AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 KATE & ELIJAH - une vieille amitié qui se réveille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: KATE & ELIJAH - une vieille amitié qui se réveille   Mer 23 Avr - 18:25

Il n’y avait rien de mieux qu’une balade près de la rivière pour se changer les idées et j’en avais bien besoin. J’avais quitté Mystic Falls pour quelques jours. Je ne pouvais plus rester dans cette ville. Avec ma rupture avec Elena, je ne me sentais vraiment pas bien. Elle avait décidé d’éteindre son humanité et cela me faisait vraiment mal car elle avait choisi de faire cela volontairement avant même d’entreprendre une discussion avec moi. Cela m’avait mis en colère. Je savais que je n’avais pas géré, je savais que j’avais commis une grosse erreur mais elle aurait du accepter une discussion avant de faire une chose aussi importante, aussi grave. Elle qui voulait que nous discutions, que nous nous cachions plus rien. Je n’abandonnais pas la jeune femme, bien entendu, je ne ferais jamais cela. Cependant, j’avais besoin de prendre un peu de recul pour savoir comment agir avec la jeune femme et la Nouvelle-Orléans était un bon endroit surtout que Klaus y était et je devais lui donner une bonne leçon. Si Elena avait pris la décision d’éteindre son humanité, il en était en partie responsable, je le savais, je l’avais appris. Il avait osé faire cela et cela m’avait rendu hors de moi. Jamais il n’acceptera de me laisser tranquille. Il s’énerve lorsque je suis dans ses pattes et il se venge lorsque je ne le suis pas. Je suis fatigué d’essayer de le comprendre.

J’étais arrivé avec Rebekah il y a quelques jours. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas été aussi proche. Et c’était actuellement la seule chose qui me faisait plaisir. Ma petite sœur avait enfin confiance en moi. Rebekah était aussi motivée pour punir Klaus. Si ma raison était causée par Elena, celle de Bekah semblait être les nombreuses années d’amour vache de notre frère. Et moi-même je commençais à me dire qu’une petite leçon rien que pour cela ne pouvait pas lui faire de mal. Ayant renversé la Nouvelle-Orléans, il faisait beaucoup trop le coq et une petite remise en place ne pouvait être que bénéfique.

Marchant le long de la rivière, je finis par voir à l’horizon une femme au regard perdu. Si d’ordinaire je n’y aurais pas prêté plus attention, cette fois-ci, je décidais de m’approcher. La jeune femme devant moi avait quelque chose de familier et je voulais en savoir plus. Et oui, je pouvais me montrer parfois très curieux. Plus je m’approchais, plus l’évidence que je connaissais la jeune femme apparaissait. « Catherine ? » dis-je d’une vois audible.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: KATE & ELIJAH - une vieille amitié qui se réveille   Sam 26 Avr - 12:56

Kate regardait les touristes s'éloignaient au loin. La visite venait de se terminer et pourtant, Kate commençait tout juste sa journée. Ou plutôt sa nuit. La jeune femme n'ayant pas de bague de jour, vivait lorsque l'astre solaire disparaissait à l'horizon. Oh, elle aurait pu en avoir une, elle en avait souvent eu l'occasion. Mais à chaque fois, Kate refusait l'offre. A quoi bon être un vampire si on pouvait sortir le jour ? Voilà 164 ans qu'elle n'avait pas senti le soleil réchauffait sa peau. Depuis le temps, elle s'était habituée à la lumière froide de la lune sur son visage. A quoi bon changer ses habitudes ?
Aucune fête n'avait été prévue ce soir là, ou alors Kate n'avait pas été mise au courant. Ce qui était étonnant, puisqu'elle faisait partie des meubles de la ville. 76 ans qu'elle était revenue vivre à La Nouvelle-Orléans, sa cité natale. Kate avait voyagé durant des décennies autour du monde. Elle avait vu tout ce qu'il y avait à voir. Mais elle n'avait aimé aucune ville comme elle aimait La Nouvelle-Orléans. Ici, elle était chez elle, là où ses souvenirs aussi douloureux qu'heureux venaient l'assaillir à tout bout de champ. Mais elle s'en fichait, elle était chez elle. Plongeant ses mains au fond des poches de sa veste, Kate reprit le chemin du retour. Son appartement vide l'attendait impatiemment, ainsi que sa télévision et son verre de sang. Elle avait réussir à se fournir une petite réserve de plasma à l'hôpital de la ville et les poches de liquide rouge étaient depuis gardées dans son réfrigérateur. Kate n'aimait pas tellement se nourrir sur les humains, même si elle devait avouer que ce goût-là était nettement plus agréable. Cependant, elle n'était pas une meurtrière, et si elle s'abreuvait sur des mortels, elle veillait à ne jamais les tuer. Parce qu'elle était comme ça Kate, de la bonté pure, même en étant un des pires monstres que la Terre ait jamais porté. Elle bifurqua à droite, préférant longer le fleuve que de passer en centre-ville et voir ses camarades se lâcher sur de pauvres âmes innocentes. Et puis les alentours du fleuve lui procuraient le calme qu'elle appréciait tant. Elle marchait, le regard dans le vide, voulant profiter de la tranquillité de la nuit avant de rentrer chez elle.
Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, elle entendit son nom. Kate s'arrêta et, se retournant, découvrit une silhouette familière avançait dans sa direction. Plissant les yeux, elle essayait de voir qui se trouvait là. Plus la silhouette, un homme évidemment, se rapprochait, plus elle reconnaissait cette connaissance. Le nom de l'homme retentissait dans son esprit, pourtant la jeune femme doutait encore que ce soit lui, ici. « Elijah ? » Ses yeux s'écarquillèrent. Voilà plus d'un siècle que ces deux là ne s'étaient pas vus. Pourtant, Kate pouvait reconnaître le visage éternel de son ami. Un sourire aux lèvres, elle était aussi heureuse que surprise de le voir ici. Elle savait qu'il était aussi attaché qu'elle  cette ville mais pourtant, en près de soixante-dix ans, elle ne l'avait jamais croisé. « Que fais-tu ici ? »
Revenir en haut Aller en bas

originels
avatar

morsures : 10656
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: KATE & ELIJAH - une vieille amitié qui se réveille   Ven 9 Mai - 21:20

M’approchant de la jeune femme, je jetais un léger coup d’œil vers le claire de lune. C’était une image que je me plaisais à observer. La lune avait toujours eu la capacité à m’apaiser et dans mon état de nervosité cela ne me pouvait pas me faire de mal. Personne ne pouvait imaginer mon trouble depuis plusieurs semaines, personne ne pouvait imaginer ma colère, mon angoisse qui me dévoraient intérieurement… non personne, pour la simple et bonne raison que je me refusais à ce que cela se voit. Je savais parfaitement que ce genre de sentiment était des faiblesses et je ne supportais pas les laisser paraître. Je préférais être hermétique et lorsque je suis sur le point de craquer, je me plaisais à marcher seul sous la lumière bienveillante de lune afin de m’apaiser pour quelques temps seulement.

La jeune femme n’eut aucune difficulté à me reconnaître et j’affichais un fin sourire une fois à sa hauteur. Je devais bien le reconnaître, j’étais vraiment surpris de la revoir ce soir. La dernière fois que j’avais croisé la jeune femme, elle était humaine et vu le temps qu’il s’était passé, il était évident qu’elle ne l’était plu. Une vampire, sans doute à la botte de Marcel. D’ailleurs en parlant de ce dernier, il devait se mettre à compter ses jours à la tête de Mystic Falls. Klaus était arrivé dans ville et si de toute évidence mon frère se montrait encore assez discret, cela ne serait plu très long avant que sa jalousie maladive atteigne Marcel et ce qu’il a construit. Cependant, j’étais d’accord avec Klaus sur un point, cette ville nous l’avions construite et elle était par conséquent la notre.

Mais abandonnée… nous avions abandonnée notre ville pour fuir notre père et c’est d’ailleurs à cette période que j’ai perdu contact avec Catherine. Elle était encore une jeune humaine, pleine de vie et de foi, comme je les aimais. Je me demandais ce qu’elle était devenue et quel changement elle avait pu connaître. « Et bien, un petit tour de temps en temps dans cette ville ne peux pas me faire de mal ? n’est-ce pas ? » Je ne connaissais pas les allégeances de la jeune femme et je ne voulais clairement pas me risquer à des mouvements de pions en ce soir là. Non, je voulais simplement retrouver une amie de longue date que je croyais disparu. « Comment vas-tu ? Je dois avouer être surpris de te voir vampire. » Il n’y avait plus de doute pour moi depuis un moment. Il m’était assez aisé de deviner les races et encore plus la mienne.


On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: KATE & ELIJAH - une vieille amitié qui se réveille   

Revenir en haut Aller en bas
 
KATE & ELIJAH - une vieille amitié qui se réveille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Une vieille pépette à la rue (92)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-