AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's the last time to feel again ¶ feat.Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 10 Mar - 14:34


« it's the last time to feel again »


J’étais montée en voiture immédiatement après m’être entretenue avec Rosalie. Damon m’avait agacé … Il n’avait pas aimé l’attention que je lui portais, toutes mes attentions, il m’avait descendu en flèche lors de l’enterrement des décédés lors de la grande tornade. Pour qui se prenait-il ? Pensait-il qu’il avait réussi à gagner en puissance depuis notre dernière entrevue ? Il n’aurait pas plus le dessus cette fois, mais soit, il avait voulu jouer au plus fin, il m’avait défié, il s’était joué de moi alors que je n’étais pas présente, il allait voir de quel bois se chauffait la Pierce ! Quel idiot, non mais franchement, toujours à se mettre dans une panade pas possible ce Damon, était-ce cela qui me plaisait tant chez lui ? Ma voiture gagnait en vitesse, j’allais de plus en plus vite, je quittais enfin le centre de Mystic Falls, j’avais failli écraser deux piétons, il faisait nuit noire et je souriais, je souriais amusée par l’idée même de voir mon ancien amant. Après plus d’un quart d’heure à conduire dans la nuit, sentant le vent se lever sur mon passage : les buissons dansaient sur le passage de ma voiture, les branches semblaient jonglées avec leurs feuilles, je souriais, oui, la vitesse avait un effet étrange sur moi, sur tout le monde finalement. La vitesse procurait cette impression de puissance que tout être vivant recherchait, si ce n’est que la puissance, je l’avais déjà … J’avais beau ne pas être la plus puissante de toutes les vampires, j’avais des relations un peu partout et c’était ce réseau qui me conférait toute ma puissance. De source sûre, j’avais même appris que Damon avait acquis un objet très utile … Je venais donc le voir, certes à sa demande, mais également pour voir si mes sources disaient vrais. Acquérir un tel objet ou devenir un allié de Damon serait très utile, à voir quel choix j’allais prendre … Ma voiture se garait enfin dans la cour du manoir Salvatore, je descendais alors de voiture, toujours un sourire pendu sur mon visage diabolique. J’avançais en vitesse vampire jusqu’au seuil de la maison avant de rentrer en claquant la porte derrière moi. J’avançais à nouveau en vitesse vampire, arrivant au bout du couloir qui donnait sur le salon, Damon était dos à moi. Je remis alors mes mèches brunes parfaitement bouclées en place avant de placer mes mains sur mes hanches. J’étais habillée d’une manière à laisser voir mes formes : un pantalon très serré noir, des escarpins à plateformes de la même couleur, un haut moulant très décolleté et d’un rouge sang recouvert par une veste en cuir noire dont j’avais retroussé les manches. Je regardais Damon en affichant mon habituel sourire taquin. « Bonsoir Damon. » Je descendais la marche. « Tu as demandé à me voir alors … » Je marquais une pause. « Me voilà ! »
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 10 Mar - 18:07


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
J'avais finis par quitter l'enterrement, dans les derniers d'ailleurs. Ça m'occupait au moins. Quoi que j'avais quelque chose d'autre pour m'occuper maintenant. Je m'étais procurer un pieu en chaine blanc et n'en avait pour l'instant parlé à personne ça aurait illimité l'effet de surprise. J'hésitais encore, Kol ? Elijah ? J'avais éliminé Rebekah de la liste, pour l'instant elle ne me causait pas de problème, c'était même la seule originel avec qui j'arrivais à m'entendre et elle m'aidait en plus de ça à rendre Elena jalouse. Kol c'était une histoire de vengeance. Je voulais le faire souffrir puis m'en débarrasser. Elijah quand à lui c'était par pure jalousie. A chaque fois que j'étais amoureux il fallait qu'il y est quelqu'un pour tout détruire, mais il y a toujours des restes, des blessures. Il aurait mieux fait de rester noble et d'enlever ses salles pattes couvertes de farine d'Elena. Quoi vous ne connaissez pas l'histoire du loup qui couvre ses pattes de farine pour montrer pattes blanches et se faire passer pour un agneaux ? Elena avait déjà faillit mourir par sa faute, il n'était pas quelqu'un de bien ni de fiable contrairement à ce que tout le monde semble vouloir prétendre.

En attendant j'avais caché le pieu et j'étais le seul à savoir où il était. Je pris un fiole de veine de vénus que je versais dans une bouteille d'alcool, je prenais des précautions. Je ne voulais pas être hypnotisé pour dévoilé la cachette et c'était aussi pour ça que je n'avais dit à personne que j'avais un pieu. Sachant que Rebekah m'avait déjà une fois vidé de ma veine de vénus pour que je puisse être hypnotisé je ne voulais pas que ça se reproduise. J'étais dans mes pensées depuis quelques minutes quand j'entendis la porte claquer qui me fit reprendre mes esprits. Je ne prenais pas la peine de me retourner même si je ne savais pas qui c'était "On ne vous a jamais appris à frapper ?" Remarquant que j'avais un vers encore à moitié plein dans la main droite je le finis d'une traite. « Bonsoir Damon. » Je ris légèrement et me retournais enfin. Katherine. Position Katherine. Habits Katherine. Cheveux Katherine. Ton de voix Katherine. Expression de visage Katherine. Tatia c'était déjà faite passé pour Katherine mais c'était quand je ne savais pas encore qu'une troisième Petrova, la première plutôt, était parmi nous. « Tu as demandé à me voir alors … » Elle marqua une pose avant de reprendre « Me voilà ! » "J'ai fais ça ?" Je partis poser mon verre vide sur la table basse puis sourit d'un sourire amusé. "Alors comme ça, j'te sonne tu viens ? Tu es accros à moi ma parole."
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 10 Mar - 18:50


« it's the last time to feel again »


Je souriais. « En effet Damon … tu l’as fait … Si je me souviens bien des mots de Rosalie elle a dit "si elle veut encore négocier quelque chose qu'elle vienne me voir moi, pas Elena, et là on pourra vraiment parler" » mon sourire s’élargissait. « Et rien à voir avec une quelconque addiction … J’ai juste voulu mettre les choses au clair. » Je me rapprochais de lui en vitesse vampire, me collant à son torse en passant mon doigt sur ses pectoraux, tout en m’attardant sur son téton droit. « Il paraît que tu ne voulais pas non plus de mes bons souvenirs … » J’attrapais Damon et le couchais à terre, me mettant à califourchon sur son bas-ventre avant de me baisser, frottant ma poitrine contre son torse, mes cheveux caressant son visage, je murmurais alors. « Offre-moi un verre. » Je me relevais en souriant. J’avançais de quelques pas, me rapprochant doucement de la cheminée. « C’est drôle comme l’endroit n’a pas changé … Je me revois encore ici … Toi et moi dansant au milieu de la piste de danse sous les yeux ébahis et jaloux des convives de ton père. » Je riais. « En parlant de danse … Tu ne voulais pas de mon bon souvenir, mais tu n’étais pas si farouche lors de la tragique soirée de saint-valentin. Tu étais plutôt enclin à ma présence … » Je me tournais vers lui. « Comment ce renversement de situation a-t-il put arriver ? » Je portais mon index à mes lèvres avant de le lever comme si je venais d’être traversée par un éclair de génie. J’aimais jouer avec Damon, c’était tellement amusant, il avait de la répartie, pas comme Stefan qui devenait tout de suite vexant. « Est-ce les lys que j’ai fait porter à la cérémonie ? Tu aurais préféré des roses peut-être ? Pourtant je ne pensais pas que tu attacherais de l’importance aux fleurs que je donnerais à Bonnie … À moins que ce ne soit pas cela ... » Je souriais à nouveau avant de me mordre la lèvre nerveusement. « Mais non, c’est Elena … » Je riais à gorge déployée. « C’est dingue comme tu perds tes moyens quand elle te dit quelque chose … » Un toutou obéissant, voilà ce que je sous-entendais. Mais Tatia avait raison, c’était le sang Petrova qui devait faire cela, notre charme qui rendait les hommes gaga et les faisaient devenir des esclaves, esclaves de notre volonté. Je regardais Damon d’un air surpris. « Bon ce verre … » Je décidais de m’assoir sur le canapé, regardant Damon d’un air amusé. Il n’avait rien perdu de son charme, rien, je pouvais comprendre qu’Élena et tant d’autres aient cédé à ses charmes, c’était même inévitable. Je croisais les jambes avant d’hausser un sourcil … La soirée promettait d’être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Mer 13 Mar - 15:13


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
Ah oui exact je lui avais demandé de venir, même si ça n’était pas un rendez-vous fixé. Je ne m’attendais pas à la voir aussi tôt. Oh aller tout ça n’était juste qu’un prétexte pour me voir, je lui manque trop, c’est le charme des Salvatore qui fait tout. Bon j’avoue que j’en ai plus que mon frère, surement le côté mauvais garçon me direz-vous. « Et rien à voir avec une quelconque addiction … J’ai juste voulu mettre les choses au clair. » J’aurais bien répondus mais en un rien de temps son visage était beaucoup plus proche du mien et sa poitrine encore plus proche de mon torse, quelle tentatrice. Katherine à un tic, elle adore passer son doigt sur les torses, ou peut-être que c’est juste pour affirmer son côté dominatrice sexy bien qu’elle n’avait pas toujours été celle qui menait. « Il paraît que tu ne voulais pas non plus de mes bons souvenirs … » « Oh oui exact, peut-être parce que tes bons souvenirs ne sont pas les mêmes que les miens » A ce qu’elle m’avait fait comprendre quand je l’avais retrouvé pour la première fois après plus d’un siècle et demi et l’aimer et à espérer c’était bien que ses meilleurs souvenirs étaient ceux que mon frère lui avait laissé non ? Ouai je n’avais pas forcément de bons souvenirs de la dernière fois ou Katherine m’avait plaqué contre le sol comme elle venait de le faire. . « Offre-moi un verre. » « En parlant de verre heureusement que j’avais posé le mien, ça aurait été dommage d’entailler la jolie peau de ta poitrine sur laquelle j’ai une si belle vue. » Elle avait un décolleté et était allongé sur moi je suppose que c’était volontaire. « C’est drôle comme l’endroit n’a pas changé … Je me revois encore ici … Toi et moi dansant au milieu de la piste de danse sous les yeux ébahis et jaloux des convives de ton père. » Je ris en me redressant, si elle continuait à faire dans l’ironie je crois qu’on allait bien se marrer. « Si tu te rappelles si bien de l’endroit, tu sais où sont les verres et les bouteilles, alors je vous laisse l’honneur de vous servir toute seule Miss Katherine, vous manier aussi bien vos mains que votre langue fourchus alors pourquoi s’en priver, hum ? » « Comment ce renversement de situation a-t-il put arriver ? » Je me reremplis mon verre, pour moi et seulement moi « Ooh je ne sais pas, je devais probablement m’ennuyer ou peut-être qu’en te voyant toute seule j’ai eu pitié » Ça serait probablement élus la meilleur farce de l’année, avoir pitié d’une femme comme Katherine c’était inconcevable après tout non ? Comment avoir pitié d’une femme qui ne pense qu’à elle et qui s’arrange toujours pour que son monde tourne rond sans se soucier des répercutions sur les mondes des autres. « Est-ce les lys que j’ai fait porter à la cérémonie ? Tu aurais préféré des roses peut-être ? Pourtant je ne pensais pas que tu attacherais de l’importance aux fleurs que je donnerais à Bonnie … À moins que ce ne soit pas cela ... » Sans rire elle me parlait de Bonnie la ? Je ris à nouveau et m’approchais d’elle jusqu’à devoir baisser la tête pour la regarder. « Non en fait ce fut une grande déception, j’aurais préféré que les fleurs soient pour moi, les morts ne vont rien en faire, ils sont morts. » Je sais j’étais très délicat dans ce que je disais, je ne sais pas si je l’aurais formulé comme ça en parlant à Elena, quoi que en y réfléchissant probablement que si. « Mais non, c’est Elena … » Je finissais mon verre alors qu’elle riait. Maintenant c’était Elena, tout le monde savait à quel point les deux doubles étaient proches, quoi ne me dites pas que vous ne saviez pas que tous les mercredis après-midi elles allaient faire les boutiques ensemble ! Alors quoi j’allais avoir droit à un discours plein de reproches sur Elena ? « C’est dingue comme tu perds tes moyens quand elle te dit quelque chose … » Autant pour moi, ça ne serait pas sur Elena mais sur moi ou plutôt mon comportement en sa présence. « Tu confonds, c’est elle qui est asservit pas moi, je suis en train de me rendre compte de quelque chose… Quand j’ai été transformé par ton sang, j’étais amoureux de toi et pourtant » J’haussais les épaule « Je n’ai aucun lien avec toi, peut-être qu’Elena a quelque chose de plus que toi en fin de compte. » Je lui souris, elle savait très bien que j’allais répondre à sa provocation, je le faisais tout le temps parce que j’étais comme ça et que ça ne changerait pas et si on se renvoyait sans cesse la balle la soirée allait être longue, très longue. Alors à voir qui se lasserait en premier ou qui ne trouverait plus de quoi répondre. On devait être à peut-prêt au même niveau dans ce jeu, ça allait être serré. « Bon ce verre … » Et voilà ce que ça donne quand on est habitué à être servit où à se servir des autres. Elle voulait un verre ? J’en pris un, vide, m’appuyais sur le dossier du canapé puisqu’elle s’était assise dessus, et lui donnait son verre sans rien pour le remplir. « Santé ».
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Mer 13 Mar - 16:06


« it's the last time to feel again »


Je souriais. Il me faisait rire, beaucoup rire à vrai dire. Ce pauvre petit être chétif que j’avais rencontré c’était transformé en un lion imposant en quelques dizaines d’années, impressionnant, non ? Et cette transformation m’était due, sans moi, le monde aurait perdu pour Damon pour toujours et il aurait rejoint son chien de père dans la tombe. Quelle perte ça aurait été … J’avais ben fait. C’était devenu un vampire plutôt doué, pas aussi doué que moi certes, mais pas mal dans son genre, dans le genre bad boy coureur de jupons et menteur invétéré, nous n’étions pas si différents finalement, il avait été à bonne école. J’avais une bonne professeure, cette joute verbale en était la preuve vivante … Damon avait changé, oui, peut-être était-ce lui que je préférais maintenant ? Stefan était devenu trop mou, trop gaga de son Elena, un vrai esclave de ses désirs et un vampire abâtardi par son envie d’être le plus humain possible, quel gâchis … Damon lui avait su profiter de son existence tout en me vouant un culte sans bornes fait d’amour et de souvenirs ardents, Stefan avait perdu son intérêt, malheureusement. À devenir une chiffe molle, on perd toujours bien plus que l’on ne pense. « Jusqu’à preuve du contraire, nos souvenirs sont les mêmes, c’est ta rancœur qui te fait que tu ne peux pas reconnaître que nous avons passé des bons moments … À moins que ce ne soit ton orgueil. » Je passais un doigt dans mes boucles avant de les entortiller autour. « Quel vampire orgueilleux tu fais … C’est amusant les premières dizaines d’années, mais prend garde Damon, les années s’ajoutent à ton compteur et à force, un vampire aigri devient vite agaçant. » Je me levais. Il me menaçait ? Il se pensait vraiment capable de me tuer . De me battre ? De me blesser ? Il surestimait clairement ses capacités. Je passais ma main sur sa joue d’un geste lent en affichant un sourire glacial. « J’ai quatre cents ans de plus que toi Damon … Tu ferais bien de ne pas l’oublier. » Miss.Katherine … La dernière fois qu’il m’avait appelé comme cela, c’était avant que je ne finisse dans la tombe. Mauvais souvenir. Mais en même temps, ce titre était plein de joyeuses connotations du temps où il suffisait de frapper dans mes mains pour que tous les hommes accourent à mes pieds et demandent ce qu’ils pouvaient faire pour me plaire. Ce temps où Damon faisait partie de ces hommes. Je ne relevais pas et m’éloignais de quelques pas. Il avait eu pitié ? À d’autres … « Pitié … Pitié … Damon, tu es incapable d’avoir pitié de qui que ce soit. » Des fleurs pour Damon ? Je n’avais pas envisagé cette possibilité, mais il faut dire que normalement c’était les hommes qui offraient les fleurs aux femmes, pas l’inverse et puis qu’aurait-il faits de fleurs à part les mettre dans un vase qui prendrait bien vite la poussière ? Des fleurs ? Aucun intérêt. « Non. Si je devais t’offrir quelque chose Damon se serait plutôt du bourbon français bien âgé plutôt que des fleurs … Je serais au moins sûre que tu ne jetais pas mon cadeau à la poubelle. » Asservis ? Elle ? Je riais à gorges déployées. Damon ne contrôlait rien des tous des faits et gestes d’Elena, sans quoi, elle ne se serait pas retrouvée chez les Mikaëlson. Damon voulait devenir blessant, soit, ça allait devenir intéressant. « Je t’en prie … Tu voudrais me faire croire à moi que c’est Élena qui est spéciale ? Dois-je te rappeler que je suis l’une des vampires les mieux informés du continent ? » Je marquais une pause. « C’est plutôt ton sang qui est spécial … Rappelle-moi comme elle s’appelait déjà ? » Nouvelle pause en me mordant les lèvres. « Mince … J’ai oublié son prénom … ça commençait par un c pourtant … » Je souriais. « Charlotte ! » Je lançais un regard mauvais à Damon. « Cette pauvre Charlotte qui est prisonnière à la Nouvelle-Orléans depuis des dizaines d’années à cause de ton simple fait. » J’emmêlais de nouveau mes cheveux autour de mon index avant de continuer. « Elena a en effet quelque chose que moi … » Je penchais la tête. « Des faiblesses ! » Je lâchais ça comme un serpent cracherait son venin. Damon arriva alors vers moi avec un verre vide. Je le poussais dans un des canapés, disparaissais en vitesse vampire près du meuble à alcool et me servait un bourbon. Je buvais une petite gorgée avant de grimacer. « Je préfère de loin un bon verre de vin. » Je pose mon verre avant de me tourner vers Damon. « Tu n’en as pas à la cave par pur hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 17 Mar - 15:39


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
Katherine ici juste pour mettre les choses au clair, bizarrement j'avais un doute. Elle avait forcément quelque chose derrière la tête, une idée, un but à atteindre pour qu'elle me saute comme ça dessus. Pas forcément par rapport à Elena parce que je suppose que si elle avait voulut faire du mal à celle ci elle s'en serait prise à Elijah à présent. Quoi que l'originel ne devait pas être en très bon terme avec elle et ça devait être bien plus simple pour Katherine de s'attaquer à moins puissant qu'elle mais je ne pense quand même pas que ça soit en rapport avec Elena, pour une fois. Au moins ça changeait un peu. « Jusqu’à preuve du contraire, nos souvenirs sont les mêmes, c’est ta rancœur qui te fait que tu ne peux pas reconnaître que nous avons passé des bons moments … À moins que ce ne soit ton orgueil. » Je ris légèrement et renchéris "Le meilleurs moment que j'ai passé avec toi c'est quand tu étais desséchée dans la crypte qui aurait du te servir de tombeau pendant un siècle et demi. Tu n'étais plus très belle d'ailleurs, pour le coup Elena te ressemblait plus que toi." Je me fichais totalement de devenir agaçant, je l'étais déjà pour pas mal de monde alors franchement ça me passait au delà de la tête. Je n'étais pas la pour plaire aux autres même si je plaisais beaucoup à la gente féminine ce qui ça, ne me déplaisais pas. « J’ai quatre cents ans de plus que toi Damon … Tu ferais bien de ne pas l’oublier. » J'avais déjà entendus ça quelque par, Pearl ! Elles n'étaient pas amies pour rien ces deux la. Ce jour la elle m'avait crevé les yeux, je n'avais pas vraiment envie que ça recommence. "Tu crois vraiment que je n'ai jamais tué un vampire plus vieux que moi ?" L'âge ne faisait pas tout, les feintes, les tactiques, les trahisons, ça marchait aussi très bien pour se débarrasser de quelqu'un. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de tuer Katherine et qu'elle est 400 ans de plus que moi ne l'aurait pas sauvé. Si je l'avais voulut Katherine serait morte à l'heure qu'il est. Il ne faudrait pas sous-estimer mes capacités à longueur de temps, j'avais beau souvent jouer au con et au provocateur je n'avais pas rien dans le crane. « Pitié … Pitié … Damon, tu es incapable d’avoir pitié de qui que ce soit. » C'était amusant d'entendre ça de sa bouche "Oooh me jugerais tu sans cœur ? Me voila profondément vexé, dis moi le quel de nous deux est le plus "sans cœur" ?" Quelle ironie quand on y pense. Tout comme pour les fleurs, qu'est ce que j'en avait à faire de fleurs, surtout venant de sa part ? Non c'était juste pour l'enquiquiner que je disais ça. « Non. Si je devais t’offrir quelque chose Damon se serait plutôt du bourbon français bien âgé plutôt que des fleurs … Je serais au moins sûre que tu ne jetais pas mon cadeau à la poubelle. » J'haussais les épaule, ce n'était pas faux. "Tu sais ce que tu dois m'apporter la prochaine fois que je te sonne alors." Et puis ça partit sur un sujet d'asservissement et j'écoutais la jolie brune déballer son patata en se vantant d'être la mieux informée du pays, la seule phrase à laquelle je portai attention était "C’est plutôt ton sang qui est spécial" Moi ? Mais qu'est ce qu'elle me sortait la encore ? Des bobards ! « Mince … J’ai oublié son prénom … ça commençait par un c pourtant … » Ah... Okay je comprend mieux tout à coup. « Cette pauvre Charlotte qui est prisonnière à la Nouvelle-Orléans depuis des dizaines d’années à cause de ton simple fait. » Oui elle s’appelait bien Charlotte, je me souvenais d'elle pour cause j'avais été la voir il y a peut de temps. Un boulet plutôt qu'autre chose, mais tout ça n'avait rien à voir avec mon sang. "Tu es au courant de ça toi ? C'est un de tes toutous servants qui te l'a dit ?" Ou alors m'avait-elle suivit comme elle avait suivit Stefan ? Elle ne pouvait pas suivre les deux à la fois que je sache non ? « Des faiblesses ! » Est ce que je pouvais contredire ça ? On était toujours plus fort quand on avait moins d'attache et Elena n'avait que ça. Ces amis faisait tout pour elle et ce n'était donc pas compliqué de la faire chanter. "Tu n'as pas de faiblesse ? Pas même moi ?" Oui la question m'avait traversé l'esprit. Si on me menaçait pour qu'elle fasse quelque chose, ferait-elle cette chose ? Bizarrement j'avais des doutes, peut-être le ferait-elle pour mon frère mais moi... Oh j'ai l'impression qu'elle n'avait pas apprécié ma blague avec le verre vide, elle voulait bien un verre pourtant non ? Elle était partit à vitesse vampirique vers les bouteilles. Le bourbon ne lui plaisait pas ? Je la rejoins à vitesse vampirique également et pris le verre qu'elle venait de reposer "alors ne gâche pas" Et je finis le verre cul sec. « Tu n’en as pas à la cave par pur hasard ? » Je souris légèrement "Je n'ai que du vin rouge en bas" dans le congélo.
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 17 Mar - 16:54




it's the last time to feel again

Je souriais. La crypte … Pauvre Damon, il était à court d’arguments, il ne savait plus ce qu’il disait. Je n’y avais pas été longtemps dans cette tombe, non, juste quelques jours dans le pire des cas … Juste le temps pour Damon de tuer Elijah. Et puis, je ne m’étais pas vraiment ennuyé dans cette crypte, j’avais eu de la visite : Elena, puis Jérémy, après quoi Stefan et pour finir Damon, que j’avais mené en bateau. Pauvre imbécile. Il croyait tout ce que je disais le pauvre, il était incapable de voir mon jeu, de savoir quand je mentais ou quand je disais la vérité. Je souriais à Damon. « Crypte que j’ai quitté grâce à toi Damon … Ai-je oublié de te remercier ? » J’affichais un air mauvais sur mon visage. Damon … Damon … Damon. Damon que j’avais failli perdre en le jetant dans la gueule du loup, oubliant malencontreusement de lui signaler qu’une dague ne peut être plantée dans un originel par un être surnaturel sans lui ôter la vie. Sans rire ! Quelle étourdie je fais parfois. « Normal qu’Elena me ressemble Damon … C’est mon double. Quel idiot tu fais alors. As-tu encore une brillante constatation dans ta poche ? » Je marchais d’un pas nonchalant vers le portrait qui se trouvait au-dessus de la cheminée. Je riais à la réflexion de Damon. Tuer un vampire plus vieux que lui ? Sans aucun doute, c’était même fort probable vue le nombre de ses victimes, mais je n’étais pas n’importe quel vampire. J’étais sa créatrice, je le connaissais par cœur, pouvais anticiper ses mouvements et même le tuer si je voulais. Je lui avais donné l’immortalité, je pouvais la lui reprendre. « Un vampire plus vieux que toi … Oh que si, mais pas un vampire comme moi, Damon. » Je marquais une pause et me retournais vers lui. « Dis ce que tu voudras Damon, mais si Klaus n’a pas réussi à me tuer, tu n’y arriveras pas non plus. En cinq cents ans de cavale, j’ai appris à avoir toujours un coup d’avance. Règle que j’applique scrupuleusement. » J’enlevais ma veste, dévoilant pleinement mon haut très serré, qui mettait parfaitement mes formes en valeur. Je jetais la veste sur le canapé avant de saisir un livre qui se trouvait par-là, de l’ouvrir et de tourner les pages, machinalement. Je riais à gorge déployée quand Damon me demanda lequel de nous deux était sans –cœur, je levais la tête vers lui d’un air faussement innocent. « Toi bien sûr. » Qu’il me sonne ? Pauvre idiot ! Je ne relevais pas, après tout, le silence était le meilleur des mépris et il cherchait à m’énerver, à me faire sortir de mes gongs, ce que je ne ferais que le plus tard possible. Je ne voulais pas lui donner de satisfaction, mais j’étais une vampire impulsive, alors Damon ne devait pas trop jouer, car il se retrouverait sous peu avec quelque chose dans le bas ou le cou brisé, avec par-dessus le marché un nouveau souvenir impérissable de ma venue. Je n’étais pas le genre de femme que l’on traitait comme une esclave et il le savait, je ne venais que lorsque ça me chantait. Si je n’avais pas voulu le voir, je ne serais pas venu, peu importe ses injonctions pour que je vienne. Il serait allé au diable. Il me voyait car je le voulais bien. Quelques mots de plus et il ne verrait plus, pour un long moment. Charlotte … Ses anciennes conquêtes étaient des sujets sensibles pour Damon. Je levais alors mon nez du livre, le claquant pour le fermer avant de le poser où je l’avais pris dans un geste très lent. Je me redressais avant de dire d’une voix calme. « Non, je m’en suis occupée moi-même. » Ma phrase était tendancieuse. Je le savais, je l’avais fait exprès. Je souriais. Pauvre Damon … Tant de morts autour de lui … Beaucoup causées par lui bien sûr, mais je savais qu’il n’était pas insensible à la perte d’êtres chers. Rose était le plus bel exemple, on m’avait dit qu’il était devenu fou quand cette enquiquineuse était morte. Pauvre Rose. Elle avait eu ce qu’elle méritait et je regrettais seulement de ne pas l’avoir tuée moi-même. Lui ? Comme faiblesse ? Je me rapprochais de Damon en vitesse vampire, je me collais à lui, passant mes mains autour de son cou. Je lui lançais un sourire angélique, doublé d’un air prude. « Et moi Damon ? Suis-je une de tes faiblesses ? » Je me penchais alors vers lui, rapprochant mes lèvres des siennes avant de susurrer. « À moins que ce ne soit la petite Anderson ? » J’étais très bien renseignée. Je le libérais de mon emprise avant de me glisser entre Damon et le bar, frottant mes fesses contre sa hanche avant de me servir un verre de bourbon. « Je m’en contenterais. » Je lui servais alors un autre verre avant de me tourner vers lui, je lui tendais son verre avant de boire une gorgée du mien, un sourire pendu à mon visage.
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Mar 19 Mar - 20:33


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
« Crypte que j’ai quitté grâce à toi Damon … Ai-je oublié de te remercier ? » J'haussais les sourcils. Question piège ? "Oui tu oublis souvent ce genre de chose" et ça n'étonnais tellement plus personne qu'on y faisait même plus gaffe. Pourtant un merci ne se traduisait pas seulement par le simple mot prononcé, il y avait de multiple façon de remercier quelqu'un, et j'étais certain qu'elle les connaissait toutes. Mieux ne valait pas s'étaler sur le sujet de la crypte enfin de compte, ça avait le don de me rappeler qu'elle tenait plus à Stefan qu'à moi comme ça avait dû toujours être le cas. Oh et puis de toute façon j'en avait rien à foutre de qui elle pouvait bien préféré, elle n'était plus toute seule dans la course et l'avis d'Elena sur la question m'importait bien plus que le sien. « Normal qu’Elena me ressemble Damon … C’est mon double. Quel idiot tu fais alors. As-tu encore une brillante constatation dans ta poche ? » Je levais les yeux au ciel. Ce que j'avais voulut dire était surtout que desséchée on ne la reconnaissait plus. "Oh oui je peux en sortir plein des brillantes constations de ma poche, ma poche est équivalente au sac de Mary Poppins, tu ne savais pas ?" Lui demandais-je d'un air tout à fait sérieux alors qu'en fin de compte je me moquais juste. Katherine semblait convaincus que je ne pouvais pas la tuer, si je m'en donnais la peine et que je m'organisais vraiment bien, si, je pouvais. Mais j'avais d'autres choses à régler et plus aucun intérêt à tuer ma créatrice. Plus l'envie non plus je suppose. La haine que j'avais récolté envers elle quand j'avais découvert que j'avais passé 145 ans à essayer de la sauver et de la ramener à la vie pour rien c'était atténuée. Oui depuis le temps était passé. Elle nous avait trahis mais aussi aidé quand on y réfléchissait et le fait qu'elle soit la pour se faire passer pour Elena pouvait toujours être utile, surtout en sachant à quel point elle était devenue maître dans ce jeu. « Un vampire plus vieux que toi … Oh que si, mais pas un vampire comme moi, Damon. » je ris "Oh pardon j'ai faillit oublier, c'est vrai que tu es un être exceptionnel !" j'entendais sa réponse d'ici, du genre et oui Damon patati patata c'est ce qui fait la différence entre Elena et moi. Elle se retourna vers moi avant de reprendre la parole « Dis ce que tu voudras Damon, mais si Klaus n’a pas réussi à me tuer, tu n’y arriveras pas non plus. En cinq cents ans de cavale, j’ai appris à avoir toujours un coup d’avance. Règle que j’applique scrupuleusement. » "Humm je crois bien que cette fois ci celui qui a un coup d'avance ça n'est pas toi" Je ne parlais pas par rapport à elle, en fait je pensais au pieu en chaine blanc que j'étais seul à avoir, et seul au courant que je l'avais. J'avoue prendre un certain plaisir à regarder ses courbes si féminines qu'elle dévoilent en enlevant sa veste. c'est sûr qu'au niveau de physique on ne pouvait rien lui reprocher, elle était parfaite. Ma réplique l'a fit apparemment rire mais sa réponse l'étais tout autant « Toi bien sûr. » Donc cette fois ci c'était à mon tour de rire "tu as raison, sans cœur, je suis incapable d'aimer, pas même toi" Elle ne pourrait pas dire qu'elle ne l'avait pas chercher. Et le sujet partit ensuite sur Charlotte, cette nana folle de moi que j'avais transformé et qui avait eu se fameux lien que j'avais à présent avec Elena. Je ne pensais pas que Katherine c'était intéressée à ma vie ce pourquoi je lui demandais si elle avait envoyé un de ses toutous se renseigner à sa place. Elle ferma le libre d'un coup sec, avait-elle peur de ne pas avoir encore toute mon attention ? "Fais gaffe tu fais de la poussière" Oh alors comme ça elle s'en était occupée elle m'aime. J'avais envie d'y croire mais est ce que je devais croire une femme qui passait 99,99% de son temps à mentir ? Les chances qu'elle dise la vérité étaient quand même très infimes. "Tien donc et l'idée de me prévenir que tu étais en vie et m'éviter encore de longues années de souffrances et d'attente ne t'as pas traversé l'esprit ?" Évidemment j'y repensais des fois, on ne pouvait pas oublier une si longue partie de sa vie en un claquement de doigt, finalement de ce côté la je crois que je ne valait pas mieux qu'Elena. L'espoir je l'avais gardé bien trop longtemps et je me trouvais complètement stupide maintenant que j'y repensais. J'aurais du passer à autre chose, vu ce que ça a donné... Est ce que j'étais une de ses faiblesses ? Cette phrase l'avait fait se retrouver contre moi en un rien de temps, oh aller elle ne pouvait pas ne pas craquer pour moi, j'étais tellement craquant. Je n'enlevais pas ses mains, jusqu'à maintenant ce n'était pas désagréable, pas encore, quoi que ses mains dans mon cou ça pouvait être dangereux aussi. « Et moi Damon ? Suis-je une de tes faiblesses ? » je lui adressais un petit sourire en coin "tu te défiles, j'ai posé la question en premier." je regardais ses lèvres qui s'approchaient dangereusement des miennes quand elle évoqua Shea. Je ris à nouveau, elle voulait me faire remarquer qu'elle connaissait vraiment chaque point de ma vie ? "Non, c'est une distraction, je m’ennuie tout seul" Elle finit par me lâcher pour aller se servir un bourbon, frottant au passage ses fesses contre mes hanches, volontairement bien sûr. "Ben qu'est ce qu'il se passe ? Je t'ai connus bien plus entreprenant que ça !" Moi la provoquer ? Noooon jamais je n'oserais, c'était contre toute mes vertus, quelles vertus ? je pris le verre qu'elle me tendait et le levais avant d'en boire une bonne moitié.
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Mer 20 Mar - 16:41




it's the last time to feel again

Un coup d’avance ? Lui ? Le voilà qui attirait mon attention. Qu’est-ce que Damon avait bien pu faire pour avoir un coup d’avance sur moi ? Enfin, un coup d’avance, c’était vite dit, quoique … Actuellement, j’avais un coup d’avance sur Elijah, un voire deux coups d’avance, un sûr et un autre en préparation. Le pauvre originel qu’il était allait déchanter … Lui qui pensait qu’il allait pouvoir me tuer si facilement, lui ce pauvre homme au cœur brisé qui avait tenté, vainement, de me faire plier sous le coup de la menace, quel idiot ! Elijah, celui dont j’avais le meilleur souvenir, toute cette affection que je lui attachais était partie pour de bon depuis que j’avais sauté du pont de Mystic Falls. En fait, cet attachement avait commencé à s’écailler depuis qu’il m’avait laissé dans la tombe, attendant patiemment que je me dessèche et que son frère, Klaus, vienne me ramasser pour me tuer. C’était à ce moment-là que tout affection pour lui s’était envolé … J’en étais certaine, Elijah était maintenant à mettre dans le même sac que son frère cadet. Il voulait ma mort, il voulait me voir souffrir pour une raison qui était bancale, soit, alors je le tuerais, de la même manière que son frère, du moins une fois que j’aurais trouvé la façon d’y arriver. J’arquais un sourire et souriais à Damon. « Toi … Le Damon impulsif, téméraire, fougueux, jaloux et incroyablement … » Sexy ? C’était le mot que je voulais employer, mais je me décidais à ne pas faiblir. « vindicatif. Tu as un plan d’avance ? » Me voilà intriguée. Je savais que j’allais devoir lui tirer les vers du nez, il n’allait pas tout me révéler sans broncher, non, Damon était comme moi, il aimait faire durer le plaisir, que ce soit long et la tension intense. Il avait été à bonne école. L’idée de le prévenir que j’étais en vie ? Mais ça aurait été tellement moins drôle qu’il le sache, il m’aurait cherché en vie et ne se serait pas démené pour trouver un moyen afin de me sortir de la crypte où j’étais normalement enfermée. « Voyons Damon … Essayerais-tu de me faire croire que pendant plus de cent cinquante ans, tu as vécu une vie de reclus ? » Je riais à gorge déployée. « De la même façon que Stefan, je t’ai observé pendant tout ce temps tu sais … Chicago, la Nouvelle-Orléans, New York … Et je sais parfaitement que tu ne t’ait pas ennuyé, malgré la quête que tu t’étais imposé. » Je souriais à Damon. « Sans moi tu n’aurais rencontré si Sage, ni Charlotte, ni Lexi, ni aucune autre des filles pathétiques qui ont rythmé ta vie sexuelle pendant toutes ces années. Remercie-moi au lieu de me faire des reproches. » Je gloussais avant de boire une gorgée de mon verre. Me défiler ? Moi ? C’est ce que je faisais de mieux, il ne pensait tout de même pas que j’allais lui dire ce que je ressentais pour lui ? Il me pensait vraiment stupide à ce point ? Qu’il était naïf, j’avais enfoui mon humanité loin au fond de moi, dans une salle que j’avais fermée à clé, clé que j’avais jetée par la suite. Je refusais de la laisser sortir, car l’humanité était le pire fléau qui pouvait toucher un vampire, il suffisait de regarder Elena et Stefan, le constat n’était pas glorieux. Mais je me décidais à lui donner de quoi ruminer. « Tu viens de faire la même chose Damon … » Non en fait. Non, je décidais de couper court à ce sujet fâcheux. Une distraction ? Cette petite humaine ? Bien, je souriais, d’un sourire mauvais. « Bien, si ce n’est qu’un jouet, tu ne verras aucune objection à ce que je la tue. » Moi, jalouse ? Pas d’un pouce non, jamais. De plus, ce n’était pas une question de plus cela, non, c’était une affirmation qui ne supposait pas de réponse. C’était un test, un simple test pour voir s’il ne bluffait pas … Comme je le pensais. « Mon retour tombe à pic dans ce cas … Ta période d’ennui vient de prendre fin. » Je riais. Plus entreprenante ? Voulait-il qu’on se déshabille maintenant ? Je me tournais alors vers lui, déchirais sa chemise en deux avant de l’embrasser fougueusement et de le plaquer contre un mur. Après quelques secondes, je le relâchais avant de venir m’assoir en vitesse vampire sur un des fauteuils, reprenant au passage mon verre de bourbon. « Maintenant que tu es délesté de ta chemise … Si nous parlions de ton plan ? » Je souriais malicieusement.
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 24 Mar - 12:55


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
Comme Katherine elijah était l'originel que je détestait le moins avant même si je détestais ses marchés à la con. Que des trucs foireux et le dernier avait mené à la mort d'Elena et donc à sa transformation. Mais comme toujours mon cher et amoureux transit de frère avait laissé le choix à Elena qu, trop naïve et pas assez égoïste avait décidé de faire confiance à cet originel envers qui elle se sentait redevable, redevable de mes fesses oui ! Est ce qu'à chaque fois qu'il lui fait quelque chose de mal ça les rapproches un peu plus ? Parce que sinon j'avoue ne pas comprendre comment ils pourraient être si proches. « Toi … Le Damon impulsif, téméraire, fougueux, jaloux et incroyablement … »"irrésistible"« vindicatif. Tu as un plan d’avance ? » Oui j'en avait un mais en réalité ce coup d'avance c'était surtout sur les originel que je l'avais, enfin quoi que puisque personne n'était au courant que j'avais un pieu pouvant un détruire un je devais avoir un coup d'avance sur tout le monde. Un premier temps j'avais pensé m'en servir contre Kol qui s'est bien amusé à me faire souffrir mais bizarrement ces derniers temps quand je vois Elijah j'ai le pieu qui me titille. Mais je ne peux pas être trop impulsif avec ça, faut que je réfléchisse et que je m'organise parce que ça pourrait rapidement se retourner contre moi. « De la même façon que Stefan, je t’ai observé pendant tout ce temps tu sais … Chicago, la Nouvelle-Orléans, New York … Et je sais parfaitement que tu ne t’ait pas ennuyé, malgré la quête que tu t’étais imposé. » Cette fois si ce fut à moi de rire "Alors comme ça tu te dédoubles ? Aurait tu passé tout ton temps à faire des aller-retours entre nous deux pour nous surveiller ? Tu ne t'es pas accordé beaucoup de temps alors, je croyais que tu ne pensais qu'à toi. Mais dis moi, on était où quand tu étais occupé avec ton ptit loup Mason ?" Ramenez Mason sur le carreau oui c'était volontaire, je l'avais tué alors qu'elle en avait besoin mais cet homme était passé par la même situation que moi, celle d'amoureux fou, et il en était mort, comme moi, pour elle. « Sans moi tu n’aurais rencontré si Sage, ni Charlotte, ni Lexi, ni aucune autre des filles pathétiques qui ont rythmé ta vie sexuelle pendant toutes ces années. Remercie-moi au lieu de me faire des reproches. » "Pathétiques ? Serait-ce de la jalousie Miss Katherine ?" Oui évidement que je la provoquais, j'étais comme ça, on était comme ça. "En plus tu t’emmêles les pinceaux, c'est mon frère qui a rencontré Lexi, moi je l'ai seulement tué." Une de plus, tout ça pour faire diversion, pourtant je dois bien l'avouer c'était quelqu'un de bien, la seule à faire sourire mon frère dans ses périodes abstention de sang humain qu'il atteignait aussi "grâce" à elle d'ailleurs. « Tu viens de faire la même chose Damon … » Et oui et en disant ça elle se défilait encore, on pouvait continuer comme ça encore longtemps si on voulait. Mais voila que le sujet dévia sur Shea, cherchait-elle un point de pression, une nouvelle faiblesse chez moi ? Pas de bol elle cherchait du mauvais côté. Une distraction oui en effet, que je sorte avec ne signifiait pas que je serais prêt à me mettre en danger pour elle, sa mort m'affecterais sûrement un peu mais j'avais envie de redevenir les Damon d'avant, le vrai Damon, celui qui n'en avait rien à foutre. « Bien, si ce n’est qu’un jouet, tu ne verras aucune objection à ce que je la tue. » Je souris en me servant un verre "Vas-y" je bus une gorgée puis reprit la parole "vas-y elle habite entre les Carter et les Desroses, elle va au lycée tous les jours en passant par le centre commercial. Vas-y ça me confortera dans l'idée que tu es jalouse et que tu es à cours de moyens pour me faire craquer" Elle voulait jouer ? On allait jouer, qu'elle me provoque je l'attendais au tournant. « Mon retour tombe à pic dans ce cas … Ta période d’ennui vient de prendre fin. » je me tournais à nouveau vers elle "Ah oui ? Et tu comptes t'y prendre comment pour me distraire ?" La réponse arriva bien vite, en même temps je venais indirectement de lui demander d'être un peu plus entreprenante. Ma chemise fut rapidement déchirée et lèvres de Katherine rejoignirent bien vite les miennes pour un baiser langoureux. Je me laissais aller, après tout je n'avais de compte à rendre à personne et si j'avais envie d'embrasser Katherine personne n'allait m'en empêcher. Mon dos cogna contre un de mur de la pension, j'avais l'impression de revivre la scène des retrouvailles d'il y a deux ans. Mais ça ne dura pas bien longtemps, quand elle s'éloigna je ne put m'empêcher de sourire "D'accord, il t’arrive encore d'être entreprenante." Elle s'était rassise un verre de bourbon à la main que je me permit de lui piquer pour boire une gorgée avant de lui rendre et d'aller m'allonger sur le canapé en croisant les jambes et en joignant mes mains sous ma tête. « Maintenant que tu es délesté de ta chemise … Si nous parlions de ton plan ? » Oh je vois, c'était donc pour ça tout ce cirque, je regardais le plafond. "Pourquoi je devrais t'en parler ? Pour que tu fasses tout capoter en allant en parler à une nouvelle Isobel ou un nouveau John ?" Quoi qu'en y repensant elle devait détester Elijah à peut prêt autant que moi, elle avait donc le même objectif mais même en ayant un but commun elle était capable de me faire un coup dans le dos.
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 24 Mar - 15:14




it's the last time to feel again

Je souriais. « Comme tu l’as si bien fait remarquer il y a quelques minutes … J’ai plein de monde à ma disposition. De plus, savoir où vous étiez me permettait de mieux vous éviter …» Je sous-entendais que je n’étais pas tout le temps en train de surveiller les frères Salvatore … Comment aurais-je pus ? Fuir Klaus, surveiller Stefan, surveiller Damon, échapper à Stefan, échapper à Damon, faire croire à ma mort et le tout en cherchant le moyen de rompre la malédiction de la pierre de lune. Impossible voyons ! Je ne pouvais pas être sur tous les fronts … Je laissais donc les choses les moins importantes à mes sous-fifres … Après tout, ils étaient là pour cela. Mason … Le voilà qui sortait le sujet Mason. Très bien, il s’avançait sur une pente dangereuse mais soit, il n’avait qu'à continuer. Il se retrouverait avec quelque chose de planté dans le bas-ventre d’ici quelques minutes, mais après tout, il avait l’habitude, j’étais quelqu’un d’impulsive. Mais soit, je me décidais à rester calme, distante, montrant bien que je n’avais rien à faire de Mason. « Vous je ne sais pas, mais moi j’étais à Miami. » Miami … Ah, pas vraiment la ville que je préférais, mais soit, fallait bien changer de temps en temps, je ne pouvais pas toujours rester dans les États du nord, il pleuvait sans arrêt et les gens étaient totalement fermés, contrairement au sud qui savait faire la fête. Le nord était trop sérieux pour moi … Un ramassis d’intellos, de savants et de politiciens véreux, la plupart du temps, qui se donnaient des grands airs. La seule chose qui me plaisait là-bas, c’était qu’il y avait des meurtres tous les jours, résultat, un autre cadavre tué par un vampire passait inaperçu. Cela expliquait donc que beaucoup de vampires séjournaient à New York ou à Washington … Malgré le temps blafard ! J’y pensais ! Stefan collait parfaitement avec ces villes … Je riais un bon coup. « Soit, et si nous parlions de Rose un instant Damon ? Puisque tu sembles avoir envie de te remémorer le passé … » Ouch ! Touché ! Rose ou la femme que Damon avait aimée après moi, celle qui m’avait donné la vie, quel drôle parallèle. Il l’avait aimé et elle était morte, dommage, il réessayerait plus tard. Je savais que cette mort l’avait affectée, j’avais suivi les évènements de loin, mais je les avais suivis. De la jalousie ? « Non, juste une constatation. » Jalouse ? Moi ? Jamais ! Je riais quand il évoqua Lexi . « Dois-je te rappeler les années 70 ? À New York … C’était bien Lexi qui te suivait partout. » Je prenais bonne note de l’adresse. Je me déciderais plus tard … Je ne savais pas encore comment j’allais me débrouiller pour régler le problème de cette petite humaine, mais j’allais le régler. Possessive ? Point du tout ! Juste pas partageuse … Je ne supportais pas qu’on touche à mes jouets, aussi vieux soient-ils … Damon en faisait partie, alors on ne touchait pas. Le voilà qui mettait Isobel sur le tapis … Mon visage se crispait automatiquement. Je le laissais boire dans mon verre avant qu’il ne me le redonne pour que je puisse à mon tour avaler une gorgée. Elle m’avait livré cette … Cette … Vipère ! Comment avait-elle pu ? Je lui avais tout donner et voilà comment elle m’avait remerciée. Heureusement pour elle qu’elle était morte et enterrée, sans quoi, je m’en serais chargée moi-même. Je détestais qu’on se paye ma tête, c’était quelque chose que je ne supportais pas, d’ailleurs, je l’avais déjà prouvé par le passé. Lucy. Cette chère Lucy qui était la cause de mon enfermement dans la tombe. Morte. Je tuais tous ceux qui me gênaient, avec plus ou moins de subtilité. Damon s’allongea. Pourquoi me le dire ? J’écartais ses jambes avant de me glisser lentement sur lui, torse contre poitrine, je caressais frénétiquement son pectoral droit, faisant en sorte que mon parfum lui monte bien au nez, histoire de l’embaumer. « Parce que nous sommes de très bons associés Damon … » Je lui embrassais alors le cou avant de remonter jusqu’à l’oreille, je murmurais alors. « Mikaël en est l’exemple le plus flagrant. » De plus … Il m’aimait encore, c’était évident … Il allait me le dire et s’il ne le faisait pas, j’allais remuer ciel et terre pour trouver ce qu’il mijotait en commençant par mettre sens dessus dessous le manoir Salvatore. J’étais douée pour trouver les choses … J’avais trouvé la pierre de lune après tout, alors que Damon l’avait cachée. Il était foutu.
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Sam 30 Mar - 16:37


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
« Comme tu l’as si bien fait remarquer il y a quelques minutes … J’ai plein de monde à ma disposition. De plus, savoir où vous étiez me permettait de mieux vous éviter …» De nous éviter, m’éviter de chercher un moyen de la sortir d’une tombe ou elle n’était pas m’aurait été plus utile non ? Elle avait du bien se marrer, c’était sadique, ça lui allait bien tu me diras. J’avais quand même perdus un siècle et demi de ma vie pour elle mais ça n’avait pas l’air de lui faire grand-chose. T’en connais beaucoup de mec qui ont fait ça ? Je lançais le sujet Mason, dans le but de l’agacer c’est vrai. J’avais tué son pauvre ptit loup et ça avait compromit ses plans, elle n’avait pas été très contente. Oh aller je lui avais bien rendus service à ce mec il était dans le même pétrin que moi avant. « Vous je ne sais pas, mais moi j’étais à Miami. » «Comment ça ? Katherine Pierce ne sait pas ? Moi qui pensait que tu étais au courant de tout, j’ai dû me tromper, finalement tu n’es pas si douée que ça. » Je souris, fière de ma petite tirade. Mais elle me fit perdre mon sourire bien vite. « Soit, et si nous parlions de Rose un instant Damon ? Puisque tu sembles avoir envie de te remémorer le passé … » Elle attaquait sur le même terrain, elle était donc au courant de ça aussi, de ma relation avec Rose… Je n’étais pas tombé amoureux mais j’étais rapidement devenu très proche d’elle. Et elle était morte pour me sauver, c’est sûr que Katherine était plus adepte du contraire, quoi qu’elle dise, elle ne pensait de toute façon toujours qu’à elle, c’était ce qui lui faisait cette réputation que tout le monde lui connaissait si bien. « Hum très bien parlons-en, Rose, vampire de plus de 500 ans, ta créatrice involontairement et meilleure amie de l’homme qui t’as sauvé la vie à l’époque où tu n’étais qu’une petite humaine sans défense. » Elle croyait vraiment que j’allais parler de ma relation avec Rose ? En parlant d’elle je l’avais retrouvé il y a quelques jours et j’en étais bien content. Au moins Katherine ne pourrait pas jouer sur un quelconque manque, pas de bol. « Non, juste une constatation. » Je ris, quelle menteuse [colo=darkred]« Jalouse. »[/color] répétais-je en croisant les bras. « Dois-je te rappeler les années 70 ? À New York … C’était bien Lexi qui te suivait partout. » Oui enfin comme elle venait de dire, c’était elle qui me suivait et non le contraire, sa présence dans la vie n’avait pas été indispensable. J’eu un petit sourire de satisfaction quand je vis son visage se contracter à la prononciation du nom Isobel. Mes jambes ne restèrent pas croisée bien longtemps vu que Katherine se chargea de les séparées pour se glisser entre. Je ne bougeais pas et la regardait faire son petit numéro de séduction à la Katherine. Si je voulais je pouvais la virer de sur moi et elle se retrouverait par terre, ça serait bien marrant mais ça serait me répéter puisque je l’avais déjà fait, dans mon lit en lui disant d’aller occuper une des nombreuses autres chambre. Il y en avait bien d’autre des façons de la faire dégager de sur moi donc quand j’en aurais envie je n’aurais pas grand mal à le faire. « Parce que nous sommes de très bons associés Damon … » Parfois oui, parfois non, et les fois où ça avait loupé il me semblait bien que c’était de sa faute, comme cette fameuse fois avec Isobel d’ailleurs. C’était bien fait pour elle qu’elle ce soit faire trahir, elle ne valait pas mieux et au moins ça lui donnait un avant-goût de ce qu’elle nous faisait en permanence. « Prouves moi que tu ne me trahiras pas. » Oui parce que si elle croyait que j’allais la croire sur parole, parole qui n’a aucune valeur puisqu’elle n’est jamais tenue, elle se fourrait le doigt dans l’œil. « Mikaël en est l’exemple le plus flagrant. » Ah oui exact, un des seuls coup qui a fonctionné, mais ça n’efface pas tous les autres « Je veux une garantie, c’est non négociable. » Je ne savais pas qu’elle était au courant que je détenais un pieu taillé dans du chaine blanc, en même temps comment pourrais-je le savoir ? Personne à part moi n’était supposé être au courant. Et même si je finissais par lui dire que je le détenais je ne lui dirais jamais où il est car ça serait me garantir qu’elle va tout faire pour s’en emparer et le garder pour elle seule. De toute façon elle pourrait retourner toute la pension elle ne trouverait rien ici. Si elle me croyait assez bête pour refaire la même erreur de fois elle se trompait, surtout qu’Alaric m’avait déjà refait la remarque quand on devait cacher les pieux.
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Sam 30 Mar - 18:08




it's the last time to feel again

Je riais. Douée ? Moi ? Je n’étais pas douée selon Damon ? Pauvre vampire ignorant ! J’avais passé cinq cents ans à fuir un vampire que tout le monde craignait, lui échappant sans cesse, me faisant même passer pour morte afin d’avoir la vie sauve, alors, qu’est-ce qu’il croyait, que je n’étais pas douée ? J’avais passé ma vie à changer d’identité, enquêter sur d’autres, éviter certains et rechercher plusieurs, que pensait-il ? Que j’étais une novice ? Non, j’excellais dans l’art de la discrétion, personne ne trouvait Katherine Pierce une fois qu’elle était cachée, non, personne ! Et ce petit serpent venait me faire la leçon ? Soit. J’haussais un sourcil et laissais passer cette pique, à quoi bon essayer d’avoir raison avec lui, Damon était quelqu’un d’entêté, il ne lâchait rien ! À quoi bon s’obstiner ? Je riais quand il se mit à parler de Rose. « Je me suis sauvée seule, Trevor n’était qu’un pion habilement positionné sur l’échiquier que j’avais mis en place. » Je marquais une pause et pointais Damon du doigt. « Quelle fin tragique pour Rose … Mourir mordue par … Jules c’est ça ? J’imagine sa souffrance … Les sueurs froides, les hallucinations, la perte de contrôle et enfin, le pieu dans le cœur et le séjour éternel dans la tombe que tu lui as creusée. » Je penchais la tête. « Comme c’est touchant. » Damon ne connaissait même pas une infime partie de ma vie, il connaissait que la surface, pas les coulisses, il ne connaissait rien. Tandis que moi, j’avais été sa raison de vivre, j’avais partagé sa vie depuis le début, je la connaissais dans les moindres détails, il ne me battrait pas sur ce terrain-là, non, il allait devoir changer de catégorie. Mon passé était sombre et compliqué, plein de méandres et de dédales où vous étiez sûr de vous perdre, tandis que celui de Damon était limpide comme de l’eau. Jalouse ? Moi ? Certainement ! Je détestais les femmes qui s’approchaient de Damon … Savoir que j’avais été son obsession pendant tout ce temps m’avait fait un plaisir fou, alors quand il avait cessé de s’occuper de mon cas, ça ne m’avait pas plu. Je faisais tout pour rester l’amour de sa vie, d’ailleurs pourquoi m’embêtais-je ? Je l’étais ! J’étais la seule personne que Damon avait réellement aimée, j’étais la seule dont il était tombé si follement amoureux qu’aujourd’hui il gardait encore les stigmates de cette romance, comment oublier après tout ? Nous avions formé le couple le plus incendiaire de Mystic Falls. Nous étions le couple. Je souriais à Damon, un sourire malicieux. « Que celui qui n'a jamais péché me lance la première pierre. » Jaloux et Damon, ça allait de pair, sans quoi, il n’aurait certainement pas tué Mason, il n’aurait pas détesté Stefan pour notre romance, non, il n'aurait rien fait de tout ça … Damon était jaloux, autant que moi, si ce n’est que ce n’était pas pour les mêmes raisons. Une preuve ? Damon voulait une preuve ? Je me relevais, le quittant pour me resservir un verre. Je m’asseyais alors sur le canapé en face Damon avant de boire une gorgée de mon verre, en souriant. « Tu veux une preuve ? » Je faisais une moue et haussais un sourcil. « Je pense que le fait que tu n’as maison n’a pas encore été fouillée devrais te suffire. » Je riais aux éclats. « Que crois-tu Damon ? » Je me levais et lui jetais un regard sombre et glacial. « Tu es bien bête si tu crois que je ne suis pas au courant qu’un pieu en chêne blanc se balade en ville. » Je posais mon verre sur la table avant de me remettre en vitesse vampire sur lui. « Et l’ironie là-dedans, c’est que je sais que c’est toi qui l’as. »
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 31 Mar - 1:00


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
Ouuuh est ce que je l'aurais énervé en disant qu'elle n'était pas douée ? La pauvre petite choute ! Effectivement je ne connaissais pas toute sa vie, seulement ce que j'avais lus, ce qu'elle m'avait dit et ce que Rose m'avait dit. D'ailleurs Katherine devait être manipulatrice de naissance vu ce qu'elle m'avait rencontrer et pour le coup ça s'accordait à ce qu'elle était en train de dire. « Je me suis sauvée seule, Trevor n’était qu’un pion habilement positionné sur l’échiquier que j’avais mis en place. » "Pion sans qui tu serais morte à l'heure qu'il est, et oui une Reine sans pion n'est plus rien, au final ce sont les pions qui sont tout" J'haussais les épaules d'une façon presque désolée pour elle. Elle me pointa du doigt avant de reprendre la parole « Quelle fin tragique pour Rose … Mourir mordue par … Jules c’est ça ? J’imagine sa souffrance … Les sueurs froides, les hallucinations, la perte de contrôle et enfin, le pieu dans le cœur et le séjour éternel dans la tombe que tu lui as creusée. » Oui en effet c'est touchant, elle m'a touché et ça m'agace. J'avais suffisamment apprécier Rose pour souffrir de sa perte comme de celle d'Alaric aussi et tout comme pour Rose j'aurais du abréger ses souffrances ça nous aurait à tous évité pas mal de problèmes. "Si ça peut te rassurer je te fais la promesse de te faire la même chose si jamais tu te fais mordre, j'ai connus cette souffrance autant qu'elle et j'aurais préféré mourir." J'étais sérieux pour le coup, j'avais également suffisamment aimé Katherine et si ça lui arrivait et que je n'arrivais pas à avoir le remède à temps, je mettrais fin à tout ça. Oui j'étais sincère en lui disant ça. "D'ailleurs, tu faisais partie de mes hallucinations." je ris légèrement "Peut-être que si je fais partis des tiennes ça sera moins désagréable pour toi" Je tournais la tête vers elle et la vit sourire. Est ce que j'avais déjà vu un vrai sourire sur le visage de Katherine ? Je veux dire un sourire sincère, grand, heureux. Quand on faisait l'amour peut-être ? Je ris tout seul à cette idée, ou quand je lui courait après ? Mais depuis que je suis vampire je ne me rappelle pas l'avoir vu sourire vraiment, elle avait passé sa vie à fuir, au final j'en finissais pas vraiment me poser la question: Katherine était-elle heureuse ? Pouvait-on être heureux dans un jeu sans règles dans lequel on contrôle tout ? « Que celui qui n'a jamais péché me lance la première pierre. » "Navré, Saint Damon n'a pas de pierre sous la main Esméralda" Je n'ai jamais aimé la pêche ça fait bien de moi un saint non ? C'est clair que j'étais le meilleur exemple dans ce domaine. En attendant revenons en au sujet actuel, l'information qu'elle voulait me tirer du nez. Elle voulait s'allier ? Très bien mais qu'est ce qui me prouvait qu'elle allait rester de mon côté ? « Tu veux une preuve ? » "On dirait que tu t'es nettoyée les oreilles récemment, oui c'est bien ce que j'ai dit" « Je pense que le fait que tu n’as maison n’a pas encore été fouillée devrais te suffire. » Elle voulait fouiller pour trouver une info qui se trouvait dans ma tête ? Le bourbons était en train de monter dans la sienne. Katherine doit être celle que je connaisse qui déteste le plus Elijah ce qui m’inciterait à la croire seulement bizarrement je la vois aussi très bien marchander le pieu contre sa liberté. Et oui la réputation de Katherine était bien basée sur quelque chose. « Que crois-tu Damon ? » "Que l'alcool te fait dire des bêtises" Elle se leva tant dis que je ne bougeais toujours pas et me lança un regard qui aurait glacé le sang de n'importe qui, encore mieux que le congélo en bas dans lequel se trouvait les poches. Regard auquel je répondis par un large sourire. Sourire qui s'effaça aussitôt lorsqu'elle reprit la parole. « Tu es bien bête si tu crois que je ne suis pas au courant qu’un pieu en chêne blanc se balade en ville. » Comment pouvait-elle être au courant ? Même mon frère ne l'était pas ! Je ne répondis rien et elle prit à nouveau place sur moi. Je baissais le regard afin de croiser le sien. « Et l’ironie là-dedans, c’est que je sais que c’est toi qui l’as. » C'était donc uniquement pour ça qu'elle était venue, j'aurais dû m'y attendre après tout c'était Katherine. Jamais rien sans rien. "Oh oui je crois que t'as raison, et tu veux savoir où il est ?" Je passais doucement ma main sur la joue de Katherine et approchais mes lèvres des siennes jusqu'à ce qu'elle se frôles. "Il est..." Je glissais mes lèvres jusqu'à son oreille tout en effleurant sa joue "...au niveau juste sous ma ceinture" Fier de moi, je souris silencieusement toujours prêt de son oreille.
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Dim 31 Mar - 22:32




it's the last time to feel again

Que serait une reine sans pions ? Toujours une reine, plus faible certes, mais toujours avec sa couronne sur la tête. Mais me prenait-il pour une débile ? Je n’étais pas assez idiote pour tuer tous mes pions, non, je sacrifiais seulement ceux qui en savaient trop puis je gardais les autres, je n’allais pas tuer toute ma cour sur un coup de tête, voyons ! J’étais plus intelligente que cela ! Je valais mieux que cela ! Je n’étais pas Klaus ! Personne ne connaissait vraiment mon histoire à part moi et personne ne connaîtrait vraiment la tragédie qui m’habitait … Née pour être sacrifiée sur un autel sanglant au nom d’une magie qui se disait naturelle et juste, orpheline pour avoir osé défier le Grand Méchant Loup, mère amputée de son enfant pour avoir aimé sans être mariée … Ma vie n’avait été que tragédie. Étais-je heureuse ? Je l’avais été oui, pendant un court instant, pendant deux courts instants, trois courts instants … Durant mon enfance, lors de mes entrevues avec Elijah et ici même, à Mystic Falls, en compagnie de Damon et Stefan, depuis, ça avait été le vide, la routine et la peur. La fuite, l’oubli et la manipulation, ma vie étaient rythmés par cela, j’avais pris le pli, il n’y avait donc plus de retour en arrière possible. J’étais trop âgée pour changer, j’avais trop évolué pour revenir en arrière et prendre le risque de redevenir faible, même si cela voulait ne plus jamais être heureuse. « Que serait la reine sans ses pions en effet. C’est pourquoi je m’assure de sacrifier d’abord le fou et le cavalier, ce sont les plus chiants à déplacés. » Nous parlions échecs ? Vraiment ? Je souriais. Mourir … Je n’avais pas prévu de mourir dans l’immédiat, encore moins de cette façon, cette terrible façon, ce cauchemar, je ne voulais pas non, j’avais fait trop d’efforts pour finir comme cela. Mais ce qui me disait Damon m’alla droit au cœur. Il était encore amoureux de moi, il venait de le prouver. Mais j’espérais cependant qu’il trouva le remède avant d’arriver à de telles extrémités … Bien que je ne doive pas me faire d’illusions, Klaus ne donnerait jamais son sang pour moi, jamais. Je n’étais pas stupide, je n’allais pas espérer une chose qui ne se réalisait jamais. Pour la première fois de la soirée, Damon n’avait pas été ironique ou mauvais, non, il s’était montré dans toute sa sincérité et je ne trouvais rien à redire. Ou du moins, rien qui ne gâcherait pas ce moment … L’ironie n’était pas de mise, je savourais l’instant et me taisais. Damon savait que j’aurais fait de même pour lui … Après tout, je l’avais sauvé une fois. « Certainement Damon … Je partirais pleine de bons souvenirs. » Pas d’ironie facile là non plus, juste une constatation … J’étais sincère pour la première fois depuis longtemps. Damon avait intérêt à savourer, car je ne savais pas quand la prochaine situation du même genre se présenterait. Mais la nature revient vite au galop et Damon mit fin à ce moment de sincérité … « Soit. J’irais voir Stefanodo, il me donnera peut-être plus qu’une pierre. » Maintenant, Damon déchantait … Le voir se décomposer me fit sourire de satisfaction. Pas si novice que ça le vampire, hein ? J’avais réussi à savoir ce que personne ne savait, comment ? Je gardais ces informations pour moi. Damon voulait jouer ? Nous allions jouer ! Au diable le pieu en chêne blanc, tout ce que je voulais c’était la confirmation que c’était lui qui l’avait, information que je venais tout juste d’avoir. Maintenant, nous pouvions passer à la partie fun de mon voyage jusqu’à la pension … Le sexe ! Damon était un véritable dieu du sexe, il fallait le reconnaître, il avait un coup de hanche inimitable, c’est d’ailleurs ça qui faisait sa renommée. Une fois qu’il eut fini de susurrer à mon oreille, je l’embrassais langoureusement avant de nous prendre tous deux et de disparaitre en vitesse vampire. Je venais de le plaquer contre un mur et descendais lentement mes mains vers son pantalon. J’arrachais la ceinture avant de lui faire descendre le pantalon sur les chevilles. « Rien n’a signalé Damon. Où est-il ? » Mauvaise pioche. Le sexe serait pour plus tard. Maintenant que Damon était nu ou presque, l’interrogatoire serait plus amusant.
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Lun 1 Avr - 14:16


It's the last time to feel again
Ft. Katherine & Damon
Elena était probablement celle qui connaissait le mieux l'histoire de Katherine puis qu'elle lui avait tout balancé quand elle était dans la crypte. Si toute fois c'était la vérité. Katherine était quelqu'un qui savait toujours tout mais la vie devait être ennuyante dans ce genre de cas, sans personne pour nous surprendre. Quand toutes les personnes qui t'entouraient étaient à ton service, faisaient tout ce que tu voulais et te disais tout ce que tu voulais savoir. Finalement je devais être une bonne distraction pour elle, quand elle s'ennuyait elle venait me voir. « Que serait la reine sans ses pions en effet. C’est pourquoi je m’assure de sacrifier d’abord le fou et le cavalier, ce sont les plus chiants à déplacés. » Ouuuh voila qui devient intéressant "Si tu jouais plus souvent aux échecs tu apprendrais que le fou et le cavalier son les plus utiles" Pas que je jouais souvent aux échecs non plus mais les rares fois où je l'avais fait j'avais été plutôt doué. "Et qui est le fou ainsi que le cavalier ?" Elle m'avait parlé de la façon dont était morte Rose et des souffrances qu'elle avait eu et que j'avais subit aussi et je rebondis dessus en lui disant que je ferais pareil pour elle. J'avais beau faire tout le temps dans l'ironie, surtout avec Katherine mais la en effet j'avais été sincère. Je metterais fin à ses souffrances si elle se fait mordre et qu'il n'y a aucun moyen d'avoir le sang de l'autre hybride, si elle ne l'a pas fait avant parce que la douleurs est tellement atroce que la seule chose dont tu as envie c'est de t'en débarrasser par tout les moyens sauf que le seul moyen que tu trouves c'est la mort. Pour le coup j'étais content d'avoir eu chacun à leur tour mon frère et Katherine qui m'avait apporté le remède malgré tout. « Certainement Damon … Je partirais pleine de bons souvenirs. » Je relevais un peu la tête pour la regarder, je venais je crois d'assister à l’événement du siècle. J'avais été sincère mais je ne m'étais pas attendus une seconde à ce que Katherine le soit en retour. Je savais qu'elle était très forte pour duper les gens, tout comme moi d'ailleurs comme par exemple cette fois ou pendant 6 mois je me suis enquiquiner à faire en sorte que Lexi tombe amoureuse de moi pour pouvoir m'en débarrasser après. Et malgré ce que je savais d'elle j'avais vraiment l'impression que c'était vrai, est ce que ça l'était ? Je suppose que je ne le saurais pas mais pour le coup j'y croyais. Oui l'espace de quelques secondes j'avais crus voir une Katherine sans son masque derrière lequel elle se cache constamment. Je n'aurais jamais put croire qu'elle avait un quelconque masque avant puisqu'elle ne l'enlevait jamais, il avait finit par devenir son vrai visage. Mais peut-être que je partais trop loin et que je me faisais tout un tas d'illusions en ce moment même. En tout cas si elle avait vraiment été sincère j'étais très fort, peu de personne devait pouvoir s'en vanter. « Soit. J’irais voir Stefanodo, il me donnera peut-être plus qu’une pierre. » Je rit doucement, dis comme ça j'avais l'impression de la revoir quand elle voulait qu'on lui donne la pierre de lune. "Oui, un pieu peut-être" A savoir où il lui planterait. En parlant de pieu mon sourire disparut quand Katherine se mit à en parler. Je ne savais pas comment elle avait put savoir ça mais en un rien de temps elle se trouvait au dessus de moi pour me faire remarquer qu'elle savait aussi que c'était moi qui le détenais. Quand je lui répondais qu'elle avait raison c'était de façon ironique une fois de plus bien que c'était réellement moi qui l'avait, je n'allais certainement pas approuver ni lui dire où il était. Alors je me contentais d'aller murmurer à son oreille qu'il se trouvait dans mon pantalon, je suis sûr qu'elle aurait put retourner toute la maison sans penser à chercher la. Sans attendre plus longtemps Katherine s'empara de mes lèvre pour un baiser langoureux et bien assez vite je sentis la soliditer du mur remplacer le moelleux du canapé. J'attrapais Katherine par les hanches pour la coller à moi en prolongeant puis elle arracha ma ceinture pour faire tomber mon pantalon. Entre ça et la chemise qu'elle m'avait arracher il ne restait plus grand chose pour me couvrir. « Rien n’a signalé Damon. Où est-il ? » Elle s'était arrêté, elle se foutait de ma gueule. Je baissais les yeux sur le morceau de tissus qui cachait encore mon sexe ou du moins qui essayait puisque forcément la réaction physique ne s'était pas fait attendre. "Oh... tu veux dire que tu ne parlais pas de ce pieu la ?" J'haussais les épaules et souriait "Alors navré mais je ne peux pas t'aider." Je la plaquais au sol par la gorge, j'avais comme une impression de déjà vu sauf que le je n'étais en train d’étouffer personne. "Je ne peux t'aider que pour une seule chose ce soir, ton manque de sexe, mais si ça ne te conviens pas tu n'as juste qu'à partir, tu connais la sortie." Son manque et également le mien en fait. Je sais je baisais à droite à gauche mais j'étais encore en manque, je n'y pouvais rien.
© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   Lun 1 Avr - 15:35




it's the last time to feel again

Le fou et le cavalier ? Je haussais un sourcil et me mettais à rire. Je jetais alors un regard amusé à Damon. « Le fou c’est Stefan et le cavalier, Elena peut-être ? » Je savais que ça allait l’énerver, mais tant pis, je ne les manipulais pas vraiment, c’était histoire de trouver quelque chose à répondre. Je savais pertinemment que si on enlevait Stefan à Damon, ce serait le drame, il ne le dirait pas bien sûr, mais il tenait à son frère plus que tout au monde, après tout, il était la seule chose qui lui restait de sa vie humaine. Quant à Elena … Cette gamine avait fait son nid dans le cœur de Damon, je ne pouvais donc pas me permettre de la faire disparaitre avant qu’elle ne se soit en dehors … Il fallait donc que je patiente, avant de la pousser pour qu’elle s’écrase au sol. De toute manière, j’étais pieds et poings liés actuellement et je n’avais pas prévu de m’occuper d’Elena, je voulais juste qu’elle le croie, qu’elle tremble, qu’elle craigne pour la vie de ses proches. Elle devait s’inquiéter … J’étais insaisissable. Elijah lui-même ne pouvait rien tant qu’il ne me coinçait pas, en plus, ce n’était pas son genre d’intervenir à tout bout de champ, non, il se contentait de regarder et de donner des leçons, la plupart du temps qui ne servaient plus à grand-chose. Je souriais à la remarque de Damon … Stefan, avec un pieu ? Non, il n’était ni assez fort, ni assez méchant pour vouloir me causer du tort, voire me tuer, non, ce n’était pas du Stefan ça, non, c’était du Damon tout craché. Mais Damon n’était pas non plus si méchant, surtout qu’il m’aimait toujours, alors comment tuer la femme qu’on aime ? Impossible ! Je souriais. « Qu’il le fasse Damon … Et la prochaine fois que tu reverras ton petit frère, ce sera avec un pieu dans le crâne. » Cette idée m’aurait fait rire, à moins que je ne le mette dans le dos de Stefan, comme ça, il ne pourrait pas le retirer seul, il devrait demander l’aide à Damon ou à Elena. Voilà ce serait le dos plus que le crâne … En plus, ça rentrerait mieux dans le dos. Maintenant, Damon était devant moi avec ce maigre morceau de tissu, qui ne cachait, pour mon plus grand bonheur, rien du tout, et il ventait ses attributs. Je riais gorge déployée avant de me mordre la lèvre d’un air ingénu. Un pieu ? Tout au plus une saucisse bien raide. Mais je ne pouvais pas lui envoyer ça en plein visage, je renonçais sans quoi à ma séance de sport. Me voilà à terre maintenant … Je souriais. « Si tu voulais être sur moi Damon, il suffisait de le dire. » La poigne de Damon était ferme, mais pas oppressante, juste assez forte pour tenter de me maintenir, mais pas trop dure afin d’éviter que j’étouffe. Mon manque de sexe ? Comme si je me retenais ! J’étais une fille volage, il devait bien se le rappeler non ? Je ne rebondissais pas et me contentais de l’embrasser fougueusement avant d’échanger nos positions. Damon déchirait à son tour mon t-shirt avant de me soulever et de me coller contre un mur … Je jubilais en caressant son torse nu alors qu’il me hissait en hauteur, afin que je puisse passer mes jambes sur ses hanches, avant de disparaître en direction de l’étage.


clos pour moi :p
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: it's the last time to feel again ¶ feat.Damon   

Revenir en haut Aller en bas
 
it's the last time to feel again ¶ feat.Damon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» it's the last time to feel again ¶ feat.Damon
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON UNE :: rps-