AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 sad memories - milah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:17

 
Milah P. Lecarde


sad memories - milah Tumblr_mmhsg3kDP31rw9pnko2_r4_500
sarah paulson ; monroevsmansfield
 

Mon nom est Milah Pamela Lecarde et, je suis arrivée à Mystic Falls depuis quelques semaines. J'ai 185 ans ainsi que toutes mes dents et, jusqu'à nouvel ordre, je suis antiquaire. Je suis une fantôme accomplie et, tolère la présence des vampires parmi les humains.

Petit rappel : tous les habitants de MF connaissent désormais l'existence des vampires.
Dites nous tout, cela nous intéresse


Les vampires ont toujours fait partie de notre vie, certains se sont montrer plus discrets que d'autres. La vérité allait forcément être dévoilée et ce jour est arrivé, suite à la mégalomanie de Kol. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose, un jour l'existence des sorcières éclatera, tout comme celle des loups et de toutes autres espèces. Notre monde est vaste et il sera bien prétentieux de croire qu'il est réservé aux humains. Peut être n'était-ce pas le bon moment et encore moins sous une bonne raison, mais ce monde a besoin de savoir de quoi il est fait afin qu'il puisse franchir une étape et évoluer, sans ça, il court à sa perte.

C'est l'histoire de votre vie




I




France ma douce France, elle me manque tant. J’y suis née il y a cent quatre-vingt cinq ans et je n’y ai pas mis les pieds depuis cent soixante cinq ans. J’y ai passé une douce et belle enfance dans un village du sud-ouest, célèbre pour y abriter un nombre incalculable de tournesols. Ma famille n’était pas très riche, ni vraiment pauvre. Mon père était horloger et ma mère femme au foyer. Elle m’avait appris avec grand soin ce qu’il était d’être une femme du XIXe siècle. Elle souhaitait que je devienne une femme exemplaire, élégante avec de belles manières. Si je pouvais avoir un mari aisé afin de subvenir au besoin de la famille, elle pourrait vieillir en paix. Mais la jeunesse est une des plus grandes fourbes de la vie. A vingt ans, mon coeur est tombé amoureux d’un homme. Un très bel homme, avec beaucoup de classe et parfumé avec je ne sais quel parfum qui a su m’envoûter. Après six mois de passion, sous l’emprise des belles paroles de mon amant, je quittais mon doux pays pour rejoindre la belle Amérique. Il me parlait de l’avenir qui nous attendait, un avenir confortable, plein de promesses. Je n’avais pas besoin de beaucoup plus pour suivre celui dont mon coeur s’était épris.

Vingt ans, prête à vivre la grande aventure. J’avais laissé à mes parents un petit mot leur annonçant mon départ à l’autre bout de la planète. Je n’avais pas pris la peine de leur dire au revoir, je pensais qu’il était possible de rentrer à tout moment. Quelle belle illusion je me faisais là.

Après plusieurs mois sur la route et sur la mer, nous avions rejoint l’Amérique. Alexis avait de petits contacts qui lui avait permis de travailler auprès d’un boursier. Quant à moi, j’avais appris par ma mère à être une femme parfaite et j’appliquais soigneusement chacun de ses conseils. Notre logement, bien qu’il était petit et misérable était toujours impeccable. Le repas était toujours prêt lorsque mon cher et tendre rentrait d’une dure journée de travail. Je veillais à chaque détail, cherchant à faire de sa vie, une chose bien confortable.

Trois ans plus tard, notre nid d’amour se consolider avec l’arrivée de notre premier enfant : Marie-Alice. Un vrai rayon de soleil qui illuminer mes journées. Quelle plaisir j’avais à m’occuper de ce petit bouton d’or. Je sentais que j’avais accompli quelque chose de beau, je me sentais heureuse et je pouvais continuer à vivre paisiblement dans cette direction. J’étais une femme comblée jusqu’à ce que ma magie se manifeste.

II




Il m’arrivait d’être stressée et angoissée lorsque mon mari ne rentrait pas. Il passait de plus en plus de temps au bar. Une mode incontournable selon lui. Il devait être un homme moderne et il devait s’intégrer à l’époque dans laquelle nous vivions. Ce mode de vie me plaisait peu et il commençait à me ronger lentement. Parfois, j’étais sujette à des crises d’angoisses ce qui provoquait quelques incendies dans la maison. Il m’a fallu plusieurs mois avant de réaliser que tout ce feu venait de moi. Paniquée, je m’étais confiée à ma grand mère paternelle par lettre, dont j’avais toujours été très proche. Sachant très bien ce qui m’arrivait, elle m’annonçait qu’elle allait venir me rejoindre en Amérique et qu’elle n’allait certainement pas me laisser seule mais elle ne m’avait encore pas confiée que j’étais une sorcière.

Une éternité semblait s’être écoulée entre l’annonce de son départ et son arrivé dans le nouveau monde. Ma grand-mère avait traversé l’océan pour me rejoindre, me rassurer et m’enseigner. Je ne réalisais pas la chance que j’avais pensant plutôt qu’on m’avait maudite. Elle resta patiente, ne perdant pas une seule fois son sang froid. Elle connaissait ce sentiment nouveau, celui de quitter une simple vie d’humaine pour entrer dans l’univers de la sorcellerie. Être sorcière ne me plaisait pas et lorsque ma grand-mère m’avait fait comprendre ce que nous étions, j’ai tristement penser qu’elle avait perdu la raison.

Tout comme moi, elle avait vécue elle aussi ces moments difficiles mais elle disait sans cesse et inlassablement qu’une femme forte était capable de tout surmonter. Elle m’expliqua ensuite que notre gêne de sorcière avait sauté une génération, mon père m’avait pas reçu ce « don » comme elle l’appelait et il n’était pas au courant dans quelle genre de monde nous étions confrontées. La magie était une chose merveilleuse, mais elle séduisait aussi le danger et les forces sombres. Il y avait des règles à ne jamais transgresser, des codes à respecter dans n’importe quelle circonstance et surtout, je ne devais perdre de vue, que j’étais une servante de la magie blanche. La magie noire était à bannir de mon esprit et de mon coeur car celle-ci me nuirait jusque dans la mort. Des révélations effrayantes qui m’a valu plusieurs nuits de chagrin…

J’hébergeais ma grand-mère dans notre petit chez nous, prétextant à ma moitié qu’elle était venue pour m’accompagner durant les premiers mois du bébé, ce qui n’était qu’une moitié de mensonge. Sûrement par envie de faire plaisir à ma grand mère plutôt qu’à moi-même, j’acceptais d’étudier la magie. Je l’aimais tant et je n’avais pas envie de la peiner en refusant une chose dont elle était si fière. Plus mon apprentissage avançait et plus j’étais heureuse de partager ce secret avec elle. La magie créait entre nous un lien bien plus fort que celui que nous partagions avant ce changement dans ma vie. La peur de ce que j’étais devenue se dissiper et j’étais fière de ce que je pouvais accomplir. Au bout de plusieurs mois, j’engageais une discussion avec ma grand mère, lui révélant mon envie de tout dévoiler à Alexis. Jamais, je ne l’avais vu se mettre dans un état pareil. La simple évocation de ce choix la rendait brusquement sur la défensive voir même agressive. « Les hommes ne sont pas dignes de confiance, Milah. » L’horreur me frappa lorsqu’elle m’imposa ensuite un ultimatum, voyant mon entêtement : c’était mon homme ou elle, je devais choisir et ce choix serait déterminant pour la suite de ma vie.

Pour le confort de mon bébé, je ne pouvais garder ce secret plus longtemps. Bien que celui que j’aimais passer plus de temps dans les bars plutôt que d'assurer un bel avenir pour Marie-Alice et de construire solidement notre famille, je ne pouvais me résoudre à faire la même erreur que lui. Je l’avais choisi lui, plutôt que ma grand-mère. Furieuse de mon choix, elle avait décidé de quitter notre logement dans la nuit, sans même me dire au revoir. Pourtant, j’espérais du fond du coeur, qu’elle comprenait mon choix…

L’effet d’une bombe. Les yeux d’Alexis m’observaient avec dégoût et peur. Il me lançait tout les objets qui lui passait sous la main, m’insultant de tout les mots qu’ils avaient dans son vocabulaire. Une réaction que je ne comprenais pas. Etait-ce l’alcool qui le poussait à agir de manière si immature ? Dans tout cas, je sentais mon coeur se réduire en poussière. Mon monde basculait, tout s’écroulait autour de moi, j’étais seule et je n’avais plus rien, à part mon désarroi. Ne m’aimait-il pas autant que je l’aimais ? Je restais la même personne, celle qu’il avait toujours connu, rien ne changerait mis à part que j’avais cette étincelle en moi. L’incompréhension était la plus totale, persuadée que j’avais fait le bon choix et pourtant, ma grand-mère l’avait vu venir. Pourquoi n’avait-elle pas pris le parti de me protéger, pourquoi avait-elle choisi de m’abandonner ? Pourquoi m’abandonnaient-ils tous ? Etais-je si monstrueuse que ça ? Non. Bien sûr que non, je ne l’étais pas mais la société était ainsi faite, faite pour faire souffrir les pauvres femmes.

III




Ma vie s’enfonça doucement dans les ténèbres. Maman et seule. Tout ce que je trouvais bon à faire c’était de gagner la grande ville la plus proche pour y trouver du travail. Un bar miteux, un job de serveuse, un quotidien terrible et lassant qui ne dura d’une poignée de mois puisque le gain de la prostitution m’avait séduite. J’étais peu fière de ce que je faisais mais j’avais besoin de faire vivre mon enfant, de la nourrir et de lui assurer un avenir correct. En attendant de trouver mieux, je priais pour que cette période se termine au plus vite.

Un homme s’imposa dans ma vie, un des plus terribles. Il était grand et laid, gras et odieux mais il me donnait cette terrible sensation d’être protégée. Douces paroles, il me promettait un avenir meilleur pour moi et ma fille. Pour la deuxième et dernière fois de ma vie, je cédais aux paroles d’un homme.

Cet homme était en réalité un horrible monstre de violence. Il me battait, à défaut de pouvoir battre ma fille. J’endurais les coups, je ne voulais pas qu’elle en soit victime. L’idée de savoir que la magie pouvait me libérer de tout ça me permettait de tenir le coup. J’exerçais lorsqu’il était absent et je me perfectionnais dans le domaine des rêves et prémonitions. Les conseils de ma grand mère de me lâcher pas d’une semelle : la magie blanche et rien d’autre.

Un soir, suite à un étrange rêve, je décidais de quitter cette vie infernale. J’avais besoin de rendre mon enfant heureuse et j’avais besoin de retrouver ma dignité. Dans tout ce chaos, je m’oubliais et l’oubliais, mon corps s’abimait et devenait fébrile. Ayant mon petit réseau, je savais que je pouvais vivre de mon don, me prétextant médium auprès des humains ou tout simplement sorcière auprès des autres, je pourrais exercer un prix fort mais la qualité de mon travail serait reconnu. Je me sentais forte, munie d’un nouveau souffle, mon coeur palpitait, j’avais peur que mon fiancé débarque. Il me restait quelques minutes avant sa grande entrée et je croyais dur comme fer que je pouvais le faire. Les sorcières me donneraient la force d’y arriver.

Marie n'était pas là, je ne savais pas ce qu’elle fabriquait mais je ne supportais pas son absence qui m'était insoutenable. J'espérais de tout coeur qu'elle fasse au plus vite, ou du moins, plus vite que celui que je cherchais à fuir ce soir. Le destin frappa puisque mon fiancé entra dans l’appartement, me découvrant valises à la main et manteau sur le dos. Mon coeur s’arrêta, c’était la fin, je le savais. Mon rêve m’était réapparu comme un flashback, clair comme de l’eau de roche. Un coup, deux coup, le troisième me fit vaciller et mon crâne percuta un coin de table m’ôtant lentement la vie.

IV




Inconsciente durant un certain temps, je m’étais réveillée flottante, au dessus de mon triste corps mort. L’appartement était parmesenté d’un corps démembré qui n’était rien d’autre que celui de mon fiancé. Marie… Elle était seule à présent et ça me fendait le coeur. Je me pouvais me résoudre à rejoindre les esprits des autres sorcières, ma petite fille avait encore besoin de moi.

Malheureusement, ce fut bien plus compliqué que de rester auprès d’elle telle une ombre mais je faisais tout ce qui était en mon pouvoir afin de garder un oeil sur elle. Les années passèrent lentement et dans le chagrin.

En deux mille treize, une brèche s’ouvra, laissant les fantômes réapparaître. J’y voyais une chance de retrouver ma fille et de rattraper le temps perdu sauf que la vie (tout comme la mort) est bien loin d’être un conte de fées. Marie ne me pardonnerait pas ma disparition, mon abandon. Je n’ai pas pu pardonner ma grand-mère alors pourquoi serait-ce différent, nous étions têtues dans la famille. Pendant trois ans, j’ai cherché à me refaire une vie, afin que l’attente de retrouver ma fille me soit moins pénible. Une couverture d’antiquaire me permet de fantasmer une vie normale, je vends de vieux objets perdus et oubliés. Ma boutique est petite et sombre, elle rappelle les cabinets de curiosités. J’en profite pour fournir aussi des remèdes à base de plantes. Certains savent qu’ils peuvent me trouver pour les aider dans leur quête de la magie blanche, bien que la magie ne fait plus partie de moi, mes connaissances ne m’ont pas quitté.

Après avoir vu sombré ma fille comme j’ai moi-même sombré, il est maintenant grand temps que je la retrouve dans cette petite ville dont elle semble tant attaché : Mystic Falls.

Je suis une femme de nature douce et altruiste, mais les épreuves que j'ai enduré m'ont rendue plus forte et méfiante. J'ai longtemps été observatrice et discrète mais aujourd'hui je n'ai plus peur. Ambitieuse et déterminée, je ferais tout pour retrouver ma fille et qu'elle accepte mon retour auprès d'elle.

Hey toi, derrière ton écran !


Je m'appele Laura/Neil/Sue et j'ai 22 ans. J'ai découvert Ghost World via un top-site il me semble et, maintenant que je me suis inscrit, je compte venir 5/7j. J'aime l'ambiance de folie qui règne sur ce forum et aussi le staff qui fait un superbe boulot et ce forum qui n'arrête pas de me donner pleins de nouvelles idées tellement il est au top...

Parrainage ? [] OUI [x] NON

Code:
PAULSON Sarah [color=crimson]✘[/color] LECARDE Milah P.


Dernière édition par Milah P. Lecarde le Mar 24 Juin - 19:11, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
Jillian Hale

morsures : 7519
inscrit(e) le : 20/07/2013
célébrité : jennifer lawrence
crédits : tumblr & bazzart & BLASPHEMY

sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:18

re-bienvenue miss sad memories - milah 1588870598
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:21

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! sad memories - milah 1550764429

Je ne peux que féliciter le choix de vava ! Tellement original ! J'adore dior !  sad memories - milah 2328502761 

Bonne chance pour cette nouvelle fiche !  :omg:  Oh et j'adore aussi le pseudo sad memories - milah 2361497300 xD
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:33

Azy c'est le prénom de ma petite cousine sad memories - milah 1494286615 Re-bienvenue, hâte de voir le personnage sad memories - milah 2328502761
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:33

L'avatar trop cool !! Bienvenue sur GW sad memories - milah 423957859 j'ai hâte de lire ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:34

Waw merci  sad memories - milah 2396655900 

Sarah est génial je trouve, après vous avoir attaqué avec le cast de DW, je contre attaque avec le cast d'AHS  sad memories - milah 1588870598 

Merci à Eliz pour avoir créer ce superbe scéna, je suis sous le charme  :fff: 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:40

SARAH PAULSON *-*

Et en plus nous avons un lien prédéfinit dans le scénario, tellement parfait sad memories - milah 1494286615
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
Freya Mikaelson

morsures : 4896
inscrit(e) le : 03/01/2013
célébrité : riley voelkel
crédits : shiya, neon demon & tumblr

sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 19:57

Mon dieu mon dieu. Je te le redis, tu prend ce scena au moment où je comptais le supprimer sad memories - milah 1494286615 Merci à toi de tenter ma maman et on se reserve un rp d'office sad memories - milah 1494286615
Je vois que les membres ont l'air de bien apprécier ce début de personnage sad memories - milah 2361497300 En tout cas, hâte de lire ta fiche pour voir comment tu va tourner tout ça sad memories - milah 1494286615



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyLun 23 Juin - 21:00

Mélinda : Je suis ravie qu'on est un lien prédéfini, il déchire tout  sad memories - milah 1494286615 

Elizabeth : C'est un signe ! Ce scénario est tellement génial, ça aurait été triste de le supprimer. En tout cas, j'espère être à la hauteur de tes attentes sad memories - milah 1494286615
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyMar 24 Juin - 18:33

For god sake, en plus d'être heureux que le scenario soit pris, je suis d'autant plus ravis de voir qu'avec cette fiche tu vas savoir jouer à la perfection Milah sad memories - milah 1494286615 Comme tu sais j'adore ton style d'écriture et ça faire ressortir la personnalité fragile et raffinée que j'avais en tête pour le personnage. Tu as mon feux vert pour cette fiche qui fut un régal à lire sad memories - milah 1494286615 (édite juste qu'au moment où Milah prépare les bagages, Lafay n'était pas encore rentrée, elle était au fameux cabaret où elle pouvait se libérer et elle rentre dans l'appartement pile au moment où Milah se fait frapper.)
J'ai vraiment hâte de pouvoir ouvrir un rp avec toi, les retrouvailles et the choc mon dieu :omg:  Encore merci d'avoir pris ce scena qui compte beaucoup pour moi !
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyMar 24 Juin - 19:11

C'est édité, j'ai changé avec ce passage :
Code:
Marie n'était pas là, je ne savais pas ce qu’elle fabriquait mais je ne supportais pas son absence qui m'était insoutenable. J'espérais de tout coeur qu'elle fasse au plus vite, ou du moins, plus vite que celui que je cherchais à fuir ce soir.

Wow, merci pour tout ces compliments, je suis touchée sad memories - milah 1494286615 
En tout cas, je suis SUPER heureuse que j'ai réussi à retranscrire la Milah que tu attendais  sad memories - milah 2328502761 

Hâte de faire nos retrouvailles, ça va être terrible  :omg: sad memories - milah 1687688929 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyMar 24 Juin - 19:54

Voilà, là c'est nickel sad memories - milah 1494286615
Plus qu'à attendre le Maire sad memories - milah 2328502761
Revenir en haut Aller en bas

SHERIF

morsures : 1870
inscrit(e) le : 23/07/2012
célébrité : Zach Roerig
crédits : TAG et Tumblrs

sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah EmptyMar 24 Juin - 20:44

Te voilà devenu un vrai Ghostien !


Et de trois! sad memories - milah 2328502761 sad memories - milah 1588870598

Maintenant, t'es libre de créer ta fiche de liens ainsi que ta fiche de rp's ; cela t'aidera -entre autres- à y voir plus clair dans l'évolution de ton personne. Si tu manques d'action ou de piquant dans ta vie, n'hésite pas à créer ton scénario ; avec un peu de chance, il sera pris dans les jours qui suivent.

Il arrive que l'on soit timide mais, tu n'as rien à craindre sur GW ; nous sommes tous aussi déglingués les uns que les autres. Pour t'aider à mieux t'intégrer, il t'es possible de demander un parrain/une maraine ; ils seront là pour toi tout au long de ton aventure sur le forum o/

Pour finir, il ne te restera plus qu'à t'amuser parmi nous et, pour nous aider à ramener du monde sur le fofo, n'hésite surtout pas à voter pour le fofo sur le Top-Site.

HAVE FUN !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ghost-world.org


Contenu sponsorisé


sad memories - milah Empty
MessageSujet: Re: sad memories - milah   sad memories - milah Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
sad memories - milah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sad memories - milah
» Holaaaa
» Ice Memories (PV-Melvin)
» ~~ Kairi...Broken Memories [FINIE]
» Search the memories even if it´s too wouding for you ... and you find somebody. [privé Absy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON QUATRE :: présentations-