AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (freya) family defines you even if it does demand sacrifice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: (freya) family defines you even if it does demand sacrifice   Mar 1 Mar - 0:42

Freya Mikaelson



NOM : elle porte fièrement le nom de mikaelson après avoir passé des siècles éloignée des siens .PRÉNOMS: freya. déesse nordique de l'amour, de la fertilité et de la sorcellerie. épouse d'odin.ÂGE : physiquement elle en paraît vingt-six ans, en vérité elle a un plus de mille ans. elle est l'aînée de sa fratrieMÉTIER / ÉTUDE : elle cherche un moyen pour conserver ses pouvoirs et devenir immortelle. aussi, elle tient un bar/restaurant en ville très réputé auprès des sorcières: le golden cat, où elle est barmaid.SITUATION FINANCIÈRE : normale avec certaines facilités non négligeables, elle ne se prive de rien en matière de plaisirs.SITUATION CIVILE : célibataire, elle a fait vœu de ne jamais aimer et même si dahlia est détruite, elle est trop habituée à sa solitude. son amour va à sa famille.ORIENTATION SEXUELLE : elle est hétérosexuelle et n'en a jamais douté, ses yeux se penchent sur les athlètes et les garçons aux physiques un peu trop superficiels.GROUPE : wicked people.CÉLÉBRITÉ : riley voelkel.





What about you ?
What about supernatural ?
Behind the screen




en tant qu'aînée des mikaelson, elle n'hésite pas à faire entendre sa parole et n'a pas la langue dans sa poche + comme niklaus, c'est quelqu'un de redoutable qui n'hésite pas à avoir du sang sur les mains quand il le faut + à l'image d'elijah, elle sait raisonner et réfléchit avant de prendre des décisions importantes + rebekah n'est pas sa sœur pour rien et elles partagent un certain sarcasme + ses priorité vont envers les siens et elle peut faire n'importe quoi pour protéger ses frères et sa sœur + puissante sorcière, elle adore parcourir le monde et collectionne les grimoires pour enrichir ses connaissances surnaturelles + c'est quelqu'un qui reste à la pointe de la mode + sportive, elle pratique la course à pied, le yoga, le fitness et le tennis + étrangement, elle considère hope comme une adulte et lui laisse de nombreuses libertés + elle adore s'amuser et faire la tournée des bars, ses cocktails favoris étant le bloody mary, le gin fizz et le sex on the beach + elle en a toujours voulu à sa mère qui n'a pas cherché à la récupérer, en revanche elle a toujours regretté son père mikael + elle n'a jamais connu son petit frère henrick + sa voix ayant un timbre légèrement rauque atteint rarement des sommets + le pendentif qu'elle possède depuis des millénaire l'aide à canaliser l'immense source de pouvoir qui lui a été imposée par dahlia + elle a un peu de mal à se faire à sa condition de mortelle et a tendance à foncer dans le tas malgré son caractère réfléchi + en général elle boucle ses cheveux et lorsqu'elle en a marre, elle porte le carré + s'il y a bien une chose qu'elle déteste, ce sont les traîtres + elle pratique essentiellement la magie blanche mais n'hésiterai pas à utiliser la magie noire si la situation le demande + elle cherche désespérément à redevenir immortelle pour rester parmi les siens: devenir un vampire ne l'enchante pas car elle désire tout de même conserver sa magie +  

Dire que je connais le surnaturel serait un euphémisme. Si je suis née, c'est parce que ma mère se vit lancée sur elle un sortilège de fertilité. Ma naissance se résume déjà par un acte surnaturel. Après quoi j'ai été enlevée par un monstre, arrachée à ma famille pour grandir dans la puissance et l'isolation. La particularité de notre famille, c'est que les premiers nés de chaque générations sont des êtres aux pouvoirs immenses. Dahlia l'avait bien comprit. Pendant longtemps j'ai détesté la magie car c'était la raison pour laquelle j'étais séquestrée par une sorcière diabolique. Éventuellement, j'ai espéré la mort. Mais comme si elle pouvait violer mes pensées, ma tante fit de moi une sorcière immortelle pour qu'elle puisse puiser dans une source de pouvoirs immense et inépuisable. Au final j'ai finis par accepter ce que je suis dans le simple but d'aider ma famille, c'est finalement par l'acceptation de mes pouvoirs que j'ai réussit à m'échapper des griffes de cette démone. Aujourd'hui j'aime ma magie et je ne pourrais m'en détacher pour rien au monde. En parlant du monde, le Conseil est une bonne chose. Pendant trop longtemps les créatures ont mené une guerre dans l'ombre des mortels et peut-être que la révélation des races, et l'unification de ces dernières est un présage de paix pour l'avenir.


PRÉNOM/PSEUDO : aaron/oxymore.ÂGE: dix-huit ans.FRÉQUENCE DE CONNEXION: chaque jours.COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM : je suis un ancien.UN DERNIER MOT : le poulet c'est la vie. ∞ 

Code:
RILEY VOELKEL<pris>✜</pris> freya mikaelson





Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.


Dernière édition par Freya Mikaelson le Mar 1 Mar - 14:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

sorciers
avatar

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

MessageSujet: Re: (freya) family defines you even if it does demand sacrifice   Mar 1 Mar - 0:42

"i was five and she was the devil--



S'il y a quelque chose que je sais bien en matière de magie, c'est que la réussite d'un sort commence par la clarté d'esprit. Je me demande comment diable ma magie a pu se développer alors que la majeure partie de ma vie, j'ai vécue dans la tourmente et la peur.
Mon nom est Freya Mikaelson, première enfant de Mikael et Esther. J'ai vu le jour en Norvège, aux alentours du dixième siècle dans des contrées glaciales et ensoleillées, entourée de parents aimants. Mais malgré mon patronyme, je ne peux pas dire avoir eu le moindre lien avec ma célèbre fratrie. Malgré des jours heureux et une enfance sereine, une ombre planait au dessus de ma famille, ombre qui guettait le moindre de nos faits et gestes sans nous laisser le moindre répit. Et cette ombre, je la connais bien sous le nom de Dahlia, sœur aînée de ma tendre mère. Sans le savoir j'étais le prix à payer pour permettre à ma mère d'enfanter Elijah, Niklaus, Rebekah, Finn, Kol et Henrick. Ma mère, incapable de pouvoir produire la vie dans ses entrailles, demanda à sa sœur un sort de fertilité et le prix à payer pour ce puissant sortilège n'était autre que le premier enfant né de chaque générations de notre famille. Dahlia était le diable en personne : aussi forte qu'un roc et rusée qu'un serpent. En m'enlevant à ma famille, elle brisa le cœur de mes parents qui s'enfuirent avec mes frères et ma sœur sur un continent éloigné. J'en ai toujours voulu à ma mère de m'avoir laissé pour morte sans avoir fait demi-tour pour me récupérer. Mais ce qui allait arriver par la suite finit par dissiper la haine que j’éprouvais puisque c'est la souffrance qui prit le dessus sur mes émotions.
Ce que Dahlia prévoyait pour moi, c'était de lui ouvrir un nouveau chemin vers la puissance. Elle exécuta un puissant sortilège qui eu pour effet de décupler la force de ma magie, mais aussi de partager ma magie avec la sienne. Lorsque ma tante eu vent de la transformation de ma fratrie en créatures incapables d'enfanter, elle redoubla de pression sur moi pour au final faire de moi sa propriété. Elle m'obligea à lui offrir un nouveau né de ma propre cher pour qu'elle puisse avoir les premiers nés qu'elle continuait de réclamer jours après jours. À partir de là je me suis jurée de ne jamais donner à cette sorcière ce qu'elle désirait, j'ai rapidement compris que je ne pourrais jamais avoir accès au bonheur et dans ce cas, j'entraînerais Dahlia dans ma déchéance. Là était mon souhait.
Voyant le temps faire des ravages, elle puisa dans sa puissance pour lancer un sort qui allait nous lier et faire de nous des immortelles, sans avoir à user de la même magie noire utilisée par Esther. Malgré tous il y avait un prix à payer pour ce don exceptionnel : des années durant nous étions condamnées à dormir sans nous réveiller. Durant ces longues périodes de sommeil, avoisinant les cent ans, nos pouvoirs grandissaient tandis que nos corps demeuraient intactes. Ce n'est qu'au réveil de l'une des ces grandes périodes de sommeil que le vœu que j'avais formulé contre Dahlia fut rompu par quelque chose qui nous échappe à tous : l'amour. Son nom était Mathias. Il était grand et fort, beau aux cheveux ébène. Je me suis laissée prendre au jeu du rêve, pensant que les choses seraient aussi simples que dans les songes que je faisais durant les périodes d'hibernation... Et je suis tombée enceinte. Nous avons prévus de nous enfuir mais c'était sans compter sur Dahlia, fourbe et prête à tout pour demeurer au sommet de la puissance. Elle tua de sang-froid Mathias et se mit à convoiter mon bébé avec une lueur de folie dans le regard. Dans une ultime réflexion, j'en ai conclus que je ne pouvais laisser Dahlia faire avec mon enfant ce qu'elle me fit. Je finis par ingurgiter le plus puissant poison que possédait la sorcière dans l'espoir de mourir, mais le sort d'immortalité dépassait toutes les substances. Je finis par me réveiller saine et sauve, mais ce ne fut pas le cas de mon enfant encore trop faible.

Ce n'est qu'à la fin des années mille six-cent que j'ai réussi à m'échapper de l'emprise de ma tante, j'ai finis par lancer un sortilège assez puissant pour me cacher de ses yeux. J'avais finis par accepter les dons qui m'avaient été donnés et c'était la première fois que je décida de les mettre à profit pour échapper aux griffes d'un monstre. Même si j'étais libre je finis par être confronté à un nouveau problème : je n'avais pas le moindre but dans ma triste et éternelle vie. Alors, la lubie de retrouver mes frères et ma sœur venait de voir le jour. C'est au Noël qui précéda l’année 1920 que je me fis inviter par mon frère Kol, qui ignorait tout de mon identité. Le temps d'une soirée magique j'ai pu voir ma fratrie dans toute leur splendeur, majestueux et régnant sur la Nouvelle-Orléans. J'ignorais qu'au réveil de mon prochain sommeil, ma vie allait rentrée en fusion avec celles de ceux que je désirai retrouver. Lorsque je me suis réveillée, j'ai appris avec effroi que mon demi-frère Niklaus avait eu une fille, ce qui signifiait que bientôt Dahlia allait être attirée par l'énergie de Hope, première enfant née de la seconde génération de notre famille. J'ai finalement pris mon courage à deux mains pour me révéler à ma fratrie et après une lutte acharnée contre Dahlia je finis par obtenir la confiance de ma famille. Depuis ce jour j'ai retrouvé une certaine paix intérieure et une sérénité comme je n'aurais jamais pu l'imaginer. La chute de Dahlia signifiait bien plus que la survie de Hope: en détruisant la sorcière, le sortilège d'immortalité que nous partagions elle et moi fut rompu. J'ai alors compris que j'étais mortelle et qu'un jour j'allais mourir, laissant une nouvelle fois ma famille derrière moi.

Lorsque la Nouvelle-Orléans se transforma en une terre de désolation et de massacre, j'ai essayé de raisonner mon frère Niklaus, l'avertissant que s'il ne faisait rien pour faire cesser les carnages, les humains et sorcières de la ville allaient frapper et mener un coup d'état... Et cela ne manqua pas d'arriver. Ma famille fut expulsée de Crescent City alors que les sorcières du Quartier Français me proposèrent un titre de régente. Le seul acte que je fis fut d'incendier un monument en donnant un coup de poing au visage de celle qui me proposa la couronne. Pour rien au monde je ne pourrais abandonner les miens. Dix ans durant j'ai accompagné mes frères et ma sœur un peu partout sans jamais en laisser un de côté mais j'avais tout de même un plan en tête: je devais retrouver l'immortalité tout en conservant ma source de pouvoir si immense. Afin de préserver mon corps, j'ai laissé ce dernier dans un cercueil quelque part en Europe, faisant voyager mon esprit de corps en corps: des mendiantes, des cliniquement mortes de quelques secondes, des criminelles... Certes, ces personnes demeuraient des êtres à part entière avec une famille, des maris et des enfants peut-être... Mais qu'importe. Avec regret j'ai avancé ainsi pendant dix ans pour trouver une façon de redevenir une sorcière immortelle. Je demeurais malgré tout humaine et le remord finit par reprendre le dessus sur ma conscience: je me souviens de tous les noms de celles que j'ai possédé: Marie Bouchard, Odette Fairchild, Sarah Fisher, Hélène Duval, Rachel Swanson, Scarlett Mills, Rebecca Smith, Mamet Taraji, Sao Bak, Georgia Blake... Aujourd'hui j'ai décidé de reprendre mon corps d'origine car je ne pouvais supporter de m'approprier des vies sans trouver de solution durable. Je me suis réveillé dans cette grotte en Bretagne, respirant le sel et l'air marin avant de repartir pour Parie, Rome, Salem, la Nouvelle-Orléans, Rabat, Jérusalem, Mystic Falls... Partout où je pouvais trouver des traces de phénomènes occultes. Finalement, le dernier endroit où j'ai pointé mon doigt fut Mystic Falls, là où la brèche des deux monde se sépara et là où une maison abandonnée demeurait le repère de sorcières mortes. Je n'ai pas encore parlé à ma famille de ce fameux projet, je ne leur ai pas non plus avouer que j'ai repris ma place dans le corps qu'ils connaissent comme ma peau d'origine. J'ai appris à me débrouiller toute seule, d'où la raison que je n'ai pas encore sollicité l'aide de mon frère Elijah. Je veux pouvoir y arriver seule sans avoir à bouleverser la vie des miens, après tout ils méritent d'avoir une vie paisible après les épreuves qu'ils ont traversés.
Car au fond, quelque chose me dit que le pire est à venir.      




Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(freya) family defines you even if it does demand sacrifice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» Montage débile : Family Sim Bower
» Family is all. {Mael - Liora}
» •• MODERN FAMILY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: BIENVENUE SUR GHOST WORLD :: cartes d'identité :: TOUT EST EN ORDRE-