AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sympathy for the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: sympathy for the devil   Mer 2 Mar - 21:53

sympathy for the devil

freya
&
niklaus
Les journées étaient froides en cette période de l'année et l’humidité régnait dans la forêt avoisinante la charmante petite ville de Mystic Falls. J'avais bien souvent entendu parler de cette commune avant de me décider de m'y rendre pour retrouver ma famille après vingt longues années passées à courir après une chimère. Je commençais à me faire à l'idée qu'en détruisant Dahlia j'avais complètement fais mes adieux à l'immortalité. Peut-être qu'un jour j'accepterais de me faire transformer en vampire mais il est difficile de se détacher de la magie. Ôter la magie à une sorcière revient à s'auto mutiler d'un bras ou d'un jambe si ce n'est pas plus. À mesure que mes pas s'enfoncent dans les feuilles mortes brunies et orangées, le climat de la Louisiane me manque. Cette température lourde et chaude était nettement plus préférable au climat froid et gris de cette ville qui semble avoir un passé avec ma fratrie. Mais à cause des sorcières du Quartier Français nous avons été obligés de partir et depuis, nous avons pris des chemins un peu différents les uns des autres. Bien sûre, j'essayais de rendre visite à chacun de façon équitable par la projection astrale. Ainsi, il m'arrivait d'être dans un hôtel à Paris alors que je prenais un verre avec Rebekah en Australie. Je n'avais pas encore dis à ma sœur que j'étais de retour dans mon propre corps, seul Elijah était au courant : c'était le premier que j'ai rencontré depuis mon arrivée en ville. Maintenant, c'était au tour de Niklaus de me retrouver. J'avais effectué un sortilège de localisation pour comprendre qu'il se trouvait quelque part dans la forêt. Mains dans les poches de mon manteau gris, j'avance avec prudence comme si j'allais pouvoir épargner à mes chaussures boue et végétation morte. Mais lorsque j'entends un cri de douleur faire écho entre les arbres, je me dis que mon frère -demi-frère mais qu'importe- ne peux pas être bien loin. Je presse un peu le pas pour surprendre mon frère en pleine séance de torture. Je roule mes yeux au ciel en soupirant en continuant de me rapprocher « I should have bet that an isolated place from civilisation would be better for your favorite activity... » Je souris et pose une main sur son épaule une fois à son niveau « Torture. » je jette un regard au malheureux en me demandant bien ce qu'il a pu faire pour mettre mon frère en colère. Depuis mon retour en ville, les accueils sont loin d'être ceux que j'espérais mais qu'importe, c'est toujours bon de voir que rien n'a changé en vingt ans « Tell me brother ! Is he got a persistent look on my niece ? Or is it a new plot against our family ? » j'affiche un sourire malicieux avant de titiller doucement mon pendentif, sans lâcher l'hybride du regard « Oh, I'll almost forget... I've missed you. » malgré tout, je n'étais pas avare de marques d'affection lorsqu'il s'agissait des miens.

camo©015



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 338
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : joseph morgan.
crédits : tumblr & bazzart

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Dim 6 Mar - 20:37

sympathy for the devil

freya
&
niklaus
" Puisque tu aimes les histoires... je vais t'en raconter une qui m'est chère. " Croa, croa... Dans l'immensité de la foret qui avoisine Mystic Falls, tout est calme, presque tranquille. Seuls quelques corbeaux osent élever le son de leurs cris, se répondant les uns les autres toutes les deux trois minutes environ. En temps normal, n'importe quel être humain en aurait déduit un signe de malheur mais... Antony, lui, ne comprend pas trop ce qui se passe. Quelle heure est-il ? Où sommes nous ? Il essaye tant bien que mal de regarder autour de lui mais.... pourquoi tout est à l'en... mais je... quoi ? j'suis suspendu là !??? Paniquant aussitôt, il gigote comme un asticot qu'on agite dans le vite. " Pose moi à terre, s'pèce de taré ! " Il gigote encore, essayant de comprendre au passage ce qui se passe. " Descends moi de là ! " Entre deux tentatives pour attraper ses pieds -et le nœuds qui les serrent si fort- il force son esprit emboué à retrouver la mémoire qui lui fait défaut... Il n'a aucun souvenir de sa soirée de la veille mais, il se rappelle avoir été invité à l'enterrement de vie de garçon d'un ami de son cousin. Il  ne connaissait pas forcément le concerné en question mais, à son âge -17 ans- il voulait surtout pourvoir profiter de l'alcool présent et des filles qui y seraient "invitées"... " C'est une caméra cachée c'est ça ? C'est Will qui t'envoi ? " Tournant sa tête à gauche à droite, il lâche un rire nerveux. " Sors de là enc*lé ! J'ai froid et c'est pas drôle ! " ...mais Klaus est trop beaucoup concentré sur le fil de son récit pour faire attention à lui, et à sa crise de panique qui frôle le ridicule.  
Ce type, il ne le connaît pas, il ne lui a même jamais parlé de sa vie. Sauf là, en ce moment... " Tu y étais aussi, c'est ça ? " Oui, il lui semble que oui... mais il n'en est pas sûre. Le début de soirée s'était passé au Mystic Grill. Tous les gars étaient venus déguisés, et la plupart en dessin animés à la con. Antony n'avait pas cherché plus loin mais, en voyant débarquer les quatre meilleurs amis du futur marié en télétubbies, il n'avait pas pu s'empêcher de lâcher une blague sur les Mikaelson. Cela avait été son moment de gloire de l'année...  " Allez, descends-moi maintenant. S'il te plait... " ...mais il alla bientôt le regretter.

" Tu comprends sans doute mieux pourquoi tu es ici. " S'arrêtant un instant, Klaus se tourne vers le jeune adolescent et lève les yeux au ciel d'un air presque moqueur. " Oui.. je t'aurais réduit au silence d'un revers de la main mais, cette fichue paix m'en empêche. Puis j'ai promis de me montrer un peu plus... "exemplaire" depuis que ma fille prend exemple sur son père. " Regardant autour de lui à la recherche de Hope, il repose ses yeux sur un Antony inquiet et mort de fatigue. A vrai dire, toute cette histoire le dépasse et le jeune homme n'y comprend absolument rien. Klaus, en revanche, il compte bien profiter de cette étourderie nocturne -sortie de sa bouche pour "faire le gamin"- pour calmer que serait-ce un peu ses vieilles et mauvaises manies qui le démangent." Cela dit... elle n'est pas là. Et tout le monde sait que je ne suis que mes propres règles, n'est-ce pas ? Qu'est-ce que t'en penses, toi ? qui semble nous connaître aussi bien ? " Antony sent son cœur s'arrêter de battre un instant. Après sa blague sur les originaux, la conversation avait dégénéré. Les garçons avaient tous donné leurs avis sur cette famille puis, plus quelques bouteilles de vodka plus tard, ils avaient fini par s'avouer leurs fantasmes sur les filles de la famille. De fil en aiguille, Antony avait balancé le sien : coucher avec la dernière sous les yeux de son père. " Je... " " Tu... ? " Avant que l'adolescent eu le temps de répondre, Klaus lui plante une branche aiguisée dans l'intérieur de la cuisse. Un cri retenti... retenu par la main de Klaus. " Excuse-moi. Tu disais ? " Tournant la branche dans la plaie, Klaus hume le doux parfum du sang, mêlé à un autre qu'il reconnaît aussitôt...

" Freya... " Sans même se tourner, il sent sa présence puis une main qui effleure son épaule. Un sourire mauvais lui échappe ; ce qui ne rassure pas vraiment sa victime, qui pensait voir en cette jeune femme une sorte de salue ou d'ange gardien... Depuis le temps qu'ils ne se sont pas revus, Klaus est presque étonné de voir sa sœur débarquer en ville si "tôt". " Ah bon ? J'ai pourtant eu peur que tu reviennes jamais... ? " Faisant une petite moue, il tend la joue tel un enfant qui quémande un bisou et arrache la branche de la jambe du jeune homme. Les retrouvailles ainsi officialisées, il fait tournoyer la branche -toute dégoulinante- devant les yeux de Freya puis pointe l'homme pendu avec le bout du bâton. " Et pour répondre à ta première question... oui, il avait bel et bien des vues sur ta nièce. " dit-il d'un air déterminé, comme si cela pouvait excuser la situation en cours. " Peux-tu nous répéter ce que tu disais hier soir, s'il te plait ? Je suis sûr que ma sœur se fera une joie de donner un avis sur le sujet... " Le pauvre type ouvre la bouche mais aucun son n'en sort. " Répète ! " Cette fois-ci, Antony se fait littéralement dessus... et puisqu'il en pendu, je vous laisse imaginer les dégâts. Klaus roule les yeux devant autant de lâcheté et, manquant de patience, il attrape le garçon à la gorge. Ce dernier ravale sa salive et vois sa dernière heure arriver... Faut dire que la vue des canines de l'hybride sont impressionnantes et imposent le respect. Ouvrant de nouveau sa bouche, l'adolescent regarde la "jeune" femme d'un regard implorant. " S'il vous plait... " Parle ! " ordonne l'hybride. " J'ai dit que je rêvais de me taper Hope Mikaelson et... que son père était devenu tellement docile que je pourrais sûrement me la taper sous ses yeux sans qu'il ne bronche... et qu'elle serait bien plus fraiche que les autres nanas de la famille, vu leur âge... " Entre agacement et impatience, Klaus s tourne vers sa sœur. Dans son regard, on peut facilement lire tu vois, mes actes sont justifiés, non ?

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Mer 9 Mar - 22:38

Mon nom échappe des lèvres de l'hybride originel avant même que je rentre dans son champ de vision. Je souris sincèrement à mon frère -demi-frère, mais nous ne faisons pas la moindre différence- et lui offre un baiser sur sa joue mal rasée après une courte étreinte. Si je demeurais similaire à Elijah de part mon caractère serein et réfléchit, j'avais également beaucoup de Niklaus. Les fois où je m'emporte je peux devenir impulsive et sans pitié, et je connais certains types de tortures même si Nik demeure le meilleur à ce jeu. Je ricane à sa remarque sans encore avoir payé plus d'attention à sa victime, agissant même comme si le pendu n'était pas là et que la retrouvailles était des plus anodines « Oh mon frère je n'allais pas te laisser le loisir de tyranniser ma nièce sans avoir mon mot à dire là dessus... » qui sait, peut-être que la mère et les deux tantes pourront rivaliser contre le père ? Je fronce néanmoins les sourcils lorsqu'il confirme ce qui, à la base, n'était qu'un exemple de mauvais goût pour ma part. Je pousse la branche de mon regard pour m'avancer vers l'être humain sans laisser filtrer la moindre émotions. La scène doit être un cauchemar pour le lycéen et je détourne le regard, me reculant lorsque ce dernier marque sa frayeur par une façon grotesque et peu hygiénique. Pauvre animal. J'écoute attentivement ses paroles sans le lâcher du regard, avant d'observer Nik qui semble fier d'avoir une bonne raison pour torturer ce porc. Je balais l'air d'un coup de main pour faire littéralement tomber ses ongles uns à uns alors que les hurlements de douleur reprenne. Je me masse les tympans en fronçant les sourcils « Pour l'amour du ciel Niklaus fais le taire ! » en espérant qu'il ne soit pas sous verveine. Ma réunion avec Elijah fut bien plus calme et sereine mais qu'importe, c'est bon de voir que mon autre frère n'a pas changé. Je lève les yeux, et remarque les énormes corbeaux qui volent en cercle au dessus de nous, par de là la cime des arbres de cette forêt. La vision me fait sourire alors qu'une idée germe dans mon esprit fertile en matière de magie « En parlant de ma nièce. Comment va-t-elle ? » il y a peu, j'ai réalisé qu'à force de faire le tour du monde en quête de ce fameux moyen pour devenir immortelle et de conserver mes pouvoirs, Hope ne m'a jamais vus dans mon réel corps si ce n'est en photo. Quand je m'occupais d'elle dans cette enveloppe elle était beaucoup trop jeune pour pouvoir s'en rappeler aujourd'hui. Cela témoigne à quel point j'ai perdu du temps. Ne pas être avec les miens pendant des millénaires c'est justifié par le fait que j'étais sous l'emprise de Dahlia et des phases de sommeil. Pour ces vingt dernières années je n'avais pas d'excuse valables pour justifier mon absence, même si j'essayais de venir le plus souvent possible vers les miens « J'espère que tu ne vas pas tuer la petite chose ignorante n'est ce pas ? » nous savions tous les deux, mieux que quiconque, que la mort demeure une issue bien trop clémente pour les misérables de son genre.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 338
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : joseph morgan.
crédits : tumblr & bazzart

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Sam 26 Mar - 13:04

sympathy for the devil

freya
&
niklaus
Il est évidement clair que Niklaus n'a besoin d'aucune excuse pour torturer qui que ce soit. Il n'en a jamais eu et, ce n'est pas cette satanée paix qui l'empêchera de faire ce qu'il a toujours fait, surtout avec autant de plaisir... Ceci dit, depuis que Hope est en âge de comprendre ce qui est bien et ce qu'il ne l'est pas, Klaus s'oblige -à contre cœur, bien sur- à trouver des arguments viables et valables à ses actes. Et croyez moi, ce n'est pas facile au quotidien. Comment expliquer à sa fille que telle ou telle chose est "mauvaise" ou non ? et pourquoi ? et surtout, sans passer pour un psychopathe égocentrique ? ...bon, question piège. La réponse à ce type de questionnements n'existe pas encore. Ce serait comme demander au diable pourquoi l'enfer est malsain... et Klaus ne s'est jamais senti très à l'aise dans ce rôle moralisateur ; c'est l'une des raisons pour lesquelles il laisse Hayley ou Elijah se charger de cet aspect de l'éducation de sa fille d'ailleurs... Père indigne ? Oui, peut-être. Il n'a jamais eu la prétention d'être le père de l'année de toutes manières mais, il préfère largement ce concentrer sur l'essentiel et les plaisirs que son statut de père lui offrent. Ce n'est sans doute pas pour rien que Hope a choisi des études d'art après tout.... et cela le fait sourire chaque fois qu'il y pense.

Bon, où en étions nous, déjà ?

Un cri strident retenti à nouveau dans les bois. Pour résumer la situation, Freya vient de faire tomber les ongles du gamin à terre et, comme si cela lui procurait un plaisir intense, Niklaus en frissonne de joie. Sa sœur est -enfin- de retour ! En voilà une bonne nouvelle ! " Pour l'amour du ciel Niklaus fais le taire ! " " Tout ce que tu voudras, ma chère sœur. " En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il ouvre la bouche d'Antony et lui arrache la langue. Il sera certainement moins bavard, c'est sûr... L'hybride aurait très bien pu lui couper la gorge, lui tordre le cou ou lui arracher le cœur mais, qui a dit qu'il en avait fini avec lui ? Personne. Et la présence de Freya à ses côtés ne fait qu'augmenter son envie de faire "joujou" avec ce type. Pour une fois qu'un membre de sa famille est sur ma même longueurs d'ondes que lui... il ne va certainement pas s'en priver.
Le sang coule le long du visage d'Antony, marquant le sol d'une énorme flaque rouge. Si l'humain ne s'était pas montré aussi indigne et méprisable, l'odeur qui s'en dégage en cet instant aurai pu titiller les papilles de l'hybride mais, une odeur de fond -autre que celle de son sang évidement- lui donne la nausée. " En parlant de ma nièce. Comment va-t-elle ? " Reculant de deux trois pas pour éviter de salir ses chaussures -et avoir une preuve inévitable de son petit plaisir inavoué- Klaus ne peut s'empêcher de sourire. " Elle va pour le mieux... et me ressemble beaucoup. " Oui, bon... quel père n'en serait pas fier ? " Tout le monde est à ses petits soins à la maison mais, ce n'est pas pour autant qu'en en surjoue. Pour le coup, elle doit tenir ça de sa mère... Oh et, elle sera très contente de te voir. " Dévisageant sa sœur pour la première fois depuis son arrivée, l'hybride se rend compte de son impolitesse. Il n'a même pas félicité sa sœur, ni fait remarquer le fait qu'elle soit de nouveau "elle-même". Ceci dit, qui a dit que Klaus était quelqu'un de poli ? " Surtout comme... ça. " Un sourire en coin, et il sait que sa sœur n'a pas besoin de plus pour savoir qu'il parle de son apparence réelle. " J'espère que tu ne vas pas tuer la petite chose ignorante n'est ce pas ? " " Je ne sais pas... " Du bout du doigt, il touche le front du gamin pendu. Aucune réaction. " Hey oh ! " Un être humain l'aurai cru mort mais, l'ouïe fine de Klaus lui indique le contraire. Histoire de le "réveiller", Klaus le gifle si fort que son corps manque de faire le tour du tronc sur lequel il est pendu. Antony ouvre ses yeux vides, silencieux comme jamais. Klaus, lui, l'empoigne pour qu'il cesse de bouger de droite à gauche - et prend le vieux couteau du Mystic Grill qu'il avait emprunté la veille. Promis, il le leur rendra la prochaine fois... " Tu nous as fait peur, tu sais... ? " C'est vrai quoi ? A quoi bon torturer quelqu'un si c'est pour que la personne s'endorme avant la fin ? D'un geste lent, il fait glisser la pointe froide du couteau sur le torax du jeune homme, de bas en haut, jusqu'à son nombril. " Lorsqu'on y réfléchi, il faut en avoir une sacré paire pour oser dire de telles choses sur nous, non ? " Regardant sa sœur, il désigne l'entrejambes d'Antony et appuie sur la dite paire avec le couteau en guise d'avant gout. Le gamin s'agite un peu, faiblement. Trop faiblement au vu de son état.

camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Jeu 31 Mar - 11:37

Mon frère est un véritable maître de la torture. J'ai rencontré des sadiques au cours du temps mais lorsque j'ai renoué avec ma famille il les a tous surpassés. Même durant ma course qui a duré vingt années autour du monde, je n'ai jamais rencontré d'hommes ou de femmes rivalisant avec son sadisme. J'essaie de rester dans la même longueur d'ondes que lui mais je déchante vite lorsque je le vois arracher la langue du mortel. Je frisonne de dégoût en détournant le regard. « C'est une chance que Hayley soit là. Je suis d'accord pour que ma nièce sache se défendre mais... à un certains niveaux. » pour appuyer mes paroles je lance un regard vers le pendu qui paraît inconscient. Le côté psychopathe de Nik n'est un secret pour personne, et nous en avons assez d'un. Je hausse les épaules et sourit doucement lorsqu'il avoue qu'elle sera heureuse de me voir ainsi. Pourtant c'est l'une de mes principales sources de tracas « Justement... Lorsque je suis partit elle était en bas-âge. Elle ne peut pas se souvenir à quoi je ressemble vraiment et m'a connu au cours de ses âges dans différents corps. » c'est assez triste de dire que, techniquement, Hope n'a jamais réellement vus sa tante si ce n'est par le biais de photographies « La réunion risque d'être assez gênante. » Quand Niklaus vient menacer l'entrejambe du misérable humain j'ai du mal à contenir mon sang-froid « Pour l'amour du ciel, j'espère vraiment que Hope a autant de sa mère que de son père ! » je me moque de lui avant de sourire malgré la situation. De toute façon, ce n'est pas moi qui suis en danger mais bel et bien ce mortel aux paroles aiguisées et à la langue fourchue. La scène m'empêche de me concentrer pleinement et de ce fait j'ai du mal à révéler ce que je dois dire à mon frère. Il n'y a qu'à lui que je peux faire part de mon projet secret, car je sais qu'Elijah est trop raisonnable pour comploter avec moi dans un plan pas tout à fait clair « Bien, je te laisse finir de t'amuser avec ton jouet éphémère. C'est trop barbare pour moi... Je t'attends à ma voiture. » l'avantage avec la magie, c'est qu'on peu blesser et faire saigner sans avoir à se tacher.

Le vent s'agite dans la forêt et couvre plus ou moins bien les cris du jeune homme. Je décide de m'installer au volant de ma voiture en attendant mon frère, réfléchissant à la façon dont j'allais bien pouvoir dévoiler mon plan à l'hybride. J'ai dis à Elijah que j'ai abandonné mon projet de vampire-sorcière mais en apprenant que le leader des sorcières sera présent à la Fête de la Paix, une idée folle a germé dans mon esprits. Une idée qui implique les sorcières de la Nouvelle-Orléans et Niklaus est le mieux placé pour détester ces sorcières au point de leur faire un sale coup.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 338
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : joseph morgan.
crédits : tumblr & bazzart

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Mer 27 Avr - 20:20

sympathy for the devil

freya
&
niklaus
Après les cris et l'odeur du sang, c'est celle de la chair carbonisée qui remplit l'air sauvage de la foret. Alors qu'il porte la mort sur les épaules, Niklaus essuie la manche de sa veste en cuir comme si rien était. La routique... enfin presque. Si seulement il pouvait s'abandonner à ce genre de plaisirs plus souvent - comme avant - il serait le plus heureux des hommes mais, cette fiche paix m'en empêche ; et il la maudit pour cela !
Arrivant à la voiture de sa sœur, il enlève délicatement ses chaussures et rentre dans l'automobile avec la paire à la main. " Je suppose que tu m'interdis de salir ton intérieur... " dit-il en plaisantant - mais de nos jours, c'est surtout les preuves qui l'inquiètent. Il ne se retrouve pas les pieds à l'air, chaussettes en avant, par simple envie de faire plaisir à sa sœur... non, il ne veut surtout pas laisser de traces de sang du jeune homme à bord de sa voiture. Et bien que changer de voiture ne soit pas un problème en soit pour la famille Mikaelson, en changer alors qu'une disparition va certainement être proclamée, en revanche... cela deviendrait assez vite une piste qui mènerait tout droit vers eux.
" Qu'est-ce que tu as de si important à me dire ? " Loin de lui l'envie de vexer sa sœur mais, Niklaus sait parfaitement que son apparition -presque- céleste en pleine foret, en plein milieu d'une séance de torture n'était certainement pas due au hasard... Après s'être assuré que rien ne paraissait suspect sur son visage -sang au coin des lèvres, trace noir due au feu de joie, etc- il remet le pare-soleil à sa place et met sa ceinture - avant de se tourner vers Freya. " Tu n'es pas venue me retrouver ici et prendre le risque de salir tes belles chaussures, juste pour me dire "bonjour frérot, je suis de retour", non ? " Non, ce n'était pas vraiment son genre. Elle aurait pu sagement attendre qu'il rentre à la maison. Cela aurait été plus... normal. Hors, ils savent tous deux qu'ils sont loin de l'être. Ils ont cette petite lueur de folie et envie de vengeance dans le regard, chose que leur frère et sœur ont tant de mal à comprendre. " Qu'est-ce que tu as à me dire qu'Elijah ne doit pas savoir ? " finit-il par demander d'un ton moqueur. Après tout, Niklaus sait mieux que quiconque à quel point sont grand frère peut se montrer moralisateur. Donc, si Freya a des idées et quelques plans en tête, c'est normal qu'elle ne se tourne pas leur frère en premier lieu... ni en second d'ailleurs. Elijah est devenu encore moins... drôle, depuis que la paix a été officialisée. " Je sens que ça va me plaire. "

camo©️015


Spoiler:
 


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Jeu 5 Mai - 23:04

En effet, en voyant la paire de chaussures boueuses contre laquelle collait feuilles mortes et boue, je ne peux m'empêcher d'afficher un air de dégoût en essayant de faire abstractions des tâches dans ma rolls royce rouge ¾. Je souris doucement en détournant le regard vers le paysage en entendant les paroles pleines de sarcasme de mon frère « Je suis vraiment devenue la nouvelle méchante sorcière de notre famille alors. » contrairement à ce qu'il peut croire, mon retour parmi eux dans mon corps d'origine ne cachait pas la moindre envie égoïste mais belle et bien un retour parmi les miens. C'est le cadeau d'Elijah qui me poussa à reprendre mes recherches. En effet, j'avais décidé d'arrêter mais ayant maintenant en ma possession le grimoire d'une puissante sorcière familière à ma fratrie, j'ai décidé de reprendre le cours de mon projet complètement fou. Et pour ce que je prévoyais j'avais besoin d'aide, l'aide de quelqu'un qui déteste les sorcières de la Nouvelle-Orléans. J'avale avec difficulté en retournant la tête vers l'hybride « Elijah m'a donné quelque chose qui pourrait m'aider dans mes recherches, mais c'est un grimoire de magie noire et je lui ai juré de ne pas prendre de risques tant que je n'aurais pas explorer toutes les pistes possibles. » en effet, Elijah avait été assez franc pour me dire que si je me retrouvais en danger, il n'hésiterai pas à me priver de mes pouvoirs en me transformant dans l'optique de me sauver. Et je pense que Nik, et Rebekah en ferait de même « J'ai fais quelques recherches, et un groupe de sorcières de la Nouvelle-Orléans ainsi que la leader des sorcières vont venir pour la Fête de la Paix. » c'est inutile d'aller plus loin dans mes mots, Niklaus est assez sournois et fourbe pour saisir le message caché dans mes paroles peu sages, pour le coup. « Je te propose de prendre ta revanche sur ces folles. Et par la même occasion, j'ai besoin de quelque chose que la leader possède. J'ai besoin de ton aide aussi. » ce qui était drôle avec moi, c'est que j'étais un mélange de chaque membres de ma famille. Sage et avisée comme Elijah, sanguin et brutal comme Nik, sarcastique et rêveuse comme Rebekah, cultivée et méthodique comme Kol, tempérée et calme comme Finn. Ce n'est pas pour rien que je suis l'aînée de cette famille. Je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille avant de me racler la gorge « Est-ce que, je peux compter sur ta discrétion mon frère ? » je tourne la tête vers lui, le regard un brin sévère. Je ne veux pas rependre le sang, je veux juste mettre la main sur un objet bien précis et donner une leçon aux sorcières de la Louisiane qui ont ouvrées pour l'expulsion de ma fratrie de leur propre ville. Malgré tout, si les choses tournent mal je n'hésiterai pas à tuer, et encore une fois Nik est très doué pour se débarrasser des corps.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
avatar

morsures : 338
inscrit(e) le : 02/03/2016
célébrité : joseph morgan.
crédits : tumblr & bazzart

MessageSujet: Re: sympathy for the devil   Lun 23 Mai - 15:46

sympathy for the devil

freya
&
niklaus
" Elijah m'a donné quelque chose qui pourrait m'aider dans mes recherches, mais c'est un grimoire de magie noire et je lui ai juré de ne pas prendre de risques tant que je n'aurais pas explorer toutes les pistes possibles. " Elijah... L'hybride ne peut s'empêcher de lever les yeux aux ciel - ne manquant pas d'afficher une mine vexée. Ainsi donc, Niklaus n'est pas le premier de la fratrie que sa sœur vient saluer pour son grand retour. Non... Elle vient le voir en deuxième lieu, après coup, parce qu'elle a besoin de lui... Et même si venant d'elle, cela ne le surprend qu'à moitié, son égo -lui- ne peut nier qu'il est touché de plein fouet. " Vilaine fille... il ne faut jamais faire de promesses qu'on ne peut honorer. " Troquant sa jalousie pour un sourire moqueur, il détache sa ceinture et se tourne pour faire face à sa sœur. " A moins que notre frère ne devienne moins prudent avec le temps, il me semble que ce... cadeau, ne soit pas le fruit du hasard. On n'offre pas un grimoire de magie noire à une sorcière en quête de vengeance. A moins d'être idiot, désespéré ou... profiteur de ce qui pourrait se passer en cas de problème. " C'est vrai que l'hybride a du mal à imaginer son frère aussi manipulateur mais, puisqu'il se faisait si discret ces derniers temps -même auprès de sa famille- il préfère ne rien occulter et étudier tous les cas de figure. Pour l'hybride, le simple fait que son frère décide d'offrir un tel objet familial à leur sœur sans mettre tout le monde au courant lui semble louche mais.... paranoïaque un jour, paranoïaque toujours, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, Freya a désormais ce truc entre les mains et compte visiblement s'en servir. " J'ai fais quelques recherches, et un groupe de sorcières de la Nouvelle-Orléans ainsi que la leader des sorcières vont venir pour la Fête de la Paix. " " C'est sensé me réjouir ? " Le simple fait d'évoquer Paix et Sorcières dans la même phrase donne une envie de rire à l'hybride. Elles ont beau se pavaner devant les caméras et faire de jolis discours sur l'égalité des races à toutes sortes d'évènements, tout le monde sait qu'elles jubilent à l'idée d'être à la tête même de cette idée de Paix mondiale. Cela les rend "gentilles" aux yeux de tous mais, pas seulement. Elles deviennent intouchables, plus fortes et plus puissantes que jamais. Toucher à une sorcière au jour d'aujourd'hui reviendrait à une envie de suicide en public. Niklaus sait très bien que leur venue n'est pas innocente et, le fait que sa sœur en parle encore moins. Ces fichues sorcières sont une plaie dont Klaus aimerait bien se débarrasser pour de bon mais, malheureusement, elles sont encore plus difficiles à extraire qu'une tique à la nuque. Les Mikaelson leur doivent toutes sortes d'humiliations, de leur propre création en vampires jusqu'à leur bannissement de la Nouvelle Orléans. Non. Il ne les aime guère mais, jusqu'à aujourd'hui, il n'a pas trouvé le moment opportun pour faire valoir toute la haine qu'il ressent à leur égard. " Donc ? " " Je te propose de prendre ta revanche sur ces folles. Et par la même occasion, j'ai besoin de quelque chose que la leader possède. J'ai besoin de ton aide aussi. " " Je m'en serais douté. De quoi as-tu besoin ? " Depuis quand Klaus perdait une occasion de faire jou-jou avec la tête d'une sorcière ? Si sa propre ainée en est une, il sait qu'elle n'est pas comme toutes les autres... certes, elle peut se montrer tout aussi bornée et casse-pied par moments mais, c'est avant tout sa sœur. Elle est son sang, sa chair. Elle ne leur ferait jamais de mal et, surtout, elle ferait n'importe quoi pour les siens. C'est une chose dont Klaus est désormais convaincu et, si elle a un plan et une mission à lui confier, il la suivra les yeux fermés... ou presque. " Est-ce que, je peux compter sur ta discrétion mon frère ? " Un rire lui échappe... " Qu'est-ce qu'on disait à propos de promesses déjà ? " ...mais le regard sévère de sa sœur le ramène à la réalité. " Evidement que tu peux compter sur moi. Dis-moi ce dont tu as besoin et je tâcherai de l'obtenir. " A ces mots, Klaus resserre la mâchoire et les poings. La dernière fois que Klaus a essayé d'obtenir quelque chose avec ardeur, cela s'est résumé par un flagrant échec. La traversée des mers pour aller récupérer la cure pour loups -que les Carters avaient trouvé avant lui- avait tellement fait parler ses hybrides que Klaus en avait fini par éliminer certains d'entre eux dans un énorme coup de colère. Cela dit, cette fois-ci, cela semble être quelque chose de bien plus simple à obtenir. Et puisqu'ils ne sont que deux à le convoiter, l'hybride ne risque pas de se faire devancer... si ? " C'est encore une de vos pierres ou dagues ensorcelées, c'est ça ? Mais comment être sûrs qu'elle ne garde pas ce que tu souhaites lui voler sous protection magique ? Je n'ai pas envie de me jeter dans la gueule du loup les yeux bandés. Ce serait un comble. " En effet...

camo©015


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: sympathy for the devil   

Revenir en haut Aller en bas
 
sympathy for the devil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sympathy for the devil [Natalya]
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
» [Critique] Devil Third sur Wii U

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-