AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un morceau de Salade | Ezec&Lis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anonymous
Invité


Un morceau de Salade | Ezec&Lis Empty
MessageSujet: Un morceau de Salade | Ezec&Lis   Un morceau de Salade | Ezec&Lis EmptyLun 2 Sep - 1:32



Fais tourner la beuh man... Laisse moi tirer une latte sur ce morceau de salade.

Lisbeth suivait le jeune homme qu'elle avait rencontré quelques heures plus tôt en direction de son appartement qui était apparemment disposé à accueillir une seconde personne pour une colocation en perspective. Il était vrai qu'elle n'était pas revenu depuis très longtemps mais l'envie de tout changer dans sa vie était devenu un besoin. Elle avait aujourd'hui besoin de donner un coup d'accélération, besoin d'avancer. Et comme si cela pouvait l'aider à y parvenir, elle avait soudain ressenti la nécessité de quitté la demeure familiale. Sa décision n'avait bien entendu pas plus à son père, le contraire l'aurait vachement étonné. Le fait était qu'elle venait à peine de rentrer à la maison après une disparition de plus de deux mois, c'était tout à fait normal qu'il veuille la garder près de lui. Histoire de la savoir en sécurité au moins mais elle sentait que si elle ne se décidait pas à rapidement reprendre sa vie en main : Jamais elle ne le pourrait. La jeune femme était hantée par Son visage, hantée par les cauchemars qui l'assaillait même éveillée. C'était comme si même loin d'Elle, il lui était impossible de totalement se défaire de son emprise. C'était comme si elle était toujours là, prés à se saisir d'elle à n'importe qu'elle moment. C'était comme si tout ce que Sveltlana avait bien pu lui faire subir, les souvenirs de tout ce qu'elle avait bien pu lui faire allait finir par la rendre folle. La fille Pritchard avait décidé de se battre pour que cela n'arrive pas. Il était primordial qu'elle tienne le coup, pour elle, pour Sayanel, pour son père et Andy. Jamais elle ne pourrait les laisser et savoir qu'ils avaient ne serait-ce qu'un instant le croire lui avait littéralement fendu le cœur. Même si elle n'osait l'avouer, ça avait été une des raisons qui l'avaient pousser à trouver un autre logement. Elle avait besoin de se recentrer un peu plus sur sa personne, chose qu'elle n'avait pas réellement fait depuis la mort de sa mère.
Donc, Lisbeth se retrouvait à suivre ce garçon qu'elle connaissait à peine jusqu'à son appartement. Elle avait bien conscience que c'était pas très futé de sa part, surtout au vue des circonstances de cette rencontre. La jeune femme l'avait rencontré derrière le Mystic Grill alors qu'elle avait décidé de sortir pour se fumer une joint. Une des substances qu'elle avait reprit depuis son retour de 'bagne'. Et dire qu'elle n'y avait plus touché depuis la mort de sa mère ! Du gâchis. Beth allait pour rouler son pétard quand elle s'aperçut qu'elle avait oublié les feuilles slim dans sa veste, veste qu'elle avait laisser à la maison. Et c'était là qu'Ezeckiel lui était apparut comme le sauveur de sa folle envie. Les jeunes gens en avait profité pour discuter un peu tout en se faisant tourner le pétard. Un moment et une rencontre qui avait su être autant agréable qu'utile. Il s'était avéré qu'il cherchait un colocataire et qu'elle cherchait un nouveau logement, la question ne s'était pas poser bien longtemps. Le courant passant plus ou moins bien. Cela faisait un bon moment qu'ils marchaient tranquillement tout en discutant et quand enfin ils finirent par s'arrêter devant une immense baraque, cela ne manqua pas de surprendre la jeune femme. Une maison si grande et si luxueuse. Qui pouvait décemment se payer ça ? Alors elle ne pu s'empêcher de poser la question fatidique. "C'est celle-ci ou t'es trop fonsdé pour te rappeler d'ton adresse ?", la question avait le mérite d'être plutôt directe. Mais fonsdée, Lisbeth était encore plus perchée qu'en temps normal. Pas forcement une bonne chose. Se rendant compte de sa maladresse, elle s'empressa de reprendre "Euh, j'veux dire : On est presque arrivé ?"

© one more time.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Un morceau de Salade | Ezec&Lis Empty
MessageSujet: Re: Un morceau de Salade | Ezec&Lis   Un morceau de Salade | Ezec&Lis EmptyLun 2 Sep - 3:30



Fais tourner la beuh man... Laisse moi tirer une latte sur ce morceau de salade.

Une latte. Deux, puis trois. Puis plusieurs joints. Ezeckiel ne savait plus très bien où il en était, mais cette sensation lui était agréable, bien plus agréable que de devoir affronter les situations chiantes et ennuyeuses qui se présentaient à lui quand il n'avait aucune drogue dans le sang. La vie sans beuh n'était pas vraiment la plus fun. Elle était même carrément bizarre. Son frère qui se barrait, les deux femmes qu'il aimait, plus ou moins sans qu'il s'en rende compte qui se déchiraient entre elles pour finir par tenter de le déchirer lui, sans réellement y arriver, du moins en apparence. Il avait cet air flegmatique et intouchable qui énervait tout le monde mais qui lui permettait de réagir à n'importe quelle nouvelle de la manière la plus calme, ou du moins la plus logique du monde. Pour la plupart des gens il passait pour un petit con. La vérité était sans doute que tout petit con qu'il était, il était un survivant. Et les survivants s'arrêtaient rarement à des détails pour trouver leur bonheur. Et en cet instant, le survivant qu'il était était heureux de vivre, heureux de pouvoir respirer, de se sentir apaisé. La fille qu'il trimbalait et dont il se souvenait à peine le nom semblait dans le même état que lui ce qui le conforta dans l'idée qu'il faisait les choses correctement. Il les faisait toujours correctement, sinon il faisait avec. Pourquoi était-il avec elle déjà? Elle était jolie. Elle semblait en détresse, elle avait un joint. Tout c'était fait naturellement après ça. Lui abandonné par son frère au profit d'un mec à la con tout droit sorti de Los Angeles, elle ayant besoin d'un nouveau départ, et surtout de bouger de la maison familial. Elle semblait avoir à peu près le même âge que lui, à quelques années de marge, et pourtant, elle vivait encore chez ses parents. Ezeckiel ne pouvait comprendre ça, il n'avait presque plus de famille, seulement son frère, l'indépendance et la liberté, il se shootait à ça depuis qu'il était né.
Entrant dans son quartier, il regarda autour de lui. C'était là, il le sentait. Au bout de deux ans et demi dans la même ville, il fallait bien qu'il commence à prendre ses repères sur l'endroit où il créchait. Sa maison était bien trop vide depuis que son jumeau l'avait désertée, bien trop silencieuse ... Adriyel était celui qui y mettait de l'ambiance, à toujours être sur son bouquin en cours d'écriture, sur son pc, ou bien à dévaliser le frigo. Les nuits de pleine lune étaient bien trop solitaires.
La brune le sortit de ses pensées. Elle semblait de bonne humeur, elle le faisait rire, avec son air insolent de "je me laisse pas faire". Au final, ils s'entendaient bien. Mais peut-être était-ce l'effet du pétard, allez savoir. Il s'en foutait, tant que quelqu'un l'allégeait un peu sur le loyer. Ils s'étaient tous les deux arrêtés devant sa maison. Ils n'avaient pas lésiné, les frères River, pour trouver quelque chose à hauteur de leurs moyens. C'était leur avocat qui avait rencontré l'agence qui leur avait vendu la maison ... Eux ne pouvaient pas sortir comme cela, et surtout pas montrer qu'ils avaient acheté une maison aussi chère. Heureusement que l'Armyanski était un mec sympa et pas trop demandeur. " Quelle que soit la situation j'ai toujours du flair, l'amie. Bienvenue chez les River. Ou le River, c'est comme tu veux." Souvent, il lui arrivait d'oublier que son frère n'était plus là et pourtant, il était bel et bien absent. Ouvrant le portail grâce à sa clé, tout en souriant, comme toujours, face à la pancarte 'chiens méchants' - les frères River avaient de l'humour, ça oui - qui y était fièrement accrochée, il traversa le jardin en quelques foulées, pour enfin ouvrir la porte. Il était riche, qu'elle le croit ou non, et il ne se suffisait que d'un mot pour qu'il accepte de partager cet endroit avec elle ... Mais qu'elle se décide vite sinon il était capable de changer d'avis. " Après toi ! J'ai la flemme de te faire visiter donc regarde ... Mais la porte fermée reste fermée." Une prévention comme une autre, qui ne semblait pas importante vu le ton employé mais qui l'était plus que tout ce qu'il pourrait dire. Il ne voulait pas la suivre comme un chien, il n'était pas un putain d'agent immobilier, mais elle ne devait en aucun cas essayer de forcer la serrure de sa cage.

© one more time.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité


Un morceau de Salade | Ezec&Lis Empty
MessageSujet: Re: Un morceau de Salade | Ezec&Lis   Un morceau de Salade | Ezec&Lis EmptyLun 2 Sep - 4:36



Fais tourner la beuh man... Laisse moi tirer une latte sur ce morceau de salade.

Lisbeth comprenait pas pourquoi est-ce qu'il avait parler de plusieurs River mais elle ne s'était pas posé de question bien longtemps, ayant bien trop vite perdu le fil de ses pensée. Elle trouvait le jeune homme sympathique, il avait une gueule de p'tit branleur mais d'un p'tit branleur canon au moins. Et dire que s'il savait qu'elle était flic, il ne se permettrait sans doute pas de faire la moitié de ce qu'ils ont fait aujourd'hui ensemble. Elle se rendait bien compte que depuis qu'elle était rentré, elle n'avait pas à un seul moment était digne de garder sa plaque mais bon fumer lui faisait tellement de bien qu'elle n'était pas prête à s'arrêter. La jeune Pritchard adorait l'effet libérateur que cela avait sur elle. Le vide que Sveltana avait creusé était comme comblé par une substance moeilleuse. Comme une grosse éponge qui venait essuyer ses douleur et absorber les mauvais souvenirs. Lisbeth s'était contenté de lui sourire et de le suivre à l'intérieur de la maison. Émerveillée par la beauté des lieux, elle n'attendit même pas qu'il termine sa phrase pour s'élancer dans le salon."Pourquoi ? T'y planques un cadavre, c'est ça ?", cette réplique eut le temps de la faire rire. Et dire qu'il y a quelques semaine, elle n'aurait jamais cru pouvoir rire à nouveau. Même si cela l'intriguait un peu au fond mais elle ne s'y attarda pas plus longtemps. Il était ici chez lui et il avait totalement le droit de se réservé une petite pièce secrète pour ses hobbies ou pour autre chose d'ailleurs. La jeune femme allait pour visiter l'appartement toute seule quand une idée tout à fait farfelue lui vint à l'esprit."Et si on rendait cette visite d'appartement un p'tit plus excitante... La flemme te passerait-elle ?",sans attendre de réponse la jeune Pritchard enleva ses chaussures puis s'élança dans la maison. Visitant les pièces une a une sans omettre d'y abandonné à chaque fois une de ses fringues. Commençant par son gilet dans la salle de bain, son débardeur dans la cuisine, son short dans le couloir. La baraque lui plaisait assez, il y avait beaucoup d'espaces, beaucoup de lumière. Pour être honnête sa décision d’emménager ici avait été prise à la seconde même où elle avait mit les pieds dans la maison mais elle avait été prise d'une envie soudaine de s'amuser et les envies étaient difficilement gérable une fois bien défoncer. Il lui restait ses sous-vêtement et il y avait trois portes qu'elle n'avait pas encore ouverte. La porte qu'ezeckiel lui avait interdit d'ouvrir, la porte qui devait ouvrir sur sa chambre et celle qui devait ouvrir sur la chambre vacante. La jeune Pritchard enleva son soutient-gorge pour l'y accrocher à la poignée d'une des chambres, libérant ainsi ses seins voluptueux (mdr). Puis elle allait se cacher dans la baignoire de la salle de bain, une pièce que le jeune homme semblait déjà avoir visité puisque sa veste n'était plus là.

© one more time.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Un morceau de Salade | Ezec&Lis Empty
MessageSujet: Re: Un morceau de Salade | Ezec&Lis   Un morceau de Salade | Ezec&Lis Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un morceau de Salade | Ezec&Lis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un morceau de Salade | Ezec&Lis
» fais tourner la beuh man. laisses moi tirer une taffe, sur ce morceau de salade. (ft. Sterling)
» Thé ? Café ? Croissant ? Salade de phalanges ?
» Morceau choisi
» Salade de fruit pour Lilith!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-