AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  “ i was waiting to see you again. ” (FREYA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: “ i was waiting to see you again. ” (FREYA)   Mer 11 Mai - 20:04




i was waiting to see you again.
freya mikaelson — snow l. chamberlain



La paix n'allait pas durer. Snow en était persuadé. Il le sentait. Et c'était la conclusion évidente au crime commis durant la fête qui avait eu lieu quelques jours plus tôt. Une sorcière avait été tuée, mais ce n'était pas n'importe qui. Snow aurait pu rester plus longtemps, épié davantage la scène et même élaborer des hypothèses si son regard n'avait croisé celui d'une personne bien particulière à ses yeux. Une personne qu'il croyait disparu de ce monde depuis bien longtemps et qui ramenait en lui des souvenirs étranges. Pendant des années, Snow avait vécu dans la nuit, persuadé d'être condamné à jamais à parcourir les ténèbres. Mais il avait un jour croisé Freya et elle lui a permis de regarder le soleil de nouveau, comme si une part de lui avait le droit de redevenir humain. Ce cadeau avait créé quelque chose en lui, un respect profond qu'il n'avait jusqu'ici jamais oublié. Il avait toujours gardé précieusement la bague qu'elle avait ensorcelée, comme si c'était là son plus beau trésor. Son plus beau souvenir. Aujourd'hui, tout était différent. Il y avait une part de Snow qui n'aurait pas hésité une seule seconde à aller lui parler si les circonstances avaient été différentes. Si Klaus n'avait pas été là. Il n'y avait de mot pour décrire cette joie, intense, qu'il avait ressentie en reconnaissant son visage. Sauf qu'ils n'étaient plus en 1752. Une sorcière pouvait-elle vraiment rester en vie autant d'années ? Snow n'en savait rien. L'improbable était toujours possible avec elles, mais il n'osait que rarement imaginer le plus incroyable.

Il n'était plus le même, d'ailleurs. Bien qu'en soi, il restait inchangé. Il avait tué depuis. Il avait fait couler du sang et de façon bien abominable. Il n'était plus cet ancien roi terrifié par un avenir incertain, perdu dans une enveloppe qu'il ne saisissait pas. Freya n'avait plus rien à lui apprendre sur sa condition de vampire. Il n'avait plus non plus à user de stratégie pour survivre et paraître comme les hommes. Mais il ne s'affichait pas non plus fièrement. Il n'était toujours pas de ceux qui se baladaient tranquillement dans la rue, qui montraient fièrement les crocs. Snow continuait à regretter son existence, il continuait à se cacher, il continuait à disparaitre.

Quelques jours, voilà ce dont il avait eu besoin avant de se décider. Il pesa le pour et le contre et se contenta de suivre son cœur. Il avait besoin de savoir si c'était vraiment elle, si c'était bel et bien la Freya qu'il avait connue par le passé. Une journée lui avait suffi à la trouver. Il avait repéré sa tête blonde aux Golden Cat. Jusqu'ici, il avait évité de trainer près du Bar qui semblait tant plaire aux sorcières, mais sur le coup ça lui avait paru évident. Depuis combien de temps était-elle ici ? Maintenant qu'il l'observait, il savait. Physiquement, il ne pouvait pas faire d'erreur. Snow n'était pas du genre suicidaire, celui que Freya avait connu sous son vrai prénom avait toujours su garder ses distances du danger, mais cela ne l'avait pas empêché ce jour-là d'entrer dans un lieu bien assez dangereux pour les vampires. Peu importe ses relations amicales avec certain, cela n'allait pas l'épargnait des ignorantes qui lui lancèrent en regard choqué en le voyant. Des lunettes de soleil rondes sur le nez, un long manteau et les mains dans les poches. Voilà une posture convainquant alors qu'il se tenait droit comme un pique à l'entrée du bar. « - Je cherche Freya. » Lança-t-il. Sa voix aurait pu passer inaperçu, mais l'attention des personnes présentes s'était tournée vers lui. Il en profita pour retirer ses lunettes, ses yeux s'accoutumant légèrement à l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: Re: “ i was waiting to see you again. ” (FREYA)   Mar 17 Mai - 21:34

Aucun bruit ne venait perturber le silence qui régnait dans mon bureau, si ce n'est le tic tac de l'horloge qui me rappelait en toute continuité que je menais une course contre la montre. Les mains serrant mon visage, je continuais sans cesse de lire les lignes du grimoires de la défunte sorcière Mélinda Jackson. Ce livre de magie noire m'avait été offert très récemment par Elijah, qui avait désiré m'aider dans ma quête pour l'immortalité. Alors que je commençais à abandonner cette idée, cette véritable offrande fit repartir en moi le feu de l'ambition. Malgré tout ce livre était d'une extrême dangerosité et pour cause il contenait une tonne monumentale de sortilèges crées à partir de la magie noire. J'avais juré à Elijah d'explorer toutes les pistes les moins dangereuses pour ne pas dire inoffensives avant de me jeter corps et âme dans une magie noire que j'avais toujours repoussé. Je soupire, relâchant mon visage et compressant mon dos dans le dossier de mon fauteuil en cuir. Je me frotte les tempes avant de finalement refermer le grimoire, entendant déjà les planches du couloir qui sépare mon bureau de la mezzanine du bar grincer. Quelques secondes plus tard je vis l'une de mes employées arriver dans mon espace de travail administratif, me signalant la présence d'un vampire qui désirait me voir. Je n'avais pas l'habitude qu'on réclame ma présence pour la simple et bonne raison que j'ai horreur qu'on me réclame comme si j'étais une servante ou une courtisane. Je me pince les lèvres, me redressant et me dirige déjà jusqu'à la mezzanine depuis laquelle je peux voir le bar ainsi que la porte d'entrée principale du Golden Cat. Et lorsque je reconnais ce visage fin et pâle je ne sais pas trop comment agir. J'aurais peut-être du me pencher sur ce cas plus tôt, dès que je l'avais croisé durant la Fête de la Paix mais j'avais tellement de choses à gérer en ce moment que j'avais complètement oublié d'exécuter des recherches sur un fantôme du passé, aussi important soit-il. Je finis par descendre une à une les marches de l'escalier en colimaçon sans lâcher du regard l'ancien vampire. Les bras dans le vide se balançant des deux côtés de ma robe noire à dentelle, je me retiens de sourire comme pour maintenir la pression presque palpable « Je suis habituée à être recherchée. » l'ironie était fine lorsque l'on connaît mon histoire. L'ancien roi en connaît un bout, mais pas assez pour comprendre le sens de mes paroles. Je m'arrête à plusieurs mètres de lui, joignant les mains alors qu'il se trouve toujours sur le seuil de mon bar. Les clients et les employés nous dévisagent, rares sont les vampires à fouler les planches de ce repère pour les jeteurs de sorts mais ça ne m'étonne même pas de la part du brun de le voir ici même. J'avais passé plusieurs heures à étudier un grimoire remplit de choses qui m'échappaient, et maintenant je retrouvais une personne de mon passé lointain. Étrangement, je détestais devoir faire face à des personnes que je n'avais plus revus depuis des siècles mais qu'importe. Je finis par esquisser un très fin sourire que la créature de la nuit serait capable de discerner sur mon visage presque vide de ressentis. Je tourne la tête vers les clients pour leur faire remarquer que leurs regards sont gênants, et que je n'aime pas ça. Enfin je passe derrière le bar pour sortir deux verres et intime à la barmaid de prendre une pause. Je relève la tête vers mon vieil ami, finissant par afficher un sourire sincère « Tu ne vas pas rester planter là quand même ? » dis-je en servant à son attention un verre de bourbon sans glaçon. Je me serre la même chose, les événements commencent à devenir lourd pour cette journée.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: “ i was waiting to see you again. ” (FREYA)   Mar 19 Juil - 15:52




i was waiting to see you again.
freya mikaelson — snow l. chamberlain



Ce qu’il avait fait, peu de vampire aurait osé. Il le savait, mais cela ne l’avait pas empêché d’entrer dans le bar et demander ce qu’il cherchait. Freya, il l’avait admiré. Respecté. Il en avait gardé un souvenir doux et précieux qu’il ne pensait plus jamais retrouver. Son départ inexpliqué l’avait laissé dans le doute, mais il avait accepté sans broncher, comme si c’était ainsi que les choses devaient se passer. Aujourd’hui, elle était là. Il ne doutait pas sur la réalité de sa présence, mais sur ce qu’il savait sur elle. Il y avait tellement de questions. Il tâcha tout de même de garder le silence dans son esprit, se concentrant sur Freya qu’il venait voir après tant d’années. C’était incroyable de la savoir en vie et il chérissait intérieurement ce cadeau. Peu importe ce qui allait se passer aujourd’hui, il était fier d’être encore vie pour la revoir, elle. Beauté saisissante qui descendait lentement vers lui. Les yeux dans les yeux, il tâcha d’ignorer les clients qui étaient là et se concentra sur Freya elle-même, sur la sorcière qui avait changé sa vie. Il n’y avait rien à dire, si ce n’était que cette robe noir la mettait en valeur comme jamais. Ils étaient si loin des siècles précédents. Si loin de cette époque où la société vivait autre chose qu’une paix proche de la destruction. Les vampires étaient faits pour vivre dans l’ombre, c’était ce qu’il pensait depuis toujours. Il continuait de vivre ainsi, malgré sa petite boutique. Malgré ses apparitions en public, parfois calculé comme jamais. Il ne pouvait pas se permettre de se mettre en avant, pas en sachant ce qui pourrait lui arriver. Pas en sachant qui il était et son rôle dans l’histoire des hommes.

Un léger sourire apparait sur son visage face à la réponse de Freya. Il se demande bien ce qu’elle veut dire par là, mais préfère ne rien ajouter davantage. Après tout, Freya était l’une des plus grandes sorcières à ses yeux. Il se demandait bien ce qu’elle avait pu vivre ces dernières décennies. Maintenant qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres, il pouvait clairement arrêter de douter. Elle n’avait pas changé. C’était incroyable. Quand elle se tourne vers les clients, comme pour leur dire de se calmer, il en profite pour observer un peu plus l’endroit. Il s’avança quand il eut le feu vert de Freya et se dirigea vers on bar où il s’installa. « - C’est agréable de te savoir en vie, Freya. » Prenant le verre entre ses mains, il se senti replongé dans le passé. Là où il était si doux envers elle. Quand il se sentait incapable de survivre sans elle. « - Surtout par les temps qui courent. » C’était comme si la guerre allait tomber sur eux, du jour au lendemain. Que ce n’était qu’une question de minutes avant que les différentes races ne souhaitent que la mort.

« - Comment est-ce possible ? » Il retira son manteau, se mettant parfaitement à l’aise. Signe qu’il allait rester ici un petit moment. Il venait de retrouver Freya, il n’allait pas partir aussi vite. Il n’était pas du genre à aimer retrouver des morceaux de son passé, mais Freya était l’exception. Elle constituait un bonheur. Une fraction de joie dans des années de tristesse. Elle allait toujours représenté le meilleur, l’espoir pour Snow.
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: Re: “ i was waiting to see you again. ” (FREYA)   Ven 12 Aoû - 23:55

hs: mille fois désolé pour le temps de réponse, il m'arrive pas mal de trucs du côtés irl du coup voilà

La vie ne m'avait jamais faite de cadeau. Enfant j'avais été vendue par ma mère. J'avais été élevée par une tante diabolique et laissée pour morte aux yeux de mes frères, de ma sœur et de mon père. J'avais attendue que ma mère vienne me sauver avant de comprendre qu'elle m'avait abandonné aux loups. Je ne pouvais pas grandir normalement, je ne pouvais pas aimer, je ne pouvais pas fuir... Je ne pouvais rien faire tant que le Croquemitaine représenté sous la forme de Dahlia ne m'attrape de ses longs doigts. Mon enfant était mort durant ces années d'horreurs mais le désir qu'avait Dahlia de m'utiliser moi et mon enfant devait être définitivement plus fort que la mort. Je n'ai pas même sus ce que c'était : une fille ou un garçon, je l'ignore. Je vis chaque jours avec la peine du passé gravée au fer rouge sur mon cœur, des siècles durant mon seul réconfort demeurait dans mes rêves : j'imaginais une grande maison, blanche aux volets bleu au beau milieu d'un jardin luxuriant avec le reste de ma famille, heureuse. J'avais réussis à retrouver ma famille, non pas dans un paysage et une époque aussi idyllique mais nous travaillons chaque jours à rendre notre monde meilleur. Je n'avais jamais pensé à retrouver ce Roi, ce qui s'avère être assez égoïste de ma part je l'admet. Je m'étais rendormie subitement sans pouvoir avertir le noble et à mon réveil je me doutais bien qu'il n'était plus le même que lorsque je me suis endormie cent années durant. Mais peut-être aurais-je dus le retrouver cent ans plus tard plutôt que plus de cinq siècles plus tard. Mes talons raisonnent sur le plancher alors que je passe derrière le bar et laisse les clients reporter leurs regard face à leurs verres ou leurs compagnons. Pourtant je me doute que leurs oreilles traînent d'avantage vers le bar : un vampire autre qu'un Mikaelson au Golden Cat ? C'est rare, et risqué. Surtout lorsque la leader des sorcières de Mystic Fallas est assassinée avec un meurtrier qui court dans les rues alors que les soupçons se portent sur les vampires. Je rigole doucement à sa remarque sur le fait que je suis encore en vie, un rire légèrement amère alors que je trinque dans son verre et porte ce dernier à mes lèvres, faisant la grimace après avoir un peu avalé du liquide « Je suis heureuse de te savoir en vie également. Je dois avouer que je ne me suis jamais inquiété à ton sujet. » Lorsque j'avais rencontré le vampire, il nageait dans une mer de doutes quant à sa condition surnaturelle. Je l'avais aidé sans le laisser tomber, ayant moi-même doutée durant toute une période sur la créature que je suis. J'avais finis par accepter ma nature et si une sorcière de mon rang pouvait s'accepter, alors un vampire parmi tant d'autres en est également largement capable. Je le vois retirer son manteau et entend la question fatidique. Je n'aime pas parler de ma vie alors que bons nombres d'oreilles sont susceptibles de m'entendre. Je préfère me faire discrète et j'y arrive plutôt bien : lorsque les médias parlent de ma fratrie, étrangement on a tendance à m'oublier. Je veux dire, on sait qui je suis mais mon entrée brutale dans la famille m'a peut-être permise d'échapper aux présentations médiatiques que se firent le monde sur mes frères et ma sœur. Ce n'est pas plus mal, j'arrive à rester mystérieuse et je ne veux pas que l'intégralité du monde sache que la fratrie la plus détestée au monde compte dans ses rangs une puissante sorcière. Cela apporterait beaucoup trop de questions et m'obligerait donc à parler publiquement de mon passé, chose que je déteste faire en dehors de ma famille. Je me contente de hausser les épaules au vampire en continuant de sourire « Disons juste que je maîtrise plutôt bien la sorcellerie. » magie ou malédiction, Dahlia était à l'origine de mon immortalité. Maintenant morte, je suis aussi mortelle que n'importe quelle autre sorcière. C'est une chance que mes capacités magiques demeurent à la même puissance. Ce n'est pas nouveau : les premiers nés de chaque générations dans notre famille possèdent des pouvoirs monumentaux, et même si c'est difficile à croire je suis pourtant bien l'aînée d'Elijah. Je passe derrière mon oreille une mèche de cheveux en me penchant un peu sur le bar, abaissant le son de ma voix pour me rendre seulement audible à l'immortel « Je ne suis pas sereine à discuter de ce genre de choses là où tous le monde peut m'entendre en fait. » Malgré tout je ne veux pas amener le vampire dans un endroit en tête à tête, les choses risquent d'être assez gênantes. Peut-être bien qu'il n'est plus du tout celui que j'ai connu ? Peut-être que je ne suis plus celle qu'il a connu ? Peut-être que nous allons nous décevoir mutuellement ? Si tel est le cas je préfère m'en rendre compte avant de déballer ma vie au vampire. Je m'en veux d'avoir cette pensée à son égard mais au cours des siècles j'ai appris à demeurer sur mes gardes, au risque de paraître sauvage et totalement renfermée sur moi-même « Mais dis-moi... Comment est-ce que je dois t’appeler aujourd'hui ? » j'affiche un sourire plein de vie, celui qui me caractérisait il y a très longtemps alors que les mêmes questions qu'il se pose à mon sujet me brûlent les lèvres pour que je les lui pose en retour.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: “ i was waiting to see you again. ” (FREYA)   

Revenir en haut Aller en bas
 
“ i was waiting to see you again. ” (FREYA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. What the hell are you waiting for.
» Waiting for the miracle to come - Prio Morpheus.
» Waiting for the Grand BAYAKOU
» Waiting for the bus __ Amanda
» All boundaries are conventions waiting to be transcended Δ Nora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-