AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Sam 28 Sep - 15:30

Sex, drugs & Rock'N Roll
Sasha ∞ Lincoln
Encore une soirée de terminée, encore un jour de passé dans le monde des vivants et toujours aucune impression d'y appartenir. Ai-je toujours eu cette impression ou est-ce nouveau pour moi ? Aucune idée et personne pour répondre à ma question puisque jusqu'à présent je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui me connaissait vraiment. Bien souvent je ne suis qu'un mauvais souvenir, une page du passé, une ancienne vie qu'on aimerait oublier. Pourquoi suis-je revenue ? Voilà une question qui est sur toutes les lèvres, comme si c'était une erreur de l'avoir fait, comme s'ils voulaient me faire comprendre, sans vraiment le dire, qu'ils étaient très bien sans moi. Comment suis-je censée réagir ? Dois-je leur dire que leur existence toute entière m'est complètement égale et que vivre avec ou sans eux ne changera rien à ma vie ? A ce qu'il paraît c'est méchant, mais c'est tellement vraiment pourtant ...

Encore une soirée de terminée au Cosmo, je n'ai fais que servir des emmerdeurs, comme tous les soirs ou presque. J'ai eu fort heureusement la chance de pouvoir voir apparaître ou plutôt entendre de loin le bruit des roues de mon handicapé préféré. Je sais, ce n'est pas très sympathique de dire ça, on n'arrête pas de me le dire, pourtant c'est vrai. Enfin "handicapé préféré", c'est vite dit puisque je crois que je ne connais que lui - physiquement du moins parce que des déficients mentaux, j'en croise chaque jour - mais bon il me fait bien passer mon temps et je peux me défouler dessus sans qu'il me râle dessus ou se plaigne de mon humour de merde. Je ne suis pas très sympathique avec lui, je vous l'accorde, mais lui non plus, je crois que l'on peut dire sans problème que nous sommes nous même quand nous sommes ensemble.

Je quitte le bar et au lieu de rentrer chez moi, je décide de continuer la soirée ailleurs. J'ai besoin de boire et de me défouler ce soir, l'ennui me gagne et ce n'est jamais bon quand c'est comme ça. Je vais dans la première boite qui me tombe sous la main et je commande un verre au bar. Je suis loin d'être blindée de tune, je vais donc me débrouiller pour escroquer quelques verres par-ci par-là, avec des yeux comme les miens et mon joli minois, ce serait un monde si je n'arrivais pas à obtenir des coups gratis. Je m'installe au bar, tranquillement et déguste mon premier verre. Je repère ma première victime, un gars dans la trentaine, un peu trop sûr de lui mais bien habillé. J'esquisse un sourire dans sa direction, puis me détourne de lui. Quelques instants plus tard, je le vois débarquer à mes côtés et je sens que le poisson a mordu à l'hameçon. Il me commande un nouveau verre, suivi d'un autre et d'un autre. Il devait avoir l'espoir que plus je boirais et plus je me laisserais faire, sauf que ça ne marche pas comme ça avec moi. Pendant qu'il me parle de sa vie si ennuyante, j'observe les gens dans la boîte et je remarque un beau blond. Je ne saurais dire exactement l'âge qu'il a, une bonne vingtaine, peut-être une petite trentaine, mais guère plus. Je m'amuse à le fixer un moment, esquissant de temps à autre des petits sourires dans sa direction sans même être sûre qu'il aura compris que c'est pour lui. Je ne suis pas le genre de nana à me prendre la tête avec un gars, de toute façon le lendemain je ne suis plus la même, la Sasha prédatrice de la veille a laissé sa place à la Sasha vide. Quand je bois, j'aime être accompagnée, j'aime qu'on fasse attention à moi, j'aime exister, mais une fois l'alcool ou les drogues dissipées, je suis de retour et j'oublie tout cela pour n'aspirer qu'à une seule et unique chose, qu'on m'oublie. Je suis de nouveau sauvage et fuyante.

L'homme commence à avoir les mains baladeuses, je n'apprécie que moyennement et le lui fais savoir. Il me traite d'allumeuse, de salope et de tout un tas de noms dans ce genre là. Je me met à rire et me lève de mon siège pour partir danser. Je me faufile dans la foule, déçue d'avoir perdu de vue mon beau blond, mais cela ne m'empêchera pas de passer une bonne soirée. Je ne suis pas complètement déchirée, ce que je trouve dommage, mais je sens déjà les effets de l'alcool, c'est déjà un bon début. C'est souvent dans ces moments là que l'envie de replonger dans mes anciens vices me reprend, mais je ne sais pas encore où je peux en trouver alors je tente de me raisonner, pour le moment ça marche, mais pour combien de temps. Je ferme les yeux et danse, comme si j'étais seule au monde, mon corps évolue au rythme de la musique et je me sens enfin vivante ...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Lun 30 Sep - 21:17





Are you gonna go my way?




HJ: PNJisation de Lyyant avec l'autorisation de Lyyant lui-même, merci mon chou  

« Tu fais quoi ce soir ma poule ? »
 
Tous les samedis soirs, c’était la même ritournelle. Lincoln s’informait sur les activités nocturnes de son meilleur ami, Lyyant. Il y avait Siam avec lui ? Tant pis, qu’il l’amène, il préférait tenir la chandelle plutôt que de passer sa soirée seul comme un alcoolique. Du haut de trente ans, il lui semblait assez amusant de ne traîner qu’avec des jeunes, comme s’il n’avait jamais vraiment grandi ni muri.
 
Après une préchauffe dans son antre, ils prirent la direction de la seule discothèque du coin. Autant dire qu’elle était très peuplée en ce samedi soir. Ils entrèrent sans trop de soucis. Déjà assez bien amoché par l’alcool, Lincoln décréta qu’il n’avait plus trop envie de tenir la chandelle.
 
« Amusez-vous bien, moi je pars à la chasse » dit-il en saluant ses camarades tel un militaire.
 
Imbibé par l’alcool, Lincoln devenait assez insupportable : tous ces défauts étaient exacerbés. Autant dire que sa prochaine cible allait devoir être bien imbibée elle aussi. Puis, il remarqua une fille accompagné d’un jeune homme de dos, elle lui lança quelques regards qui en disaient long sur ces intentions. Mais alors que Lincoln lui leva son verre de vodka, elle s’était déjà évaporée. Arf, tant pis, il finit son verre cul-sec et déposa son verre vide sur une table au hasard. Son prochain objectif était tout tracé : retrouver cette jolie brune même si elle semblait bien plus jeune que lui. Comme on dit : la nuit, tous les chats sont gris. Mais après quelques minutes à tourner en rond, il tomba sur la fameuse inconnue mais avec un homme. Il lui semblait que c’était le même homme que tout à l’heure. Dommage ! se dit-il, mais bon c’était le jeu. Il ne remarqua pas que l’homme l’avait traité de tous les noms, Lincoln était déjà bien loin. Il finit par aller danser à côté de Lyyant et Siam d’un air blasé. Siam finit par le taquiner sur le fait qu’il soit tout seul à cette heure-ci et un certain sous-entendu à leur histoire.
 
« Je n’ai pas dit mon dernier mot. » menaça t-il d’un doigt à la trajectoire plutôt aléatoire.
 
C’est alors que Lyyant reconnut Sasha au milieu de la foule. Sans prévenir, il s’éclipsa pour la saluer, Lincoln et Siam suivirent.
 
« Sasha, voici Lincoln et Siam ! » dit-il comme s’il présentait un de ses numéros de magie.
 
Lincoln ne remarqua pas de suite que Sasha était la jeune inconnue de tout à l’heure. Ils se remirent tous à danser après les brèves présentations. C’est alors qu’il percuta.
 
« J’ai presque cru que tu voulais tromper ton copain quand tu me regardais tout à l’heure. Enfin, je dois avoir des hallucinations… » dit-il en continuant à danser et un sourire en coin agrafé aux lèvres.
 
Puis Siam se mit à tituber si dangereusement que Lyyant se proposa de l’accompagner s’assoir, laissant nos deux compères seul à seul.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : wordpress
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Sam 5 Oct - 14:25



Sex, drugs & Rock'N Roll
Sasha ∞ Lincoln
Je me moque de savoir ce que les gens pensent de moi, ils me détestent pour la plupart, me trouvant étrange, cruelle, un brin narcissique et dangereuse. Ils ont raison, enfin je crois, c'est ce qu'il m'avait semblé aussi, mais je ne vois pas où est le problème pour ma part. Oui je ne suis pas le genre de personne à aimer m'attacher et alors dois-je m'en vouloir ? En avoir honte ? J'ai perdu mes parents dans un accident, je me suis retrouvée du jour au lendemain seule au monde, on ne pourra pas m'en vouloir de préférer m'isoler plutôt que de m'attacher de nouveau à quelqu'un qui pourrait disparaître du jour au lendemain. Oui j'aime me détruire et entraîner les autres dans ma chute et alors ? On ne pourra pas dire que je ne suis pas généreuse et que je n'aime pas partager … Oui j'aime faire la fête, boire, me droguer, pour oublier, oublier qu'on vit dans un monde pourri, que j'ai une vie misérable et que je ne suis rien, en dehors d'une gamine perdue, déboussolée et apeurée. Oui j'ai peur, peur de découvrir ce que je suis vraiment, peur de savoir pourquoi on m'a agressé, peur de me rendre compte que je ne tiens à personne et que personne ne tient à moi. C'est cruel de se rendre compte qu'on vit dans un monde où si on venait à disparaître, personne ne le remarquerait …

Mais voilà, ce soir je veux tout oublier, ce soir je veux juste vivre, comme si c'était mon premier et mon dernier jour, vivre pour moi et pour personne d'autre, oublier mes problèmes, oublier mon passé, mon futur et mon présent. Je m'en fous de savoir que je suis une sorcière, je m'en fous de savoir si ce sont mes pouvoirs qui m'ont fait perdre la tête, je m'en fous de savoir qu'à l'heure d'aujourd'hui je suis bien seule au monde, je veux juste être n'importe qui. Alors je bois pour oublier et j'oublie d'arrêter de boire. Je danse pour m'envoler, pour me libérer des chaines du quotidien et ça fait un bien fou. Seulement voilà j'ai beau me souvenir de personne, les gens eux se souviennent de moi. En mal bien souvent mais il arrive parfois que certaines personnes ne me méprisent pas autant que les autres et ce soir j'en rencontre l'un d'eux. Lyyant est un mec que je connais depuis quelques temps visiblement. Je l'ai revu il n'y a pas très longtemps, par hasard cela va s'en dire et là où moi je ne l'ai pas reconnu, lui si. Un partenaire de soirée si j'ai bien compris, pas franchement un ami, mais pas complètement un inconnu. Enfin quelqu'un qui ne me juge pas pour mes excès puisqu'il a les même, voir parfois pire. Ce soir il est accompagné de deux autres personnes, un gars et une fille. J'esquisse un sourire quand je reconnais mon inconnu de tout à l'heure, le beau blond à qui je faisais des sourires. Visiblement selon les dire de Lyyant mon inconnu s'appelait Lincoln. « Bonsoir ! » répondis-je sans ajouter plus d'intérêt que ça à mes paroles. Nous nous mimes à danser et je tenta une nouvelle fois de refermer les yeux, tentant de nouveau de partir dans mon monde, mais le beau blond ne me laissa pas faire. Il s'adressa de nouveau à moi et je mis un instant avant de comprendre de qui il était en train de parler. Mon copain était le blaireau à qui j'avais raqué quelques verres avec une facilité déconcertante. Je ne pouvais m'empêcher de sourire, amusée de ses propos et je ne fis même pas attention que Lyyant et sa copine venait de disparaître du tableau. « Faudrait-il encore que ce pigeon soit mon copain pour que je puisse le tromper … il n'était que mon portefeuille, rien de plus... Quant à tes hallucinations … On peut y remédier si tu veux, je serais ravie de t'aider à y voir plus clair ! » La délicatesse je ne connais pas, ni même les détours que les filles prennent pour ne pas apparaître comme des filles faciles. Il me plaisait et je commençais à être imbibée alors pourquoi devrais-je me prendre la tête pour une soirée ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Dim 20 Oct - 20:00





Watch out for this




Des filles, de l’alcool, une bonne soirée en somme. C’était le genre de soirée où l’on pouvait vivre l’instant présent sans penser au mal de crâne du lendemain. Il avait envie de profiter, de s’amuser malgré le contexte de chasse aux vampires. Il était loin de se douter qu’il avait affaire à une sorcière, elle sentait ‘l’humanité’ comme il disait si bien. L’alcool avait quelque peu réussi à tarir sa soif de sang mais jusqu’à quand ? Seul le temps pourra nous le dire. Et à vrai dire, ce n’était pas son soucis pour le moment, Sasha était là, face à lui, à danser comme pour oublier elle aussi. Il répondit à son sourire par un autre quant à son allusion au pigeon.
 
« Autant pour moi dans ce cas. » Donc ce n’était son copain. Bon point pour Lincoln, et même si ça l’était, il aurait bien pu lui piquer sa copine pour ce soir, non ?
 
A la suite des paroles de Sasha, Lincoln prit un air très intéressé. Il n’avait donc pas rêvé tout à l’heure, ses regards s’adressaient bien à lui. Lincoln n’en fut pas peu fier, attirer l’attention d’une fille était toujours très gratifiant, qui plus est lorsqu’elle était aussi jolie. Certes, il était très libéré comme garçon mais adorait jouer avec les filles avant la phase ‘et plus si affinités’. Et puis Sasha lui semblait un peu jeune pour lui. Au fond de lui les paroles de Sasha lui semblait très osées. Apparemment la jeune fille n’y allait pas par quatre chemins. Au moins tout était clair. Le jeu pouvait commencer. Il approcha son visage de son oreille.
 
« Je serai très curieux de savoir comment. »
 
Aucun contact ne se fit entre eux, juste son souffle. Alors qu’il termina sa phrase, le rythme de son pouls résonna dans ses oreilles. Ce sang si chaud, si délicieux l’appelait. Les veines autour de ses yeux firent leur apparition et ses crocs s’acérèrent. Tentant de se contrôler, il repensa aux conseils de Brooke. Quelques secondes s’écoulèrent et il reprit son aspect humain.
 
Savait-elle à qui elle avait à faire à un hybride ? Il tentait de se contenir tant que faire se peut, mais la tension sexuelle qui régnait entre eux était dangereuse. Il fallait qu’il trouve quelque chose pour se calmer mais il n’avait plus assez d’argent pour se payer un dernier verre. Puis son regard se porta à une table sur lequel trônait une poudre blanche qu’il connaissait bien. Les personnes autour de la table n’avaient pas commencé à la consommer. Allait-il les hypnotiser pour qu’il puisse leur filer leur came ? Il se ravisa et détourna son regard. Il ne devait plus toucher à la drogue.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : wordpress
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Ven 25 Oct - 11:07

Sex, drugs & Rock'N Roll
Sasha ∞ Lincoln
Je ne m'attendais à rien de particulier ce soir, juste m'amuser, ne pas me prendre la tête et pourquoi pas passer un peu de bon temps. Ce n'est pas parce que j'ai oublié mon passé que je dois abandonner mon futur. Je suis en train de reconstruire ma vie, je ne sais pas si c'est une si bonne chose que je sois revenue, mais au moins je ne reste pas chez moi à me lamenter, j'avance, j'affronte mon passé, je tente de comprendre, même si pour le moment ma vie est bien plus compliquée qu'à mon réveil. Je sens que ce qu'il m'est arrivé n'est pas arrivé par hasard. On ne m'a pas agressé pour seulement m'agresser, on voulait vraiment me faire du mal, volontairement, seulement je ne sais pas pourquoi. Je sais que les gens me haïssent dans cette ville, mais est-ce au point de vouloir ma mort ? De la provoquer même ? Non j'en doute, enfin j'espère sinon il y a vraiment plus de suspect que je ne le croyais. Mais pour le moment je m'en fous, je ne veux pas penser à cette histoire ce soir, je veux juste oublier et être une autre personne. Lincoln ne me connait pas et moi je ne le connais pas non plus, deux parfaits inconnus qui se croisent un soir, déjà bien éméchés, c'est parfait comme rencontre. Je ne lui cache pas mes envies et intentions et je sens que cela ne le laisse pas indifférent. Il s'approche de moi et me glisse quelques mots à l'oreille. Son souffle dans mon cou me donne des frissons de plaisir et j'adore ça.

« Et je serais très heureuse de te montrer »

Lui répondis-je en glissant mes doigts dans son cou, puis mes mains et enfin mes avants bras. Je n'ai absolument pas vu qu'il venait de se transformer, c'était de toute façon techniquement impossible que je puisse voir ça. J'ignore donc sa véritable nature et doute de toute façon d'avoir vraiment envie de le savoir. Je me colle à lui, tout en continuant de danser. Au départ je ne fais pas attention à la table où son regard à glisser quelques instants plus tôt, mais je finis par y tomber dessus aussi. Les gens sont d'une discrétion, c'est fou. Je sens mon coeur battre plus vite, c'est un vieux péché que j'ai enfouie mais visiblement pas perdu en même temps que ma mémoire. Tous mes sens se sentent attirer par cette petite poudre. Au fond de moi j'entends comme une voix qui m'incite à aller en consommer, sauf qu'on ne peut pas arriver vers les gens en leur demandant s'ils acceptent de partager avec une parfaite inconnue. Je me crispe donc légèrement, contrariée.

« Tu en as déjà pris ? »

Je ne vais pas par quatre chemins, je sais qu'il a regardé cette table mais j'ignore pourquoi. Est-ce qu'il condamne ces gens parce qu'il trouve ça stupide de se droguer ? Ou est-ce parce qu'il désire tout autant que moi de pouvoir replonger, ne serait-ce qu'une soirée ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Lun 28 Oct - 22:01





Going straight to heaven




Alors qu’un rapprochement dangereux s’opérait entre eux et que les bras de Sasha s’agrippèrent autour de son cou, Lincoln lui, fit glisser doucement ses doigts le long de ses bras et descendit jusqu’à ses hanches. Ils continuèrent à danser collé-serré. Il finit par embrasser ses lèvres, un peu, beaucoup, sentant son pouls et sa chaleur. Par réflexe, il finit par attirer son corps vers le sien. Sa proie ne pouvait plus s’en aller et à vrai dire elle n’en avait pas trop envie. Ils semblaient seuls au monde au milieu de la piste de danse. C’était amusant, comment ce genre de scénarios avait tendance à se répéter tous les samedis soirs, comme une sorte de mauvaise habitude auquel on prenait trop vite goût.

Noyé dans la pénombre et la musique ambiante, Lincoln se surprenait à avoir furieusement envie de renouer avec ses vieux démons. Sa nature avait changé, il n’était plus un humain trop faible pour résister à la drogue, il était un hybride. Alors pourquoi ne pas pour une fois se laisser tenter par la fameuse poudre ? Et puis une fois n’allait pas le rendre accro à nouveau, du moins, c’est ce qu’il croyait.
« Oh que oui j’ai déjà essayé ! Elle était même devenue ma seule amie pendant un moment, mais j’en suis sorti… »
Son sentiment vis-à-vis de la drogue était quelque peu mitigé, car même si cela l’avait mené à vivre un enfer, l’effet de la drogue, lui, était apaisant. Cela lui permettait de fuir la réalité, sa réalité qui était bien trop pénible à accepter. C’était son échappatoire. Lincoln avait parfois du mal à faire face à ses problèmes, préférant se laisser vivre. Le seul moyen qu’il trouvait pour les résoudre était de fuir géographiquement : entrer dans l’armée, partir de Chicago pour Mystic Falls… Mais depuis que tout allait mieux dans sa vie, il avait laissé tomber les produits illicites et toute fugue improbable. Et s’il essayait maintenant avec Sasha, allait-il pouvoir l’apprécier de la même manière qu’il y a treize ans ? Il n’en avait aucune idée mais son envie d’essayer ne faisait aucun doute.
« Mais je pourrais faire une petite exception pour ce soir je suppose… A moins que tu n’en aies jamais pris. » dit-il prenant un petit air de défi. « A ton regard je dirai que tu en as autant envie que moi. » dit-il en soulevant son menton avec son index, affichant un petit sourire en coin.
Dans ce cas, il allait devoir se débrouiller pour obtenir de cette fameuse poudre. Il vit que la plupart des gens du groupe s’étaient levés pour aller danser, il restait juste une fille qui semblait plutôt réservée qui semblait garder la table. Trop facile.
« Elle ne sera pas très difficile à convaincre, tu ne crois pas ? » dit-il l’air amusé en regardant la jeune fille solitaire.
Lincoln n’évoqua pas l’hypnose. Il pensait faire croire à Sasha qu’il allait user de ses charmes pour pouvoir obtenir son sésame. Le Harper sortit un billet de sa poche.
« Tu me laisses cinq minutes ? Prends ce que tu veux et ne m’oublie pas s’il te plaît, je suis peut-être un pigeon mais j’aimerais bien boire aussi ! Merci. » dit-il en lui tendant le billet.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : wordpress
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Mer 30 Oct - 17:42

Sex, drugs & Rock'N Roll
Sasha ∞ Lincoln
Nous dansons en nous moquant de savoir si nous sommes seul ou pas. Nous oublions notre environnement pour nous enfermer dans notre bulle. J'entour son cou avec mes bras, lui laisse glisser ses doigts sur mes bras, descendant ensuite sur mes hanches. Notre proximité est grisante, plus encore que l'alcool que j'ai ingurgité depuis le début de la soirée. Je me moque de savoir qui il est, je m'en contre balance qu'il soit plus âgé que moi, qu'il est une femme et des gosses ou qu'il ne soit pas humain. Je ne connais rien de sa vie et c'est très bien ainsi, ce soir nous sommes deux personnes brulant de désirs pour l'autre et rien de plus. Nos lèvres finirent par se retrouver et croyez moi ce fut très agréable. Je me sentis attirer plus encore vers lui et me laissais faire, n'ayant pas envie de m'éloigner d'un centimètre. Notre regard croisa une table un peu particulière. Ce n'était pas tant ses propriétaires qui nous intéressèrent, que la poudre blanche qui y trônait, n'attendant que nous. Cela faisait presque 5 ans que je n'y avais pas touché, pourtant tout mon corps n'aspirait qu'à en goûter une nouvelle fois. Pourquoi ? Je l'ignore et même si je sais que c'est une mauvaise idée, je m'en moque, j'en ai envie et si lui aussi alors je ne vois aucune raison de s'en priver. Il avait visiblement aussi été accro par le passé, tout comme moi. Et tout comme moi, il n'y avait plus touché depuis quelques temps. Nous avions finalement plus de points en commun que nous ne le croyons.

« 5 ans que je n'en ai pas pris … pourtant j'ai l'impression que ma dernière prise date d'hier … »

Je brûlais littéralement d'envie d'en prendre, une fois, rien qu'une fois. Bien entendu c'était très naïf de croire que je m'arrêterais là, que plus jamais j'en reprendrais, mais j'avais envie de me bercer d'illusions ce soir. De toute façon je suis vouée à refaire les mêmes erreurs, encore et encore. Je ne me souviens plus de mon passé, pourquoi aurais-je retenu les leçons de mes erreurs passées ? C'est pour ça qu'il est important de connaître son passé, pour pouvoir avancer, sans reculer, ni tourner en rond. Lincoln a l'air motivé à tenter sa chance avec la seule fille restée à la table, je ne suis pas contre, s'il réussit c'est que le destin veut que je replonge, voilà tout.

« Je suis persuadée que tes charmes feront des ravages. »

Lui répondis-je en souriant, n'ayant aucun doute sur la capacité de ce sourire à faire fondre n'importe quelle fille. Il avait un avantage non négligeable que j'ignorais totalement, il n'allait pas l'avoir avec un simple sourire et des paroles mielleuses, mais avec son don d'hypnose. Personnellement je m'en moquais, tant qu'on avait un peu de came à la fin, c'était tout ce qui comptait à mes yeux. Lincoln sortit un billet et me le tendit. Il me prévint qu'il était peut-être un pigeon, mais qu'il ne se laisserait pas avoir comme l'autre type. Je le fixais un instant en souriant, avant de tourner mon regard vers la table de la fille.

« Oh ne t'inquiètes pas pour ça mon bel Apollon, tu as quelque chose de plus que l'autre type n'avait pas ...»

Lui murmurais-je dans l'oreille avant de lui déposer un dernier baiser enflammé. Je m'éclipsais vers le bar pour prendre 2 bières et je le laissais faire son petit tour. Lincoln avait tellement plus à offrir que le pauvre type que j'avais plumé plus tôt dans la soirée. Il était diablement sexy, chaud comme la braise et nous avions tous les deux un penchant pour les mauvaises choses …
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Jeu 7 Nov - 21:57





Tonight we are young. So let's set the world on fire.




Lincoln laissa Sasha s’échapper après un ultime baiser, qui ne lui donnait pas vraiment envie qu’elle parte. Mais c’était pour la bonne cause. Immobile au milieu de la piste, il observa la jeune fille, seule avec son téléphone, comme si elle s’ennuyait gravement. Quelle tristesse, de se faire embarquer en boîte par ses amis et finalement se trouver en tête à tête avec un portable. Lincoln se faufila jusqu’à elle. Plus il se rapprochait, plus elle lui semblait jeune. Trop jeune. Il hésita un instant. Etait-elle majeure ? Elle allait surement le prendre pour un gros pervers. Enfin non, il n’allait pas marcher sur les plates-bandes de Szayel  . Finalement, il se décida et s’assit à côté de la jeune fille qui ne comprit pas tout de suite pourquoi un mec venait s’assoir à côté d’elle alors qu’il y avait plein de place.
 
Il espérait que la jeune demoiselle n’était pas imbibée de verveine, sinon bye bye la soirée. Il fallait qu’il l’aborde en essayant de l’hypnotiser mais sans attirer l’attention, sinon autant aller se faire tatouer son matricule de vampire de suite. La jeune fille se sentait prise au piège, ne sachant pas quoi dire à Lincoln.
 
« Je sais que je suis impressionnant mais je ne mords pas tu sais… » enfin façon de parler. L’hybride se tourna vers la jeune fille la fixant droit dans les yeux. Au départ la jeune fille n’osa pas soutenir le regard de Lincoln. Celui-ci dut se résoudre à lui lever le menton avec son index.
« Tu m’as l’air jeune, es-tu majeure ? » demanda t-il en tentant de savoir si elle mentait ou pas. Soudain, elle sembla hypnotiser, l’air totalement absente.
« Non. » dit-elle les yeux plongés dans les siens.
« Oh je vois… » dit-il en se calant au fond du siège, les bras sur le dossier de la banquette. « Ne t’inquiète pas, je ne vais rien te faire. » dit-il en regardant le plafond, quelque peu ennuyé par la peur qu’elle éprouvait. Le pouls de la jeune fille avait accéléré, un mélange d’excitation mais aussi de peur. Puis il pencha sa tête et se confronta à nouveau au regard de la jeune fille. « Ce que tu as sur la table là… Tu serais gentille de me le donner. » dit-il en l’hypnotisant. Elle s’exécuta timidement et mit le paquet de poudre dans la main du jeune homme. Sans attendre, il mit la substance dans sa poche. Il se leva sans demander son reste mais il avait oublié une chose.
« Ha et une dernière chose. » dit-il en levant l’index. Il se pencha et se mit à son niveau, leurs visages étaient si proches que la jeune fille recula par réflexe. « Oublie cette conversation et rentre chez tes parents, ils doivent s’inquiéter pour toi. »[/color]
La mineure se leva à son tour, et prit la sortie, sans même chercher du regard ses amis. Bien, voilà qui était fait. Il retourna vers le bar et Sasha qui l’y attendait avec deux bières. Lorsque l’hybride arriva à sa hauteur, il souleva sa chevelure, l’a mit sur le côté et embrassa sa nuque. Puis il s’approcha de son oreille.
« C’est bon je l’ai. » dit-il en évitant d’éveiller la curiosité des gens autour.
Il finit par s’assoir à côté de Sasha au bar, et s’autorisa à prendre la bière que Sasha n’avait pas encore entamée.
« Trinquons à cette soirée qui promet d’être mémorable. » dit-il d’un air solennel en tendant sa chope de bière vers la sienne.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : Rihanna - We found loe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   Sam 16 Nov - 13:28

Sex, drugs & Rock'N Roll
Sasha ∞ Lincoln
Je m'en allais, laissant ce bon vieux Lincoln récupérer ce que nous convoitions tous les deux. Cela faisait combien de temps que je ne m'étais pas fais une petite ligne ? Très longtemps, peut-être même trop longtemps. Cela dit, niveau drogue, je suis persuadée qu'ils avaient dû m'en refiler à profusion dans le HP où l'on m'a collé durant presque 5 ans. Je ne me souviens pas de cette époque, je ne saurais dire si j'étais soulagée, contente ou malheureuse d'avoir intégré cet asile. Je sais que si j'étais vraiment contre l'idée, j'aurais pu en sortir en une fraction de seconde, après tout à cette époque là j'étais une sorcière puissante, certes pas autant que Mélinda ou Lafay, mais j'avais quand même un niveau tout à fait acceptable. Je ne sais pas je sais tout ça, mais je le sens au fond de mes tripes et je ne fais confiance qu'en une seule personne : moi. Je ne devrais pas d'ailleurs car je suis une nuisance autant pour les autres que pour moi même.

Je m'installe au comptoir du bar, commande deux bouteilles de bières et attends que mon prince charmant de cette nuit vienne me rejoindre. Je l'observe de loin, il a l'air d'être plutôt doué pour obtenir ce qu'il convoite, cela dit avec une belle gueule on a tendance à obtenir à peu près ce que l'on veut. Etait-elle consciente qu'il n'était pas là pour elle mais pour ce qu'elle gardait ? Certainement pas, elle avait l'air d'être relativement jeune, sans que je puisse réellement lui donner un âge car je ne l'avais vu que de loin et j'étais loin de me douter qu'elle n'était même pas majeure. Il revint rapidement vers moi avec le fruit de sa victoire et j'étais plutôt épatée par son talent. Je ne savais pas que ce n'était pas le résultat de son charme ou de son charisme, mais bien de sa nature à moitié vampirique. J'esquissais donc un sourire ravie, quand je sus qu'il avait ce que nous convoitions tous les deux pour cette nuit. Son baisé dans le coup ne put que finir de me conquérir, même s'il avait déjà gagné mes faveurs bien avant cette histoire de drogue.

« Je suis épatée par tant d'habileté ... comment es-tu arrivé à tes fins ? »

Il s'installa à mes côtés et attrapa la bouteille que j'avais prise pour lui. Il la tendit pour que nous trinquions. Je ne m'attendais pas à passer une aussi bonne soirée et j'avais l'impression que cela ne m'étais pas arrivée depuis une bonne décennie.

« A nous et à nos vieux démons ! »

J'esquissais un sourire, trinquais avec lui et bus une gorgée de ma boisson. Je n'avais envie que d'une seule chose en cet instant, c'était de partir loin d'ici, dans un endroit tranquille pour pouvoir continuer de festoyer avec lui comme il se devait. Cette histoire ne nous mènerait très certainement à rien, rien de bon en tout cas mais j'étais plus que ravie de l'avoir rencontrée. Il allait me faire perdre le peu de raison que j'avais réussi à garder, mais c'était pour la bonne cause. De toute façon quel intérêt d'être saine d'esprit quand on voit tout ce qui se passe autour de nous ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sex, drugs & Rock'N Roll (ft. Lincoln)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La maison de retraite du rock and roll
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 57 : Rock'n'Roll
» Présentation Evil Slash [en cours]
» Rock 'n' Roll
» ELIJAH o Rock'n roll can never die

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-