AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (caroline) Δ we don't like his enemy, but we respect.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: (caroline) Δ we don't like his enemy, but we respect.    Mar 25 Fév - 11:37




we don't like his enemy, but we respect.

.




Roi de la Nouvelle-Orléans. Le vampire ne pouvait pas rêver mieux, lui qui semblait condamner à une vie misérable en tant qu'esclave, stressé par un maître qui le fouettait sans cesse parce qu'il n'allait pas assez vite ou pour son seul plaisir personnel. Une vie qui était bien derrière lui à présent et qu'il essayait d'oublier, car même si les blessures physiques étaient refermées depuis bien longtemps, il gardait encore quelques séquelles psychologiques. Probablement qu'il devra vivre avec ses souvenirs et cette souffrance pour le restant de ses jours, mais il est tout de même fier du chemin parcouru. Devenir vampire avait été une chose grandement bénéfique pour Marcel et il l'avoue bien volontiers, même si à présent il est en conflit direct avec son créateur, celui qu'il considérait comme son ami. Cela devait arriver un jour, mais le séduisant vampire ne s'attendait pas à devoir lui faire face aussi rapidement. Conscient du réel danger que Klaus pouvait représenter, il n'allait pas le défier ouvertement, mais cette chasse pour trouver le fameux remède, qui ferait en sorte de faire redevenir les loups en de simples humains, était une opportunité à ne pas gâchée. Oui, il sait que son créateur est un hybride lui aussi et un originel et qu'il serait complètement idiot de l'attaquer comme ça, il perdrait très rapidement la vie, mais s'il arrivait à trouver ce remède avant lui, il aurait un avantage certain et pourrait l'affaiblir. En effet, il ne pourrait plus créer son armée d'hybride et monter en puissance au fur et à mesure du temps. Malgré cela, il devait également protéger la ville et la contrôler, ce qu'il arrivait à faire très facilement et en plus d'une main de fer. La situation était compliquée en ce moment, il ne pouvait pas être partout, mais envoyant ses hommes de confiance faire des recherches sur la grotte qui abriterait peut-être ce fameux remède tant convoité. Pour sa part, il doit rester à la Nouvelle-Orléans, car il sait qu'un départ serait un signe de faiblesse et les sorcières comme Klaus n'hésiteraient pas à attaquer tous les partisans du séduisant vampire. Pour le moment, le plus important était de combiner la recherche du remède et veiller sur la ville, tout en essayant de garder un oeil sur les sorcières qui semblent être du côté de Klaus et c'est tout à fait compréhensible. C'est pour cette raison qu'il devait rester vigilant, tout en continuant à faire vivre cette ville comme il le fait si bien, à profiter de la vie et de ses plaisirs.

La journée battait son plein et le vampire n'avait pas une seconde à lui, il parcourait les rues de la ville, pour savoir si tout était sous-contrôle, comme il le faisait chaque jour. Cela pouvait bien qu'il arrivait à contrôler cette ville avec une extrême facilité, mais aussi qu'il mettait toutes les chances de son côté pour réussir. Détenteur d'une bague lapis-lazuli, il ne craignait absolument pas les rayons du soleil, ce qui n'était pas le cas des autres vampire sous ses ordres, mais après tout c'était le roi de la Nouvelle-Orléans et il devait avoir quelque chose en plus des autres, c'était une évidence. La journée semblait vraiment passer rapidement et Marcel n'avait pas eu le temps de faire grand-chose, disons qu'il avait été très occupé et cela de plusieurs façons. Le séduisant vampire avait demandé un rapport sur l'équipe qui travaillait sur cette fameuse grotte, il avait vérifié qu'aucun autre loup n'entre sur son territoire et il avait fait un peu d'exercice avec quelques ravissantes jeunes femmes, sans pour autant les hypnotiser comme il savait très bien le faire. Il voulait qu'elles soient consentantes, il appréciait qu'on lui dise qu'il était séduisant et attirant, ce n'était un secret pour personne, mais loin de là l'idée de se vanter. Une chose qu'il ne faisait jamais, malgré ce que certains pouvaient penser, la plupart ne le connaissait que de nom, ils n'avaient donc pas leur mot à dire. Pour lui, juger une personne sans la connaître est dangereux surtout si on juge un certain vampire influent, roi de la Nouvelle-Orléans, cela pouvait conduire à une situation très fâcheuse. La nuit commençait à tomber enfin, le moment qu'appréciait le plus le vampire et il se dirigea sans plus attendre vers le "Bourbon Jazz Club" un établissement dont il était propriétaire, comme toutes les enseignes et boutiques de cette ville, une chose très évidente, quand on y réfléchissait bien.

Entrant alors dans le bar, il se mit à sourire, il y avait beaucoup de monde ce soir et cela plaisait au séduisant vampire. Tout de suite reconnu, il salua alors ses convives en quelques sortes, avant de s'asseoir tout près du bar et de se laisser séduire pour une fois par de charmantes créatures, lui qui avait toujours voulu faire le premier pas. C'est alors qu'il remarqua une jeune femme qui ne lui était pas inconnue. Très charmante elle aussi, il s'agissait de Caroline Forbes, une nouvelle venue qui venait de Mystic Falls. Comme bon dirigeant de cette ville, il avait pris soin de se renseigner sur la jeune femme et c'était très vite aperçue qu'elle était très proche de Klaus et qu'elle était une vampire depuis quelques temps. Bien qu'il était du genre à approcher les gens facilement, il avait décidé de rester près de ces charmantes humaines pour pouvoir parler un peu et surtout voir ce que Caroline allait faire. Depuis l'endroit où elle était, c'était très facile d'apercevoir Marcel, en plus de cela elle semblait chercher quelqu'un du regard, peut-être qu'elle avait envie de parler ou de négocier, c'était très courant en tout cas. Intrigué par la jeune femme, il commanda des boissons pour ses interlocutrices, avant de prendre pour lui un verre de scotch et de faire comme si de rien n'était, laissant son regard se balader dans la pièce et à certains moment, laissait ses yeux se fixer sur Caroline. Observant son attitude qui montrait bien qu'elle était à la recherche de quelque chose ou alors même de quelqu'un, ce qui intriguait le vampire.  



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: (caroline) Δ we don't like his enemy, but we respect.    Mar 25 Fév - 17:47



On ne me donne pas d'ordre à moi
ft. Caroline & Marcel


Il pleuvait et il ne faisait pas très chaud, c'est du moins se que j'en déduit en voyant ces pauvres gens marchaient dans les rues de la Nouvelle-Orléans. J'avais quitté Mystic Fall pour cette ville au matin et depuis je n'avais plus croisé que de grandes routes ou de grandes maisons qui les bordaient. Je souhaitais rendre visite à Stefan. Nous ne nous étions pas vu depuis si longtemps et je connaissais son aversion pour le sang humain; il n'approuvait pas mon choix. J'ignorais comment j'allais être reçu, j’espérai pas trop mal. Nos discussions des histoires et de ma dispute avec Elena. J'arrivais enfin au centre ville après l'avoir quittée, mais le temps ne s’arrangeait pas. Il pleuvait et les tenues que j'avais prévue pour la soirée au bourbon ne correspondait pas du tout, jupe, t-shirt manche courte, assez court aussi, bref rien d'adéquate! Je m'arrêtais devant le premier magasin que je rencontrais, dans ce centre commercial, je devrais trouver mon bonheur.

J'entrais dans un magasin, puis dans un autre et encore un autre. Je ne trouvais rien qui me plaisais, jusqu'au cinquième magasin.  Je trouvais un anorak assez joli, mais c'était le dernier, alors que j'allais le prendre, un homme, un humain mettait passé devant. Pour rigoler je lui demandais si il contait le mettre avec un tailleur ou une jupe, il me répondit que c'était pour sa femme et que la vieille il avait demandé qu'on lui garde de côté, mais apparemment ça n'avait pas été le cas, que c'était le dernier dans cette taille là, mais que de toute façon ça ne m'irait pas.  Pour qui se prenait-il? Cet anorak m'irait surement mieux à moi qu'à sa femme si on le regardait bien deux secondes, sa femme ne faisait pas du 38, ou alors elle n'avait vraiment pas de goût pour choisir ses hommes, si vous voyez se que je veux dire! Je lui expliquais que c'était le seul que je voyais depuis que le début de l'après-midi et que je n'avais rien d'autre à me mettre vu les températures, telle une véritable humaine, mais il ne voulait rien entendre; je pouvais entendre son cœur battre de plus en plus fort au fil de la discussion. Je lache l'affaire et choisi une tenue plus chaude, un chandail et avec ceci une robe noir correct. Tout en restant classe et soft. J'entre à l'intérieur du bourbon cherchant Stefan du regard, en espérant qui ne me pause pas un lapin. Je sens un regard pesant sur moi et du coin de l'oeil appercoit Marcel, celui qui se crois le roi de la ville. Sa me fait bien rire tout ça. Je passe devant lui avec un petit sourire comique. Klaus n'est pas présent ce qui est louche, je commande un verre de wisky au barman en enlevant mon chandail des épaules, j'avais envie de m'amuser se soir et d’irriter avec humour le roi de la ville.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
 
(caroline) Δ we don't like his enemy, but we respect.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caroline Strauss [S]
» Simon Gagne signe en Caroline
» Disponibles en Caroline !!
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]
» Ballotage Caroline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-