AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't go too far /Bon-Bon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

vampires
avatar

morsures : 19335
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Don't go too far /Bon-Bon   Dim 17 Juil - 4:21

Bonnie ∞ Damon
Revenant dans la chambre qu'avait squatté Bonnie ces dernières semaine je pris le carton qu'elle venait de terminer "On doit pas avoir la même définition de : pas beaucoup d'affaires" Même si elle avait l'habitude de voyager léger maintenant il faut croire que depuis qu'elle s'était posée ici elle avait du amasser quelques nouvelles affaires. Fringues ou bien grimoire poussiéreux, aucune idée. Je descendis le carton pour le poser à l'entrée à côté des autres. Le camion de déménagement n'était pas encore la. Bonnie avait trouvé un appartement dans lequel elle allait emménager et il fallait donc y transporter toute ses affaires. J'étais un peu partagé par ce déménagement. Est ce que j'étais content ou pas. A vrai dire si elle avait toujours cette secte de sorcières déraillées du ciboulot après elle je préférais encore qu'elle reste ici mais d'un autre côté je n'étais pas sûr qu'elle ai vraiment envie de continuer à supporter les quelques moments t’intimité que je pouvais avoir avec certaines femmes. Je l'avais effectivement peut-être empêché de dormir une ou deux fois. Mais pour me rattrapé ces fois la j'avais préparé le p'tit dèj ! Donc je n'étais peut-être pas le pire des colocataires en fin de compte !

Je remontais dans sa chambre. Elle n'avais pas encore finit le carton suivant, je pris donc la liberté d'ouvrir un de ses tiroirs. Et pas n'importe lequel mais c'était bien sûr complètement volontaire. Je sortis une petite culotte que je trouvais jolie "Surtout n'oublie pas celle la je suis sûr qu'elle te va à ravir !" Je lui adressais un grand sourire avant de venir m'asseoir sur le bord de son lit et de regarder ce qu'elle était en train de mettre dans le carton "Donc t'es sûre de toi t'emménage aujourd'hui, tu veux pas revisiter l'appartement une dernière fois pour être sûr qu'il te convienne hum ?" Non je n'étais pas pressé de la voir partir. Il y a un peu moins de trente ans ça aurait été différent mais les choses avaient changé depuis. Si autrefois je dois l'admettre, j'aurais sacrifié Bonnie sans hésitation pour la survie d'Elena aujourd'hui il n'en était plus question, je m'inquiétais sincèrement de sa sécurité. Sécurité que je trouvais mieux gardée auprès de moi. Bonnie était, on peut le dire, ma meilleure amie. Et si Elena aurait toujours une petite place dans mon cœur je n'étais plus certain qu'elle soit aussi grosse que celle qu'avait ma sorcière préférée. D'ailleurs elles deux ne s'entendaient plus, chose que je n'aurais jamais imaginé avant quand elles étaient toutes les deux prête à donner leur vie pour l'autre. Comme quoi les choses évoluent et prennent parfois des tournures qu'on aurait jamais crus possible "Tu sais que tu pourrais avoir bien mieux qu'un appart, si tu veux une maison dis le et j'en fais mon affaire" J'étais certain de pouvoir trouver un gentil propriétaire prêt à lui filer une maison sans poser de problème !
code by Silver Lungs






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

sorciers
avatar

morsures : 139
inscrit(e) le : 29/04/2016
célébrité : katerina graham
crédits : bazzart & tumblr

MessageSujet: Re: Don't go too far /Bon-Bon   Dim 17 Juil - 22:51

Don't go too far .

damon
&
bonnie
Il y a bien des années, Bonnie aurait été la première à vous rire au nez si, au détour d'une conversation, vous lui auriez dit qu'elle aurait du mal à quitter le manoir Salvatore après y avoir vécu. L'idée même de partager le même toit que ces vampires lui aurait donné la nausée et provoqué un certain malaise, une sorte de décharge electrique le long de son échine... jusqu'à ce que destin en décide autremement.
Il est bien loin le temps où, en voyant Stefan débarquer dans la petite vie d'Elena, la jeune sorcière avait eu des sueurs froides... où elle se procupait pour son amie et ses "mauvaises" fréquentations... où elle se mettait en danger pour la survie de sa meilleure amie sans se poser de questions. Oui oui... il est bien loin le temps où la douce et gentille Bonnie se préocupait pour sa bornée et egoncentrique d'amie.

Penchée sur un vieux tas de grimoires, elle planque la vieille photo polaroid qu'elle vient de trouver avant que Damon ne revienne. Sur cette dite photo, on pouvait voir le trio d'or ; Caroline, Elena et elle-même, à leur premier jour de lycée. " Venez ! Il nous en faut une chacune ! Trois, deux, un.. souriez ! " Bonnie s'en souvient comme si c'était hier. Faut dire que la voix de Caroline n'a pas changé d'un octave - tout comme elle n'a pas pris une ride. " On les mettra dans dans agendas et nous les ressortirons dans dix ans, pour nous remémorer à quel point nous étions -et serons !- belles et amies pour la vie. " Mouais, c'est ça... la vie n'est pas aussi courte qu'elles le pensaient.

Elle aurait donné n'importe quoi pour ressentir cette insouciance à nouveau mais, aujourd'hui, c'est peine perdue...

Lâchant un soupire, elle tend l'oreille pour savoir où en est Damon et ramasse ses grimoires pour les plonger dans le carton à ses pieds. C'est le grand jour, celui du départ. Après avoir profité de l'hospitalité de son nouveau meilleur ami -non non, vous ne rêvez pas- elle s'est enfin décidé à trouver un appartement près du centre-ville. Ce n'est pas que les petits-déjeuners confectionnés par Damon avec amour lui déplaisent mais... devoir endurer des nuits blanches, à se boucher les oreilles, au grand risque de l'imaginer tout nu à chevauler une demoiselle en détresse -ou pas- pour pouvoir profiter de ses pancakes au petit matin la fatiguent un peu.
Certes, la présence du vampire la rassure un peu -beaucoup- mais, elle est bien consciente que la sienne -de présence- n'est évidente pour chacun d'entre eux. Il a besoin d'espace... beaucoup d'espace, si vous voyez ce que je veux dire... et elle a besoin de calme - du moins, pour le moment.

"Surtout n'oublie pas celle la je suis sûr qu'elle te va à ravir !" "Je peux aussi te la prêter si tu veux. Faut bien que je te laisse un souvenir, non ?" Essuyant mes mains sur mon jean, je lui lance un sourire moqueur et ferme le carton près d'elle. "Tu feras attention à celui-ci. Certains de ces grimoires sont plus vieux que toi." "Donc t'es sûre de toi t'emménage aujourd'hui, tu veux pas revisiter l'appartement une dernière fois pour être sûr qu'il te convienne hum ?" Aucune remarque salace ? Soit il est malade, soit mon départ l'attriste un tant soit peu... et cette idée -ainsi que la question du vampire en soit- lui arrachent un soupire triste. "On en a déjà parlé puis, j'ai déjà signé je te rappelle. Revisiter l'appartement ne servirait à rien." Au fond, Bonnie essaye surtout de se convaincre qu'elle a fait le bon choix. Comme une petite fille, elle a peur. Elle a l'impression de quitter le domicile familial, de s'éloigner de son grand-frère pour se lancer corps et âme dans une jungle trop dangeureuse pour elle... sauf que cette jungle, elle la connait déjà par coeur.

"Tu sais que tu pourrais avoir bien mieux qu'un appart, si tu veux une maison dis le et j'en fais mon affaire." Elle secoue la tête en rigolant. " J'ai assez donné avec le ménage ici. Tu sais le nombre de recharges swiffers j'ai dû utiliser pour néttoyer tes meubles ?? une trentaine !" Si ce n'est plus ! "Mais si t'arrives à me trouver un agent immobilier pas trop mal, célibataire si possible, je ne dirais pas non hein !" Ben quoi ? autant profiter de l'offre en cours... "Je t'offre un dernier verre ?" ...avec ta propre réserve personnelle ? "Le camion va avoir du retard. On peut bien se permettre une pause, non ?" Lui attrapant la main, elle s'aide du contre-poids pour se relever et l'entrainer avec elle hors de la chambre. C'est sans doute difficile à croire mais, ces murs vont lui manquer. "Je pourrais toujours venir squatter ton canapé, dis ? Les jours où mon beau agent immobilier me fera des misères... où qu'il ne voudra justement pas m'en faire. " Enfin bref ... " Je pourrais toujours revenir, hein ? " Affichant un petit air de chien battu, elle se tourne vers Damon et marche à reculons. 

camo©015


Spoiler:
 


" Je sais exactement ce que je fais. Je me protège. Pour la première fois, je me fais passer en premier. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 19335
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Don't go too far /Bon-Bon   Ven 22 Juil - 17:06

Bonnie ∞ Damon
Oui c'était vrai je n'étais pas le meilleur des colocataires je pouvais être un peu dérangeant voir très casse couille quand je l'y mettais mais la présence de ma sorcière bien aimé me faisait du bien. Et maintenant qu'elle allait partir j'allais me retrouver seul. Je sortirais un peu plus je pense, irais de nouveau chauffer les tabourets du Mystic Grill. Bon j'avais aussi des visites parfois, comme celles d'Hayley mais le reste du temps.. Ouai parce mon frère était toujours en escapades je ne sais où. Il ne me donnait pas de nouvelles mais au moins il m'en donnait. Il m'appelait tout les trente-six du mois pour m'assurer qu'il était bien toujours vivant. Pour le reste je ne savais pas ce qu'il faisait. Après tout ça n'était pas la première fois qu'on passait du temps loin l'un de l'autre. Les autres fois on ne se donnait même pas de nouvelles d'ailleurs, juste que y'a vingt-cinq ans on avait vécu pas mal d’événements qui nous avaient rapproché à nouveau. Tant qu'il pouvait m'appeler que je sois sûr qu'il aille bien et qu'il n'ai pas besoin de moi je n'avais pas besoin de savoir ce qu'il faisait. Je n'allais pas lui demander de me recompter sa journée tous les soirs. Je n'étais ni son copain ni une assistance sociale donc je n'avais pas à endurer ça. Bonnie ne me bassinait pas trop à raconter sa journée d'ailleurs, bon faut dire qu'on passait souvent une grosse partie de nos journées ensemble, mais ça fait tout de même d'elle une colocataire parfaite ! Sans compter que je m'étais attaché à la petite sorcière et appréciais le caractère qu'elle s'était forgée. Si à l'époque j'avais protéger la famille Bennett uniquement par promesse faite à Emily, aujourd'hui il en était bien autrement. Déjà d'une Emily avait brisé cette promesse et de deux pour une fois je ne faisais pas quelque chose par intérêt.

"Je peux aussi te la prêter si tu veux. Faut bien que je te laisse un souvenir, non ?" Un léger rire amusé m'échappa avant que je n'envisage effectivement cette proposition. J'haussais les épaules "Je l'épinglerais au dessus de mon lit, histoire d'être sûr que personne ne reparte avec par erreur" Au quel cas je me retrouvrais avec un souvenir d'une Diana, d'une Sophie ou encire d'une Katie sans même me rappeler de qui il s'agit, non je préférais gardé le souvenir de Bonnie, agréable souvenir d'ailleurs même si ça pouvait faire très pervers. Bon j'en étais un de toute façon et je ne le cachais à personne alors... "Tu feras attention à celui-ci. Certains de ces grimoires sont plus vieux que toi." Je jetais un coup d’œil au carton qu'elle était en train de fermer et eu tout juste le temps de voir un des grimoires en question. C'était pratique les sorcières dans la vrai vie, pas besoin de baguette comme dans Harry Potter, il suffisait de connaitre quelques formules et le tour était joué ! "Ouai mais contrairement à moi, eux ça se voit" Alors que moi j'étais en parfait été de conservation ! Revenant sur le sujet de son départ je tentais quand même de voir si je ne pouvais pas le retarder un peu. Ça n'était pas la première fois d'ailleurs que je tentais et maintenant presque tous les cartons étaient fait, j'imagine qu'il fallait bien que j'essaye une dernière fois. "On en a déjà parlé puis, j'ai déjà signé je te rappelle. Revisiter l'appartement ne servirait à rien." c'était qu'une signature, un problème superflus, s'il fallait changer ça ne serait pas bien compliqué. Surtout qu'elle pouvait trouver mieux qu'un simple appart, surtout si je m'en mêlais et je n'hésiterais pas à le faire si elle en avait envie. " J'ai assez donné avec le ménage ici. Tu sais le nombre de recharges swiffers j'ai dû utiliser pour néttoyer tes meubles ?? une trentaine !" Je serrais les lèvres en levant les yeux le temps de de réfléchir "Heuuu c'est quoi une recharge swiffer ?" Je savais évoluer avec mon temps j'avais l'habitude, je connaissais même les noms des jeux télévisés ridicules et stupides qui envahissaient les chaînes de télévisions mais en revanche swiffer ça me disait rien du tout. "Mais si t'arrives à me trouver un agent immobilier pas trop mal, célibataire si possible, je ne dirais pas non hein !" Elle m'arracha à nouveau un léger rire "Sérieusement, un agent immobilier, rien que le nom de métier est soporifique, revois tes choix" C'était pas la dedans qu'elle allait trouver Brad Pitt ! De toute façon j'avais du mal à imaginer Bonnie faire sa vie avec un mec normal, qui n'est pas bizarre ou aucun soucis psychologique ou bien un autre sorcier. Ça serait un peu comme se mettre avec Donovan quand il était encore humain et qu'il ne servait à rien à part nous rappeler que c'était méchant de tuer des innocents. Enfin... Pas sûr qu'il soit bien plus utile aujourd'hui. En plus c'était moi qui avait du l'habituer à sa condition de vampire puisqu'Elijah s'était barré après avoir hypnotisé Elena. Et on peut dire que ça a été un vrai boulet, et moralisateur en plus de ça ! "Je t'offre un dernier verre ?" Je reposais mon regard sur elle. Elle savait comment capter min attention ! "Le camion va avoir du retard. On peut bien se permettre une pause, non ?" Sans même attendre ma réponse, je pense qu'elle n'en avait pas besoin de toute façon, elle prit ma main pour s'aider à se relever et m’entraîna avec elle dans les couloirs "Je pourrais toujours venir squatter ton canapé, dis ? Les jours où mon beau agent immobilier me fera des misères... où qu'il ne voudra justement pas m'en faire. Je pourrais toujours revenir, hein ?" Je pris un air choqué et mis ma main libre devant ma bouche "Haaan Bonnie Bennett est une coquine qui l'eu crus !" Je repartais dans une fausse réflexion intense en me frottant le menton "Humm je sais pas si on accepte les nymphomanes dans cette maison, laisse moi en parler avec mon avocat" Puis je reposais mon regard sur elle "Alors t'en pense quoi, on accepte ?" Arrivé au bout du couloir je lui levais la main afin de la faire tourner sur elle même et par la même occasion de passer devant elle pour descendre les escaliers en premier. Ouai pour la galanterie on repassera. Mais de ce fait je pouvais directement aller fouiller dans mes bouteilles "Est ce que la futur Madame agent immobilisé a une préférence pour son dernier verre en temps qu'habitante officielle de la célèbre pension Salvatore ?"
code by Silver Lungs


HS; T'en fais pas et au passage je ne me suis pas relu non plus xD






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Don't go too far /Bon-Bon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't go too far /Bon-Bon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: MYSTIC FALLS :: L'EST DE LA VILLE :: LES HABITATIONS-