AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Your place is here, with me - feat. Ava Young

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chasseurs
avatar

morsures : 67
inscrit(e) le : 09/04/2016
célébrité : Eliza Dushku
crédits : Shiya

MessageSujet: Your place is here, with me - feat. Ava Young   Ven 6 Mai - 10:31

Your place is here, with me
I'm not your mom, I know, but...
Ava & Alice
Une exception cachée sous des boucles et un minois qui devait faire chavirer bien des cœurs. Ava était l’exception, il y en avait d’autres, mais elle était le diamant mis en évidence. On n’avait pas besoin de creuser ou de fouiller pour voir que ce petit bout de femme était précieux à mes yeux. J’avais tendance à croire que tant que, tous deux, nous vivions à Mystic Falls, ça irait. Elle ne serait pas en danger. Si une seule personne touchait à ses cheveux, les policiers devraient jouer à Tétris pour tenter de reformer le corps du bougre qui aurait tenté de lui faire du mal. En général, quand j’attendais à la sortie de ses cours, c’était toujours la même rengaine. « Je crois que c’est la grande sœur d’Ava… Elle doit être trop jeune pour être sa mère. » Des personnes qui la connaissait mal, qui nous connaissait mal. J’aurai bien aimé être sa sœur, cela lui aurait épargné de perdre la sienne.

Croquant mon stylo bille, je lisais mon agenda. J’avais une petite fille blonde à retrouver, disparu depuis deux ans. Autant dire que je ne faisais pas payer les parents. Je n’avais quasiment aucune chance de la retrouver alors qu’ils ne venaient à moi que maintenant. Si je la retrouvais, elle serait sans doute morte. Sinon, vu son minois, un peu comme Ava, elle aura sûrement trouvés d’autres parents qui lui prétendent chaque jour qu’elle est bien leur enfant. Rangeant la photographie soigneusement dans mon agenda avant de le refermer, j’essayais de trouver Ava parmi la foule d’étudiants qui se piétinaient dessus. J’aurai pu me montrer mauvaise, comme avec n’importe qui d’autre, lui lancer une pique quand je verrais enfin le bout de sa frimousse. Mais pas avec Ava, non, je la considérais plus comme ma fille qu’une soi-disant sœur. Sa mère avait été une amie d’enfance. J’aimerai apprendre ce qui s’est réellement passé pour elle et son mari. Malheureusement, je préférais privilégier les vivants. Les morts attendraient leurs réponses. Je ne souhaitais pas non plus traumatisés Ava en lui faisant revivre son drame familial en boucle.

« Petiote ! » Je haussais un peu la voix, mais elle allait passer devant moi sans même un regard. « Tu dors chez moi cette nuit Ava ? » La question n’était que formalité. Cette phrase était plutôt un renseignement qu’une demande. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu, un refus n’était pas permis de sa part. Lui attrapant le bras avec le mien, je m’assurais que tout le monde puisse nous associer comme une famille. Parce que finalement, c’est ce que nous étions. « Tu veux faire quelque chose de particulier ce soir ? » Lançais-je avec un regard espiègle. Beaucoup dirait que mes manières « d’éduquer » Ava ne sont pas correctes. Je ne suis pas laxiste. Mais je ne suis pas du genre non plus à sortir une cravache. De quel droit de toute façon ? Je n’étais pas parvenue, jusqu’ici, à récupérer sa garde et à devenir pour elle cette mère qu’elle recherchait tant, sans pouvoir la trouver.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Your place is here, with me - feat. Ava Young   Lun 9 Mai - 20:11



❝I need you here❞
Alice & Ava
Je regarde la foule autour de moi, et cligne des yeux. Des amas de chairs humaines en train de se pousser, d'éclater de rire, de courir, et tous vers le même sens, vers la sortie, hors de cet enfer. Je ramène un peu plus mes livres contre moi poitrine, comme pour faire d'eux mon bouclier, tout en sachant qu'ils ne me protègent de rien, à part de la vie sociale, et je m'en contente. Ne pas avoir de vie sociale me va très bien, pour être honnête. Je suis habituée aux regards curieux sur mon passage, les chuchotements. Les rumeurs à mon sujet aussi. Et la plupart doivent être vraies, je pense. Je suis sûre qu'ils doivent se dire que je suis folle. Je le suis. Je ne le cache pas, de toute façon. J'ai appris à vivre avec.

Je ne sais même pas pourquoi je continu à venir ici, si je me sens si mal à l'aise dans la foule. Mon souffle s'accélère alors qu'un autre étudiant me frôle, et je m'écarte de l'inconnu d'un mouvement rapide et sec. Il me toise du regard quelques secondes, puis sa surprise fait place à un air indifférent. Il a sûrement dût se rendre compte de qui j'étais, et tout le monde sait ici que je hais tout contact. La première fois que l'on m'a touché après m'être perdue, j'ai commencé à crier et à frapper, et à perdre le contrôle. C'était ici, alors je sais que la plupart des gens ont peur de moi, de ce que je peux faire quand je me perds.

Ne les regarde pas. Ne croise pas leurs regards, tu sais ce que tu y verra. De la peur, de la pitié. Tout ce que tu ne veux pas, alors baisse les yeux, et fait en sorte d'être oubliée.


Je regarde mes pieds, tout en continuant d'avancer, et en faisant attention de ne pas bousculer quelqu'un d'autre. Je ferme les yeux en essayant de calmer ma respiration.

Je me demande si Alice va venir me voir aujourd'hui. Ses visites sont souvent irrégulières, mais j'aime bien cette partie imprévue dans ma vie. Je la connais depuis longtemps, Alice, et j'aime bien sa compagnie. Bien plus que celle des autres. Elle n'est pas comme les autres avec moi. Elle reste elle-même, et ne me traite pas comme une pauvre folle sans défense, mais comme une jeune fille de mon âge. Et elle ne me juge pas, je crois. Et m'accepte comme je suis. Je crois que ça ne change rien, le fait que je sois si imprévisible de temps en temps, ou que je me mette à crier sans raison, ou à parler toute seule. Quoi que, avec elle, je reste un peu moins dans les nuages, et plus sur terre, et je ne me perds pas aussi souvent que quand je suis toute seule. Alors, je perds moins le contrôle en sa compagnie.

Alors tu n'auras qu'à l’appeler ce soir. Je sais ce qu'il va se passer si tu ne le fais pas. Tu le sens, toi aussi, n'est-ce pas ? Tu vas t'envoler, t'envoler, t'envoler, et te faire redescendre à nouveau va être encore compliqué.

Je relève soudainement la tête quand j'entends quelqu'un s'adresser à moi. Huh ? Pourtant, ici, on ne m'appelle que rarement. Si ce n'est jamais. Petiote ? Il n'y a qu'une personne pour me dire ça. Je regarde autour de moi, et à quelques pas, je croise le regard d'Alice. Quand on parle du loup ! Un large sourire barre mon visage alors que je m'approche d'elle, sans faire attention aux étudiants qui nous regarde bizarrement. Elle me propose, et même quémande, de venir dormir chez elle ce soir.

« Je veux bien. » je réponds aussitôt. Je n'aime pas rentrer toute seule, et les soirées chez Alice sont toujours super.

Elle m'attrape le bras, et contrairement à tout à l'heure, je ne sursaute pas, ou ne m'éloigne pas. Je reste accrochée à son bras. C'est ce qui est bien, avec Alice. La proximité avec elle ne me fait pas peur, et je sais que je peux lui faire confiance. Alors je peux redescendre quand je suis à ses côtés, et c'est parfois bien, de revenir sur terre, vers la réalité. Pas toujours, par contre.

« J'aimerai regarder … un film, ou quelque chose. Et peut-être manger une pizza ? Je n'ai pas manger de pizza depuis longtemps ! »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Chasseurs
avatar

morsures : 67
inscrit(e) le : 09/04/2016
célébrité : Eliza Dushku
crédits : Shiya

MessageSujet: Re: Your place is here, with me - feat. Ava Young   Dim 29 Mai - 20:33

Your place is here, with me
I'm not your mom, I know, but...
Ava & Alice
Une étincelle dans les ténèbres. Ava n’avait aucune idée de qui elle pouvait être pour ceux qui apprenait à la connaître. Certaines personnes n’ont aucun problème, mais sont complètement inintéressants. Elle n’était pas comme ça, elle avait ses difficultés, mais elle était quelqu’un. Elle avait seulement besoin de temps pour grandir et s’épanouir à sa façon. Mais le système et la société n’étaient pas du genre à accorder du temps à ceux qui en avaient besoin. Cela me rendait parfois malade de me dire que je n’avais pas sa garde. Pour moi, n’importe qui d’autre était incapable de la comprendre ou de l’élever correctement. Elle avait besoin de quelqu’un qui vive normalement sans lui faire sentir qu’elle était en désaccord avec l’idée que l’on peut se faire d’une jeune fille de son âge. Avoir peur du contact humain est quelque chose de naturel en réalité. Cela vient de l’instinct de survie. Ava devait sentir qu’elle était en difficulté dans une foule, elle avait raison. Une foule c’est dangereux et c’est pour ça qu’ils pouvaient dire tout ce qu’ils voulaient sur elle. Ava était bien plus sensée que n’importe quel autre adolescent de son âge.

A tords, les personnes de cette ville se sentaient en sécurité. Ava avait perdu ses parents et moi des amis auxquels je tenais, surtout sa mère. Je n’avais pas d’enfants, Ava était ma fille par procuration. Quoi qu’il en coûte, je serai toujours là pour elle et personne ne pourrait la blesser ou l’atteindre. J’étais là et je ne l’abandonnerais jamais. La petiote semblait contente de me voir et cela me faisait d’autant plus plaisir. J’aimais cette enfant et c’était le seul visage amical qui n’était pas caché aux yeux du monde. Je saurai la protéger, même si un jour on découvrait que je n’étais pas réellement l’alliée de cette paix insensée. J’avais une enfant à protéger et malgré que je n’y croie absolument pas, j’étais persuadée que Mystic Falls était la ville la plus sécuritaire pour elle. Sinon nous serions partie, toutes les deux.

Alors que la poussine me confirmait qu’elle restait avec moi cette nuit, je lui déposais un léger baiser sur ses cheveux. Voilà, comme ça, si jamais cela ne suffisait pas, les adolescents pourraient au moins savoir qu’Ava avec une protectrice. Bien sûr, j’étais connue dans la ville en tant qu’excellente détective privée, mais pas seulement. Plusieurs fois, j’avais remis des gens à leur place dans les bars quand ça chauffait trop. Je n’étais pas de celle qui avait besoin d’être protégée, c’était moi qui sortais les griffes. Je hochais la tête, comme si je prenais le temps de la réflexion. « Une pizza à quoi ? Avec ou sans anchois ? … Bon ! On a qu’à passer au centre commercial pour se trouver un DVD intéressant, qu’est-ce que tu en dis ? … Tu préfères marche ou on prend la voiture ? » M’arrêtant sur le trottoir, je prenais de ses mains ses affaires pour les glisser dans mon sac, comme cela Ava serait plus libre de ses mouvements. « Ça se passe bien à la maison ?... » M’enquis-je.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Your place is here, with me - feat. Ava Young   Ven 8 Juil - 20:47



❝I need you here❞
Alice & Ava
Je me balance sur mes pieds quelques instants. Atterrissage sur les pointes. Ensuite sur les talons. Et ainsi de suite, à un rythme régulier, comme une mélodie. Je sais déjà que le reste de ma journée va être géniale, accompagnée d'Alice. Avec elle, c'est comme si tout était normal. On discute – autant que je peux, en tout cas – et je me sens normale et entourée d'une vraie famille ou un semblant de famille en tout cas.

Je sens un poids sur ma tête, et je relève les yeux, une vague de frayeur m'envahissant soudainement face à ce contact. Mais je les rebaissent aussitôt, le tout accompagné d'un petit sourire sur les lèvres. Ce n'est qu'Alice. Je joue un peu avec mes mains, comme d'habitude, alors que certains étudiants nous regardent d'un air bizarre, fixant notre proximité. Ils ne pensaient sûrement pas que j'étais si proche d'Alice, parce qu'elle est très connue dans la ville. C'est la fameuse détective privée, et moi la folle de la ville. Logiquement, il n'y aurait jamais dût y avoir aucun lien entre nous deux, ne deux univers étant si différents, et pourtant… Alice est le seul semblant de famille qu'il me reste, une sorte de mère de substitution. Ce n'est pas la plus idéale des situations, mais c'est la meilleure que je puisse rêver en ce moment.

Je reste bien collée à Alice. J'essaie de rentrer à nouveau dans un monde où il n'y a plus toutes ces personnes qui nous observent pas si discrètement que ça en passant devant nous. Je ne leur jette même pas un regard, mais je sens bien les leurs posés sur nous, et je n'aime pas du tout me savoir épié. Alice commence alors à me parler, me poser des questions, et je tends l'oreille pour l'écouter.

« Peu importe, tant qu'il n'y a pas d'anchois. » je réponds simplement lorsque mon aînée me demande quel sorte de pizza je veux pour ce soir. Je n'ai jamais vraiment aimé les anchois. « Je préfère marcher, si ça ne t’ennuie pas. Je n'aime pas trop la voiture. »

Regarde, maintenant qu'Alice est là, tout va bien et tu ne vas pas partir. Concentre toi sur elle et tout va bien se passer.


Tiens, la revoilà celle là. Elle est moins présente que d'habitude, mais c'est la magie d'Alice ça. Et moins bruyante aussi. Si j'essaie, je suis sûre et certaine que je pourrai la faire taire complètement, et être moi même complètement pour quelques instants. Je ne me rends compte qu'elle m'a pris mes affaires de mes mains que lorsque je me sens plus légère, et je lui souris. Lorsqu'elle me demande comment ça va à la maison, je ne fais que hausser les épaules.

« Comme d'habitude. » je rétorque simplement.

A la maison, c'est toujours la même chose. Une simple routine qui se répète sans cesse, et qui me permet de poser mes repères. C'est ce qu'il me faut, de toute façon, pour garder un pied dans la réalité. Et même si ma vie comme ceci ne me laisse pas trop avoir des surprises, je m'en contente parce que c'est mieux que de partir dans un monde imaginaire d'où il est difficile de s'en extirper.

« Et toi ? » je demande alors, curieuse d'en savoir plus sur les derniers événements dont elle a été le témoin. « Des nouveautés ? »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Chasseurs
avatar

morsures : 67
inscrit(e) le : 09/04/2016
célébrité : Eliza Dushku
crédits : Shiya

MessageSujet: Re: Your place is here, with me - feat. Ava Young   Lun 15 Aoû - 19:32

Your place is here, with me
I'm not your mom, I know, but...
Ava & Alice
La pression sociale était une sorte de cercle infernale. Si on se sent mal à l’aise en société, le reste de la société le remarque et vous fixe. Plus vous êtes fixé, plus vous perdez pieds et plus vous perdez pieds, plus l’on vous fixe. Je le savais depuis quelques temps déjà, que ma notoriété naissante au sein de la ville faisait que les regards convergeaient vers moi, mais contrairement à ma protégée, je n’y prêtais guère attention. En aucun cas je ne leur donnerai du grain à moudre, et c’était ce qu’ils cherchaient tous, à jazzer. La pauvre Ava devait se sentir encore plus oppressée bien que mon regard ne se posait que sur elle, feignant bien le fait qu’il n’y avait que nous deux. Et c’était ça le jeu, montrer aux autres qu’ils n’étaient pas importants. C’est à ce moment que l’on gagne, quand on leur prive de leur pouvoir sur soi, qui ne fait qu’émaner de nous finalement. J’aurai très bien pu glisser à Ava le fait de ne pas faire attention, mais elle aurait peut-être pris peur. L’important c’était d’adopter le bon comportement avec elle jusqu’à ce qu’elle décide par elle-même si elle voulait l’adopter ou non. C’est de cette façon que j’envisageais l’éducation de ma protégée. Elle n’était pas une jeune enfant, c’était une adolescente et elle pouvait comprendre par elle-même pourquoi je me comportais de telle ou telle façon. Le regard des autres n’avait guère d’importance.

Faisant la moue et pour la taquiner – comme si j’avais mal compris sa requête – je formulais sa commande de pizza de cette façon : « Bien, ce sera donc deux pizzas avec des anchois coupés en petits morceaux et mélangés à la sauce. » Je lui fis un clin d’œil tout en réfléchissant un peu plus sérieusement à ce que j’aimerai réellement sur la pizza. « On verra en temps voulu… On aura qu’à en composer une, à la limite. » Avec un petit sourire, nous poursuivions donc notre marche. « Je conduis très bien pourtant… » Argumentais-je comme si Ava avait pu critiquer ma façon de conduire. « Heureusement que Mystic Falls reste une petite ville. » gloussais-je à la perspective que ce voyage à pieds puissent durer de très longues minutes. Telle une mère de substitution digne de ce nom, j’avais pris les affaires de la lycéenne avec moi pour qu’elle ne soit plus encombrée. Parler de ma journée avec Ava ne me dérangeait pas, bien que j’y mette les formes la plupart du temps. Elle avait beau être presque adulte, je préférais raconter à ma façon.

« Disons que suite aux récents événements en ville, j’ai de plus en plus de sollicitations concernant des clichés photographiques. Je dois filer un bon nombre de personnes pour voir ce qu’ils font dans la journée. Mais je ne me prends pas vraiment la tête avec cela, c’est de l’annexe. Les policiers de la ville sont bien plus concernés par cette surveillance que moi. » Réfléchissant légèrement et comme si cela me dérangeait alors que c’était loin d’être le cas, j’ajoutais : « Il y a aussi un vampire qui est suspecté dans une disparition… Si c’est bien lui et que je le prouve, il quittera sûrement la ville avant de se faire prendre. » Mais je n’en pensais pas un mot, s’il se révélait enfreigner la paix, je pouvais me débarrasser de lui sans avoir de risque de représailles.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Your place is here, with me - feat. Ava Young   

Revenir en haut Aller en bas
 
Your place is here, with me - feat. Ava Young
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Place de clichy, bordure de territoire camariste
» Place aux Jeux 2013: le 21 Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-