AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 17:16

 
ELÖD A. HORVATH


Isaac Carew ; tumblr
 

Mon nom est Elöd Atlas Horvath et, je vis/suis arrivé(e) à la Nouvelle Orléans depuis un an. J'ai 25 ans ainsi que toutes mes dents et, jusqu'à nouvel ordre, je suis écrivain et compositeur. Je suis un(e) loup-garou accompli(e) et, connait l'existence du monde surnaturel.

Petit rappel : la grande part des vampires de la NO sont dévoués à Marcel, tandis que les sorcières le craignent au plus haut point.
Dites nous tout, cela nous intéresse

Si je devais définir la Nouvelle-Orléans, elle serait le refrain d'une chanson ou l'intrigue d'une histoire; c'est ici que l'on va pour vivre des évènements forts. Cette ville est un mythe, elle intrigue et fascine. Les artistes aiment cet endroit car il est parfait pour trouver y puiser son inspiration. La Nouvelle-Orléans était donc un passage obligé pour l'écriture de mon premier livre. Chaque jour m'inspire, aucun autre ne se ressemble, tout est si exclusif ! De plus, nous ne sommes pas maître de nous même, c'est la ville qui décide du sort nous attends. J'aime ce climat de dangers et d'imprévus, ça me permet de rester vigilant et d'avoir l'oeil critique. Il est juste compliqué de vivre dans ce paradis d'inspiration en étant un loup. J'ai souvent entendu parler d'un homme, que l'on appelle Klaus, un poil obsédé par la création d'une nouvelle espèce, moitié vampire/moitié loup. Il est donc primordial pour moi de garder secret ma nature.

C'est l'histoire de votre vie



Solitaire - Froid - Mélancolique - Matérialiste - Vieux Jeu - Fidèle - Maladroit - Fier - Impulsif - Brave

La Hongrie était mon pays natal, j'y avais vécu durant dix huit ans mais le destin m'avait joué un tour qui avait bouleversé ma vie. Mon père s'était arrangé avec un autre homme pour me marier avec sa fille. Ils y voyaient des intérêts financiers et un avenir stable. Bien évidemment, j'étais totalement en désaccord. Je ne comprenais pas comment cette façon de faire pouvait encore exister dans un monde si moderne. Emilie, ma soi-disante future épouse, était une jeune femme élégante mais un brin excentrique. J'aurais pu me forcer à l'aimer mais mon coeur n'y arrivait pas. Certainement sous la pression de son père, elle cherchait à me séduire, ce qui avait le don de m'exaspérer profondément. Les seules fois où je pouvais la supporter c'était durant nos leçons de musique. Le piano était la passion de ma vie et Emilie apprenait à y poser sa voix. Elle était plutôt douée si on oubliait sa façon de faire un peu trop maniérée. Cette fille avait un vrai talent, elle était belle, élégante, talentueuse mais elle avait tant de défauts qui gâchaient toute cette beauté. Elle était grinçante, irritable, exaspérante. Une fille capricieuse croyant profondément à son potentielle séduction...

Le jour de mes dix huit ans, j'avais retrouvé Emilie dans ma chambre, vêtue d'un peignoir en soie blanc. Elle était allongée sur mon lit me donnant l'impression d'avoir été séquestré ici par son père depuis des heures. " Emilie, arrête ce cinéma, tu sais très bien ce que j'en pense. " Elle n'en avait absolument rien à faire et elle continuait à me coller comme un chihuahua nerveux. Dans le fond, j'avais bien conscience que j'étais dur avec cette fille, elle méritait bien mieux, mais je n'arrivais pas à la détacher de la haine que j'éprouvais contre mon père de me forcer à me marier. Je faisais souvent le rêve cruel de la voir mourir et à chaque fois qu'elle lâchait son dernier souffle, je me sentais libéré...

Emilie retira son peignoir, dévoilant son corps nu. Je l'observais sans le moindre intérêt, ce corps ne m'attirait pas et je ne savais pas l'expliquer, c'était comme ça. J'haussais les épaules et m'apprêta à quitter la chambre mais Emilie fut la plus rapide. Elle ferma la porte à clé et jeta le petit objet au feu. " Comment peux-tu rester aussi froid ? " " Tu devrais te rhabiller et rentrer chez toi, tu perds ton temps à jouer la comédie. " Apparemment ma requête n'était pas claire, elle attrapa une petite statuette en bronze et me frappa l'épaule avec. Tremblante, elle continuait de me menacer avec son arme de bronze au bout des bras. " Tu es obligé de m'aimer, ça ne peut pas se passer autrement. " Sous la douleur et l'agacement, je sentais l'énervement monter en moi. Une sorte de colère que je n'avais jamais ressenti auparavant. " Tu es complètement folle... " Je n'avais rien eu de plus distingué à lui dire. De nouveau, elle chercha à me frapper mais en l'esquivant, je la poussa contre la cheminée ou sa tête se cogna violemment. Rouge vermillon, la couleur était fascinante et il m'avait fallu quelques minutes pour réaliser que ce beau rouge n'était rien d'autre que son sang. Emilie était en train de mourir. Tout ce que je trouvais à faire, c'était de lui remettre son peignoir et de la poser sur le lit. Les draps, ainsi que son peignoir s'imprégnaient doucement de son sang. La douceur du blanc s'effaçait pour laisser place à l'envahissent du rouge. Il y avait quelque chose de poétique là dedans... Ma chambre ressemblait à une boucherie, je n'arrivais pas à réaliser ce qu'il était en train de se passer, tout ce que je savais, c'était que je ne pouvais plus rester ici. Ce soir là, mon gêne de loup s'était activé.

La nouvelle alla vite, deux jours plus tard toute la Hongrie était au courant de la mort d'Emilie de la Cour, fille d'un grand aristocrate français, extraprié en Hongrie. J'étais recherché comme étant son meurtrier... C'était Alan qui m'avait annoncé la nouvelle, il m'hébergeait chez lui depuis que j'avais fui mon domicile. Alan était le type de personne qui me fascinait. Il avait ce goût pour les vieilles choses, tout comme moi. Il était cultivé, aimé la musique, la littérature et l'art. Son âme était sensible aux belles choses et rien qu'à sa façon de vivre, il était une oeuvre d'art à mes yeux.

En constatant la gravité de la situation, il me proposa de m'enfuir avec lui en Islande. Il me prometta qu'il m'apprendrait l'anglais afin que je me débrouille mais pour cela, il fallait que je fasse quelques sacrifices. J'avais besoin d'une nouvelle identité, Elöd était un nom que je devais absolument oublier, désormais, j'étais Atlas. Pareil pour ma situation sociale, je ne pouvais pas dire que je venais d'une famille aisée de Hongrie mais c'était difficile de trouver un compromis quand je ne parlais que cette langue. Il y avait aussi autre chose, une chose que je ne pouvais pas cacher, c'était ma condition de loup. Je n'avais jamais cru à toutes ces histoires de surnaturel, ça ne m'intéressait pas et pourtant c'était Alan, lui même loup, qui avait senti que je possédais ce gène dès notre première rencontre. Il veillait sur moi afin que ce gène ne se déclenche pas, bien qu'il savait qu'il ne pouvait pas me protéger de mes moindres faits et gestes. Dans le cas où mon gène s'activerait, il s'était promis de m'aider car lui, il n'avait pas eu cette chance d'être guidé.

Notre vie en Islande dura deux ans. Je travaillais en tant que pianiste dans de petits bars et cabarets pour que nous puissions gagner un peu d'argent. Alan, quant à lui, vivait sa vie. Je n'étais ni son frère, ni son père pour lui dire quoique ce soit, du moment qu'il ramenait de quoi vivre, ça me suffisait.

Nous quittions l'Islande dans un soucis de sécurité, il était préférable de ne pas s'éterniser dans un pays, au risque d'être découvert. Le Canada était notre seconde destination et nous y sommes resté quatre ans. Ces quatre ans ont été vraiment incroyable. Je travaillais en tant que qu'écrivain de petites nouvelles dans un hebdomadaire de la ville. Je signais sous le nom latin : Celeste. J'aimais la sonorité et la signification de ce mot, ça laissé plané le doute sur ma réelle identité. De temps en temps, je continuais de jouer du piano dans des cafés et durant l'une de ces soirées que nous avions fait connaissance d'Eve, une jeune louve. Elle était seule, solitaire mais véritablement habituée aux soirées pianos du café. Alan et moi nous nous étions vite épris de la jeune femme. Elle avait ce quelque chose d'attirant et mystérieux. Elle ne s'était pas fait priée pour rejoindre notre petit groupe. Moi qui avait toujours été attiré par Alan, l'arrivée de Eve me séduisait tout autant. J'avais du mal à mettre des mots sur ce que je ressentais, mais ces deux personnes étaient les trésors de ma vie. Nous étions un petit gang de loups, fier et heureux mais surtout libre !

Un soir, Alan nous abandonna, Eve et moi. Nous n'avions jamais compris pourquoi. Il était parti sans un mot, comme nous avions l'habitude de faire ensemble, sauf que cette fois, il avait agi seul. Son acte fut une véritable trahison pour moi, après tant d'années ensemble, je ne comprenais pas pourquoi il ne m'avait pas prévenu. Eve peinait à me remonter le moral et je sombrais lentement dans une sorte de dépression. Pourtant, nous continuons ensemble notre vie de jeunes loups. Nous aimions courir dans la foret durant la pleine lune, elle continuait de m'écouter jouer au piano et à vrai dire, je ne jouais que pour elle, nous avions gardé notre liberté mais sans Alan, la vie avait perdu de son éclat.

Frustré certainement par l'abandon d'Alan, j'avais fait subir le même sort à Eve. J'avais pris le peu d'affaires que j'avais et je m'éclipsais pour la Nouvelle-Orléans. J'avais entendu tant d'histoires sur cette ville qu'elle me semblait être le parfait point de départ pour une nouvelle vie...

Hey toi, derrière ton écran !


Je m'appele Maggie, Milah et accessoirement Panda Roux et j'ai 22 ans. J'ai découvert Ghost World il y a fort longtemps et, maintenant que je me suis inscrit, je compte venir 5/7j. J'aime les sushis et pas trop les bananes...

Parrainage ? [] OUI [x] NON

Code:
CAREW Isaac [color=crimson]✘[/color] HORVATH Elöd A.


Dernière édition par Elöd A. Horvath le Sam 16 Aoû - 17:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19335
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 17:18

REREBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!!

Je kiff le pseudo

Bonne chance pour cette nouvelle fiiiiche !






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

sorciers
avatar

morsures : 7519
inscrit(e) le : 20/07/2013
célébrité : jennifer lawrence
crédits : tumblr & bazzart & BLASPHEMY

MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 17:23

re-bienvenue J'adore le titre et le choix de pseudo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 17:35

Merci   

J'ai fait le tour de tout les prénoms hongrois pour le trouver celui là
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 17:51

OMG, LE PSEUDO ET L'AVATAR    
(même si je le connais pas...je l'aime déjà buku  )

Re-bienvenue parmi nous, en tout cas   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 18:04

reu reu bienvenuuue!! :craazy:
Moi aussi je trouve le pseudo hyper original! J'adore!
Bonne chance pour ta fiche! :waza:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 18:08

(re) bienvenue :fff: hâte de découvrir ce personnage et évidemment excellent choix de groupe <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 10 Aoû - 20:42

Voilà donc ce fameux TC!   

Amuse-toi bien avec!   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Ven 15 Aoû - 19:40

Francesca : Lana, c'est la plus belle de toute façon    

Aaron : Merci, j'y es travaillé dur sur ce pseudo

Mélinda : Merci Oui, je me suis dis qu'on avait besoin de renfort loup

Lincoln : Merci koupin
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Sam 16 Aoû - 13:07

Rebienvenue    Je connais pas le vava mais j'aime bien   Amuse toi bien, comme toujours xD et bonne chance pour cette nouvelle fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Sam 16 Aoû - 17:22

Merci Mama Voodoo   
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
avatar

morsures : 536
inscrit(e) le : 18/01/2014
célébrité : Lily Collins
crédits : Schizophrenic

MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Dim 17 Aoû - 19:25

Re-Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

morsures : 1870
inscrit(e) le : 23/07/2012
célébrité : Zach Roerig
crédits : TAG et Tumblrs

MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   Mar 19 Aoû - 19:40

Te voilà devenu un vrai Ghostien !


Très belle présentation.

Maintenant, t'es libre de créer ta fiche de liens ainsi que ta fiche de rp's ; cela t'aidera -entre autres- à y voir plus clair dans l'évolution de ton personne. Si tu manques d'action ou de piquant dans ta vie, n'hésite pas à créer ton scénario ; avec un peu de chance, il sera pris dans les jours qui suivent.

Il arrive que l'on soit timide mais, tu n'as rien à craindre sur GW ; nous sommes tous aussi déglingués les uns que les autres. Pour t'aider à mieux t'intégrer, il t'es possible de demander un parrain/une maraine ; ils seront là pour toi tout au long de ton aventure sur le forum o/

Pour finir, il ne te restera plus qu'à t'amuser parmi nous et, pour nous aider à ramener du monde sur le fofo, n'hésite surtout pas à voter pour le fofo sur le Top-Site.

HAVE FUN !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ghost-world.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO   

Revenir en haut Aller en bas
 
ELÖD • LEAVE IT TO THE WAYSIDE LIKE YOU DO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leave the pain behind and let your life be your own again ♥ THYBALT & HEIDI
» 02. You can leave your hat on
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON QUATRE :: présentations-