AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Jeu 10 Mar - 23:49

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
Les choses auraient pu être plus faciles si seulement il ne m’avait pas trouvé. Je m’étais mise dans une position délicate en partant, je n’avais pas eu l’envie de mettre quelqu’un d’autre dans une position désagréable. Alors que je venais à peine de commencer ma fuite, Elijah m’avait trouvé, il aurait pu me retenir, mais il m’a laissé partir. Il est le seul Mikaelson avec qui j’ai gardé plus ou moins contact pendant mon exil. Laissant échapper un soupir du bout de mes lèvres, j’observais la brève fumée blanche que j’avais provoquée. Le temps était vraiment frais quand tombait la nuit. Elijah savait où je me trouvais, à quel moment et savait dans les grandes lignes ce que j’avais pu faire. Je m’étais sûrement mise à dos toute la famille, j’aimerai éviter qu’une certaine personne apprenne un jour que son frère savait où me trouver.

« Je ne sais pas pourquoi, mais les gares me font souvent penser aux conversations que je pouvais avoir avec Klaus quand j’étais humaine… »

Non, je n’étais pas folle, je ne me parlais pas à moi, mais à une personne dont le visage me hantait aussi parfois depuis que j’étais partie.

« Bonsoir Elijah… » Je ne me retournais pourtant pas pour voir où il se trouvait. C’était moi qui lui avais donné rendez-vous, il aurait pu ne pas venir. Nous nous trouvions tous deux dans une partie de la gare qui n’avait pas vraiment été rénovée. « Je n’étais pas sûre que tu acceptes l’invitation, merci d’être venu. » Annonçais-je, sincèrement reconnaissante. « Tu connais Klaus bien mieux que moi et j’ai besoin de savoir… N’est-ce pas une mauvaise chose que je revienne pour lui ? » Faisant un demi-tour sur moi-même, je cherchais la silhouette de la personne à qui je m’adressais. « J’ai choisi ce lieu de rendez-vous parce que je pense que je vais acheter des locaux pour ouvrir mon cabinet… J’ai peur Elijah. » Avouais-je sans vraiment avoir une certaine retenue. Je considérais Elijah comme un confident même de mon vivant, il m’avait aussi couvert dans mon exil, comment le voir autrement ? « Il y a une chose que j’ai caché à Klaus, une question vieille depuis plus de vingt ans et j’ai peur qu’en le revoyant, il finisse par me poser la question… S’il accepte de me reparler un jour. Il y a ça et aussi… J’ai fait quelque chose de mal en Nouvelle-Orléans. Je n’ai pas l’intention d’en parler à quelqu’un d’autre que toi, si d’autres croisent ma route ils seront déjà assez sur les nerfs à cause de ma disparition… S’il y a un risque que cela vous provoque des ennuis, peut-être devrais-je repartir avant que ton frère ne m’aperçoive. » Martelant doucement le sol de mes talons, je prenais place sur un vieux banc qui semblait pouvoir encore supporter le poids d’une personne.

« Je pense pouvoir garder la tête sur les épaules, c’est pour ça que je suis revenue. » affirmais-je bien que ma voix trahissait soudainement mon manque d’assurance sur la question. Il était peut-être inutile de tenter d’expliquer à un originel que mon super plan était de tout faire pour oublier un maximum ma condition de vampire. Je me rendais compte à quel point cette stratégie pouvait m’exploser en plein visage, mais j’avais besoin de croire que j’avais une chance. Une chance d’être la personne que l’on appréciait avant et non la personne que j’étais devenue après cet incident…


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Dim 20 Mar - 19:45

A la transformation de Camille, j’avais eu peur pour elle. Je m’étais montré profondément inquiet face à la jeune femme. Elle ne méritait pas cette transformation et même si je n’étais pas responsable, je ne pouvais m’empêcher de culpabiliser. Il m’était apparu évident que je devais l’épauler sans la contrôler. Il y avait quelque chose de relativement frustrant pour moi mais je savais sur c’était la meilleure chose à faire. Même humaine, Camille n’était pas le genre de femme a qui on faisait faire ce qu’elle ne voulait pas. Bien qu’elle avait également essayé de me fuir, je réussi à la retrouver sans grande difficulté. Après une discussion, nous avions convenu que je la laissais fuir, prendre ses distances à condition qu’elle m’informe de ses besoins et difficultés. Bien que je savais que Niklaus me tuerait si il venait à apprendre cela, mais je savais que c’était nécessaire pour Camille.

Ce soir là, j’attendais dans une ruelle à côté de la gare attendant un train spécial. Celui qui devait faire venir Camille. Le train arriva et j’entrais au même moment dans la gare pour atteindre la jeune femme dans un coin d’ombre. Elle semblait pensive et lorsqu’elle commença à parler en apparence seule, je sortais de ma cachette. Je sais qu’elle me parlait. Les mains dans les poches de mon manteau de feutrine, je me tenais droit, regardant droit devant moi et plus précisément les railles de la gare. Camille continua à parler. Elle réussi à me faire sourire tendrement. Bien qu’elle avait changé de nature, elle n’avait pas tellement changé malgré cela. Lorsqu’elle n’ajouta pas de mot, je pris une grande inspiration en baissant le regard. « NiKlaus est quelqu’un d’imprévisible. » Je ne pouvais pas mieux la renseigner sur la réaction que pourrait avoir mon frère. Je comprenais la raison pour laquelle la jeune femme était revenue et c’était courageux de sa part mais je ne pouvais pas renseigner la belle.

Je posais ensuite mon regard finalement sur la jeune femme avant de m’approcher d’elle pour me retrouver face à elle. « Et crois moi, quoi que tu ai fais, il n’y a rien que je n’ai fais, ou bien que Niklaus n’ait fait. » J’essayais d’accrocher le regard de la jeune femme pour lui faire comprendre qu’elle n’avait aucune crainte à avoir avec moi-même ou bien NiKlaus. Après tout, nous avions fait tellement de chose, bien ou mal, que nous ne pouvions juger personne. « Que s’est-il passé ? » demandais-je finalement. Bien que je ne doutais pas de ma capacité à ne pas lui en vouloir, je m’inquiétais cependant de cette information. Camille était une femme bien souvent inquiète et qui n’aimait pas décevoir. Je m’inquiétais donc naturellement de ce cas de conscience que semblait avoir Camille.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Sam 26 Mar - 20:15

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
Un soutient, un doux réconfort, Elijah avait su être là pour moi, même quand je ne voulais personne, strictement personne. Finalement, j’avais pris beaucoup de risques en le laissant avoir un contact avec moi en partant. Seulement il avait insisté et je ne pensais pas que je risquais de lui faire du mal contrairement à Niklaus ou même le reste de la famille Mikaelson. L’aîné des originels avait toujours eu ce côté rassurant, ce côté calme à qui on peut se confier ou demander des conseils. Evidemment, Nik l’était aussi avec moi… J’étais partie, il n’y avait plus qu’Elijah avec qui je pouvais parler de choses plus que délicates et je ne craignais pas de sa part des excès de colère. Je ne sais pas dans quelle proportion Klaus aurait pu, dans un excès de colère, tuer pour moi… Bien sûr, je pensais à Marcel. Le fait est que j’étais la seule à savoir que c’était à cause de ce dernier que j’avais perdu la vie, mais ce n’était qu’un accident. Je n’en voulais pas à ce dernier, c’était finalement un geste maladroit et humain de sa part. Elijah pourrait l’apprendre et s’en tenir là, ce n’était pas certain pour son frère. Alors c’est sûrement aussi pour cette raison qu’il avait fallu que je découvre seule ce qui était arrivé à mon frère et mon oncle. De cette façon, j’étais la seule responsable, Klaus n’avait pas et ne devrait jamais se poser la question de tuer ou non pour moi.

D’un sourire amical, mais avec une pointe de tristesse, je regardais Elijah et entendait bien ce qu’il me disait. Encore une fois, bien qu’il ne pouvait lire dans mes pensées, je n’avais pas leur vécu, ni eu la même vie qu’eux. Ils avaient été les premiers vampires, difficile de ne pas faire certaines choses sans avoir personne pour vous guider. Ils n’avaient pas vraiment eu le choix. Les conséquences étaient leurs actes, la cause était bien plus complexe et dure pour eux. « Si Klaus n’a pas besoin de moi ou ne veut tout simplement plus me voir, je m’en irai… Peut-être irais-je en France ? » Ma voix avait une pointe de mélancolie, pensant comme Elijah que Klaus n’était pas ce genre de personne à être prévisible. « Avant que nos chemins se croisent, j’ai perdu mon frère Sean et c’était pour comprendre ce qui lui était arrivé que je suis venue habiter en Nouvelle-Orléans. Klaus n’aimait pas l’idée que je prenne des risques pour découvrir la vérité… Quand je suis retournée en ville, j’ai découvert que mon oncle avait lui aussi été tué… Je sais que les sorcières ont plutôt la main mise sur la Nouvelle-Orléans et que les vampires ne sont pas forcément appréciés. C’était plus fort que moi… J’ai hypnotisé un humain et je lui ai demandé de poignarder une jeune femme qui était la fille de la sorcière qui a attaqué ma famille… Tout ce que je sais, c’est qu’elle est dans le coma. Mais je ne suis pas naïve au point de penser que les sorcières ne risquent pas de trouver le vrai coupable : moi. » Même maintenant, j’ignorais si je voulais que la jeune femme se réveille ou non. Je crois que peu importe ce qui se passera pour elle, une partie de moi n’appréciera pas. « Vu leurs antécédents, je ne pense pas qu’elles répugnent à l’idée de s’en prendre à des personnes chères à la personne à qui elles souhaitent s’en prendre. Si je me rapproche une nouvelle fois de votre famille Elijah… J’ai peur de vous amener des ennuis, à toi, à Niklaus, à Hope… » Marquant une pause, j’ajoutais posément, après y avoir réfléchis. « S’il m’arrive quelque chose pour ce que j’ai fait, Klaus pourra toujours penser que je suis en fuite et surtout vous n’aurez pas de représailles non plus si je ne m’affiche pas à vos côtés. Je suis peut-être trop prudente… Je ne sais pas. » Là était tout le problème, savoir comment agir après un tel acte. Si mon oncle avait raison et qu’il était auprès de Dieu, il devait regretter mon geste, mais ce n’était pas mon cas. On s’en était pris à ma famille, on m’avait privé des miens, sans aucune once de compassion. Alors pourquoi devrais-je en avoir à l’instant ?



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Mer 6 Avr - 13:23

Je m’étais toujours sentie naturellement proche de Camille. Nous avions toujours réussi à bien nous entendre, à discuter longuement. Pour autant, il n’y avait jamais rien eu d’ambiguë entre Camille et moi. Et d’une certaine manière, c’est ce que j’aimais dans ma relation avec la belle blonde. Je me ressentais à présent le besoin de lui venir en aide non seulement parce qu’elle était une amie chère à mon cœur mais je me sentais de plus responsable de sa transformation. Je me sentais toujours responsable d’une transformation au fond de moi. Cela pouvait paraître stupide mais je ne pouvais pas retirer ce sentiment de culpabilité que je ressentais.

A côté de Camille, les mains dans les poches, j’écoutais la jeune femme et ses inquiétudes. J’étais le seul à qui elle parlait, enfin du moins, c’est ce qu’elle m’avait dit. Nous étions en finalité devenue des confidents. Depuis la mort de Mélinda, il fallait reconnaître que j’avais besoin de retrouver une personne telle que Camille qui savait comment me comprendre, qui savait m’écouter comme je savais l’écouter également. Elle se confia alors me parlant de son histoire, de son désir de vengeance à propos de son frère et de son oncle. Silencieux, je regardais les bosquets de l’autre côté de la voie ferrée.

Cela ne ressemblait pas à Camille d’agir de cette façon, mais je savais qu’être vampire pouvait profondément changer une personne tout comme la peine ou encore la culpabilité. Sentir les émotions plus forte perturbaient la réflexion, faisait agir de manière différente. Je ne jugeais pas Camille pour ce qu’elle avait fait. Elle avait son histoire ses raisons et je respectais cela. Elle s’inquiétait de nous apportait des ennuis si jamais elle revenait à nous, si elle reprenait contact avec Klaus.

J’eu un sourire plus franc cette fois-ci avant de me placer devant la jeune femme. « Ma famille n’a jamais été terrorisé que par une seule personne, Mikael. Il est le seul à réussir à nous faire peur. » et cela peut importe que l’on dise le contraire. « Ce n’est pas une bande de sorcière qui me fera peur, qui nous fera peur. Je ne porte pas … enfin plus les sorcières dans mon cœur depuis longtemps maintenant. Si elles veulent la guerre, elles l’auront. » Je ne sous-estimais pas les sorcières, je savais qu’elles pouvaient être dangereuse, mais je savais qu’elles n’étaient pas invincibles.

« Je n’ai peur d’aucune représailles et tu ne dois pas les laisser gagner en ayant peur toi aussi. » C’était sans doute triste à dire mais elle devait apprendre à assumer ses actes. Elle avait prit la décision de se venger, elle devait vivre avec cela. « Ne culpabilise pas pour ce que tu as fais. » La culpabilité, je connaissais bien cela, trop cela. Je savais que cela pouvait nous bouffer.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Ven 8 Avr - 11:13

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
Chacun pour des raisons différentes faisait que je ne pouvais pas me confier aussi facilement qu’avec Elijah. Il était le Mikaelson qui gardait le plus la tête sur les épaules, même quand tout semblait s’effondrer. Nous étions proche au moins pour une chose, nous ne jugions que rarement nos proches et savions être là pour eux. Enfin, avant que je ne parte, je savais être présente. J’avais un peu perdue de ma superbe à ce niveau-là. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même, bien que j’aie la conviction de pouvoir me reconstruire. Il était mon meilleur appui pour me confier et repartir de l’avant. Un soutient que j’espérais mutuel, parce que je ne comptais pas laisser tomber Elijah si un prochain jour il avait besoin de moi, de mes services, ou simplement que je l’écoute.

On peut dire que j’étais sorti de mes retranchements habituels, plus d’une fois, ces derniers mois. Peut-être était-ce un passage obligé dans la vie d’un vampire. J’aimais penser que tout cela était déjà derrière moi, bien que je me doute qu’il y aurait des représailles à mon encontre. Justifiée, cette fois et c’était ce qui faisait toute la différence. Peut-être m’en étais pris-je à une innocente, bien que cette famille ne semble pas comporter de bonnes sorcières… Mais les dégâts que j’avais pu causer étaient tellement moindres à côté de ceux que ma famille avait dû subir. Ils ne s’étaient pas contenter de salir l’image et prendre sauvagement la vie de l’un des miens, mais deux. L’ancienne Camille, celle que je souhaitais redevenir, ne serait sûrement pas allée jusque-là. Mais elle se serait sentie impuissante et finalement, sans doute que Klaus s’en serait chargé à ma place. Je ne le souhaitais pas. Il n’avait pas à tuer et encore moins pour elle, je n’aurai pas accueilli la nouvelle avec le sourire.

Néanmoins, les paroles d’Elijah ne me rassuraient pas. Il avait beau être le Mikaelson le plus calme, il n’hésiterait pas à utiliser la violence s’il le fallait. Oui, j’avais décidé de rendre la monnaie de sa pièce aux sorcières. Mais je ne souhaitais pas une guerre pour autant. « Ce n’est pas le fait qu’elles puissent s’en prendre à moi qui m’inquiète Elijah. Je sais que je dois assumer mes choix, mais je n’ai pas à vous entraîner dans ma chute. Tous les Mikaelson ont déjà assez souffert des actions des sorcières de la Nouvelle-Orléans. Inutile de faire une nouvelle guerre… J’aimerai éviter autant que possible que Klaus soit au courant. Parce que s’il le faut, j’irai les voir en personne. » Réfléchissant tout en parlant à mon ami, je réalisais aussi ce que cela impliquerait, que de se rendre aux sorcières. « Si cela arrive, il ne faudra jamais que Klaus soit au courant… Peu importe la réaction qu’il aura en me revoyant. Je ne pense pas qu’il accueillerait d’une bonne façon que les sorcières s’en soient directement prise à moi. » Bien sûr, je pensais tout bonnement que si jamais elles découvraient ce que j’avais fait, le châtiment serait la mort, mais inutile de le formuler à voix haute. « Dans ce cas-là… Dit-lui que je suis partie. Encore… » Je le savais que trop bien, s’il me pardonnait pour cette deuxième fuite, il n’en laisserait pas en passer une nouvelle. Alors, pendant que Klaus m’aurait mis sur sa liste de personne à abattre, il oubliera le fait de chercher à savoir qui aurait pu me faire du mal. « C’est seulement au cas où de toute façon… Mais tu as raison, je dois assumer mes choix et les conséquences qui en découlent. Ce qui est fait est fait, malheureusement… »




© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Mar 26 Avr - 11:05

Dans la nuit noire, une personne normale pourrait trouver les lieux fortement silencieux. Mais je n’étais pas une personne normale, j’étais capable d’entendre le mouvement de feuille, d’entre ce petit lapin entrain de mâchouiller une feuille, d’entendre ce renard respirer et placer ses coussinets de façon à pouvoir lui sauter dessus. Cela pouvait être épuisant, cela l’était bien souvent surtout avec l’arrivée de bruit bien peu naturelle à nos oreilles. Mais j’avais justement appris à le concentrer sur ces sons plutôt que sur le pot d’échappement sale d’une voiture pétaradant au démarrage. Devenir un vampire était une preuve en soin. Cela nous forçait à apprendre à nous connaître. Nous ne pouvions plus nous cacher derrière des faux semblants. Bien souvent la folie pouvait nous guetter, des actes que nous regrettions forcément était réalisé. Je ne comptais même plus tous les regrets que je pouvais avoir sur certaine de mes actions. Mais il ne fallait pas se laisser dominer par cela, il ne fallait pas se laisser détruire par les regrets. Ma méthode était simple, mettre tous mes regrets derrière une porte. Jusqu’à présent, cela m’avait permis de conserver un esprit sain.

Camille avait des regrets. Elle s’était laissée déborder par le sentiment de vengeance. Et aujourd’hui, elle était partagée dans ses sentiments. « La vengeance n’offre pas le sentiment de soulagement que tu espérais. » dis-je finalement. C’était une erreur que chaque personne se doit de faire. Le genre d’erreur que l’on refusait de croire temps que nous ne la connaissions pas. Pour certain, la leçon était difficile à apprendre. Je pensais notamment à Klaus qui espérait toujours trouver le sentiment de plaisir de la vengeance, ce sentiment qui ne reste présent que quelques secondes. « Je ne dirais rien. » finis-je simplement par ajouter. Comme elle me le demandait je garderais le silence. Cependant, je ne comptais pas lui obéir. Camille était une personne importante pour moi, une personne importante pour Klaus malgré sa colère. Si elle venait à se rendre aux sorcières, je ne comptais pas abandonner la jeune femme. Je ne la laisserais pas mourir entre les mains de ces femmes. « Tu as un endroit où dormir ? » finis-je simplement par lui demander. Il fallait laisser le temps au temps à présent. Si elles devaient arriver, elles viendraient. Mais pour l’heure, Camille avait fait un long voyage et devait se reposer. Je m’inquiétais de savoir où elle avait prévu de dormir. Je me doutais qu’elle ne viendrait pas dans le manoir familial, mais je tenais tout de même à savoir où elle comptait dormir, par mesure de sécurité.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Ven 6 Mai - 14:41

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
La vengeance avait un goût amer et ne me ressemblait pas, mais rester là, à ne rien faire, non plus.  « Je n’ai pas pu être là Elijah… Je n’étais pas là pour Sean, trop occupée à vivre ma vie. Je n’étais pas là pour oncle Kieran, trop occupée à vivre mon histoire d’amour et croire que mes problèmes étaient importants. Ils ne le sont pas. J’aimais chaque membre de ma famille… Je n’en ai sauvé aucun. Si j’avais voulu bien faire les choses, j’aurai dû tuer de mes mains celles qui s’en sont pris à mes proches. Mais elles ne s’en prendront plus aux miens… Il n’y a plus personne à part moi. » Il était là le véritable problème. C’était moi qui avais leurs morts sur la conscience. Je n’avais été là pour personne. Personne n’a pu crier à l’aide. J’avais été parfaitement égoïste et maintenant je me retrouvais à envier une famille unie : les Mikaelson. Je n’avais qu’à m’en prendre à moi-même. Je l’avais ma famille, je n’avais pas eu le bon sens de la protéger et de laisser tout le reste derrière moi. C’est une erreur que commettent parfois les Mikaelson et leur immortalité presque intouchable les aide à réparer le mal qui a été fait. A croire que l’on ne peut pas avoir les deux, entre amour et famille, il faut choisir. Plus souvent qu’on ne le pense. « La vengeance ne me ressemble pas, mais la nature de vampire non plus… Je me suis laissée emportée alors que je faisais ce voyage pour me reprendre en main. » Triste défaite pendant de longs mois.

Un sourire sincère et léger pouvait se lire sur mon visage. « Merci » soufflais-je avec soulagement. Je n’avais pas sur protéger ma propre famille, je ne voulais pas que cette autre famille à laquelle je tenais tant finisse par tomber par ma faute. « Il est temps pour moi d’assumer les erreurs que je peux faire dans ma nouvelle vie. Depuis combien de temps ai-je cette condition ? Personne ne devrait me pardonner mes erreurs. Des personnes bien plus jeunes que moi ont su se maîtrisés bien plus tôt. » Je le pensais, bien que je n’avais pas forcément d’exemple en tête. « Tout ce que je veux aujourd’hui… C’est être certaine qu’avec ou sans moi, Klaus sera heureux… C’est hypocrite de ma part après être parti sur un coup de tête. » Me moquais-je pour moi-même avec un léger rire amer. La question du logis était épineuse et il était étrange de se dire que j’allais me coucher ce soir, quelque part, à la fois proche et loin de l’endroit où ma tête reposait sur un oreiller autrefois. «  A l’hôtel, celui qui aura de la place. » Lançais-je avec un sourire amusé envers ma propre initiative hasardeuse. « J’ai déjà repéré un appartement qui me plaît bien, mais le temps que je fasse les papiers et emménagent réellement… Au moins je n’aurai pas à faire ma vaisselle. » Plaisantais-je. « Tout va bien, pour tout le monde ? » M’enquis-je finalement, très sérieuse et étudiant Elijah du regard.





© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Ven 3 Juin - 10:30

Silencieux, j’écoutais attentivement Camille. Je sentais la détresse qu’elle éprouvait. Je la sentais clairement pour l’avoir parfaitement connu. Il était difficile de ne pas culpabiliser pour la mort d’un être proche, ou même un inconnu. Pour ma part, j’avais très longtemps culpabilisé pour la mort de chacune de mes victimes et notamment la première qui n’était autre que mon premier amour, Tatiana. Aujourd’hui, je n’étais pas capable de faire encore face à cette culpabilité si bien que je m’efforçais de la repousser. Au fil du temps, j’avais appris à vivre avec cette culpabilité, créant cette porte qui me servait de barrière, une protection que je ne pouvais pas envisager de ne plus avoir. « Tu n’es pas responsable de leur mort. Je suis sans doute mal placé pour dire cela, mais ne culpabilise pas pour avoir simplement vécu. A l’époque, tu étais humaine, et je peux t’assurer que tu as fais tout ce qui était dans ton pouvoir pour les protéger. Ton oncle était un chasseur expérimenté. » Je fis une pause. Je voulais qu’elle comprenne que c’était une accumulation de choix qui avait mené à cette situation et chaque événement de notre vie, de notre entourage serait impactée, chaque décision nous emmène sur un tout nouveau chemin.

Elle s’était laissée submerger par ses sentiments et sa nature de vampire avait pris le dessus. Là encore, j’étais passé par là et il m’arrivait de passer encore par là. Mais j’avais appris depuis bien longtemps, en assistant à ses dérapages que c’était un passage obliger pour tout nouveau vampire. C’était une étape que l’on ne pouvait pas ignorer, c’était important pour pouvoir se connaître soit et par la suite être capable de maitriser sa nature de vampire. Sans cela, jamais il serait possible d’obtenir un contrôle de soit même. C’était tout simplement impossible. Elle se mit alors à se comparer et j’eu un mouvement négatif de la tête. « Camille, se comparer aux autres ne sert à rien. Chaque vampire à son propre fonctionne, chaque personne à sa manière de gérer les choses par rapport à ce qu’il a vécu. Mais crois moi, tôt ou tard, l’accumulation de sentiment rattrape tout. Chacun fini un jour par craquer et certains ne résistent pas, choisissent d’éteindre une humanité. Ce n’est pas ce que tu as fais. Aussi difficile que cela soit pour toi, tu as été assez forte pour garder ton humanité. Tu es une femme forte, tu es un vampire fort. Ne te compare pas à d’autres. »

Je pouvais très bien lui donner l’exemple de Damon et Stefan. Si Stefan semblait appréhender avec plus de faciliter sa nature de vampire, il avait été le premier à éteindre son humanité et à devenir un véritable monstre. Damon, bien que cela m’arracher l’esprit de le penser, avait appris à vivre avec sa nature de vampire, il l’avait apprivoisé et n’avait pas lutté contre. « Tu es vampire, cela fait à présent partie de toi. Ne lutte pas contre, apprend à l’apprivoiser. C’est seulement ainsi que tu seras capable de te maitriser et utiliser ta nouvelle nature comme tu le désires. » Quand à la question du bonheur de mon frère, il m’était bien trop difficile d’y répondre. Il restait encore un grand mystère pour moi.

Après une brève discussion sur son logement, elle s’enquit de savoir si tout le monde allait bien. J’eu un mouvement de la tête affirmatif. « Je te laisserais t’en quérir personnellement. » j’eu un léger sourire en coin. Je ne préférais pas développer plus car si nous étions devenus une famille à présent relativement unie, nous manquions parfois, surtout en ce moment de communication. Sans doute que j’étais responsable avec ce besoin incontrôlable de m’éloigner pour la première fois de ce logis familiale.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Jeu 21 Juil - 19:34

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
D’un point de vue de la personnalité, de la moralité ou de la façon d’agir, Elijah et moi-même étions semblables sur bien des points. Seulement, contrairement à moi, il avait mille ans d’expériences supplémentaires en tant que vampire. Je savais que même Rebekah avait eu la même idée que moi, celle de vouloir redevenir humaine. Je n’étais pas persuadée pour autant que ce soit la meilleure solution, qu’importe la culpabilité ou la douleur d’avoir perdu ma famille. Je pensais que je blesserai à mon tour des personnes en étant de nouveau un être humain mortel. Je le prenais en considération, mais n’excluais pas la possibilité de retrouver mon humanité telle qu’elle était, avant que je m’adonne à un exercice de vengeance. Le mal était fait, mais il ne s’arrêtait pas là. Les sorcières étaient des personnes peu fréquentables à la Nouvelle-Orléans, je savais bien que mon geste ne resterait pas éternellement impuni. La seule chose que je souhaitais, c’était mettre cet épisode de ma vie de côté pour pouvoir me reconstruire. Non plus tenter d’accepter ma nouvelle condition, mais la refouler et voir jusqu’à quelle frontière je pouvais vivre de manière… Humaine. Je hochais machinalement la tête aux arguments d’Elijah.

« C’est vrai, tu as entièrement raison sur ce point. Ma famille a un lourd passé concernant le surnaturel. Ce n’est pas pour rien que je suis la gardienne d’objets discutables concernant les sorcières. J’étais la dernière des O’Connell à pouvoir tenir ce rôle. Je ne peux décemment le poursuivre alors que j’ai passé la frontière, je suis de l’autre côté et je l’ai prouvé en tuant à mon tour Elijah. C’est un être humain qui devait jouer les médiateurs, les sorcières se sont débarrassées de ces derniers. La Nouvelle Orléans ne ressemble qu’à une dictature de sorcières qui se croient plus malines que les autres.  Je ne parviens plus à être aussi objective qu’avant. »

Une partie de moi acceptait de se faire raisonner par Elijah et l’autre continuait à me condamner pour mes actes. Un originel aura toujours plus de connaissances sur le sujet que n’importe quel vampire, mais cela ne m’empêchait pas, alors, à me comparer à qui j’étais.

« Ma part d’humanité est la seule chose qui me reste réellement. Je mettais construite une personnalité, une ligne de conduite et je n’ai pas su la suivre en évoluant dans cette nouvelle vie. Je n’en voulais pas Elijah. Ou tout du moins, pas malgré moi. Oui, la mort frappe à n’importe quel moment et devenir vampire par erreur arrive aussi, j’en ai conscience. Mais je n’ai savais su au fond si un jour… »

Faisant un geste de la main comme pour conclure ma phrase, je n’achevais pas à haute voix ma réflexion. Oui, je sortais déjà avec Klaus quand l’accident avec Marcel est arrivé. La question ce serait sans doute posée un jour, mais j’étais jeune. Je ne sais toujours pas aujourd’hui si Klaus aurait voulu me proposer la transformation et je ne sais encore moins si j’aurai accepté cette dernière. La femme qu’il a aimée était humaine. Cette dernière était morte, je n’étais qu’une copie bien mal faite en comparaison. Mais ce serait un débat que je ne tiendrais encore moins avec Klaus. En vingt ans d’existence vampirique, ce chapitre était souvent tombé sur la table.
Un vampire vous dira toujours qu’il faut vivre avec sa nouvelle nature. Bien que je n’aie pas dit à haute voix quel serait mon principe de vie en posant de nouveau bagages ici, Elijah avait mis le doigt dessus. Je ne voulais pas rentrer dans ce débat et me contentait de secouer légèrement la tête en signe de négation. Ma décision était prise et j’étais une personne têtue. Je n’avais pas envie de vivre en tant que vampire, ce n’était pas mon choix pour le moment. Je voulais être celle que j’avais été, pas une autre.

J’accueillais sa réponse avec un léger sourire et commençait à voir une légère fissure dans cette union familial. Il ne s’agissait sans doute de rien, sinon Elijah semblerait bien plus soucieux. Alors, contournait le sujet, je lui demandais plus tôt : « Et toi Elijah ? Quels sont tes projets ? »






©️ Starseed


hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Dim 24 Juil - 16:35

J’avais eu pendant très longtemps un grand respect pour les sorciers. Mais depuis la chasse au vampire qu’elles avaient mis en place, je ne les respectais tout simplement plus. Leur action n’avait été qu’une stratégie. Etre chassé de la Nouvelle-Orléan m’avait mis hors de moi et même si je savais que les sorciers étaient utiles et puissants à tout moment, je refusais de traiter avec les covens. Les sorciers solitaires n’étaient pas des dangers, ils ne cherchaient bien souvent pas le pouvoir. Mais les covens, c’était une autre histoire, la domination transpirait de leurs pores. C’est pourquoi même si je trouvais la mort d’Alisha Schoonmaker comme dramatique pour la paix, savoir la chef du conven disparue et ce dernier totalement perturbé, me plaisait énormément. « Tu prêches un convaincu. » dis-je simplement en écho aux paroles de la jeune femme sur les sorciers.

Mes mains dans mes poches, je jouais avec une petite pelote de laine tout en restant parfaitement stoïque devant la jeune femme. Lorsqu’elle me demanda mes projets, je restais silencieux, attrapant sa valise. « Je t’emmène à ton hôtel. » dis-je simplement. Pourquoi je ne répondais pas à sa question ? pour la simple et bonne raison que je me sentais au fon de moi totalement perdu dans ce que j’envisageais pour l’avenir. Je refusais de me le reconnaître et il était hors de question que je ne le reconnaisse à haute voix. Vivre pour moi était une chose que je ne semblais pas être capable de faire sans un grand sentiment de culpabilité. Et d’un autre côté, je ne pouvais faire autre chose que de constater que mes frères et sœurs n’avaient pas besoin de moi.

La dirigeant sur le parking, je nous conduisais jusqu’à sa voiture. « Je finis de construire ma maison. » lui répondis-je finalement en fermant le coffre. C’était sans nulle doute la seule chose de tangible dans mon avenir et le seul endroit dans lequel j’arrivais à me projeter. Devant la porte passager, j’ouvris la portière pour laisser Camille monter. « Et j’observe patiemment le chao s’installer en ville. » Je n’avais pour l’instant pas pris de décision d’agir, je me montrais patient en attendant de savoir en quoi cette situation me serait utile et serait utile au vampire. Car une chose était sans doute certaine, rester en retrait n’était plus pour moi, laisser la race des vampires se faire écraser non plus. Je fis le tour de ma berline pour m’installer sur mon siège et prendre la route en direction de la ville. « Ton hôtel est où déjà ? »


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Mar 16 Aoû - 21:34

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
Bien que je refoulais au maximum ma nature vampirique, je n’en restais pas moins un vampire et mes opinions avaient évolués malgré moi. Néanmoins, mon avis était déjà fait sur les sorcières et Klaus mieux que personne le savait. Je n’étais, normalement, pas quelqu’un de violent, mais je savais tout de même réclamer justice s’il le fallait. Ma famille n’avait été qu’un pion supplémentaire dans le jeu des sorcières et au nom de quoi ? De leur satisfaction personnelle. Elles avaient besoin de pions et c’est tout ce qui comptait mais certaines personnes les empêchaient d’agir comme elles l’entendaient. Elles prétendent être meilleures que les vampires eux-mêmes et c’est pourtant elles qui se sont débarrassées de la pire des façons des personnes qui auraient pu aider à établir une paix tangible entre les races. Paix que je croyais en sécurité à Mystic Falls et si cela ne risquait pas de faire grincer des dents une certaine personne, je serai plus que ravie d’aider à maintenir cette paix, aussi fragile soit elle après des siècles de haine entre races. J’affichais un sourire au goût amer, ayant l’impression pour la première fois d’être d’accord avec Elijah non pas en tant que nous-mêmes, mais en tant que vampire et cette impression était désagréable vis-à-vis de mes nouvelles résolutions.

J’entrouvris la bouche pour la refermer aussitôt lorsque Elijah pris ma valise, soulignant juste le fait qu’il allait m’accompagner jusqu’à mon hôtel. Il élucidait ma question comme si je n’allais même pas le remarquer. J’étais bien rentrée à la maison, ça ne faisait aucun doute. Les gens sont amenés à évoluer, mais il y a toujours une partie d’eux qui reste la même. Eljah n’aimait pas se montrer sous la proie d’une quelconque faiblesse. Même si, heureusement pour le monde, il ne le montrait pas de la même façon que son frère. Ou même ses frères en règle générale. Il était toujours celui qui semblait se maîtriser le mieux et semblait réfléchir avant d’agir. Lui qui me demandait d’accepter ma nature était peut-être celui qui l’avait rejeté le plus longtemps. En soit, Elijah est peut-être le pire des prédateurs en tant que vampire, parce que l’on ne se l’imagine pas mordre. En même temps, c’était la première personne vers qui se tourner si l’on souhaitait se faire pardonner de quelque chose concernant la famille Mikaelson, c’était le plus enclin à écouter.

Je prenais le parti de ne pas l’interrompre quand finalement, il commença de nouveau à me parler de façon plus concrète, je le remerciais d’un sourire alors que je prenais place sur la place du mort. Je m’attachais machinalement, comme à mon habitude. J’indiquais la route à Elijah avant de reprendre la conversation là où elle s’était interrompue. Des questions me brûlaient les lèvres. « Qu’est-ce qui t’as décidé à déménager ? La maison doit être plutôt calme sans Kol pourtant. » J’essayais de rendre le sujet un peu plus détendu de cette façon, bien que ma réflexion n’était pas mauvaise pour autant. « Et qu’est-ce que tu entends par le chaos qui s’installe en ville ? S’il le faut je me proposerais pour donner main forte aux personnes de la ville qui se lie entre elles pour maintenir la paix. C’est sans doute la seule chose réellement positive en ville… » La paix était ce qui nous différenciait de la Nouvelle-Orléans. Où irions-nous si nous devions de nouveau plier bagages ?



©️ Starseed


hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Mer 24 Aoû - 20:47

Allumant les feux de position, je reculais la voiture alors que la jeune femme laissait libre cours à ses questions. Je n’étais pas réellement surpris. Poser des questions faisait partie intégrante de la psy. Camille était loin de ce qu’elle était quand je l’avais rencontré mais certaines choses restaient naturelles. Après tout, c’était grâce à cela qu’elle avait réussi à briser la carapace de Klaus. Je restais silencieux à sa première question alors que je prenais de la vitesse en direction de la ville. « Durant toute ma vie j’ai perdu énormément de chose. J’ai un certain nombre de regret. » Je fis une pause. Même si j’avais une très grande confiance envers Camille, parler n’était pas dans mes habitudes. « J’ai pris la décision difficile de vivre enfin un peu pour moi. » Dire ces mots n’étaient pas faciles puisque je ne cessais encore de me convaincre moi-même. « Et le seul moyen d’y arriver c’est d’être seul sans pour autant quitter la ville. » Je ne voulais pas faire comme Rebekah. Elle avait eu du courage et cela fonctionnait relativement bien. Mais je ne voulais pas agir de cette manière, ce n’était pas dans ma personnalité. Il fallait simplement que j’arrive à élargi mon cercle et apprendre à vivre pour moi et non en fonction des besoins de mon demi-frère. Je m’étais rendue suffisamment coupable comme cela. « Résultat, je découvre que je me cherche un peu, n’est-ce pas un comble ? »

Mes dernières paroles ne tombèrent pas dans l’oreille d’une sourde. En réalité, jamais rien n’échappait à l’écoute de Camille, sans doute pour cela qu’elle était si appréciée dans sa profession. En effet, rien de bon ne se présageait en ville à mon gout. « Il y a quelques semaines, la chef du coven des sorcières a été assassinée. Bien que cela ne m’attriste absolument pas, cela fragilise énormément la paix. » Je m’arrêtais à un feu rouge tout en posant mon regard sur la jeune femme. « Je ne sais pas ce que fait Donovan, mais il doit trouver le coupable rapidement. Les races ne cessent de se rejeter la faute. » Inutile de dire que la paix se trouvait sur un fil de funambule et qu’elle pouvait basculer à tout moment. Bien que je la laissais essayer de s’en sortir, si la paix se devait de tomber d’un côté ou de l’autre, j’essayais de faire mon maximum à ce qu’elle tombe du bon côté pour les vampires. Malheureusement, l’inaptitude de Donovan n’aidait pas la cause des vampires.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

vampires
avatar

morsures : 100
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : Leah Pipes
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Lun 29 Aoû - 22:26

Trust me, I will change
Thanks for comming
Camille & Elijah
Même si j’avais du mal à m’en rendre compte sur ma propre personne, je ne pouvais que constater au cours de nos discussions qu’Elijah était peut-être l’être le plus humain que je connaissais, bien qu’il ait perdu son humanité il y a plusieurs siècles… Je pouvais reconnaître la bonté, la sagesse chez Elijah, mais je n’étais plus capable de voir si moi-même je pouvais revenir à cette part d’humanité qui me tenait tant à cœur tout en acceptant ma nature. Il était normal et humain d’avoir des regrets au long de sa vie et celle de l’originel était incroyablement longue. Je n’étais pas comme Klaus, je n’allais pas lui reprocher de s’éloigner des siens. Lui, de son côté, n’était pas comme sa sœur Rebekah. Il voulait se trouver, mais finalement il n’était pas si loin que ça de sa famille et l’envie de lui spécifier que sa démarche risquait d’être vouée à l’échec me brûlait la langue, mais au lieu de ça, je cherchais un discours bien moins alarmiste et effrayant sur ce sujet. Elijah voulait se trouver, mais il n’abandonnerait pas ses responsabilités, c’est ce qui le caractérisait le plus. « Tu as été l’aîné qui a dû prendre les décisions sages pour ta famille pendant des siècles. Même quand tu prétends être égoïste, tu ne l’es pas Elijah… C’est normal de vouloir de l’indépendance et pensant aux autres, tu ne l’as pas demandé avant. Tu as été un père de substitution là où votre père a échoué et là où Finn a échoué. Bien que pour la décharge de ce dernier, il n’a pas toujours été suffisamment éveillé pour changer pendant ces derniers siècles. Je ne te connais pas aussi bien que ta famille, mais je pense que l’homme que tu es… C’est un homme sage et responsable qui porte trop souvent tout le fardeau du monde. Un homme qui a tout sacrifié pour sa famille jusqu’à son propre bonheur et qui demande maintenant à ce que l’on lui permette de le chercher à nouveau. Je pense que tu as toujours eu un côté à … vouloir construire ta propre famille : avoir une femme, des enfants. Mais certains événements ou certaines personnes ne t’ont pas vraiment laissé le choix. Tout comme Rebekah, de pouvoir partager ta vie avec ta moitié. C’est peut-être ce qu’il y a de plus rassurant avec ta condition de vampire… » Sans m’en rendre compte, je m’excluais naturellement de ce schéma. « Tu as réellement le temps de trouver la personne qui te correspond et si tu souhaites vraiment fonder une famille, tu pourras toujours adopter. Pour les centres d’intérêts, il m’a toujours semblé que tu avais un goût prononcé pour l’histoire et l’Art. » Énonçais-je avec un sourire au bord des lèvres. Je ne lui donnais que des pistes, mais c’était lui-même qui découvrirait qui il était et ce qu’il voulait vraiment.

Mon cœur se serra néanmoins en apprenant la mort de la personne qui était à la tête du coven. « Ce n’était pas une sorcière de la Nouvelle-Orléans Elijah… » Disais-je doucement, presque dans un murmure. Il ne fallait pas que ce qui nous était arrivés là-bas nous affecte et détériore notre jugement sur toutes les sorcières. D’autant plus si Hope continuait à développer des dons sur ce domaine, la pauvre finirait par sentir un froid concernant ce côté de sa personnalité. Parce que notre nature nous définissait bien en partie. Et si même Elijah avait des aprioris, il serait impossible de maintenir cette paix fragile qui ne tenait qu’à un cheveu. « Très bien, je ne pense pas vraiment avoir le choix… Une fois que je serai installée, je m’y mêlerai pour essayer de sauver ce qui reste… Même si ça risque d’entacher encore plus les relations que j’aurai avec Klaus à l’avenir… » Je ne le voyais pas apprécier cette paix où il devait rester sage et souriant face à des personnes qui le mettent en colère pour un oui ou pour un non. On ne pouvait pas vraiment dire que dans notre couple, il était la personne la plus patiente.



© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   Mar 6 Sep - 14:42

Les paroles de Camille me firent échos. Je n’étais pas du genre à me confier facilement et pourtant, j’étais allé plus loin que jamais avec Camille. S’était étrange de voir à quel point il m’était facile de me confier à Camille même si je n’étais pas capable de le reconnaître. L’idée que les gens connaissent mes faiblesses me terrorise réellement et cela n’allait pas changer. J’avais bien trop souffert par le passé pour savoir qu’il ne faut laisser personne connaître nos faiblesses. Cela serait automatiquement utilisé, sans le moindre doute. Avais-je été un père pour mes frères et sœurs ? Je n’en avais jamais réellement eu l’impression. J’avais toujours ressenti ce besoin d’être le soutien, la béquille de ma famille sans spécialement attendre de retour, et en réalité, je n’en avais jamais réellement eu. Camille avait raison, j’avais toujours eu l’envie d’avoir ma propre famille mais j’avais toujours fini par tout gâcher. Je pensais l’avoir trouvé avec Elena, mais les évènements de nos vies nous avaient bien trop cabossé pour que cela soit viable.

Après avoir eu de nombreux doute, j’avais finalement pris la décision de refaire une tentative. Mais cette fois-ci, je ne voulais pas laisser ma famille ou quoi que ce soit d’autres de surnaturelles se mettre entre moi et ce à quoi j’aspire. C’était la raison pour laquelle j’avais choisi de prendre un peu de recul. « J’ai toujours aimé étudier c’est une certitude. L’histoire a toujours été plus par défaut. Quelle meilleure spécialité de l’histoire il peut exister qu’un homme qui l’a vécu dans sa quasi intégralité.» Du moins, pour ce qui concernait l’histoire moderne. J’avais toujours fait preuve de facilité à ce niveau là mais était-ce réellement moi, ce que je voulais ? Ou simplement une fois de plus l’apparence que je voulais donner. Je me posais encore cette question, je devais accepter l’idée d’être honnête avec moi-même et ce n’était pas encore gagné.

J’avais une rancune tenace envers les sorcières depuis plusieurs années maintenant. J’en avais vraiment assez de ce genre de cette race même si comme toujours il y avait des exceptions. Notamment ma sœur et ma nièce qui étaient avant d’être des sorcières, des Mikaelson. « Déjà, il faudrait lui dire que tu es ici avant quoi que ce soit. » lui dis-je avec un léger rire dans la voix quand elle parlait de Klaus et de la relation qui continuerait à être tendu avec ce qu’elle prévoyait de faire. Le feu passa au vert et je démarrais à nouveau. « Tu sais, il a changé. Il n’est pas devenu parfait, mais depuis qu’il a Hope, il a énormément grandi, il est plus… comment dire… patient. » En gros, il cherchait moins à taper aux premiers regards ce qui était un exploit. Cependant, il ne fallait pas se méprendre, il restait fidèle à lui même et pouvait se montrer particulièrement sanguinaire lorsqu’il le restait.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trust me, I will change - feat. Elijah Mikaelson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elijah Mikaelson
» Elijah Mikaelson - Vampire originel (Pris)
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]
» Rebekah Mikaelson - Vampire originel (pris)
» ELEJAH - I'm so sorry...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: MYSTIC FALLS :: LE NORD DE LA VILLE :: LA GARE-