AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ≈ carter's twins; she's the best part of me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: ≈ carter's twins; she's the best part of me   Mer 2 Mar - 21:15



She's the best part of me



Si Sidjey s’était lancée dans des études de médecine au-delà du fait qu’elle voulait faire plaisir à sa mère c’est principalement dû à ses origines. Lorsqu’on est Carter, un incident est si rapidement arrivé qu’il vaut mieux avoir des bases en soin pour peut-être sauver la vie d’un de ses proches. La chasse l’avait toujours enjoué, elle excellait en tir mais n’oublie jamais ce qui peut arriver. Combien de fois sa mère avait dû lui raconter des histoires aux sujets des blessures les plus atroces les unes que les autres, comment à 17 ans, elle s’est retrouvée avec le genou broyé par un originel ou comment son oncle Lukas avait eu le torse lacéré par un loup ou comment ce même oncle n’a pas hésité une seconde pour s’opposer à deux originels pour sauver sa mère quand elle était enceinte de Logan. Sid ne pouvait que comprendre le dévouement des membres de sa famille les uns envers les autres. Parfois, elle s’imagine dans une situation périlleuse où elle doit sauver Gaby ou Logan. Elle se doute que ça ne sera jamais comme elle l’imagine et l’angoisse que cela doit être que de voir un de ses proches torturer ou blesser par une créature surnaturelle, enfin même un simple humain, elle refuserait qu’il fasse du mal à son double. C’est donc pour ses raisons qu’elle a pris médecine pour pouvoir se rendre utile en cas de danger imminent. Mais là, son cours d’anatomie l’ennuie au plus haut point, les muscles, leur fonction, qui fait quoi et comment c’est une horreur à retenir et en plus leur mettre un cours pareil à une heure pareil ce n’est pas humain.

Ce n’est pas sans soulagement qu’elle quitte son cours magistral pour retourner à la maison, héritant de la vieille voiture de sa mère pour le coup, elle se demande comment cette bonne vieille Jeep fait pour rouler encore mais à défaut de pouvoir monter sur un deux roues ou d’utiliser le monospace de la famille (la joie des familles nombreuses) parfois, elle regrette de ne pas avoir une plus jolie voiture que ça même si dans le fond elle l’aime bien cette bonne vielle Jeep et qu’elle ne risque pas de lâcher une larme si jamais elle lui fait une rayure, la voiture en a tellement que personne ne le remarquerait. Plus prudente sur la route que lors de ses parties de chasse, Sidjey finit quand même par arriver devant la traditionnelle maison des Carter, maintenant Carter-Walker. Garant son véhicule, elle récupère son sac de cours sur le siège passager. La lumière dans le domicile lui indique qu’elle n’est pas la première à rentrer, ouvrant la porte, Arès se jette déjà sur elle alors qu’elle hurle. « Je suis rentrée ! » Si son père ou Logan étaient-là, ils l’auraient déjà entendu arriver. Elle caresse sa boule de poil préféré avant de retirer ses chaussures d’un geste plein de nonchalance qu’elle laisse trainer devant la porte. Bon sans doute que le prochain à rentrer râlera en écrasant sa paire de basket mais c’est justement ce qui la fait sourire. Finalement elle monte les escaliers quatre à quatre pour débarquer dans la chambre de sa sœur sans prendre la peine de toquer, c’est sa jumelle, elle n’a rien à lui cacher. Las, Sid se laisse tomber sur le lit de sa sœur suivi par Arès qui lui grimpe dessus. « Elle est où maman ? » Pas la peine de demander pour son père ni pour Logan, elle n’a aucun doute quant aux faits qu’ils sont encore dans une salle de sport à s’entrainer. « Si on est toute seule pour manger je te laisse t’en occuper. » Car en plus du sale caractère de sa mère Sid avait aussi eu un talent inexistant pour la cuisine.




© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ≈ carter's twins; she's the best part of me   Jeu 3 Mar - 19:28

she's the best part of me

sidjey
&
gabriella
Couchée lamentablement sur le dos, elle ronfle comme un ours enrhumé... C'est simple, on n'entend qu'elle et, j'ai beau lui donner des petits coups de pieds sur le flanc, Ghost se moque éperdument de me déranger en plein dans mes révisions. Pour tout dire, je ne révise pas vraiment. " Tu te fais vieille ma pauvre, tu ne t'entends même plus ronfler... " Lui donnant un nouveau petit coup, je continue à réécrire tous mes cours du mois au propre pour essayer d'y voir plus clair. Tout autour de moi, j'ai dispatché des fiches de différentes couleurs, pour me repérer plus facilement mais, j'avoue ne pas concentrée. Pas concentrée du tout même ! Si je trouve mes cours ennuyants, cela le devient encore plus lorsqu'on doit écrire des choses que l'on connaît déjà. La faute à ma mémoire superbionique. Dés que j'entends quelque chose, j'ai tendance à l'enregistrer dans un coin de ma tête et, dés que j'ai besoin de cette même information, je n'ai plus qu'à ouvrir le compartiment adéquat de mon cerveau et cela me revient tout de suite à l'esprit. Pratique me direz vous... mais pas tant que cela. Je suis devenue l'agenda humain de tous mes compagnons de fac et, croyez-le ou non, j'en ai pas mal. Faut croire que notre nom de famille les attire comme des mouches mais -pas de panique- dans cette petite multitude de gens, je sais reconnaître ceux bien valent la peine ou non. Enfin bref, telle n'est pas la question... Se léchant les babines, Ghost ouvre un œil, tourne sa tête à l'envers vers moi et semble me sourire. Ses babines ainsi retroussées. Comment voulez-vous ne pas craquer ? " T'as l'air très féroce comme ça, tiens... Un vrai petit monstre ! " Je descends de mon lit et viens la câliner, me couchant sur elle comme une loque, je lui bloque gentiment le museau d'une main et la chatouille le bidon de l'autre. Ghost fait semblant de se débattre un instant, grogne même un peu mais, au final, elle se relève pour me lécher le visage, toute contente que je lui accorde enfin un peu d'attention. C'est à ce moment précis que Sid fait interruption dans la maison. " Je suis entrée. "  

" Ché qui cha ? Ché qui ? C'est tata Sid ? " Empoignant les babines de Ghost, je lui bisoute le nez. Ma sœur ne tarde pas à nous rejoindre, suivie de près par son propre chien. " Hey ! Faites gaffe ! " dis-je en les voyant massacrer mon autel de révisions. Les fiches éparpillées sur mon lit sans alors sans dessus dessous mais, au fond, je m'en fiche peu (beaucoup). Je ne comptais pas poursuivre de toutes manières et, encore moins maintenant que Sid est à la maison. Oui oui oui... On a beau passer le plus clair de notre vie ensemble, je suis toujours contente de retrouver ma sœur puis, même si nous suivons les mêmes cours, j'avoue que je me permets d'en rater quelques uns... ce qui était le cas aujourd'hui.  " Elle est où maman ? " " J'hausse légèrement les épaules. " Elle n'était pas là quand je suis rentrée. Peut-être qu'elle est partie voir tonton, ou rejoindre papa. Je sais pas trop... " Je me relève tant bien que mal et essaye de regrouper mes fiches par couleurs. Ghost en profite pour sauter sur mon lit aussi mais, redescends aussitôt, suivi de Arès. " Si on est toute seule pour manger je te laisse t’en occuper. " Un sourire m'échappe. " Oui, c'est mieux. Pas envie de manger des pâtes carbo... nisées. " Oui... c'est tellement nul que j'en ris de bon cœur. Le fait est que ma sœur, en plus du caractère et de la passion pour la chasse, a hérité des dons pour la cuisine de maman ; autant dire qu'ils sont inexistants. Le four en a déjà fait les frais plusieurs fois d'ailleurs mais, à contrario, je me débrouille plutôt pas mal. Sans vouloir me vanter, je serais capable de vous sortir un menu équilibré en pleine foret si le besoin y était. Pratique. Parce que s jamais on se fait attaquer par des êtres surnaturelles et malveillants, on ne mourra pas de faim, c'est déjà ça...

camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ≈ carter's twins; she's the best part of me   Ven 4 Mar - 23:42



She's the best part of me



« Hey ! Faites gaffe ! » Drôle de bonjour, mais entre jumelles, elles avaient rapidement retiré les banalités de la vie quotidienne. Sidjey retire les fiches qu’elle avait eu le malheur d’écraser, jetant un œil curieux, elle reconnait les matières qu’elle suit, même si Gaby a trouvé plus judicieux de louper les cours d’anatomie ce soir. Disons qu’elle se complète, Sidjey n’aime pas faire des fiches et utilise celle de sa sœur et en contrepartie elle lui fournit les cours qu’elle a eu le malheur d’éviter. Sid est loin d’être la plus studieuse, elle suit les cours car c’est un chemin logique que sa mère lui a répété que c’était important les études même si cette dernière n’a jamais caché à ses enfants qu’elle n’a pas eu un cursus commun mais les temps étaient différents pas de paix en vue et jamais elle n’avait envié la vie que sa mère avait eu. Donc elle allait en cours, elle tentait de suivre et utiliser le super cerveau de son double pour apprendre un peu mieux. « Ooh, ce n’est pas comme si tu en avais besoin hein ! » Sa sœur est une tête, une mémoire impressionnante dans un si petit corps, de toute évidence l’une était là pour combler les lacunes de l’autre, et en cela, Sid aime dire qu’elles sont parfaite.

Finalement, elle lance le sujet de leur mère, curieuse de savoir où cette dernière peut bien se trouver un soir de semaine et ce que sa sœur lui répond a du sens, sûrement avec leur oncle. Sidjey a retenu la leçon la plus importante qu’on pouvait apprendre lorsqu’on est Carter : la famille est la chose la plus importante, en cas de problème tu en auras toujours pour assurer tes arrières. Sidjey, c’est le genre d’adolescente un peu sauvage qui se montre affectueuse qu’avec sa famille. Très vite la question du repas du soir se pose et il est hors de question pour la blonde qu’elle passe derrière les fourneaux, d’ailleurs, elle était interdite de cuisine tout comme sa mère, après avoir tenté de mettre le feu à la maison. C’est son père le cuistot de la famille quoi que maintenant Gaby prend le relais, quand Sid dit que sa sœur fait ce qu’elle ne sait pas faire, elle ne ment pas. « Oui, c'est mieux. Pas envie de manger des pâtes carbo... nisées. » Son rire accompagne celui de son double, une petite moquerie qu’elle avait l’habitude d’entendre, sans doute qu’elle n’aurait pas ris de la sorte si c’était n’importe qui d’autre mais devant son incapacité à cuisiner elle ne peut que sourire. « Si m’man avait prévu de nous laisser à la maison pour manger il doit y avoir un billet laissé sur le frigo. » Ou comment inciter ses enfants à manger de la mal bouffe, et ce n’est certainement pas Sid qui allait s’en plaindre, elle aime la nourriture grasse, la friture, le trop plein de fromage fondu collé autour du lard, elle aime la junk food peut-être trop au goût de certains et elle ne doute pas que si elle ne suivait pas un entrainement strict qui comporte ses séries de pompes et d’abdos le tout accompagné par des exercices de cardio, elle aurait fini obèse. Avoir un père coach sportif et spécialiste en self défense ça peut avoir du bon. Se relavant du lit alors que sa boule de poil et celle de Gaby se mettent à jouer dans ses pattes. « Eh oh doucement vous allez me faire tomber. » Malgré l’âge avancé de leurs Huskys ils restent des animaux actifs et plein de vie, énergie qu’il faut dépenser sous peine de se retrouver avec une maison sans dessus de dessous. « Je dis on se commande à manger, on se colle devant un film ou je sais pas n’importe quoi et… » et rien, pour une fois la journée à épuiser Sid, sans doute que si elle n’avait pas fini aussi tard les cours elle aurait été enclin à trainer sa sœur dans la garage pour s’exercer au combat, un petit training, mais non, elle préfère de loin enfiler son pyjama en pilou pilou et ne rien faire. Quoi que les soirées ne sont jamais de tout repos chez les Carter-Walker.





© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ≈ carter's twins; she's the best part of me   Sam 26 Mar - 12:03

she's the best part of me

sidjey
&
gabriella
" Si m’man avait prévu de nous laisser à la maison pour manger il doit y avoir un billet laissé sur le frigo. " Oh bah oui ! J'avoue que j'étais tellement absorbée par mes révisions que je n'y ai même pas pensé. J'approuve d'un signe de tête et prend une gorgée de mon gobelet citron vert glaçons posé sur mon bureau ; oui, ça m'aide étrangement drôlement à me concentrer ce truc là... Et Sid' a raison. En rentrant, la première chose que j'ai faite a pourtant été d'ouvrir le frigo pour guetter ce que j'allais pouvoir grignoter. J'avais fini par le refermer, piquer un citron dans la corbeille à fruits et le couper pour en faire une citronnade à ma façon. Simple et efficace. Faut pas croire mais, c'est super bon ! ...si on aime les boissons un peu "piquantes" sur les bords. Piquantes, stimulantes ? bref, vous m'aurez comprise, quoi...
Quoi qu'il en soit, faut croire que mon ventre a eu le dessus sur ma logique. Encore une fois. Oui, oui... Maman n'est pas à la maison ? Roh... elle n'est surement pas loin et va bientôt revenir. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'elle décidait d'aller rejoindre papa ou faire quelques courses au dernier moment. Et vu ses fameux talents de cuisinière, ce n'est plus un scoop lorsqu'il manque un ingrédient phare à une recette. En général, cela se fini par un coup de fil à la pizzaria la plus proche ou le fast food le mieux noté par la majorité de la famille. Non pas que cela me déplaise, soyons honnêtes... J'ai beau faire attention à ce que je mange, courir tous les matins ou presque, suivre les exercices à la lettre et écouter les besoins de mon corps la plupart du temps, il y a bien une chose sur laquelle je suis d'accord avec ma sœur : plus c'est gras, plus c'est bon !

Comme si ma sœur avait lu dans mes pensées, elle me dit " je dis on se commande à manger, on se colle devant un film ou je sais pas n’importe quoi et… " " ...et finir comme deux grosses larves, un pot de glace entre les mains ? Je dis oui ! " Courant vers la sortie de ma chambre, je me prends les pieds dans Ghost qui essayait de me devancer. " Hey ! " Et là... c'est le drame. Je vois le sol se rapprocher tellement vite de ma figure que je n'ai pas le temps de mettre mes mains pour me protéger. Un pétage de nez, un ! Quoi que. Visiblement, tout va bien. Je me retourne vers Sid', morte de rire, évidement... " Dis moi que tu n'as pas filmé ça... " Bon ok, c'est un rire plutôt nerveux mais, je sais que de là où elle est, ma sœur n'en a pas raté une miette et est très certainement morte de rire, elle aussi. Qui ne rirait pas devant une gamelle pareille ? C'est humain, de rire du malheur des autres, surtout lorsque ce malheur est minime et sans conséquences graves. Mes coudes me font légèrement mal, ceci dit. Ils ont amorti la chute mais, mon gobelet, lui, s'est fait une joie d'en mettre partout dans le couloir. " Je te laisse appeler pendant que je nettoie ? " Mais lorsque mes yeux se posent à nouveau sur la flaque, il n'en reste plus grand chose. Deux grands et vieux huskys nous regardent d'un air innocent, se léchant les babines d'un drôle d'air. " C'est amer, hein ? Cela vous apprendra à gouter à tout ce qu'il traine ! " Le gobelet s'étant ouvert, Arès attrape un des derniers glaçons encore en "vie" et croque dedans à pleines dents. Ghost, elle, fini de lécher ce qu'il reste au sol pendant que je pars chercher de quoi nettoyer le massacre.

camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ≈ carter's twins; she's the best part of me   Sam 14 Mai - 14:16



She's the best part of me


« ...et finir comme deux grosses larves, un pot de glace entre les mains ? Je dis oui ! » Sidjey savait que son idée plairait, en même temps elle n’avait pas pris un énorme risque en s’avançant de la sorte ; les soirées pizzas sont les meilleures qu’on puisse faire et finir devant un film dans le canapé est un sentiment incomparable après une journée de cours. Sid aurait très bien pu trouver un plaisir maladif à sortir, prendre un traque une créature mais ce n’est certainement pas avec Gaby qu’elle faisait ce genre de chose. La chasse c’est leur plus grosse différence, elles ne voient pas les choses de la même façon à ce sujet, Sid aimait un peu trop ça, ce besoin d’adrénaline, la peur, se mettre en danger et ce sentiment indescriptible qu’est de sauver une personne. En chassant, elle se sent comme une justicière, le masque et la cape en moins. Gaby, elle n’aime pas réellement ça, enfin Sid le présume car elles évitent de parler de ce sujet. Ce soir voilà, elles resteraient à la maison, et elles prendraient soin d’éviter ce sujet de discussion pour éviter d’être en désaccord.

Quittant la chambre, elle laisse sa sœur passer devant, Ghost en décide autrement, passe entre les jambes de Gabriella qui vacille, sa boisson tonic à la main avant de s’échouer lamentablement sur le sol. Sidjey explose de rire, s’appuyant contre sa propre porte de chambre pour tenter de se calmer mais rien y fait, la scène, les chiens et le visage de Gaby forment un combo hilarant pour la jeune Carter. « Dis-moi que tu n'as pas filmé ça… » Malheureusement non, sinon elle se serait fait une joie de l’envoyer à Logan et Chris, elle regrette de ne pas y avoir pensé, ou que tout se soit déroulé trop vite pour qu’elle n’ait le temps de réagir. Impossible pour Sidjey de se calmer, elle en a les larmes aux yeux et ses abdos commencent déjà à tirer. « No-no-non… j’au j’aurais dû. » Puis, au bout de quelques secondes encore de fou rire, elle parvient à retrouver ses esprits, les joues rouges, elle essuie d’un revers de manche les larmes qui lui ont échappé alors que sa respiration reste encore un peu difficile. Sid ne culpabilise même pas de ne pas lui être venue en aide, ni de s’être inquiétée, on peut la prendre pour une sœur ingrate mais d’une certaine manière, elle savait qu’elle pouvait en rire, elle l’aurait sentie sir Gaby s’était réellement fait mal. « Je te laisse appeler pendant que je nettoie ? » Un signe de tête entendu, Sid enjambe agilement la flaque et les deux chiens en train de se délecter de la boisson pour descendre d’un étage. En bas, elle entend sa sœur parler mais se doute qu’elle s’adresse au chien.

Dans la cuisine, elle retire le billet et le prospectus de leur livreur de pizza préféré et elle s’installe sur le comptoir de la cuisine pour composer le numéro. Sans demander à sa jumelle ce qu’elle désire, puisqu’elle sait déjà ce qu’elle veut, elle commande trois pizzas, une chacune plus une dernière en prévision du retour potentiel de Logan à la maison. Au pire, ça ne sera pas perdu, elle la mangera demain midi. « Gab ! J’ai commandé, il arrive dans dix voir quinze minutes ! Je te laisse le choix du film ! » Elle aurait pu monter l’escalier une seconde fois au lieu d’hurler dans la maison, mais non, elle préfère se jeter dans le canapé en attendant que sa sœur débarque à son tour. Elle envoie un SMS à son cousin pour lui raconter la gamelle monumentale de Gabriella quelques minutes auparavant simplement car elle ne peut pas garder pour elle une anecdote aussi croustillante que celle-ci. Sa grosse boule de poil d’Arès précède sa sœur et vient l’écraser. « Eh, t’es plus un bébé toi ! » Parfois, son chien oublie qu’il n’a plus un an. « M’man avait bien laissé de l’argent sur le frigo et j’ai commandé comme d’hab’, toujours rester sur les valeurs sûres ! » Pizzas, glace et chinois sont ses valeurs sûres, elle aime bien quand son père cuisine, mais elle préfère quand même les pizzas.


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ≈ carter's twins; she's the best part of me   

Revenir en haut Aller en bas
 
≈ carter's twins; she's the best part of me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Carter (-18 ans)
» A true humanitarian,Jimmy Carter.
» Mackenzie Foy ~ Vìktoria Andreff-Carter
» Sting Carter - relationship.
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-