AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Our universe was clothed in light + Nour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anonymous
Invité


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour EmptyVen 4 Mar - 22:56

Nour ∞ Clara
« Je comprendrais parfaitement si tu avais autre chose de prévu, c'est pas comme si me regarder travailler c'était le truc le plus épique à faire en ville ...  » D'un air distrait, elle annota un énième terme latin dans le coin de la marge, incapable de se souvenir si elle l'avait déjà noté quelque part auparavant. Son esprit, bien qu'apprivoisé avec le temps, lui faisait faux bond à chaque fois que Nour avait le malheur ne serait-ce que de jeter un regard dans sa direction, comme elle venait de le faire à l'instant même. Feignant de ne pas avoir remarqué – comme elle n'avait pas remarqué la façon dont la lumière avait décidé de tomber parfaitement sur l'angle de son visage, parce que de toute évidence, tous les éléments se tenaient en travers de sa concentration – elle tenta en vain de se pencher à nouveau sur son chapitre. Quelque chose sur la biologie cellulaire, d'après le titre qu'elle venait de lire et relire pour la troisième fois. Jeu d'associations incessant qui, pour se justifier de l'importuner, lui criait d'un tympan à l'autre que oh, coïncidence, Nour était elle aussi constituée de cellules. Un superbe lot de cellules, même. Et qui plus est, un lot de cellules à portée de main. Si elle tendait légèrement plus la jambe, peut-être que ... Deux raclements de gorge plus tard, elle continua de parcourir l'encre des yeux, s'autorisant tous les quatre mots à les laisser s'intéresser discrètement à travers le rideau de ses cheveux à son rendez-vous. Parce que c'était un rendez-vous, non ? Le rendez-vous dans sa forme la moins palpitante du monde, certes, mais non moins un rendez-vous dans le fond. « Je peux passer un chapitre ou deux si tu veux partir plus tôt, j'ai encore du temps à la maison pour … » Trop occupée à essayer d'avoir l'air le plus désinvolte possible, elle n'avait pas compris d'où et quand était sortie la feuille sur laquelle Nour était en train de dessiner comme si de rien n'était. Elle avait beau ne rien n'y connaître en art, à la seconde près où elle remarqua l'aisance du geste, elle avait décidé que s'il y avait une unique performance pour laquelle elle serait prête à payer pour qu'on lui repasse en boucle jusqu'à saturation, c'était celle-ci. Captivée par les traits, elle esquissa un sourire admiratif. Il y avait ce sentiment bête de fierté qui lui brûlait les joues à vif et lui nouait l'estomac d'une façon dont aucun manuel ou chapitre ne pouvait expliquer. « T'es douée. » Si elle avait réussi à se contenir pendant son moment d'absence - s'était-elle arrêtée de réviser depuis longtemps ? - elle eu immédiatement la folle envie de se mordre la langue pour avoir interrompu la magie en exposant un fait évident. Un rictus désolé aux lèvres, elle se remit sans un mot à travailler - ou du moins continuer de prétendre qu'elle le faisait.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Clara J. Carter le Mer 9 Mar - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Re: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour EmptySam 5 Mar - 1:06



Our universe was clothed in light



C’était clairement un rendez-vous, même dans une bibliothèque, même dans cet endroit plein de livres et de silence, un rendez-vous reste un rendez-vous. C’est pour ça que Nour est là, quelle regarde Clara réviser. Profitant du fait qu’elle soit occupée pour pouvoir dessiner les trait de son visage. « Je comprendrais parfaitement si tu avais autre chose de prévu, c'est pas comme si me regarder travailler c'était le truc le plus épique à faire en ville ... » Elle se trompe et ça la rend encore plus adorable aux yeux de la jeune louve, car Nour aime les jolies choses et ce qu’elle trouve encore plus jolie c’est lorsque la chose en question doute de sa beauté ou de l’intérêt qu’on peut lui porter. Clara est typiquement ce genre de personne, inconsciente de sa propre beauté. Lorsqu’elle travaille, qu’elle s’obstine à noter le même mot pour la troisième fois, concentrée malgré sa mèche qui tombe légèrement ondulée sur sa joue. « Tu te trompes. » qu’elle lui rétorque simplement d’un ton un peu amusée. Pour rien au monde, Nour aurait échangé sa place avec quelqu’un d’autre, non elle n’aurait pas refusé ce rendez-vous bibliothèque avec Clara même s’il est atypique, elle aime les choses peu communes de toute façon, et depuis cette soirée, cette fête un peu ennuyeuse dans laquelle on l’avait trainé, elle ne regrettait pas de l’avoir approché, de lui avoir parlé aux risques de se faire repousser, voilà maintenant deux semaines qu’elle pouvait profité de ce visage, de ses lèvres et du sourire qu’elle a et dont elle est responsable. « Je peux passer un chapitre ou deux si tu veux partir plus tôt, j'ai encore du temps à la maison pour … » Parfois, quand Clara daigne relever la tête pour la regarder, ses yeux restent seulement quelques courtes secondes sur le visage de la louve avant qu’elle ne les rebaisse pour retourner à ses révisions ce qui a pour effet de lui arracher un sourire. « Je vais finir par croire que tu ne veux pas de mois dans cette bibliothèque. » Mais finalement, l’appelle du crayon frottant sur la feuille semble se faire plus intéressant puisque Clara se penche pour regarder ce que Nour peut bien dessiner en l’occurrence, elle. « Hé ! J’ai pas finis encore. » Et comme une enfant elle avait ramené sa pochette et la feuille contre elle. « T'es douée. » « Merci. » Nour n’est pas une fausse modeste, elle dessine bien, elle dessine bien parce qu’elle dessine ce qu’elle aime, ce qu’elle trouve intéressant, elle parle jamais d’un don naturel, mais plus d’une passion, d’une envie de représenter ce qu’elle juge beau. « En même temps quand on a un jolie modèle… » Ce n’est pas une dragueuse dans l’âme mais elle aime la voir rougir quand elle la complimente, voir son regard tenter de se défiler. Finalement, elle repose son croquis et appuis ses avant-bras sur les table afin d’attraper ceux de Clara. « Si tu veux qu’on parte, tu n’as qu’à le dire et on part hein. » Nour se ferait un plaisir de l’accompagner où elle veut, mais en aucun cas elle ne l’obligerait à arrêter ses révisions, elle respecte ce genre de chose.



© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Re: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour EmptyVen 18 Mar - 22:20

Nour ∞ Clara
« Je vais finir par croire que tu ne veux pas de moi dans cette bibliothèque. » Je vais finir par croire que tu ne veux pas de moi dans cette bibliothèque. Tu ne veux pas de moi. Non non non non. Pourquoi Chris avait hérité de tout le tact et l'avait laissée avec le don d'insulter les gens sans faire exprès ? Elle n'essayait même pas - même plus, c'était peut-être le pire dans tout ça. Son cerveau prêta à peine attention aux restes des paroles de Nour, tant cette phrase avait court-circuité son système.  « En même temps quand on a un jolie modèle… » C'était l'impression générale dans laquelle elle se trouvait - pire qu'un bug informatique. Derrière la vitre de ses yeux, les rouages continuèrent de tourner, lui laissant une seconde de répit pour rougir de plus belle au compliment que Nour venait de lui faire. Bien sûr qu'elle voulait d'elle ici, l'évidence lui paraissait tellement claire qu'elle en oubliait presque qu'elles ne se connaissaient pas encore parfaitement. Elle avait à plusieurs reprises essayé de venir réviser ici avec son frère ; une idée de leur mère pour essayer de motiver Chris - ne savait-on jamais, peut-être qu'un miracle attendait sagement entre deux sections de la bibliothèque depuis des années. Mais deux séances avaient suffit à Clara pour vouloir faire manger l'encyclopédie à son cadet. Depuis le désastre, elle attendait avec une impatience presque irréelle l'heure à laquelle elle pourrait venir se plonger dans le silence religieux de l'endroit. Bien sur qu'elle voulait de Nour dans cette bibliothèque ; c'était bien la première fois qu'elle ne regrettait pas d'y être venue accompagnée. La brune laissa finalement son croquis de côté pour attraper ses avants-bras. Clara prit une respiration posée avant de laisser ses yeux se balader sur les deux mains qui encerclaient sa peau. Elle n'était pas sure d'être très douée pour les relations ; elle était encore moins sûre d'aimer ça. Son niveau, s'entend. Elle aimait un peu trop l'idée de pouvoir considérer Nour comme sa copine. Aucun doute la dessus. « Si tu veux qu’on parte, tu n’as qu’à le dire et on part hein. » D'un air pensif, elle regarda autour d'elle. Est-ce qu'elle avait vraiment envie de rester là alors qu'elle ne pouvait pas se concentrer plus de deux minutes ? Distraite par le contact des mains toujours pressées sur ses avant-bras, elle perdit son fil de pensée. Pour une fois, son cerveau et son cœur s’accordèrent sur la même harmonie. Elle n'était pas assez productive pour culpabiliser de partir un peu plus tôt que prévu. « Si tu pouvais aller n'importe où, maintenant, où est-ce que tu irais ? » Elle s'autorisa à tracer des cercles du bout de ses doigts sur les poignets de Nour avant d'ajouter « Enfin, dans la mesure du possible. Oublie l'avion, et j'ai peut-être assez de carburant pour nous conduire dans un autre état, mais pas deux. »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Re: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour EmptySam 26 Mar - 22:31



Our universe was clothed in light



Nour n’est pas réellement du genre à flirter, elle aime taquiner et mettre un peu mal à l’aise. Lorsque Clara rougit à ses compliments pas vraiment subtils alors ça l’encourage à continuer. Nour, elle pourrait rester des heures assises sur cette chaise à dessiner Clara en train de réviser, si elle avait un léger penchant hyperactif, n’en reste qu’elle reste capable de se poser pendant un moment plus ou moins long, elle respectait le silence de la bibliothèque et l’acharnement que Clara pouvait mettre dans ses études, si elle trouve les femmes –et particulièrement son amoureuse- jolie, elle juge qu’une femme intelligente et cultivée l’est encore plus –et fort heureusement Clara joint toutes ses petites choses qui la font craquer. Lorsqu’elle se laisse prendre à son jeu, Clara se met à dessiner des petits cercle autour de son poignet, passant par les traits de son tatouage sur son poignet gauche, elle réprime avec peine un frisson. Louve, cette condition l’oblige à tout ressentir de manière plus intente que lorsqu’elle était humaine, bizarrement elle s’y accommodait plutôt bien. « Si tu pouvais aller n'importe où, maintenant, où est-ce que tu irais ? » La question est intéressante, immédiatement, elle se met à réfléchir jusqu’à ce que la Carter reprenne et lui arrache un léger rire qui lui vaut le regard mauvais d’un jeune homme de la table à sa droite. « Enfin, dans la mesure du possible. Oublie l'avion, et j'ai peut-être assez de carburant pour nous conduire dans un autre état, mais pas deux. » Mystic Falls regorge de lieux magnifiques, il suffit d’y prêter attention et Nour prête attention à tout ce petit monde. Plus elle pense à la question plus les idées fusent dans sa tête, mais une idée revient systématiquement. « Range tes affaires je t’emmène. »

[…]

Elles avaient passé la forêt, crapahuter toujours un peu plus, mais Nour ne lâchait sous aucun prétexte la main de Clara qu’elle trainait derrière elle, enfin jusqu’à ce qu’elles s’approchent un peu trop du dit lieu, séparant ses doigts des siens, elle passe derrière la jeune chasseuse se pose ses mains sur ses yeux pour garder la surprise jusqu’au bout. Nour la fait passer derrière un dernier arbre, laisse Clara avance d’un pas ou deux et retire ses mains de ses yeux pour la laisser fasse au paysage des chutes qui donne droit sur le panorama de leur ville. Tout le monde connait cet endroit, mais cette petite plateforme sur laquelle elles se trouvent est une petite découverte de Nour sans ses premières années d’adolescence, peut-être qu’elle devait avoir 13 ou 14 ans tout au mieux la première fois qu’elle a foulé ce sol. Jamais, elle n’avait emmené personne, Clara était la première, personne ne lui avait demandé de l’emmener quelque part non plus. « Tada ! On se sent invincible ici. » Posant son sac puis ses fesses dans l’herbe, Nour se laisse tomber en arrière pour fixer le ciel. « C’est mieux que la bibliothèque tu ne trouves pas ? »



© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Re: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour EmptyLun 11 Avr - 23:04

Nour ∞ Clara

C'était encore tout nouveau pour elle. Le contact, l'exhibition de sentiments - que ce soit en public ou en privé, vraiment. C'était cette chose qu'elle arrivait à peine à identifier, alors que le monde entier lui balançait les raisons évidentes de ses symptômes à la figure. Au fond, elle le savait, elle se trouvait des excuses. C'était nouveau. C'était une fille. C'était pas forcément ce que ses parents avaient en tête - c'était pas forcément ce qu'elle avait en tête. Inconsciemment, elle ralentit le rythme des cercles qu'elle traçait encore sur la peau de sa copine. Parce que c'était sa copine. Parce qu'elle le pouvait. Parce qu'elle essayait peut-être de se prouver qu'elle avait le droit. Un tas de peut-être en réponse à un tas de pourquoi. Absorbée par ses pensées, elle sortit pourtant de sa transe en une micro-seconde chrono lorsqu'elle aperçut son voisin de table regarder Nour de travers. Lui lançant un regard incendiaire, parce qu'il était insensé que l'on puisse réagir ainsi au rire de la jolie brune - et qu'elle avait franchement envie d'enregistrer Nour, d'enfermer l'idiot dans une pièce, et de passer la bande son en boucle jusqu'à ce qu'il admette qu'il n'avait jamais rien entendu d'aussi beau, elle lança un sourire sincère à sa copine. « Range tes affaires je t’emmène. » Elle arqua un sourcil curieux, non sans commencer à ranger ses affaires dans son sac - et lancer un second regard noir à sa droite.

[...]

« Est-ce que tu comptes me jeter du haut d'une falaise ou ... ? » Traînant des pieds - elle avait voulu faire sa belle et la friction de ses chaussures contre ses talons se faisait un plaisir de lui rappeler qu'être jolie pour une randonnée n'était pas pratique - elle se laissa guider parmi les arbres. Elle était généralement bonne en repérage, mais cette partie de la ville lui était apparemment inconnue. « Non parce que j'ai un peu le vertige par moments, donc si tu voulais m’assommer avant, ça serait sympa, histoire de pas voir la chute et ... oh, okay. » Surprise par la paire de mains qui vint obstruer sa vision, elle s'obligea à ne pas trop penser à la proximité de Nour dans son dos. Ou à sa respiration dans son cou. Ou à ses cheveux qui venaient par moments lui caresser les épaules. Non. Elle n'y pensait. Pas. Du. Tout. « Tada ! On se sent invincible ici. » La vision de nouveau accessible, elle laissa ses yeux absorber le panoramique dans sa totalité. Invincible, c'était le mot. Elle n'avait qu'une seule envie - se tenir le plus près du bord et crier à s'en arracher la gorge et brûler ses poumons. Elle s'autorisa plutôt un regard contenté vers Nour, allongée sur le dos, yeux rivés au ciel. « C’est mieux que la bibliothèque tu ne trouves pas » « Ouais. » C'était la façon dont son cœur avait plongé dans sa poitrine à la vue de la brune, paisible, tranquille, affreusement en harmonie avec le reste du paysage. C'était tellement concret et pourtant tellement impossible à décortiquer. C'était cette chose qu'elle arrivait à peine à identifier, alors que le monde entier lui balançait les raisons évidentes de ses symptômes à la figure. C'était renvoyer d'un revers de main désinvolte au monde entier ses explications toute-faites alors qu'elle se laissa tomber à côté de Nour. C'était oublier volontairement les symptômes alors qu'elle entrelaça leurs mains ensembles, portant l'une d'elles contre ses lèvres, parce qu'elle avait déjà compris le diagnostique.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Re: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour EmptyJeu 5 Mai - 21:25



Our universe was clothed in light


« Est-ce que tu comptes me jeter du haut d'une falaise ou ... ? » Un rire léger lui échappe alors qu’elle continue à guider Clara au travers de la forêt alors que cette dernière ne cesse de parler. Sans doute craignait-elle que Nour décide de l’abandonner là, ici, en plein milieu de la forêt avant de prendre ses jambes à son cou, mais non, ce n’était pas le cas, elle préfère s’amuser du comportement de sa petite-amie plutôt que de se perdre dans des phrases. Nour le sait, elle allait vite comprendre pourquoi elle avait décidé de lui couvrir les yeux, pourquoi elle voulait qu’elle découvre ça d’un coup sans pouvoir distinguer le paysage progressivement. Elle voulait lui couper le souffle, qu’elle se sente d’un coup submerger par la vue qui allait s’offrir à elle, qu’elle n’ait pas le temps de tout assimiler, qu’elle doive s’y reprendre à deux fois pour tout regarder. Ici, il n’y a rien d’autre que ce panorama de la ville, cette sensation d’être à la fois invincible et ridiculement petite. C’est un tout que Nour a découvert très jeune, le genre d’endroit idéal pour se reposer, se ressourcer. Elle n’avait jamais emmené personne dans son petit coin de paradis, non pas par égoïsme mais parce qu’on ne lui avait jamais demandé où elle irait si elle devait aller quelque part. Parfois, elle avait juste besoin de calme, de ne pas tout entendre trop fort, de ne pas tout ressentir de manière trop intense.

Elle se laisse tomber, posant sa tête dans l’herbe à mesure qu’elle commence à tenter de donner une forme aux nuages et voilà Clara qui la suit, entremêlant ses doigts aux siens, portant sa main à ses lèvres. La louve incline son visage, répond à son geste de tendresse par un sourire, retourne à la contemplation des traits de Clara. C’est un monde à part, c’est son univers et elle l’avait choisi de le partager avec elle alors que la Carter est un véritable défi. Elle le sait, leur relation n’a rien d’une évidence de son côté, ce n’est pas comme Nour qui a toujours su, c’est un chamboulement qu’elle comprend, qu’elle accepte, elle lui laisse le temps. Nour, c’est la première à subir le regard des autres, les messes basses dans une époque qui se veut tolérante. Si le monde était tolérant, elle ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. « Quand on est en bas, on ne se rend pas compte de ce qui nous surplombe. Les gens ne prêtent pas attention à ce qui les entoure. Ils sont là, tout en bas à faire leur petite vie sans se doute une seconde qu’ici, on les domine. » Elle aime se dire qu’ici, elle a le contrôle de tout ce qui peut se produire en bas et que rien ne peut l’atteindre. « Et puis… on est aussi minuscule quand on se rend compte de l’étendu du monde. » Un sentiment de grandeur qui se confronte à cette sensation de n’être qu’un grain de sable sur la plage. À son avis, le monde mérite d’être vu, d’être exploré sous tous ses angles et ne doit pas se limiter à une petite ville comme Mystic Falls. Nour se redresse, s’assied en tailleur face à Clara et continue son exposé en la fixant avec le regard qui pétille. « Quand je suis là, face à ça, j’ai juste envie de m’évader encore plus loin. Je veux avoir le souffle coupé plus souvent. Prendre la voiture et rouler juste pour le plaisir de rouler. » Il ne faut pas s’y méprendre, elle aime sa vie et sa ville, Nour est au combien reconnaissante de ce que ses parents adoptifs ont pu lui donner, un toit, une famille aimante et la sécurité, chose qu’elle n’aurait pas eu dans son Israël natale. « Je me dis que le monde c’est à la fois que ça et tellement plus que ça… » Si elle lui dit tout ça, ce n’est pas juste pour l’envie de se confier, mais elle s’ouvre, veut lui montrer des choses comme au combien face à ça il peut être dérisoire de s’inquiéter pour les examens ou ce que peuvent bien penser les gens. Nour s’allonge de nouveau, sur le flanc et de sa main libre s’amuse à entortiller une mèche de cheveux de Clara. « Tu sais, quelque part dans le monde, personne ne sait qui on est, même ton nom de famille ne te suivra pas partout. C’est à la fois génial et terrorisant. »

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Our universe was clothed in light + Nour Empty
MessageSujet: Re: Our universe was clothed in light + Nour   Our universe was clothed in light + Nour Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Our universe was clothed in light + Nour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» the light of aerendil
» Lucky Light
» DC Universe : LE nouveau MMORPG ?
» Velouté light aux brocolis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-