AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 At that point, you could disappear and no one would notice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:23

 
J. Penelope Blackburn


Ashley Rickards ; crédits
 

Mon nom est Jasmine Penelope Blackburn mais tout le monde m'appelle Penelope ou tout simplement, Penny. Je suis arrivée à Mystic Falls depuis quatre ans. J'ai vingt ans ainsi que toutes mes dents et, jusqu'à nouvel ordre, je suis serveuse. Je suis une lycanthrope accomplie et, tolère la présence des vampires parmi les humains, à condition qu'ils ne viennent pas fouiner dans mes affaires.

Dites nous tout, cela nous intéresse


Sincèrement ? Stupides, idiots et encore stupides. Ce sont les seuls mots qui me viennent à l’esprit tellement je suis abasourdie par leur idiotie. Comme quoi même si une personne a déjà vécue plusieurs centaines d’années elle ne devient pas plus intelligente. Pourquoi avoir laissé que ça arrive ? Maintenant que les humains sont au courant de l’existence des vampires, ils voudront savoir si les autres créatures qui existent dans les contes existent réellement et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il n’y ait des chasses aux loups-garous et aux sorcières. Comme d’habitude, ils ne pensent qu’à leur pomme et ça va être nous qui allons nous retrouver avec les répercussions et par leur faute, tout le monde surnaturel pourrait en pâtir et on ne sait jamais, disparaître complètement. Il ne faut jamais sous-estimer les humains, même s’ils peuvent paraître faibles à nos yeux.

____________________________________________

Because I am who I am

Jasmine était une jeune adolescente sage et réservée. Elle était totalement amoureuse du seul garçon qui ne lui avait jamais prêté attention, mais au final, ce n'était qu'un connard qui s'intéressais seulement au sexe. Elle était souriante, naïve et totalement simplette, ce qui avait tendance à amuser ses amis qui aimaient bien la taquiner et lui jouer des tours (parfois mauvais). Elle a donc passée sa vie jusqu'à son agression dans son monde, pensant que des gens tenaient réellement à elle, mais au fond, ils ne faisaient que se jouer d'elle et s'amuser à ses dépends. En bref, elle était une véritable guimauve et elle n'avait pas la moindre once de méchanceté en elle. Tout ce qu'elle voulait, c'était se faire accepter.

À présent, la jeune Jasmine se fait appeler Penelope et elle a changer du tout au tout. Elle ne se fait pas marcher sur les pieds et dit ce qu'elle pense quand elle le pense, peut importe si cela peut blesser des gens au passage. Elle aime provoquer et susciter des réactions. Elle parait mauvaise comme ça, mais c'est une personne qui sait aussi se montrer amicaleet facile d'approchemalgré les apparences. Elle aime s'amuser et ne perd pas une seule occasion de faire la fête. En fait, tout ce qu'elle veut c'est vivre sa vie à fond, après tout, on en a seulement une.

C'est l'histoire de votre vie



La vie est parfois faite d’une drôle de façon. J’avais souvent l’habitude de regarder des émissions de télévision qui traitais de la vie des gens qui avait vécus l’enfer une fois dans leur vie comme des cambriolages, une attaque à main armée, un viol, un kidnapping ou des situations dans le même genre. Certains s’en était sorti, mais d’autres n’avaient malheureusement pas eu la même chance. Parfois, c’était horrible à regarder, mais ce sont des histoires qui nous sensibilise beaucoup et qui nous font voir un tout autre côté du monde, un côté bien sombre. Mais jamais de ma vie je n’aurais pu penser qu’un jour, ce que je voyais à la télévision m’arriverait à moi aussi.

The worst day of my life.

La panique. C’est d’abord le sentiment que j’avais ressenti. Après tout, qui ne le serais pas en se faisant entraîner de force dans une ruelle ? Mais je pensais que c’était simplement une blague. Quelqu’un qui savait que je finissais de travailler tard et qui voulait simplement s’amuser à me faire peur ou alors Alex qui me jouait l’un de ses sempiternels tours. Mais non, ce n’était pas du tout une farce. L’homme qui me faisait face était grand, très grand. Enfin, du haut de mes cinq pieds trois pouces, je trouvais qu’il l’était suffisamment et il était fort aussi. Il m’avait plaquée au mur et m’avait ensuite poussée par terre. Il pouvait absolument tout faire avec moi. J’étais comme une poupée de chiffon entre ses mains : extrêmement vulnérable et manipulable.  Je ne me souviens plus combien de temps ça a duré en tout, mais à mes yeux, c’était une éternité. Au départ, je ne faisais rien. Comme si j’étais hypnotisée, sous l’effet d’une drogue ou quelque chose comme ça. Je ne ressentais plus rien. Mais après un certain temps, j’ai voulu me battre, faire quelque chose pour tenter de m’en sortir. Je voulais que tout ça s’arrête. Parce que qui me disait que ça s’arrêterait là ? Qu’il me laisserait par la suite retourner chez moi, comme si rien ne s’était passé ? Personne ! Il avait probablement prévu quelque chose pour la suite et que je finirais comme Mathilde dans l’émission de la semaine dernière. J’étais couchée au sol, le dos contre l’asphalte gelé. J’ai pris mon courage à deux mains et je l’ai poussé. De toutes mes forces. Tellement, qu’il était tombé par en arrière et qu’il était resté là pendant quelques secondes, complètement étonné que j’aie pu réunir autant de forces pour le faire vaciller. Pendant ce temps-là, je me dépêchais, me mettant sur mes pieds et partie à la course, sans même prendre le temps de remettre ma jupe ou mes chaussures. Il fallait simplement que je sorte de la ruelle, que je me fasse voir par quelqu’un, n’importe qui. Mais qui pouvait bien être à l’extérieur aux petites heures du matin ? Mais Dieu seul sait que cette ruelle est extrêmement longue et mes forces commençaient déjà à me quitter. Comme si celles que j’avais eu plus tôt n’était que de l’adrénaline. J’étais totalement épuisée. Mais il fallait que je continue, il était derrière moi, il voulait me rattraper et terminer ce qu’il avait déjà commencé. Et il l’a fait. Il a empoigné mon chandail et tirée en arrière, ma tête percutant le mur au passage et le sol lorsqu’il me poussa par terre à nouveau. Il a immédiatement recommencé. À ce moment-là, je me suis dit que je ne m’en sortirais jamais, Je n’aurais plus aucune chance de lui refaire le coup, c’était certain. Je ne reverrais plus mon amoureux, ni mes parents adoptifs. Je ne pourrai plus jamais m’amuser et … vivre. Tout ça n’était plus accessible pour moi. Alors, la tête tournée vers la gauche, tout ce que je pouvais faire, c’était de compter les briques qui constituaient le mur qui me faisait face. Jusqu’à ce que l’une d’elle me donne un second souffle d’espoir. Elle se trouvait là, par terre, non loin de l’endroit où je me trouvais. J’avais donc étiré mon bras le plus que je pouvais et avait essayé d’agripper cette foutue brique. Lorsque je l’avais eu entre ma main, je l’avais envoyée vers mon assaillant, le frappant sur sa joue droite. L’aillant prit par surprise, il était tombé quelque peu sur le côté, tout juste assez pour que je me libère de son poids et que je puisse me remettre debout. Je l’avais alors frappé. Frappé encore et encore et encore. Tellement de fois que lorsque j’avais enfin décidé d’arrêter, j’avais les mains en sang. Tachées du sang de mon agresseur qui était maintenant couché dans une marre rouge, mais aussi du mien. Quelques ongles me manquaient, j’avais les coudes et les genoux en sang, mes pieds nus aussi et du sang coulait de ma tempe gauche lorsqu’il m’avait malmenée. Mais au moins, j’étais toujours en vie. C’était ça l’important. Mais à quel prix ?

I was doing fine ... until I woke up.

Après mon agression, j'étais restée dans cette ruelle. J'étais restée recroquevillée derrière la benne à ordure. J'étais restée là, le corps en sang, sanglotant dans le noir pendant plusieurs heures. J'étais brisée. Il n'y avait tout simplement pas d'autres mots qui conviennent. Lorsqu'enfin j'Avais décidée de me bouger de là, je l'avais fait bien lentement, comme si je pensais que mon agresseur allait revenir à la vie. Non, il était plus que mort. J'avais mal partout et avait de la difficulté à me remettre debout, à marcher. Je n'avais pas fait cinq pas dans la rue que déjà. je m'écrasais au sol, totalement inconsciente.

[...]

Les gens déferlaient autour de moi. Parents, ami, amoureux, infirmières, médecin, psychologue ... tout le monde y a passé. Mais moi, j'étais comme sur pause. Vous savez, comme lorsque l'on met un film sur pause et que l'on appuie encore plusieurs fois sur le bouton et que l'image avance au ralenti ? Eh bien c'était comme ça que je me sentais : totalement déconnectée du monde extérieur. Les gens qui me touchait m'horripilais, je faisais absolument tout afin d'éviter le moindre contact physique, ce qui d'ailleurs n'a pas du tout plu à mon petit ami. Quelques jours plus tard, il rompait avec moi et je m'en foutais royalement. Tout ce que je voulais, c'était retourner chez moi et de m'enfermer dans ma chambre pour ne plus jamais en sortir. J'avais seize ans et j'avais l'impression que ma vie était totalement fichue. Je ne me sentais plus moi-même. Je n'était plus qu'une enveloppe corporelle vide. Jasmine Blackburn n'était plus là. Il ne me restait plus qu'à mettre fin à mes jours et tout cet enfer prendrait finalement fin.

I thought I already have been through the worst day of my life, it turns out that was just a warm up.

J'avais déjà réfléchi à la manière dont j'allais mettre fin à mes jours. J'allais sauter en bas du pont qui se trouvait près de chez moi. C'était la meilleure solution afin que je ne me dégonfle pas à la dernière minute et qu'au final, je revienne chez moi bredouille. Donc, après le souper, je suis montée dans ma chambre, comme si de rien n'était et j'avais commencer à écrire une note de suicide à mes parents. Lorsque j'avais terminé de l'écrire, le soleil était couché et la pleine lune l'avait remplacé. J'allais donc sortir de ma chambre afin de passer à l'acte, lorsqu'une immense douleur m'en avait empêcher. Tellement douloureuse qu'elle m'avait complètement plaquée au sol. J'avais commencé à crier tellement j'avais mal et mes bras commencèrent à craquer, mes poignets et ensuite mes jambes. Comme si tous les os de mon corps se rebellaient contre moi, en train de se briser comme si je venais d'avoir un terrible accident de voiture. Mes parents, alertés par mes cris étaient montés dans ma chambre afin de voir ce qu'il se passait et ils eurent une véritable vision d'horreur. Mes ongles se transformaient en griffes, mes dents en canines et ma peau en fourrure noire. Mes parents, horrifiés s'étaient enfuis en courant, me laissant là à mon sort. Une fois la transformation en loup complétée, j'avais pris mon portefeuille entre mes crocs. Ce fut mon dernier moment de lucidité, le reste, je ne m'en souviens plus.

The truth is, I can't hate someone I don't care about

Cela fait maintenant quatre ans que je suis à Mystic Falls. Après cet "incident" j'ai déménager à l'aide de l'argent que j'économisais en travaillant. Je n'ai plus d'idées suicidaires et ma vie se passe comme sur des roulettes. Enfin bon, il y a bien quelques nuages ici et là, mais qui n'en a pas ? J'aurais cru qu'au contraire, après la découverte que je suis une lycanthropes, j'aurais encore plus voulu mettre fin à mes jours, mais non. Mon loup m'avait sauvé à un moment critique. Il m'avait empêcher de faire la plus grande gaffe de toute ma vie, il était intervenu. Comme lors de mon agression. Comme lorsque je m'étais battue bec et ongle pour ma survie, pour sortir de cette ruelle vivante. Je trouve donc qu'au contraire, ma transformation est une bénédiction et non une malédiction (même si ça fait un mal de chien) Le vie est parfois faite d'une drôle de façon non ?

Hey toi, derrière ton écran !


Je m'appelle Jessica/Heidi-xx et j'ai dix-neuf bougies. J'ai découvert Ghost World grâce à Bazzart (c'est notre ami =D) et, maintenant que je me suis inscrite, je compte venir 5-6j / 7j. J'aime regarder des séries, aller au ciné et bien entendu, LE RPG !! et j'adore votre forum !!...

Parrainage ? [] OUI [X] NON MERCI ^^

Code:
RICKARDS Ashley [color=crimson]✘[/color] BLACKBURN J. Penelope


Dernière édition par J. Penelope Blackburn le Sam 8 Fév - 21:34, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:24

Bienvenue
Super choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas

sorciers
avatar

morsures : 7519
inscrit(e) le : 20/07/2013
célébrité : jennifer lawrence
crédits : tumblr & bazzart & BLASPHEMY

MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:25

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:29

Merci beaucoup à toute les deux   

Haylay : Oui je trouve tellement qu'Ashley Rickards est belle (enfin ... avant sa chirurgie ^^)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:31

Bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:37

Bienvenue
Ton avatar est super jolie !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:47

Merci à tous les deux, ça me fait plaisir   
Revenir en haut Aller en bas

originels
avatar

morsures : 10659
inscrit(e) le : 24/07/2012
célébrité : daniel gillies
crédits : tag

MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:53

bienvenue parmi nous ^^


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:54

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:54

Welcome la louve
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 18:55

BIENVENUUUUE OFFICILLEMENT !

Trèèès bon choix de vava ! :hum: Bonne chance pour ta fiche ^^


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 19:10

Merci !!! =D Je suis ravie d'être parmi vous   
Revenir en haut Aller en bas

vampires
avatar

morsures : 19337
inscrit(e) le : 13/01/2013
célébrité : Ian Somerhalder
crédits : Tag

MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 19:13

On l'est tout autant ! ^^


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Salvatore Brothers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tag-gallery.e-monsite.com/

sorciers
avatar

morsures : 536
inscrit(e) le : 18/01/2014
célébrité : Lily Collins
crédits : Schizophrenic

MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 20:41

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 20:47

Bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 2 Fév - 21:01

Merci !!!  :craazy: 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Lun 3 Fév - 11:04

Bienvenue parmi nous   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Lun 3 Fév - 13:37

Merci !   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

morsures : 1870
inscrit(e) le : 23/07/2012
célébrité : Zach Roerig
crédits : TAG et Tumblrs

MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Sam 8 Fév - 22:07

Te voilà devenu un vrai Ghostien !


Voilà pour toi

Maintenant, t'es libre de créer ta [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ainsi que ta [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ; cela t'aidera -entre autres- à y voir plus clair dans l'évolution de ton personne. Si tu manques d'action ou de piquant dans ta vie, n'hésite pas à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ; avec un peu de chance, il sera pris dans les jours qui suivent.

Il arrive que l'on soit timide mais, tu n'as rien à craindre sur GW ; nous sommes tous aussi déglingués les uns que les autres. Pour t'aider à mieux t'intégrer, il t'es possible de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ; ils seront là pour toi tout au long de ton aventure sur le forum o/

Pour finir, il ne te restera plus qu'à t'amuser parmi nous et, pour nous aider à ramener du monde sur le fofo, n'hésite surtout pas à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur le Top-Site.

HAVE FUN !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ghost-world.org

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Sam 8 Fév - 22:10

Merci beaucoup !!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 9 Fév - 12:32

welcome!!!! :craazy:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   Dim 9 Fév - 17:00

Merci =)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: At that point, you could disappear and no one would notice   

Revenir en haut Aller en bas
 
At that point, you could disappear and no one would notice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Les broderies au point compté de la souris
» valeur en point
» liste d armee a 1000 point pour un tournoit
» mes créations au point compté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: ANCIENNES FICHES-