AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Sam 12 Jan - 23:26



MAISON NORTHEDGE ; DE JOUR ; AVEC ROXIE
Il a pris soin de cacher toutes les preuves malencontreuses ; slips sales à la poubelle, de même pour chips vieilles de six mois, poussière sous les tapis et... les corps enterrés dans le jardin, brûlés dans la foret la nuit dernière. C'est fou la fumée noir que cela peut faire, deux corps à moitié décomposés. Si Ezekyel avait trouvé l'idée de les enterrer excellente, au fil des jours, l'odeur devenait insupportable et, la seule pensée que Roxane puisse tomber dessus par hasard le hantait jour et nuit. Il ne voulait pas qu'elle le voit comme un monstre capable de tuer sa propre mère -même si techniquement c'est sa petite amie qui l'a fait- et son meilleur ami. Non, il ne voulait pas et, c'est pour ça qu'il a tenu à tout ranger avant son arrivée à la maison.

Cela lui fait tout drôle de se dire que, dans quelques minutes, elle viendra sonner à sa porte, leur porte. Il n'arrive pas encore à admettre que cela le rend fou de joie de savoir que dorénavant, il la verra jour et nuit, à n'importe quelle heure. Oui, il lui a demandé d'habiter chez lui, avec lui. Oui... sa maison va devenir leur maison. Quelque part, cela implique qu'ils sont liés, comme jamais ils ne l'ont été. Certes, ils ont été de bons amis, d'excellents même mais, aujourd'hui, c'est différent. Ils sont liés d'une toute autre manière, d'une manière plus adulte, plus... responsable, même si ce mot est encore très dur à comprendre pour Ezekyel.

Assis sur le canapé du salon, il se remémore tout ce qu'il a fait. Ai-je changé les draps, ai-je acheté ce qu'il faut pour qu'elle puisse manger... ? Des milliers de questions le turlupinent mais, il n'a pas le temps de finir son inventaire que la sonnette se met à sonner. Déjà ? Il regarde sa montre et se lève aussitôt. Mon dieu ! Elle est là ! Roh la la la la, qu'est-ce que je fais ? Commencer par ouvrir la porte serait une bonne idée, non ? Il se frotte l'arrière de la tête et avance d'un pas rapide vers la porte d'entrée. " Hey ! Je commençais à croire que t'avais changé d'avis. " dit-il d'un air moqueur, avant de lui tendre une main. " Donne-moi ça, je vais le monter dans ta chambre. " ...ta chambre. Il lève un sourcil malgré lui. L'avoir dit tout haut est encore plus bizarre que de le penser. " Tu viens ? Je vais te montrer ça. " Il la fait entrer d'un geste de la main, fais une pause dans le hall -histoire de faire remarquer son effort de nettoyage, rien que pour ses beaux yeux- et monte sans un mot, juste un sourire aux lèvres. " Je n'étais pas sur que tu viennes, tu sais ? J'espère que t'es consciente de là où tu mets les pieds. " Lui même n'en est pas conscient... Vivre avec une humaine ne sera pas chose facile, surtout une humaine qui l'attire à ce point.

Passant devant la porte de l'ancienne chambre d'amis, Ez' s'arrête et se retourne vers son amie d'enfance. " Voilà m'selle, on est arrivés à destination. " La chambre est nickel et pour cause ! Ezekyel a empilé tous les vêtements dans les armoires de la chambre de sa mère -fermé à clef- pour laisser la place à Roxane de s’approprier les lieux. Propre comme au premier jour, la chambre ressemble à une scène de meurtre que l'on aurait pris la peine de nettoyer au peigne fin. " Si jamais il te faut quelque chose ou, si tu veux changer les meubles de place.. dis-le moi. Je ne sais pas quels sont tes habitudes donc, pendant quelques jours, on va s'amuser. Tu n'as rien contre les draps de garçon ? " Il s'essaye à faire de l'humour mais, sa voix trahit son anxiété. Pour tromper l'émotion, il s'avance pour poser les sacs de la belle sur le lit, tapissé de bleu, de fond en comble ; seul l'oreiller est de couleur chocolat. " Sinon, pour le couvre-feu bah... il y en a pas. " Il rit tout seul, comme un idiot. Se tournant vers Rox', il fait une moue amusée. " Pour une fille... t'as pas autant d'affaires que je l'aurais pensé. " A moins que le reste soit resté dans la voiture...

Spoiler:
 
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Lun 14 Jan - 13:02

L’univers paraît étrangement bien ordonné, on le voit à la régularité du mouvement des étoiles, de la rotation de la terre, du passage des saisons. Mais la vie humaine, est l’expression même du chaos. Chaque personne tente de faire valoir ses droits, d’imposer sa volonté et ses sentiments sans comprendre ce qui fait avancer les, ni ce qui l’a fait avancer elle-même.
Anne Porter


Tout était arrivé si vite. Ils étaient passés de perdus de vue, à revue, à vient emménager chez moi. Sans oublier la case je suis un vampire et moi je me suis faite agressée. Ça faisait beaucoup, beaucoup d’un coup. A chaque fois c’est comme si sur le moment elle avait été endolorie, l’information montait jusqu’au cerveau, était identifiée, prise en conscience mais une fois un peu de temps passé elle n’arrivait pas à y croire. Comme si elle avait eu une hallucination. De plus, les choses étaient loin de trainer. C’est lui qui l’avait relancé pour l’histoire d’emménager ensemble. Lui qui avait insisté. En même temps elle avait accepté, plutôt rapidement, ça tombait bien parce que son bail allait bientôt se terminer. Au bout du compte elle a elle-même proposé de partir plus tôt ce qui arrangeait le propriétaire. Les circonstances étaient donc en faveur d’Ezekyel (qui semblait en profiter d’ailleurs).

Les cartons avaient été faits, une partie de ses affaires étaient déjà dans des cartons preuve qu’elle ne s’était pas vraiment réellement installé dans son appart/boîte à chaussure. Pourtant c’était son indépendance, l’appart signifiait son indépendance, cette indépendance qu’elle a toujours eue. Petite elle ne jouait pas avec les autres filles, elle regardait, regardait les gens, attendait que le temps passe, ça l’ennuyait. Mais maintenant qu’elle pouvait jouer à des « jeux d’adultes » elle se mettait à nouveau en retrait. Cependant un certain jeune homme avait réussi à la convaincre d’entrer dans l’un de ces jeux.

Ses affaires étaient prêtes à être embarquées mais elle traina encore dans son appartement ou plutôt son ancien appartement. Elle hésita aussi devant la demeure qui allait devenir la sienne. Elle s’était arrêtée deux maisons plus haut comme pour se cacher. Se cacher de sa super ouïe, de sa supra qualité olfactive. D’ailleurs elle en eut la preuve quand à peine fut-elle devant la porte que celle-ci s’ouvrit laissant apparaitre un Ezekyel… tout excité. Oui c’est ça, il était tout excité. Elle n’eut même pas le temps de dire un mot qu’il la faisait entrer, prenait son carton. Elle était légèrement déboussolée, elle n’eut que le temps de lâcher un petit oui quand il lui proposa d’aller voir la chambre convaincue que même si elle n’avait pas répondu ils seraient montés.

Et voilà sa nouvelle chambre, ou presque, pour le moment ça ressemble plus à la chambre d’un petit garçon qui a abandonné les lieux. Elle a bien l’intention de refaire la peinture, enfin si elle a son accord ce qu’elle s’empresse de faire « est-ce que je peux refaire la déco ? » si du vieux papier peint bleu ressemblant à du papier peint pour toilette soit qualifiable de déco. Elle s’imaginait déjà à quoi pourrait ressembler la pièce une fois sa touche perso apporté comme par exemple une lampe sur pied faussement industrielle peinte sur le mur avec le fil visible et l’ampoule au milieu du faux abajour. Pas tout compris ? elle n’ont plus au début, avant de voir la chose en photo dans un magasin de bricolage. Son regard se baladait sur la pièce qui allait devenir sa chambre. « si, je viens d’emménager avec quelqu’un que je n’ai pas fréquenté pendant longtemps qui entre temps est devenu un vampire. » sa voix était sereine.

Rox a remarqué l’effort de ménage de fait, par rapport à la dernière fois quasiment plus rien ne traîne au sol. Ça fait plaisir, ça signifie que ça compte pour lui l’opinion de la demoiselle. « quitte à avoir des draps de garçon autant que je dorme dans ton lit ! » un air taquin et un petit rire. Rox reste Rox. Enfin elle pose son regard sur lui et c’est là qu’il sort son histoire de couvre feu, « de toute façon j’ai des journées chargées, au bout du compte on se verra pas forcement beaucoup avec mes cours du soir. Des journées lourdes deviennent encore plus imposantes. » mais c’est mon choix, j’ai encore assez de force pour le faire alors autant en profiter avant que je ne devienne trop fatiguée. « j’ai pas beaucoup d’affaire c’est vrai, mais il y en a encore pas mal dans le mini camion qu’un pote à bien voulu me prêter. » phrase ponctuée d’un petit sourire avant qu’elle ne quitte la pièce pour faire un nouveau voyage.

Désoléeeee c’est pas folichon, je n’ai pas non plus avancé et tu as piqué ma curiosité !!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Lun 14 Jan - 21:20



MAISON NORTHEDGE ; DE JOUR ; AVEC ROXIE
" quitte à avoir des draps de garçon autant que je dorme dans ton lit ! " l'air taquin de la demoiselle l'inspire quelque peu mais, il s'oblige à ne pas relever la perche qu'elle lui tend. Un sourire vient tout de même se dessiner sur ses lèvres, juste au moment où elle pose son regard sur lui. " de toute façon j’ai des journées chargées, au bout du compte on se verra pas forcement beaucoup avec mes cours du soir. Des journées lourdes deviennent encore plus imposantes. " Un... " dommage. " ...lui échappe. " j'aurais pu t’emmener le petit-dej au lit... " finit-il pas rétorquer pour l'amuser, histoire de détendre l'atmosphère. " j’ai pas beaucoup d’affaire c’est vrai, mais il y en a encore pas mal dans le mini camion qu’un pote à bien voulu me prêter. " Un... pote ? Qui ça, je le connais ? Une lueur de jalousie dans le regard, Ezekyel s'avance vers la fenêtre pour guetter le camion comme s'il s'agissait d'un concurrent en lui-même. " c'est sympa de sa part. Je le connais, ce... pote ? " Mais elle n'est plus là pour lui répondre ; heureusement d'ailleurs, sa curiosité maladive n'étant pas vraiment adaptée à la situation. Il se retourne alors et sort de la chambre pour descendre en bas. Roxane a déjà deux petits cartons en main donc, il ne dit rien et sort en prendre quelques uns aussi. L'avantage d'être un vampire, c'est qu'il peut faire six allers/retours le temps que sa Rox monte à l'étage avec ses deux mini-cartons. " je te le met où, avec les autres ? " Empilés dans un coin de la chambre, les cartons font une tour de pise impressionnante. " tu disais que déjà ? que t'avais pas beaucoup d'affaires ? " Il se moque ouvertement d'elle mais, pas méchamment. De toutes manières, une fille qui ne collectionne pas les fringues ou les trucs inutiles aux yeux d'un homme n'est pas une vraie fille donc... quelque part, Ezekyel est plus amusé que moqueur. Prenant les deux derniers cartons des mains de Rox, il les pose à côté des autres pour revenir vers elle. Sans lui donner le temps de dire ouf, il la prend dans ses bras. Bordel de merde... je n'attendais que ça. Trop heureux de l'avoir que pour lui, il serre fort son étreinte... un peu trop fort d'ailleurs. " hum.. désolé. " dit-il enfin. L'odeur enivrante de Rox ne lui a jamais autant fait tourner la tête ; s'éloignant d'elle pour reprendre ses esprits, il retourne à la fenêtre et l'ouvre en grand malgré le froid hivernal. " tu dois lui rendre le camion quand à ton... pote ? " C'est fou mais, il ne peut s'empêcher de grincer des dents en imaginant qu'un autre puisse avoir des vus sur sa meilleure amie. En même temps coco... si tu ne dis ou ne fais rien, tu n'auras jamais aucun droit sur elle. " pour ce qui est des fréquentations d'ailleurs... " Il hésite puis décide à se lancer, quitte à paraître désagréable. " ...j'aimerais que l'on évite d'en ramener à la maison. " C'est notre espace, notre cocon. Ezekyel ne voudrait pour rien au monde qu'un inconnu, ami ou non de Rox, vienne gacher le tableau. Possessif ? Peut-être un peu. " kendra ne reviendra surement jamais donc, tu n'as pas à t'en faire. De toutes manières, étant donné mon statut, dorénavant t'es la seule propriétaire valable de cette maison donc, sans ton invitation à entrer, elle ne pourra pas le faire. " Il se veut rassurant mais, ses mots ne sont pas choisis avec tact. Oui, Ez est maladroit, surtout lorsqu'il est mal à l'aise ou sous pression. Ors, la présence de Roxane chez lui réveille en lui des désirs jusque là enfuits au plus profond de lui et, cela va sans dire que le lit près d'eux n'est pas fait pour arranger les choses. Il se résigne tout de même à refermer la fenêtre lorsqu'elle s'approche doucement.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Jeu 17 Jan - 12:47

Elle a fait une bourde, une de plus (elle n’est plus à une prêt), ils en rigoleront plus tard après avoir couché ensemble ou alors quand elle le regardera alors qu’il la saigne. Deux situations opposées mais plausibles toutes les deux. Okay elle avait bien accepté le fait qu’il soit un vampire sans doute en partie parce qu’elle avait encore du mal à prendre ça pour réel. Cependant le jour où elle se retrouvera face à lui lorsqu’il se transforme ou encore lorsque par inadvertance elle arriverait pendant qu’il se nourrit, là le choc passerait par là.

Elle fait des bourdes mais elle se rattrape aussi, changeant de sujet en lui répondant. Oui elle au n emploi du temps chargé, très remplit face à l’emploi du temps quasi vide de d’autres personnes de son âge. Elle crut entendre un dommage ce qui déclencha un petit sourire en coin, n’étant pas certaine de ça elle ne répondit pas. « tu peux toujours le faire à 6h. mais fait attention je pourrais m’y habituer. » comme je pourrais m’habituer à ta présence. Pour changer mentalement de sujet elle pose son regard dans la pièce, sur ses cartons qui ne sont pas nombreux, chose que lui fait remarqué son nouveau coloc. Elle n’a jamais eu beaucoup d’affaire pour une raison simple elle avait la fâcheuse tendance de jeté les choses comme pour les effacer de sa mémoire. Après coup elle le regrettait mais sur le moment ça lui faisait du bien. Ainsi si un jour ses parents veulent lui faire un album photo ils vont avoir des difficultés à trouver des photos d’elle seule, pour la simple raison qu’elle les a déchiré. Ça peut paraitre étonnant par rapport au côté pétillant et ouvert que les gens voient en elle. Simplement parce qu’en dessous de sa loufoquerie se cache des regrets, de la colère et de la tristesse.

En venant à nouveau à un sujet sensible avec elle-même elle détourna le regard, en profitant pour répondre à Ezekyel lui signifiant qu’il n’avait pas encore tout vu. Le reste était dans une camionnette près de la maison prêté par un copain qui lui a fait confiance. La demoiselle, si elle avait plus d’estime pour elle, pourrait pensé que le jeune homme est jaloux. « nan tu connais pas. » ça fait des années qu’on a pas été en contact, j’ai eu le temps de faire des connaissances différentes, qui ne te sont pas liés. D’ailleurs elle mettait un point d’honneur sur la dernière partie. Une fois de plus cela touche un point sensible donc elle se divertie en allant chercher d’autres cartons ne pouvant s’empêcher de rire à la vitesse éclaire de son amie. Les cartons s’accumulent et il se fait une joie de lui faire remarqué « ça se voit que t’as pas aidé à déménager d’autres personnes. Et puis tout ça rentrée dans ma boîte à chaussure alors y a pas de raison que là ça n’entre pas, tout ne va pas de la chambre, y aussi des ustensiles de cuisines, des livres de cuisines etc. » boite à chaussures = son ancien appartement.

Elle admire les cartons, okay y en a quand même un bon nombre, j’espère qu’il va me laisser ranger en bas aussi …. d’ailleurs elle allait abordé ce sujet mais n’en eut pas le temps car il se jeta sur elle. Surprise elle reste les bras ballants avant d’entourer sa nuque. Et aussi vite qu’il est arrivé il repart, la désarçonnant à nouveau. Elle a le droit à un désolée. « c’est pas grave. On recommence quand tu veux. » il a même le droit à un grand sourire. Et bien sûr il change de sujet. « ce soir, là il bosse. » Hop, il en profite pour glisser une règle de vie commune. « ça me va. On a toujours pas parlé de combien je paie par mois et ça m’arrangerai de le savoir rapidement. » Il l’informe aussi que maintenant elle est la maîtresse de maison, ce qui la fait sourire. « y a des endroits où je n’ai pas le droit d’aller ? après tout c’est ta maison. Et aussi je voulais savoir si je pouvais aussi ranger des affaires en bas ou pas ? » on pourrait même se faire une liste de règles, comme une sorte de contrat qu’on signe, ce serait plus facile. Tout en y pensant elle s’approche de lui et pose sa tête sur le haut de son dos. « quelque chose ne va pas ? »

désolée j'ai pas eu le temps de me relire
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Jeu 17 Jan - 18:14



MAISON NORTHEDGE ; DE JOUR ; AVEC ROXIE
" ça se voit que t’as pas aidé à déménager d’autres personnes. Et puis tout ça rentrée dans ma boîte à chaussure alors y a pas de raison que là ça n’entre pas, tout ne va pas de la chambre, y aussi des ustensiles de cuisines, des livres de cuisines etc. " " j'habite toujours chez maman, je te fais remarquer. " lui dit-il en désignant ce qui les entoure, bras ouverts. " je n'ai jamais rien connu d'autre et, je n'ai pas vraiment d'amis.. du moins, pas d'assez proches pour aller les aider à déménager. J'aurais pu t'aider toi... si jamais j'aurais pas fait le con. " C'est vrai, il regrette vraiment de ne pas avoir été là pour elle, que ce soit pour le déménagement ou n'importe quel autre moment d'ailleurs. Son imagination lui joue alors un tour ; il l'imagine toute seule, en pleine nuit, en train de se faire attaquer par un type dont il ne voit pas ne visage. Cette idée le révolte l’estomac et sans réfléchir, il la serre fort contre lui. Il ne la lâchera plus, plus jamais. Cela peut paraître possessif mais, maintenant qu'il la tient, elle est à lui et... sans même le savoir, elle est sous sa protection exclusive. Toutefois, il s'éloigne enfin et s'excuse aussitôt. N'ayant pas l'habitude d'être aussi démonstratif, cela lui parait normal de s'excuser mais, la belle a réponse à tout... " c’est pas grave. On recommence quand tu veux. " ...ce qui le fait sourire. Ok, pas de problème. Il prend note, sur le block-notes de son crâne, en grosses lettres qui plus est.

" ça me va. On a toujours pas parlé de combien je paie par mois et ça m’arrangerai de le savoir rapidement. " Heuh... " je t'avais dis que tu n'avais rien à payer donc, je vais tenir cette parole. Je me chargerais de tout ça, t'en fais pas " Forcer une ou deux personnes à les laisser tranquille niveau comptes et compagnie devrait être un jeu d'enfant normalement donc... " tu n'auras qu'à payer les courses. " ...puisque seule Roxane mangera chez eux à présent. " d'ailleurs... " dit-il en se penchant vers les cartons. " t'aurais pas pu me dire qu'il y avait des cartons qui allaient dans la cuisine ? " Un air faussement sévère, il tourne sa tête vers elle. " on va être obligés de les redescendre du coup. " Mais la bouille le Rox lui balaie de suite ses airs de papa ronchon. Après avoir refermé la fenêtre, il reste planté là, regardant dehors. " y a des endroits où je n’ai pas le droit d’aller ? après tout c’est ta maison. " " mise à part la chambre de ma mère, toutes les pièces sont accessibles. " " Et aussi je voulais savoir si je pouvais aussi ranger des affaires en bas ou pas ? " " n'oublie pas que c'est aussi chez toi à présent, tu vas où bon te semble et fais tout ce dont t'as envie. " quoi que... faudrait pas qu'elle se promène en petite tenue devant lui de bon matin, cela pourrait lui donner des idées. De même, il prie pour qu'elle ne se coupe pas en cuisinant, ce serait fâcheux... extrêmement fâcheux. Il ne voudrait pas lui faire du mal, pour rien au monde mais, il n'est pas certain de pouvoir se contrôler à cent pour cent... du moins, pas encore. L'idée même qu'il vienne à l'attaquer -la seule femme à qui il tienne réellement- le pousse à fermer les poings le long de son corps. Je le jure sur... sur je-ne-sais-pas-trop-quoi que, si un jour je viens à toucher un seul de ses cheveux.. je me tuerais moi-même. " quelque chose ne va pas ? " Il sursaute malgré lui, n'osant plus bouger par peur qu'elle s'éloigne. " non je... " Finalement, c'est lui qui se tourne pour pouvoir la regarder en face. Son parfum est enivrant, voir même aguichant. La tenant par les hanches, il la force à approcher. " tu m'as dit quand je veux nan ? " ...et c'est une chose qu'il compte prendre au pied de la lettre. Il la sert à nouveau, comme s'il avait peur qu'elle puisse s'envoler à tout moment. Ses émotions font des montagnes russes dans sa tête. Entre son envie de la protéger -de tout, lui y compris- et son envie de lui sauter dessus, il hésite. Ses pensées sont loin d'être amicales, pas plus que le baiser qu'il lui donne... oui monsieur, sans même lui donner le temps de le voir venir ! Fallait s'y attendre d'ailleurs ; à croire que s'écrit depuis le début...

Seulement voilà, il ne l'avait pas vu venir, pas plus de Rox. Pris dans l'engrenage, il ne fait pas attention et, comme la première fois qu'il l'a embrassé -au Grill- il la mord maladroitement. Visage transformé, il se détourne aussitôt et se contraint à soufler par à coups. Normalement, ça me calme donc... POURQUOI LA, CA ME CALME PAS ?! Sur le rebord de la fenêtre, il pose ses mains et se penche légèrement en avant, cachant son visage comme il peut. " désolé... encore. " Il ne lui a certainement pas fait mal mais, ce n'est pas pour ça qu'il s'excuse et... elle ne sait. Une fois calmé, il se tourne doucement. Il cherche à déchiffrer ce que Rox pense de lui en cet instant mais, cela lui donne l'impression d'être un petit être ridicule. Heuh... " On descend les cartons dans la cuisine ? " Allez hop ! On change de sujet ! Seulement, cette fois, il n'est pas sur que ça fonctionne comme technique.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Sam 19 Jan - 20:15

« J’habite toujours chez ma mère », pourtant elle n’est pas là, pourtant Rox emménage. Elle a compris, compris qu’elle était, au mieux, partie au pire décédé. Mais elle ne dit rien, parce qu’il ne veut pas en parler, quand elle a tenté il a changé de sujet alors elle n’insiste pas, pas pour le moment, ce sujet va dans un coin de sa tête. Un de ces sujets à aborder, plus tard. Ça s’empile, il y a des vieux sujets. Des choses qui ne seront jamais abordées, certaines la rongeront d’autres seront oubliées. Alors elle ne prend pas en compte, laisse passer.

Elle ne parle pas non plus de l’aveu qu’il vient de faire « j’aurais pu t’aider si j’avais pas fait le con ». Pour réaction il aura seulement un plissement de lèvre signifiant une petite tristesse. Oui t’aurais pas dû. Elle ne savait toujours pas pourquoi il avait fuit ainsi, ça aussi c’est un sujet qu’elle avait mis de côté et à ressortir plus tard, il ne l’échappera pas sauf si elle prise de peur. Il semble regretter d’avoir « été un con », elle le sent à la manière dont il la serre. Un peu trop d’ailleurs, heureusement il reprend ses esprits évitant une situation gênante qui aurait remis en cause la relation, jusqu’alors seine, vampire et humaine. Car après tout il pouvait la blesser n’importe quand, il aurait pu la serrer encore plus ce qui aurait causé des cotes casées, un étouffement, des lésions et compagnie. Mais il n’a pas serré plus. Puis plus rien, il était gêné ce qui était, faut bien l’admettre, plutôt mignon et pour le rassurer elle lui donna la permission de recommencer quand il voulait.

Elle embraya sur un sujet plus délicat et la réponse qu’il lui apporta ne fit que faire apparaître une grimace sur son visage, « mais je vais utiliser de l’eau, de l’électricité ! » il a peut être perçu un héritage. Qu’il se rassure, Rox est une rapide pour la douche et fait attention à sa manière d’utiliser les objets électriques. Ce fut fort pratique quand elle vivait seule. Ainsi il ne faut pas laisser brancher son chargeur de téléphone et ordinateur portable une fois l’appareil chargé, car ça continue de consommer de l’énergie. Voilà voilà c’était le petit conseil du jour. Elle n’avait donc qu’à payer ses courses, je pourrais aller au resto plus souvent ! et au cinés ! ohh wwwouiiii. Pour les trucs de cuisine elle fit une grimace « j’ai oublié, j’ai tellement été perturbée par ta présence. » elle faisait de grands gestes et avec une expression comme si elle était en adoration. Ça dura quelques secondes.

Et il y a donc bien une pièce interdite. La chambre de sa mère, il aurait donc gardé toutes ses affaires ?! Ce détail s’ajoute au dossier « mère d’Ezekyel en vie ou décédée ? ». Elle passe à un sujet plus facile, il lui donne le droit de se balader et faire tout ce qu’elle veut excepté la chambre de sa mère, donc ce n’est pas partout ! C’est un peu comme l’expression tu sais ? bah non, dit moi. Pendant qu’elle réfléchit à ça, elle remarque tout de même que quelque chose ne va pas. Elle ne tourne pas autour du pot, direct et précis. Mais pas de réponse, mais elle accepte, c’est son choix après tout. Puis pouf, il l’attrape par les hanches et l’attire à lui, l’enlaçant, après tout c’est elle qui lui a permis de la câliner quand il veut. Après l’état de surprise passé elle pose sa tête sur son torse et à nouveau enlace ses mains derrières son coup. Sa peau est si froide. « oui j’ai dit ça. » un petit sourire amusée grignote ses lèvres. Il ne veut pas parler, mais veut une présence. Elle le comprend, elle aussi à souvent été prise de tristesse et n’arrivait pas envie de parler, désirant qu’avoir quelqu’un à côté de qui s’asseoir, dormir, mais ce n’est jamais arrivé, enfin pas pour le moment.

A nouveau par surprise il l’embrasse, encore la surprise pointe son nez dans ses émotions mais est vite bousculé par le plaisir et le désir. Et, et une étrange impression de déjà vécu. Déjà vécu mais en même temps c’est pas complet, ça la perturbe, la distrait. Elle sort de sa rêverie lorsqu’elle ressent la blessure sur sa lèvre. Instinctivement elle passe le bout de sa langue sur la blessure. Ça aussi elle a l’impression de l’avoir déjà vécu, c’est déroutant. Ça la perturbe. La chose qui a changé c’est que maintenant elle sait qu’il est un vampire, elle sait donc normalement que le sang l’attire, que le sang est son plaisir. Déjà désarçonnée elle serre la mâchoire lorsqu’elle entrevoit sa transformation. Juste quelques secondes. Elle commence à réaliser, réaliser ce que sa signifie vraiment qu’il soit un vampire. Elle est sous le choc, mais il n’y a pas de peur sur son visage, elle baisse juste les yeux essayant de faire le tri dans ses pensées. Il l’en sort quand il se retourne, s’excuse pour réponse il aura un petit hochement de la tête et un sourire en coin.

« non, je ferais ça demain parce que là je suis trop fatiguée pour ranger, ça sert à rien de laisser trainer des cartons en bas. » « [color=tomato]si ça te déranges pas je vais aller me changer.[/tomato] » elle n’attend pas de réponse de sa part, elle se contente d’aller fouiller dans un grand sac où elle sort de quoi se changer. Et sans un mot elle part dans la salle de bain où elle passe quelques dix minutes, une douche et habillement plus tard elle descend dans le salon vêtue d’une robe et une paire de collant, repassant par « sa chambre » elle attrape dans un carton ce qui lui sert de couverture. Enfin elle descend pour se laisser tomber sur le canapé et se couvrir de la couverture, fermant les yeux toute la fatigue revient.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   Dim 20 Jan - 14:48


Il affiche clairement sa déception lorsque Rox ne relève pas ce qui vient de se passer mais, tant pis pour lui, il n'avait qu'à pas changer de sujet. Assumer ses actes lui changerait pour une fois mais, son amie ne lui donne pas le temps de réagir, même s'il en aurait envie. Partie faire sa toilette, elle laisse Ezekyel seul dans la chambre, pensif et ahuri. Était-elle inconsciente ou, juste parfaite ? Surement les deux. On ne peut pas embrasser une type, le voir se transformer à la vue du sang et faire comme si rien était. On ne peut pas être aussi compréhensive. Non, personne ne l'est mais, Roxane n'est pas comme tout le monde et c'est aussi pour cela qu'elle lui plait tant. Ez' regarde à nouveau par la fenêtre. La camionnette garée non loin le fait froncer des yeux mais, cette présence l'oblige à admettre que sa jalousie n'est pas fictive. Leur baiser non plus d'ailleurs, même si l'espace d'un instant, il se serait cru en plein rêve.

Il fini quand même par redescendre. Il aurait aimé descendre quelques cartons au passage mais, ne sachant pas vraiment lesquels vont où, il préfère attendre que Rox soit là pour lui demander. Pendant que la douche coule, il s'étale sur le canapé et allume la télévision. Cela faisait quelques jours qu'il ne l'avait pas fait et, rien qu’appuyer sur le bouton rouge/marche de la télécommande lui fait tout drôle. Une présentatrice de journal apparaît aussitôt.

...n'a pas pu nous en apprendre d'avantage sur cette maladie mystérieuse. On nous a tout de même certifié une chose : les symptômes sont facilement repérables (toux, fatigue, hallucinations, agressivité) et certainement pas contagieux. Dans le doute, veuillez tout de même éviter tout contact avec les personnes touchées de votre...

Il zappe avant même la fin de l'annonce. Le journal télévisé ne l'a jamais intéressé et, ça, depuis que son père lui avait dit un jour " de toutes manières, il nous racontent que ce qu'il veulent bien nous faire croire ". Ez' avait laissé la journaliste parler un peu, juste, parce qu'elle était sexy dans sa doudoune rose fluo. Ironie quand tu nous tiens... Il ne comprend pas comment des nanas osent sortir en pleine rue avec des trucs pareils et, encore moins des femmes qui passent à la télé. Devant l’hôpital de Mystic Falls, elle avait l'air gelée et terrifié à la fois. Bob l'éponge est bien plus amusant et sympa à regarder donc, Ezekyel laisse le dessin animé et s'en va dans la cuisine lorsqu'il entend l'eau de la douche arrêter de couler.

Il revient avec des petits bols de chips et autres cochonneries. Il n'a jamais su ce que mange une fille d'ordinaire et, cela, même avant d'être un vampire. Il chipe une cacahuète après avoir déposé les bols sur la table basse. S'il n'apprécie plus les goûts de la nourriture comme avant, cela ne tuera pas de grignoter un peu puis, peut-être que cela lui donnera l'air "normal" face à Roxane... Justement, elle descend dans le salon, couverture à la main. Avec toute cette neige dehors, le corps d'Ezekyel était quand même incapable de ressentir le froid, ce qui lui manquait absolument pas. " Frileuse ? " lui lance-t-il d'un air moqueur. Je t'aurais bien rechauffé mais, je ne suis pas sur que je sois en mesure de le faire... Il se pousse donc pour lui laisser un peu d'espace sur le canapé. " Heuh... tu préfères peut-être les infos... " Bob l'éponge était l'un de ses passe-temps, après les Simpsons. Cela dit, ce n'est pas du gout de tout le monde. Il se penche et attrape la télécommande sur la table basse, une autre cacahuète au passage. " T'aurais vu la journaliste tout à l'heure... on aurait dit un marshmallow boudiné. " Mais lorsqu'il remet la chaîne, ils sont passés à autre chose. Tant pis ; il passe la télécommande à Roxane comme pour lui dire que ce soir, c'est son premier tour de choisir la programme télé. " Mets ce que tu veux, peu m'importe. " Il n'est pas là pour regarder la télévision mais, pour être avec elle. Ici ou aux toilettes, ce serait pareil ; il serait heureux juste parce qu'elle est là. N'exprimant toutefois pas son bonheur aussi clairement qu'il bouillonne à l'intérieur de sa poitrine, il lance sa cacahuète en l'air et l'avale d'un coup. Enfin presque... elle lui reste en travers de la gorge, ce qui lui vaut un crise de toux. Quel con, j'ai pas l'air idiot tiens... Il tousse, racle sa gorge, re-tousse mais rien y fait. C'est comme si quelque chose était bloquée et ne voulait pas sortir. Oui, une cacahuète abruti ! Il fini par se lever, à bout de nerfs et fatigué de tousser dans le vide. Sa gorge commence à lui faire mal à force de forcer en vain. " Je... " Il re-tousse. " ...je reviens. " La toux reprend de plus belle, ce qui le met en rage. Tout ça, à cause d'une cacahuète ?! ou pas. Il n'a pas le temps de monter à l'étage que son visage se métamorphose littéralement. Perdant le contrôle, il fait virevolter les bols de la table basse et se tourne vers Roxane, d'un drôle d'air méchant. Si jamais elle compte s'enfuir, il ne la laissera pas faire ; elle est à lui, elle ne sortira pas de cette maison ! Quant à sa toux , elle s'est miraculeusement calmée mais, du sang -le sien- coule du coin de ses lèvres...
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "
» Gabriel Loisell - La maladie a au moins un avantage, elle nous fait connaitre nos amis
» "Quel crime avons-nous fait pour mériter de naître ?" [PV Tenshi]
» end. j'aimerais terminer sur une message d'espoir... je n'en ai pas en fait, est-ce que deux de désespoir vous irez?
» A quoi sa vous fait penser ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON UNE :: rps-