet instant l’originel avait peur, il avait peur comme il ne l’avait jamais ressenti lors d’une relation amoureuse. Etait-il dans une impasse ? Une impasse impossible à régler ? Elijah ne le savait pas vraiment. En soit tout tenait en lui. Etait-il prêt à continuer à faire l’impasse sur le meurtre de Finn ou était-il incapable d’occulter cette prise de conscience qui rendait une part de lui en deuil et en colère contre Elena et sa bande d’ami ? Il ne le savait pas. Elijah était tiraillé entre ses deux sentiments, celui de son amour pour Elena et celui de sa colère envers ce complot qui avait failli le tuer. Car au fond, il ne fallait tout de même pas oublier, elle avait cherché à le tuer dans son dos. Elijah n’avait jamais souhaité la mort d’Elena, et il ne souhaiterait jamais sa mort, il avait toujours cherché à trouver des solutions pour la garder en vie, même lorsqu’elle devait être sacrifié par Klaus.

Prenant une grande inspiration, il vint rejoindre à une vitesse vampirique Elena pour l’enlacer fort contre lui, afin de l’apaiser. Il savait que ce n’était pas la solution à la conversation, mais il espérait être autant apaisé par son contact qu’elle le serait par le sien. La serrant fort, sa main sur le dos de sa tête, il fermait les yeux pour essayer de penser, pour ne pas dire de parole qu’il regretterait. Desserrant son étreinte, il regarda la jeune femme dans les yeux.

« Je ne sais pas ce que j’attend de cette conversation Elena. Mais je ne regrette nullement Elena. Comment peut-tu dire qu’il s’agit là d’une manière de t’abandonner. Je t’aime Elena. Et jamais je ne regretterai ce qu’il se passe entre nous et j’espère sincèrement que l’on pourra passer au dessus de cela. »

Il prit une grande inspiration et replaça une mèche de cheveux de la jeune femme. Il avait du mal à parler, il avait la gorge particulièrement sèche.

« Je cherche juste à exprimer ce que je ressens. Je veux que tu arrêtes de m’en vouloir pour la transformation de Matt. Je ne compte pas me venger de Matt ou de qui que ce soit. Je ne veux qu’une chose, pouvoir vivre heureux avec la personne que j’aime. Cependant, comment pouvons-nous le faire si une telle rancœur existe entre nous ? »

S’éloignant de quelque pas, il fini par lui tourner le dos, le visage baissé.

« Je t’aime Elena, mais une partie de moi a refait surface avec la transformation de Matt. Une partie que j’avais totalement enfouie durant ma longue absence après la mort de Finn. Je ne sais pas si je pourrais l’éteindre à nouveau. »

En un sens, il savait parfaitement qu’il pouvait l’éteindre, mais pour cela, il savait également qu’il devait refaire ce long chemin qui avait apaisé sa douleur de la perte de Finn, cela signifiait donc quitter la ville. Se mordant la lèvre inférieure et fermant les yeux, il se retint de faire couler ses larmes. Cependant, il savait ce que cela signifiait, il savait que la jeune femme ne supporterait pas qu’il l’abandonne et elle lui en voudrait, et cela lui faisait d’autant plus mal. Dans la situation, il ne savait vraiment pas quoi faire.


© Belzébuth



On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité


ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyLun 22 Avr - 16:00

Après tout ce que j'ai vu et vécu, je n'aurais jamais cru ressentir quelque chose d'aussi destructeur. Mon corps tout entier brûle d'une haine incompréhensible et mon coeur semble exploser sans arrêt dans ma poitrine. Il fait des bonds, se tord et craque sous l'émotion. Je ne trouve même plus le courage de stopper mes larmes, je me contente de regarder à travers le voile mouillé qu'elles me forcent à porter. Chaque inspiration m'arrache la gorge, chaque expiration me pousse à gémir de douleur. Oui, j'ai mal ; mal pour ce qu'Elijah vient de dire, pour ce qu'il pense de moi et, même après lui avoir crié ce que j'avais sur le coeur, la douleur persiste. Pourquoi ? Pourquoi faut-il toujours que les choses tournent mal ? Pourquoi faut-il toujours que mon bonheur se voit désarmé par un problème plus gros que l'antécédent ? Je ferme les yeux pour libérer d'autres larmes et, lorsque je les rouvre Elijah me tient dans ses bras. J'ai du mal à comprendre ce changement de comportement mais, peu importe. Je me laisse littéralement aller et me blotti contre lui par peur qu'il s'en aille aussitôt. Veux-t-il me dire que je me trompe, qu'il ne regrette rien ? Je referme les yeux et essaye de faire le vide mais, ce n'est pas vraiment évidement. Après ce que je viens d'entendre, ses mots tournent en boucle dans ma tête ; lorsqu'il se détache légèrement, j'ai le réflexe de m'accrocher à sa veste comme à une bouée de secours. " Je ne sais pas ce que j’attends de cette conversation Elena. Mais je ne regrette nullement Elena. Comment peut-tu dire qu’il s’agit là d’une manière de t’abandonner. Je t’aime Elena. Et jamais je ne regretterai ce qu’il se passe entre nous et j’espère sincèrement que l’on pourra passer au dessus de cela. " Je ne trouve rien à répondre, pas même lorsqu'il me dit m'aimer. Mes yeux le fixent mais mon cerveau ne réagit pas, il est comme déconnecté. On dit que les vampires peuvent choisir, qu'ils peuvent éteindre leur humanité. En cet instant, c'est comme si mes sentiments s'étaient envolés aux caraïbes pour prendre un peu de vacances. Je regarde Elijah intensément mais, ce qu'il me dit m'échappe. Comment peut-il me dire qu'il m'aime après m'avoir reproché d'avoir tué son frère ? Ce n'est pas logique ; non, ce n'est pas normal ni facile à suivre. Je baisse les yeux lorsqu'il place une de mes mèches... " Je cherche juste à exprimer ce que je ressens. Je veux que tu arrêtes de m’en vouloir pour la transformation de Matt. Je ne compte pas me venger de Matt ou de qui que ce soit. " ...mais mes yeux replongent dans les siens pour savoir si ce qu'il me dit est vrai. " Je ne veux qu’une chose, pouvoir vivre heureux avec la personne que j’aime. Cependant, comment pouvons-nous le faire si une telle rancœur existe entre nous ? " Je ne sais pas... et hausse les épaules bêtement. Il s'éloigne de moi par la suite pour aller me tourner le dos. Que voulait-il que je lui réponde ? Que la vie est belle et que les licornes chient des arcs en ciels ? Il est clair que notre relation courrait à l'échec ; tout le monde m'a prévenu mais, comme toujours, j'en ai fais qu'à ma tête. Je savais que cela ne serait pas facile mais, jamais je n'ai pensé que nous en arriverions là. Je détourne mon regard de son dos et fais quelques pas pour m'approcher de la cheminée à mon tour. " Je t’aime Elena, mais une partie de moi a refait surface avec la transformation de Matt. Une partie que j’avais totalement enfouie durant ma longue absence après la mort de Finn. Je ne sais pas si je pourrais l’éteindre à nouveau. " " Ne le fais pas, je ne te demande pas de le faire. " dis-je en fixant l'encadrement de la cheminée. Mes larmes ont fini par sécher et, mon coeur meurtri -tout comme mon regard- par se durcir. " C'est compréhensible que tu nous en veuilles pour la mort de Finn, c'est tout à ton honneur. Ce que je ne comprends et n'accepte pas, c'est que tu te serves de ce fait pour me faire culpabiliser. J'ai l'impression que tu te trouves une excuse pour m'en vouloir alors que tu viens de transformer un de mes amis. Cela t'était égal avant, pourquoi en parler maintenant ? Ah oui j'oubliais... t'as eu le temps de réfléchir pendant ton absence. " lui crache-je au visage avec une pointe d'amertume. " Et qu'en sera-t-il pour ta prochaine fugue hein ? si tu venais à changer d'avis pour autre chose ? comme pour nous, par exemple ? " Je balance doucement mon visage de gauche à droite pour lui montrer mon désaccord mais, j'ai peur que cela ne suffise pas à lui montrer à quel point il vient de me briser le coeur. Utilisant ma vitesse, je viens me planter devant lui. " Je t'aime aussi Elijah mais, qui me dit que tu ne changeras pas d'avis comme tu l'as fait pour Matt ? Et si un autre souvenir venait à te faire regretter le fait d'être avec moi ? S'il te plait, je me mens pas, n'essaye pas de me protéger en prenant des gangs. Je sais que tu m'en veux, j'ai saisis mais... " Ma main vient instinctivement se poser sur son visage. " ...qu'en est-il vraiment de ce que tu ressens, de ce que tu attends de moi ? " J'aimerais parfois qu'un baiser nous fasse tout oublier mais, j'ai peur peur que cela ne nous suffise pas. Dans un élan de désespoir, je tente quand même le coup et l'embrasse pour l'obliger à se taire. Je n'ai pas eu le temps de me réjouir qu'on soit en vie depuis le soir du rendez-vous avec les sorcières. Tout est allé beaucoup trop vite et, avec la transformation de Matt, l'occasion ne s'est pas offerte non plus. Je n'ai pas eu le temps de le remercier d'avoir permis à Matt d'être encore "en vie" donc, s'il doit me rejeter pour la mort de son frère, je tiens à lui prouver que je l'aime et l'aimerais malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyLun 22 Avr - 21:18



L'objet de la guerre, c'est la paix
❝ Elijah Mikaelson & Elena Gilbert - ELEJAH ❞

Baissant le regard, il écoutait la jeune femme en colère. Elle avait raison en un sens, elle avait raison dans le sens où si il commençait à repenser à ce genre de chose qu’est ce qui lui promettait qu’il ne prendrait pas un autre moment de réflexion. Il cherchait une excuse ? Peut être bien. Il avait toujours été malheureux en amour… avoir la chance d’être enfin heureux lui faisait en un sens peur. Il se disait que cela ne pouvait pas durer car cela n’avait jamais duré. La seule femme qui ne l’avait jamais repoussé ni trahi avait fini par se faire tuer. Et il n’avait pas envie de prendre le risque de la voir mourir, il préférait donc se saboter en pleine mer que de tenter la traverser jusqu’à une fin meilleure.

Le visage toujours baissé il n’osait regarder la jeune femme, fermant les yeux pour résister à sa propre émotion. Les paroles de la jeune femme lui faisaient mal car elles étaient criantes de vérité. Seul lui savait que le si n’était plus à ajouter dans ses questionnements. Lorsqu’elle vint déposer une main sur sa joue, il déposa son regard dans celui de la jeune femme et attrapa le dite main d’Elena en la laissant toujours positionnée sur sa joue. Ce qu’il attendait de la jeune femme ? il l’ignorait. La seule chose qu’il savait était qu’il était incapable d’avancer tant qu’il ne ferait pas le deuil de son frère et tant qu’une partie de lui ne pouvait s’empêcher d’en vouloir à Elena. Il savait qu’il serait incapable d’être heureux dans cette situation.

Lorsqu’elle vint déposer ses lèvres contre les siennes, il enlaça immédiatement la jeune femme, la rapprochant de lui, la serrant le plus fortement possible afin qu’il n’est pas l’impression qu’elle s’éloigne de lui. Il embrassa la jeune femme comme si il s’agissait de la dernière fois qu’il goutait aux lèvres de la jeune femme et en réalité il s’agissait bien de la dernière fois. Alors que l’originel brisait le baiser pour reprendre son souffle, il déposa ses mains de chaque côté du visage de la jeune femme, il remit en place une nouvelle mèche rebelle… sans doute la même que la dernière fois. Elijah contempla le visage de la jeune femme amoureusement avant de poser son regard dans celui de la jeune femme et laisser ses pupilles se dilater.

« Tu ne te souviendras d’aucune discussion entre toi et moi durant ses derniers mois. Du moment où je t’ai invité à vivre ici, tu ne te souviendras d’aucun moment entre nous deux. Tu as décidé de retourner vivre chez les Salvatores car tu n’arrives pas à te sentir à l’aise ici depuis l’épisode de Matt et tu viens juste de me l’annoncer. Lorsque je te le dirais tu fermeras les yeux et tu attendras 3 secondes avant de les rouvrir. Il ne s’est jamais rien passé entre toi et moi. »

Elijah termina sa phrase brisée par l’émotion puis faisant en sorte de ne pas briser le lien visuel pour que cela ne soit pas un échec, il reprit.

« Fermes les yeux. »

Lâchant immédiatement son contact avec la jeune femme, il se retourna afin de sécher ses larmes d’un revers de main et se retourna finalement vers la jeune femme qui avait rouvert les yeux.

« Je comprends parfaitement. Avec ce qu’il s’est passé avec Matt, je comprends que vous ne souhaitiez plus rester parmi nous. Je vous ramènerai chez les Salvatore demain. »

Ayant un sourire difficile, il détourna le regard. Il n’aurait sans doute pas imaginé que cela aurait été si dur. Une part de lui regrettait déjà son geste mais une autre savait qu’il ne pouvait se montrer égoïste avec elle. Elle était malheureuse avec lui, Elijah avait fini par s’en persuader et il préférait la voir heureuse avec une autre personne même si cela devait lui briser son propre cœur. Faisant un nouveau dos à la jeune femme, il ferma les yeux et prit une grande inspiration afin de se contrôler comme il le pouvait. Reprenant de la sérénité, il se montra sous un visage plus habituel lorsqu’il vint s’asseoir sur un des fauteuils et attrapa le journal du jour qui avait été posé plutôt dans la journée par l’originel lorsqu’il s’apprêtait à attendre le retour d’Elena. Non, lorsqu’il avait envisagé la conversation avec Elena, il n’offrait clairement pas une fin comme cella là à la discussion. Mais dans l’heure actuelle, il s’était persuadé qu’il venait de prendre la meilleure solution. Ainsi, il s’assurerait de ne pas faire de mal à la jeune femme par son absence puisqu’elle n’en avait plus aucun souvenir.

© Belzébuth



On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité


ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » EmptyLun 22 Avr - 22:30

Que celui qui a dit un jour l'espoir fait vivre brûle en enfer. Le mauvais pressentiment que j'ai eu en arrivant -en voyant qu'Elijah m'attendait après sa courte absence- m'envahit à nouveau pendant notre baiser et, pas besoin d'être un génie pour comprendre que ce n'est pas bon signe. J'essaye de lui faire transmettre tout mon amour, toute ma peur de le perdre au travers de mes lèvres mais, lorsqu'il se détache de moi, c'est comme si le monde s'écroulait sous mes pieds. Son regard est tendre mais nullement rassurant. J'accompagne sa main lorsqu'il remet encore une de mes mèches. Le fixant dans les yeux, j'essaye de lire en lui, de comprendre ce qu'il ressent et seule une chose me vient à l'esprit : il semble profondément désolé. Je ne sais pas vraiment pourquoi d'ailleurs ; ce n'est pas à lui de l'être, si ? Je ne sais plus trop où j'en suis à vrai dire mais, ce n'est pas à lui de s'en vouloir car, même s'il a tué mon ami, j'ai fini par comprendre qu'il a mis un point d'honneur à le garder "en vie" pour moi, pour ne pas que je perde Matt à jamais. Rien que pour ça, je lui en suis reconnaissante mais, je n'ai pas le temps de lui dire. Il est désolé, je le suis aussi, plus que jamais. Je m'en veux même de lui en vouloir, de lui avoir donné l'impression qu'il ne comptait plus ou de l'avoir tout simplement fait culpabiliser. Il me tient le visage et j'essaye aussitôt de détourner le regard ; il s'assure alors que je le fixe dans les yeux en me forçant à rester immobile. " Tu ne te souviendras d’aucune... " Non, non, non ! Je me débats, essaye de bouger mais, sa force me bloque totalement le visage. Il n'a pas le droit ! Je le fusille du regard, le supplie sans pourtant ne rien dire ; j'essaye de détourner les yeux mais il s'est assuré d'être assez près pour que je ne vois que lui. " ...discussion entre toi et moi durant ses derniers mois. Du moment où je t’ai invité à vivre ici, tu ne te souviendras d’aucun moment entre nous deux. Tu as décidé de retourner vivre chez les Salvatores car tu n’arrives pas à te sentir à l’aise ici depuis l’épisode de Matt et tu viens juste de me l’annoncer. Lorsque je te le dirais tu fermeras les yeux et tu attendras 3 secondes avant de les rouvrir. Il ne s’est jamais rien passé entre toi et moi. " Dans ce court silence, je cligne des yeux doucement ; je vois Elijah qui me fixe d'un peu trop près mais ne trouve pas le courage de lui faire la remarque. " Fermes les yeux. " J'obéis et c'est le trou noir.

" Je comprends parfaitement. " Mes yeux me brûlent ; à force de passer mes nuits avec Matt, à lui apprendre comment gérer ses pulsions et à s'alimenter correctement, je vais finir par m’écrouler sous la fatigue. Je tiens quand même tête à Elijah. Je n'ai pas envie qu'il prenne mal ma décision de partir du manoir après son invitation mais, d'un autre côté, je suis sure qu'il comprend. Qui d'autre pourrait comprendre mon choix ? Il a toujours apprécié ma compassion, je suppose qu'il est bien placé pour comprendre que je suis incapable de rester ici après ce qu'il a fait à mon ami. " Avec ce qu’il s’est passé avec Matt, je comprends que vous ne souhaitiez plus rester parmi nous. " Bingo ! Je lui adresse un sourire rassuré. Je ne comprends pas vraiment pourquoi c'est ce sentiment qui me vient en premier mais, peu m'importe. " Je vous ramènerai chez les Salvatore demain. " Non je... je peux y aller toute seule, je connais le chemin puis, j'ai une voiture, je n'ai pas besoin de chauffeur... " D'accord, merci. " lui dis-je finalement en lui tournant le dos, commençant à me diriger vers les escaliers. " Je prépare mes affaires dés ce soir. Plus vite je partirais, mieux ce sera. " Non seulement ces murs me donnent le cafard et donnent soudainement l'impression d'étouffer mais, je serais surement mieux chez Damon. Je n'aurais jamais du partir, j'aurais du écouter Caroline avant même qu'un tel drame n'arrive car, elle avait raison : les terribles gens finissent toujours par faire de terribles choses...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty
MessageSujet: Re: ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »   ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix.  » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELEJAH - « L'objet de la guerre, c'est la paix. »
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» Besoin d'aide pour mon chariot de guerre.
» Ministre de la justice René Magloire en guerre contre les traficants de drogue
» La guerre des xénos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-