AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Truth takes time. (Snow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Truth takes time. (Snow)   Mer 19 Nov - 18:11


Truth takes time. - FT. SNOW

Quinn n'avait plus Szayel à ses côtés et plutôt que de laisser la rage s'emparer d'elle comme la première fois, de laisser ce sentiment d'être encore abusée prendre possession d'elle, elle affrontait sa peur. Cette peur de remonter à ses origines et connaître son histoire, elle avait fini par accepter qu'elle en avait besoin. Elle avait donc appris que sa mère se prénom Halina quelque chose. Le quelque chose, c'était un nom nordique imprononçable et que Quinn avait été incapable de retenir alors même qu'il faisait logiquement partie d'elle, de ses origines.Cette mère qu'elle n'avait jamais eu était celle qui l'avait privé de son père, retirant la vie à Keith Gallager lorsque ce dernier lui appris qu'il n'était pas un simple humain. Sa mère avait donc tué son père juste après lui avoir annoncé qu'il allait être papa ou du moins qu'il aurait dû. Cette histoire lui semblait glauque et tragique, comme elle l'avait toujours imaginé en réalité mais l'ombre persistait. Si on lui avait très bien décrit son père, si elle parvenait à l'imaginer et à regretter qu'il n'ait pas pu vivre un peu plus, elle ne savait rien de sa mère. Elle ne comprenait pas son geste, la peur pouvait expliquer une partie mais cela était insuffisant.

C'est parce que toute la lumière n'était pas faite sur son passé, sur son histoire que Quinn avait décidé de se rendre chez Snow Chamberlain, qu'elle ne connaissait en rien mais dont elle comptait bien obtenir des réponses. Sophie lui avait dit que concernant sa mère, il était le seul à détenir les réponses. Autant le dire, la jeune femme était morte de trouille et elle détestait sentir son cœur battre à tout rompre, ses mains devenir moites et sursauter à chaque craquement. Elle détestait cela au point de compenser par la colère, elle marchait dans les rues de la Nouvelle-Orléans telle une furie et personne n'aurait osé rester sur son passage.

Arriver devant la porte, elle eut toute de même la politesse de sonner, une politesse parce qu'en sauvage qu'elle savait être, elle aurait tout aussi pu défoncer la porte. Cela dit, le palace face à elle la déconseillé quelque peu de faire cela, elle était peut-être remontée, effrayée et angoissée mais si elle pouvait s'éviter quelques ennuis superflus, elle ferait au mieux. Un vieux vampire lui ouvrit la porte, elle aimait ses sens d'hybride pour ça, savoir à quelle espèce elle s'adressait précisément. A vrai dire, elle n'en avait jamais vu de si vieux -physiquement- et si elle ne l'avait pas su vampire, elle aurait pu penser qu'il allait faire une crise cardiaque en la voyant. Elle faisait si peur que ça ? Elle ne demanda pas vraiment si elle était autorisée à entrer, elle le fit simplement, l'homme referma la porte derrière elle. Ce vampire aurait très bien pu être Snow mais le doute n'eut pas le temps de s'installer dans son esprit quand elle le vit arriver à ses côtés. Elle n'aurait su dire pourquoi elle savait que c'était lui, peut-être parce que toute évidence papy n'était que le majordome alors qu'on lui avait parlé du maître des lieux, on lui avait dit qu'il possédait et non pas qu'il servait. « L'homme que je cherchais. ». Son ton était quelque peu sarcastique, d'ores et déjà distance envers cet homme -ce vampire- craignant son rôle dans toute cette histoire. Elle était intimement persuadée qu'il savait déjà pourquoi elle était là. Et elle, elle était prête à le menacer pour avoir des réponses.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Jeu 20 Nov - 20:29




"truth takes times."
QUINNSNOW

Il s'amusait avec l'anneau à son doigt. L'un des plus vieux objets qu'il possédait. Plus vieux encore que sa bague le protégeant de la lumière du jour. Non, cet anneau en or était l'un des seul bijou qu'il avait conservé de sa vrai histoire. Il y a des moments comme ça où tout ce que Snow pouvait faire c'était tourné machinalement cet objet et plonger au plus profond de ses pensées. Il n'avait pas la même notion du temps que les autres, voilà ce qui arrivait quand on vivait aussi longtemps. Les secondes ne défilaient pas plus vite pour autant, mais il s'était accoutumé à cette lenteur, à ses minutes qui s'évaporaient et à ses journées identiques les unes aux autres. Assis confortablement dans son salon, il fixait au de-là de la fenêtre. Les choses étaient beaucoup plus compliquées depuis que le monde savait pour son espèce et ça le dérangeait énormément. La plupart des habitants de la ville n'étaient pas au courant pour lui, mais l'autre partie se méfiait. Certains pensait même que ses employés étaient des vampires, ce qui n'était pas le cas. Il craignait un peu pour l'état, ses comptes en banques et tout le reste, mais il restait assez serein pour l'avenir. Il n'allait pas dans les banques de sang, il ne voulait pas qu'Alfred ou lui suivent le mouvement de cette façon. De toute manière il n'avait jamais aimé se nourrir à travers des poches de sang. Il préférait se nourrir à la source, à l'ancienne. Les employés des trois bibliothèques public de la ville était sa ressource. Quelques personnes étaient partis, ne voulant pas avoir à faire à lui, d'autres avaient décider de trouver des solutions plus « radicaux » comme boire de la verveine ou encore caché un pieu dans leurs sacs. Mais Snow gérait son rôle comme il l'avait toujours fait : comme un roi. C'était peut-être un monstre à leurs yeux, mais il restait leur patron, alors parfois, il faisait quelques arrangements dans les contrats afin que personne ne cède à la panique. Et ceux qui osaient rajouter de la verveine dans leurs cafés sans son accord finissaient à la cave à subir une petite opération.

Il se releva tout bêtement, en faisant calmement les cent pas dans la pièce. Ses appartements étaient aussi luxueux que digne d'un musée. Il possédait beaucoup, tant en matière d'oeuvre que de nouveauté - bien qu'il ne soit pas un grand fan de tout ce qui se passe actuellement. Son regard se posa sur Alfred qui ouvrit la porte, apportant alors quelques dossiers qu'il posa sur le bureau en acajou. « - La mise à jour sur les nouveaux employés a été faite. Si je peux faire quoi que ce soit d'autres ? » Snow s'avança vers son majordome sans un mot, fixant le petit paquet. « - Non, c'est bon. Tu peux y aller Alfred. Je te retrouve plus tard. » Avec un léger signe de tête, l'homme s'en alla sans un mot, fermant la porte derrière lui. Mais avant que Snow ne puisse vraiment regarder quelqu'un sonna. Il ne s'en inquiéta pas vraiment, puisqu'Alfred était là, mais il eut l'impression de sentir une odeur familière. Rapidement il ouvrit légèrement sa porte pour apercevoir ce qui se passait dans le couloir. Il vit Alfred ouvrir la porte et une jeune fille rentrer sans attendre. Dans sa classe habituel, Alfred ferma la porte, sachant pertinemment que son maitre était déjà aux côtés de l'invité.

« - C'est bon Alfred, tu peux partir. » Il fixait Quinn d'une étrange façon. Elle tenait beaucoup de sa mère en fait et cela le fascinait. Alfred, la tête haute, retourna à ses occupations. Snow savait pourtant qu'il tendait l'oreille, en cas de danger. Il lâcha alors subitement la jeune fille de son regard pour lui tourner le dos.

« - Je n'ai rien à dire à une enfant. Je te conseilles de partir. Ce n'est pas ici que tu trouveras tes réponses. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Ven 21 Nov - 18:55


Truth takes time. - FT. SNOW

Quinn n'allait pas se gêner pour l’ancêtre en face d'elle, ce n'était pas comme si elle avait l'habitude de faire des manières. La rouquine avait tué pour protéger sa mère adoptive qui lui avait rendu en la foutant à la porte elle et sa malédiction... alors, il ne fallait pas trop lui en demander en savoir vivre. « - C'est bon Alfred, tu peux partir. ». Le vieil homme qui la regardait de cette façon étrange que Quinn n’appréciait pas du tout les quitta, la tête haute. Le regard de Quinn le suivit jusqu'à ce qu'elle ne puise pas le voir, comme si elle voulait s'assurer qu'il quitte bien la pièce, ce qui était stupide puisque ça ne l’empêcherait pas de suivre la conversation. Elle se retrouvait donc face à ce fameux Snow -dont elle ne connaissait pourtant rien- qui la regardait, du moins jusqu'à ce qu'il lui tourne le dos. « - Je n'ai rien à dire à une enfant. Je te conseilles de partir. Ce n'est pas ici que tu trouveras tes réponses. ». La rouquine étouffa un petit rire sarcastique. Elle ne s'était même pas présenté, il ne savait théoriquement pas ce qu'elle foutait chez lui. Et pourtant, il savait qu'elle cherchait des réponses.

« Pourtant, je suis absolument certaine que tu sais pourquoi je suis là, que tu peux anticiper chacune de mes questions et qu'en réalité, tu sais pertinemment que je ne partirai pas. ». Elle ne savait même pas son lien avec sa mère était pourtant, elle avait ce sentiment en voyant Snow que lui savait beaucoup de choses d'elle et qu'il n'était pas même surpris qu'elle se tourne vers lui. La question était- pourquoi chercher à l'éloigner ? Il avait les réponses à ses questions, pourquoi ne pas simplement s'y plier ? Quinn ne pouvait s'empêcher de penser que les réponses ne lui plairait pas, qu'elle n'apprécierait pas ce que la vampire pourrait lui dire et pourtant, elle était déterminée à savoir. « T'étais qui pour Halina ? ». Halina, elle ne pouvait se résoudre à la l'appeler mère ou maman et même son simple prénom avait du mal à sortir, il y a deux jours elle n'était qu'une vague idée, aujourd'hui elle avait un prénom et elle existait. Quinn ne pouvait pas s'y faire en un claquement de doigt et pas sans avoir de réponses.

Quinn se déplacer rapidement d'un point à un autre de la pièce, observant un peu mieux les lieux auxquels elle n'avait pas apporté la oindre importance jusqu'ici. C'était un peu sa manière de patienter face à son besoin de réponse, du moins, jusqu'à ce qu'elle s'arrête devant un tableau. « Putain de merde..». Quinn était littéralement bouche bée, ce tableau c'était elle. Enfin, presque elle, c'était un sosie presque parfait même si elle avait cet air apaisé et doux que Quinn n'avait jamais eu sur son visage, pas même quand elle était avec Szayel. Cette chevelure rousse, cette malice, se regard, cette bouche... elle comprenait mieux pourquoi personne n'avait douté une seule seconde qui elle était dans le bayou. Ce n'était pas elle sur ce tableau mais... sa mère. « C'est elle ? ». Elle était autant fascinée qu'effrayée, comme quoi les liens du sangs n'ont pas pour limite les sentiments.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Ven 21 Nov - 22:15




"truth takes times."
QUINNSNOW

Il y avait une raison pour laquelle il lui avait tourné le dos. Une raison très simple en fait. Elle lui rappelait que son coeur était brisé et il ne supportait pas ça. Il savait parfaitement qui elle était, il n'avait pas besoin de deviner très longtemps puisqu'il l'avait vu grandir. Il l'avait observé de loin, sans jamais intervenir. Il avait gardé un oeil sur elle. Aujourd'hui, c'était sans doute la première fois qu'ils étaient l'un en face de l'autre, la première fois qu'il se parlait réellement. Snow aurait aimé que les choses soient différentes, mais il ne pouvait pas refaire le passé, encore moins changé la façon dont la mère de Quinn avait décidé d'en finir avec les choses. Lui tourner le dos, c'était sa façon de ne pas penser au passé et de tourner le dos à cette histoire. Il n'était pas prêt à répondre à ses questions, pas prêt à revivre tout ce qu'il avait vécu avec la famille de la jeune fille. Serrant les poings, il savait aussi que Quinn était têtu. Ce petit rire, cette façon de lui répondre, il n'était même pas étonné de la tournure que prenait la situation. Il userait la force si c'était nécessaire, il n'en voyait pas l'intérêt pour le moment. Il se demandait sérieusement comment elle était arrivée, ce qui l'avait conduit à sa demeure. Sans doute que certains se souvenaient d'où Halina avait grandi. Snow n'était l'ennemi de personne, à moins qu'on s'attaquait à lui personnellement. Il ne tuait pas bêtement le moindre idiot qui se mettait en travers de sa route. Il était plus intelligent que ça et survivre était un art qui demandait de la patience.

Il s'arrêta de respirer lorsqu'il entendit son prénom. Il se demandait si son coeur s'était arrêté aussi à cet instant, mais depuis le temps, il était persuadé qu'il ne battait plus depuis des siècles. Il aurait beau tout faire pour avoir une belle réponse à ça, il se contenta d'un simple et clair : « Personne. Je n'étais personne. » Et il craignait qu'Halina ne l'ai jamais vu autrement. Il devait être ce proprio un peu étrange, un peu solitaire, trop mystérieux. Et cette image s'était transformé en quelque chose de plus horrible, de plus affreux. Quinn était immortels désormais et quelque part il s'en voulait à lui-même pour ça. S'il avait agi avec Niklaus, peut-être qu'elle n'aurait pas à comprendre l'enfer des vampires en plus de celle des loup-garou. Il sentait Quinn se déplaçait dans la pièce, curieuse peut-être, ou étais-ce l'impatience ? Il comprit parfaitement sur quoi elle était tombée lorsqu'elle jura. Il se retourna légèrement vers elle, troublé par cette image qui s'offrait à lui. Quinn était face au portrait que Snow avait fait d'Halina. Se rappelant la journée qu'ils avaient passé, Snow baissa les yeux.

« - Qui cela pourrait-il être d'autres ? » Il y avait beau de rien avoir sur son visage, pas le moindre sentiment, pourtant tout au fond de lui il était en colère. En colère contre le départ d'Halina, en colère contre lui-même. En colère contre tout ce qui se passait. Il reposa ses yeux sur Quinn un instant, observant de nouveau cette copie parfaite. « - Chercher dans le passé est une perte de temps. Je ne répondrais pas à tes questions. A aucune. » Il lui fit alors face en une fraction de seconde. « Cela ne va pas te rendre ta mère. Cela ne va pas te rendre ton enfance. Tu n'y trouveras rien. Aucun réconfort, aucun indice. Alors, pars. » Son regard était dur, froid. Il ne voulait pas revivre ces souvenirs, il ne voulait pas ressentir tout ce qu’il avait un jour ressenti. Il avait peur de refaire surgir toutes ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Sam 22 Nov - 20:58


Truth takes time. - FT. SNOW

Peut-être que le vampire avait décidé depuis longtemps déjà de faire une croix sur son passé et surtout sur la mère de Quinn. Toutefois, ce n'était pas le cas de la rouquine, parce que pour faire une croix sur sa mère, il faudrait encore qu'elle sache quelque chose d'elle. « Personne. Je n'étais personne. ». Quinn eut ce petit sourire narquois qu'elle ne put réprimer, à croire que cette femme n'avait aimé personne. « Alors, qui était-elle pour toi? ». Finalement, c'était peut-être ça la bonne question. Peut-être que sa mère avait fait les choses comme sa fille -ou plutôt l'inverse-, agissant de telle manière à ce qu'on ne s'attache pas à elle. Cela dit, ce n'était pas pour autant qu'elle n'avait pas compter pour Snow. Il avait beau tourner le dos à la fille d'Halina, cette dernière n'en avait pas moins le sentiment que le plus dur en la voyant était de repenser à elle.

Seulement, lorsque Quinn tomba sur le portrait de sa mère, le comportement du brunet se dessinait encore mieux. Cette femme qu'il avait connu, il pouvait sans mal la revoir à travers les traits de Quinn. Elle n'avait jamais eu la moindre idée de ce à quoi sa mère pouvait bien ressembler et aujourd'hui elle comprenait qu'il suffisait qu'elle se regarde dans le miroir pour le savoir. A vrai dire, Quinn avait beau avoir revêtu sa parure la plus parfaite de sa colère pour arriver ici, elle se sentait dévastée par ce portrait. Elle se sentait brisée de l'intérieur sans même savoir pour quoi et si masquer ses sentiments n'avait pas été l'une de ses spécialités, elle se serait effondrée lentement sur le sol immaculé. « - Qui cela pourrait-il être d'autres ? ». Quinn ne répondit pas, la réponse était évidente et ce l'était encore plus lorsqu'il la regardait comme il le faisait, comme s'il comparait l’œuvre et son corps. « - Chercher dans le passé est une perte de temps. Je ne répondrais pas à tes questions. A aucune. ». Il lui fit face alors que le sourire de la rouquine n'avait plus rien de moqueur ou de narquois, simplement un certain sérieux et une détermination inébranlable. « Cela ne va pas te rendre ta mère. Cela ne va pas te rendre ton enfance. Tu n'y trouveras rien. Aucun réconfort, aucun indice. Alors, pars. ». Snow était glacial tant par son comportement que par ses mots mais Quinn n'était pas prête à ciller pour autant. Elle aussi savait être aussi froide pour mettre de la distance avec les autres et imposer sa volonté, à vrai dire elle avait plus peur de la chaleur des uns que de la froideur des autres. « Je sais que ça ne me rendra rien. Mais laisse-moi juger de ce que ça peut m'apporter. ». Elle n'était pas naïve, fouiller dans le passé ne le changerait pas et ce n'était pas ce qu'elle cherchait. « Tu sais quand on est immortel on traîne son passé et ses regrets une éternité. J'ai déjà beaucoup de regrets, trop sans doute pour commencer cette vie d'immortelle. Cela dit, je ne pourrais pas supporter l'éternité sans savoir qui je suis. Parce que, quoiqu'on en dise, nous sommes tous issu d'une histoire et cette histoire détermine en partie qui nous sommes. Je veux savoir qui était ma mère pour savoir qui je suis, je veux savoir pourquoi elle a tué mon père pour comprendre mon histoire. ». Elle ne le quitta pas des yeux marquant juste une très brève pause. « Ce n'est pas une perte de temps, c'est la tombe que je creuse pour accueillir ma colère. ». Toute cette colère emmagasinée depuis tant d'années à l'égard de ses parents et du monde en ne comprenant pas pourquoi ils l'avaient abandonné. Il est vrai qu'elle aurait pu les idéaliser, se dire qu'ils étaient parfaits et qu'il y avait une bonne raison à cela mais Quinn était une petite fille à l'espoir brisé. En s'en allant, l'espoir avait brisé tout ce qui pouvait lui paraître beau.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Dim 23 Nov - 0:52


"truth takes times."
QUINNSNOW

C'était presque impossible de le voir sourire, comme si quelque chose avait disparu en lui il y a fort longtemps. Il faut dire qu'avec le départ d'Halina et la tournure des derniers évènements, Snow n'avait pas réellement de raison de sourire. Il devait cependant admettre qu'il était plutôt étonné de voir la façon dont Quinn comprenait qu'il fallait simplement tourner la question dans l'autre sens pour qu'il puisse réellement répondre. Cela le fit sourire. Il aurait pu lui raconter pendant des heures ce qu'elle représentait à ses yeux. L'amour sans borne qu'aujourd'hui encore il ressentait pour elle. Mais il se contenta de laisser répondre le silence à sa place, comme si cela pouvait tout révéler à sa place. Il était décidé à répondre le moins possible, décidé à ne pas réfléchir à ce qu'il pouvait ou pas dire. A ce qui serait bien placé ou non. Halina était la fille d'une femme qu'il avait héberger chez lui, une femme qu'il avait aidée. Il n'avait pas supporter voir cette mère abandonner sa fille en plein milieu d'une ville comme ça, il n'avait pas supporter qu'une enfant vive ce que lui avait vécu toute sa vie. Il se rendait compte à quel point les choses avaient tourné ironiquement. Il avait aidé la mère d'Halina à être présente pour elle, mais Halina avait finalement laissé tomber sa propre fille. Snow savait parfaitement pourquoi elle avait fui. Il connaissait la jeune femme mieux que n'importe qui. Ce n'était pas étonnant qu'on guide Quinn à lui. Aujourd'hui les choses étaient tellement plus faciles. Il se décida tout de même à lancer un inutile : « - ça n'a pas d'importance. » pensant que cela suffirait. Mais Quinn était comme sa mère dans un sens, elle n'abandonnait pas. Elle était décidée. En face du portrait de la femme qui ne faisait pas partie de sa vie, Snow observait la jeune fille.

Il se demandait ce qu'elle devait ressentir à ce moment-là. Ce que cela faisait. Cela devait être déconcertant de savoir qu'on ressemblait tellement à la personne qu'on haïssait sans doute le plus. Snow savait de quoi il parlait. Il essaya d'en rajouter, de parler pour lui dire qu'elle perdait son temps et qu'il valait mieux pour elle de partir. Elle ne bougeait pas, soutenant son regard. Il avait toujours du mal avec les gens qui osaient le regarder comme ça. Son côté royale sans doute, même si avec le temps il s'était habitué à l'évolution. Elle semblait faire un effort, un effort pour le convaincre. Elle n'était pas idiote, elle voulait simplement savoir et faire en conséquence. Il l'écouta attentivement, buvant chaque parole, se disant qu'elle faisait tout de même preuve de beaucoup de maturité pour son jeune âge.

« - Qui es-tu pour parler de regret quand tu n'as pas la moindre idée de ce que c'est réellement. » Il était en colère. Il comprenait son besoin, mais il était en colère. Elle n'avait pas la moindre idée du regret, du vrai regret, de cette chose qui vous poursuit durant des décennies et qui ne vous lâche pas. « - Tu n'as pas vécu assez longtemps pour savoir ce que ça fait. Pour savoir la torture que c'est. Et de nos jours, être immortel n'a aucune valeur. Cela ne veut pas dire que tu es invincible. Un geste de ma part ou d'un autre, et ta vie peut se terminer maintenant. » Il claqua des doigts, comme pour appuyer son argument. « - Je peux te dire une chose sur ta mère. Elle est partie le jour où elle a découvert qui j'étais alors tu ferais bien de suivre son exemple. » Il revoyait encore le visage de la jeune femme quand elle l'avait vu, la bouge sur le poignet de l'une de ses employés, le sang coulant près de ses lèvres. Son regard se perdit un instant, dévoilant pendant une fraction de seconde toute la tristesse qu'il éprouvait à ne jamais l'avoir arrêté. Soudain, il lui tourna de nouveau le dos, ayant de mal à se concentrer devant le sosie parfait de ce qu'il considérait encore comme son âme-soeur. Et comme si Alfred avait ressenti sa peine, le majordome entra dans la pièce avant de s'arrêta devant un geste simple de son maitre. « - Non, Alfred. Laisse-nous. » Gardant sa colère pour lui-même, il referma la porte en sortant rapidement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Mar 25 Nov - 19:06


Truth takes time. - FT. SNOW

Quinn ne doutait pas un seul instant que Snow connaissait sa mère comme un livre ouvert, elle n'aurait pas osé avancer qu'ils avaient eu une histoire d'amour. Cela dit, elle sentait bien qu'il y avait quelque chose entre eux ou du moins que Snow avait un souvenir de cette femme bien ancré en lui parce qu'elle n'avait que trop compter et la rouquine était désireuse de savoir à quel point. « - ça n'a pas d'importance. ». Pas d'importance ? Quinn ne pouvait pas se satisfaire de cette réponse, elle croyait au contraire que ça avait énormément d'importance. « Alors, ça ne te coûte rien d'en parler. ». Si c'était si peu important, mettre des mots sur leur relation n'aurait pas été si complexe, il l'aurait fait sans laisser le silence s'imposer sans chercher à faire cesser ses questions. Quinn ne savait pas quel caractère avait pu avoir sa mère mais, elle, elle se savait têtue et surtout déterminée. Elle était déterminée à obtenir des réponses pour pouvoir avancer et se donner cette chance qu'elle ne s'était jamais offerte jusqu'à présent : être apaisée. Un élément sans lequel elle ne pourrait jamais trouver ce bonheur parfait, cette plénitude qui même éphémère rempli les cœurs des uns et des autres.

Alors elle se retrouvait face au tableau de cette femme qui n'était en réalité rien d'autre qu'une inconnue à ses yeux, même si elle lui avait donné la vie. Quinn exposait ce pourquoi elle était là, ce qu'elle cherchait et surtout le fait qu'elle ne pensait naïvement que ça lui rendrait cette enfance brisée. Cette vie toute entière était brisée, elle était brisée mais elle avait simplement appris à accepter à vivre avec et à en faire sa force. Personne et certainement pas un pathétique passé familial ne pourrait recollé son âme. « - Qui es-tu pour parler de regret quand tu n'as pas la moindre idée de ce que c'est réellement. ». Quinn avait presque envie de lui rire au nez, et lui qui était-il pour oser le prétendre ? Elle se retenait parce qu'elle ressentait toute sa colère, à vrai dire elle avait l'impression que la pièce s'était imprégné de ce sentiment qu'elle ne connaissait que trop bien. « - Tu n'as pas vécu assez longtemps pour savoir ce que ça fait. Pour savoir la torture que c'est. Et de nos jours, être immortel n'a aucune valeur. Cela ne veut pas dire que tu es invincible. Un geste de ma part ou d'un autre, et ta vie peut se terminer maintenant. ». Il claqua des doigts comme pour donner de la portée à ses paroles mais ça ne fit rien d'autre à l'hybride que faire naître un petit sourire amusé sur son visage. « Tu oublies une chose, tous tes regrets les plus anciens, ce qui te soulèvent encore le cœur, provienne de ton passé. Un époque où tu n'étais pas plus âgé que moi. La durée d'une vie n'a rien à voir avec le poids des regrets, ça ne joue que sur le temps à les traîner. Cela n'a jamais empêché de regretter nos actes dans la seconde même. Alors oui, je ne sais pas ce que ça fait de traîner un regret durant des siècles, je sais seulement qu'un regret peut naître en une seconde. ». Elle claqua des doigts comme lui précédemment avant de reprendre dans la foulée, pour revenir sur l'immortalité. « Tu as raison sur une chose, je ne suis pas invincible. Toi non plus. Mais, ce n'est pas pour ça que je ne vais pas œuvrer dans la perspective d'un long futur. ». Quinn n'était pourtant pas d'une nature optimiste, pas même du genre à faire des projets. Cela dit, c'était actuellement toute sa vie qu'elle jouait. Et si Snow désirait lui prouver l'inverse et la tuer, qu'il le fasse, ce n'est pas comme si Quinn allait manqué à quelqu'un autre qu'Andrew. Il serait certes dévasté mais elle savait qu'il y avait une petite sorcière pour veiller sur lui, il ne serait jamais seul. Toutefois, si Snow voulait la tuer, il fallait tout de même qu'il fasse attention, même si elle se laissait faire, la mort semblait peu déterminée à prendre Quinn à ses côtés, après tout elle en avait eu des occasions de périr.

« - Je peux te dire une chose sur ta mère. Elle est partie le jour où elle a découvert qui j'étais alors tu ferais bien de suivre son exemple. ». Sérieux ? Quinn commençait à ressentir une certaine colère mais pas contre le vampire, plutôt contre sa mère. Elle lui apparaissait réellement comme une petite fille peureuse et lâche, autant dire que c'était bien loin du caractère de sa chère fille. La preuve c'est qu'elle, elle n'était pas prête à partir. Elle allait en rajouter une couche mais elle vit le regard du vampire changé, l'éclat de son regard s'éteindre et il lui tourna le dos à nouveau. Ce n'était plus la colère mais de la tristesse qui flottait dans l'air. Bordel, qu'est-ce que cette femme avait bien pu lui faire ? « - Non, Alfred. Laisse-nous. ». Quinn avait bien ressenti la présence du vieux majordome, cela dit elle ne prêtait pas attention à lui. Elle était trop occupée à observer Snow, son regard ne laissait pas au vampire une seconde de répit et ce même s'il était de dos. C'était comme si elle cherchait les réponses à travers sa tristesse. « Donc, elle te fuit parce que tu es un vampire, elle tue mon père parce que c'est un loup-garou... palme d'or du courage. ». La rouquine n'était pas tendre avec sa génitrice et personne ne lui donnait une raison de l'être. Elle avait beau avoir l'air terriblement douce sur ce tableau, ça ne changeait rien, toute la douceur du monde n'effacerait pas sa lâcheté. « C'est ce qui l'a poussé à partir, le surnaturel ? Et à me laisser par la même occasion. ». A la laisser... à vrai dire Quinn commençait à se demander si c'était elle qui l'avait laissé sur le palier d'une porte ou si quelqu'un avait ramasser derrière elle le déchet qu'elle avait abandonné quelque part où elle aurait fini par ne plus respirer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Sam 29 Nov - 23:41



"truth takes times."
QUINNSNOW

Halina avait compté pour Snow plus que tout autre chose au monde. Plus que sa vie elle-même. Ce n'était pas de l'affection qu'il éprouvait à son égard, ce n'était pas non-plus de l'obsession ou tout autre sentiment éphémère. Non, il l'aimait et aujourd'hui encore il le ressentait au plus profond de lui-même. Le souvenir de la demoiselle était gravé en lui comme si le poids des saisons n'avaient aucun moyen d'arranger ça. Quinn ne pourrait sans doute pas comprendre ça, personne ne pouvait réellement comprendre ce qu'il pouvait ressentir et à quel point parfois ça le tuait à petit feu. Il avait appris à vivre cependant, à vivre sans elle et loin d'elle. Il ne savait pas où elle était ni-même ce qu'elle faisait. Il n'avait pas la moindre idée de la vie qui était la sienne et désormais il devait affronter son ombre. Avec Snow, Halina était persuadée de laisser derrière elle une image des plus belles. Personnes ne pouvaient dire du bien de la jeune femme autant que le vampire. Personne ne pouvait la peindre aussi bien que lui. Malgré la façon dont les choses s'étaient terminées, elle restait la plus belle chose qui lui soit arrivée. L'unique bonne chose qui lui soit arrivée en quatre décennies. Il avoua à Quinn, dans un mensonge des plus simple que tout ceci n'avait aucune importance. Qu'il 'n'était personne pour Halina et que ce qu'elle était pour lui, était une chose qu'il ne voulait pas partager. Elle n'était pas satisfaite, la rouquine. Il le ressentait dans sa façon de le reprendre. Dans une logique imparable elle avoua que si ça n'avait pas d'importance, alors cela ne lui en coûtait rien de parler. Il n'aimait pas cette façon de faire. Il en fallait peu pour le mettre en colère, très peu. L'insubordination était une des choses qui l'irritait au plus haut point. Un regard, c'était tout ce qu'il avait à dire. Un regard pour lui répondre comme si c'était évident qu'il ne voulait pas répondre et qu'il ne rajouterait rien de plus. Elle, plus que les autres, n'avait pas à savoir ce que lui cachait au plus profond de son être.

Quinn était brisée. Snow aussi. Ils étaient tous deux complètement anéanti par beaucoup. Elle paraissait pourtant très forte, affrontant sans le moindre problème ce qui lui tombait dessus. Snow savait ce qu'elle avait vécu. Sa famille d'accueil, son beau-père, comment elle avait déclenché son gêne de louve et surtout comment elle avait fini parmi les hybrides de l'originel. Il aurait aimé lui offrir une meilleure vie, une vie comme celle qu'il avait offert à sa mère, mais n'avait pas pu. Il avait longtemps cru que tout ce passait bien pour Quinn, que tout allait pour le mieux. A partir du moment où Alfred avait dit qu'elle avait été recueillie, il s'était dit que la femme en question ne pouvait être que quelqu'un de bien. Il avait gardé une certaine distance avec Quinn cependant. Après le départ d'Halina, Snow n'avait rien voulu entendre. Pas un mot. Jusqu'à ce qu'il apprenne pour l'enfant. Il avait passé la plupart de son temps à enchaîner des études un peu partout dans le pays, ne regardant Quinn que lorsqu'il rentrait de temps en temps. Et puis son léger voyage à Mystic Falls avait tout bouleversé. Il avait repris cette manie de se cacher, comme la pauvre chose qu'il était. Il regrettait, regrettait tellement de ne pas avoir été là dès le début... Mais si Halina ne voulait pas de lui dans sa vie, comment pouvait-il oser approcher sa fille ?

La pièce tout entière trembla à ses paroles. Comment osait-elle lui parler de regret comme si elle avait vécu des centaines d'années à éprouver quotidiennement cette colère. Il ne supportait pas, pour le coup, ce sourire amusé sur le visage de la jeune fille. Elle lui faisait la morale ? Vraiment ? Elle croyait que c'était la bonne chose à faire devant un vampire de plus de quatre cents ans ? Il était curieux, très curieux, de savoir ce regret dont elle parlait. Il se retenait de faire quelque chose de stupide, il se retenait parce qu'il avait mal. Quinn avait beau être Quinn, ce regard le terrorisé. Ce regard qui était identique à celui de sa mère. Elle rajouta alors qu'elle n'était pas invincible, elle le savait. Et là, Snow ria, nerveusement, diaboliquement.

« - Œuvrer dans la perspective d'un long futur. Quelle naïveté. » Elle faisait partie de la mauvaise génération. De la génération qui allait devoir subir la colère des hommes trop tôt, trop vite. De nos jours, personne n'est à l'abri de rien. Lui, il s'en fichait, il avait assez vécu, elle, elle était encore à l'étape où elle vivait dans sa période d'âge humaine. Ne supportant plus la situation, Snow se décida à lui dire de partir, comme sa mère avant elle. Parce que c'était un monstre et personne ne voulait d'un monstre à ses côtés. Il avait fait des choses, de terrible chose que même Quinn n'oserait pas imaginer. Alfred fit une bref apparition, suivant les ordres sans broncher. Il avait ressenti la tristesse de son maitre et n'avait pas résisté à l'envie d'entrer.

« - Je pense que quelque part, tu sais très bien ce qui a pu se passer dans sa tête. » Il continuait à lui tourner le dos. « - Comment aurait-elle pu élever son enfant, sachant ce dont elle était capable. Qu'est-ce qui lui garantissait qu'un soir, elle ne te tue pas, toi aussi ? » Il se tourna de nouveau vers elle, le regard dur. Pitié, que cette rencontre se termine. « - Tu regrettes de l'avoir tué, n'est-ce pas, ton beau-père ? Tu as l'impression que ça fait de toi quelqu'un d'horrible. Un homme reste un homme, peu importe qui il est. En fait, ça fait de toi une bête horrible pour être exacte. Un monstre. Alors imagine la situation si la personne en face était quelqu'un que tu aimais, que tu aurais protégé contre tout, mais que tu ne pouvais pas protéger contre toi-même.»
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Dim 30 Nov - 19:53


Truth takes time. - FT. SNOW

Quinn avait une vie qui n'était pas celle à laquelle elle avait aspirée. L'enfant qu'elle avait été s'était nourrit de livres pour s'évader de cette violence, elle s'était fermée au reste du monde priant pour ne jamais tomber amoureuse, persuadée que l'amour allait de pair avec les coups. Son être ne s'était jamais construit, il était inachevé et déjà anéanti, se rapprocher du souvenir de sa mère était comme un dernier espoir pour ressentir un semblant de paix. Cette paix qui l'empêcherait enfin de jouer l'imprudente en cherchant à se montrer plus forte qu'une bande de gros bras dans un bar alors qu'elle n'était qu'une pauvre louve apeurée ne sachant rien de ce qui l'attendait. Quinn avait flirté avec la mort parce qu'elle ne respectait pas sa propre existence, pas après ce qu'elle avait fait et mourir, mourir était terriblement simple, ça n'avait rien d'effrayant. Pourtant, elle était toujours là et elle était déterminée à se battre pour cette paix et pour une vie bien plus longue que les vingt-deux années qu'elle avait vécu. « - Œuvrer dans la perspective d'un long futur. Quelle naïveté. ». Le rire cynique du vampire lui valu un regard des plus noirs de la part de la jolie rouquine. Il pensait quoi ? Qu'il était le seul à pouvoir vivre longtemps ? Quinn savait que le contexte était dangereux mais elle savait aussi qu'on ne tue pas un hybride comme cela, qu'on ne la tuerait pas comme ça. Et au fond, même si elle se battait pas pour être le bras droit de Klaus, elle faisait partie de sa meute et l'hybride originel n'était pas du genre à tolérer les pertes dans son armée d'hybrides choisit avec tant de soin. « Appelles ça comme bon te sembles. ». En réalité, il s'agissait d'un espoir, chose que Snow semblait incapable de connaître à nouveau mais Quinn garda cette pensée pour elle.

Le vampire lui intima à nouveau de sortir de chez lui, chose qu'elle ne comptait pas absolument pas faire. Encore moins quand il évoquait sa mère même si c'était de manière futile. Quinn cherchait des réponses, elle cherchait à comprendre les choix de cette femme qui étaient si radicalement opposés à ceux qu'une mère était supposée faire. « - Je pense que quelque part, tu sais très bien ce qui a pu se passer dans sa tête. ». A vrai dire, non, Quinn n'arrivait pas du tout à imaginer ce qui c'était passé dans la tête de sa mère, elle n'arrivait pas à lier les événements pour comprendre comment elle avait pu en arriver là. Quinn rêvait secrètement de devenir mère et d'un jour pouvoir donner tout son amour à un enfant, un rêve auquel elle osait très rarement penser. Alors, les choix de ses mères étaient indescriptibles pour elle. « - Comment aurait-elle pu élever son enfant, sachant ce dont elle était capable. Qu'est-ce qui lui garantissait qu'un soir, elle ne te tue pas, toi aussi ? ». C'est là que Quinn se rendait compte qu'en se mettant en quête de réponse sur qui était sa mère, elle ne s'était que trop peu mise à sa place. Elle n'avait pas songé à cela un instant parce qu'au vue de son histoire Quinn ne pouvait pas envisager qu'il y ait une raison légitime d'abandonner son enfant. Et pourtant, ces mots sortant de la bouche du vampire prenaient tout leur sens et la culpabilité envahissait le cœur de Quinn à nouveau. La rouquine planta son regard dans celui de Snow qui était dur et froid. « - Tu regrettes de l'avoir tué, n'est-ce pas, ton beau-père ? Tu as l'impression que ça fait de toi quelqu'un d'horrible. Un homme reste un homme, peu importe qui il est. En fait, ça fait de toi une bête horrible pour être exacte. Un monstre. Alors imagine la situation si la personne en face était quelqu'un que tu aimais, que tu aurais protégé contre tout, mais que tu ne pouvais pas protéger contre toi-même.». La rouquine serra d'abord les poings, ne supportant pas qu'il évoque ses souvenirs et ce qu'elle ressentait contre elle, il n'avait aucun le droit de juger de ses actes de la sorte. Si, elle avait laissé la colère la gagner, comme elle l'aurait fait quelques mois auparavant, l'hybride aurait sans doute tenter d'arracher la tête de ce vampire un peu trop omniscient à son goût et pourtant elle ne fit rien.

Quinn avait changé, elle n'agissait plus ainsi et ce même si Snow venait remettre du feu cette douleur bien trop vive. Elle ne lui avait rien dit et il savait. Elle ne pouvait s'empêcher de le regarder les yeux plein de surprise, comme si tout devenait soudainement plus clair et plus obscur à la fois. « Donc tu ne veux pas me voir ici, tu ne veux pas que je sache quoi que ce soit à ton sujet, ni à son sujet alors que tu m'as épié tout ce temps ? ». Il savait ce qu'elle avait fait et sans doute bien plus encore, Quinn ne serait pas surprise qu'il soit capable de lui dire qu'elle était sa plus grande peur, sa couleur préférée et son rêve le plus secret. Il l'observait de loin mais, la question restait, pourquoi ? Elle peinait à croire que sa mère lui ait demandé de veiller sur elle, parce que comme il l'avait dit, elle l'avait fuit, elle n'aurait pas pu lui confier sa vie. S'il avait voulu lui faire du mal, la détruire pour se venger d'elle ou pour tout autre raison sordide, il l'aurait d'ores et déjà fait. Pour quelle raison un homme pouvait-il faire cela ? Refuser de tourner la page et garder un œil sur une enfant étant le portrait craché de cette femme ayant préféré tourner les talons et ne plus jamais revenir ? Et d'un seul coup se fut comme une évidence, sa bouche s'entrouvrit légèrement et la certitude se lisait dans ses prunelles. « Tu l'aimes... ». Ce n'était même pas une question, elle l'affirmait.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Jeu 4 Déc - 19:46



"truth takes times."
QUINNSNOW

Il avait longtemps chercher cette paix, cette lumière d'espoir qui un jour lui dévoilerons que l'éternité n'était pas une malédiction, mais un don. Les gens ne voyaient que le positif. Que le fait que la mort ne pouvait pas l'atteindre, qu'il était jeune et beau durant toute son existence. C'était simplement parce que le monde ne voyait qu'il y avait à l'extérieur, sans chercher à comprendre ce qu'on pouvait ressentir à voir tout ce qu'on aime partir un jour. Ils ne savaient pas à quel point les émotions étaient plus difficiles à saisir, plus difficile à retenir. A quel point plus rien ne semblait réel : ni le chaud, ne le froid, ni le bien, ni le mal. Non, personne ne réalisait cette addiction aux sangs, à la mort même. La seule chose qu'un vampire faisait, c'était survivre. L'homme était libéré de ses fardeaux par la mort, pas le vampire. Pas lui. C'était comme s'il était condamné à réfléchir, à repenser tout ce qu'il avait vécu pour essayer de faire mieux, mais quoi qu'il fasse, il retombait toujours. La vie de Snow n'était pas une vie. Le seul problème c'était sa foi. Il avait, durant un long moment, cru en Dieu plus que quiconque. Il possédait cette foi inébranlable envers un être qui ne s'était jamais monté à lui. Il s'était remis en question, plusieurs fois, en revenant toujours vers celui qui avait fait de lui un roi. Il était en vie, oui, et un jour, il y aurait une raison à son existence. Pas parce qu'il survivait, encore et encore, mais parce que Dieu le protégeait jusqu'à ce que son heure vienne à son tour. En croisant Halina, le monde de Snow fut comblé. La lumière était si forte, si belle, qu'elle avait disparu aussi vite qu'elle était apparue. Et désormais Snow avait la sensation de devoir attendre, attendre que la mort arrive à lui.

Jusqu'à ce qu'il apprenne la naissance de Quinn. Depuis plus de vingt ans, une toute petite partie de lui se disait que sa vie serait à jamais lié à la descendance d'Halina. Et désormais, sa propre fille était en face de lui. Le monde était cependant en train de mourir, les hommes se retournant vers les vampires. Ce n'était pas une vie pour une Louve, encore moins pour une hybride. Ce n'était pas un univers propice à une éternité et un jour ou l'autre, elle allait en avoir marre de courir pour survivre.

Il ne voulait pas parler d'Halina, mais comment Quinn pouvait-elle comprendre ? Il répondit alors, comme si c'était la seule chose à faire. Comme si il n'avait pas le choix. Dans un calme absolu, il prit la parole, dévoilant ce qui était sans doute l'une des raisons pour laquelle la rouquine était venu à lui. Lui offrant son dos pour unique vue, il parla dans un calme olympiens, dévoilant avec beaucoup de brutalité la vérité. Il se retourna ensuite, observant avec une certaine tristesse le regard de Quinn. Comme si à aucun moment elle n'avait songé à cette possibilité. Il lui faisait face comme si Snow était la voix de destin lui-même. Il lui fit comprendre qu'il avait été là, durant toutes ses années... Il ne répondit pas tout de suite, ne sachant pas vraiment quoi dire. Il ne s'attendait cependant pas à ce que Quinn comprenne si vite, si rapidement, si efficacement, la vérité du vampire. A ces simples mots, le visage de Snow se décomposa. Personne ne savait, personne n'avait jamais su. Alfred même avait fini par l'oublier jusqu'à récemment. Le regard du vampire s'égara et comme si cette scène lui était familière il murmura légèrement :

« - Et je ne cesserais jamais. » Il s'était sentie de nouveau humain lorsqu'Halina l'avait vu pour la première fois. Quel âges avait-elle à l'époque ? 15, 16 ans ? Elle était pourtant apparue, comme un ange tombé du ciel, que Dieu lui-même avait placé entre ses mains. Relevant son regard sur Quinn, sans pour autant camouflé le moindre de ses sentiments, Snow observa Quinn un moment. « - Si tu as la moindre intelligence, tu comprendras qu'il n'est pas bon de raviver les souvenirs d'un coeur brisé. Surtout quand ce coeur en question n'est autre que le mien. » Il marqua une bref pause, avant de finalement reprendre, se redressant légèrement. « - Ne me demandes pas de parler d'elle. Jamais. » Et comme s'il n'avait pas fini, il crut bon de rajouter quelques mots. « - Et en ce qui me concerne, je ne t'épiais pas. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Lun 8 Déc - 16:39


Truth takes time. - FT. SNOW

Ce vampire en face d'elle aimait sa mère... elle n'aurait su expliqué pourquoi ce qui était maintenant une évidence pour elle la bouleversait tant. C'était comme si cet amour changeait toute la donne, comme si soudainement tout était plus sacré, y compris sa mère. Peut-être était-ce parce que bien malgré elle, Quinn était tombé amoureuse d'un homme qui n'avait fait que la fuir et que si elle ne pouvait pas prétendre connaître les sentiments de Snow, elle savait que l'amour était plus destructeur que tout. Elle ne pouvait pas se permettre de raviver d'avantage des blessures qui ne guérissent jamais vraiment, pas même au prix d'une vérité, d'un souvenir d'un femme qui aurait dû l'aimer. « - Et je ne cesserais jamais. ». Il n'avait pas besoin de le préciser, elle le ressentait. Si cet amour devait cesser un jour, il serait déjà mort. Sa mère était partie il y a plus de vingt-deux ans, même pour un immortel, vingt-deux ans pour oublier un amour éphémère, c'est bien assez.  « - Si tu as la moindre intelligence, tu comprendras qu'il n'est pas bon de raviver les souvenirs d'un coeur brisé. Surtout quand ce coeur en question n'est autre que le mien. ». Quinn ne répliqua rien dans l'immédiat sentant une certaine douleur venir meurtrir sa poitrine. Les larmes qui menaçaient de percer venaient lui brûler les yeux. C'était assez, elle se sentait complètement anéantie sans même savoir pourquoi, c'était simplement comme si les choix de sa mère pesaient aujourd'hui bien trop lourd sur ses épaules. C'était cette certitude que les choses auraient pu être tout autre et que dès le début, elle avait détruit la vie de sa mère qui la rongeait. C'était cette culpabilité qui commençait doucement à envahir son esprit et la froideur de Snow qui commençait à lui glacer le sang alors qu'elle ne comprenait pas pourquoi il ne l'avait pas tué. « - Ne me demandes pas de parler d'elle. Jamais. ». Une fois de plus Quinn restait silencieuse, son arrogance était loin à ce moment précis. Elle aurait pu jouer avec son cœur, le faire souffrir de répliques piquantes qui touchent toujours en plein cœur même quand elles sont prévisibles mais elle ne le ferait pas même s'il lui avait rappelé le monstre qu'elle était. Quinn était comme spectatrice de l'instant, elle voyait son propre inerte et le vampire lui tourner le dos, elle observait la scène sans pouvoir faire quoique ce soit.

« - Et en ce qui me concerne, je ne t'épiais pas. ». Ce fut à Quinn se tourner le dos à Snow, s'éloignant de la peinture de sa mère. « Non, tu connais simplement mon histoire sans que j'ai à prononcer un mot là-dessus, tu me balances mes pensées les plus sombres à la figure avec une froideur démesurée. Je suis certaine que tu sais plus de moi que la plupart de mes proches... même si j'en ai pas tant que ça en réalité. Mais tu ne m'épies pas. Tu ne veux pas me voir ici mais pour savoir tout ceci, je suis certaine que tu m'as au moins suivi. Tu ne veux pas parler d'elle, tu évites de me regarder alors que tu m'as vu grandir et ressembler de plus en plus à celle que tu aimes. Tu ne m'as peut-être pas épié mais tu étais là, tout ce temps. ». La voix de la rouquine était restée d'une douceur incroyable comme si ses paroles étaient pour elle-même, le reflet de sa pensée. Elle en était persuadée, il avait toujours été là, quelque part tapis dans l'ombre sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. Il avait observé quel enfant perdu elle était, la souffrance qu'il y avait en elle et jamais il ne l'avait arraché à sa vie pour lui offrir la vérité. Et jamais, il ne l'avait arraché pour lui ôter la vie. Alors, elle était là, dévastée par la peine et l'incompréhension, retenant ses larmes sans parvenir à fuir, comme si elle attendait encore quelque chose du vieux vampire, comme si elle attendait un mot, une raison, quelque chose tout en sachant qu'elle n'aurait rien.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Mar 16 Déc - 22:22



"truth takes times."
QUINNSNOW

Il avait le coeur serrait à chaque fois qu'il pensait à elle et il pensait à elle souvent. Mais en ce moment il avait aussi beaucoup sur la conscience et la vie n'était pas ce qu'elle aurait dû être, ce qu'on lui avait promis. Snow n'avait jamais envisagé être un vampire un jour, encore moins avait-il cru pouvoir aimer. Lorsqu'on est un Roi, il n'y a nul place pour l'amour. Il n'y a de place que pour le pays, que pour le peuple. Oh Snow aimait son pouvoir, il aimait son rôle plus que tout au monde et c'était pour cela qu'il en voulait beaucoup à Dieu de l'avoir conduit sur un chemin si différent. Comme beaucoup avant lui, il avait envisagé être immortel, mais jamais il n'aurait cru ça possible. Qu'aurait fait la France en ayant le même Roi, éternellement ? Elle l'aurait tué, de ses propres mains, voyant en lui l'oeuvre du démon et alors quelle image aurait eu le pays ! Un hérétique sur le trône, lui, le plus croyant d'entre tous ! Et ses enfants auraient brûlé sur le bucher, sans pour autant avoir commis le moindre crime. Et voilà où Snow était aujourd'hui, rejeté dans le plus profond de sa demeure, décidant que la seule façon de vivre encore aujourd'hui était de le faire en se cachant. En croisant la mère de Quinn, Snow avait vu le monde différemment et c'était si bon d'avoir l'impression de pouvoir respirer de nouveau.

Il était tout de même perturbé par la façon dont ce qu'il pouvait ressentir, se répercutait sur Quinn. Il le voyait clairement. Elle ne cachait pas ses émotions bien qu'elle essayait de se retenir. Il ne saurait dire pourquoi, mais quelque part ce n'était pas du tout la façon dont il aurait imaginé Quinn réagir à tout ça. Il l'aurait plutôt vu rire, se moquer de lui sans doute, avant de finir à la porte. A la place il avait le droit à quelque chose de beaucoup plus profond, de beaucoup plus surprenant. Quinn arrivait-elle à sentir sa douleur ? Il avait envie de le consoler et de lui dire que tout allait bien, mais il ne pouvait s'y résoudre. Il avait vu Quinn grandir et maintenant il se demandait : avait-elle était heureuse, réellement, dans sa vie ?

Elle lui tourna alors le dos, peut-être était-elle décidée à partir maintenant ? Mais elle reprit bientôt la parole et Snow savait que tout cela était loin d'être terminé. Il y avait quelques choses de tellement doux dans ce qu'elle disait que Snow aurait juré sentir son coeur fondre sans aucune raison valable.

« - Tu crois que je t'ai laissé vivre ta vie et souffrir par vengeance ? » Il semblait tellement outré par cette idée, sans savoir si c'était ce qu'elle pensait au final. Il apparut en une fraction de seconde devant elle, incapable de parler à son dos. Il se calma, cherchant à parler d'une manière plus sérieuse et plus légère, sans pour autant réussir à contenir tout le mal qu'il avait éprouvé au cours de ses dernières années. Jamais il n'aurait laissé qui que ce soit faire du mal à Quinn. « - Aussi incroyable que cela puisse être, je cherchais simplement à te protéger. Et avant que tu ne reprennes, oui, j'aurais pu t'amener ici. Te donner la vie que j'avais offerte des années auparavant à ta mère, mais comment aurais-je ? Je suis un monstre et un monstre je resterais et ta mère n'aurait jamais accepter de te savoir à mes côtés. Alors maintenant part, car ce n'est pas ici que tu la trouvera. Et si tu restes, je doute que tes chances n'augmentent. » Venait-il, inconsciemment, de lui offrir une place ici ? Dans sa demeure ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Dim 21 Déc - 12:18


Truth takes time. - FT. SNOW

Quinn n'était pas le genre de jeune femme accepter les sentiments tel quel, à accepter de les ressentir sans y résister. Cependant, cette peine et cette douleur transcendait l'espace alors même qu'elle s'était jurée que cette ouverture sur son passé ne viendrait pas bouleverser son présent, du moins pas comme ça. Pourtant, c'était le cas, elle était incapable de tenir tête à Snow alors que son cœur se serrait dans sa poitrine. « - Tu crois que je t'ai laissé vivre ta vie et souffrir par vengeance ? ». Elle sentait bien que cette simple idée ne lui plaisait guère et à vrai dire ce n'était pas ce qu'elle pensait, elle ne savait pas quoi penser. Il est vrai qu'il aurait été aisé de se venger de la sorte, dans un désir pervers se nourrir de la souffrance d'un enfant qui n'aurait jamais dû naître, jamais dû existé si la mère de la jolie rousse avait accepté l'amour du vampire. Prendre plaisir à voir un monstre -aussi petit soit-il- souffrir, c'est presque banal. Cependant, elle peinait à croire que ce soit un sentiment malsain refoulé par Snow qui l'avait poussé à la suivre, elle doutait de cette vengeance perfide. Mais peut-être se trompait-elle ? Elle était totalement perdue et incapable de prononcer un mot.

Il ne fallut qu'une fraction de seconde pour que la tristesse des traits de Quinn affrontent à nouveau le regard torturé du vampire. Comme s'il sentait qu'elle n'allait pas dire un mot, que ses pensées n'étaient qu'un écran de fumée, il reprit la parole. « - Aussi incroyable que cela puisse être, je cherchais simplement à te protéger. Et avant que tu ne reprennes, oui, j'aurais pu t'amener ici. Te donner la vie que j'avais offerte des années auparavant à ta mère, mais comment aurais-je ? Je suis un monstre et un monstre je resterais et ta mère n'aurait jamais accepter de te savoir à mes côtés. Alors maintenant part, car ce n'est pas ici que tu la trouvera. Et si tu restes, je doute que tes chances n'augmentent. ». Sa mère ne reviendrait pas quoiqu'il arrive, jamais elle ne verrait son visage ailleurs que sur ce tableau, c'était certain. Peut-être était-elle morte ou peut-être était-elle simplement loin mais si Quinn ne doutait pas que les soirs d'hiver, sa mémoire la ramenait à cet enfant qu'elle avait laissé sur un palier, elle ne doutait pas non plus que jamais rien ne la pousserait à retourner vers cet enfant. Alors, partir ne l'aiderait pas plus que de rester... seulement, venait-il de lui proposer de rester ? Lui qui la suppliait presque de faire demi-tour depuis son arrivée ? « Je comprends que tu ne l'ais pas fait. Je ne comprends pourquoi tu ne me détestes pas... je suis celle qui l'a éloigné de toi. ». Au lieu de ça, il avait cherché à la protéger, il avait veillé sur elle et elle ne savait pas s'il était déjà intervenu dans sa vie mais, elle avait presque l'impression d'avoir un ange gardien pour assurer ses arrières alors qu'elle ne s'en sentait pas digne. « Tu n'as jamais été un monstre avec elle, tu l'as aimé. C'est tout à l'inverse. Ce qui nous définit en tant que monstre, ce ne sont que nos actes... j'ai été élevé par deux humains ignorants du monde du surnaturel, ils n'en étaient pas moins des monstres. ». Elle pour avoir fermé es yeux, pour l'avoir culpabilisé, mise à la porte alors même qu'elle avait cherché à la sauver. Lui, pour avoir levé la main sur une femme qu'il était supposé aimé et qui portait son enfant. « Je ne la trouverai pas que je reste ou que je parte. Tu veux que je parte ? ». Il suffisait qu'il dise oui et elle n'en demanderait pas plus, elle était bien assez bouleversé, elle l'avait bien assez malmené.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Ven 26 Déc - 12:49



"truth takes times."
QUINNSNOW

La patiente, c'était tout ce que Snow avait. Il ne possédait rien d'autre. Et il regardait le monde changer sans pouvoir l'améliorer. Il regardait les hommes s'affaiblir sans pouvoir les aider. Il regardait celle pour qui il aurait tout donné l'oublier, disparaissant à jamais. Il n'avait jamais su où la mère de Quinn était partie. Il n'avait même pas cherché à la suivre. Il s'était contenté d'accepter son sort sans rien dire, comme si c'était tout ce qu'il méritait. Comme si sa punition était à la hauteur de ses péchés. Il aurait peut-être dû faire les choses différemment, une part de lui le regretter. Malgré tout ce qu'on essayait de faire pour effacer la peine, s'acharner n'apporte parfois rien de plus. Il le savait alors il avait préférait laisser ses cicatrices ouvertes, guidés par nul autre chose que le temps. Consolé par l'idée qu'il protégeait ainsi la plus belle chose au monde de sa noirceur. Quinn n'était pas comme sa mère. Elle était différente, en bien des points et malgré la ressemblance physique, Snow voyait au de-là. Il voyait son entêtement, ses faiblesses, ses espoirs perdues. Il y avait, malgré tout ce qui lui était arrivé, une innocence bel et bien présente. Il s'était toujours dit qu'ils ne se verraient jamais. Que jamais leurs chemins ne se croiseraient, et pourtant elle avait réussi à le trouver. Elle avait réussi à frapper à sa porte, cherchant des indices, des informations. Snow aimait la façon dont elle parlait, dont elle s'adressait à lui. Il aimait cette maturité, cette aura de sagesses qui l'entouraient. Et il voyait tout le mal qui la rongeait aussi clairement que l'ombre à ses pieds. Elle avait un lourd bagage sur le dos.

Il voulait Quinn loin de lui, parce qu'il ne savait pas comment réagir si elle faisait partie de sa vie. Il avait peur, tout simplement. Et cette peur l'empêchait de faire ce qui était bon de faire. Il voulut tout de même lui dire, que durant toutes ses années il s'était refusé de l'aider parce qu'il avait peur de ce que sa mère pourrait faire ou dire. Snow était décidément un vampire dévorait par la peur, respirant la paranoïa et le regret. C'était sans doute l'un des effets secondaires de sa longue vie. Il s'étonna lui-même de la façon dont il termina sa phrase. Il voulait qu'elle s'en aille, mais peut-être que les regrets parlaient d'eux-mêmes. Peut-être ne voulait-il pas qu'elle devienne comme lui. C'était trop tard pour Snow. Changer était impossible. Il y avait une liste si longue de regret que même l'éternité n'était pas suffisant. Mais Quinn était encore jeune, encore dans son âge de vie humaine. Et s'il pouvait l'aider, ne serait-ce qu'un peu, ne devait-il pas le faire ? Uniquement pour elle. Ce n'était pas un moyen d'effacer ses péchés, ni un moyen de se rapprocher de sa mère. C'était juste... juste une main tenue, sans arrière-pensée.

« - Je suis le seul responsable de son départ. Te blâmer n'aurait rien changé. » Et c'était une réalité. Snow se souvenait encore du jour où Alfred lui avait parlé de la jeune Quinn, abandonné. Il baissa les yeux, un peu honteux. Il devait l'admettre, il se sentait parfois responsable de ça. S'il avait fait plus attention, si sa mère n'avait jamais découvert sa véritable identité, peut-être... peut-être que Quinn aurait grandi ici, avec sa mère... Un maigre sourire apparus tout de même sur son visage en entendant Quinn essayait de le défendre.

« - Les humaines sont faibles. Un courant d'air suffit à les faire tomber. » Sa tête alla de droite à gauche dans un signe de négativité, alors qu'il reprit la parole. « - Je l'aimais, c'est vrai, mais elle n'a jamais réussi à voir au-delà de la bête. Et le monde ne regardera jamais plus loin. » Il s'éloigna, décidant finalement qu'il avait bel et bien besoin d'un verre, même si ça n'avait plus aucun effet sur lui. Penchait sur un service en cristal, il ajouta dans son verre un peu de bourbon. Il laissa le silence prendre le dessus avant de se retourner, verre à la main.

« - Tu peux rester, si tu le souhaites. » Il releva les yeux vers Quinn, quelques secondes seulement. « - Si tu pars, je doute avoir le courage de te reparler un jour. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Lun 29 Déc - 13:57


Truth takes time. - FT. SNOW

Quinn était une enfant forgée dans la souffrance et la solitude. Son cœur était à a fois brisé et impénétrable. Elle était à la fois un monstre et un ange. Vingt-deux ans, une durée de vie bien courte et pourtant trop longue, Quinn ne s'était jamais retiré de la tête cette idée qu'elle aurait dû mourir. Elle savait qu'elle brisait toute personne qui entrait dans sa vie, même quand tout ce qu'elle voulait, c'était les protéger. Aujourd'hui, cherchait un souvenir de sa mère lui montrait bien qu'elle avait aussi brisé cette dernière.« - Je suis le seul responsable de son départ. Te blâmer n'aurait rien changé. ». Peut-être que la blâmer n'aurait rien changé mais Quinn n'était pas certaine qu'il était le seul responsable de son départ. Elle se doutait bien qu'au fond, si elle était partie sans laisser d'adresse, c'était pour qu'elle ne la retrouve jamais et jusqu'ici, cela fonctionnait très bien. « Je ne crois pas que tu sois le seul responsable... ». Il avait peut-être été la raison pour laquelle elle avait quitté sa demeure, mais pas nécessairement la raison pour laquelle elle avait fuit la Nouvelle-Orléans.

Un maigre sourire se dessina sur le visage de Snow. Un sourire qui changeait Snow lui-même et Quinn ne pouvait s'empêcher de se demander si sa mère avait connu cet homme souriant. Elle se demandait si elle avait vu un sourire amoureux sur son visage, si elle avait cherché à le rendre heureux, à le faire sourire. « - Les humaines sont faibles. Un courant d'air suffit à les faire tomber. ». Ce n'était pas faux mais ça ne les empêchait pas d'être des monstres, d'agir comme tel. Quinn l'avait compris avec le temps, être humain ne voulait rien dire. C'était une espèce comme les autres ni plus monstrueuse qu'une autre ni moins monstrueuse. Ils étaient capables des pires massacres et de guerres sanglantes comme n'importe quelle autre race. La nature était peuplée de monstres, l'équilibre tenait à des élans de monstruosité. « - Je l'aimais, c'est vrai, mais elle n'a jamais réussi à voir au-delà de la bête. Et le monde ne regardera jamais plus loin. ». Il s'éloigna d'elle pour se servir un verre d'alcool. Quinn le regarda faire sans un mot. L'alcool avait toujours été son miel pour attirer les ennuis. La dernière fois qu'elle avait bu, cela remontait à son anniversaire et elle avait croisé le chemin de Szayel, retombant naïvement dans ses bras pour que son cœur soit à nouveau brisé. C'était aussi l'alcool qui lui avait fait déclencher cette bagarre dans le bar, ce combat contre des vampires face auxquels elle ne faisait pas le poids. C'était ce fameux soir où Klaus était intervenu dans sa vie. « Je sais qu'elle n'en a pas été capable. ». Elle, sa mère, mais Quinn cherchait à voir plus loin. Snow n'était pas un vampire sanguinaire que l'on pouvait aisément qualifier de monstre, il y avait en lui une âme, torturer certes, mais une âme.

Le silence avait pris place dans la grande pièce et le vampire s'était retourné vers la rouquine. « - Tu peux rester, si tu le souhaites. » Son regard vint appuyer ses propos, quelques secondes à peine. « - Si tu pars, je doute avoir le courage de te reparler un jour. ». Quinn ne savait pas si elle devait rester ou partir, elle ne voulait pas bouleverser la vie de Snow et en même temps, sans trop savoir pourquoi son cœur lui dictait de rester. « Moi, je l'aurais. ». A n'en pas douter, elle lui avait déjà montré à quel point elle savait se montrer têtue. Cependant, elle n'avait pas pour autant l'intention de partir, au contraire, elle laissa à nouveau ses fines jambes la guider face au tableau de sa mère. « Elle a été heureuse ? ». Elle ne savait pas pourquoi cette question comptait tant à ses yeux, mais, elle avait envie d'entendre que oui.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   Sam 10 Jan - 21:27



"truth takes times."
QUINNSNOW

L'amour de sa vie l'avait fui. Elle était partie, sans se retourner. Snow se souvenait encore parfaitement de l'expression sur son visage. De sa colère, de son incompréhension. La mère de Quinn avait disparu, incapable de rester plus longtemps au côté d'un homme aussi horrible. D'un homme qui vivait en buvant le sang des autres. Après toutes ses années, après tout ce temps, Snow n'avait jamais réussi à boire autrement. Il se nourrissait toujours directement chez les hommes, il ne pouvait pas faire autrement. Il aurait pu faire comme les autres vampires et évoluer avec la possibilité d'avoir accès à un sang pur et offert, mais non. Il ne pouvait pas. C'était renier sa nature de vampire. Les employés de la bibliothèque étaient conscients aujourd'hui de ce qu'il était et certains offraient gratuitement leurs sangs. Snow ne contraignait jamais personne à se forcer. Il refusait d'ailleurs que ses employés bois de la verveine ou porte un objet qui pourrait prouver ce manque de confiance entre lui, le patron, et eux, ses employés. Mais passons. Quand la jeune femme l'avait vu, les crocs plongés dans le poignet d'une des filles, elle n'avait pas réussi à cacher sa peur et sa colère. Elle s'était senti trahis et elle se rendait compte que l'homme qui l'avait observé toutes ses années n'étaient qu'une bête. Après ça, c'était fini. Plus jamais Snow ne revit celle pour qui son coeur de monstre battait. Jusqu'à aujourd'hui, ou il avait l'impression d'entrevoir sa bien-aimée à travers le regard de sa fille. Quinn était différente de sa mère, en beaucoup de point, mais elle lui ressemblait quand même. Et ça, Snow ne pouvait l'ignorer.

Le monde entier était injuste et faible. Les hommes étaient cupides, gouverné par une soif de pouvoir et une amertume envers les êtres surnaturels. Snow s'était toujours considéré comme un être supérieur. Il était plus vif, plus fort, plus intelligent que la plupart des hommes. Mais ce n'était pas une raison pour recherche le pouvoir et pour gouverner les terres où il vivait. Peut-être qu'à une époque plus lointaine, peut-être aurait-il été ce Roi qu'il aurait aimé rester. Un véritable Dieu sur terre. Immortel souverain qui imposait le respect. Mais aujourd'hui, si un vampire osait réclamer une place de président ou de gouverneur, c'était comme signé son arrêt de mort. Personne ne voulait d'un cauchemar à la tête d'un pays. Là où les gens voyaient le reflet de Dieu, aujourd'hui on y voit le reflet du diable.

Il fixait l'alcool dans son verre, avant de relever son regard vers Quinn. C'était une véritable torture que de la regarder, mais il devait se forcer. Il devait comprendre que la jeune femme devant lui n'était pas celle pour qui il aurait tout donné. Elle pouvait rester. C'était maintenant ou jamais. Il le sentait, au plus profond de lui. La réponse de Quinn était digne d'elle. Il n'en doutait pas une seconde. Elle, elle aurait le courage de revenir vers lui. Il avait déjà eu un aperçu de son entêtement, alors il savait. Il savait qu'elle reviendrait si jamais elle s'en allait.

« - Très. Elle était très heureuse ici. Elle était libre de suivre ses envies, de faire ce qu'elle aimait. Je ne lui ai jamais rien interdit. » Il s'était mis à fixer le tableau à son tour, apparaissant aux côtés de Quinn, en face de l'oeuvre. « - Je lui ais tout donné. Mais ce n'était pas suffisant. » Il termina son verre, sans quitter le tableau du regard.

« - Je sais que tu dois beaucoup à Klaus. Mais il est dangereux. Tu ne seras jamais complètement en sécurité à ses côtés. Ni complètement libre. Après tout c'est un Roi. Et si un jour il doit choisir en toi et sa propre vie, il se choisira lui-même. » Il se tourna vers Quinn, le regard moins glacial. « - Alors qu'ici, tu peux être certaine que je donnerais ma vie pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Truth takes time. (Snow)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Truth takes time. (Snow)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Dessin de Snow'
» Présentation de Dark'Snow Day
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON CINQ :: RPS-