AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1+1=3 • JUWELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: 1+1=3 • JUWELL   Mar 8 Avr - 18:33



1+1=3  
June était revenue de la quête de la cure et aussi étonnant que cela pouvait sembler, les Carter accompagnés de Max, Chloé et Katherine comme passager clandestin, avaient réussi à avoir la cure. Oui mais voilà, il ne suffisait pas d'avoir la cure pour que cette dernière fonctionne. June qui pensait qu'il suffisait de l'enfoncer dans la gorge de Max pour que cela fonctionne. Toutefois, ce matin c'était un tout autre sujet qui la préoccupait. Elle était partie de bonne heure en direction de la pharmacie laissant un simple mot à Max sur la table de la cuisine expliquant qu'elle était sortie mais qu'elle ne rentrait pas tard. Carter gara sa Jeep devant la boutique, à une heure pareille, elle était complètement déserte si ce n'est cette femme aigrie qui se trouve à la caisse. June va dans un rayon qu'elle ne pensait pas aller d'aussitôt, fini par prendre toutes les différentes marque de tests de grossesse qu'elle pouvait trouver. Pas besoin de faire la queue, elle déposa tout sur le comptoir. La pharmacienne la regarde d'un regard suspicieux, plein de jugement. Qu'on la juge, June n'avait jamais supporter ça. « Quoi ?! Y a un soucis ?! » Elle est agressive, sans doute plus qu'elle ne l'avait imaginer avant de prononcer ces quelques mots. En tout cas, la femme détourne son regard pour faire passer les articles un à un avant de lui annoncer ce que la jeune chasseuse lui devait, c'est que ça coûtait chers ses conneries, mais pas le temps pour elle de se préoccupait de ça, elle tape rapidement son code de carte bleue et se sauve avec ses achats.

De retour chez elle, June soupire en sachant que Max dort encore, dormeur comme il était, elle ne risquait pas grand chose et préférait faire ça seule au risque de l'inquiéter pour rien. Enfin s'était sans compté sur Domovoï qui aboie « Domo, chut ! Tait-toi ! » Puis, avant de s'enfermer dans la salle de bain elle récupère une bouteille d'eau dans la cuisine. La porte verrouillée derrière, elle fixe son reflet dans le miroir le premier test dans sa main. Ce n'était certes pas la première fois qu'elle avait du retard, ce sont des choses qui arrivent, beaucoup de changements s'étaient opérés dans sa vie, un peu trop vite, un peu trop fort. Le soucis était que June n'avait strictement aucune idée de quand remonte ses dernières règles. C'était flou, trop flou et ça l'avait inquiété. Finalement assise sur les toilettes, ce sont les minutes les plus longues de toute sa vie, ses yeux son rivés sur le premier bâton, puis le signe apparaît : positif. Sa mâchoire se contracte ainsi que tous ses autres muscles, d'un geste rapide, elle jette le test et prend le second. « Ça ne veut rien, c'est pour ça que tu en as pris plusieurs. » Elle tente de s'auto rassurée, mais rien n'y fait. Tous s'annonce positif, il lui en reste plus qu'un. Ça doit bien faire une heure qu'elle est enfermée là dedans. Encore une fois l'annonce du petit plus ne la réjouit pas le moins du monde. Elle se lève rapidement, met l'ultime test dans la poubelle, lâche un grognement sonore. Non ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas être enceinte, ce n'était pas prévu, pas voulu, pas dans ces conditions, pas maintenant. Ils en avaient parlé certes, mais elle ne voulait pas d'enfant pas maintenant, elle était trop jeune, trop fofolle, trop inconsciente, trop irresponsable. Comment pouvait-elle s'occuper d'un enfant, alors qu'elle avait du mal à s'occuper d'elle même. Finalement, elle se laisse tomber las sur le rebord de la baignoire. June reste là, à fixer le sol sans ne savoir quoi dire quoi faire. Comment on annonce une telle nouvelle ? Quand on a 20 ans, quand on attend un enfant qui sera mi-loup mi chasseur dans un monde de psychopathe. Je serais incapable de dire combien de minutes elle a passé sur cette baignoire, elle se doute que Max doit être réveillé et doit bien se demander ce qu'elle fou depuis ce début de matinée. Carter aurait pu rester là des heures, même toute sa vie, elle ne voulait pas sortir, elle ne voulait pas lui. Elle veut pas devoir annoncer cette nouvelle, elle veut que personne ne sache, mais elle est incapable de se dire qu'elle peut avorter. Ce n'est pas imaginable. Alors oui, rester dans la salle de bain serait une bonne alternative, mais June le sait, elle peut pas rester là indéfiniment. Alors la chasseuse daigne se lever du rebord de la baignoire, elle jette un rapidement un coup d’œil dans le miroir, elle était devenue livide, la main tremblante elle déverrouille la porte et sort de la salle de bain d'un pas lent, bancale et tellement maladroit. « Max ?! » Elle ne sait pas quelle heure il est, mais il ne doit probablement plus dormir, enfin savoir s'il dort ou non n'est pas vraiment sa priorité. June renonce à le chercher dans la maison, ne sachant pas si descendre les escaliers serait une bonne idée au vu du peu de mots et pas qu'elle arrivent à assembler. Le dos appuyé contre le mur et trop occupée à torturer la manche de sa veste, June ne remarque pas immédiatement Max, il lui faut quelques secondes, une voix et une ombre pour qu'elle note sa présence. Elle ne lui laisse pas le temps de dire que chose de plus qu'elle redresse rapidement son visage pour lui annoncer la nouvelle. « Je suis enceinte. » Les trois mots étaient sortis vite de sa bouche et à peine eut-elle achevé sa phrase qu'elle se met à contempler ses pieds. Elle n'avait pas tourné autour du pot, ni même pris une quelconque pincette, Carter le sait si elle ne le disait pas de cette façon elle ne l'aurait très probablement jamais dit. Elle déglutit difficilement avant de lâcher un soupire sonore attendant la réaction de Max.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Mer 9 Avr - 12:05



1+1=3


On a réussit. On a réussit à avoir la cure, j’avoue que lorsque les Carter l’ont eu entre les mains, j’ai dû être l’homme le plus heureux du monde. J’allais enfin pouvoir redevenir normal, humain à cent pour cent. Depuis que nous sommes partis à sa recherche, j’y pense sans arrêt. Mais de l’autre côté je me dis que je ne pourrais plus me défendre aussi bon, je ne guérirais plus aussi rapidement. Mais bon pour ça, June pourra toujours m’entrainer à me défendre et à me battre pour protéger ma famille. Mais oui je suis le plus heureux. Je ne l’ai pas encore pris, parce qu’on se pose tout de même pas mal de question. Avec cette cure, les loups garous n’existeraient plus, et donc les vampires n’auraient plus aucun ennemis, et puis il y a Klaus qui va absolument chercher à nous l’a volé. Après tout, avec cette cure, il ne pourra plus créer d’hybrides.
Bref, nous sommes rentrés depuis quelques jours et je profite de mes derniers jours de repos pour dormir. J’ai des heures de sommeil à rattraper. Nous n’avions pas dormis bien souvent durant ce long voyage, et j’avais l’impression que j’allais m’effondrer si je ne dormais pas toute la journée. J’ai besoin de sommeil et j’en profite énormément. J’en profite tellement et je dois tellement bien, que je n’entends même pas June sortir du lit. Avec June, on a enfin commencé notre vie à deux, ou du moins à trois avec Domovoï, un nom qu’elle avait trouvé, qu’on raccourcis à Domo. J’ai presque dépensé toutes mes économies pour ce chien, qui est si mignon. Un bébé, et il grandit si vite, beaucoup trop vite d’ailleurs. Mais bon il fallait qu’on l’ait bébé pour qu’il s’habitue à notre style de vie. Enfin on est loin d’être normal. Je suis un loup garou et je me transforme toutes les nuits de pleines lunes, et June est une chasseuse, bien qu’elle travaille à l’armurerie de son père. J’avais réellement une vie qui me plaisait, vivant aux côtés de June, la personne que j’aime le plus au monde et notre bébé chien, qui adore se coller à moi dès qu’il le peut. Mais finalement je viens à me réveiller, et je passe ma main à mes côtés, pour sentir le vide. La jeune Carter n’était plus au lit, mais quelqu’un essayait tant bien que mal de monter sur le lit pour me rejoindre. Je souris amusé en voyant Domo essayer de monter, il était encore trop petit et le lit trop haut pour qu’il y arrive tout seul. Alors je me penche pour pouvoir l’attraper et le mettre sur mon torse, alors qu’il venait déjà me léchouiller le visage, jusqu’à ce que j’entende la voix de June m’appeler. Je fronce les sourcils, me levant assez rapidement. A-t-elle un problème ? Pourquoi m’appelle-t-elle ? Je repose notre chien au sol, pour pouvoir me diriger vers June, qui était appuyé contre un mur. Elle m’inquiète plus en étant comme ça, et je m’interroge bien évidemment.

« Qu’est ce qui a June ? »

Demandais-je inquiet tout de même. Et là elle me sort trois petits mots que jamais j’aurais cru entendre maintenant. Ils résonnent dans ma tête « Je suis enceinte ». Elle est enceinte, ce n’est pas possible. Pas maintenant, pas à notre âge. On vient seulement d’emménager ensemble, d’entamer à construire notre futur ensemble. Un enfant c’est tellement de responsabilité, et puis il aura le gêne de loup garou. Et c’est surtout ça qui me bloque, le fait qu’il ai ce gêne que je déteste tant. Il souffrira comme moi à partir du moment où il tuera quelqu’un accidentelement ou volontairement. Ca me fait peur. Pour moi, ça n’avait été qu’un accident, mais je regrette tellement. On vit dans une ville ou le surnaturel est au rendez vous, où il faut se défendre. Je ne veux pas faire subir mon gêne à qui que se soit. Pourquoi pas après ? Pourquoi maintenant ? De toute façon maintenant ou plus tard, je ne pense pas que j’aurais pris la nouvelle bien. Je suis tétanisé. Je ne sais pas quoi faire. Je regarde June, qui est dans le même état que moi. Elle n’a que vingt ans et et vingt et un pour moi. Je viens à l’instant même de signer mon arrêt de mort. Son père va vouloir me tuer. Je me retiens au mur, sinon mes jambes m’auraient lâché. Je sens Domo me griffer légèrement les jambes pour que je vienne jouer avec lui.

« C’est pas le moment Domo. »

Dis-je un peu sévèrement qui fait reculer le chien. Faut que je me calme, June est dans le même état que moi et on allait devoir forcément en parler. Mais maintenant qu’elle est enceinte, on ne peut plus rien faire. Je ne lui demanderais jamais d’avorter, moi-même je ne voudrais pas qu’elle le fasse. On a oublié de se protéger une fois et c’était la fois de trop. Mais je ne peux pas lui demander d’aller tuer ce qui grandit à présent en elle. Ca serait beaucoup trop cruel, mais bon on doit en discuter. Je passe ma seconde main sur mon visage et dans mes cheveux. Je ne sais pas quoi dire.

« C’est pas possible… Pas maintenant… J’ai même pas pris la cure encore, il aura le gêne… On est trop jeune… Il va souffrir comme moi, je peux pas lui infliger cela… »

Je déglutis, levant mon regard vers June, décidant de m’approcher d’elle. Si seulement elle était tombé enceinte après que j’ai pris la cure, je n’aurais plus eu le gêne et lui non plus. Là, j’aurais mieux pris la nouvelle.

« Klaus veut la récupérer, on a aucune chance contre lui avec son armée d’hybrides… Qu’est ce qu’on va faire ? On ne saura jamais s’en occuper… »

Bon après ça s’apprend c’est sûr, mais j’aurais trop peur de faire mal les choses, qu’il se blesse. Tout ce dont je souhaitais c’était d’aller prendre l’air pour réfléchir à tout cela, mais je ne pouvais tout simplement pas abandonner June, alors qu’elle a sûrement autant besoin de moi qu’elle. Je viens alors à la prendre dans mes bras délicatement.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Mer 9 Avr - 21:21



1+1=3
Si June avait pu elle se serait très probablement confondue dans le mur. Les secondes sont interminables, Domovoï débarque tandis qu'elle vient annoncer la fameuse nouvelle à Max. Au lieu de donner une quelconque réponse, il repousse le bébé chien bien plus sèchement que d'habitude. June, pétrifiée, préfère rester muette, elle avait dit ce qu'elle avait à dire, que pouvait-elle ajouter ? Rien simplement rien. Ils devaient faire face à ça ensemble. Carter n'a pas les idées claires, ses yeux rivés sur le parquet du couloir, elle n'ose même pas affronter le regard du loup. Elle a peur. Peur de quoi ? De tout, de rien, qu'il lui en veuille, qu'il l'engueule. June a beau savoir que pour faire un enfant il faut être deux, elle a ce sentiment de culpabilité qui lui colle à la peau comme si elle seule était la fautive, comme si c'était uniquement et entièrement de sa faute. Lorsque Max daigne à reprendre la parole, il nie les faits, affirmant qu'ils sont trop jeunes, qu'il aura le gêne et que même indépendamment de sa volonté l'enfant pourra l'activé. June n'y avait pas cru non plus mais les tests avaient eu raison d'elle, acceptant la chose tant bien que mal. Elle se trouve inconsciente minusculement jeune, trop jeune pour être enceinte, trop jeune pour donner la vie. Tout ça ce n'était pas pour elle, vraiment pas pour elle. Tout s'articuler beaucoup trop vite à son goût. June aurait aimé dire quelque chose de plus à cet instant mais aucun mot ne parvenait à franchir le seuil de sa bouche, un peu comme s'il n'y avait simplement pas de mot pour parler de ça. Elle n'a pas besoin de lever les yeux pour sentir Max s'approcher d'elle, le sujet de la cure fait alors son apparition, il n'y pas de doute. Klaus ne laissera pas passé ça et sans la Katherine sous la main leurs chances de conserver la cure sont plus que faible. Aussi perdu qu'elle, Max s'interroge sur la suite des événements concluant par le fait que jamais ils ne pourront gérer un enfant, puis sans qu'elle ne s'y attende, les bras de Max viennent à l'enlacer. Ses bras à elle, restent quelques secondes le long de son corps avant qu'elle ne se décide à rendre l'étreinte. Sa joue gauche avait trouvé refuge contre le haut de son torse, les questions se bousculaient encore et toujours dans sa tête même si elle doit le reconnaître l'étreinte avait réussi à dissiper une partie de son angoisse. « Je voulais pas de ça, pas maintenant. » June n'est pas conne au point d'ignorer le fait qu'elle sera sur le banc de touche pour les prochains mois, que de nouvelles responsabilités allaient s'imposer naturellement à elle. Elle a pensé à se faire avorter, l'idée lui avait effleuré l'esprit un quart de seconde, s'était passé très brièvement dans sa tête sans savoir si le penser était une chose bien ou mal. Puis l'idée était repartie aussi vite qu'elle était venue, June concluant sur le fait qu'elle ne pouvait se résoudre à un tel geste de pure égoïsme. « Je sais même pas comment ça a pu se produire. » June sait comment on fait les bébés, juste que son esprit n'arrive pas matérialiser le moment, à quel instant précis c'était arrivé ? Quand avaient-ils pu faire cette erreur ? « C'était pourtant à Chloé et Lukas d'avoir un enfant, pas nous. » Carter se retrouvait à culpabiliser pour tout et n'importe quoi, elle se persuadait que c'était de sa faute, qu'elle ferait une affreuse mère et que cet enfant n'a rien demandé à personne, puis finalement vole le moment de gloire de Chloé, en pensant à cela, elle pense à sa famille aux Carter masculins. Se délivrant de l'étreinte de quelques centimètres, elle retrouve la force de remonter son regard un court instant le temps pour elle d'annoncer la triste fatalité. « On va se faire tuer. »


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Jeu 10 Avr - 13:15



1+1=3


Je n’en revenais toujours pas. Les paroles de June ne cessent de se répéter dans ma tête. Dans neuf mois, j’allais devenir papa, nous allons être quatre dans cette maison. On avait parlé d’enfant avant ce voyage pour la cure, mais je ne pensais pas que ça arrivera aujourd’hui, je voyais plus ça dans deux trois ans minimum. Nous avions seulement vingt et vingt-et-un ans. Nous sommes beaucoup trop jeunes pour ça malheureusement, mais on ne peut pas retourner en arrière. Non je ne pourrais pas lui demander d’avorter, je ne voudrais pas lui demander de tuer notre bébé qui n’a rien demandé. Je sais que June est dans le même état que moi, nous sommes tous les deux perdus et confus. On ne peut s’empêcher de se dire qu’on est trop jeune pour avoir un enfant, mais maintenant qu’il est là, nous ne pouvons pas faire demi tour malheureusement. On allait devoir assumer nos actes. Je m’étais finalement approché de la chasseuse pour la prendre dans mes bras, sentant après quelques secondes se bras m’entourer à son tour. Il n’y a pas trente six mille solutions à ce problème. L’avortement est impossible, donc on allait devoir le garder. June aussi ne voulait pas tomber enceinte maintenant. En entendant cela, je resserre mes bras autour d’elle, alors qu’elle ignore comment ça a pu se produire. Moi non plus à vrai dire. A mes souvenirs, on a toujours fait attention pour se protéger. Je ne vois pas trop à quel moment c’était. Je me souviens encore du jour où nous nous sommes mis ensemble. Nous avions rien fais, parce que justement je n’avais pas de quoi me protéger, et depuis je faisais toujours attention. Mais là je ne sais pas ce qui s’est passé. Et comme elle le dit, c’était à Chloé et Lukas d’avoir un enfant, pas à nous. Après tout Chloé est déjà enceinte, et durant tout le voyage j’ai passé mon temps à avoir un œil sur elle. J’ai confiance en Lukas pour ça, mais bon on se lançait dans une quête avec du surnaturel, j’étais bien plus rapide et fort que Lukas si jamais il arrivait quelque chose avec Chloé. Mais sinon je gardais aussi June, pour éviter qu’il lui arriver quelque chose. Mais bon maintenant qu’elle est enceinte, je vais certainement me montrer plus protecteur avec elle. La Carter finit par remonter le visage vers moi, pour me dire qu’on allait se faire tuer. Je grimace en entendant cela, elle n’a pas tort.

« Je sais bien, mais on a rien à se reprocher, enfin on s’est toujours protégé. »

Faut croire que soit on avait oublié une fois, ou alors ce n’était pas fiable à cent pour cent. Domo vient à aboyer alors qu’il nous regardait. Je tourne mon regard vers lui. Je savais bien que les chiens avaient en quelque sorte un sixième sens, il voyait et ressentait ce que nous humain on pouvait ressentir. C’est loin d’être con un chien. Je reporte mon regard vers June pour la regarder dans les yeux.

« Enfin je vois pas quand ça a pu se produire. »

J’en ai strictement aucune idée à vrai dire. D’ici neuf mois, je devrais peut être retrouver un autre boulot. Serveur c’est bien, mais bon certains soirs je ne suis pas là, et ce n’est pas une vie à avoir avec un enfant. J’allais devoir trouver un boulot avec des horaires normales, mais je ne vois pas trop ce que je pourrais faire à vrai dire. J’arriverais bien à trouver. Finalement je m’abaisse pour porter Domo dans mes bras qui s’était approché de nous, et il essayait de quitter mes bras pour aller dans ceux de June.

« On n’a pas le choix June, on va devoir faire face à notre famille et leur annoncer, et même si c’est trop tôt, que ça me fait peur, parce qu’il a aura ce fichu gêne en lui, on a pas le choix. »

Non on ne peut pas s’en débarasser.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Dim 13 Avr - 16:43



1+1=3  
Les mots de Max ne faisaient que lui rappeler que rien de tous ça n'aurait du se produire, elle n'aurait pas du tomber enceinte, ne pas devoir l'annoncer et de toute évidence de ne pas faire face à sa potentielle mort prochaine. June n'est pas naïve, elle sait que la pilule sera dure à faire avaler, rien ne pourrait adoucir cette nouvelle, les Carter ne sont pas prêt à un tel chamboulement. Sans doute que les Walker aussi, elle sent déjà le regard désapprobateur de la mère de Max, elle peut même imaginer ce qu'elle pourra bien lui dire, elle voit déjà ce reproche vieux comme le monde : que June a tout prévu, plan machiavélique qu'elle aurait construire pour forcer Max à rester avec elle, pour l'enfant. C'était stupide, idiot et cruel, mais si elle venait à l'entendre ça l'étonnerait même pas. Après tout ça ne peut être que de sa faute. Oui, ils n'ont pas le choix et oui ça la gêne, puis alors que Domo atterrit dans ses bras, Max rementionne son gêne, qu'il a inéluctablement transmit au bébé. June finit par s'éloigner, laissant son dos s'appuyer une seconde fois contre le mur. Les sourcils froncés, elle ne sait pas vraiment quoi dire mais finalement elle laisse les mots sortir de sa bouche. « Qu'il ait le gêne, c'est juste ça qui te dérange ? Non parce que moi c'est le simple fait d'avoir un enfant qui me dérange tu sais. Je veux pas avoir un truc qui grandit dans mon ventre, qui me met au second plan pour les prochaines années. » Il faut pas se leurrer, June sait très bien comment cela va se passer, elle ne pourra plus chasser ni s’entraîner comme avant, avec un enfant, ce n’est juste pas possible. « Il faudra bien quelqu'un pour s'occuper de lui lors des pleines lunes, puisque jusqu'à preuve du contraire, on ne sait pas comment utiliser la cure. Puis, je vais être en repos forcer pour minimum les neufs prochains mois. » Neufs mois elle était gentille, elle avait entendu dire qu'il y a une phase de récupération après l'accouchement afin de tout laisser se remettre en place et éviter les descentes d'organes. Domovoï comment à s'agiter dans ses bras, alors June finit par le reposer au sol avant de reprendre. « Je veux pas grossir, je veux pas de vergetures, je veux pas sentir ce truc bouger dans mon ventre parce que honnêtement ça me terrorise. Et je peux pas non plus me résigner à le faire sauter. » Il n'avait rien demandé à personne un peu comme eux ; pourtant aussi égoïste que June peut l'être ça lui était impossible dans ce cas précis de ne penser qu'à sa personne. Elle avait peur, terriblement peur, le fait de ne pas pouvoir contrôler ça la mettait dans un état pas possible et si sa voix avait tendance à être plus forte c'est simplement pour tout extérioriser. June aurait voulu hurler un bon, se péter les cordes vocales juste pour se calmer un minimum.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Dim 13 Avr - 22:01



1+1=3


Je m’étais abaissé pour pouvoir prendre Domo dans mes bras, alors qu’il s’agitait pour aller dans ceux de June. Je le laisse faire. C’est fou on a l’impression que les chiens ressentent le mal à l’aise des hommes, et là c’est comme si Domo ressentait ce que June ressent et qu’il voulait la faire sourire et rire à nouveau, comme il sait si bien le faire. J’ai choisis un chien assez actif, en même temps avec nous deux, Juen qui chasse et moi qui suis un loup garou, il nous fallait un bon chien actif, et il s’avère qu’en plus d’être actif, il fait de bonnes conneries. June hausse un peu le ton, disant que ce qui la gêne c’est le fait d’avoir cet enfant dans le ventre qui grandit. Je ne peux pas réellement me mettre à sa place, étant donné que ce n’est pas moi qui porte cet enfant, mais je comprends qu’elle ait du mal à accepter. J’ai aussi du mal, mais on a pas le choix, on doit se faire à l’évidence. Mais malgré que la Carter ne le veuille pas, elle ne veut pas non plus avorter et ça c’est une bonne chose, j’aurais eu du mal à accepter qu’elle veuille avorter à vrai dire.

« Tu crois sincèrement que je voulais un enfant maintenant ? Non j’aurais préféré que ça arrive dans deux trois ans, quand je me serais trouvé un autre job. Mais on a pas le choix June, on doit l’accepter. Je ne veux pas non plus que d’avorte, alors il faut se mettre en tête que dans neuf mois on sera parents. »

Je dis tout cela, mais j’ignore d’où j’arrive à sortir cela. Je me sens incapable d’être papa dans neuf mois. Je ne cesse de me poser des questions, notamment sur le gêne de loup garou. Que se passera-t-il lorsqu’il l’activera par erreur ? Je ne pourrais même pas être à ses côtés, comme je me transformerais aussi. Est-ce que je ferais un bon père ? Tout un tas de questions qui tournent dans ma tête. Un enfant c’est de la responsabilité mais aussi de l’argent, et ce n’est pas avec mon petit salaire de barman qu’on y arrivera, même si June travaille à l’armurerie. On va devoir changer nos vies un peu. Domo aboyait légèrement en nous regardant, alors que je viens à prendre June dans mes bras.

« Ca me terrorise aussi June, mais on ne peut rien faire malheureusement… On ne peut pas retourner en arrière, on ne peut qu’attendre neuf mois, bien que je doute tenir neuf mois quand ton père ou ton frère l’apprendront. »

Oui ils risquent bien de vouloir me tuer, tout comme ma mère la concernant. Mais bon j’allais devoir leur en parler et ma mère devra bien sûr accepter le fait qu’elle sera grand-mère.

« Je t’aime June, et on va devoir accepter les conséquences. »

Nous n’avions pas réellement le choix de toute manière.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Lun 14 Avr - 14:38



1+1=3  
June n'avait pas pour habitude que quelque chose lui échappe, bien au contraire, elle était méthodique, organisée et faisait toujours en sorte d'avoir trois coups d'avance, sans doute que June aurait fait une très bonne joueuse d'échec si seulement elle fait pris le temps d'apprendre à y jouer. L'inconnu lui faisait peur, ne pas contrôler encore plus. Elle avait  mis cette partie de son tempérament de côté depuis qu'elle était avec Maxwell, mais chasser le naturel et il revient au galop. Cet enfant qu'elle porte la terrorise car elle le sait, elle n'aura jamais un contrôle total sur lui ; on ne contrôle pas un humain. Certains diront que c'est la beauté de la vie de ne pas savoir, d'autres comme June diront qu'il s'agit simplement d'un cauchemar éveillé. Tout se bousculait dans sa tête : les mots de Max, les questions qu'elle se posait. À force de réfléchir, Carter arrive à deux conclusions : 1_ elle fera une horrible mère. 2_ Elle allait très probablement se faire tuer. Il ne faut pas se leurrer Max risque de prendre cher pour ça, mais elle deux fois plus, on ne pardonne pas vraiment ce genre de chose encore moins quand il s'agit de June. Elle ne sait pas comment elle va devoir annoncer ça, la seule envie qui la ronge c'est de ce sauver au bout du monde, après tout si sa famille était une adepte de la fuite c'était sans doute parce que c'était plus facile à gérer.

Il dit qu'il l'aime et aussi vite qu'ils allaient devoir faire face aux conséquences. Enfant boudeuse, June croise les bras sur sa poitrine, soupire et ne peux s'empêcher de rétorquer. « Accepter les conséquences de quelque chose qu'on a pas choisi, je trouve ça ridicule. » Tellement ridicule, mais son argument et irrecevable, pas besoin d'être devin pour savoir qu'on allait lui dire qu'elle avait qu'à faire attention. Elle songe a différente façon de s'en sortir avec ça, plaider l'immaculer conception ! Après tout si ça avait marcher pour Marie, pourquoi pas pour elle ? En songeant à cela, June ne peut que penser à Joseph ; le plus grand cocu de l'histoire.

Oui, elle ferait une horrible mère, elle pense déjà plus à son corps et à son intérêt personnel plutôt qu'à la vie que va mener l'enfant, vie totalement déséquilibrer, anormal. Elle se voit déjà convoquer dans le bureau du proviseur parce que, si c'est un garçon, il aura détruit du matériel scolaire, si c'est une fille, parce qu'elle a cassé le bras d'un garçon qu'il l'a sifflé. Elle se voit déjà dans le bureau d'un psy se faire accuser de tous les maux de leur enfant, comme si elle n'était pas encore au courant de ça. « On fera de piètre parents... Moi, avant toi, j'ai pas d'instinct maternel, je sais même pas porter un enfant. Je manque cruellement de patience, comment tu veux que je lui apprenne à lire ou écrire ?  Je suis sûre que je serais le genre de mère à oublier l'enfant dans la voiture en pleine canicule ! » June n'avait rien contre les enfants en général, supposait qu'ils savent déjà marcher et qu'ils ne bavent plus. Elle avait songé à en avoir, c'était peur pure folie, quoi qu'il en soit elle ne pouvait rien faire contre son actuelle grossesse. « On va avoir un gamin totalement déséquilibré, mi loup chasseur, psychopathe. T'as vu ma famille ? Imagine le gosse maintenant ! » June se décolle du mur et passe ses deux mains dans ses cheveux en guise de calment thérapeutique. Plus elle y songeait moins elle savait quoi faire.


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Jeu 17 Avr - 20:50



1+1=3


Oui je sais que ce n’est pas quelque chose de facile à accepter, j’ai encore moi-même du mal à réaliser la chose. J’allais être papa dans neuf mois. Dans neuf mois, il y aura des cris dans cette maison, des pleurs, et dans un peu plus de neuf mois, il y aura un enfant qui tentera de marcher, et qui finira par courir partout plus tard. On devrait jouer avec lui, et puis il faudra faire attention avec Domo qui aurait atteint sa taille adulte d’ici là, donc il faudra qu’il apprenne à vivre avec un enfant et faire attention. Bref, je regardais June, et j’essayais vraiment de la rassurer, bien que je pensais vraiment comme elle. Je ne nous crois pas capable d’élever un enfant. Chloé est déjà enceinte, et maintenant c’est le tour de June. Ca me fait vraiment peur tout cela. Et je ne peux m’empêcher m’imaginer toutes les conneries que je serais capable de faire avec un enfant. Et si je le fais tomber, s’il tombe des escaliers, si Domo vient à le mordre malencontreusement en voulant jouer, s’il descends à la cave avec toutes les armes, si je viens à sortir de la cave lors d’une pleine lune, s’il active le gêne de loup garou jeune. Enfin tout un tas de question, qui me font peur. Mais fallait bien que je joue le petit ami réconfortant dans ce genre de moment. Elle n’est pas la seule fautive, je le suis aussi, parce que j’ai certainement dû oublier un jour de me protéger. Je finis par m’approcher d’elle, passant mes mains sur sa joue délicatement. Elle n’a pas tort lorsqu’elle dit qu’on aurait un enfant totalement déséquilibré. En effet, il sera à moitié loup garou et à moitié chasseur.

« Et t’as vu ma famille ? »

Ma famille n’est pas mieux que la sienne. Enfin je trouve ça pire que d’être loup garou que d’être chasseur. Mais le mélange des deux, ça va vraiment être bizarre. Mais au moins, il aura vraiment un bon entrainement avec June et sa famille. Sur ça je lui ferais entièrement confiance. Je caressa sa joue délicatement, déposant un baiser sur ses lèvres pour essayer de la rassurer.

« Je serais pas mieux June, je ne sais même pas m’occuper d’un gamin. Mais on finira par y arriver, j’en suis sûr June. Ca s’apprend, non ? Nos parents aussi devaient être dans notre cas. Ca va bien se passer, on a pas le choix de toute façon. »

Ah ça c’est sûr, mais bon il n’y a pas de raison qu’on n’y arrive pas, enfin j’en ai aucune idée. On verra bien lorsque June accouchera. Je dépose un nouveau baiser sur ses lèvres, alors que je remonte une main pour aller la mettre dans ses cheveux.

« On y arrivera June… »

Je n’y pensais quasiment pas un seul mot à ses paroles. Non pour le moment, je ne pense pas qu’on y arrivera.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Lun 21 Avr - 19:31



1+1=3  
« Et t’as vu ma famille ? » un rire nerveux m'échappe encore une fois, nos familles sont une véritable catastrophe, rien ne semble aller pour le mieux. Dès qu'on se sent sortir du trou quelque chose vient s'abattre lourdement sur nous. C'est horrible de vivre dans ce cercle vicieux qui tend à nous poursuivre inlassablement. Le karma est une salope. J'arrive même pas à me convaincre du potentiel talent maternel que j'ai en moi, je le sens totalement inexistant pour le coup. Je suis totalement vide, pourtant, je sais que je serais capable de faire de bonnes choses, mais rien qui puissent combler mes futures piètres expériences. « Je serais pas mieux June, je ne sais même pas m’occuper d’un gamin. Mais on finira par y arriver, j’en suis sûr June. Ca s’apprend, non ? Nos parents aussi devaient être dans notre cas. Ca va bien se passer, on a pas le choix de toute façon. » Au moins dans toute cette histoire on sera deux horribles parents, quoi de mieux pour palier à la santé mentale d'un enfant ? On a pas le choix et c’est ce qu'il y a de plus crevant dans cette histoire. Parvenir à s'en sortir dans de telles conditions me semble être une jolie utopie. « Famille typique américaine : un chien un gosse, une maison, aller dans trois ans on met le second en route. » Je voulais pas de ma vie comme ça, je veux pas me conformer à cette vie de mère. Je veux rester June Carter, j'ai pas envie d'être la mère de... Je veux pas qu'on me regarde comme cette nana tomber enceinte trop tôt qu'on spécule sur ma vie, de toute évidence ils seront toujours très loin du compte. Je suis définitivement pas faite pour une vie bien rangée en banlieue. Je me vois pas lui apprendre à faire du vélo, en plus j'aime pas le vélo. Je m'écarte du mur, j'ai plus besoin de me cacher dans ce coin. « On ne sera pas seulement des mauvais parents, tu as vu le rythme de vie qu'on mène ? Il y a rien de stable chez nous. On vient de rentrer d'un voyage de plusieurs mois pour une cure. Qui nous dit qu'on sera pas amené à repartir pour je ne sais trop quoi. Je... Je peux pas me conditionner à tout arrêter comme ça sous prétexte je suis enceinte, que je vais être mère. » Métro, boulot, dodo, c'est hors de question. Je prends une profonde inspiration et je passe mes deux mains dans mes cheveux, sans réellement comprendre l'intérêt même de faire ça si ce n'est que de m'occuper les mains au lieu de cogner le mur d'en face. « J'ai appris à faire face à toute sorte de situations, mais pas à ça. On ne m'a pas dit ce que je dois faire. » Je parle comme un robot qui comprend qu'il n'y pas de programme préventif pour tout est n'importe quoi, qu'on ne m'a pas inculqué la solution miracle, pas cette fois. Pourtant, j'ai longtemps cru que je pouvais parvenir à tout avec un peu d'entraînement. Naïve, totalement naïve. J'ai un trop plein d'énergie, il faut que je m'occupe, que j'écrive, que je dessine, que je nettoie une arme n'importe quoi. Il faut, il faut que je m'occupe sous peine de peine d'exploser comme une cocote minute dont la soupape est restée fermé trop longtemps. Je me dirige machinalement vers la chambre, je prends une feuille et un crayon et je m'installe en tailleur par terre pour commencer à griffonner des trucs qui n'ont pas de sens . Étrangement, sa canalise ce trop plein d'un peu tout et j'arrive à plus ou moins organiser mes pensées. « On pourra pas rester là les nuits de pleine lune, c'est trop dangereux et niveau sommeille. Je retournerai chez moi, enfin chez les Carter. Peut-être que Chloé acceptera de m'héberger une nuit pat mois... Mais c'est débile. Il est même pas né qu'on dépend déjà des autres. »

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Mar 22 Avr - 20:44



1+1=3


Famille typiquement américaine, elle n’a pas tort lorsqu’elle dit cela. Je suis bien d’accord avec elle, mais bon on va bien devoir assumer cet enfant, et tant pis si on y arrive pas au début. Après tout ça s’apprends à être parent, non ? Je pense qu’on y arrive, du moins je l’espère. On sera peut être une famille typiquement américaine d’apparence, mais ça n’empêche qu’on sera loin de l’être étant donné que je suis un loup garou et qu’elle est chasseuse. Malgré cet enfant qui fera partit de nos vies, on restera toujours loup garou et chasseuse. On sera forcément des parents différents des autres. Il fera partit d’une famille de chasseur, donc je sais que June voudra lui apprendre à chasser et je l’aiderais. Après tout on est à l’abri de rien à Mystic Falls. On pourrait très bien partir de cette ville, mais après tout j’aime cette ville tout de même. Le premier qui touche à June ou même à cet enfant maintenant il est mort. On ne pourra pas arrêter notre rythme de vie, et il grandira avec ce rythme, après tout June et ses frères ont grandis dans ce genre de vie, et ils s’en sortent bien, donc pourquoi pas imposer cette vie à notre enfant. Je regarde la Carter retourner dans notre chambre, s’asseyant par terre pour pouvoir commencer à dessiner sur une feuille. Je la suis, m’asseyant face à elle, alors qu’elle dit qu’elle ne pourra pas rester les nuits de pleine lune et qu’elle allait demandé à Chloé de la loger une nuit par mois.

« Non tu sais quoi ? C’est une bonne idée… Je suis peut être pas resortis de ma cave depuis ma première transformation ici, mais ça serait plus prudent, le temps qu’on comprenne comment fonctionne la cure. »

Oui pour le moment je suis bien décidé à prendre cette cure pour pouvoir vivre une vie normale sans transformation. J’en ai marre d’imposer mes transformation à June et j’ai sans cesse peur de m’enfuir de la cave et de l’attaquer. Je m’en voudrais si jamais ça devait arriver. Mais bon depuis ma première transformation où je m’étais enfuis, ça n’étais pas arrivé à nouveau. Je renforçais ma cave le lendemain de chaque pleine lune pour qu’elle soit à chaque fois solide.

« On ne changera pas notre rythme de vie pour cet enfant, il grandira avec cette vie, de toute façon une fois qu’on est plongé dans le surnaturel, c’est impossible de s’en défaire. Mais ce n’est pas pour ça qu’il aura une mauvaise vie et qu’on sera de mauvais parents. Ok on n’y connait rien, strictement rien, mais on apprendra, et je suis sûr qu’on s’en sortira. »

Je pourrais même demander de l’aider à ma mère ou à mon père pour qu’ils nous donnent des petits conseils sur comment s’occuper d’un enfant. Certes, ma mère aura du mal à avaler la pilule, mais elle finira par l’accepter je pense tout de même.

« Tu lui apprendras à chasser, il faudra qu'il soit meilleur que l'enfant de Chloé et Lukas. »

HJ : Désolé pas top :/


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Mer 23 Avr - 16:36



1+1=3  
« On ne changera pas notre rythme de vie pour cet enfant, il grandira avec cette vie, de toute façon une fois qu’on est plongé dans le surnaturel, c’est impossible de s’en défaire. Mais ce n’est pas pour ça qu’il aura une mauvaise vie et qu’on sera de mauvais parents. Ok on n’y connait rien, strictement rien, mais on apprendra, et je suis sûr qu’on s’en sortira » ne pas changer notre rythme de vie ? Ça me semblait compliquer, on allait inévitablement devoir changer des choses, probablement diminuer les chasses, beaucoup moins d'instabilité dans notre vie. Pour nous c'était facile, ma mère n'a jamais été chasseuse, elle s'assurait de veiller au train train quotidien, palier à creux que pouvait donner les entraînements et les déménagements successifs. C'était le repère malgré tout. Max s'était assit en face de moi, je griffonnais toujours sur cette feuille de papier, je ne sais pas à quoi ça va ressembler au finale, si seulement ça ressemble à quelque chose, je veux juste m'occuper un peu afin de ne pas retourner la maison. « Je sais très bien quel genre vie c'est d'être un Carter. C'est beaucoup de déplacement, toujours un parent absent ou x ou y raison. Les enterrement des de l'oncle d'untel, un Carter aussi. Faudra tout lui apprendre, encore plus sur les loups, qu'il sache quoi faire si ça arrive, et ceux avant même qu'il ne comprenne vraiment l'enjeu de ce bordel. » On était formé très tôt, trop tôt, c'est con mais je crois vraiment qu'on est des sortes de machine de guerre, ça nous moins faible alors qu'on est humain, mais on n'a jamais vraiment eu d'innocence, enfin si seulement huit ans. D'un autre côté on ne peut pas devenir bon voir excellent quand on commence tard. Je vais sans aucun doute m'avaler un tas de bouquin sur la maternité, être mère et les bébés histoire de ne pas trop merder quand il s’agira du mien. On va devoir apprendre, il a raison, on a pas d'autre choix. Chez certaines personnes s'est innée, beh pas chez moi. « Tu lui apprendras à chasser, il faudra qu'il soit meilleur que l'enfant de Chloé et Lukas » Je sors le visage de ma feuille, les sourcils froncés. « Tu penses sincèrement que notre enfant puisse être moins bon que celui de Chloé et Lukas ? C'est mort, mi loup mi chasseur, il sera la perfection. » J'ai étonnamment peu de doute la dessus, je serais une mère terrible et en tant que mentor je serais encore pire c'est certain. « Je lançais déjà des couteaux que je savais à peine écrire... Bon ils coupaient pas grand chose mais quand même. » Chez moi, on a tous notre point fort, je me demande de qui prendra mon enfant. « En plus connaissant Lukas et Chloé, ils seront sans doute des parents plus normaux que nous,  Lukas lui apprendra mais je suis pas si sûre qu'il suive la tradition à la lettre. » Il a beaucoup changé, enfin comme nous tous... mais lui il est devenu plus responsable, plus prudent, alors que moi, j'avoue, je fonce toujours tête baissée. Je tais avant de poser la feuille à mes côtés, je viens de réaliser quelque chose... « Il y a bien un jour où il va nous demander si c'est un enfant voulu ou non. Ça va être horrible de lui dire qu'on a pas choisit ! »

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Ven 25 Avr - 21:43



1+1=3


Je suis entièrement d’accord avec June, il faudra mettre notre enfant rapidement au courant pour le surnaturel, et surtout sur son gêne de loup garou, sauf si on arrive à comprendre comment prendre cette cure. Si on découvre comment elle marche, on pourra la lui donner il sera alors tranquille. Je veux absolument que notre enfant puisse avoir cette cure, quitte à ne pas la prendre pour moi, je m’en contre fiche. Je veux pouvoir lui éviter de vivre cela. Imaginons qu’il l’active par accident vers une dizaine d’année, il commencera à souffrir tellement tôt et je ne le veux pas. Je lui dis alors qu’elle pourra lui apprendre à chasser pour qu’il soit meilleur que celui de Chloé et Lukas et je souris amusé en entendant sa réponse. En effet, mi loup et mi chasseur, il sera bien meilleur que celui que celui de mon beau frère et de sa copine. Mais bon pour être meilleur que lui, il faut que notre enfant active le gêne. Sans l’activation, il sera un humain tout à fait normal. Elle finit par me dire qu’elle n’est pas sûr que Lukas suive à la lettre la tradition des Carter, mais dans une ville telle que Mystic Falls, il est préférable d’apprendre à nos enfants de se protéger et de se battre, à la limite je trouve cela primordiale .

« Dans une ville comme Mystic Falls, avec tout le surnaturel, je pense que c’est important de lui apprendre à se battre et à se défendre. Le principal sera qu’il ne tue personne. »

Mais bon en tant que chasseur, il sera forcément poussé à se défendre contre telle ou telle créature, et peut être que par accident il la tuera malheureusement et activera le gêne. Mais dans tous les cas, si ça arrive, je serais là pour l’aider et June l’aidera aussi, j’en suis sûr. Surtout lors de sa première transformation qui sera très longue et douloureuse malheureusement.

« Tu sais, j’étais pas voulu. Mon père ne voulait pas d’enfants à cause de son gêne et peut importe que l’enfant soit voulu ou pas, le principal c’est qu’il soit aimé. »

Et je suis sûr que June aimera son enfant et moi aussi. Pour le moment pas vraiment, parce que c’est le début, la découverte de sa grossesse, mais plus le temps passera, plus on s’attachera à cet enfant. Je dépose un baiser rapide sur les lèvres de June. La prochaine étape sera alors de tout avouer à nos familles qui le prendront forcément mal au début, mais qui finiront par l’accepter parce qu’ils n’auront pas le choix.

« Il faudra que tu prennes rendez vous pour une échographie et s’assurer qu’il va bien, et heureusement que j’ai pris une maison avec une chambre d’ami. »

Oui sinon on était bon pour déménager pour que notre enfant ait sa propre chambre. Mais bon j’ai une chambre d’ami, du coup, je devrais redécoré la chambre pour l’arrivée du bébé.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   Mar 6 Mai - 20:32



1+1=3  
« Dans une ville comme Mystic Falls, avec tout le surnaturel, je pense que c’est important de lui apprendre à se battre et à se défendre. Le principal sera qu’il ne tue personne. » Sur ce coup, Max n'a pas totalement tord, mon entraînement servira et j'ai un héritage à transmettre, mais je pense quand même que ce n'est pas spécialement une bonne chose, je pourrais me contenter de lui apprendre les rudiments, les bases mais, je sais que je pourrais pas me conformer à lui apprendre seulement ce qui blesse et non ce qui tue. Mettre trop longtemps à achever ou ne pas achever se résume à se mettre en danger. Je pourrais pas toujours être là à surveiller que tout se passe bien. Cet enfant n'est même pas né qu'on lui dessine déjà un destin compliqué, c'est donc ça de vivre à Mystic Falls ?

Je viens alors à m'inquiéter au fait que cet enfant est non désiré et que ça certainement dur à lui dire, sans penser qu'on ne l'aime pas. C'est compliqué à imaginer, chez moi on a tous été voulu, mère mourant d'envie d'avoir une fille. Max vient alors à dire que ce n'était pas grave, que lui non plus n'avait pas été voulu par ses parents, notamment à cause du gêne. Je relève vivement la tête de ma feuille de papier pour le regarder, la tête légèrement inclinée. « Tu ne me l'avais jamais dit. » Bon en même temps ce n'est pas le genre de chose qu'on lance en plein milieu d'un repas. Lorsque Max reprend la parole c'est pour me dire que je vais devoir aller voir un médecin, histoire de s'assurer que le bébé va bien. Rien que l'évocation de l'hôpital me donne des frissons dans le dos. Je ne les ai que très peu fréquenté, soignant toutes les blessures à la maison, même les graves. Je n'aime pas l'odeur de désinfectant, les locaux blancs. La dernière fois que j'y suis allée c'était après le décès de Logan et ma mère, je n'ai pas eu le choix la police m'a forcé à y aller. La mention de la chambre d'ami futur chambre du bébé me réjouie un peu plus. « L'avantage des multiples déménagements  Carter c'est que je suis devenue une pro en montage de meubles et déco de chambre. » Il y a pas à dire, même quand je pense à faire quelque chose de bien pour le bébé, je ne pense pas comme une mère. Sérieusement, qui pense aux meubles avant les vêtements à acheter et la couleur à choisir ?

FIN DU RP


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 1+1=3 • JUWELL   

Revenir en haut Aller en bas
 
1+1=3 • JUWELL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-