AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

vampires
avatar

morsures : 307
inscrit(e) le : 26/03/2016
célébrité : Adelaïde Kane
crédits : @tag, fykane

MessageSujet: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Lun 25 Avr - 19:23


The lie is a mortal sin and life's a lie
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Ce regard vide de sens, cet air apeuré, ce visage refermé sur elle-même. Une chevelure brune se mit à quitter le seuil de cet hôpital lorsqu’un bras vint se poser sur le sien. Comme dans un ultime geste d'autodéfense, elle vint attraper le bras du fautif et fixer les prunelles de ses yeux dans les siennes. Cependant, elle desserrait l’emprise, sur le bras de cet homme, en apercevant un de ses patients face à elle. Tentant de rattraper la situation, Kalina se mit à arborer un de ses plus beaux sourires afin de pouvoir le rassurer au maximum, ce qu’elle réussit à faire en quelques secondes seulement. Son visage, ses traits fins, ce côté enfantine ayant ce petit côté irréel, inspirait confiance à beaucoup de personnes. Avant de commettre un autre geste, elle quittait cet hôpital pour de bon afin de pouvoir soupirer un bon coup. La jeune femme avait de plus en plus de mal à se tenir en société, la solitude lui manquait. Kalina est une jeune femme appréciant le calme et la volupté de la vie, le monde avait tendance à l’effrayer. Vivre sa vie ici, n’était qu’un défi à ses yeux, pouvoir prouver qu’elle peut le faire ! Cette solitude était son contexte, son milieu de vie, mais cela lui plaisait-il au fond ? Aimait-elle vraiment être une reclue de la société, vivre dans la peur constante d’être entourée, vivre dans la peur constante d’être aimée un jour ? Il fallait qu’elle délaisse la Kalina de l’époque, afin de devenir une jeune femme évoluant avec son monde. Si elle pouvait retourner dans le passé, elle aurait, peut-être, modifié son mode de vie ! Arpentant les allées de cette ville, la jeune femme avait une idée bien précise en tête. Les derniers rayons du soleil firent leur apparition dans ce ciel et le sourire s’étirait sur le visage angélique de cette jeune russe. La nuit était son moment préféré de la journée, non pas pour ce qu’elle est. Mais surtout, car la nuit tout paraissait différent. Les petits bruits, de la nature, cachés par les chahutements quotidiens de la journée, se firent percevoir une fois la lune présente, afin de se lancer dans une douce mélodie où Kalina serait spectatrice. Quelques minutes suffirent à la jeune femme, afin de pénétrer dans ce magnifique jardin. Le charme à la française, les pas de la jeune se fit de plus en plus lents. Elle se laissait bercer par la légère brise venant s’engouffrer dans ses cheveux. Elle avait pris soin de se nourrir, avant de quitter les portes de l’hôpital, ce qui empêchait toute tentation à la belle vampire. Cette ville fut choisie, par Kalina, grâce à ses règles, celle-ci permettait de vivre en compagnie d’êtres humains, sans les blesser, sans devoir planter les crocs dans leur jugulaire afin d’en délecter le sang. Bien que l’envie soit présente de temps à autre, Kalina refuse toute violence et se servir de ces humains, comme poche à sang vivante, n’était pas dans ses principes. D’ailleurs, Kalina a beau être âgée de plus de cinq cent ans, elle a encore du mal à se faire à sa vie de vampire et en oublie parfois sa nature actuelle.
Marchant paisiblement dans les allées de ce jardin, un bruit, presque inaudible, vint captiver son attention. Les avantages au fait d’être un vampire est la faculté de pouvoir percevoir certains sons, inaudibles chez les humains. Kalina se mit sur ses gardes, prête à bondir s’il le fallait, surtout que la pénombre prenait possession du ciel de la Nouvelle Orléans. Ses pas se voulaient plus lents et sa respiration, de plus en plus saccadée avant de tourner brusquement le visage face à un autre son perçu. Une chose est certaine, la jeune Bulgare n’était pas seule dans ce jardin. Cette personne ne prit pas la peine de signaler, comme le ferait certains humains ! Elle trouvait ça complètement déplacée et inappropriée de demander s’il y ‘avait quelqu’un” alors que les bruits perçus ne trompaient pas ! Kalina restait aux aguets, en attendant que cette personne décide de pointer le bout de son nez.  « Qui que vous soyez, vous feriez mieux de vous montrer ! » Nul besoin de crier, ni de hausser le ton. Les paroles de la jeune brune furent prononcées d’une voix très basse, seul un vampire ou une autre espèce pourrait la percevoir. Si cette personne n’était qu’un simple humain, la jeune femme ne tarderait pas à le savoir. En attendant, cette mine apeurée était constamment présent sur son visage, sans la quitter un seul instant. .  

copyright acidbrain




Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide, à la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide . tout part toujours dans les flots au fond des nuits sereines ne vois-tu rien venir ? les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici et arrêtaient d'écrire...
NOIR DESIR


Dernière édition par Kalina Jdan-Petrova le Ven 9 Sep - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Lun 9 Mai - 16:48

Une longue journée de travail venait de se terminer à présent. Il pouvait paraître étrange de me voir travailler. Mais j’aimais cela. Je râlais souvent sur l’inutilité de certains conflits mais je pouvais de cette manière trouver un semblant de vie humaine. Cette vie humaine m’avait toujours manqué. J’avais toujours envié la chance d’être un humain. Bien entendu, j’avais toujours gardé cela, les situations ne me permettant pas de m’exprimer. Depuis la révélation de la race et plus que cela depuis l’instauration de la paix, j’avais cette chance de trouver un semblant de normalité. J’avais donc simplement pris la décision de la saisir. J’aurais été fou de ne pas le faire. Cependant, je me demandais encore combien de temps cela allait durer. La mort d’Alisha Schoonmaker ne m’attristait absolument pas, je ne l’aimais pas. Cependant, j’avais compris la symbolique de ce geste. Tuer une sorcière, tuer la chef des sorcières était prendre le risque de mettre à mal l’équilibre de la ville, d’attiser les tensions et peut être d’emmener tout cela à des échelles bien plus grande.

Je pouvais constater que cette mort avait développée des tensions. Il suffisait de constater les dégradations en ville faites. En sortant du palais de justice, j’étais justement allé parcourir les rues du centre ville pour constater que les dégâts étaient issus de violence purement gratuite, accusant une race du meurtre, puis un peu plus tard, une autre race. C’était assez triste de faire ce constat. Un constat que rien n’est jamais acquis, qu’une paix n’est jamais durable. Une guerre des races allait se déclencher, ce n’était qu’une question de temps, je le sentais, je le savais. Mon expérience dans ce monde me le disait. Je décidais de finalement couper par le parc avant de rentrer chez moi. Personne ne se trouvait dans ce parc la nuit, surtout depuis l’assassinat d’Alisha un peu plus loin sur le parking. M’arrêtant devant une étendue d’eau, j’observais la lune se refléter sur l’eau. Elle était presque pleine. Fermant les yeux, mes mains dans mon manteau en feutrine, j’essayais de me détendre, de me concentrer sur les bruits naturels autours de moi en faisant abstraction du brouhaha de la ville.

Je restais immobile en entendant des pas s’approcher. Une personne venait d’entrer dans le parc. Les pas se rapprochant, je décidais dans un mouvement naturellement de reprendre ma route. Cela m’emmena à voir non loin de là une jeune femme brune. Son apparence, son odeur, ses cheveux me semblaient familier mais je n’arrivais pas à l’identifier. J’observais discrètement la jeune femme qui sentait ma présence. Lorsqu’elle prit enfin la parole, le visage de la belle brune me revint à l’esprit. Une Petrova. La petite-fille que Katherine, qu’elle avait aidé à s’enfuir alors que j’étais à deux doigts de lui mettre la main dessus. Un vent de colère m’empara quelques instants avant de faire la part des choses et sortir de ma cachette. « Après toutes ses années sur terre, il faudrait commencer à prendre confiance en soit. » lui dis-je en m’approchant d’elle en écho à son visage terrifié.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 307
inscrit(e) le : 26/03/2016
célébrité : Adelaïde Kane
crédits : @tag, fykane

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Mar 5 Juil - 21:10


The lie is a mortal sin and life's a lie
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Un manque de confiance ? Il est certain que Kalina ne ressemblait en rien à son ancêtre, sa grand-mère. Elles étaient même opposés l’une et l’autre, pourtant la jeune Bulgare n’avait encore jamais fait la connaissance de celle-ci. Son regard divaguait dans les allées de cet endroit, elle tentait de percer le mystère de cette odeur, de ces légers souffles. Un sursaut la gagne soudainement lorsque cette voix se fit entendre. Elle pourrait reconnaître celle-ci parmi des milliers. Malgré ces 500 ans passés sur cette Terre, elle se souvient de toutes les personnes qu’elle ait pu rencontrer au long de sa vie. Pourtant elle semblait le connaître, un air interrogateur prit possession sur son visage. Il lui semblait proche et si loin à la fois. Bien sûr comme presque tout le monde ici, elle savait qui était Elijah. D’ailleurs, cela avait tendance à l’effrayer. Sortant de la pénombre, Kalina s’avance doucement avant de sourire timidement aux propos de cet Originel. « Mister Mikaelson ! Je travaille sur cette lacune. » Il possédait ce regard perçant qui la fascinait tant, elle n’avait jamais eu l’opportunité de l’approcher autant. Autour d’eux, seul le vide régnait. « Cela est étonnant de vous voir dans ces lieux, plutôt qu’avec les vôtres. » La présence du jeune homme avait tendance à apeurer la jeune femme, elle savait de quoi il était capable et la jeune solitaire n’en avait que faire de toutes ces mondanités, d’être une vampire appartenant à un groupe. Kalina était tellement habituée à la solitude, qu’elle avait du mal à convoiter en société. Elle a passé la majorité de sa vie cachée du reste du monde, cette chevelure brune errant d’une ville à l’autre, d’un chemin de vieille pierre où les chevaux galopaient, aux routes bondées de voitures.
La vampire a du faire face à tous les changements de civilisations, pourtant physiquement elle est restée figée dans le temps. Lorsqu’on la regarde, on aperçoit son look venant d’une autre époque, son trench cintré lui donne ce côté élégant, ses légères boucles retombant sur ses épaules lui rappelle les années 50 et son rouge à lèvre carmin ressort la blancheur de sa peau. Face à cet homme, la jeune femme était constamment sur la défensive. « Après, ne pensez pas que je vous demande de partir, ce n’est pas mon intention. » Elle arborait ce petit sourire, tentant de cacher ses interrogations. Bien qu’elle sache le principal chez lui, comment pouvait-il connaître son âge et le fait qu’elle puisse avoir autant d’années. Son esprit virevoltait et les réponses n’intervenaient pas. « Néanmoins, êtes-vous que cela fait beaucoup d’années que je suis ici ? » Autant déformer la réponse en question. La jeune femme fit quelque pas de plus, après tout, malgré ce côté mystérieux qu’il possédait, s’il voulait la tuer il n’aurait pas eu l’aisance de se montrer.
copyright acidbrain




Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide, à la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide . tout part toujours dans les flots au fond des nuits sereines ne vois-tu rien venir ? les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici et arrêtaient d'écrire...
NOIR DESIR


Dernière édition par Kalina Jdan-Petrova le Ven 9 Sep - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Sam 16 Juil - 21:50

La réplique de la jeune femme me fit sourire. S’améliorer, c’était sans doute ce que l’on cherchait toujours à faire mais parfois cela nous changeait profondément. Cela changeait tellement de personne et j’en étais à la fois acteur et témoin. J’avais vu les changements en moi pour tenir bon et m’améliorer justement. Parfois, je me demandais si c’était réellement une bonne idée de vouloir s’améliorer. Ne perdons nous pas une part de nous en faisant cela ? Malgré mon âge particulièrement avancé, je n’étais pas capable d’apporter une réponse à cette question. C’était bien trop difficile.

Mon regard posé sur la jeune femme, je devais bien reconnaître qu’elle était d’une incroyable beauté. Décidément, les jeunes femmes de la lignée Petrova avaient tendance à me plaire qu’elles soient double ou non. Mais je me montrais bien souvent rancunier et j’avais le souvenir que cette chère Katerina m’avait échappé à cause de la protection de Kalina et disons que c’était une chose que je n’avais pas digéré même après toutes les années passées.

Je n’étais en effet pas, pour l’occasion, accompagné de ma famille mais il fallait dire que depuis plusieurs années, je me forçais à essayer de vivre pour moi et m’éloigner deux. Ce n’était pas chose facile, j’étais du genre co-dépendant à eux mais j’apprenais, je me faisais violence, on pouvait donc dire que j’essayais de m’améliorer. J’eu un rictus à la remarque de la jeune femme. « Cela ne serait pas à moi de partir. » Ce que je pouvais dire pouvait paraître dure et relativement mal élevé et en soit cela n’était pas très loin d’être cela  mais après tout, je n’avais pas prévu de m’améliorer sur mon côté rancunier.

Je m’approchais de la jeune femme pour me retrouver à une distance qui normalement la bienséance refusait d’acceptable face à une jeune femme qui n’était pas mienne. « Je ne perd jamais de vu ceux qui viennent un jour au l’autre retarder mes plans. » dis-je simplement. Je ne lui avais jamais caché mes intentions après tout. J’avais pourtant apprécié et nul doute que je serais toujours capable de l’apprécier. « Je dois reconnaître du courage d’être présente ici alors même que vous connaissez ma présence dans cette ville. »


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 307
inscrit(e) le : 26/03/2016
célébrité : Adelaïde Kane
crédits : @tag, fykane

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Lun 25 Juil - 21:40


The lie is a mortal sin and life's a lie
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

La pénombre de cette nuit rendant cette rencontre des plus intrigantes. Plus il s’approcher d’elle et plus ses paroles se montrèrent méfiantes. Le sourire présent sur son visage se dissipe dès qu’une phrase fut lancée. A ses propos, elle ne put rétorquer qu’avec une incompréhension la plus totale. Que voulait-il par là ? Aussi loin que sa mémoire puisse aller, elle n’eut pas le moindre souvenir de s’être tenu en sa compagnie, d’avoir été un pion dans une de ses recherches. La distance entre eux était minime et elle vit cette certitude se lire en lui. « Vos plans ? Si cette soirée dans ce parc était votre plan afin d’accroître une certaine solitude alors effectivement, je suis venue les compromettre. Sinon, je ne pense pas que nos chemins se soient déjà croisés dans le passé ! » L’intonation de sa voix montrait une certaine assurance. Malgré l’appréhension qu’elle entretenait à ses côtés, elle était de celle qui reconnaissait ses torts et savait se faire violence lorsque ses gestes n’étaient pas réelles. Après réflexion, ses phrases pouvaient paraître vraiment osées face à cet homme dont elle connaissait les agissements. Afin de palier à une quelconque riposte de son interlocuteur, elle fit quelque pas en arrière avant de venir croiser les bras face à sa poitrine. Pourquoi avait-elle laissé son impulsion prendre la possession de ses paroles avant de réfléchir à une manière plus adéquate afin d’imposer ses interrogations. « Je ne pense pas avoir compromis vos plans d’une quelconque façon et si tel est le cas, ce n’est pas mon intention. » Sa voix s’est adoucit et ses yeux avaient quitté son regard afin de jonché le sol. La légère brise présente en cette soirée résonnait face au silence laissé après ses propos.
Elle comprenait mieux les personnes ayant déjà côtoyé cet homme, le charisme qu’il pouvait charisme, cette profondeur qu’il exerçait en un regard et cette élégance qu’il possédait. Comment pouvait-il savoir qui elle était ? Tant de questions se posant dans son esprit dont les réponses sont encore introuvables. Elle ne pouvait pas se permettre de jouer carte sur table avec lui sans connaître ses intentions. Le courage présent lors des dernières réponses fut remis en doute en quelque propos de ce Mikaelson. Ses yeux se levaient de nouveau afin de lui faire face et ses pas se rapprochèrent lentement. De cette voix douce, un son presque inaudible aux êtres humains se fit entendre. « Pourquoi devrais-je vous craindre ? Pourquoi ne pourrais-je pas être dans la même ville que vous ? » Ses interrogations sonnèrent comme un plaidoyer. Elle souhaitait des explications et surtout des réponses à ses doutes. Ses bras constamment contre sa poitrine, elle s’était faite violence en reprenant sa place initiale. Sa présence n’était pas désagréable, mais sans savoir exactement ce qu’il s’était passé, elle ne prenait pas d’initiative et attendit une réponse lui permettant de placer des mots sur une émotion, sur une rancoeur de sa part.

copyright acidbrain




Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide, à la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide . tout part toujours dans les flots au fond des nuits sereines ne vois-tu rien venir ? les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici et arrêtaient d'écrire...
NOIR DESIR


Dernière édition par Kalina Jdan-Petrova le Ven 9 Sep - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Sam 30 Juil - 16:21

« Je n’apprécie pas d'être trahi. » dis-je simplement. « Quand on le fait, cela ne reste pas impuni. » Je disais cela sans quitter la jeune femme du regard. « Il y a plusieurs décennies de cela, j’étais à la recherche d’une traitresse du nom de Katerina Petrova. » J’hochais alors un sourcil. « Qui a pu prendre la fuite grâce à vous. » Je ne pouvais pas vraiment l’expliquer mais l’avoir dit à haute voix m’avait fait incroyablement du bien. Si ce soir là, je ne m’étais pas attardée sur la belle brune c’était que ma proie originelle était très volatile et je refusais devoir recommencer du début. J’avais donc passé mon chemin mais j’avais gardé en mémoire le visage de Kalina. « Je ne sais pas ce qu’a pu vous dire Katerina mais il ne s’agit que de mensonge. » En réalité, elle était bien pire que pouvait l’être mon propre frère Klaus.

Observant la jeune femme, elle me demandait pourquoi elle devait me craindre ce qui me fit plisser des yeux. Elle attendait quelle réponse de ma part ? Les mains dans mes poches, je me contentais de rester silencieux tout en l’observant. Il était préférable parfois de ne pas donner de réponse, surtout des réponses qui n’avaient pas forcément envie d’être entendu. Le fait qu’elle se soit rapprochée de moi était une preuve comme quoi elle refusait d’avoir peur. Cependant, je ne savais pas si elle en était réellement convaincue.

« Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi Katerina met une telle énergie pour nous fuir ? » Et probablement d’autres ennemis à la pelle. Il fut une époque où notre réputation nous précédait. Même si c’était encore le cas dans pas mal de cas, notre retrait depuis la débâcle de la Nouvelle-Orléan avait fait perdre de la splendeur à la famille. J’avais, pour ma part, accepté cet état de fait car c’était pour le bien d’Hope. Pour la première fois, Klaus avait pris une décision qui allait dans le sens d’un bien être pour sa famille. J’étais très fier de lui à ce niveau là. Mais maintenant, Hope était une femme, elle n’était pas faible, bien au contraire. Et si aucune royauté n’avait jamais été établi chez les vampires, depuis plus d’un millénaire, nous fédérions cette race et cela devait reprendre.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 307
inscrit(e) le : 26/03/2016
célébrité : Adelaïde Kane
crédits : @tag, fykane

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Ven 5 Aoû - 21:07


The lie is a mortal sin and life's a lie
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Trahison ! Ce mot résonnait dans son esprit tel un glas. Aussi loin que sa mémoire remonte, elle n’eut pas le souvenir d’avoir trahi cet homme, d’avoir eut l’occasion de se frayer un chemin non loin de lui. Elle n’eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit que ses propos s'enchaînent et apportent une éclaircie dans son esprit. La jeune Bulgare s’était trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. L’originel doit complètement ignoré qu’elle n’avait que le lien du sang avec Katherina, qu’elle n’avait jamais eu le courage et la possibilité de pouvoir lui adresser la parole. Son lien familial n’était qu’une théorie dont la pratique s’éternisait. « Elle ne m’a rien dit justement ! Je pense qu’un malentendu s’est créé entre nous. Je suis comme vous, j’étais à sa recherche. J’ignore ce qu’elle vous a fait néanmoins, mais … » Beaucoup de choses se mélangent dans l’esprit de la jeune femme. Elle a cette fâcheuse tendance à idéaliser le rare lien familial qu’elle possède sur cette Terre. Elle ne connaissait que certaines choses sur elle et plus les jours passent, plus elle apprenait à la connaître au travers de son passé, au travers des ces années passées. Elle ne peut terminer sa phrase sans que ses gestes ne changent. Kalina décroise les bras afin de venir les poser contre sa tête. Toutes ses interrogations obtiennent des réponses, mais qui semblent tellement confuses pour elle. Qui est vraiment Katherine Pierce. « … ne me rendez pas responsable de sa fuite. » Le doute vient s’installer dans son esprit. Avait-elle toujours envie de rechercher celle qui passait son temps à fuir tout le monde. Ses mains restent sur son visage et ses paroles deviennent de plus en plus hésitantes.
La jeune femme se retourne alors afin de pouvoir faire les cent pas, elle ne préférait pas avoir d’a priori sur elle et plus elle y pensait, plus son esprit se torturait. Elle s’arrête quelques instants en plaçant ses mains sur ses hanches. Un léger rire ironique se fit entendre. « Malheureusement, je ne peux vous apporter aucune réponse sur son lieu de domicile si votre recherche est toujours effective.» Pourquoi fuir ? Pourquoi ne pouvait-elle pas affronter ses actes passés ? Elle ne connaissait pas le passé de son ancêtre.  « Effectivement, cette question ne m’était jamais venu à l’esprit, mais je pense vraiment que je suis trop bête d’avoir pu croire que tout est différent lorsque les liens sont réels. » La naïveté n’est pas un défaut récurrent chez la jeune Jdan, cependant, elle avait eu la décence de croire au fait que son lien avec elle lui permettrait de rompre sa solitude et pouvoir enfin être elle-même. Kalina a passé des années à errer de villes en villes, connu des dizaines de personnes, mais aucune n’est restée à ses côtés. La solitude n’a fait que s’accroître d’années en années et cela a engendré une méfiance surdimensionné et une appréhension dès que la foule se forme.


copyright acidbrain




Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide, à la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide . tout part toujours dans les flots au fond des nuits sereines ne vois-tu rien venir ? les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici et arrêtaient d'écrire...
NOIR DESIR


Dernière édition par Kalina Jdan-Petrova le Ven 9 Sep - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Jeu 18 Aoû - 18:09

La jeune femme sembla se débattre avec elle même pendant plusieurs instants. Je n’avais pas encore réellement pris de décision en ce qui concernait mon opinion sur la belle brune. J’avais toujours une grande méfiance à présent, en dépit de ce que pouvait me dire mon instinct. En réalité, plus je discutais avec la jeune femme, plus je me disais qu’elle était très certainement inoffensive. Mais j’avais appris depuis longtemps qu’aucun membre de sa famille n’était inoffensif comme aucun membre de la mienne ne l’était. Le maitre mot que je suivais depuis des siècles était la méfiance. Je faisais toujours en sorte d’avoir des pions d’avance, même si parfois il m’arrivait de baisser ma garde.

L’envie de baisser la garde face à la jeune femme qui semblait plus se parler à elle-même à présent était réel, mais mon expérience me disait d’attendre, que rester méfiant encore ne serait pas une mauvaise idée. « Vous ne la connaissez pas du tout. » finis-je par dire dans un constat un peu abasourdi. Ne quittant pas la jeune femme du regard, une partie de moi se disait qu’elle se devait de comprendre qui était cette femme. « Katerina était une femme admirable, douce et intelligente. Mais également très égoïste et avec un instinct de survie particulière développé. » C’était un portrait qui je trouvais pour l’instant relativement flatteur, sans doute bien trop pour décrire la pire des petrova.

« C’est une garde manipulatrice qui serait prête à vendre son enfant pour survivre. Elle ne connaît pas le mot de fidélité et si une alliance lui est bénéfique, dès qu’elle ne l’est plus, elle vous fera plonger la tête la première. » Je fis quelques pas pour m’approcher de la jeune femme. « Un conseil, ne vous approchez pas de cette pomme empoisonnée. Je peux comprendre l’intérêt qu’il peut y avoir à se rapprocher d’un ancêtre que l’on a pas connu. Mais croyez mon expérience. » J’eu un sourire en coin. « Elle a quasiment autant d’ennemi que mon frère et contrairement à ce dernier, elle n’a pas sa puissance. Un jour, elle tombera sur plus fort qu’elle et elle entrainera son entourage avec elle. » D’une certaine manière, c’était une menace, je devais bien le reconnaître. Mais elle n’était pas destinée spécialement à Kalina, mais surtout à l’actuel entourage de sa grand-mère.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 307
inscrit(e) le : 26/03/2016
célébrité : Adelaïde Kane
crédits : @tag, fykane

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Ven 9 Sep - 21:39


The lie is a mortal sin and life's a lie
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Pendant toutes ces années, elle avait laissé cette part de naïveté en elle prendre le dessus sur la réalité. Elle a cessé de s’occuper d’elle, elle n’a pas forcément profité de sa vie et a préféré laisser une place à la famille. Elle se revoit encore lorsqu’elle n’était qu’une humaine et que son rêve de fonder une famille était l’un de ses objectifs principaux. Elle se voyait déjà tenant un bambin dans ses bras, le laissant caresser son visage et laisser son regard percer le sien. Ce rêve s’était envolé lorsqu’elle s’est réveillé avec ce goût de sang au plus profond de ses entrailles. Face à cet originel, elle laissait paraître une facette d’elle-même qu’elle s’obligeait à cacher. Elle ne montrait jamais ses faiblesses, pourtant face à lui, elle venait de lui montrer son point faible et la partie d’elle même qui serait capable de la détruire. « Peut-on croire un jour que les gens changent ? Je pense qu’après toutes ces années sur cette Terre, je devrais cesser cette quête d’une famille idéale. » Une pointe d'ironie et de désarroi emplis ses paroles. Son esprit était bouleversé par ses révélations nocturnes. Plusieurs jours lui seraient nécessaires afin qu’elle puisse laisser son esprit changer de voie et revenir sur celle de la raison. Chaque personne qu’elle croisait semblait connaître la Petrova, son ancêtre et aucun d’eux ne portaient d’éloges à son égard.
La belle brune se retourne alors afin de pouvoir faire face de nouveau à ce Mikaelson. Son regard perçant semblait lire en elle comme dans un livre ouvert. Leur première rencontre était pleine de malentendu. Elle croise son regard. « Vous savez, j’aurais tellement aimé que notre rencontre se fasse sous de meilleurs auspices. Je sais qu’une méfiance persistera à chaque fois que nous nous rencontrerons, mais je peux vous confirmer que je ne ressens aucune haine envers vous et je n’ai nullement l’intention de causer du tort ni à vous, ni aux membres de votre famille. » Ses dernières phrases résonnaient dans son esprit. Si cette ville grouiller d’ennemis de Katherine Pierce, Kalina était donc une proie idéale ainsi que tous ceux qu’elle côtoyait. Devait-elle rester ici ? Devait-elle fuir de nouveau et recommencer une nouvelle vie. La jeune femme reprit sa position initiale, face à cet homme dont la proximité fit ressentir chaque souffle qu’il émettait. « Je m’en voudrais si une personne de mon entourage venait à souffrir par ma faute, par le nom de mes ancêtres et je dois me refuser tout rapprochement afin que les risques puissent être moindre. » Elle replace doucement une mèche de cheveux derrière l’oreille tout en esquissant un léger sourire à la fin de sa phrase. Aucun bruit ne fut perceptible autour d'eux. Seule une légère brise était présent en compagnie de ces deux vampires.


copyright acidbrain




Aux sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide, à la mémoire de nos frères dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide . tout part toujours dans les flots au fond des nuits sereines ne vois-tu rien venir ? les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici et arrêtaient d'écrire...
NOIR DESIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   Dim 18 Sep - 17:48

La famille idéale. Qui n’inspire pas à avoir une famille parfaite ? Cela serait un mensonge de dire que personne. Tout le monde possède cet espoir mais cette famille n’existe pas. Chaque famille trouve sa force dans sa différence, dans les personnalités toute différente qui la compose. J’avais mis du temps à comprendre ce point, mais je ne regrettais pas car notre famille avait pu survivre à de nombreuses épreuves grâce à cela. Il fallait accepter les différences des autres, se soutenir les un les autres et accepter la façon, parfois paradoxale, dont il choisissait de montrer leur amour. Dans le cas particulier de Katerina. Il s’agissait avant tout d’une cause perdue qui ne s’aimait qu’elle et personne d’autre. La femme fragile mais instinctive avait disparu pour laisser place à une femme vindicative.

Bien entendu que je restais méfiant. Je ne baissais pas ma garde avec une grande facilité. Je ne comptais plus le nombre de fois où l’on m’avait simplement abusé. J’avais cessé de croire en la bonté des gens au premier regard. Je préférais toujours me montrer patient et accepter l’idée que le temps me permettait de voir le vrai visage des gens. Néanmoins, mon opinion sur Kalina avait énormément changé depuis que la discussion avait débuté. Elle avait réussi de manière certaine à me démontrer en quoi elle se trouvait actuellement à l’exact opposé de son ancêtre Katerina.

Les paroles de la belle brune me surpris. Elle semblait avoir fait le choix, du moins pour l’instant, de ne pas chercher à se rapprocher de son ancêtre. Ce n’était à mon gout pas une mauvaise idée, bien au contraire. « Katerina se charge suffisamment de salir le nom de votre famille. » dis-je simplement. « Mais je peux comprendre votre désir d’avoir eu envie de la rencontrer. » Bien souvent, on idéalisait une situation ou bien une rencontre et le résultat final était loin d’être le meilleur pour ne pas dire toujours catastrophique. « Je pense que vous devriez rentrer chez vous. » C’était une manière pour moi de lui faire comprendre que je n’étais pas son ennemi ou du moins qu’elle m’avait donné toutes les raisons suffisantes pour que je ne le sois pas.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah   

Revenir en haut Aller en bas
 
The lie is a mortal sin and life's a lie ✽ Elijah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: MYSTIC FALLS :: CENTRE VILLE :: LE PARC-