AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Mer 18 Déc - 16:00





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

ERREUR DE MANIP


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Dernière édition par Hayley Marshall le Mer 1 Jan - 18:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Dim 22 Déc - 14:13



Once in your life you find someone who will turn your world around


Un mois. Un mois que je n’ai plus vue Hayley. Un mois que j’ignore où elle est. M’a-t-elle oublié ? S’est-il passé quelque chose ? J’en savais rien jusqu’à ce que je surprenne une conversation de Klaus, où j’appris que la louve avait disparut. Evidemment sur le coup, j’ai cru qu’elle était partie sans moi, alors que normalement on aurait dû nous enfuir ensemble, loin de Klaus. Mais finalement j’appris que quelqu’un l’aurait enlevé. Sur le coup, j’ai tout de suite eu envie intervenir auprès de Klaus pour pouvoir lui proposer mon aide, mais il se serait douté de quelque chose si je voulais absolument sauver Hayley. Du coup j’ai dû rester à l’écart, alors que la femme qui fait battre mon cœur était quelque part, je ne sais où. J’étais mort d’inquiétude. Lorsque je le pouvais, j’essayais de la rechercher, mais je n’avais aucune piste, contrairement à Klaus. D’ailleurs j’ignore pourquoi il a mis autant de temps à la libérer. Elle me manque et je ne pouvais rien laisser paraître, sinon les autres hybrides se douteront que quelque chose se passe chez moi, du coup je passais tout mon temps avec eux. J’essayais d’écouter les conversations de l’hybride original si jamais j’entendais des indices, et savoir où est ce qu’il en était dans ses recherches pour la femme qui porte son enfant. Si jamais j’apprends qui l’a kidnappé, je suis prêt à faire un meurtre. Il y a quelques heures, j’ai entendu Klaus parler et dire qu’il avait retrouvé la trace d’Hayley, mais je ne pouvais pas intervenir, il allait le faire seul, malheureusement. Et à nouveau, je viens à entendre dire que la louve est saine et sauve et qu’elle est de nouveau de retour à la demeure des Mickaelson. En apprenant je n’avais qu’une envie. Courir et aller voir Hayley, mais je me dis que la maison doit être protégé désormais et que la louve ne doit pas être seul, du coup je ne fais rien, et j’attends un quelconque message de sa part. Je veux pouvoir la revoir rapidement. Elle me manque. Un mois sans la voir. Et durant ce mois je me suis rendu compte que je tenais réellement à elle, que c’est avec elle que je veux construire mon futur. Ce soir, alors que les autres hybrides organisaient une petite soirée, j’ai décidé de rester à l’écart dans ma chambre, attendant certainement un quelconque message de la louve. Finalement, elle m’a peut être oublié, après tout j’ignore qui l’a kidnappé, et si c’était un autre originel. Il aurait pu l’hypnotisé pour oublié son passé et moi par la même occasion. Je suis alors allongé sur mon lit, torse nu, les yeux fermé, attendant que le sommeil m’emporte. Mais au lieu de m’endormir, je viens à entendre un bruit qui me fait sursauter venant de la fenêtre. Je viens à me lever pour remarquer une petite pierre posé sur un mot. Je fronce les sourcils, ouvrant la fenêtre pour pouvoir récupérer le mot et le lire. Au fur et à mesure de la lecture, mon sourire s’agrandissait. Hayley. Elle ne m’a pas oublié, et elle ose sortir de chez Klaus pour venir me voir et passer sa soirée avec moi dans cette petite cabane dans la forêt. Que demander de plus ? Je regarde à l’extérieur pour essayer de l’apercevoir, mais elle a du déjà se mettre en route. Je ne perds pas une seule seconde et je vais à mon armoire pour pouvoir me changer. J’enfile un jean, un tee shirt avec un gilet gris. J’enfile mes chaussures et je prends aussi des couvertures. Dehors il fait assez froid et je n’ai pas envie qu’elle attrape froid. Je mets le mot dans ma poche de pantalon, et une fois prêt, je viens à sortir de la maison des hybrides, passant par la fenêtre pour éviter qu’ils me posent des questions. J’étais bien trop content, que je me dépêchais de rejoindre le lieu de rendez vous, grâce à ma vitesse surnaturelle, comme elle l’avez deviné. J’y arrive quelques minutes plus tard. Je souris en remarquant qu’elle n’est toujours pas à l’intérieur. J’entre dedans, et je dépose les couvertures sur le vieux canapé qu’il y avait. Je m’assis dessus, stressé et à la fois ravi de retrouver Hayley. Je ferme les yeux, pour pouvoir me concentrer sur le moindre bruit, afin de savoir quand la louve arrivera. Je viens à sourire au bout de quelques minutes. Je venais d’entendre des battements de cœur venant de deux personnes. Je sais qu’il s’agit d’Hayley et du bébé. Je pouvais entendre des battements de cœur assez rapide et je me doute qu’il s’agit ceux de la louve, contente de me retrouver. Je sais qu’il lui faudra encore quelques mètres de marche pour arriver à la cabane. En partant de chez les hybrides, j’en avais profité pour prendre un briquet et quelques bougies. Après avoir entendu les battements de cœur de la femme que j’aime, je me hâte d’allumer les quelques bougies que j’avais emmené. Après tout, il faisait noir, il fallait bien nous éclairer. J’entendais plus distinctement ses battements de cœur et j’attendais qu’elle entre à l’intérieure. Mais je suis bien trop impatient, je décide de sortir de la cabane pour pouvoir l’attendre. Je viens à l’apercevoir, me mordant la lèvre inférieure. Je me décide de m’approcher d’elle, me retrouvant face à elle.

« Hayley… »

Je suis tellement heureux de la revoir. Je passe mes mains autour de son visage. Je la regarde droit dans les yeux, pour ensuite l’examiner, afin de voir si elle n’a pas changé, mais elle est toujours aussi parfaite. Il n’y a rien à redire.

« Tu m’as tellement manqué… »

Plus que manqué même, c’est incroyable. Je pose mon front contre le sien, venant attraper sa main de la mienne pour entremêler nos doigts ensemble.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Lun 23 Déc - 18:17





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

En m'engouffrant dans la forêt, j'essayais de rester le plus calme possible malgré l'anxiété qui se voulait plutôt insistante au fond de moi. Je n'avais qu'une seule hâte, retrouver l'homme qui avait changé ma vision des choses il y a un mois. Je voulais ressentir à nouveau ce frisson dévorant lorsqu'il déposait ses lèvres sur les miennes. Mes sentiments avaient pris beaucoup de proportion durant ma captivité, je m'étais rendu compte du manque constant et maladif d'Ethan. J'avais besoin de lui plus que jamais, il était l'une des seules personnes avec qui je pouvais me montrer fragile et à bout de souffle. Le vent caressait mes cheveux à l'instant où je retirais ma capuche, il faisait noir et personne ne rodait dans la forêt. Je levais les yeux pour admirer le ciel, les étoiles étaient toutes dispersées dans une nuit noire. Je n'étais qu'à quelques minutes de la cabane et mon cœur commençait déjà à s'emballer.

Personne ne connaissait l'existence de cette cabane mise à part les rares personnes qui se promenaient dans les bois. Il fallait s'enfoncer dans la verdure pour y découvrir ce coin de paradis. J'étais heureuse de connaître ce lieu, c'était un petit coin tranquille où je me sentais en sécurité. Il était bien difficile d'être à l'abri dans cette ville où les vampires régnaient en maitre. Je marchais de plus en plus vite, apercevant des petites pointes de lumière à l'intérieur de la maison. Je me mordis la lèvre, j'avais vu juste en disant qu'Ethan serait le premier sur les lieux. La porte ouverte, il m'attendait sur le palier. J'étais très hésitante, j'avais peur que ses sentiments se soient estompés avec le temps. Incapable d'affronter la vérité, j'avançais au ralentit tandis qu'Ethan vint me rejoindre assez rapidement. Je ne savais plus où j'étais, mon coeur était près àvoler à travers ma cage thoracique pour finir par se noyer dans les feuilles. L'hybride se tenait face à moi tandis que je peinais à ne pas trembler. Je n'avais même pas la force de dire une bêtise, j'avais bien trop peur de le voir me quitter sans aucune émotion. Je m'y étais préparé pendant le trajet mais la réalité me ferait surement bien plus mal. J'étais folle de lui, je ne pouvais pas me passer de sa présence.

« Hayley... »

Les larmes venaient déjà m'envahir, j'attendais impatiemment la fin de sa phrase pour pouvoir lui dire qu'il ne devait pas m'oublier. Je lui dirais que nous pouvions recommencer a zéro, qu'il avait pris bien trop d'importance pour moi. En décrivant ma souffrance, j'essayerais surement de provoquer une certaine pitié en lui juste pour qu'il m'aime encore quelques minutes. Je ne demandais que ça. J'étais totalement pétrifié, impossible de défendre ma cause avant d'avoir entendu ses mots que je redoutais depuis mon retour. S'il m'abandonnait, ma haine envers Klaus n'en serait que renforcé. Il était le fautif de tout cela, je ne lui pardonnerais pas d'avoir brisé ce que j'avais de plus cher après mon enfant. Je regardais Ethan, retenant encore un peu mes larmes. Ses mains vinrent se poser sur mon visage tandis qu'il plongeait ses yeux dans les miens avec la même intensité qu'à notre rencontre. Je ne savais toujours pas à quoi m'attendre mais l'espoir venait de me gagner. La sensation de ses mains sur mon visage, son souffle court, ses yeux dans lesquels j'adore me noyer. Tout ceci était bien réel. Je ressentais à nouveau cette boule au ventre qui me pressait l'estomac en sa présence. Le frisson au contact de sa peau me rappelait a quel point il m'avait manqué. Cette envie dévorante de l'embrasser jusqu'en perdre le souffle m'était tellement familière en sa présence. Un sourire timide s'était dessiné sur mon visage.

« Tu m'as tellement manqué... »

Front contre front, il enroula ses doigts entre les miens tandis que je ne savais même plus quoi faire. Je ressentais beaucoup de choses en même temps, j'étais totalement pétrifié. Son souffle court me disait de l'embrasser tandis que la larme qui roulait sur ma joue m'orientait vers ses bras. Tout ce que je savais, c'est que j'avais besoin de réconfort et qu'il m'aime un peu plus fort. J'avais tellement attendue ce moment, je ne sentais même plus le froid du vent qui faisait vaciller mes cheveux. Mon souhait le plus précieux depuis ce matin venait de se réaliser, je pouvais enfin être heureuse. J'avais des étoiles pleins les yeux. Mon coeur ne venait pas s'apaiser, la joie amplifiait un peu plus mes battements cardiaques. Je serrai nos mains un peu plus tandis que je me mordais la lèvre pour contrôler mon bonheur. J'avais vraiment envie de pleurer, l'embrasser, le serrer dans mes bras, lui raconter ma misère et glisser ma main dans ses cheveux à la fois. Nous avions beaucoup de temps à rattraper, j'étais totalement folle de lui. Les sentiments que j'avais pendant l'isolement n'étaient rien comparé à ce que je ressentais à présent. Je ramenai nos mains sur son torse pour me coller un peu plus à lui avant d'articuler quelques mots.

« Toi aussi tu m'as manqué beau brun. Désolé d'avoir pris un petit mois de vacances sans t'avoir emmené avec moi mais je pense que tu n'aurais pas aimé le climat. »

Mes gloussements étaient timide, je riais jaune mais je voulais rester digne. Je décollai mon front du sien, lâchant ses mains pour caresser sa joue comme si je le découvrais pour la première fois. Mes yeux s'étaient fondus dans les siens tendit que mon autre main était posé sur son torse. Mes doigts glissaient sur son visage, j'avais oublié a quel point sa peau était douce. Je déposai un premier baiser plutôt timide sur ses lèvres, juste pour me rappeler la sensation d'apaisement que j'éprouvais il y a un mois. Un deuxième ne se fit pas attendre, aussi furtif que le précèdent. J'avais l'impression de redécouvrir l'homme que j'aimais. Je vins coller mes lèvres aux siennes à nouveau pour l'embrasser avec passion cette fois, me laissant submerger par mes sentiments. Ma vie reprenait enfin son cours normalement. Mon enfant allait bien, j'avais trouvé un homme digne de confiance et j'étais vivante malgré mon visage marqué par la fatigue et le manque de nourriture. Le plus important pour moi était réuni a cette soirée. Tout ce dont j'avais besoin était présent près de cette maison. Je mis fin au baiser avec beaucoup de douceur, continuant inlassablement à caresser sa joue avec amusement.

« C'est si bon de rentrer enfin à la maison. Juste nous trois, c'est ici que je me sens chez moi. »

Je me mordis la lèvre, j'avais le bonheur a porté de main. J'étais totalement hypnotisé par ses yeux tandis que je souriais de plus belle. Il était si beau, j'étais totalement envoûtée par son charme naturel.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


Dernière édition par Hayley Marshall le Mer 1 Jan - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Ven 27 Déc - 21:05



Once in your life you find someone who will turn your world around


Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point elle a pu me manquer durant ce mois. Je n’avais rien fais d’intéressant durant ce mois. Mais j’étais plus que ravi de voir le message d’Hayley ce soir, alors que je comptais passer ma soirée dans ma chambre à ne rien faire. Les autres hybrides avaient d’autres choses de prévues, mais j’en avais pas du tout envie. Je voulais aller le plus vite possible dans cette petite cabane, où j’allais pouvoir passer la soirée avec la louve, en espérant qu’elle ne m’ai pas oublié, ou en espérant pas qu’elle m’annonce que notre histoire est terminé. Je prends alors une grosse couverture, avec quelques bougies, histoire de faire un peu de lumière dans la cabane. J’y arrive très rapidement, alors que j’attends patiemment qu’elle arrive. J’entends rapidement ses battements de cœur s’approcher de la cabane. Mais les battements venaient de deux personnes, donc je pouvais savoir qu’il s’agissait d’Hayley et du bébé. Je sors de la cabane, attendant de la voir, mais finalement je viens à l’apercevoir. Je souris, pour aller la rejoindre rapidement, me retrouvant face à elle. Je n’attendais qu’une seule chose, pouvoir l’embrasser. Mais bon avant de l’embrasser, je devais d’abord savoir si elle voulait continuer notre histoire ou l’arrêter. Je finis par lui dire qu’elle m’a manqué, venant entremêler nos doigts ensemble. J’attendais une réponse de sa part, alors que mon cœur battait très fort dans ma poitrine. Et si jamais elle m’annonçait que tout était terminé. Elle finit par me dire que je lui ai manqué aussi, et elle met un peu d’humour en disant qu’elle avait pris un petit mois de vacances. Mais à vrai dire, je n’avais pas fais attention à sa dernière remarque, je retiens surtout le fait que je lui ai manqué. Elle vient à caresser ma joue du bout des doigts alors que je la regardais droit dans les yeux. Finalement elle vient à déposer un premier baiser contre mes lèvres, mais un baiser rapide. Je viens ensuite à en sentir un second, toujours aussi rapide, mais finalement le dernier se fait avec plus de passion. Je prolonge le baiser, passant un bras derrière sa taille, pour la coller contre moi entièrement. A la fin du baiser, je passais moi aussi une main sur sa joue que je caresse. J’hoche la tête en l’entendant me dire cela.

« Moi aussi Hayley, vous êtes ma seule famille… »

Certes, l’enfant qu’elle porte n’est pas le mien, mais c’est tout comme. Je vais être aux côtés d’Hayley durant sa grossesse et je ne cesserais de poser ma main sur son ventre, qui s’est légèrement arrondi lors de ce mois. Je viens à nouveau à l’embrasser, en profitant un maximum. Ma deuxième main vient se poser sur son ventre délicatement. Mais finalement je décide qu’il est temps de rentrer à l’intérieur de la cabane, et il fera certainement meilleur à l’intérieur. Je finis par prendre sa main dans la sienne, pour l’entrainer à l’intérieur. Il faisait encore un peu frais à l’intérieur, mais bon avec les couvertures, elle ne risque pas d’attraper froid.

« J’ai emmené des couvertures pour éviter que t’ai froid. »

Je lui souris pour ensuite l’entrainer sur le canapé, m’asseyant dessus, l’emmenant alors à venir s’asseoir sur mes genoux. J’attrape la couverture que je dépose sur son corps, bien que la chaleur de mon corps pourrait suffir à la réchauffer. Je veux qu’elle se sente bien et qu’on profite de cette soirée, qui n’est rien que pour nous. Je passe une main sous la couverture et sous son tee shirt, juste pour la poser sur son ventre, c’est bien ma position préférée. Ma main sur son ventre et j’avais déjà hâte de sentir son enfant bouger à l’intérieur.

« Qu’est ce qui s’es passé durant ce mois ? »

Demandais-je finalement en plongeant mon regard dans le sien. J’avais un peur de ce qu’elle allait m’annoncer.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Lun 30 Déc - 14:31





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Ethan, ce nom si doux qui rythmait mon coeur à toute heure de la journée. Comment vous dire à quel point j'en suis folle ? Rien ne peux qualifier l'ampleur de mes sentiments. On dit souvent que tout s'achète dans la vie pour être heureux mais ses gens là oubliaient que l'amour était une chose intemporel, qui n'avait pas de prix ni de durée exacte. C'était une chose que peu de personnes pouvaient contrôler. Certain ne trouveraient jamais l'amour, se reposant sur leur acquis avec des compagnons qu'il respect. D'autres vivront un amour passionné mais ne pourront résister à la tromperie. Nous sommes maître de notre destin, le mien venait de se tracer dans les bras d'Ethan. Il prolongea mon baiser, je n'avais pas oublié cette sensation de plaisir quand nos lèvres d'effleurées. L'hybride passa un bras derrière ma taille pour me coller contre lui. J'avais retrouvé cette sensation de bien être et de tranquillité que seul lui pouvait me procurer. J'avais passé un mois à attendre ce moment, j'étais tellement impatiente. J'en avais rêvé, pensé, imaginé mais me retrouver à nouveau dans ses bras était bien mieux que tous mes souvenirs. Allez savoir pourquoi je me compliquais la vie à m'amouracher d'un hybride. Je n'avais rien prévu, j'étais seulement folle de lui depuis cette journée à la maison. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Je pourrais vous citer toutes ses qualités mais mon amour regroupe tout son être. Il m'avait redonné espoir, soignant mes plaies béantes les plus profondes. Ethan me caressa la joue à son tour, mon sourire en coin ne se fit pas attendre.

« Moi aussi Hayley, vous êtes ma seule famille... »

Le mot famille me faisait toujours autant frissonner. Je n'oubliais pas mon but mais j'avais réussi à construire mon propre cocon. Une petite bulle avec les personnes que j'aimais. Ethan m'embrassa en posant la main sur mon ventre comme il en avait l'habitude. J'adorais qu'il soit aussi protecteur et attentif à mon enfant, il serait un formidable père. Peut-être qu'il n'était pas celui de cet enfant mais c'était tout comme. Klaus resterait son paternel car j'avais bien trop de respect pour le remplacer mais le rôle le plus protecteur serait celui d'Ethan. Père est un grand mot. On ne l'est pas par le sang mais par les actes, je savais que celui qui faisait battre mon coeur serait ce genre d'homme pour mon enfant. L'hybride cessa le baiser pour attraper ma main, m'emmenant dans la petite cabane éclairée à l'aide de bougie. En passant la porte, tout était tellement beau. C'était assez simple et cela me convenait, je n'avais pas choisi cet endroit au hasard. J'aimais ce genre de maison forestière, cachée de tous et chaleureuse. Je n'étais venue qu'une fois au par avant.

« J'ai emmené des couvertures pour éviter que t'ai froid. »

Le sourire d'Ethan ne se fit pas attendre tandis qu'il m'emmenait vers le canapé. Une fois installé, il me posa sur ses genoux tandis qu'il déposait une couverture sur moi. Sa main se glissa sous mon tee-shirt pour retrouver tout naturellement mon ventre. J'avais un sourire bête sur le visage, j'étais chanceuse d'avoir trouvé un homme aussi parfait. Il était tellement attentionné. Je sentais la chaleur de son corps qui me réchauffait tandis que je partais une fois de plus dans mes pensées. Ethan était ma seule raison de ne pas prendre la fuite. Je n'avais jamais autant tenu à une personne comme maintenant. C'était comme si mon monde gravitait autour de lui, me rendant totalement dépendante de cet homme. Pourquoi je ne ressentais pas cela pour Nik' ? Tout serait tellement plus facile. Mon enfant n'aurait pas une mère qui aime un larbin de son père. Je dis larbin mais je ne considérais pas du tout Ethan comme tel. Il était délivré du lien et restait au côté de l'originel par choix. Serte, il n'avait pas intérêt à partir sinon sa vie serait menacée mais il restait reconnaissant envers Klaus de l'avoir libéré. Des fois, je pensais être une mauvaise mère en examinant ma situation. Je n'ai fait aucun effort pour nouer des liens forts avec Nik', j'avais laissé le temps creuser un fossé entre nous. Je ne l'aimerais jamais mais notre enfant méritait que je range ma fierté pour connaître un peu mieux son père. Je sortis de mes pensées tandis qu'Ethan allait me poser une question qui fit remonter une autre souffrance et ma colère pour l'originel.

« Qu'est ce qui s'est passé durant ce mois ? »

Ethan avait planté son regard dans le mien, ce qui me rassura un peu. Je ne voulais pas revivre ces moments dans ma tête. Est-ce que je devais mentir à celui que j'aimais pour ne pas lui désigner directement le coupable. On m'avait appris qu'un bon et joli mensonge pouvait cacher une très lourde vérité. J'étais assez partagé. Comment savoir si Ethan allait réussir a feindre l'indifférence devant Klaus alors que c'était le fautif de tout cela. Je me mordais la lèvre, restant silencieuse. Mentir par amour, voilà quelque chose d'ironique. Je n'en avais pas envie, la confiance se perdait tellement facilement et Ethan était la seule personne à qui je pouvais parler de tout cela. J'essayerais juste d'être très conciliante. Après tout, nous savions tous que Klaus voulait me sauver. Il a juste mit ma vie en danger sans se soucier des conséquences. Je fis un sourire en coin à Ethan, me collant complètement à lui pour commencer mon petit récit.

« Rien de bien méchant. Klaus a dagué son frère au bal d'Halloween sans se dire qu'on pouvait m'enlever comme monnaie d'échange. J'ai passé un mois horrible en attendant qu'il se décide à rendre son frère. L'essentiel c'est que je suis ici, avec toi et mon enfant. »

Mon sourire se voulait rassurant. J'avais été brève, évitant de revivre les conditions de détention. Je posais ma main sur celle d'Ethan qui se trouvait toujours sur mon ventre. Tout ceci était du passé, je voulais tirer un trait sur ce malheureux incident. Klaus était un homme maladroit mais il n'avait pas de mauvaises intentions à mon égard. Je n'avais plus confiance en lui mais ce n'était pas une raison pour lui mettre tous les malheur du monde sur le dos. Je déposais un baiser sur la joue d'Ethan avant de lui adresser un sourire en coin.

« Je pense que pour toutes les personnes de cette ville, je ne suis qu'une couveuse. C'est flippant de ne plus être une personne à part entière et d'être une arme pour faire du mal a Nik'. Il ne mérite pas cela, mon enfant non plus. »

Mon regard se baissa pour ne plus affronter celui d'Ethan. Je ne me confiais que rarement sur ce sentiment de n'être qu'un pion dans la vie de Niklaus. Il avait beau être un homme sanguinaire, il avait aussi le droit à la tranquillité. Pourquoi les habitants de cette ville tenaient tant à lui faire du mal alors qu'il en était le fondateur. Je passais ma main dans les cheveux d'Ethan pour lui faire des papouilles, ses petits moments m'avaient manqué. Son sourire, sa voix, son corps et sa gentillesse, j'étais une femme comblée. J'adressais un sourire à Ethan avant de poser ma tête sur son épaule tout en lui faisant un massage crânien.

« Et toi ? Qu'as tu fais pendant mon absence ? J'espère que tu ne t'es pas trop inquiété. »

J'étais tellement bien avec lui, c'était très reposant. Les bougies donnaient une ambiance assez spéciale, j'étais dans mon petit cocon. Rien ne pouvait m'atteindre, il n'y avait que nous trois pour partager ses retrouvailles.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Ven 3 Jan - 23:18



Once in your life you find someone who will turn your world around


La revoir faisait battre mon cœur, j’étais si heureux de la retrouver saine et sauve. J’avais eu tellement peur qu’il lui soit arrivé quelque chose durant ce mois. Je n’avais pas pu m’empêcher de la rejoindre rapidement, pour la regarder, pour l’examiner discrètement. J’appréhendais un peu ce rendez vous. Sait-on jamais que durant ce mois elle ait réfléchis et qu’elle se soit rendu compte que je n’étais pas fait pour elle ou que nous avions été trop vite, où que nos histoire était une erreur. Mais en sentant ses lèvres contre les miennes, je compris que rien n’avais jamais changé et je suis assez soulagé pour le coup. De mon côté rien a changé. Durant ce mois, j’ai essayé de savoir, auprès de Klaus, ce qui se passait, mais sinon j’avais dû continuer ma vie comme elle l’était avant. Je sortais de temps en temps les après midi, histoire de m’aérer l’esprit, parce que les hybrides peuvent être insupportables de temps en temps, bien que je m’entende bien avec. Je finis par l’entrainer à l’intérieur de la cabane, éclairé par des bougies, par mes soins, espérant que ça lui plaise. Je l’entraine sur le canapé, où je m’asseois et je l’entraine sur moi, pour y passer la couverture. Certes, je pouvais la réchauffer, mais un couverture, ça fait plus naturel, plus normal, plus humain. De temps en temps je regrette ma vie d’humain. Mais bon j’ai la chance d’être un loup garou à la base, sinon j’aurais jamais pu créer ma famille et avoir des enfants. Ce qui me dérange peut être le plus, c’est que moi je ne vais pas vieillir, alors qu’Hayley si. Mais bon nous n’en sommes pas encore là, nous avons encore quelques années devant nous. J’avais fini par lui demander ce qui s’était passé durant ce long mois, et là je la sens hésité. Et ça m’inquiète un peu tout de même, et elle finit par me dire qu’elle avait été enlevé à cause de Klaus qui avait dagué son frère au bal d’Halloween et qu’elle avait passé un mois horrible. Mais l’essentiel c’est qu’elle est ici, avec moi et son enfant. Je me mords la lèvre inférieure, me retenant de lui demander. Mais je sais que je vais finir par lui demander, je me connais, je suis d’une nature curieuse, surtout lorsqu’il s’agit de personne à qui je tiens comme je tiens énormément à Hayley. Elle finit par me dire qu’elle se considère comme une arme pour faire du mal à NiKlaus, et qu’il ne méritait pas cela. Certes, c’est un homme sanguinaire, mais il ne m’a jamais rien fait, il m’a juste transformé en vampire et je lui en suis reconnaissant, parce que je n’ai plus à me transformer, et il n’a jamais touché à mes grands parents, mais si quelqu’un vient à le trahir, il pourra traquer cette personne pour la tuer de ses propres mains. Elle finit par me demander ce que j’avais fais durant un moi, espérant que  je me sois pas trop inquiéter.

« J’étais mort d’inquiétude Hayley… Je savais pas où tu étais passé. J’ai même cru que t’étais partis loin de la Nouvelle Orléans, sans moi… »

Je me mords la lèvre en lui avouant cela. Je m’en veux d’avoir pensé à ça, alors qu’elle m’avait demandé la dernière fois que l’on s’est vu de quitter la ville avec elle, lorsqu’elle aura mis au monde son enfant. Je compte bien la suivre évidemment, parce que je pourrais la défendre si quelqu’un lui veut du mal.

« Et sinon, j’ai rien fais de bien intéressant durant ce mois. Je pensais sans cesse à toi, mais je laissais rien paraître. J’ai continué ma vie du mieux que je le pouvais. J’ai essayé d’avoir quelques informations auprès de Klaus pour savoir où tu étais, et en apprenant qu’on t’avait enlevé, j’avais juste eu envie de faire un meurtre et de te retrouver, mais je n’avais aucun indice… »

Et c’est pas comme si Klaus m’avait donné toutes les informations concernant son enlévement, il n’avait pas mis ses hybrides sur le coup, alors ça avait été très dur d’en savoir plus, malheureusement. Je finis par la regarder droit dans les yeux, caressant sa joue.

« Dit moi Hayley… En quoi c’était horrible ? Qui t’as enlevé ? Qu’est ce qu’ils t’ont fais ? »

Voilà, je n’avais pas pu m’en empêcher, je suis bien trop curieux et inquiet pour elle.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Ven 10 Jan - 0:08





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Cette vague de bonheur qui envahissait chaque partie de mon corps m'avait beaucoup manqué pendant ma captivité. Ma main dans les cheveux d'Ethan, j'étais simplement amoureuse. Ce sentiment fort et qui nous rend tellement vulnérable, j'avais totalement succombé. Qui pouvait m'en blâmer ? Ethan était un homme charmant qu'on ne pouvait que aimer. Il avait dû en faire tourner des têtes, j'en étais persuadée. Je me tenais sur les genoux d'Ethan, lui caressant les cheveux en prenant moi même un certain plaisir à cela. Il était bien avec moi, tout cela était réel. L'hybride m'avait attendue, il n'avait donc pas cessé de m'aimer même quand j'étais loin de lui. « J'étais mort d'inquiétude Hayley... Je ne savais pas où tu étais passé. J'ai même cru que t'étais partis loin de la Nouvelle Orléans, sans moi... » Il se mordit la lèvre tandis que je restais assez pensive après ses paroles. Comment pouvait il croire que je me passe de lui ? Certes, mon enfant était ma priorité mais Ethan l'était tout autant. Sans lui, je ne serais qu'un corps airant à la recherche d'une raison de se battre. Jamais je ne pourrais l'abandonner pour mon propre intérêt. La seule personne qui pouvait nous séparer était Nik'. Je me refusais de mettre l'homme que j'aimais en danger par le père de mon enfant. J'étais confiante pour l'avenir, nous étions discrets et plus fort à deux.

On était bien, rien que tous les deux dans cette petite maison en bois perdue au milieu de la forêt. C'était comme si on avait découvert un monde parallèle où notre amour n'était pas un danger pour chacun de nous. La chaleur de son corps était ma source de chaleur préférée, je mourrais d'envie de l'embrasser à nouveau mais je savais qu'on avait beaucoup de choses à rattraper avant de laisser notre attirance nous guider. Je le regardais avec beaucoup d'intensité tandis qu'il me raconta son mois. « Et sinon, j'ai rien fais de bien intéressant durant ce mois. Je pensais sans cesse à toi, mais je laissais rien paraître. J'ai continué ma vie du mieux que je le pouvais. J'ai essayé d'avoir quelques informations auprès de Klaus pour savoir où tu étais, et en apprenant qu'on t'avait enlevé, j'avais juste eu envie de faire un meurtre et de te retrouver, mais je n'avais aucun indice... » Je fis un sourire en coin, ses paroles me touchaient. J'avais occupé ses pensées comme il était omniprésent dans les miennes. Visiblement, Klaus m'avait cherché en solo et c'était surement mieux comme cela. Il fallait qu'Ethan reste neutre vis à vis de moi en public. Je n'imaginais pas les deux hommes faire équipe pour me retrouver sans que je trahisse tout au moment où j'aurais vu le si beau visage d'Ethan. Oui, j'étais une femme faible. Je savais qu'il serait très difficile de camoufler mon coeur battant et mes yeux amoureux à Niklaus si je me retrouvais avec eux deux. Je redoutais que cette situation se présente un jour. Ethan me caressa la joue avant de rétorquer. « Dit moi Hayley... En quoi c'était horrible ? Qui t'as enlevé ? Qu'est ce qu'ils t'ont fais ? » Mon visage se décomposa tandis que je détournais les yeux pour ne pas affronter la curiosité de l'hybride. C'était mieux pour lui, il ne devait pas savoir que j'avais encore cette marque psychologique sur l'estomac. Ce dernier s'était resserré a l'idée de répondre à cette question.

Je me levais pour aller à la fenêtre. J'avais besoin de sentir l'air frais qui caressait la paroi en verre même si j'allais vite avoir froid. A vrais dire, je cherchais un moyen de me sortir de cette situation qui venait me rappeler à quel point j'étais devenue fragile. Je me mise face a Ethan, tenant le rebord de la fenêtre avec mes mains qui étaient positionnées dans mon dos. La décision la plus sage venait me siffler ma prochaine réplique. J'allais lui mentir pour son bien et pour le mien. Chaque acte avait ses conséquences, j'en avais bien conscience mais cela allait encore plus loin qu'une simple conversation avec Ethan. Je ne m'étais livrée à personne et j'avais ma propre raison. Seul les Mikaelson etaient au courant des détails. Je n'avais aucune envie que mon enfant soit au courant un jour, cela nuirait un peu plus à l'image qu'il aurait de son père et du monde surnaturel. Disons que je voulais protéger tout le monde en souffrant silencieusement.

« Horrible est un grand mot, j'adore me plaindre depuis que je suis enceinte. Pour le reste, je ne sais pas qui était ces personnes. Je ne les ai jamais vu. J'étais nourris et je dormais sur un matelas, rien de bien dramatique tu sais. Avoir envie de miel à cette heure si en pleine foret, voilà ma pire torture du moment. »

Un rire faux sortit de ma bouche tandis que je m'approchais de lui pour l'embrasser. Je collais mes lèvres sur les siennes, un bon moyen de le distraire en satisfaisant mes propres envies. Je pris sa main tandis que je mis fin au baiser. Le forçant à se lever, je posais mes mains sur son torse. C'était bien plus fort que moi, j'adorais son corps si bien sculpté. Je savais que je n'assurais pas en tant que copine, je n'étais pas une romantique et j'étais enceinte d'un autre homme. De plus, je mettais sa vie en danger. Il devait vraiment m'aimer pour accepter de telles conditions. Je tournais la tête pour regarder à travers la fenêtre, la nuit était noir mais je me sentais observée. Des yeux brillants attirèrent mon attention tandis que je me ruais déjà vers la porte pour sortir. J'avais laissé Ethan en plan mais je connaissais ce regard, ce n'était pas humain. La porte était entre-ouverte, je voulais garder Ethan près de moi en cas de danger. Un loup, voilà ce qui rodait autour de cette maison. Il s'approcha avec prudence avant de me fixer. J'étais totalement hypnotisé. L'animal prit la fuite aussi tôt tandis que je restais sur place en parlant doucement à Ethan.

« Tu l'as vu où c'est moi qui perd la tête à cause de mon envie de miel ? »

J'étais totalement perdue. J'avais envie de retourner à l'intérieur pour profiter des retrouvailles mais j'avais bien trop de questions qui me trottaient dans la tête. Tout mon corps se mit à trembler avec le froid présent dehors. Je restais immobile, plongé dans mes pensées.





FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Ven 17 Jan - 15:48



Once in your life you find someone who will turn your world around


J’avais fini par lui demander ce qui avait été si horrible lors de sa détention. Je m’inquiétais réellement pour elle. J’avais peur d’entendre ce qu’elle allait m’annoncer. J’espère qu’elle allait se confier à moi, c’est important pour moi de savoir tout cela. J’avais juste envie de commettre un meurtre. Je voulais aller donner une bonne raclée aux personnes qui l’ont enlevé. Pourquoi enlevé une personne enceinte ? Sérieusement, c’est du grand n’importe quoi. Elle vient à me dire qu’elle avait été nourris et qu’elle dormais sur un matelas et qu’au fond il n’y avait rien de dramatique. Elle finit sa phrase sur son envie de miel en ce moment. Je souris légèrement, comprenant qu’elle n’avait pas vraiment envie d’en parler ou même de se confier à moi. Elle le fera peut être un autre jour. Je ne vais pas la forcer malgré tout, non ? J’aurais aimé savoir, qu’elle se confie, qu’elle libère ce qu’elle avait vécu durant ces longs jours. Mais bon je vais lui laisser du temps. Et puis elle sait comment détourner l’attention, vu qu’elle vient à m’embrasser. Je profite de ce baiser, caressant sa joue de ma main. A la fin du baiser, elle se lève et je fais de même. Je remarque le regard d’Hayley se porter sur quelque chose à l’extérieur. Je viens à tourner la tête dans la même direction qu’elle, et lorsqu’elle sort de la cabane, je décide de la suivre, et là je fus plus que surpris. Je voulais y voir un loup, les yeux jaunes brillants. Je me mets sur ma garde en cas d’attaque, rendant mes yeux jaunes comme si je me transformais. Mais rapidement, le loup vient à prendre la fuite. Je redeviens normal, tournant mon regard vers Hayley.

« Je l’ai vu aussi Hayley. »

Et je ne comprendrais vraiment pas d’où ce loup sortait. Ce n’était pas un simple loup, non c’était quelqu’un comme moi, enfin du moins avant que je devienne hybride. C’était un loup garou, mais comment c’était possible ? Je lève la tête vers le ciel, et surtout vers la lune, qui est loin d’être pleine. Je reporte mon regard vers la louve, fronçant les sourcils.

« Je comprends pas… D’où tu penses qu’il sort, ce n’est pas la pleine lune. »

Si ça avait été une pleine, il n’aurait pas hésité à nous foncer dessus, je n’en doute pas. Mais celui-ci c’était comme si il se contrôlait sous sa forme animale. Même en temps qu’hybride, une fois loup garou, on ne contrôle plus rien. Je passe mon bras autour de sa taille pour la ramener à l’intérieur de la cabane et retourner se poser sur le canapé. J’ignorais d’où ce loup garou sortait. Je me pose à l’heure actuelle tout un tas de questions inimaginables.

« Le pire c’est qu’il n’a pas attaqué. »

Peut être avait-il ressentit qu’Hayley portait un enfant, un enfant qui sera hybride. J’espère qu’il sera un hybride comme les autres, j’espère juste qu’il soit pas si différents, avec d’autres dons par exemple. Il faudra attendre qu’Hayley accouche. J’ai déjà hâte de voir la bouille que son enfant aura. Il sera forcément mignon et vraiment beau, en ayant pour mère Hayley et pour père Klaus.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Lun 27 Jan - 14:27





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Ce loup avait attisé ma curiosité, je ne comprenais pas ce qu'il venait de se passer sous mes yeux. Le froid venait me paralyser tandis que j'étais plongée dans mes pensées. La pleine lune n'était pas pour ses jours-ci et ce loup avait l'air inoffensif. Je regardais les étoiles, le spectacle était magnifique. Ethan me sortit de mon état léthargique, j'en avais presque oublié sa présence. « Je l'ai vu aussi Hayley. » Il eut le même réflexe que moi et observa la lune. Je pense qu'il était tout aussi surpris que moi, nous n'avions jamais vu cela. J'avais envie de courir pour retrouver ce loup mais les moments avec Ethan était rare et il comptait bien plus que ce stupide évènement. Je regardais une dernière fois la forêt tandis qu'Ethan m'adressait la parole. « Je comprends pas... D'où tu penses qu'il sort, ce n'est pas la pleine lune. » Il passa son bras autour de ma taille pour me ramener à l'intérieur. Posé à nouveau sur le canapé, nous pensions encore à ce maudit loup. Je ne pouvais pas l'expliquer mais dès demain, j'irais chercher des informations dans le bayou. Tant pi si Niklaus m'interdit de sortir, je dois connaître la vérité. Je me sentais souvent observée et cela ne pouvait pas être une coïncidence. « Le pire c'est qu'il n'a pas attaqué. » Ethan avait raison, ce n'était pas une visite habituelle. Si ça avait été un hybride, il aurait voulu me mordre. Un loup normal n'aurait pas hésité une seconde avant de nous attaquer. Tout cela me rendait perplexe.

Je regardais Ethan tandis que je posais mes jambes sur les siennes pour me mettre perpendiculairement sur lui. Je posais ma tête sur son épaule, ne cessant pas de penser à cette interruption. J'étais encore très fatiguée de ma captivité, je restais silencieuse quelques instants pour savourer nos retrouvailles. Avec Ethan, je pouvais passer par pleins de sentiments en quelques minutes. J'avais peur de le perdre, que Nik' découvre notre histoire et qu'il soit possessif au point d'éliminer son hybride. C'était son enfant, moi je n'avais pas vraiment d'importance. Je n'étais qu'un récipient qui faisait grandir sa progéniture. Pourtant, nous étions unis pour l'éternité. Je n'étais pas prête à laisser mon enfant partir sans moi. Je caressais le torse d'Ethan et prononçais quelques mots pour clôturer le sujet du loup.

« On est à la Nouvelle-Orléan après tout, on est pas à l'abri de découvrir de nouvelles meutes avec des moeurs différentes. »

Mes lèvres viennent à se perdre dans son cou, son parfum m'avait terriblement manqué. Je ne m'attendais pas à aimer quelqu'un dans de telles conditions mais je ne pouvais pas lutter contre un sentiment aussi sincère. Déposant des baisers sur son cou puis sa mâchoire, je m'approchais pour gouter à ses lèvres. L'estomac qui se compressait, mes pensées qui se brouillaient et mon coeur qui s'emballait, j'avais oublié à quel point j'étais dépendante de cet homme. Je profitais de ce délicieux moment, ne sachant pas si le loup allait revenir. Tout était parfait, nous ne faisions qu'un comme à notre rencontre. C'était assez bizarre. On s'était croisé pleins de fois mais jamais je n'avais ressenti cette attirance. Je ne peux pas expliquer ce qui s'est passé, tout était si confus. Je mis fin à ce moment pour plonger mon regard dans le sien en me mordant la lèvre. Mes mains avaient gagné son visage pour contourner les trais fin de sa mâchoire puis ses épaules. Je n'avais jamais été aussi douce qu'avec lui, je me découvrais de jour en jour à ses côtés. J'interrompais le silence pour revenir à une conversation ou les loups et mon enlèvement n'avaient pas leurs places.


« Tu m'as manqué Ethan M. Stevens. Si seulement nous pouvions nous voir tous les jours, faire des activités comme des personnes normales. Enfin, j'adore nos baisers et ce qui s'en suit. Tu es la seule personne qui compte avec mini-Klaus. »

Je posais ma main sur mon ventre, cela était devenue un réflexe depuis qu'il avait commencé à gonfler timidement pour montrer ma condition de femme enceinte. J'étais fine de base donc je ne m'attendais pas à un énorme ventre au stade où j'en étais. Je regardais Ethan tandis que je lui adressais un sourire complice.


« Dans cinq mois, il sera dans nos bras. »

Mon enfant, ma famille, j'avais hâte qu'il montre le bout de son nez. Il serait certainement plus en sécurité une fois dehors. J'en prenais soin mais avec ma vulnérabilité et les personnes qui voulaient du mal a Niklaus, j'étais la cible idéale. Je passais ma main dans les cheveux d'Ethan avant de dessiner un sourire encore plus intense sur mon visage.



FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Lun 27 Jan - 19:21



Once in your life you find someone who will turn your world around


Je ne comprends pas. Pourquoi ce loup nous regardait ? Pourquoi était-il là ? Pourquoi n’a-t-il pas attaqué ? Ce n’était pas la pleine lune, alors ça ne pouvait pas être un loup garou. Ca ne pouvait pas réellement être un loup, parce qu’il aurait attaqué, plutôt que de fuir. Ca aurait pu être un hybride, mais je suis le seul hybride a ne plus être aux services de Klaus, alors il nous aurait forcément attaqué en nous voyant tous les deux. Donc oui, je ne comprends plus rien. Mais je décide de la faire revenir à l’intérieur du chalet, l’entrainant sur le canapé une nouvelle fois. Je l’entrainais sur moi, l’entourant de mes bras doucement. Je voulais profiter de cette soirée avec elle, ça n’arrivera pas tous les jours malheureusement. J’aimerais aussi pouvoir chercher à savoir pourquoi ce loup était là, pourquoi il nous avait observé, mais je veux surtout profiter de sa présence. Je suis conscient que c’est un poil égoïste, mais je veux en profiter. Nous ne savons quand est ce que nous pourrions repasser une soirée ensemble. Avec Klaus et les autres hybrides. Il vaut mieux ne rien laisser paraître. Si nous nous voyons souvent, Klaus finirait pas se douter de quelque chose, enfin il finirait par sentir mon odeur. Bref, vaut mieux pas y penser pour le moment. J’hausse tout simplement les épaules en entendant sa réponse concernant les loups. Oui elle n’a peut être pas tort, mais c’est quand même pas normal. Bref, j’en oublie le sujet du loup lorsque Hayley vient embrasser mon cou de cette manière. Mon dieu que ça m’avait manqué, durant ce mois je n’avais eu personne qui me faisait cet effet. Hayley est l’une des premières femmes à me faire cet effet. Elle me rend dingue, rien qu’avec ses caresses et encore plus en sentant ses baisers contre ma peau. Je passe ma main dans son dos, alors qu’elle vient enfin à m’embrasser. Je prolonge le baiser, caressant sa peau, profitant un maximum de ce baiser. Elle finit par m’avouer que je lui avais manqué et que je suis la seule personne qui compte avec son enfant évidemment. Je souris, me mordant la lèvre inférieure, posant ma main contre la sienne qui était sur son ventre. Elle me dit que dans cinq mois, son enfant sera dans nos bras, et là je baisse le regard. Oui si nous réussissons à fuir Klaus avec l’enfant, sinon jamais je ne pourrais avoir son enfant dans les bras.

« Il sera surtout dans les bras de Klaus, je n’aurais même pas la chance de pouvoir l’approcher. »

Je baisse légèrement le regard. Il fallait toujours pensé au pire, se dire que peut être nous ne pouvons pas mettre en action notre plan de fuir la Nouvelle Orléans et donc Klaus. Je suis quasiment sûr que Klaus mettrait son enfant sous une énorme surveillance, c’est quasiment sûr. Je la regarde droit dans les yeux, posant mon front contre le sien, et fermer les yeux, pour me concentrer sur les battements de cœur de son enfant. C’est bien la seule chose dont je peux avoir venant de son enfant pour le moment.

« Toi aussi Hayley, tu m’as terriblement manqué… Quand j’ai appris que t’avais disparu, j’ai cru qu’on m’arrachait le cœur, et que je mourrais une nouvelle fois. »

Après tout je suis déjà mort par les mains de Klaus lorsqu’il m’a nourrit de son sang pour me transformer en hybride. Mais en apprennant sa disparition, j’ai vraiment cru mourir une seconde fois. Je viens à l’embrasser une nouvelle fois tendrement, caressant son ventre de mes mains. A la fin du baiser, je laisse nos fronts collés l’un contre l’autre.

« Klaus t’as mis au courant de ce voyage pour retrouver la cure contre le gêne loup garou ? »

Demandais-je finalement, mais je me doute qu’elle est au courant, au moins que je me trompe.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Mar 28 Jan - 17:14





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Ethan, l'homme qui faisait battre mon coeur comme personne ne l'avait jamais fait. Le contact de sa peau m'avait cruellement manqué. Je profitais de chaque parcelle de sa peau tandis qu'il vint à mettre sa main dans mon dos. Je lui offrais un baiser remplis de sentiment tandis qu'il me le rendait avec la même intensitée. Sa main se posa sur la mienne, collé à mon ventre quand je parlais de mon enfant. J'adorais qu'il fasse cela, il aimait mon enfant et ferait partie de son futur. Cette certitude venait toujours à me faire sourire. J'étais tellement heureuse d'avoir croisé son chemin. Personne n'arrivait à égaler Ethan à mes yeux, il était l'homme parfait. Ma moitié. Je sentais son regard se baisser quand il répondait à ma dernière réplique. « Il sera surtout dans les bras de Klaus, je n'aurais même pas la chance de pouvoir l'approcher. » J'arquais un sourcil, il en était hors de question. C'était aussi mon enfant et je comptais bien imposer Ethan dans sa vie. Klaus n'avait pas vraiment son mot à dire la dessus, ce n'était pas négociable. Je n'étais pas immortel et je voulais que l'homme que j'aime soit un repère après ma mort. Pour moi, c'était une évidence.

Les points serres, je me faisais la promesse qu'Ethan serait un pillé pour mon enfant. Il colla son front au mien, fermant les yeux pour se concentrer. Je suivais ses gestes tandis que je me contenais pour ne pas lui sauter dessus. C'était plus fort que moi, le contact de sa peau sur la mienne avait le don de me mettre dans tous mes états. Je pouvais entre sa respiration mais il coupait le silence pour revenir à ma captivité. « Toi aussi Hayley, tu m'as terriblement manqué... Quand j'ai appris que t'avais disparu, j'ai cru qu'on m'arrachait le coeur, et que je mourrais une nouvelle fois. » Mon estomac se resserrait à chaque mot qui sortaient de sa délicieuse bouche. J'étais désolée de lui avoir infligée cette souffrance. Il ne s'était pas passé un jour sans que je pense à lui, il avait été d'un grand soutient pour me donner la force de ne pas baisser les bras. Ethan était comme mon moteur, dictant mes émotions et ma rage de vivre. L'hybride m'embrassait à nouveau, parcourant mon ventre légèrement bombé de ses mains. Je mettais tout mon amour dans nos baisers, cherchant à lui montrer que tout était si fort en moi. Il mit fin à ce bon moment sans pour autant décoller nos fronts. « Klaus t'as mis au courant de ce voyage pour retrouver la cure contre le gêne loup garou ? » Tout le monde était donc au courant de ce petit voyage. Étant moi-même esclave de la lune, je ne savais pas vraiment quoi penser de cette fameuse cure. J'en venais à douter de son existence. Une malédiction n'avait pas d'échappatoire habituellement. Nous étions des loups mais aussi des meurtriers, nous avions activé le gène en tuant quelqu'un. Pour moi, c'était une punition pour avoir tué cet ami. Je me devais de souffrir pour avoir gardée ma vie.

Ma main se glissa à nouveau dans les cheveux d'Ethan tandis que je ne décollais pas mon front du sien. Mon index se promenait sur son torse, un simple bout de tissus séparait notre peau. Je me délectais du moment présent tandis que je me préparais à répondre pour cette maudite cure. J'avais décidé de partir pour suivre Klaus et donc Ethan. Rien ne pouvait m'en empêcher et j'étais sûre que Nik' serait plus serein avec son enfant sous le bras. J'avais déjà été enlevé une fois, je ne voulais plus me retrouver dans la même situation.

« Klaus ne m'a rien dit mais j'ai entendu beaucoup de personnes en parler. Je fais partie du voyage, on va bien s'amuser. »

Mon ton se voulait ironique, je ne trouvais rien de drôle dans ce voyage. Cela me permettait juste de sortir de cette maison pour prendre l'air et passer du temps avec des personnes extérieurs. Je décollais finalement ma tête de celle d'Ethan en gardant mon doigt sur son torse tandis que cette dernière venait à se poser sur son épaule. Mon souffle parcourait son cou tandis que je repensais à ses autres paroles. Je n'avais pas encore eu le temps de répondre et profita de ce silence pour glisser deux mots.

« Je suis désolé pour l'inquiétude que je t'ai causé. C'est un des désagréments d'être la mère de mini Klaus. Pour mon enfant, tu feras partie de sa vie. J'y veillerais personnellement. »

Je continuais de caresser son torse à l'aide de mon index tandis que j'imaginais ma progéniture dans les bras de cet homme. Le spectacle me donnait des frissons de plaisir. Mon voeux le plus cher était qu'ils soient réunis quand j'aurais quitté ce monde.





FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Sam 1 Fév - 18:04



Once in your life you find someone who will turn your world around


J’avais demandé si elle était au courant pour ce voyage afin de trouver le remède. Elle devait certainement être au courant. Quel loup garou ne serait pas au courant pour cette recherche. D’un côté j’y crois à la cure, mais de l’autre, je doute. Nous avons enclenché la malédiction en tuant une pauvre innocente personne, pourquoi existerait-il un cure pour qu’on redevienne humaine. Mais je pense que si j’avais été loup garou encore, j’aurais voulu la retrouver, pour redevenir humain. Mais bon qu’on j’y repense, j’ai été bien content d’être devenu un loup garou, mon père pouvait me frapper dessus, et je guerrissais rapidement. Je n’avais plus besoin de me retrouver à l’hôpital de temps en temps quand il y allait plus fort. J’arrivais à me défendre face à lui. Le seul problème c’était bien mes transformations et heureusement que mes grands parents avaient été derrière moi, qu’ils m’avaient soutenu, jusqu’à ce que j’ai dix huit et que je parte de chez mon père pour venir vivre chez eux. Bref, Hayley finit par me dire qu’elle en avait entendu parler et qu’elle compte faire partie du voyage. Bref, après je ne pense pas qu’on va s’amuser, comme elle vient de le dire. Il faudra surtout qu’on soit discret pour éviter de se faire prendre par Klaus. Parce que s’il le découvre, je me tuer sur le champ je pense, ou alors je passe par-dessus bord. J’en ai aucune idée mais bon je préfère qu’on garde ça secret, ça vaut mieux. Elle vient à poser sa tête contre mon épaule, alors que son doigt parcourt mon torse, ce qui me fait sourire. Elle s’excuse ensuite pour l’inquiétude que j’ai eu, et qu’elle veillera à ce que je fasse partie de la vie de son enfant. Je suis content d’entendre cela. Mais bon, ça reste Klaus et quand il veut quelque chose, il l’obtient et lorsqu’il ne veut pas que quelque se passe, il s’assure que ça n’arrive jamais.

« Si seulement t’arrivais à convaincre Klaus… J’aimerais vraiment pouvoir faire partie de sa vie. »

Et je suis réellement sincère. J’aimerais pouvoir voir grandir son enfant, et l’aider à s’en occuper, sans réellement prendre le rôle de père, qui appartient à Klaus bien évidemment. Je ne vais pas lui vouler ce rôle. Je lui prends en quelque sorte la mère de son enfant, autant ne pas lui prendre le rôle de père. Qui sait, peut être qu’il fera un bon père, personne ne le sait. Une chose est sûr, moi aussi un jour je voudrais fonder ma famille, surtout qu’en tant qu’hybride je peux le faire, donc c’est sûr que je voudrais au moins un enfant.

« On en a jamais parlé, mais tu voudrais que ça soit une fille ou un petit mec ? »

Demandais-je finalement. Si c’était une fille, elle sera forcément aussi belle qu’Hayley, et si c’est un garçon, il sera comme Klaus, malin, je pense. Mais bon on verra bien une fois née.

« Et pour la cure, si seulement Klaus ne la voulait pas, j’aurais essayé de la récupérer pour toi. »

Mais Klaus veut récupérer le remède pour éviter que les loups garous la prenne et qu’il ne puisse plus faire d’hybride. Alors oui s’il ne la voulait, j’aurais essayé de la récupérer pour la donner à Hayley.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Dim 2 Fév - 15:06





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Son odeur, son sourire et son torse musclé, j'étais totalement sous le charme de cet homme. Pourquoi lutter contre quelque chose qui me rendait heureuse ? Je voulais profiter de chaque moment avec Ethan, on ne savait jamais combien de temps allait nous séparer par la suite. Nos petites escapades n'étaient jamais programmées à l'avance, c'était un mal pour un bien car personne ne pouvait nous suivre. Être ensemble allait contre toutes les règles de Niklaus ce qui rendait le jeu encore plus intense. Je passais mon doigt sur son torse avec beaucoup de soin, m'imaginant avec mon enfant et l'hybride. Ma famille, ils étaient tout ce que j'avais. Mes repères, ma boussole et mon oxygène, autant dire qu'Ethan m'était vitale. « Si seulement t'arrivais à convaincre Klaus... J'aimerais vraiment pouvoir faire partie de sa vie. » C'était mon souhait également. Je ne voyais pas mon enfant vivre sans connaître celui qui le chouchoutait alors qu'il était encore dans mon ventre. Ethan donnerait sa vie pour mon enfant comme je donnerais la mienne pour l'un des deux. Il méritait sa place dans la vie de ma progéniture. Tant pi si cela devait faire enrager Niklaus, cela n'était pas négociable. « On en a jamais parlé, mais tu voudrais que ça soit une fille ou un petit mec ? » Mes yeux étaient remplis d'étoiles, je savais très bien ce que je voulais mais je l'aimerais quoi qu'il soit. A vrai dire, j'y pensais assez souvent. Si c'était une fille, je prendrais plaisir à lui enfiler de belles robes mais je sais que Niklaus aurait le même comportement qu'avec Rebekah. Un petit garçon serait plus raisonnable. Il serait proche de son père et pourrait profiter de plus de liberté..

J'étais entrain de rêvasser à ce futur enfant. J'avais vraiment grandit depuis mon arrivée à la Nouvelle-Orléans, jamais je n'aurais cru m'attacher a cet enfant et offrir mon cœur à un homme. J'étais toujours une garce égoïste mais pas avec Ethan, il me rendait meilleure. Je ne peut pas vous expliquer pourquoi mais j'avais continuellement peur de le décevoir. Il n'aurait jamais aimé l'ancienne Hayley, prête à tuer des innocents pour avoir ce qu'elle désirait. Ethan me sortit de mes pensées en me parlant de cette foutue cure. C'était la préoccupation de beaucoup de personnes en ce moment. Cette histoire me laissait assez neutre, j'étais septique. « Et pour la cure, si seulement Klaus ne la voulait pas, j’aurais essayé de la récupérer pour toi. » Mes yeux écarquillaient tandis que je stoppais mes caresses sur son torse. Je me levais d'un coup avant de me positionner devant Ethan en croisant les bras. Je voulais que tout soit clair à propos de ce soit-disant remède. Je plongeais mes yeux dans les siens tandis que je gardais une voix calme mais je restais distante pour la première fois avec Ethan.

« Je me fou de cette cure Ethan. Je ne la veux pas, j'espère qu'on la détruira même si cela veut dire que je subirais les pleines lunes jusqu'à ma mort. Nous avons tous tué quelqu'un. Une nuit de souffrance tous les mois ne suffisent pas à pardonner un tel acte. Les loups ont du sang sur les mains, nous méritons notre sort. Et pour mon cas, la malédiction de la lune est la seule chose que j'ai de mes parents biologiques. Le seul lien. »

J'avais essayé d'être le plus calme possible, je ne voulais pas froisser Ethan. Il avait eu une belle attention envers moi, me donner la cure était une très belle preuve de son attachement mais je n'en voulais pas. Il devait comprendre que nous étions prisonnier de nos gènes pour une bonne raison. Dans un sens, être un loup nous avez servi au moins une fois dans notre vie. Je me dirigeais vers ma veste que j'avais posé sur une chaise pour y sortir un paquet de chips. Je gardais le miel pour plus tard, j'étais plus sensible au sel quand mes émotions me jouaient des tours. Ouvrant le paquet de chips avec mes petits bras, je m'adossais contre le mur face au canapé, observant Ethan. Je ne lui avais jamais dit que je l'aimais, j'espérais qu'il le savait. Même si je ne montrais que rarement mes sentiments, j'avais besoin qu'il comprenne à quel point il était important pour moi. Afin d'apaiser les infimes tensions que j'avais moi même installé, je revenais sur le sujet de mon enfant. Ma main se posait sur mon ventre tandis que l'autre soutenait mon paquet de chips.

« J'aimerais que ce soit un petit mec plein de courage. Il faut qu'il soit fort pour tenir tête à son père et je suis sûre qu'il aura un visage d'ange. J'ai vraiment hâte de le tenir dans mes bras. »

Je souriais bêtement à cette pensée, personne ne m'avait posé la question au part avant. J'ôtais ma main de mon ventre pour engloutir quelques chips. M'approchant à nouveau de ma veste, je sortais une poche de sang que j'avais sorti du frigo avant de partir. Ce manteau m'avait été offert par un ami, il y a 3 ans. Jamais je n'aurais cru qu'il me serait utile. Cinq poches intérieurs immenses et deux extérieurs, c'était un vrai garde manger. Je lançais la poche de sang à Ethan. Je pensais toujours à son bien être, c'était bien plus fort que moi. Même s'il n'avait pas besoin de se nourrir autant que moi, je ne voulais pas qu'il s'affame.








FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Mar 4 Fév - 21:44



Once in your life you find someone who will turn your world around


Je venais de lui avouer que si ça ne tenait qu’à moi, je rechercherais la cure pour pouvoir la lui donner, afin qu’elle puisse la prendre. Je comprends rapidement mon erreur. Je n’aurais pu du lui dire cela. Elle arrête ses caresses sur mon torse et vient même à se lever pour me faire face. Je me mords la lèvre inférieure, m’en voulant d’avoir lancer ce sujet pour le coup. Bon la prochaine fois je réfléchirais plus longtemps avant de parler. Elle me dit qu’elle s’en fou du remède, et qu’elle espère qu’on la détruira une fois trouvé. Elle dit que les loups ont du sang sur les mains, et que les transformations c’est comme une vengeance d’avoir causé la mort de quelqu’un. Oui elle n’a pas tort, mais je ne partage pas son avis malgré tout. Certes, j’avais tué une personne, mais ça avait été un accident. Je conduisais pour aller chez mes grands parents après avoir lu la lettre de ma mère qui me disais ce que j’étais. J’étais paniqué, j’avais besoin d’explications, j’ai pris ma voiture sans réfléchir et j’ai foncé vers chez mes grands parents. Il a fallu que quelqu’un se mettre devant ma voiture et que je lui fonce dedans, causant sa mort. J’ai de suite senti un changement et je suis allé voir mes grands parents, leur expliquant tout. Mais c’était trop tard, j’avais activé le gêne. Je ne rajoute rien, me contentant de la regarder. Je fronce les sourcils en la voyant aller à sa veste. Que fait-elle ? Ah elle prend un paquet de chips, ok. Envie de femmes enceintes certainement. Je la regarde s’adosser au mur face à moi. Cette femme me rend dingue. Je crois bien que c’est la première fois que je ressens ça pour quelqu’un. Je tiens réellement à Hayley et je ne supporterais pas de la perdre. Elle revient finalement au sujet de son enfant, me disant qu’elle aimerait que ça soit un garçon, pour qu’il arrive à tenir tête à son père. Ah ça c’est sûr, son enfant allait devoir avoir un bon caractère pour tenir tête à Klaus. Elle vient par la suite à sortir une poche de sang de sa veste, et je souris à cette attention. Ca fait déjà la deuxième fois qu’elle me donne une poche de sang.

« C’est gentil, mais tu sais je sais m’en passer. »

Je sais me contrôler. Enfin quand je repense à la dernière où nous nous sommes vus, malgré la poche de sang, j’ai été tenté de boire de son sang. Donc le contrôle dans ce genre de situation je ne l’avais pas vraiment. Et puis savoir qu’elle pense à mon bien être me dit qu’elle a aussi de réels sentiments pour moi.

« J’ai hâte de pouvoir te voir avec ton enfant dans les bras. »

Je lui souris, pour ensuite ouvrir la poche de sang, et pouvoir boire quelques gorgées de sang. Pas tout afin d’en garder assez pour toute la soirée. Je pose la poche de sang sur la table, pour ensuit eme lever et m’approcher d’elle. Je me retrouve rapidement face à elle, et je passe ma main sur sa taille, la collant contre moi.

« Tu sais pour la cure, je ne savais pas que tu pensais comme ça. Tu sais, certes, j’ai tué, moi aussi, pour être devenu loup garou, mais ce n’avait été qu’un misérable accident. Je venais d’apprendre pour le surnaturel, j’ai pas réfléchis et j’ai foncé voir mes grands parents et c’est arrivé. Je ne suis certainement pas le seul dans ce cas. Pour certain ce n’était qu’un accident. Autant lorsque Klaus m’a transformé, lorsque j’ai été voir mon père, je regrette en rien ce que j’ai fais. »

Je l’ai tué de mes propres mains, ou plutôt devrais-je de mes propres dents. Je l’avais vidé de son sang, sans aucun remord.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Jeu 6 Fév - 0:04





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

J'avais mis une certaine distance avec Ethan depuis qu'on avait amorcé une conversation sur cette foutue cure. Pourquoi personne ne pouvait comprendre que notre destin était ainsi et qu'il y avait toujours des conséquences quand on bouleversait ce dernier. J'étais fataliste mais cela m'avait toujours aidé dans cette vie qui ne me faisait pas de cadeau. Mangeant une chips comme si c'était la première merveille du monde, j'observais l'homme qui faisait battre mon organe vital tandis que je me dirigeais vers ma veste pour lui lancer une poche de sang. J'étais attentionnée, enfin, juste pour Ethan. Ce n'était pas dans mes habitudes, mon égoïsme et mon impuissance à montrer mes sentiments venaient toujours à me faire défaut. Cependant, Ethan était différent. Je pouvais dessiner tous les traits de son visage d'un simple coup de crayon gras en fermant mes paupières. Je le connaissais par coeur, j'étais totalement et irréfutablement amoureuse de cet homme qui avait su me redonner la force d'affronter les épreuves de cette grossesse. L'hybride n'était pas simplement beau et attirant, il avait cette façon de vous regarder qui venait à bouleverser chaque parcelle de votre personne. Ethan était sensible mais fort à la fois, près à s'arracher le coeur pour voir ses proches élargir les lèvres pour apercevoir un sourire radieux qui en disait long sur leur bonheur présent. J'étais totalement absorbée par mes pensées tandis qu'Ethan venait à briser ce moment intense. « C'est gentil, mais tu sais je sais m'en passer. » Ça, je le savais très bien.. C'était plus un réflexe que j'avais pour qu'il se nourrisse en même temps que moi, j'avais l'air moins goinfre pour le coup. J'étais complexé depuis que mon bas ventre prenait une certaine forme ronde qu'on pouvait nettement apercevoir. Oui, c'est normal pour une couveuse me direz-vous mais je n'étais pas dans l'optique de la femme portant un enfant et respirant le bonheur. Ma vie n'avait pas changé hormis le fait qu'on m'avait retiré ma liberté si durement gagné ainsi que ma sécurité aux vus des nombreux ennemis du père de mon enfant. En parlant du petit être qui sous louer mon corps, Ethan ne tardait pas à revenir à ce sujet. « J'ai hâte de pouvoir te voir avec ton enfant dans les bras. » J'étais redevenue mielleuse à l'écoute de ces quelques mots. À vrai dire, il n'y avait qu'avec Ethan que j'étais aussi sereine pour l'avenir. Combien de fois mes larmes chaudes et sincères avaient parcouru mes joues délicatement rosée pour laisser une fine marque rougeâtre sur mon visage.

Ethan s'abreuvait de son unique repas avec beaucoup de retenue pour que la poche tienne jusqu'à la fin de ses retrouvailles. Je ne pouvais m'empêcher de regarder ce spectacle malsain. Ce sang, il pouvait très bien être celui qui coulait dans mes veines. Le même qui faisait que mon enfant et moi sommes dans cette pièce avec l'homme qui était entré dans nos vies sans prévenir. Je n'étais pas vraiment inquiété par le danger que je courrais avec Ethan, je savais pertinemment qu'il était incapable de planter ses délicieux crocs dans ma chair, absorbant le peu de vitalité qu'il me restait. Il posait sa poche de sang sur la table tandis que ses pas l'amenait naturellement à moi. Sa main sur ma hanche, je sentais mon corps se collait a tout son être. Le frisson parcourait mes bras avant de finir sa course, incessante mais terriblement agréable, sur ma poitrine légèrement visible grâce au décolleté de mon pull sombre. J'atterrissais dans un monde qui me rendait bien plus vivante, mon estomac subissait les lacérations de mon envie. Comment ne pas succomber à une telle invitation. Ethan brisait la magie de ce moment en revenant sur ce fameux sujet. Cette cure qui était posée sur toutes les lèvres. « Tu sais pour la cure, je ne savais pas que tu pensais comme ça. Tu sais, certes, j'ai tué, moi aussi, pour être devenu loup garou, mais ce n'avait été qu'un misérable accident. Je venais d'apprendre pour le surnaturel, j'ai pas réfléchis et j'ai foncé voir mes grands parents et c'est arrivé. Je ne suis certainement pas le seul dans ce cas. Pour certain ce n'était qu'un accident. Autant lorsque Klaus m'a transformé, lorsque j'ai été voir mon père, je regrette en rien ce que j'ai fais. » J'étais incapable de me libérer de son emprise, de ce doux sentiment qui venait brouiller mes pensées. Pourquoi fallait-il encore en parler. Mon corps restait inévitablement posé contre le torse musclé d'Ethan tandis que je caressais sa chevelure soyeuse et agréable, mon regard croisant le sien pour livrer chacune de mes émotions. J'étais irrité par ce sujet mais je me contentais d'effleurer le creux de ses lèvres en susurrant mes mots pour ne pas repartir dans l'état de colère qui avait imposé la distance insupportable de nos deux corps.

« Je suis désolée. C'était aussi un accident pour ma part mais ça n'enlève pas le fait que mon ami est mort. Il n'est plus parmi nous alors que moi, je donne la vie à cet enfant. Ce n'est pas juste. Pour ton père, je comprends entièrement. Tu es libre de tes actes. »

Je n'en pouvais plus, le supplice de côtoyer ses lèvres sans y poser un baiser était égal à de la torture. Son souffle court et son parfum, j'étais devenue esclave de mes désirs. Ma bouche s'imbriquait naturellement dans le creux de la sienne, laissant place à un torrent de sentiment qui me submergeait. Plaisir, amour, désir, tout était présent dans cet acte. Je revivais inlassablement notre premier baiser dans cette cave, intense et chargé d'un ressenti que je n'avais jamais connu au par avant. Le fait d'être dépendante d'une personne, vouloir être aimé comme on aime ou encore, faire de son mieux pour ne jamais décevoir sa moitié. Tant de choses qui m'était inconnu avant l'hybride. Je mettais fin à ce délicieux baiser qui m'avait transporté dans les méandres de mes plus grandes failles. Ethan était ma faiblesse et ma force. Mon regard se logeait dans le sien, une petite étincelle dans ce dernier. Ma main avait quitté ses cheveux pour se poser sur son épaule musclée. Lentement, je reprenais mes esprits pour être lucide et retrouver mon humour piquant et hautain. Un sourire au coin des lèvres, je prenais un malin plaisir à expliquer la raison de cette poche de sang à Ethan.

«  Tu sais, tu vas devoir boire ce sang à chaque fois que je mange sinon j'ai l'impression d'être un estomac sur patte et je vais complexer. C'est dure d'engloutir tout ce que je mange sans se dire qu'on est pas un goinfre. Au pire, je finirais obèse et indésirable. »

Mon gloussement raisonnait dans la petite maison en bois qui nous servait d'abris lors de cette petite escapade amoureuse. Je n'avais aucune envie d'être indésirable, je voulais que l'hybride se sente chanceux de m'avoir. Qu'il soit impatient à l'idée de parcourir tout mon corps avec des baisers brulants et sensuels. Je voulais qu'Ethan me découvre chaque jour d'une autre façon, comme si c'était la première fois qu'il me voyait et que son coeur chavirait pour lui faire entendre raison. En fait, je souhaitais juste qu'il m'aime comme ce n'est pas permis. Chaque minute, chaque seconde, chaque battement de coeur.








FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Dim 9 Fév - 21:37



Once in your life you find someone who will turn your world around


Oui j’avais reparlé de la cure, parce que si j’avais été encore un loup garou, j’aurais aimé la trouver pour pouvoir redevenir humain. Certes, le gêne de loup garou nous permet d’être plus fort, plus rapide et de pouvoir se défendre face à des vampires. Ca m’avait servit, ça c’est sûr, mais bon maintenant c’est trop tard, je suis à moitié vampire et hors de question que je sois entièrement vampire. Si c’était le cas, je ne pourrais jamais avoir d’enfants, et j’en voudrais plus tard. Je sais que les hybrides peuvent en avoir et j’aimerais pouvoir créer ma famille. Après évidemment, si Hayley fait toujours partit de ma vie, ce que j’espère, on allait devoir en parler évidemment. Mais bon nous en sommes pas là, et on est loin de l’être. Il faudrait d’abord qu’on arrive à partir loin de Klaus, et je sais qu’il essayera de nous retrouver, enfin surtout moi. Pour le moment, Hayley et moi, nous nous montrons assez discret, je suis sûr qu’il ne doit rien se douter de ce qu’il se passe entre nous deux. Mon cœur ne cesse de battre dans ma poitrine dès qu’elle est dans la même pièce que moi. C’est plus fort que moi, contrôler mes battements de cœur risquent d’être compliqué. Il y a forcément un moment où nous allons nous retrouver dans la même pièce que Klaus, et qu’il faudra contrôler nos battements, nos regards amoureux et remplis de désir. La louve vient à me dire que pour elle aussi ça avait été un accident, qu’elle avait tué un ami, et je me mords la lèvre inférieure. J’ai eu cette chance de tuer une personne que je ne connaissais pas. Certes, je m’en veux énormément d’avoir pris le volant dans un tel état et d’avoir tué cette personne, mais je m’en serais d’autant plus voulu si ça avait une personne proche de moi. A côté de ça, j’ai tué mon père, et je ne regrette rien, si c’était à refaire je le referais sans hésiter. Hayley vient ensuite à m’embrasser, nous plongeant dans une bulle. Ce que j’aimais sentir ses lèvres contre les miennes, ça me procure tellement de bonheur. J’aimerais pouvoir rester ainsi des heures. J’aimerais pouvoir sentir ses lèvres contre les miennes, son corps contre le mien, et encore même ses lèvres et ses mains sur mon corps, durant des heures. Je prolongeais mon baiser, laissant mes mains redécouvrir son corps que je trouvais si parfait, malgré la petite rondeur qui commence à se former sur son ventre à cause de sa grossesse. A la fin du baiser, je plonge mon regard dans le sien, remontant une main contre sa joue que je caresse délicatement. Elle m’explique pourquoi elle m’avait pris une poche de sang, et je souris amusé en entendant son explications.

« Tu sais que je peux aussi manger des choses normales comme toi… »

Je souris amusé, certes, le sang me nourrit, mais je peux très bien manger des choses humaines. Je sais me passer de sang, et puis faut bien que j’apprenne à me retenir de mordre Hayley dans des situations un peu intime. Je sais me retenir en temps normal, mais avec ce que je ressens pour Hayley, il faut bien avouer que ce n’est pas toujours facile.

« Peut importe comment tu es Hayley, tu seras toujours désirable, je me demande vraiment comment je fais pour te résister. »

Je lui souris, pour ensuite retourner l’embrasser. Je ne peux pas lui résister, c’est bien trop compliqué pour moi. Je la désire plus que tout. Un mois sans la voir, ça avait été dur, et j’ai vraiment envie de profiter de cette soirée. Je marche à reculons jusqu’au canapé, pour pouvoir m’y asseoir, l’entrainant sur moi.

« J’ai vraiment pas hâte de partir pour ce voyage à la recherche de la cure. On va être sur le même bateau, on ne pourra pas se voir sans que Klaus ne se doute de quelque chose. Va falloir être discret, c’est pour cette raison, qu’il faut en profiter ce soir… »

Après avoir dit cela, je viens à l’embrasser à nouveau. Ses lèvres si douces me faisaient vraiment du bien.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Ven 14 Fév - 14:57





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Atmosphère propice à cet amour qui dévorait chaque parcelle de mon coeur pour me rappeler que j'étais bien vivante. Ethan prolongeait notre baiser à mon plus grand bonheur. Me perdre dans ses lèvres étaient toujours un délice que je ne refusais jamais. Je sentais ses mains caresser toutes les possibilités qu'offrait mon corps tandis que je me dispersais dans des pensées pleines de sentiments à l'égard de cet homme qui avait changé tout ce dont j'étais en l'espace d'un mois. Je profitais de chaque instant en sa compagnie, chaque baiser plus brulant que l'autre. Ethan mettait fin à ce moment magique en remontant sa main sur ma joue et plongeant son regard dans le mien sans aucun détour. J'adorais qu'il fasse ça, ses yeux étaient exceptionnellement beaux. «  Tu sais que je peux aussi manger des choses normales comme toi... » Je pouvais entrevoir son sourire amusé tandis que je me mordais légèrement la lèvre. A vrai dire, je ne voyais pas l'hybride manger des chips. C'était bien plus fort que moi. Je préférais qu'il se nourrisse vraiment pour éviter des accidents qu'aucun d'entre nous ne souhaitait. J'avais une confiance aveugle en Ethan, je savais qu'il était incapable de me faire le moindre mal mais je n'allais pas tenter le diable. « Peut importe comment tu es Hayley, tu seras toujours désirable, je me demande vraiment comment je fais pour te résister. » Mes joues avaient pris une teinte rosée alors que l'hybride me subjuguait avec un nouveau baiser pour confirmer ses dires. Je me laissais emporter dans cet élan de passion. Nos deux corps rejoignaient discrètement le canapé, rythmés par les pas d'Ethan. J'étais tellement heureuse de pouvoir retrouver toutes ses émotions qui me rendaient encore plus vivante. J'appréciais chaque moment avec l'hybride comme si c'était le dernier.

Installée confortablement sur celui que j'aimais depuis le premier baiser, je ne me lassais pas de sa présence protectrice qui me rendait si forte. J'étais dans notre petit cocon, seul nous connaissions nos sentiments et c'était mieux ainsi. « J'ai vraiment pas hâte de partir pour ce voyage à la recherche de la cure. On va être sur le même bateau, on ne pourra pas se voir sans que Klaus ne se doute de quelque chose. Va falloir être discret, c'est pour cette raison, qu'il faut en profiter ce soir... » Ma mine radieuse se décomposait à nouveau mais les lèvres d'Ethan vinrent s'accrocher aux miennes pour me faire oublier qu'il serait difficile de cacher notre amour à Niklaus. Je savais très bien que c'était la vie de l'hybride qui était en jeu. Le père de mon enfant me partagerait volontiers si je ne portais pas son plus grand espoir dans mon corps. Il n'y avait aucune jalousie, juste un soucis d'appartenance et de respect pour le maitre des hybrides. Je savais très bien qu'Ethan respectait Nik', c'était moi qui l'avait embarqué dans une telle situation. Mon visage enfuit dans le sien, je décollais nos lèvres délicatement pour prendre la parole en me mordant la lèvre.

« Il faudra éviter de se retrouver dans la même pièce que lui. J'espère juste que ce que tu ressens pour moi ne s'envolera pas.. Tu sais, je suis douce et attentionnée avec toi mais je reste une belle garce quand on me marche dessus. Si par malheur, je me retrouve avec un hybride pour me surveiller ou que Nik' agit comme un idiot, il ne faut pas s'étonner. »

Un sourire gêné se dessinait sur mon visage tandis que je pensais déjà à mille façons de semer un hybride sur un bateau. Je n'avais pas envie de perdre encore une fois ma liberté, je voulais que ce voyage soit un repos pour moi. Enceinte de quatre mois, j'avais envie de mémoriser d'agréable souvenir de cette grossesse. Personne ne pouvait comprendre cela. Pour le moment, les seuls bons moments se trouvaient aux creux des bras musclés d'Ethan. Je plongeais mon regard dans le sien en passant mon index sur le bout de son nez avant de faire un sourire amusé.

« Tu ne peux pas me résister, c'est ça qui fait toute la magie de nos rendez-vous. Mais je vais te confier quelque chose, j'ai beaucoup de mal à rester une mère de famille avec beaucoup de retenue en ta présence. Tu as ce petit truc qui me donne envie de faire... ça. »

Doucement, je mordais la lèvre inférieure d'Ethan avant de l'embrasser en passant mes mains sur les contours de sa mâchoire. Je profitais de ses moments complices avant de partir, je savais qu'il serait dure de ne pas se toucher alors qu'on allait surement se croiser dans la même pièce sur le bateau. Ce serait de la torture mais le fait qu'il soit là me rassurait. Je savais que mon enfant était bien en sécurité avec la protection de Nik' et Ethan, ils y tenaient tous les deux. Je mettais fin à ce délicieux moment pour glisser un baiser dans le cou de l'hybride. Je l'aimais, j'étais totalement dévoué a notre relation. Je ne savais pas si celle-ci allait durer encore une minute ou cent ans, je voulais juste qu'il soit à mes côtés pour le temps qu'il voulait bien m'accorder.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Mer 19 Fév - 12:54



Once in your life you find someone who will turn your world around


Je lui avais dis que je pouvais très bien manger comme elle, enfin je pourrais très bien l’emmener au restaurant et manger un repas entier sans soucis, mais bon c’est le genre de truc qu’on ne peut pas faire à cause de Klaus et de ma condition d’hybride. Bref, j’avais, durant le baiser, reculé jusqu’à m’asseoir sur le canapé, l’entrainant avec moi. J’aimais sentir sa peau contre la mienne, c’est une sensation que j’aime sentir. Mon cœur bat à vive allure dans ma poitrine, c’est la louve qui me fait cet effet et je suis sûr que ça ne changera jamais. Malgré le mois où elle avait disparu, rien n’avait changé dans mes sentiments et je suis ravi d’apprendre que de son côté rien n’avait changé. J’avais dérivé le sujet sur notre voyage pour le remède aux côtés de Klaus, lui disant que nous allons devoir être prudent, sinon Klaus se douterait de quelque chose et pourrait me le faire payer. Personnellement je n’ai pas envie de vivre ça. On ne décide pas de tomber amoureux, ça nous tombe dessus par hazard et avec Hayley, c’était venu comme ça. Nous nous étions vu à quelques reprises, avant ce partage de baiser dans sa cave, lorsqu’elle m’avait montré des lettres. Je me souviens encore parfaitement de cette journée. Elle m’avait fait venir pour un semblant de problème de plomberie, et finalement la journée c’était terminé plutôt bien, dans un lit, nous laissant guider par notre attirance. A ça s’ajoute de l’amour désormais. La louve finit par espérer que mon avis ne changera pas sur elle, parce qu’elle a tendance à être une garce quand on lui marche dessus. J’hausse les épaules. Personnellement, je m’en contre fiche. Après tout elle est libre de ses actes, mais je pense que Klaus mettra un hybride sur elle pour pouvoir la surveiller, et je suis sûr que ça ne sera pas moi. Je suis sûr qu’il découvrira vite ce qui se trame. Ca sera extrêmement dur de ralentir mes battements de cœur, de changer mon regard lorsque je la regarde. Tout cela sera très dur. Mais nous allons devoir faire avec malheureusement. Je souris en entendant ses prochaines paroles, content qu’elle n’arrive pas à me résister à son tour. Finalement elle vient à m’embrasser, pour ensuite décaler ses lèvres dans son cou. Je me mords la lèvre inférieure, passant mes bras autour de sa taille. Je viens ensuite à monter mes mains sur son visage pour l’attraper et l’emmener à mes lèvres pour pouvoir l’embrasser.

« Sur le bateau, on pourra toujours s’envoyer des messages et une fois reçu et envoyé effacé pour ne pas laisser de traces. »

Proposais-je en un baiser. Je dérive ensuite mes lèvres dans son cou. Je sentais son sang, mais je résistais. Je résiste à cette envie et je dépose des doux baisers, me concentrant sur autre chose qu’à mon envie de sang. Pourtant j’en ai bu, mais là il s’agit de sang provenant d’une personne et non pas d’une poche. Mes mains redescendent sur sa taille, la collant un peu plus contre moi, les passant même sous son haut.

« Si seulement nous pouvions rester ici encore longtemps, des jours et des jours… »

Ca serait tellement mieux, mais malheureusement c’est impossible. Je retourne embrasser son cou. Si je l’embrassais à cet endroit c’est pour me prouver que j’arrivais à lui résister, à résister à l’appel du sang. Pour lui prouver que j’y arrivais, qu’elle pouvait me faire confiance. De toute manière, je ne pourrais jamais me permettre de boire de son sang.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Mer 19 Fév - 23:40





Once in your life you find someone who will turn your world around
Ethan M. Stevens & Hayley Marshall
You're all that I want,. When you're lyin' here in my arms, I'm findin' it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need. And I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

L'amour était sans doute le plus beau des sentiments. Un voyage dans l'antre de la vulnérabilité et du pêcher. Un sentiment qui vous mets à nu sans vraiment demander votre avis, sans aucune règle pour protéger des dommages collatéraux. Une inquiétude constante pour l'être aimé, pouvant soulever des montagnes rien que pour ses beaux yeux. Transporté par un flot constant de preuves et de déclarations amoureuses dont seul les âmes soeur détenaient le secret. Je ne savais pas vraiment si Ethan et moi étions fait pour être ensemble et ne former qu'un mais notre union rayonnait. La solitude ne me rongeait plus même quand je me trouvais seule au milieu d'une pièce immense. Ce n'était pas sa présence qui comblait ce vide mais l'amour qu'il me portait. Je le sentais, il berçait mes rêves en me promettant des jours heureux. Les restrictions de notre relation ne la rendaient que plus belle et intense à vivre. Aucune routine, nous vivions dans l'imprévu et la spontanéité.

Mes baisers brulants sur ses lèvres puis son cou, je tentais de revivre inlassablement notre première rencontre mais ce rendez-vous dans les bois n'en était que mieux. Nous n'avions plus vraiment à nous découvrir, nos corps connaissaient à présent celui de l'autre sans soucis. Je sentais ses bras me serrer la taille pour avoir une meilleure prise avant de monter ses mains sur mon petit minois et m'embrasser fougueusement comme il savait si bien le faire. Certain dirait que c'est tout simplement la magie des premiers mois mais nos conditions de créature surnaturelle rendaient ses moments toujours plus intenses, qu'importe le temps qui s'écoulait derrière nous. Tout ressemblait à un conte de fée, une histoire qui devait avoir une fin joyeuse. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants loups. Voilà tout ce que je voulais entendre mais je ne me voilais pas la face. Je savais pertinemment que Niklaus ne laisserait pas un hybride toucher la mère de son enfant. Il se voyait incapable de comprendre les sentiments sincères que j'éprouvais pour Ethan. Mettant fin au baiser, il prenait la parole pour me briefer sur le trajet vers la cure. « Sur le bateau, on pourra toujours s'envoyer des messages et une fois reçu et envoyé effacé pour ne pas laisser de traces. » L'idée semblait séduisante mais je savais d'avance que de ne pas l'embrasser serait une torture. Je voulais répondre mais les lèvres de l'hybride gagnait peu à peu mon cou en me comblant de doux baisers. Incapable de bouger, paralysé par le plaisir, je me laissais simplement faire pour ne pas briser ce moment qui faisait monter un peu plus mes envies de femmes enceintes. C'était totalement incontrôlable.

Ses mains regagnèrent ma taille pour me serrer un peu plus contre lui, ce qui me plaisait de plus en plus. Mon coeur s'emballait, manquant de se déloger violemment de ma poitrine. Passant ses dernières sous mon haut, je me mordais la lèvre pour ne pas perdre le contrôle. Il savait très bien comment me rendre complétement folle. Je pouvais retomber sous son charme toutes les secondes, avoir envie de caresser son torse à l'aide de mes lèvres. « Si seulement nous pouvions rester ici encore longtemps, des jours et des jours... » Ce serait mon voeux le plus cher. Je pourrais passer mes journées à parler et embrasser Ethan sans jamais me lasser. Nous entretenions une alchimie assez spéciale, je ne ressentais jamais les mêmes sensations à chaque contact. Il retournait vers mon cou pour le couvrir à nouveau de baiser. Cela me rappelait notre première fois, son envie débordante de croquer dans ma chair pour s'abreuver. Ma confiance en lui passait bien au-dessus de cela. Je ne voulais plus revenir sur le sujet du trajet, bien trop occupée à savourer les baisers de mon bien-aimé. J'attrapais sa tête entre mes mains pour qu'il cesse quelques minutes, plongeant mon regard amoureux dans le sien.

« Un jour, nous pourrons vivre comme bon nous semble. Tout sera bien plus facile. Si ce n'est pas sur cette terre, ce sera de l'autre côté. Dans tous les cas, Ethan, je t'aimerais et t'attendais pour tenir cette promesse. »

Depuis ma grossesse et son enlèvement, je commençais à ressentir une peur pour la mort. Peut-être parce que j'avais des liens sur la terre ferme que je voulais chérir. Mon enfant, Ethan, Klaus, Camille, Elijah et j'en passe. Je voulais partir avec le coeur léger et en ayant fait un chemin bien plus long dans ce monde. Tenant toujours la tête d'Ethan au niveau de la mâchoire, je collais mon front au sien. Je savais qu'il pouvait entendre mon coeur tambourinait à travers mon thorax. Mon souffle court qui l'implorait de m'embrasser encore une fois. Mon regard qui lui disait « je t'aime » avec beaucoup de sincérité. Je décollais un peu ma peau de la sienne, faisant un sourire en coin.

« Tu me rends folle, Ethan Stevens. Je pense que tu es ce qu'il m'est arrivé de mieux à la Nouvelle-Orléans. Je détestais ma vie. »

Mes lèvres revenaient caresser les siennes dans un baiser brulant. Je n'arriverais surement jamais à lui dire que je l'aimais mais mon corps lui prouverait surement à chaque frisson. Ma vie prenait tout son sens quand je me trouvais seul avec lui et mon enfant. Je craignais déjà l'heure de cette nouvelle séparation.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    Mer 26 Fév - 21:37



Once in your life you find someone who will turn your world around


Oui j’avais émis l’idée qu’Hayley et moi pourrions nous envoyer des messages sur ce bateau. Il suffirait d’effacer les messages envoyés et reçu par la suite, bien que ça me déplairait. Evidemment j’aimerais garder ses messages, surtout si ce sont des mots d’amour. Mais nous n’aurions pas le choix. Si Klaus le découvre, je suis mort et dès qu’Hayley a accouché aussi je pense. Déjà que ne pas pouvoir l’embrasser aller être dur, et contrôler mes battements de cœur encore plus. Dès que je la vois, je ne peux pas empêcher mon cœur de battre et je sais que c’est pareil pour elle, je l’entends son cœur, et j’entends aussi le cœur de son enfant, et ça a le don de m’apaiser. C’est comme ça que j’avais réussis à calmer mes envies de sang, parce que je ne veux pas blesser Hayley et encore moins l’enfant. Je suis sûr que la louve sera une parfaite mère et j’espère que Klaus sera un bon père, je ne supporterais pas que cet enfant ai un aussi mauvais père que moi. Père que j’ai tué. Je l’avais ensuite embrasser dans le cou, pour essayer de me contrôler, et me prouver que j’arrive à résister à cette envie de sang. J’avais rencontré des difficultés la première fois, mais là en plus de me concentrer sur ce que je fais, sur cette montée d’envie, je me concentre sur les battements de cœur du bébé qui m’apaissent. Elle avait finit par prendre ma tête entre ses mains et je plonge mon regard dans le sien. Je souris en l’entendant me dire que ça soit sur terre ou de l’autre côté nous serions ensemble. De toute façon, si personne nous tue, Hayley mourra en première, et dans tous les cas, nous serons séparé, mais ne pensons pas à ça directement. Je préfère profiter du présent et pour le moment, c’est avec Hayley dans ce chalet dans le forêt. N’importe qui ne serait pas en confiance dans la forêt, n’importe quelle créature pourrait venir nous déranger ou nous attaquer, mais bon je sais que je pourrais facilement intervenir et la défendre s’il le fallait. Les vampires n’ont aucune chance contre moi. Je suis hybride, donc. Je souris encore plus lorsqu’elle me dit que je suis ce qui lui ai arrivé de mieux à la Nouvelle Orléans. Je prolonge le baiser de la même façon, caressant sa peau du bout des doigts. Je finis par m’éloigner légèrement, mordillant sa lèvre inférieure doucement.

« Je n’ai jamais rencontré un personne comme toi Hayley Marshall. C’est la seule chose que je regrette pas dans le fait de devoir suivre Klaus. »

Sans lui, je n’aurais jamais rencontré Hayley, je ne serais même jamais venu à la Nouvelle Orléans et je serais resté à Mystic Falls, chez mes grands parents à continuer mes études. J’aurais continué de rencontrer quelques femmes, allant par ci par là. Mais avec Hayley, j’arrêterais mes quelques coucheries par ci par là. Mais bon avec Klaus nous ne sommes pas entièrement libre de nos faits et gestes. Bon je suis plus libre que les autres hybrides, je ne m’en plains pas, bien au contraire.

« Je ferais n’importe quoi pour toi Hayley… Je n’ai qu’une envie, partir loin d’ici, retrouver mes grands parents, te les présenter pour ensuite t’emmener partout dans le monde. »

C’est bien pratique d’être immortel, de pouvoir avoir tout sans avoir à payer. Enfin c’est bien pratique d’être hybride, dans ce sens là. Je reporte ensuite mes lèvres aux siennes pour pouvoir l’embrasser avec amour, alors que mes mains remontaient dans son dos, faisant soulever son tee shirt. Je la fais ensuite basculer sur le canapé, en rigolant légèrement, mon regard dans le sien.



made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens    

Revenir en haut Aller en bas
 
Once in your life you find someone who will turn your world around † Ethan M. Stevens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON TROIS :: rps-