AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ϟ song of death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Ϟ song of death   Mar 18 Mar - 15:39



Les mains plongées dans le lavabo, j'observais avec inquiétude le soleil se coucher lentement derrière les hauts arbres de la forêt qui bordait la ville. Je ne devais pas perdre de temps. J'ai accéléré l'allure, finissant de nettoyer la vaisselle qui restait en espérant rentrer chez moi avant qu'il ne fasse nuit. ▬ Pearl ? Je passe mon poignet le long de mon front pour essayer tant bien que mal les petites goûtes de sueurs, retirant au passage des mèches de cheveux blondes qui me rentraient dans l'oeil. Désagréable. ▬ PEARL ! Je sursaute en sentant une main s'agripper à mon épaule, et me pince les lèvres en voyant le regard sévère de ma supérieur. J'étais pas encore bien habituée à mon faux nom, même si ça faisait deux ans que j'utilisais ce dernier pour ne pas qu'on me reconnaisse. Surtout avec la présence des vampires dans la ville, il manquerait plus que mon ex-mari se pointe. J'étais cuite. ▬ Quand je t'appelle, j'aimerais que tu me réponde miss. Tu peux partir, tu as bien travaillé aujourd'hui. Surtout avec la journée de demain, j'aimerais que tu te repose. J'ai gratifié la vieille dame d'un grand sourire sympathique, ceux qui avaient l'habitude de trôner sur mon visage, en finissant de passer sous l'eau l'assiette que je tenais dans mes mains. Retirant mon tablier, je me suis alors dirigé rapidement vers les vestiaires pour les employés, profitant d'avoir fini plus tôt pour me prendre une douche rapide et enfiler des vêtements propres. Personne ne me voyait, j'étais comme une petite souris ; ils discutaient et rigolaient entre eux, sans jamais m'introduire dans leur conversation. Et c'était bien mieux comme ça.
En sortant pas la porte de derrière, j'ai un instant regardé la bâtisse de mon lieu de travail, c'était un petit café sympas qui avait ouvert il n'y a pas longtemps, très " upper ". Le patron de ce dernier m'avait fait part de cette envie d'être différent et tape à l'oeil pour attirer les gens riches qui étaient de passage. J'avais rigolé. Sur le chemin, je lève mes petits yeux pâles en direction du ciel, où la nuit avait énormément progressé. J'étais certaine de ne pas arriver chez moi à temps, mais tant pis, je n'avais pas assez d'argent sur moi pour me prendre une chambre. Même si c'était assez dangereux comme idée, je décide de couper par le parc pour faire plus vite. Seulement, comme je m'y attendais, une vieille branche craqua sous un poids, ce qui m'obligea à m'arrêter. ▬ Qui est là ? La voix tremblante, toute peureuse, je colle mon dos à un arbre derrière moi, cherchant un petit couteau qui se trouvait dans mon sac à main. J'étais même prête à dormir ici si il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Ϟ song of death   Mar 18 Mar - 23:55

Even if the sky is quite stormy tonight
Elliott avait un attrait indéniable pour la solitude, c'était indiscutable. Il avait passé des années à voyager seul durant sa jeunesse, avant de s'éprendre d'amitié pour un humain, car le Hobbs n'oubliait pas sa nature initiale : il voyait toujours le meilleur chez chacun, du moins il essayait d'y croire et les humains ne faisaient pas l'exception. Ils étaient, à leur manière, incroyablement bornés, faibles et forts à la fois, si vivants. C'était sûrement pour cette raison que le fantôme se sentait plus facilement connectés à ces derniers et que, depuis son retour, il s'était lié avec bien plus d'humains que de créatures surnaturelles. Ce soir, il avait jeté son dévolu sur le parc de Mystic Falls. Pour quelqu'un ayant connu la vie avant toute urbanisation, retrouver un semblant de verdure était plutôt agréable, il n'avait jamais vraiment trouvé le béton particulièrement chaleureux. Installé sur un banc, immobile depuis un long moment, on aurait pu ne pas le voir si l'on ne prêtait pas attention. Quelques rares personnes passaient sans guère lui adresser un regard, peut-être qu'être un fantôme le rendait littéralement transparent parfois. Les coudes posés sur ses genoux, il sourit à l'idée de se transformer en vague spectre flottant et traversant les murs, ce qui acheva sûrement de convaincre les passants de rester loin de ce dingue qui souriait tout seul. Éventuellement, Elliott finit par envisager de rentrer chez lui. Il n'avait à vrai dire aucune idée de l'heure qu'il était, mais le climat s'était incroyablement adouci et l'environnement semblait bien plus hostile, loin du charmant parc où se promenaient encore il y a peu d’insouciants adolescents. Il se leva sans prêter attention à ses rotules craquant de protestation, se mettant en route sans plus attendre. Comme à son habitude, il ne suivait pas le sentier, préférant marcher comme son instinct lui clamait ; c'est pour cette raison qu'il se retrouva sans réellement le vouloir à quelques mètres d'une jeune femme, effrayée par le bruit proche et soudain, qui voulut - évidemment - savoir son identité. Son visage se teinta d'inquiétude, il connaissait bien cette voix et savait à qui elle appartenait, mais le ton de peur qu'il avait perçu ne lui plaisait définitivement pas. "C'est moi, Elliott." Faisant prudemment le tour de l'arbre à distance raisonnable, mains levées comme pour prouver sa bonne foi, il se retrouva finalement en face de la jeune femme. "Je voulais pas te faire peur, je suis désolé." Il savait la blonde assez émotive et avait toujours ressenti ce besoin de la protéger du monde bien trop cruel pour quelqu'un d'un tant soit peu sensible. Posant - toujours avec prudence - ses mains sur ses épaules, il l'approcha pour une étreinte tant amicale que rassurante, du moins le fantôme l'espérait. Elliott finit par la laisser respirer, un sourire concerné aux lèvres. "Ça va ?" La Lockdown faisait partie de ces humains pour lesquels il avait un réel attachement, il ne pouvait juste pas s'en empêcher : il se souciait d'eux, quitte à jouer les protecteurs. Peut-être que leurs caractères étaient simplement trop similaires pour qu'ils passent à côté l'un de l'autre, mais depuis leur rencontre ils s'étaient naturellement liés, ce qui était toujours plaisant.



- moriarten


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Ϟ song of death   Mer 19 Mar - 0:39



Mes yeux se baissent lentement vers le couteau que je tenais fermement de ma main droite, poussant un profond soupire. Je devais vraiment être pitoyable ; avec ma petite force et ma sensibilité en ce qui concerne la peur, je n'aurais même pas réussi à blesser un humain. Alors une personne surnaturelle n'en parlons pas. Mais le contact avec le manche de l'arme blanche me donnait comme une sensation de sécurité, même si elle ne me permettra pas de me défendre convenablement. Des fois, je ne comprenais même pas ma réaction. J'éprouvais un amour secret pour un vampire - une certaine mode - et une forte amitié pour un fantôme. Je pense que, comme vie normal, on pouvait faire mieux. ▬ C'est moi, Elliott. Souffla alors une voix que je connaissais que trop bien. En parlant d'ami, le voilà qui s'amuse à me faire des frayeurs alors que j'étais limite cardiaque. Malgré tout, je garde ma pauvre arme dans le creux de ma main, glissant mes yeux pâles sur le paysage. J'ai commencé par m'inquiéter, me demandant si ce dernier était devenu invisible, un véritable fantôme. Puis ce fut la tristesse qui me gagna. J'aimais tellement me retrouver dans les bras de ce dernier ; à sa manière, étrangement, il réussissait toujours à me calmer. Puis je soupire, voyant ce dernier contourner l'arbre contre lequel je me suis réfugié. ▬ Je voulais pas te faire peur, je suis désolé. Un sourire se creuse dans mes lèvres, au fur et à mesure qu'il s'approchait de moi. Depuis la révélation de la présence des vampires en ville, je n'arrivais plus à contrôler mes émotions, et la peur gagnait toujours du terrain. Ne croyant pas en Dieu, j'avais parfois l'impression qu'une divinité existait, et qu'elle m'avait envoyé Elliott comme un ange gardien. Alors qu'il pose ses mains sur mes deux épaules, je laisse doucement tomber mon bras dans le vide, faisant tomber mon couteau au sol quand il me love contre son torse. La pression retombe, j'avais l'impression qu'il n'y avait plus que lui et moi. ▬ Ça va ? Sa question résonne encore dans mes oreilles, tandis que toujours sous le coup de l'émotion je n'ajoute rien, mes prunelles pâles se baladant sur le visage de mon ami. Je laisse échapper un long soupire soulagé, attrapant à nouveau mon ami contre moi pour m'assurer que je ne rêvais pas sous l'inquiétude. ▬ Faut pas me faire peur comme ça. Mon ton de voix était loin d'être froid, et je ne voulais sûrement pas être méchante. Je le laisse respirer à mon tour, pliant mes fines jambes encore tremblantes pour récupérer mon arme perdue dans l'herbe et la ranger aussitôt dans mon sac. ▬ Tu le sais que je suis cardiaque. Je lui tire la langue, amusée, pour lui faire comprendre que je ne lui en voulait pas. On était pareil, lui et même, dans un sens. Je savais qu'en étant fantôme, on devenait inconsciemment invisible, sans même s'en rendre compte. Mais moi, c'était voulu. J'ai très vite repris mes esprits, oubliant bien vite cette histoire de peur en attrapant avec entrain le bras de mon ami, accompagnant à mes mots un grand sourire doux et sincère. ▬ Je suis heureuse de te voir, tu m'accompagne ? Arrivée en ville, j'étais impatiente de recommencer ma vie à zéro, sans refaire les mêmes erreurs que dans mon village natal. Je n'aurais jamais pensé me faire un ami, aussi vite. Et surtout avec un fantôme. Et parfois, je me disais que ce n'était pas plus mal ; c'était fou à dire, mais il m'aidait à revivre.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Ϟ song of death   Sam 5 Avr - 18:22

Even if the sky is quite stormy tonight
Mine de rien, si la Lockdown avait pris vraiment peur et qu'il ne s'était pas annoncé, Elliott réalisa alors qu'une lame tombait au sol qu'il aurait très bien pu se faire planter bêtement. Avec un peu de chance il aurait évité l'impact, mais dans l'obscurité il n'avait absolument pas des réflexes sur-développés ou quoi que ce soit, et clairement se faire percer n'était pas dans ses projets de la soirée. Tomber sur "son" humaine non plus, remarque, mais ce n'était pas le Hobbs qui allait s'en plaindre : il adorait la jeune femme et il s'en serait beaucoup voulu s'il lui avait faire une crise cardiaque, pour sûr. Heureusement qu'il n'était pas si terrifiant que ça, sinon il aurait perdu une des quelques personnes auxquelles il tenait vraiment et ça ne l'enchantait pas spécialement. Déjà que l'éternité semblait incroyablement longue lorsqu'on savait qu'on la passerait seul, alors autant éviter de tuer ses amis. "Faut pas me faire peur comme ça." Il sourit alors qu'elle ne pouvait sûrement pas le voir et la regarda ramasser son couteau, encore fébrile. "Tu le sais que je suis cardiaque." Mimant un air déçu, il claqua des doigts pour appuyer sa phrase. "Mince ! Je savais que j'aurais dû mettre un masque pour réussir à vraiment te faire peur !" Sa phrase fut ponctuée d'un léger rire, après tout si elle le taquinait il avait bien le droit de lui rendre la pareille. Le fantôme se retint de lui dire qu'il lui apprendrait à se servir d'un couteau, car l'idée que Lucy était à la fois rassurante et plutôt inquiétante. Pas dans le sens où Elliott ne la pensait pas capable de se défendre, il ne voulait juste pas qu'elle perdre sa sensibilité qui faisait tout son charme et devienne une machine chasseuse de créatures, même si la marge était encore large. "Je suis heureuse de te voir, tu m'accompagne ?" Lui rendant son sourire et lui offrant son bras, il imaginait bien qu'elle était plus rassurée d'être tombée sur son fantôme d'ami que sur un inconnu un peu bizarre. Si Mystic Falls était empli de créatures surnaturelles, les humains savaient également être d'horribles choses, capables des pires atrocités. C'était sûrement ce qu'Elliott comprenait le moins, comment était-il possible de gacher sa vie à pourrir celles des autres alors qu'ils vivaient quoi, 70 ans ? Waste of time. "Avec plaisir ! C'est pas une bonne idée de se promener si tard sans garde du corps, de toute façon." Avoir un garde du corps immortel était probablement le bon plan. Peut-être que les stars s'arracheraient sa présence s'ils savaient la vérité. Chassant les idées saugrenues de son esprit, il se reconcentra sur son amie. "Tu quittais le boulot ? Ils te font vraiment bosser tard, c'est pas normal qu'ils se permettent ça." Travailler dans le milieu de la justice lui avait appris quelques trucs, notamment sur les codes de travail. En soit, il ne pouvait pas vraiment protester contre quelques heures supplémentaires, mais clairement les patrons de la Lockdown n'avaient pas intérêt à profiter de sa gentillesse, sinon ils auraient un juriste sur le dos.



- moriarten
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ϟ song of death   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ϟ song of death
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-