AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faraway Days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Faraway Days   Mar 23 Déc - 1:09



Faraway Days
ft. cassandra & wayne


La mort d'une sorcière est toujours un événement regrettable, mais non pas surprenant. Toujours au cours des âges, notre peuple a subit la déchéance et la désolation, que ce soit par un surplus de magie ou tout simplement massacré par les vampires ou même les chasseurs de l'Europe jusqu'aux Amérique. Ces derniers jours, des milliers de vampires ont périt suite au décès de Kol Mikaelson, l'un des Originaux. Mais du nombre de pertes qu'avait subit le monde, seulement une m'importait : Tara Johnson, une jeune sorcière que j'avais recueillie Tara lors d'une croisière à Los Angeles, elle était presque à la rue mais j'ai immédiatement aperçu en elle une qualité rare chez les sorcières de nos jours : la capacité à user du vaudou. Une forme de magie si rependu par le passé qu'elle était devenu une religion en Nouvelle-Orléans et j'en étais devenu la gardienne au dix-huitième siècle. J'avais appris à Tara l'utilisation de cette art et rapidement elle était devenu une experte en maléfices et poisons. Aujourd'hui, Tara était morte, massacré et jeté comme un lambeau de chair que l'on jette à un chien lors de la bataille des remparts. J'aurais du être là pour elle et Cassandra, les protéger. A la place j'établissais un champ de force autour du quartier général des Mikaelson pour empêcher toute intrusions. Depuis ce jours, je n'avais plus donné de nouvelles à Klaus qui avait lui aussi perdu un être cher : Amber. Le corps de Tara fut renvoyé à Los Angeles, à sa famille où elle être enterré dans le cimetière de Bluebird. J'avais acheté trois billets d'avion : un pour Cassandra et moi, Wayne tenait à être du voyage pour soutenir Cassie. J'avais aussi pris deux chambre dans un motel non loin du cimetière pour une duré de trois nuits ; une pour les deux amants qui c'étaient donnés tant de mal à me cacher leur relation et une à part pour ma personne. Pour un hiver, il faisait chaud à Los Angeles et je m'étais débarrassé de mes tresses pour lisser durant une heures chacun de mes cheveux de femme noire, dieu sait à quel point ce type de cheveux est rebelle, Tara le savait et menait de véritables combats pour soigner mon cuir chevelu avec divers masques et huiles. Je m'étais aussi débarrassé de toute mes breloques : bracelet, pendentifs, bagues. Une simple paire de perles figuraient sur mes oreilles, un cadeau de Tara. Une longue robe noire, simple et sans artifices. Un peu de parfum, Chanel numéro 5, appartenant jadis à ma défunte fille. Depuis ce terrible événement, j'étais heureuse de savoir que Wayne était là pour Cassie car ces derniers jours j'avais terriblement de mal à franchir le pont entre mon deuil et le monde des vivants, je restais enfermée dans ma bulle comme si les choses iraient mieux d'un jour à l'autre. Au cours des siècle, j'avais appris à ne plus pleurer pour le travail qu’exécutait la faucheuse, mais dieu qu'est ce que ça pouvait faire mal de perdre un être qui vous est cher... Je suis sortit de la chambre du motel, sans arranger mon visage avec le moindre maquillage pour me diriger vers la chambre des mes deux acolytes. Lorsque la porte s'ouvrit, je ne pris même pas la tête pour voir qui m'ouvrait, me contentant de répondre « C'est l'heure. ». Un chauffeur de la famille Johnson nous avait récupéré. La père de Tara, Frank était devenu un riche vendeur d’électroménager tandis que Madame présentait la quotidienne d'une de ces émission débiles où des femmes ménopausées viennent parler de leur problèmes : quelle vernies se marie le mieux avec mon regard, quel robe mettre demain, quelle zone devrai-je me faire botoxer... Les parents de Tara n'ont jamais voulu avoir affaire la magie, se contentant de fermer les yeux sur les activités de leur fille du moment qu'elle était en bonne santé avec un toit et un métier. Je doute qu'ils étaient ravis à l'idée de savoir que leur fille était devenue coiffeuse, mais si l'un d'eux me fait la moindre remarque je pourrais leur cracher au visage qu'elle était heureuse, avec une famille qui l'aimait et proche d'elle.
En arrivant au cimetière, je suis sortit de la voiture sans attendre Wayne et Cassandra. Une masse de gens les poches pleine d'argent se regroupaient à quelque mètres et à chaque pas mon cœur se resserrait à l'idée de devoir faire face à la représentation matérielle de la mort de ma douce et survoltée Tara. Je n'ai bousculé personne, une première. J'ai observé la pierre tombale aux écriture d'or « Tara Maura Johnson. Fille regrétée et amie dévouée. 1984 - 2016 » Tara n'avait pas d'amies. Elle avait des amants à la pelle -morts et vivants-, des sacs à main, des bijoux, des parfums, des chapeaux, du maquillage mais sûrement pas de contact aussi superficiel pour elle comme l'amitié : sa famille lui suffisait, à savoir Cassandra et moi. Une bande d'hypocrites, tous des faux-cul désireux de faire bonne impression. Une personne pouvait avoir tout les défauts de son vivant mais une fois partit, cette personne devient tout à coup parfaite.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Faraway Days   Mar 23 Déc - 19:16



Tara Johson avait perdu la vie dans la bataille des remparts. L’événement avait bien entendu touché le jeune homme, mais certainement pas autant qu’il avait pu bouleverser Marie Laveau et Cassandra Belnades. Pour l’une, il s’agissait d’une fille perdue, pour l’autre, d’une défunte sœur. Cette douleur, il l’avait connu lorsqu’il avait dû mettre fin à la vie de son frère Alex-Liam – bien qu’il soit actuellement de nouveau parmi eux, grâce au sortilège d’Elizabeth Lafay. Ils avaient donc trois nuits à passer dans un hôtel de Nouvelle-Orléans ainsi qu’un enterrement à devoir subir. Subir dans le simple sens que Wayne n’était absolument pas fan de tout ceci. En général, s’il pouvait éviter ce genre de sinistre, il le faisait avec grand plaisir. Lorsqu’elle était apparue dans leur chambre pour leur dire qu’il était l’heure de partir, Marie était apparue comme froide et stoïque. Blackwood avait dès le premier regard eu une grande admiration pour cette femme. Effectivement, elle était munie d’une force de caractère rare de notre temps. Seules les femmes de la haute société étaient en possession de cette qualité, et pourtant, la sorcière s’illustrait avec une réelle poigne de fer parmi les siens. Elle était cette leader que personne n’irait contredire lorsqu’elle prenait part à une décision. Ils avaient donc pris le chemin de la voiture, et pour l’occasion, le châtain avait endossé un costume entièrement noir, ainsi qu’une cravate assortie. Il s’était coiffé de manière impeccable, tout ceci dans le but de rendre un dernier hommage à la disparue. […] Une fois arrivés, il sortit de la voiture en compagnie de Cassandra, restant silencieux comme il l’avait fait depuis le début du voyage. Il ne préférait rien dire, du moins, pas tant que sa copine n’aurait pas levé le pouce pour lancer la discussion. Il ne voulait pas s’imposer dans cette cérémonie, il n’avait jamais eu d’atomes crochus avec la défunte, et au contraire, il était totalement contre le genre de choses qui alimentaient autre fois sa vie. Cependant, il était bien là, car au-delà des différences, il avait su voir en elle une femme bien. Histoire de ne pas faire trop tâche, l’hybride préférait se placer aux côtés de Marie, quoiqu’un peu en retrait, gardant fermement la main de Cassandra dans la sienne. Déglutissant difficilement, il commençait à sentir les larmes lui monter aux yeux. Etant de nature sensible, Wayne était par-dessus tout très empathique, et aussi surprenant que cela puisse être, il ressentait bien plus les sentiments négatifs de Marie et de Cassie, plutôt que ceux des autres individus présents ici. Sincères ? Il en doutait réellement, en revanche, ce sur quoi il n’émettrait aucun doute était le fait que la peine que traversaient les deux femmes était bien réelle. ‘’ Je fais tâche. ‘’ murmurait-il à l’oreille de Marie, s’étant un tout petit peu penché vers elle. ‘’ Malgré mon respect pour elle, Tara ne m’appréciait pas plus que ça, je ne sais pas si elle serait heureuse de savoir que je suis présent à ses funérailles. ‘’ ajoutait-il sur le même ton. Il préférait autant que la Reine du vaudou soit au courant de cela plutôt que de cacher quelque chose qu’il jugeait comme important.

Revenir en haut Aller en bas

sorciers
avatar

morsures : 536
inscrit(e) le : 18/01/2014
célébrité : Lily Collins
crédits : Schizophrenic

MessageSujet: Re: Faraway Days   Mer 28 Jan - 20:19




Faraway Days

Marie & Wayne & Cassie


Cassandra s'était muée dans le silence. La seule fois où sa soeur avait enfin trouvé le moyen de lui faire fermer sa bouche, elle n'était plus là pour le constater. La jolie sorcière n'avait pas envie que tout cela se passe. Le monde était devenu fou à partir même du moment où Tara avait fait barrage de son corps pour sauver la vie de Cassie. La jeune sorcière se rappelle à peine si elle a eu le temps de hurler le prénom de sa soeur alors qu'elle la voyait s'écrouler sur le sol, les yeux grands ouverts et complètement vide de vie. Les secondes suivantes étaient incroyablement silencieuses alors que Cassandra aurait dû continuer d'entendre les hurlements, le crépitement des feux ou même les déchirements de chairs qui se trouvaient près d'elle. Il lui semblait que même les aiguilles des horloges avaient décidé d'employer un mouvement plus lent, comme pour marquer la fin d'une époque, la fin des rêves d'une sorcière au tempérament de feu, la mort de Tara.

Avoir fuit le champ de bataille aurait-il sauvé la vie de sa grande soeur ? Mais qui aurait pu sauver Wayne dans ce cas ? Il y a-t-il vraiment un destin ? Notre chemin est-il marqué dans le marbre depuis le départ ? Si seulement Cassandra y croyait, elle n'aurait pas cette incroyable culpabilité qui lui remuait les sangs au moment même où elle comprit. Tara était morte, elle avait pris sa place. Celle qui pratiquait la magie noire avait sauvé celle à la magie blanche. L'offensive avait servi de bouclier à la défense. Oui, le monde était devenu fou.

Certains s'écroulent, d'autres hurlent leur douleur à la face du monde alors que les larmes coulent sur leurs joues et s'écrasent lourdement sur le sol ou leurs habits. Le temps avait repris son cours alors que deux grands yeux émeraudes terrorisés la fixait. C'était pour cette toute petite sorcière que Cassandra avait failli perdre la vie. Dans une guerre, il n'y a plus de compassion, plus de pitié. Cette enfant serait devenue un simple morceau de chair si la jeune sorcière n'était pas intervenue pour empêcher leurs opposants de lui faire du mal. C'est le sort qu'aurait dû subir à son tour Cassandra si Tara n'avait pas eu le temps de se dresser entre la faucheuse et sa petite soeur.

Alors que l'enfant à la chevelure dorée avait réussi à retrouver son père et à fuir les lieux avec lui, Cassie essayait désespérément de ramener sa soeur parmi les vivants. Elle n'avait pas le droit de mourir, non, elle n'avait pas le droit. Pourtant, elle l'a fait. Quand Belnades compris qu'elle ne pouvait plus rien y faire, elle s'était jurée de faire brûler en enfer tous ceux qui se trouvaient là si jamais il arrivait malheur à sa mère ou à Wayne. Son âme soeur ne s'en était pas tiré sans blessure non plus, à son grand regret, Cassandra se trouvait inutile, incapable de protéger les gens qu'elle aimait. Pire encore, quand elle découvrit que Marie aurait pu finir comme Amber, morte pour protéger les Mikaelson. La Nouvelle-Orléans est un poison, un poison qu'elle avait repéré depuis le départ. Cette ville est un avant goût de l'enfer.

Pleurer devant Wayne aurait été insultant. Il avait perdu tant de personnes de sa famille, sans compter qu'il avait dû en tuer un de ses mains. Au départ, elle aurait voulu que jamais il n'apprenne pour Tara. Il n'avait pas à porter le poids de ce deuil. L'évidence était criante qu'elle ne méritait pas un tel homme, elle ne sortait pas avec ce dernier pour le torturer avec ses problèmes et ses douleurs à elle. De même pour Marie qui avait « adopté » Tara bien avant elle, de quel droit pourrait-elle verser des larmes alors que Tara comptait sans doute encore plus pour cette femme extraordinaire ?

C'était la colère qui l'envahissait alors qu'ils se rapprochaient de la tombe de la sorcière. Elle haïssait Tara. De quel droit lui avait-elle sauvé la vie ? De quel droit s'était-elle permis de mourir ? Cassandra avait un but secret. Ramener Kol Mikaelson à la vie, qu'il brûle tous ceux qui s'étaient permis d'attaquer les originels, qu'il se venge, parce que les fautifs étaient les exécuteurs de Tara. De même, elle avait de la rancoeur pour sa soeur parce qu'elle savait que cette dernière ne reviendrait jamais. Si elle pouvait devenir un fantôme, elle ne le ferait pas, ça ne lui ressemblait pas. Tara les abandonnait lâchement. Son poing se serrait fortement alors qu'elle se retenait de coller une droite au géniteur de celle qu'elle considérait comme sa soeur. Comment pouvait-il prétendre l'aimer ? Elle ne se rappelait pas qu'il ait appelé une seule fois sa fille. C'était un hypocrite, un être détestable. Les mots sortirent de sa bouche sans qu'elle ne le veuille vraiment alors que Wayne s'adressait à Marie.

« Elle ne nous regarde pas... Alors qu'importe... »

La décence lui avait permis de chuchoter ses mots plutôt que de les crier à la cantonade, mais Wayne et Marie entendaient très bien ce qu'elle disait.

« Elle est morte et elle doit se faire une manucure dans l'au-delà. Je ne veux pas être là. »

Son regard était noir, noir de haine, noir de peine. Elle n'en pouvait plus, elle ressentait au fond d'elle, qu'elle voulait à tout prix briser quelque chose.

« Je m'en vais... Toute cette mise en scène est ridicule... »

Cassandra ne bougeait pas, elle fixait la tombe de ce même regard. Elle attendait seulement que Wayne lâche sa main pour quitter les lieux, parce que oui, si son petit ami ne la retenait pas, elle s'en irait. Elle se fichait pas mal de paraître grossière auprès de toute cette bande de crétins.




love.disaster


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Faraway Days   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faraway Days
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» Dog Days sous-titré en français
» ABC-JUMPING DAYS au 1er RCP 1er AOUT 2015
» boxing day!
» ERA ( on peut pas faire sans eux ><)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON CINQ :: RPS-