AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angel with a shotgun → Niels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Angel with a shotgun → Niels    Dim 2 Fév - 1:51

S. Demyan Armyanski & Niels L. Pritchard
Temporary Bliss


Le froid se faisait mordant, au sein de la forêt de Mystic Falls. Demyan courrait. Il s'appelait lui-même Demyan, dans le secret de son esprit, même si son alter ego avait la fâcheuse habitude de le surnommer son "Autre". Il le savait car il lisait son journal, ce charmant journal où il pouvait connaître toutes ses pensées sur ... Lui-même. Demyan pensait qu'il était un monstre. Charmant enfant. Il n'avait aucune idée de ce que les monstres pouvaient bien être, lui qui n'en avait croisé que dans ses rêves. Celle qui lui manquait, l'héroïne de tous ses rêves et de tous ses pleurs n'était rien d'autre qu'une enflure de louve, qui n'aurait attendu que la pleine lune pour le dépecer. Mais ce cher Demyan n'en avait cure, non, lui préférait blâmer l'"Autre". Il avait bon dos. Mais il se vengeait bien assez, avec son propre corps. De l'innocence de son Autre. Parce que l'un était Autre pour celui qui venait, c'était ainsi et ça le serait toujours chez Samyon Armyanski. Il sentait à ses côtés la présence du chasseur qui l'accompagnait. Il n'aimait pas être seul pendant ses chasses, et il avait croisé celui-là juste avant de mettre à sang le loup qui avait maculé ses vêtements d'un sang de couleur vermeille. Alors il avait fait route à ses côtés. Cela n'allait pas plus loin dans la réflexion pour lui. Il n'avait pas le temps de réfléchir. L'Autre savait qu'il finirait par repartir, alors plus vite le travail serait fait, mieux ce serait.

Ils suivaient depuis peu une piste qui s'avérait être celle d'un vampire si l'on en croyait le peu d'ancrage au sol qui signifiait souvent une rapidité extrême des mouvements. Et l'odeur du sang frais. Il la reconnaissait entre milles. Il avait beau passer pour un monstre, les véritables monstres étaient ces bêtes là. L'Autre avait beau manquer cruellement de compassion et de sentiments, il n'en restait pas moins humain, il serait temps que Demyan le comprenne. Attrapant à deux mains son arbalète, Demyan ralentit le pas. Les traces se faisaient plus incertaines, le vampire devait être blessé. Ou allait leur tomber dessus, au choix, valait mieux rester sur ses gardes. D'un geste, il indiqua au sheriff les marques au sol, pour qu'il comprenne ce que lui comprenait. "Il ne doit pas être loin." Là résidait la seule utilité de l'Autre : la chasse. Et à ça, il était bon.


Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    Dim 2 Fév - 2:44

Pray to your God, open your heart.
feat. Demyan & Niels
La majorité des chasseurs de Mystic Falls était partie à la recherche de la cure, mais Niels, resté sur place pour diverses raisons, ne comptait pas pour autant laisser les créatures reprendre l'ascendant sur la forêt et les coins mal fâmés de la ville. S'il avait décidé de devenir un père plus présent, il n'oubliait pas son second job, la chasse. Il fallait être efficace et surtout discret, sur le qui-vive et prudent, une épreuve à part entière, étonnamment stimulante. En toute honnêteté, le chasseur n'était pas au meilleur de sa forme, la lutte pour rester sobre était la même à chaque instant, et si pour le moment il avait réussi à tenir sa parole, il sentait que sa santé en avait pris un coup. Ainsi, lorsqu'il avait croisé le chemin d'un second chasseur, qui plus est un nouvel habitant de Mystic Falls sur lequel il avait déjà fait quelques recherches - et découvertes intéressantes -, il n'avait pas hésité longtemps avant de le rejoindre dans la traque. Niels avait cette aisance quasi militaire à comprendre et faire comprendre les gestes plus facilement que les mots et était ainsi un partenaire de chasse plutôt efficace. Cela lui permettrait également d'en savoir plus sur le garçon russe, sa bonne étoile était visiblement d'humeur ce soir. Alors un loup avait été abattu et ils étaient désormais sur la trace d'un vampire.

Oscillant entre les empreintes et son partenaire de fortune, le 9 mm équipé d'un silencieux dans les mains et chargé de balles en bois - il avait essayé l'arbalète mais rien ne valait un canon et un percuteur à son avis -, ils avançaient dans la forêt, Niels placé en retrait pour couvrir les arrières tandis que Demyan éclairait le chemin. Il voulait voir ce dont le chasseur était capable et hocha donc la tête en guise d'approbation alors que le russe avait trouvé des traces bordéliques montrant que le vampire avait cessé sa course à vitesse inhumaine. Deux chasseurs à ses trousses, il allait très certainement vouloir en attaquer un par surprise pour avoir une chance de s'en sortir, car à moins d'être vieux l'affrontement en face à face ne lui serait pas bénéfique. Se calant au même rythme, les empreintes restaient brouillonnes, jusqu'à disparaître complètement. Niels s'arrêta, fronçant légèrement les sourcils, un peu interloqué par la situation. Les vampires n'étaient pas connus pour jouer à cache-cache ni pour dissimuler leurs traces. Autour d'eux se trouvaient seulement des arbres. Son esprit connecta les informations une seconde trop tard et il leva son bras vers l'arbre le plus proche, à l'instant même où le vampire se laissait tomber de la branche et lui fondait dessus lourdement, le faisant jurer à voix haute. Il eut néanmoins le temps de presser la gâchette avant que son arme ne soit valdinguée par le poids de la créature, lui logeant une balle en bois dans l'abdomen - mais pas dans le coeur, seulement de quoi le faire souffrir -. Le bras droit en opposition contre la gorge de son agresseur afin de l'empêcher de le mordre (une chance qu'il ait été affaibli par la balle), il tentait de dégager sa main gauche et atteindre le pieu placé à sa ceinture ; la mâchoire crispée et la tête tendue en arrière pour éloigner les crocs de son visage, il s'adressa à Demyan sans dé-serrer les dents. "Achève le tant qu'il est là !" Les canines du vampire et son haleine ferreuse n'était pas exactement des plus agréables. C'était effarant de voir les réflexes qu'il avait perdu, peut-être que combiner manque de sommeil, manque de nourriture et chasse n'avait pas été son choix le plus judicieux. L'action s'était déroulée en une fraction de seconde, la chute, le coup de feu, l'ordre, si bien que Niels n'eut pas franchement le temps de vérifier si Demyan était toujours dans la course.


- moriarten
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    Dim 2 Fév - 12:55

S. Demyan Armyanski & Niels L. Pritchard
Temporary Bliss


L'Autre eut juste le temps de se retourner, que le vampire était déjà sur eux. Son arbalète tomba au sol sous le coup de la surprise, le laissant les mains vides. Il aurait dû s'en douter, un animal blessé ne fuit pas indéfiniment, il finit par attaquer, lorsqu'il est acculé au mur. C'était une évidence même et pourtant, ils s'étaient laissés surprendre. Malgré tout, Niels, son compagnon de fortune, réussit à lui loger une balle dans l'abdomen, ce qui eut pour effet de faire grogner la bête un peu plus. Demyan parcourut du regard les environs, essayant de trouver son arme. Elle ne devait pas être bien loin, un effort bordel ! Le cri de douleur et sans doute de panique de Niels le tira de ses réflexions, et il mit presque automatiquement la main sur son arme. Comme quoi l'adrénaline, ça servait à quelque chose. Visant le coeur de la bête - car s'en était une, et il ne démordrait sans doute jamais là-dessus - il tira. Dans un grognement, la bête se raidit, tirant un sourire à l'Autre. Des rainures apparurent sur son corps entier, montrant que la vie, ou du moins ce qu'il en restait, la quittait peu à peu, ce qui lui tira un rire nerveux. Il éprouvait un immense plaisir à chaque fois qu'il tuait une de ses bêtes. Comme lorsqu'il avait violemment assassinée ... Comment elle s'appelait déjà cette salope ? Nina. Il avait fallu que Demyan se fiance avec une louve, qu'il était pas intelligent celui-là. Mais l'Autre savait comment régler ça, il avait toujours su. Elle avait crié, elle s'était débattu... Mais le sang avait fini par couler de ses veines. Avant que le corps du vampire ne touche le sol, l'Autre était parti.

Demyan eut l'impression d'ouvrir les yeux pour la première fois depuis des heures, lorsqu'il reprit conscience. Et pourtant, il était debout, comme s'il avait été éveillé tout du long. Comme il en avait l'habitude, avant même d'observer les alentours, la panique le prit à la gorge.Qu'avait-il encore fait, cet Autre qui ne lui laissait pas la paix? Lorsqu'il vit quel genre d'armes il tenait dans les mains, le brun se mit à trembler, puis envoya l'objet aussi loin possible de lui. "Mais c'est quoi ce bordel???" Sans se rendre compte tout de suite qu'il n'était pas seul, Demyan s'appuya sur un arbre, ne pouvant détacher ses yeux des tâches de sang qui ornaient son pull. Toujours secoué de tremblements frénétiques, il se serait bien laissé choir, mais la peur l'en empêchait. La peur de lui-même, suffocante, qui lui emprisonnaient les poumons comme à l'intérieur d'un étau. "Je comprends rien, je comprends rien, qu'est-ce que j'ai fait ..." Il ne savait même pas où il était, ne voulait pas le savoir. Il fermait les yeux de toutes ses forces comme si ce simple geste pouvait le ramener chez lui. Stupide. Mais à force d'efforts sur lui-même, il ouvrit les paupières. Il avait bien dû mettre cinq minutes à le faire, ne serait-ce que s'en donner la force relevait du miracle. La forêt. Il était entourés d'arbres, de toute part. Ca, il ne mit pas longtemps à le comprendre, et presque automatiquement à s'en désintéresser. C'était toujours dans ce genre d'endroits que l'Autre l'emmenait, il en avait pris l'habitude. Mais ce qui lui glaça les sangs fut le corps au sol. Il ne fallut au jeune surdoué que quelques secondes pour comprendre tous les éléments de la scène. Le sheriff, debout, suant, le colt au sol, le corps, la flèche. Ne restait qu'un détail, un minuscule détail ... "C'est vous qui l'avez tué?" Bien qu'il essayât de paraître calme, sa voix était empreinte d'une appréhension et d'une panique non voulues. D'ordinaire, il était quelqu'un d'assez calme, presque blasé par la vie qu'il vivait ... Mais là, c'en était trop. Alors qu'il attendait la réponse du sheriff, son regard se posa sur l'arbalète que lui tenait auparavant dans les mains. Il eut vite fait la relation entre elle et la flèche dans le dos de l'homme. Et le fait qu'il tenait l'arme en main lorsqu'il était revenu à lui. "Est-ce que JE l'ai tué ???" Les yeux écarquillés, Demyan se força à avancer jusqu'au corps, évitant de passer trop près du sheriff. D'un pas précipité, il alla prendre fébrilement le pouls de l'homme, sans s'arrêter sur son apparence plus qu'étrange. "Il faut appeler une ambulance, faire quelque chose, on peut pas le laisser comme ça ! Vous êtes shériff, vous devez forcément savoir quoi faire non ? " Demyan était alarmé. Rien que son regard semblait traduire le fait qu'il ne maîtrisait rien. Il ne voulait pas de cette culpabilité. Pourquoi diable avait-il tué cet homme?

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    Dim 2 Fév - 23:11

Pray to your God, open your heart.
feat. Demyan & Niels
La flèche transperça quasiment la poitrine du vampire déjà amoché, laissant perler du sang sur son extrémité. Une vision rassurante lorsqu'on se trouve sous la créature en question avec des crocs pas bien loin de sa gorge, et qui arracha à Niels un sourire autant de soulagement que de nervosité. Il avait eu chaud mine de rien, sans doute aurait-il fini par atteindre le pieu mais l'issue aurait très bien pu être moins plaisante. Repoussant nonchalamment le corps sans vie - enfin, encore plus mort - de ce qui avait été autant la proie que le chasseur, il se releva. Enlevant le plus gros de terre de ses manches, il grimaça alors que son dos craquait bruyamment. Rien n'était cassé - il ne se serait pas relevé aussi facilement - mais se prendre 80 kg dans les dents n'avait rien arrangé. Le sang du vampire commençait à teinter le cuir de sa veste, foutue pour foutue il essuya le revers de ses mains tâchées de sang dessus. Lorsque le shérif releva le regard vers Demyan, il n'eut pas eu besoin de beaucoup de temps pour comprendre que quelque chose clochait. La lueur propre aux chasseurs, ce mélange de haine et d'assurance avait laissé place à la panique.

Niels l'observa d'abord silencieusement, restant immobile, à la fois curieux et inquiet de la réaction. Il savait que quelque chose clochait avec le russe mais n'était encore sûr de rien. L'arbalète vola tandis que Demyan changeait d'attitude du tout au tout. Le chasseur ne percevait pas clairement ses propos mais il en captait assez pour voir que ça ressemblait à une crise de nerfs dans toute sa splendeur. Il avait déjà dû traiter ce genre de situations, rarement certes, mais il fallait qu'il laisse le temps à Demyan de se calmer avant de tenter quoi que ce soit. Quand il lui demanda s'il venait de le tuer, il se contenta de ramasser son Colt et jeter un coup d'oeil à l'arbalète avant de revenir sur le brun. C'était assez incroyable, il ne jouait pas la comédie mais semblait vraiment terrorisé par la scène, alors que dix minutes auparavant on sentait l'expérience d'un chasseur. Il avait donc eu une absence de plusieurs heures, ce qui était peu rassurant. Niels suivait des yeux ses moindres faits et gestes, les yeux légèrement plissés et essayant de comprendre le problème. Il sortit enfin de son mutisme - se retrouver seul en forêt avec un cadavre et une autre personne couverte de sang était déjà assez perturbant - alors que Demyan s'approchait du vampire et s'inquiétait assez pour vouloir appeler une ambulance. "C'est pas la peine, il est mort." Il s'approcha du corps sans vie, du côté opposé à celui de Demyan sans retenir une grimace lorsque ses pas relançaient la douleur dans le dos. "Il nous a attaqué et tu as réagi rapidement en l'abattant, vaut mieux lui que nous." Jetant un regard de dégoût au vampire, il reprit. "C'était pas un humain. C'était un vampire qu'on a traqué jusqu'ici, c'est ce qu'on fait depuis le début de la nuit en fait." Sans quitter Demyan des yeux, il rangea son Colt histoire de ne pas effrayer encore plus son interlocuteur. Voir la réaction, observer jusqu'à quel point Demyan n'avait aucune idée de ce qu'il avait fait ces dernières heures. Il avait peut-être manqué de délicatesse dans ses propos mais s'il prenait des pincettes il ne saurait pas à quoi s'en tenir. Après tout il avait mis en quelque sorte sa vie entre les mains de ce chasseur - ? - et il devait savoir avec qui il traitait. Un malade, un amnésique, les hypothèses étaient vastes et il n'allait pas laisser traîner en ville une sorte de lunatique sans avoir pêché le maximum d'informations pour le surveiller - et lui venir en aide, car Niels avait cette manie de vouloir sauver la veuve et l'orphelin -. "Tu ne te souviens pas ?" Il allait sûrement devoir insister car il ne s'attendait pas vraiment à ce que le russe à moitié paniqué ne lui déballe la vérité sur son état, mais il ne coûtait rien de tenter le coup.


- moriarten
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    Jeu 6 Fév - 23:11

S. Demyan Armyanski & Niels L. Pritchard
Temporary Bliss


Demyan mit à la fois un temps incalculable et une rapidité hors normes à reprendre ses esprits. Il fallait dire que c'était la première fois que L'autre lui laissait entrevoir ce qu'il faisait lorsqu'il prenait possession de son corps. Car même s'il était malade, réellement malade, c'était pour lui une possession, et non une maladie. Il ne pouvait y remédier, il ne pouvait la contrôler. La plupart du temps il se réveillait au milieu de son salon, sur son canapé, trempé de sueur et sale. Alors il se contentait d'aller prendre une douche, se remettre de ses émotions et évitait de penser à celui ou celle qu'il avait peut-être blessé la veille. Demyan était comme ça, à fermer les yeux sur sa vie et sur celui qui l'habitait. Mais voir ce qu'il voyait le rendait tellement certain d'être un danger pour la population entière ... Il n'avait aucun besoin de se détester plus qu'il ne le faisait déjà actuellement. Sa vie était assez dure et pleine de déni pour qu'il ne complique pas les choses plus que nécessaire. Alors il fermait les yeux. Mais pouvait-il les fermer encore plus, à l'heure actuelle, qu'ils ne l'étaient déjà? Bien qu'il se répugne à le dire, Demyan connaissait la réponse. Bien entendu qu'il le pouvait. Il avait accepté, quoiqu'il en dise, la mort de Nina. Morte de sa main, sans qu'il n'en connaisse la raison. Car raison il devait forcément il y avoir, son Autre ne pouvait être aussi mauvais, ne pouvait tuer sans aucune raison. Mais si elle existait, il ne la connaissait pas, et elle ne serait jamais suffisante pour qu'il se pardonne, c'était un fait. Malgré tout, la question l'obsédait. Son Autre, son horrible double, savait-il à quel point la question le torturait? A quel point il donnerait tout pour avoir une meilleure idée de ce qu'il avait fait, et pourquoi? Pour endosser une responsabilité qu'il savait sienne sans pouvoir s'en souvenir, sans doute. Mais s'il le savait, il s'était bien gardé de lui laisser le moindre indice sur ses intérêts. Que pouvait-on attendre d'un meurtrier, de toute façon ?

Alors oui, malgré la panique première, Demyan mit moins de temps qu'il n'aurait dû pour reprendre ses esprits. Au moins, cette fois ci, le cadavre n'avait pas déversé tout son sang sur le sol, ou sur lui, quoique ce dernier point, il ne pouvait vraiment le jurer, la saleté se mélangeant au liquide rouge. Il revoyait souvent le corps vidé de son sang de sa fiancée, étendue à ses côtés. C'était horrible, bien plus horrible que cette scène qu'il était en train de vivre, pourtant déjà bien loin de son paradis imaginaire. Il savait, maintenant, à quoi s'attendre, et il s'y faisait bien rapidement. Cependant, il restait humain, et la première question qu'il se posât fut de savoir si cet homme allongé au sol avait de la famille. Une femme, un fils, une fille, peut-être même un chien ou un chat. Et s'il en avait eu, est-ce que son Autre le savait où l'avait-il tué sans même savoir qui il tuait ? Il se pouvait, par les veines voyantes qui sortaient de tout son corps, qu'il fut drogué ou que la flèche l'ayant traversé - flèche sans aucun doute envoyée par lui - soit empoisonnée, mais mis à part ce détail, que savait-on de la vie ou de la mort de cet homme ? La phrase du sheriff, bien que le russe s'en doutât avant même que l'affirmation de la mort de l'homme ne sorte de sa bouche, fit l'effet d'un électrochoc. " Oh génial, c'est sûr que c'est vachement mieux comme situation, qu'il soit mort."

Demyan était passé de l'angoisse à la nervosité. Il aurait dû aller voir un médecin dès son arrivée aux USA, il aurait été interné et le danger aurait été écarté. Mais il savait que rien n'était aussi simple et que son père avait des hommes partout, ils ne l'auraient jamais laissé approcher un docteur. Crap. Le silence suivit la déclaration de Niels. Un vampire. Ils allaient arrêter avec leur mensonge à deux balles ? Tout serait donc liés aux soit disant vampires hein ? Pourquoi trouvait-on des excuses aux meurtres ? Tout va bien, puisque c'était un vampire, aha, ne te prends pas la tête va, tu lui as juste explosé la tête avec un caillou, mais don't worry, il a les dents longues ! " Alors tout va bien n'est-ce pas? Bordel mais ça existe pas les vampires, c'est ça vraiment votre boulot ? Utiliser l'excuse des gouvernements pour pouvoir vider plus facilement les prisons? Mettre à mort des connards en prétendant qu'ils sont sortis de contes ?"

C'était là, la fin de la tolérance de Demyan, son point final. Il n'en pouvait plus. " Bien sûr que non je ne m'en souviens pas, je me souviens jamais de rien. " A Mystic Falls, ses pertes de conscience était de plus en plus fréquentes. C'en devenait horrible. Se relevant, il s'éloigna du corps pour s'appuyer contre un arbre. Il avait envie de vomir.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    Dim 9 Fév - 23:41

Pray to your God, open your heart.
feat. Demyan & Niels
En ayant vécu l'évènement conduisant à la révélation de l'existence des vampires en direct, concevoir pour un habitant de Mystic Falls présent ce soir là que tout était une mascarade était insensé. Savoir qu'il existait des sceptiques et faire face à un spécimen visiblement bien ancré dans son univers étaient néanmoins deux choses différentes, et son interlocuteur était visiblement sûr de ce qu'il pensait. Demyan semblait en prise avec son problème, quel qu’il soit, car Niels en avait lu assez pour savoir que le russe n'était pas tout à fait maître de ses gestes, la preuve venait d'ailleurs de lui être donnée - il aurait fallu être un sacré comédien pour prétendre être crédible, et la panique tant dans ses yeux que dans sa voix n'était clairement pas du chiqué -. Alors le chasseur l'avait vu passer de la confiance au doute et pour le moment il ne pouvait pas faire grand chose hormis attendre qu'il reprenne un peu ses esprits pour l'éclairer sur la situation relativement compliquée. Le gamin avait de quoi perdre la tête, se faire expatrier après une sombre histoire de meurtre, ce père bien trop puissant et présent pour être honnête.. Mine de rien, c'était beaucoup de trucs à gérer pour quelqu'un de son âge. Alors il ne lui tint pas vraiment rigueur de sa déclaration blindée d'ironie, d'ailleurs il ne comprenait pas vraiment : il venait de lui dire qu'ils s'étaient fait attaqués et Demyan semblait trouver scandaleux le fait qu'ils ne soient pas allongés à sa place. "Ben.. il voulait notre peau, donc oui." répond-il en fronçant légèrement les sourcils. Faire face à un sceptique ok, un suicidaire qui préférait la vie d'un vampire à la sienne, c'était encore plus perturbant.

Alors que le shérif lui révélait l'évidence, à savoir la nature de leur attaquant, Demyan mit sa patience à rude épreuve. Avait-il été éloigné de tout média durant les derniers mois ? N'avait-il rien vu des vidéos circulant sur l'attaque de Kol sur feu l'ex-patronne de Niels ? Forcément, lorsque l'on est témoin d'une scène de ce genre, ne pas être pris au sérieux est honnêtement frustrant. Entre les chasseurs qui avaient pullulé de partout et ceux qui prenaient Mystic Falls pour des abrutis finis, ils avaient été bien entourés. Se retenant de lever les yeux au ciel, Niels s'accroupit près du corps du vampire, retirant la flèche d'un coup sec avant de le tourner sur le dos pour exposer entièrement son visage et ses bras, où apparaissaient toutes les veines, de la plus fine à la plus importante. Il fit signe à Demyan de s'approcher, au moins de quelques centimètres pour voir ce qu'il voulait lui montrer. "Toutes les veines, le fait qu'il commence à devenir gris, ça te semble naturel ?" commenta t-il en désignant du doigt les points les plus visibles ainsi que la teinte que prenait doucement le cadavre. "Le gouvernement n'est pas encore assez con pour inventer un bobard pareil, je sais qu'on est aux États-Unis mais nos dirigeants auraient sûrement trouvé plus subtil." termina t-il en se relevant. C'était certain que niveau crédibilité, un gamin de dix ans aurait trouvé meilleur moyen pour vider les prisons que "y'a des vampires qui veulent nous manger". Surtout qu'en soit les lois protégeaient les vampires, empêchant les chasseurs de faire correctement leur travail. Si tout n'était qu'un prétexte pour éliminer des indésirables, la chasse à la sangsue serait devenue le sport national, pratiqué par tous les américains.

Eventuellement la tension du russe finissait par redescendre. Il ne se souvenait de rien et Niels était loin d'être toubib, alors la seule chose qu'il pouvait faire c'était l'empêcher de se blesser et surtout arrêter cette torture mentale dont il semblait allégrement se repaître. Après tout, s'il souffrait réellement d'un trouble de personnalité multiple - il n'avait rien trouvé de précis mais les récits plus l'évènement qui venait de se produire confirmait les rumeurs -, cohabiter avec un chasseur était toujours mieux que cohabiter avec un tueur en série. Le jeune homme s'éloigna et Niels le suivit, conservant une distance pour ne pas l'effrayer - il avait l'impression d'avoir affaire à un animal blessé - mais assez proche pour le rattraper en cas de nouvelle crise. "Ok.. Écoute, je peux pas dire que je comprends ce que tu vis car j'en ai pas la moindre idée. Par contre je peux t'aider à y voir plus clair. C'est à cause de ton.. problème que tu es venu à Mystic Falls ?" Avant d'avoir droit à une nouvelle pique, il tint à préciser. "Je me renseigne sur les nouveaux, surtout quand ils viennent de parcourir 6000 km pour s'enfermer dans un trou paumé qui se trouve être le berceau du vampirisme - que tu l'acceptes ou non -." Il ne savait pas encore comment il allait faire pour gagner la confiance de Demyan, mais il n'allait clairement pas le laisser vagabonder, flippé et seul (enfin...) sans chercher à lui filer un coup de main. C'était hors de question, même s'il devait insister, tant pis.


- moriarten
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    Dim 9 Mar - 0:29

S. Demyan Armyanski & Niels L. Pritchard
Temporary Bliss


Personne sur cette planète ne pouvait imaginer ce que c'était que deux vivre en connaissant toute l'étendue de son problème. Ce qu'il fallait comme remise en question pour arriver à comprendre qu'une deuxième personne vivait à travers soi sans que l'on puisse s'en souvenir, ou même l'arrêter. Qu'on puisse contrôler ses mouvements. Personne ne se doutait à quel point il pouvait se sentir incompatible avec lui-même. La maîtrise de soi était une chose qui était acquise coute que coute, quoi qu'on en dise, on pensait que l'on serait toujours maître de soi. Lorsque l'on buvait, on perdait une partie de cette maîtrise, mais ce n'était rien comparé à ce que l'on pouvait ressentir lorsque l'on s'endormait sobre pour se réveiller couvert de sang. Alors non, Demyan ne pouvait penser qu'il y avait en ce monde d'autres monstruosités encore plus dures à comprendre et à accepter. Il ne pourrait pas le supporter, trop de choses en lui nécessitaient son attention, son contrôle. Il ne pouvait pas laisser la panique prendre le dessus, se laisser penser que des monstres sortis de contes pouvaient réellement exister et évoluer dans ce monde. Il n'était pas fou, lui n'était pas fou, si certains y croyaient, alors peut-être que la folie ne résidait pas en lui-même mais en ceux qui le pensaient fou. Etait-il le seul qui était assez sain d'esprit pour voir que ce ne pouvait être qu'une conspiration ? Il avait besoin de croire à ça, de croire au fait qu'il ne pouvait exister dans le monde une telle horreur que les vampires. Parce que cela voudrait dire que l'existence du monde entier partait complètement en vrille, que rien ne pourrait plus sauver l'humanité si l'humanité elle-même commençait à muter. C'était insensé. Tout ce qu'il vivait, tout ce qu'il ressentait, tout ce qu'il croyait voir. Non-sens, horreur. Demyan voulait sortir de là, il n'aspirait qu'à s'enfermer chez lui pour se réfugier dans son lit et encore une fois oublier tout ce qu'il avait pu voir, tout ce qu'il voyait en ce moment même. Cet homme allongé au sol, inerte, il voulait l'oublier, le laisser s'enterrer au sein même de sa conscience, pour ne jamais en ressortir. C'était son habitude, avec les morts qui jonchaient son chemin, après tout, non ? Il avait un mal fou à se reprendre, à regarder les marques que montrait Niels du doigt, à accepter ce qu'il voyait. Et malgré son esprit malade, il trouva autre chose à en dire, autre chose qui excluait toute existence de surnaturel, qui le confortait dans ses croyances, parce que c'était ça dont il avait besoin, pas de se dire qu'il vivait dans un monde assez fou pour accepter l'idée que des suçeurs de sang puisse réellement être en train de parcourir le monde sans personne de vraiment sérieux pour les attraper, mis à part des shérifs de seconde zone et des Autres dont personne ne voulait. " J'en sais rien, vous croyez franchement que je vois des cadavres tous les jours ? C'était peut-être un drogué, qui sait ? "   Argument faible s'il en était, mais qui valait tous les vampires du monde. Il préférait se dire que les drogués devenaient des cadavres hideux plutôt que de penser que ces mêmes cadavres pouvaient marcher et mordre. " Vous sur estimez grandement le gouvernement, je suis bien placé pour le savoir. "   Après tout, le gouvernement russe tournait bien autour de son père.

S'éloignant pour enlever le cadavre de sa vue, Demyan essaya de stopper les tremblements qui le secouaient faiblement. Il se sentait mal, mais ne pouvait ignorer l'homme se tenant à ses côtés. Il ne semblait pas agressif, ni même lui vouloir quoi que ce soit, et pourtant le russe ne semblait pas assez fou pour arriver à lui faire confiance directement, sans qu'il eut montré patte blanche. Surtout lorsqu'il eut entendu sa première phrase, qui semblait spécifier qu'il fut au courant de ce qui lui arrivait. Attendant qu'il eut fini, il se résigna. Après tout, il n'avait pas assez d'amis pour avoir le luxe de mentir au shérif, ou même de le défier. Il fallait qu'il fasse avec ce qu'il avait, même si tout cela lui semblait bien trop dur à encaisser. Il ignora cependant l'histoire des vampires. Il ne reviendrait pas là dessus, sous peine de devenir complètement barge d'ici à trente secondes. " Je suis pas venu à Mystic Falls exactement pour ça. En réalité je sais pas pourquoi ici, mais j'avais besoin de m'éloigner de la Russie. " A cause de Nina, tout revenait toujours à elle, quoi qu'il fasse pour l'oublier.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Angel with a shotgun → Niels    

Revenir en haut Aller en bas
 
Angel with a shotgun → Niels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i'm an angel with a shotgun ⊹ elisa.
» I'm an angel with a shotgun • Sayanel
» Sara - Angel With A Shotgun
» Angel with a shotgun ♦ Elsitri
» Sly ; angel with a shotgun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-