AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le grand retour ! / Katherine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

vampires
avatar

morsures : 19336
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Le grand retour ! / Katherine   Dim 16 Mar - 2:45




Le grand retour !

Je sortais tout juste du centre commercial. Si j'y étais allé ce n'était certainement pas pour acheter des melons et des courgettes mais plutôt pour y retrouver quelqu'un. Sayanel, le fils, ou le neveux je ne sais plus, du shérif Pritchard. Shérif qui essayait tant bien que mal de me convaincre de s'allier avec lui contre les vampires, autant dire que c'était un peu comme courir sur un tapis roulant, il s'épuisait sans avancer. Enfin en parlant du fils je m'entendait plutôt bien avec mais je sais également très bien que si il devait un jour me tuer il n'hésiterait pas, tout comme moi en fait. Ça ne serait pas comme si c'était la première fois que je tus quelqu'un avec qui je m'entend bien après tout. Donc en bref, si un jour il décide de me sauter dessus dans l'espoir de m'ôter la vie je lui ôte le cœur de la poitrine, tout simplement. De toute façon il fallait bien s'attendre à ce que ça arrive à un moment ou un autre. Parce contre s'il y a bien quelque chose à quoi je ne m'attendais pas... "Katherine." Je m'étais arrêté en la voyant. Effectivement celle auprès de qui j'avais tant insisté pour qu'elle revienne de trouvait enfin la, mais dans quel but ? Ça m'étonnerait qu'elle soit revenue la pour moi alors pourquoi ? Je finis quand même par reprendre ma marche et par me diriger vers elle. "Le retour de Katherine Pierce à Mystic Falls, habillée en Katherine Pierce et coiffée en Katherine Pierce et tout ça au milieu de plein de gens qui pourraient la reconnaître" Peut-être que j'avais loupé un épisode après tout "Dis moi tu n'es pas censée être morte ?" Parce que si c'était toujours le cas pour la discrétion on repassera hein ! Peut être devrais je lui passer un haut parleur et peut-être monter sur une table avec et crier son nom. Au moins comme ça on serait sûr et certain que tout le monde l'a bien remarqué. "Au fait ! On t'as jamais dis que c'était mal poli de raccrocher au nez des gens ?" Surtout quand les gens en questions n'ont pas de numéro à rappeler ! Mais rien d’inhabituel sous le soleil, c'est du grand Katherine ça. Disparaître sans laisser de numéro ou un quelconque indice pour la retrouver, appeler quand sa lui chante sans pour autant aider, puis réapparaître comme une fleur au moment on s'y attend le moins. "Alors dis moi, je te manquais ?" Juste histoire de poser la question, la réponse m'importait peu au final, et c'était sûrement dût au fait que j'étais légèrement en rogne. "Je suis tombé sur toi sans que tu le veuilles où c'était volontaire ?" M'éviter ou me suivre, d'ailleurs ça m’amenait encore à une autre question, depuis combien de temps était elle la ? Oui j'étais curieux de savoir si j'étais le premier qu'elle revoyait ou non "Beaucoup de personnes savent que tu es ici ? Et oui j'ai beaucoup de questions et attend ce n'est pas encore finit ! La plus importante arrive" Je la contournais et passait derrière elle avant de me retourner pour approcher mon visage de son oreille "Qu'est ce que tu viens foutre ici ?" Je me retournais de nouveau et commençais à marcher en direction de la pension. "Je ne te file pas de carton d'invitation, généralement tu te débrouilles très bien sans"

© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Dim 16 Mar - 19:17




Le grand retour !

Je souriais. « Damon. » Continuant à marcher, faisant claquer mes talons dans le hall du grand centre commercial de Mystic Falls. Je remettais une mèche de cheveux d’un geste las avant de lever les yeux au ciel. Tellement de questions existentielles qui n’avaient pas lieu d’être, qui étaient ennuyeuses à mourir et dont les réponses n’apporteraient pas grand-chose à cette rencontre … Si j’étais venu, c’était pour régler une petite affaire d’égo. Damon s’était cru légèrement plus important qu’il ne le fût en réalité, un petit poisson, un poisson rouge qui se prenait pour un requin … Mais dans toute cette comédie dramatique, j’étais le chat et il était la pauvre et innocente souris qui finirait par se faire dévorer ou écraser par une tapette s’il ne prenait pas garder à ce qu’il disait ou faisait. Je continuais de l’ignorer, cela suffirait à le rendre chèvre, totalement chèvre. Damon était un animal, il pensait comme une bête sur de nombreux plans et j’étais l’un de ses plans. Il perdait toute raison lorsque j’étais dans les parages, car profondément, à l’intérieur de son cœur de vampire battais encore des sentiments à ma rencontre et ça le rendait malade ! Après tout ce que j'avais fait, ni lui, ni Stefan n’avaient été capables de me porter le coup de grâce, bien que la possibilité leur ait été donné … Plusieurs fois ! La preuve était que Damon avait gardé pour lui le fait que j’étais en vie, alors qu’il aurait pu tout dire à Klaus et ainsi me mettre dans l’embarras, mais il ne l’avait pas fait, donc, cela confirmait bien ce que je pensais. Il était amoureux de moi, il ne voulait pas se l’avouer et il cherchait une échappatoire.

« Dis-moi, n’as-tu pas autre chose à faire que poser des questions stupides ? » Je m’arrêtais, regardant mes ongles avant de lever les yeux vers lui, agacée. « Combien de temps Damon ? » Je plisse les yeux avant de m’avancer de quelques pas vers lui. « Trois semaines ? Un mois ? Deux ou peut-être trois ? » Je souris. « Je suis de retour, et tout ce que tu trouves à dire, ce sont des futilités sans intérêt qui ennuierait même un zombie. » Je regardais Damon et levais les yeux au ciel. « Cent cinquante ans … Et tu n’as toujours pas compris, que rien de ce qui a trait à moi n’arrive sans que je le veuille. » Il ne me laissait pas le temps de répondre à ses questions, de le rembarrer ou de faire tout autre chose qui l’aurait ennuyé … Voulait-il vraiment que je le suive ? C’était mal barré pour lui, c’était très mal me connaître. « Je n’en ai pas besoin. » Je tournais les talons et rebroussais chemin en direction de la sortie nord, direction, le parking couvert. Je ne suivrais pas Damon. Il allait devoir revoir son influence, et à la baisse, car il n’avait aucune emprise sur moi, aucune.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19336
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Dim 23 Mar - 17:48




Le grand retour !

Je ne serais dire si j'étais plus énervé ou plus content de la voir. Enfin si. Si on me posait la question je n'hésiterais pas une seconde avant de répondre que j'étais énervé et rien d'autre, ou alors que je n'en avais rien à foutre, qu'elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait que ça ne m'atteignait plus. Mais si je crois enfin pouvoir le dire sans mentir en parlant d'Elena je ne suis pas sûr que ça soit le cas pour Katherine. Seulement c'est Katherine, Katherine restera toujours Katherine, incapable d'aimer quelqu'un d'autre qu'elle même, et de toute façon même si elle devait aimer c'est de Stefan qu'elle serait amoureuse. Alors le sujet était clos non ? Il n'y avait pas à cherche midi à quatorze heures. Quoi que je puisse ressentir ça ne changera rien alors je renie mes sentiments, je n'admet pas le fait qu'elle m'ai manqué et encore moins que j'ai pus une seconde m'inquiéter pour elle, c'est plus simple comme ça. De toute façon si je montrais quoi que ce soit j'aurais juste droit à du foutage de gueule. Je le sais, c'est moi même ce que je fais quand je vois quelqu'un dans ma situation alors c'est vite vu. « Dis-moi, n’as-tu pas autre chose à faire que poser des questions stupides ? » Je souris légèrement. Elles n'étaient pas stupides mes questions, j'irais presque jusqu'à dire qu'elles étaient humaine, ce que moi je ne suis pas. Mais dès qu'elle eu prononcer cette phrase je su qu'elle n'allais pas me donner les réponses que je voulait. « Trois semaines ? Un mois ? Deux ou peut-être trois ? » Je la suis du regard au fur et à mesure qu'elle s'avance vers moi. Baissant légèrement la tête pour continuer à la regarder, ben oui même en talon Katherine restait plus petite que moi. « Je suis de retour, et tout ce que tu trouves à dire, ce sont des futilités sans intérêt qui ennuierait même un zombie. » J'arquais un sourcil au mot de zombie puis penchais légèrement la tête sur la droite. "Si limpide ta façon de te défiler" Et elle tout ce qu'elle trouvait à dire était me parler de zombie pour me faire comprendre que mes questions étaient ennuyante, autant qu'elle attaque au vif du sujet dans ce cas. « Cent cinquante ans … Et tu n’as toujours pas compris, que rien de ce qui a trait à moi n’arrive sans que je le veuille. » "Oh et bien c'est bon à savoir ça !" Elle venait de se griller toute seule la non ? "Donc si j'ai bien compris, tu voulais me voir, j'ai hâte de savoir pourquoi, tu piques ma curiosité là" Mais bon parler dans l'entrée du centre commercial, il y avait mieux non ? On serait mieux à la pension mais pour ça encore faudrait-il que Mademoiselle Pierce daigne bien m'y suivre, ce qui n'était pas gagner. Je levais les yeux au ciel et m'arrêtait en entendant sa réponse. J'aurais dû m'y attendre, en fait je m'y attendais mais bon. Ce qu'elle peut être gonflante quand elle s'y met. Bon ! Demi tour pour Mister Salvatore. Je rattrapais bien vite Katherine. "Tu te sens obligée de constamment faire remarquer que tu as plus d'emprise sur moi que j'en ai sur toi, mais je te préviens c'est par simple curiosité." Oui et les vaches sont carnivores aussi c'est bien connus ! "Et ne pense même pas à me briser la nuque okay ? C'est que ça commence à faire vus et revus avec toi." Je croisais les bras, j’espérais bien qu'elle allait enfin vraiment me parler plutôt que d'éviter le sujet ou tourner autour du pot sans jamais s'en approcher comme elle l'avait fait quand elle avait besoin de moi pour faire équipe. J'ai besoin de savoir ce que je fais, il me semble que les fois précédente ça avait fonctionner comme ça, par exemple quand on est partis retrouver Mikael, je ne me lance pas à l'aveuglette. Je serais d'ailleurs sûrement moins désagréable si elle me révélait enfin ce qu'elle avait en tête. Ce n'était pas elle qui m'avait dit d'ailleurs, si je me rappelle bien, un jour : Crois moi Damon, quand j'aurais quelque chose derrière la tête, tu le sauras. Alors, j'attend toujours de le savoir.

© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Dim 23 Mar - 18:31




Le grand retour !

Je souriais. Idiot, né de la dernière pluie qui prenait encore fois tout au pied de la lettre. Damon était Damon. Ce vampire agaçant, énervant, qui avait fini par devenir assez envahissant au fil des années, ce qui avait d’ailleurs explique mon mutisme face à lui lors de ma prétendue mort la première fois … Et la seconde aussi quand on y réfléchissait bien. Je dodelinais de la tête alors que nous passions les portes automatiques qui donnaient sur le parking. « Tu te donnes bien plus d’importance que tu en as … Je voulais que tu me voies, afin que tu comprennes Damon. » Sa curiosité … Elle pouvait bien être piquée sa curiosité que je m’en fichais comme de l’an mil. Il pouvait bien être curieux, je ne révélais que ce que je voulais révéler … Il ne savait toujours pas comment j’avais fait pour survivre il y a deux ans, Stefan était le seul à avoir compris comment j’avais fait pour me sauver d’une Mystic Falls en proie à une chasse aux vampires et à une frénésie mortuaire. Personne ne savait véritablement mes trucs, astuces et mes tours de magie que je mettais si souvent en pratique. Peut-être qu’à ce moment même là, dans le parking, j’avais usé de mon don d’hypnose sur toutes les personnes présentes et que donc, à ce moment précis, Damon était seul face à moi et mes petites marionnettes. Que savait-il finalement de ce que je pouvais encore faire ou non ? Rien, il n'était totalement démuni, dépendant de mes faits et gestes, de mes paroles et de ma présence. Si Stefan avait réussi à se détacher de moi avec brio, il n’en était pas de même pour Damon qui restait toujours aussi obsédé par le mystère que j’étais …

Je souriais. « Je ne fais que mettre en avant les faits. » Je m’arrêtais, croisais les bras et regardais Damon. « La preuve en est que c’est toi encore qui viens de rebrousser chemin, pas moi. » Je pointais un doigt vers Damon. « Qui a de l’emprise sur qui ? » Je penchais ma tête avant de m’avancer sur un muret et de m’assoir, sautant dessus par grâce avant de croiser mes jambes. « C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures Damon … Usé de quelque chose qui marche une fois, c’est utilisé une valeur sûre ensuite et je n’ai pas vraiment envie de chercher quelque chose d’inventif quand je décide de te faire taire. Tu n’en vaux pas la peine. » Je souriais. Le vent tournait en sa défaveur. J’étais là pour mettre les points sur les « i », pour lui faire comprendre que personne ne menaçait Katherine Pierce sans craindre des conséquences, pas même lui et qu’en me mettant donc au pied du mur en me menaçant de dévoiler mon secret, il avait fait une grosse, grosse erreur. J’avais pris les devants, j’avais brisé mon repos éternel et aujourd’hui j’étais de retour, et Damon allait apprendre qu’on ne jouait pas avec la Pierce … Du moins, sans avoir à l’esprit que de toute façon, la défaite serait au bout du chemin.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19336
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Dim 6 Avr - 20:26




Le grand retour !

« Tu te donnes bien plus d’importance que tu en as … Je voulais que tu me voies, afin que tu comprennes Damon. » Ça c'est bien du Katherine tout craché ! Si j'avais si peu d'importance à ses yeux elle n'aurait pas prit la peine de me faire remarquer qu'elle était la, elle ne m'aurait pas appelé d'une cabine téléphonique et ne m'aurait pas non plus montré qu'elle était toujours bel et bien vivante. Elle croyait vraiment pouvoir me faire avaler que je ne signifiais rien pour elle ? Je ne suis pas aussi stupide que ça. A d'autres. "Pour la crédibilité on repassera." Et puis après tout si elel voulait juste que je sache qu'elle était la un coup de fil aurait suffit, ou l'apprendre par quelqu'un d'autre. Mais non elle s'était renseigné où m'avait suivit je n'en sais rien mais bref elle s'était arrangé pour être là où j'étais, pour que je la vois, pourquoi Katherine Pierce se donnerait tout ce mal. "Mais bravo tu es toujours aussi douée pour feindre l'indifférence !" C'est ce qu'elle faisait 99% du temps et parfois, très rarement, elle se montrait telle qu'elle était vraiment mais elle est tellement habituée à mentir que ses quelques moments où elle est susceptible de dire la vérité passent pour des mensonges eux aussi. « La preuve en est que c’est toi encore qui viens de rebrousser chemin, pas moi. » Très observatrice aujourd'hui à ce que je vois ! « Qui a de l’emprise sur qui ? » "Hop hop hop alors la je t'arrête tout de suite, ne crois pas que, parce que j'ai rebroussé chemin afin de satisfaire ma curiosité, tu pourrais me faire faire n'importe quoi. Tu sais parfaitement bien que je fais ce que je veux et rarement ce que tu veux." Et ça ça ne changerait pas. Et qu'elle ne me dise pas que c'est faux, parce que ce que je venais de dire était totalement vrai. Je faisais ce que je voulais et je regrettais après si j'avais fait une connerie, quoi que... ça n'arrivait pas si souvent. Si je regrette vraiment quelque chose je m'excuse, et encore, pour Mason ce n'était pas sincère. Ah ben tien Mason, je crois que sa mort n'avait pas fait très plaisir à Katherine si mes souvenirs son bons. Mais revenons en à l'instant présent.

Elle s'assit sur un muret tout en croisant les jambes, finalement elle semblait avoir du temps devant elle.« C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures Damon … Usé de quelque chose qui marche une fois, c’est utilisé une valeur sûre ensuite et je n’ai pas vraiment envie de chercher quelque chose d’inventif quand je décide de te faire taire. Tu n’en vaux pas la peine. » J'haussais les épaule "Tu n'as donc pas d'autre moyen de me faire taire que d'utiliser la force ? Me clouer le bec est donc si compliqué malgré ta répartis à toute épreuve ?" Je ris légèrement "Je vais prendre ça pour un compliment" Que croyait elle ? Que j'allais être effondré par son petit reproche ? On aurait été en primaire et la elle m'aurait dit que je ne valait pas la peine qu'elle cherche autre chose pour me faire taire oui j'aurais été vexé mais la navré il faudra trouvé quelque chose d'un peu plus corsé pour atteindre mon ego. Surtout face à Katherine, c'était bien la dernière personne à pouvoir m'atteindre avec ce genre de reproche en sachant qu'il y avait sans aucun doute plus de personne capable de se sacrifier pour moi que pour elle. Tout simplement parce que ma vie vaut quelque chose pour plus de personnes que pour elle. L'éternelle égoïste qui ne pense qu'à elle. Je croisais les bras. "Alors dis moi, tu es toujours en mode cavalier seul ou tu as enfin de quoi me distraire ? Et je veux dire par la quelque chose d'intéressant." Parce que la dernière fois elle était venue me chercher dans le but de faire équipe mais j'avais été trop lent à accepter et elle était donc partit.

© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Mar 8 Avr - 14:21




Le grand retour !

J’écoutais sans écouter. C’est ce que j’avais toujours fais avec Damon. Il parlait pour ne rien dire, se mouvait pour ne rien faire si ce n’est battre un peu d’air … C’était un ensemble qui faisait que le Damon de jadis était devenu inintéressant à force d’avoir toujours réponse à tout. Gagné en confiance ? Certainement ! Et pour quelle raison ? Sans doute à cause du duo qu’il forme avec Stefan, enfin … Formait, car où est le jumeau Salvatore à présent ? Parti ! Envolé ! Il a couru tout droit vers la Nouvelle Orléans pour suivre son nouveau pote, le grand et puissant Klaus Mikaelson. Damon n’avait plus rien aujourd’hui. Il était comme moi. Stefan était parti, Elena l’avait abandonnée au profit d’Elijah, Caroline, Tyler, Jeremy, Matt … Des amis d’Elena, en aucun cas les siens. Bonnie Bennett ? Morte depuis des lustres. Qui se souciait de Damon aujourd’hui ? Plus personne, pas même moi, j’avais déjà bien assez à faire avec mes soucis actuels. Soucis que Damon s’amusait à envenimer, s’amusant avec mes secrets et mes petits non-dits en espérant réussir à me manipuler … Une grosse erreur de sa part, erreur que je n’étais pas prête de lui faire oublier. Je foudroyais Damon du regard. « J’ai trouvé de quoi me distraire. »

Je sautais à bas de mon muret pour attraper Damon par le cou avant de le plaquer contre un mur, le retournant ventre contre la paroi sale pour finalement lui attraper un bras et le lui tirer jusqu’à que j’entende un craquement. Je riais, nerveusement, avec méchanceté. « Tu vas maintenant m‘écouter avec attention mon cher et tendre Damon … » Je posais ma main dans ses cheveux et lui tirais la tête en arrière le plus possible. « Tenté de me faire chanter, mauvais choix de ta part. » Je dodelinais négativement de la tête, adoptant une voix froide, arrogante et piquante, mais calme, d’un calme inhabituel. « Me faire changer mes plans ? Très mauvaise idée. Je n’ai pas de compte à rendre, aucune personne à laquelle obéir, suis-je assez claire Damon ? Comprends-tu mes paroles ou dois-je être encore plus limpide ? » Je tirais sur son bras, avant de tordre sa main d’un coup sec. « Tu t’es crus plus intelligent, plus rusé, capable de manipuler l’insaisissable Katherine Pierce. Mauvaise attitude ! » Je donnais un coup dans son creux poplité, le faisant tomber à terre, avant de lui coller sa tête contre le mur, d’un geste brusque. « Tu es seul maintenant Damon … Plus de Katherine pour t’aider, plus de Katherine pour obtenir des informations, plus de Katherine pour participer à tes petits tours enfantins. Katherine est de retour oui, mais pas pour toi. Tu as voulu jouer, tu as perdu Damon. » Je souriais. « Tu as fait sortir la vipère de son trou, un grand bravo, mais maintenant tu vas te rendre compte à quel point tu aurais dû la laisser là où elle était. »

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19336
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Dim 13 Avr - 13:19




Le grand retour !

Si je m'attendais à ça ? Alors la non absolument pas, elle était sortis de ses gonds sans crier gare et pour le coup j'aurais peut-être préféré qu'elle s'abstienne. J'étais comme ça je cherchais la petite bête encore et encore et ça avec n'importe qui et il arrive que comme à présent je me retrouve en mauvaise posture. Faut croire que j'aimais ça, entre Elijah, Klaus, Rebekah, ou encore Kol à qui j'avais brisé la nuque à deux reprise je devais avoir un penchant maso. A tous les provoquer j'avais bien faillit  y perdre la vie un paquet de fois d'ailleurs mais je n'en sortais pas toujours perdant. La preuve était que j'avais réussis à tuer la petite chérie de Kol. Anastasia, comme quoi l'âge ne fait pas toujours tout, je l'avais piégé et j'avais réussis mon coup. Pauvre petit Kol, bon il avait encore plus envie de me tuer maintenant mais pour ça il devrait faire la queue parce que de ce côté là il y a foule. J'avais déjà réussis à piégé Katherine aussi, la seule différence était que je ne l'avais pas tué. J'aurais du oui, très certainement mais au lieu de ça je l'avais enfermé. Au final heureusement puisqu'elle nous avait été utile après ça. « Tu vas maintenant m‘écouter avec attention mon cher et tendre Damon … » Je grimaçais alors qu'elle prenait mon bras pour un joujou, est ce que j'avais vraiment le choix ? "Oh mais tu as toute mon attention !" Arrêter de tenter de la faire chanter ? Ooooh elle a pourtant une si belle voix ! Okay trève de plaisanterie j'ai comme l'impression que je l'avais mis en rogne, est ce que j'aurais par hasard touché une corde sensible ? Je grimaçais encore quand elle tordis ma main. Tout cette petite démonstration de force pour rappeler encore et toujours qu'elle était Katherine Pierce celle qui faisait ce qu'elle voulait et que personne ne pouvait manipuler, n'en avait-elle pas marre ? On connaissait tous ça par cœur « Tu t’es crus plus intelligent, plus rusé, capable de manipuler l’insaisissable Katherine Pierce. Mauvaise attitude ! » Elle allait finir par se noyer dans les roses à force de s'en jeter. "Manipuler.. Oh tu parles du coup du téléphone ? Si t'es venus ici juste pour me casser la gueule à cause de ça fallait le faire dès le début" Oui parce que depuis ce coup la je ne vois pas quand est ce que j'avais essayé de la manipuler, maintenant ? Non certainement pas, je ne faisais que la provoquer et à la limite je cherchais à savoir pourquoi elle était la oui on peut dire ça. Je m'ennuis il faut bien que je trouve de quoi m'occuper et faire équipe avec Katherine aurait été distrayant mais je crains que la ça ne soit un peu mort. Le dernier coup fut celui qui me fit tomber à terre. « Tu es seul maintenant Damon … Plus de Katherine pour t’aider, plus de Katherine pour obtenir des informations, plus de Katherine pour participer à tes petits tours enfantins. Katherine est de retour oui, mais pas pour toi. Tu as voulu jouer, tu as perdu Damon. » "Oh toutes mes excuses Miss Katherine, j'avais oublié à quel point tu avais toujours été la pour moi jusqu'à présent, ce changement risque de me faire un gros choc !" On baignait dans l'ironie aujourd'hui l'un comme l'autre on dirait ! Quand elle me lâcha enfin je pus remboîter mon bras correctement et remettre ma main en place "J'ai toujours eu un penchant pour les reptiles à talons haut" Je me relevais en remuant quelque peu le poignet pour qu'il finisse de bien se remettre "Et il me faudra beaucoup plus que de la douleur physique pour me faire regretter quoi que ce soit" Surtout d'avoir fait bouger Katherine, ce n'est pas une petite victoire. "Donc puisque je t'ai bien attentivement écouté il me semble que tu as parlé de changer tes plans ce qui signifie que tu as des plans eet comment dire... Je veux en être"

© Belzébuth






Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   Dim 20 Avr - 12:30




Le grand retour !

Je souriais, d’un air moqueur et hautain. Ce pauvre Damon … Pensait-il vraiment que j’allais le prendre à mes côtés comme si de rien n’était ? Il ne comprenait rien à rien ma parole. N’avais-je pas été assez clair ? Il m’avait fait sortir de mon trou … En me menaçant de révéler mon secret à Klaus, il m’avait obligé à revenir sur ce que j’avais prévu, à modifier un trajet, une route tracée depuis longtemps et il pensait que j’allais pouvoir effacer tout ça d’un seul coup ? Je n’étais pas vraiment du genre à oublier ou à pardonner facilement, ni à me faire menacer impunément … Damon s’était cru bien plus proche qu’il ne le pensait, bien plus intelligent qu’il ne l’était et bien de trop important. Il n’avait décidément pas compris … S’il y avait un plan, il n’en serait pas, car je ne voulais plus de lui à mes côtés … Il fut un temps où la cure aurait été une bonne alternative pour moi, pour que mon retour soit assuré et pour que j’ai une monnaie d’échange, une garantie qui puisse me tenir loin de Klaus et loin de ses sautes d’humeur, pour que je puisse le planter au pot aux roses … Mais malheureusement, les Carter avaient récupéré cette satanée cure, me laissant donc les mains liées et m’obligeant à changer mes plans. Si j’avais eu besoin de Damon, il fut un temps, ce n’était pas tout à fait exact au jour d’aujourd’hui, donc tant pis pour lui … La cure, j’allais m’en passer, de même que ses services. « Mais je ne veux pas de toi. » Je regardai Damon et m’avançais d’un mouvement rapide avant de lui prendre la tête entre les deux mains. Je tordais alors sa tête d'un geste sec, provoquant un craquement sonore avant de laisser le corps de ce pauvre vieux vampire tombé au sol comme une pierre tomberait du haut d’une falaise … « Fais de beaux rêves Damon ... » Je souriais et penchais la tête sur le coter. Pauvre Damon. Quand comprendrait-il ?

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le grand retour ! / Katherine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand retour ! / Katherine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-