AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez
 

 hey brother

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

sorciers
Freya Mikaelson

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

hey brother Empty
MessageSujet: hey brother   hey brother EmptyMar 1 Mar - 23:58

Les images défilent sous mes yeux comme de vielles diapositives alors que le taxi roule à travers Mystic Falls. Vingt années se sont écoulées et pourtant je n'ai eu aucun mal à reprendre mes repères dans un corps qui a subit un long sommeil. Mon corps m'avait manqué : ma taille fine ainsi que mes jambes hautes, mes cheveux blonds qui n'ont pas poussé et demeurent au dessus de mes épaules dans un carré à la fois négligé et coiffé, mes yeux d'un vert profond et mon nez légèrement relevé. Il faut dire que sauter de corps en corps fut une expérience... pour le moins bouleversante. Il y a les émotions humaines qui font que l'on doit s'habituer à voler des vies et les contraintes du corps, ce n'est pas toujours chose aisée de s'habituer à une enveloppe qui n'est pas la votre. Je suis aujourd'hui de retour dans le corps avec lequel ma famille m'a découverte, fatiguée de devoir passer mon temps à usurper des identités pour me retrouver face à des murs. J'ai finalement décidée de faire un break, et durant ce break je me suis dis que passer un peu de temps auprès de mes frères et ma sœur, ainsi que Hope, ne nous ferait pas de mal à tous. Bien entendu, je n'ai dis à personne que je suis de retour à Mystic Falls, encore moins dans mon corps d'origine. J'ai toujours aimé l'effet de surprise mais d'un côté j'ai peur de découvrir l'état dans lequel se trouve le manoir des Mikaelson à Mystic Falls. Lorsque le taxi s'arrête, je sors de ma rêverie pour observer le grand manoir blanc appartenant aux miens. Je descends de la voiture jaune après avoir payé le chauffeur et sors mes deux valises du coffres qui contiennent quelques effets personnels exposées dans un hangar au fur et à mesure de mes expéditions de corps en corps. J'avance à pas lents dans la grande allée bordée d'arbre avant de faire ouvrir le grand portail en fer forgé d'un simple battement de cil. Lorsque je pénètre dans le grand hall je laisse tomber mes valises au sol, respirant l'odeur de renfermé et appréciant un certain calme inhabituel. À croire que Niklaus n'est pas à la maison ou que sa victime du moment est déjà morte. J'avance très doucement, laissant mes talons claquer au sol avant de me diriger jusqu'au salon où un feu brûle dans l'âtre de la cheminée. Je m'avance jusqu'à un long meuble en bois sombre sur lequel repose une carafe en cristal pleine de bourbon. Je me sers un verre avant de me glisser dans le sofa dans un soupir de fatigue. Le vol entre Paris et Denver fut assez long. Je regarde un peu partout, étonnée que personne ne ce soit encore montré. Je fronce les sourcils avant de boire une gorgée et repose le verre sur la table basse en face de moi avant de me relever et monter à toute hâte les escaliers qui mènent au premier étage « Est-ce que tout le monde est mort durant mon absence sans que je ne le sache ? » je continue de marcher en soupirant. Pour un retour vers sa famille, l'accueil est loin d'être des plus chaleureux et de ce à quoi je m'attendais. Mon regard croise celui des portraits de Nik, Elijah et Rebekah, ceux qui étaient accrochés sur un mur en bas d'un escalier dans la villa en Nouvelle-Orléans. Je préférais cent fois mieux notre demeure en Louisiane, mais il faut croire que les sorcières de Crescent City sont toutes de vieilles folles sectaires appartenant à des covens moyenâgeux.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyMar 8 Mar - 18:26

Allongé sur mon lit, je me massais le crâne espérant réussi à faire passer ce mal de tête persistant. Dans ma main libre, je tenais un verre de sang. Voilà bientôt une heure que je n’avais pas bougé. Cette journée au palais de justice avait été particulièrement épuisante. J’aurais cru que la paix et l’instauration de ce genre de tribunal aurait permis de nous faciliter à tous la vie mais ce n’était clairement pas le cas pour ne pas dire le contraire. J’avais pris la décision de m’impliquer dans l’instauration et le maintien de la paix, j’avais décidé de m’annoncer comme porte parole, et finalement devenir juge dans l’espoir de me rendre utile à la population et surtout au règlement de réels conflits et je me retrouvais finalement à régler des conflits stupides à la limite du ridicule. Je n’avais pas signé pour cela. Cependant, maintenant que j’étais engagé, je refusais de reculer. Car si la majorité des cas concernent des troubles du voisinage pathétique, il arrive parfois que nous soyons face à de réel cas qui demande une réelle médiation. Je me réconfortais avec ce genre de situation bien entendu, mais voilà, ce n’était pas le cas aujourd’hui.

J’ignorais les bruits de talons que j’entendais dans le salon. Je pensais qu’il s’agit d’Hayley et je n’avais absolument pas envie de parler à quelqu’un et pas spécialement à Hayley. Bien que j’avais réussi à faire taire mes sentiments et mon désir pour la jeune femme, j’avoue que j’essaye de ne pas la côtoyer seule. Avais-je peur de ce qu’il pouvait se passer ou au contraire de ce qu’il ne pourrait pas se passer ? Sans doute, mais je ne voulais pas tenter le diable. Finalement, j’entendis une voix féminine que je reconnu immédiatement. Fronçant les sourcils, je me redressais. Je ne m’attendais pas à revoir Freya sous sa forme originelle. Ce n’était pas pour mon déplaire puisque je préférais l’authenticité, mais je me demandais ce que cela pouvait cacher.

Descendant avec mon verre, je laissais ma cravate négligemment posé sur mon lit. Je l’avais retiré en desserrant ma chemise noire pour pouvoir enfin respirer à nouveau. Je parcourais le couloir qui avait vu naitre ma relation avec Elena, je descendais les escaliers qui avaient subit ma colère frustratrice de ma relation avec elle pour finalement rejoindre Freya qui semblait avoir déjà pris ses aises. J’eu un sourire à la fois fier et heureux en la voyant. « Freya. » Je m’approchais de la belle blonde pour l’enlacer. « Je ne m’attendais pas à te voir de retour avec ce corps. Comment tu te portes ? » lui demandais-je légèrement inquiet. Malgré moi, je m’inquiétais toujours un peu surtout que je savais qu’un changement de corps n’était jamais réellement anodin pour ne pas dire clairement non.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
Freya Mikaelson

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyMer 9 Mar - 22:38

C'est au premier étage du manoir Mikaelson que je finis par voir le visage de mon frère Elijah. Je lui offrir mon sourire le plus radieux à mesure que la distance qui nous sépare s'écourte. Durant ces vingt dernières années j'avais bien rendu visite à Elijah, Klaus et Rebekah mais jamais deux fois dans le même corps. Au départ je trouvais amusant le fait de se jouer d'eux mais à la force cette perspective de pratiquer le body jumping, comme je l'ai sournoisement nommé, a commencée à me dégoûter. Néanmoins je ne révélerai par pour le moment les véritables raisons de mon retour dans ce corps. Abandonné mes recherches sur l'immortalité et la conservation de la magie fut une étape assez compliquée de mon aventure, finalement j'ai accepté le fait que tel le feu et l'eau s'avère être comme vampirisme et sorcellerie : incompatibles. Autant retourner vers les miens et accepter les cinquante dernières années, ou cent avec un peu de chance, qui me restent à vivre. J'enlace mon frère en souriant, heureuse d'avoir retrouvé le plus calme et le plus sage de notre fratrie en premier lieu. Je souris à ce dernier lorsqu'il me demande comment je vais et hausse doucement les épaules « Je me sentais nostalgique de ce corps et je me suis dis que je pouvais venir passer quelques semaines avec les miens ! » En général, mes visites ne dépassaient pas les trois jours auparavant. Elijah est intelligent et malgré mon visage qui ne trahit aucunes émotions contraires il a clairement du sentir que je lui cache quelque chose. Aussi, il lui suffit d'écouter les battement de mon cœur pour assister en temps réel à ma crainte, je devrais définitivement achever ce sortilège qui camoufle les battements de cœur trop rapides en rythme régulier. Je tourne la tête, et regarde par dessus les épaules « Aucun hurlements de torture... Je suppose que Nik n'est pas présent. Où est notre sœur ? » je passe un bras sous celui de l'Originel, bien décidée à avoir une petite discussion à celui qui me ressemble tant. En marchant nous passons devant la chambre de Hope, celle que j'ai aménagé avec Hayley et Rebekah lorsque la fille de mon frère n'était encore qu'une enfant. Le temps passe tellement vite et je me rend compte qu'après avoir passé deux décennies à courir après une chimère je suis passée à côté de l'évolution de ma nièce. Nous descendons lentement les marches de l'escalier alors que je nous dirige jusqu'au salon « Je veux un résumé complet de ta situation mon frère. Comment se déroule les choses au tribunal, quel rôle cela fait d'être le porte parole des vampires... Je veux également connaître des choses sur ta vie privée ! » autrement dit s'il y a une nouvelle femme dans sa vie. Elijah n'a jamais eu la moindre chance en amour, je suppose que cela est une énième malédiction de notre famille. Je sais à quel point Elena Gilbert et Hayley ont comptés pour lui et je regrette de ne pas avoir été plus là dans ces moments. Mais s'il y a bien une chose dont je suis certaine c'est que nous sommes les seuls capable de faire cicatriser notre cœur, immortels comme mortels. Je m'installe sur le sofa du plus grand salon, celui dans lequel je me trouvais tout à l'heure et reprend mon verre entre mes doigts sans lâcher du regard celui qui aime tant les costards, comme pour l'inciter à prendre la parole sous mon regard malicieux.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyDim 20 Mar - 19:44

Etais-je en dépression ? je n’en savais trop rien. La seule certitude que j’avais était que je prenais du plaisir uniquement dans ma petite séance de cinéma hebdomadaire. J’y voyais la belle Jillian et je discutais avec elle. J’aimais mes discussions avec elle, je ne sentais aucune pression et j’avais simplement l’impression de pouvoir être moi-même et non pas l’originel, le vampire ou bien le frère. Cependant, j’étais heureux de voir ma sœur. J’avais l’impression d’apprendre encore plein de chose sur la belle. Il fallait dire que je n’avais pas eu l’occasion de la connaître autant que je connaissais mes autres frères et sœurs. Nous avions passé 20 ans à nous entrecroisés et pourtant j’en apprenais encore sur la belle. Elle était donc de retour dans son corps originel et s’était sans nulle doute son apparence que je préférais.

Je ne pouvais pas faire autrement que d’entendre son rythme cardiaque qui filait. Cela m’intriguait car cela signifiait que quelque chose se passait. Mais quoi donc ? C’était la bonne question. M’approchant de la belle blodne, j’observais ma sœur pour voir si d’autres éléments de sa gestuelle pourraient trahir une indication. De tout sens, j’allais faire en sorte de savoir ce qui se passait. Je n’étais pas le genre de personne à accepter que l’on me cache quelque chose, bien que je me montrais plus pragmatique que NiKlaus. « Il est en ville en effet. Et pour ce qui est de Rebekah, elle ressemble à un courant d’air. Vous vous ressemblez. » dis-je avec un petit sourire en coin. Je n’étais pas du genre à utiliser des surnoms. Pour être honnête, je n’en donnais à personne et la seule personne qui avait pu un jour m’en donner un fut Elena, mais cela faisait maintenant bien longtemps que je ne l’avais pas entendu et il était certain que je ne l’entendrais plus jamais.

J’attrapais la main de Freya alors qu’elle la passait autour de mon bras pour s’appuyer sur moi. Une fois notre petite balade terminée, nous retournions dans le salon alors que Freya souhaitait tout savoir sur ma vie notamment les amours. Intérieurement, je me faisais la réflexion qu’il s’agissait bien d’une femme. M’installant dans le canapé en face de celui de Freya, je restais silencieux tout en croisant les jambes. « Pourquoi tu ne me dirais pas plutôt la raison de ton stress ? » Elle avait appris à me connaître, elle devait savoir que je n’allais pas répondre aussi facilement à ses questions notamment concernant mon cœur. Même si elle était ma sœur, je restais toujours extrêmement pudique à ce niveau là.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
Freya Mikaelson

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyJeu 31 Mar - 11:13

Je souris doucement lorsqu'il souligne ma ressemblance avec Rebekah. Je dois avouer ne pas avoir été déçue par ma sœur, j'étais dans cette prison pour sorcière lorsque je l'ai rencontré et malgré le fait qu'elle ne me connaissait pas, elle n'a pas hésité à m'aider. Vulnérable dans un corps mortel qu'elle ne maîtrisait pas. Elle avait réussi avec brio mon test et j'étais fière de pouvoir clamer haut et fort qu'elle était ma sœur. J'ai du gagner la confiance d'Elijah et Klaus avec beaucoup plus de patience et de sang froid mais je ne regrette pas d'avoir trouvé ma place dans une famille que le monde a souvent pointé du doigt comme des monstres ou des démons. De retour dans le salon je prend place sur le sofa, jambes croisées en reprenant mon verre de bourbon. Je prend une gorgée, écoutant la réponse de mon frère assit en face de moi qui fait légèrement grincer des dents. Je repose le verre sur la table basse, émettant un rire nerveux en sachant pertinemment que je ne peux plus changer de sujet avec mon frère. À vrai dire il est difficile de changer de sujet avec un Mikaelson à moins qu'une attaque surprise d'un dangereux ennemi ne survienne. Et encore, cela ne fait que reporter la discussion à plus tard. Je frotte mes mains sur mes genoux, ne sachant pas trop par où commencer « Disons juste que j'ai finalement réalisé que je ne pourrais pas demeurer éternellement avec ma famille en conservant mes pouvoirs. » je pourrais être transformée en vampire tout de suite par Elijah, mais cela implique la perte de mes pouvoirs et je ne suis pas prête à lâcher ma magie maintenant. La sorcellerie est une arme précieuse et lorsque ma famille fait face à une menace je suis rassurée de savoir qu'ils peuvent avoir la magie avec eux grâce à moi. Aussi, cette même magie que j'ai longtemps repoussé fait maintenant partit de moi. Je méprisais mes pouvoirs à cause de ma mère qui m'a laissé partir sans même se battre et à cause de Dahlia qui m'a convoité pour l'immense source de pouvoirs que possède les premiers nés de chaque générations de Mikaelson. Au bout de plusieurs centaines d'années j'ai finis par embrasser mes pouvoirs comme un drogué adopte son addiction dans sa vie courante. Je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille « J'ai passé vingt longues années à courir après une illusion. Si je suis de retour dans ce corps c'est parce que j'ai décidé d'arrêter. » finis les sauts de corps en corps de meurtrières et d'âmes errantes. Je préfère maintenant m'arrêter pour profiter de ma famille. Après notre départ de la Nouvelle-Orléans, à cause de ces sorcières sectaires qui vénèrent leurs Aînées, j'ai révélé à mes frères et ma sœur mon plan visant à allier vampirisme et sorcellerie. J'ai cru pouvoir y arriver, réellement ! Après tout, ma mère a crée les vampires. Je suis une première née et j'ai la quantité de pouvoirs nécessaires pour créer des sortilèges mais il semblerait bien qu'Esther ce soit assurée que vampires ne concordent pas avec équilibre de la nature. Même morte, cette femme n'arrêtera jamais de m'arracher mes désirs. Je soupire longuement avant de reprendre sur mon visage un sourire qui se veut rassurant. Je balais l'air de la main pour montrer que je suis sur la piste pour passer au-de-là de ces futiles espérances.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyVen 15 Avr - 12:42

Freya, malgré les épreuves, avait toujours su rester forte. Elle s’était mise en quête de l’immortalité alliée à la force des sorcières. Mêler vampirisme et sorcellerie était une chose que je connaissais bien. Mélinda avait eut pour rêve de réaliser cela. Elle sacrifia toute sa vie dans sa quête folle, elle comme son frère. Elle en était morte. J’avais toujours été très inquiet par rapport à cela et à présent ma meilleure amie me manquait clairement. Je n’avais jamais voulu encourager Freya dans cette alliance. Je ne voulais pas qu’elle prenne de risque. Je ne voulais tout simplement pas la perdre. Je voulais qu’elle devienne une vampire, mais je respectais son choix et sa décision. Il y avait une chose que je n’avais jamais dit à ma sœur. Je possédais les travaux de Mélinda. Toutes ses années de recherche, tout ses écrits, toutes ses tentatives. Je savais que c’était une chose précieux, un grand pas dans l’hybridation Sorcier/vampire. Mais je l’avais caché à Freya. Jusqu’à présent, je n’avais jamais voulu lui révéler l’existence de cet épais grimoire. Je ne voulais tout simplement pas perdre ma sœur. Je n’aimais pas quelle saute de corps en corps, mais je préférais encore cela à la perdre par une tentative folle. Je savais que Freya était intelligente et puissante, tout comme Mélinda.

Pensivement, j’écoutais Freya m’avouer abandonner. Je pourrais très bien garder cet histoire de grimoire pour moi mais quelque chose me disait de ne pas le faire. « Attend moi ici. » dis-je pensivement sans regarder ma sœur. D’un pas rapidement sans pour autant user de ma vitesse vampire, je pris la direction de ma chambre. Ouvrant l’armoire qui se trouvait au fond, je me baissais pour sortir un vieux coffre cadenassé. D’un geste sec, je tirais dessus pour finalement l’ouvrir. Un grimoire se trouvait simplement à l’intérieur avec une tonne de vieux papier, des lettres, souvenir de mon amitié avec Melinda et Leroy. Je sortis le grimoire intact malgré les années. Refermant finalement le tout, je retournais dans le salon auprès de ma sœur. Je savais qu’elle serait en colère, qu’elle prendrait cela comme de la trahison. Et je ne pouvais pas lui en vouloir, mais je connaissais mes bonnes intentions. « Tu ne connais sans doute pas Mélinda. » Elle avait dû en entendre parler mais elle était déjà morte que Freya entra dans ma vie. « Elle avait pour dessein de créer une race hybride sorcier/vampire. Elle a réussi à ralentir son vieillissement. » Je fis une pause en tendant l’ouvrage à ma sœur. « Elle a consigné toute ses recherches dans ce grimoire. »

J’affrontais le regard de ma sœur et bien que je lui tendais l’ouvrage, je ne lui donnais pas pour autant, gardant fermement une prise dessus. « Elle est morte à cause de cette quête. Je ne te l’ai pas donné car je ne veux pas te voir suivre le même chemin, prendre des risques fous. » Je lâchais finalement le livre. « Elle m’avait fait promettre de ne jamais empêcher ses tentatives. Elle m’a interdit de lui faire perdre ses pouvoirs. » Je posais mon regard sur le livre puis sur Freya. « Je ne tiendrais pas ce genre de promesse avec toi. Si tu fais une tentative et que tu es au bord de la mort, je te transformerais, que tu perdes tes pouvoirs ou non. » Je me montrais des plus sérieux et c’était dans ce genre de moment que l’on pouvait distinguer ma ressemblance avec mon frère.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
Freya Mikaelson

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyVen 15 Avr - 19:52

Mon frère semblait soucieux. Je pouvais reconnaître cette expression qui lui est propre : le regard trouble, comme si son esprit semblait bien loin du moment présent. Ce vampire arborait le costard comme une armure autour de ses émotions, rares sont les moments où l'originel dévoile aux yeux de tous ce qu'il ressent par un sourire, un froncement de sourcils, un rictus ou quoi que ce soit d'autre permettant de définir son humeur. Pourtant, alors que je suis installée dans le sofa je peux clairement le voir déstabilisé par mes mots. Je n'ai pas besoin d'entendre le battement de son cœur pour comprendre qu'il me cache quelque chose, mais avant que je puisse le questionner le voilà déjà partit en me demandant d'attendre. Je reste donc assise, curieuse de savoir ce qu'il peut bien me rapporter de je ne sais où. Lorsqu'il revient je suis surprise de voir entre ses longs doigts un grimoire autre que celui de notre mère. Je fronce les sourcils et me relève, faisant face au vampire et au livre de sorts. Il finit par évoquer le nom de Mélinda, j'avais déjà entendu ce nom sans m'attarder sur la personne, je savais juste qu'il s'agissait d'une amie proche et fidèle de mon frère, mais aussi une redoutable sorcière. En revanche, j'ignorais qu'elle et moi partagions la même quête. Je dévore le grimoire des yeux, grinçant légèrement des dents mais laisse finir le brun dans ses explications « L'une de tes amis les plus proches cherchait la même chose que moi, et tu n'as jamais eu l'idée de m'en tenir informée ? » Mais les dernières paroles de mon frère m'arrachent un soupir de culpabilité, je n'aurais pas du lui parler aussi sèchement sans connaître la totalité de l'histoire, mais peut-être que si j'avais eu ce grimoire, je n'aurais pas perdue vingt longues années loin de ma famille. D'un autre côté j'ai appris certaines choses en voyageant aux quatre coins du monde, si l'on compte ma force ainsi que les connaissances de Mélinda je peux peut-être découvrir de nouvelles choses « Je suis désolée pour Mélinda, elle devait être quelqu'un de remarquable. » d'extrêmement remarquable. Mon frère accorde à peu de personnes sa confiance et en entendant la peine qu'il éprouve en parlant de sa défunte amie, nul doute que la sorcière en question devait être une grande personne. J'effleure la couverture du grimoire du bout des doigts « Ne t'en fais pas mon frère, même moi si je réalise que je suis sur une pente glissante je ne prendrais pas le risque de ne plus revoir ceux que j'aime. » J'attrape finalement le grimoire entre mes doigts, il est épais et ancien, je n'ose même pas imaginer les sortilèges que renferme ce livre. Pourtant je le repose et observe Elijah dans un sourire triste, avant de m'avancer vers lui et d'attraper ses mains en rigolant « Même si très peu de gens s'en doutent, je suis ta grande sœur Elijah et pourtant c'est toi qui agis comme le grand frère protecteur que tu a été pendant plus de mille ans. » je jette un coup d’oreille au grimoire en me raclant la gorge « Je peux sentir la magie noire qui émane de ce grimoire... » je relève la tête vers Elijah « Je vais commencer par exploiter toutes les voies possibles avec ma magie blanche avant de me lancer sur la voie des ténèbres et tu n'as pas de soucis à te faire tant que ma magie réside dans les esprits mon frère. » Pendant très longtemps j'ai rêvé de la famille que j'aurais pu avoir. Je n'ai connu que Finn, et Elijah lorsqu'il était dans le ventre d'Esther. Pourtant je n'ai jamais cessé de rêver de mes autres frères et de mon incroyable sœur. Lorsque je me suis échappée des griffes de Dahlia j'ai découvert la sombre réputation des Mikaelson et pourtant j'ai toujours voulue faire partie de cette famille au parfum de sang, de rancœur et de luxe. Peu importe les atrocités commises par ma fratrie je pense en premier lieu aux motivations qui les ont poussés à verser autant de sang et qui forgé un nom qui inspire la terreur. C'est la même chose en ce moment même, j'essaierai de ne blesser personne dans ma quête du pouvoir mais un sortilège d'une telle envergure nécessitera forcément du sang versé. L'idée de me retrouver sans pouvoirs m'enchante guère mais si je devais choisir, je préfère devenir une créature de la nuit sans pouvoirs plutôt que de mourir sans avoir rattraper le temps perdu avec ma fratrie.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

originels
Elijah U. Mikaelson

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother EmptyJeu 28 Avr - 21:50

Je savais que Freya allait m’en vouloir pour lui avoir cacher des recherches aussi importantes mais j’étais réellement prêt à assumer. Car je n’avais fait cela que pour la protéger et je n’en démordrais pas. Freya était une puissante sorcière, intelligente, tout comme avait pu l’être Mélinda et pourtant elle en avait payé de sa vie. Je ne voulais surtout pas que la même chose arrive à ma grande sœur car aussi surprenant que cela puisse être, elle était ma grande sœur. Cette notion me semblait toujours étrange moi qui avait toujours été l’ainé de la famille depuis très longtemps maintenant. Cela ne m’empêchait pas de vouloir la surprotéger. « Ce n’est pas une question d’idée Freya, mais de volonté. » On pouvait croire que j’étais entrain de m’enfoncer, mais je m’en fichais. C’était bien volontairement que j’avais fait le choix de ne pas lui donner.

« Elle l’était. » dis-je pensivement à la remarque de ma sœur. Mélinda était une femme exceptionnelle et pendant des années, elle avait été tout simplement ma meilleure amie. Aujourd’hui, elle me manquait beaucoup. Pour être honnête, elle avait été ma véritable confidente et pendant quelques temps, nous avions même été des amants. Mais aujourd’hui, cela faisait très longtemps qu’elle n’était plus en vie. Tout bascula à la mort de son frère, mon meilleur ami pour ainsi dire. Mort aussi naturellement qu’une crise cardiaque peut l’être. Cela pouvait apparaître idiot, mais ce puissant sorcier était mort d’une façon foncièrement ordinaire. Elle voulut me mettre en garde comme quoi elle ne ferait pas les mêmes erreurs ce qui me fit avoir un mouvement négatif de la tête. « On ne se rend jamais compte quand on est sur une pente glissante, crois moi. » Je m’y connaissais par expérience. Il fallait toujours être extérieur à la situation pour voir lorsque l’on était sur la pente glissante.

Elle exprima le désir de rester dans la magie blanche. Cela me rassura de savoir que ma sœur restait encore raisonnable mais je savais que cela aura forcément une fin. Je savais parfaitement que la magie noire finissait toujours par séduire. Je ne connaissais pas un seul sorcier ayant réussi à résister à la magie noire même si c’était une chose très temporaire. « Fait attention s’il te plait. Tiens moi au courant. On fini toujours par s’embarquer plus loin qu’on ne le pense. C’est une chose qui bouffe réellement. » Si seulement elle acceptait de se séparer de ses pouvoirs, toute la solution aurait déjà été trouvé. Malheureusement, ce n’était pas le cas et il fallait faire avec. J’espère en vint qu’elle finisse un jour par changer d’avis.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


hey brother Empty
MessageSujet: Re: hey brother   hey brother Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
hey brother
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Big brother is watching you
» (m) JULIAN MORRIS ∞ Hey brother, do you still believe in love I wonder ?
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Where is Lovinsky Pierre-Antoine?
» (M) Avatar libre - I need a brother !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 3.0 :: SAISON UNE :: RPS-