AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 First meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Re: First meeting   Ven 4 Oct - 17:35


First meeting, not a date
L’évocation directe de la pleine lune surpris un peu Lahia qui s’efforça de ne pas le montrer. Quelque part, elle s’attendait à cette remarque, si Niels était un chasseur comme elle le pensait, le fait qu’elle pose  beaucoup de question ne lui passait surement pas inaperçu… Elle pensa avoir été un peu trop loin sur le sujet, mais il fallait répondre à Niels, et ça, ça allait être dur pour trouver quelque chose qui passe bien. Que dire ? Quelque chose comme (Ah bon ? Les nuits de pleines lunes sont pourtant des nuits comme les autres ?), non. Ça ferrait trop la fille qui a quelque chose à cacher, le mensonge raté. Ou alors quelque chose comme (Mais de toute façon que ce soit la pleine lune ou pas les animaux sauvages ne font pas la différence…), Oh lala encore pire. Le mieux serait de changer de sujet mais dans ce cas-là Niels se douterait que le sujet de la pleine lune était un sujet sensible. Ça ne sentait pas bon. Mais Lahia se repris en se disant qu’elle était loup garou depuis 15 ans, et qu’elle en avait vécu des plus dure que ça, et des mensonges, elle était bien obliger d’en inventer et que malgré le fait qu’elle détestait ça, elle était une experte. La jeune femme inspira intérieurement, cherchant l’inspiration qu’un joli mensonge. « Trainer dans des cimetières… c’est déjà glauque le jour mais alors la nuit ! J’ai déjà testé et je ne recommencerais pas. On sait très bien que les monstres poilus de 3 mètres avec 4 têtes et 6 yeux ça n’existe pas mais on se retourne toutes les 5 minutes pour voir si on n’est pas suivis ! Bonjour la flippe. Les ados sont fous. » Une fois de plus, un gros mensonge. Elle aurait pu se frapper elle l’aurait fait !! Par moment, elle se mettait à se haïr elle-même. Le fait d’être un loup lui venait de sa mère. Elle le savait parce que si elle le tenait de son père, il aurait été un loup lui aussi vu qu’il avait fait la guerre, Mais Lahia n’avait jamais vu son père se cacher lors d’une pleine lune. C’était donc de sa mère décédée qu’elle tenait le fait de devoir se cacher et mentir pour sa sécurité. Toute la bonne foi du monde ne serait d’aucune utilité pour dire la vérité lorsqu’on est une créature avec de telles capacités de tuer. Et Lahia le savait bien, si personne ne voudrait lui tirer dessus au moment où elle dirait « Je suis un loup garou !!! » Elle le clamerait volontiers, ça lui éviterait des moments comme celui-ci, une discussion amicale virait à une succession de mensonges. Elle commençait à se dire que se faire des amis semblables plutôt que des amis humains serait une meilleure solution pour parler sans devoir faire attention au moindre mot.

Ah, raté, Niels n’était pas né ici, c’est drôle parce qu’elle le voyait vraiment avoir passé son enfance ici, puis aller au lycée ici, avoir eu son premier travail ici, et enfin devenir shérif. Mais apparemment non… Même si il ne vivait pas ici depuis le tout début, il était parfaitement intégré d’après ce que Lahia ressentait. Elle espérait s’intègrer aussi bien que lui dans cette ville qu’elle trouvait fort sympatique. Et puis pour elle, c’était plus facile que pour un humain, elle pouvait sentir l’approche d’une créature surnaturelle, et elle pouvait se défendre en cas de pépin. C’est vrai qu’un humain n’avait pas intérêt à terminer sur la liste d’un vampire renégat qui ne respecterait pas les lois. «  Je pense aussi que je vais me plaire, après tout, de ce que j’ai pu voir de cette ville depuis mon arrivée, c’est un endroit très souriant et plein de jolis coins ! Je reviens aux photos mais c’est vrai que cette vile m’inspire beaucoup ! J’espère trouver un job rapidement ici. Mais comme je viens d’arriver, je pense que se sera un peu plus dur que si j’étais implantée et avec des connaissances. Mais je ne perds pas espoir, ce n’est pas dans mon habitude d’abandonner. » Si Lahia voulait s’intégrer comme elle se l’imaginait, il lui fallait un métier qui la fasse connaitre ! Elle aimait se donner un peu en spectacle, mais point trop n’en faut, après tout, elle devait s’absenter tous les soirs de pleine lune… pas très pratique cette histoire. « Je sens que cette ville à beaucoup à m’apporter ! » Dit-elle avec un large sourire aux lèvres.

Elle remarqua quand même quelque chose, quelque chose de très important ! Leurs deux verres étaient vident ! Et les aiguilles de l’horloge s’accordaient aux alentours de 19h. L’excuse de l’après-midi n’était plus d’actualité pour se retenir de commander à boire. Elle fit signe à un garçon qui passait par là. « Pourriez-vous m’apporter une petite bière s’il vous plaît ? Et pour mon ami, un verre d’eau. … Nan je rigole ! Qu’est-ce que tu prends ? » Ça y est, elle avait sorti sa connerie, elle était contente. D’après elle l’atmosphère avait bien besoin d’un petit verre.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: First meeting   Ven 4 Oct - 22:32


First meeting, not a date
Niels observait la réaction de Lahia. Ce n'était pas vraiment honnête de sa part d'essayer de la piéger de cette manière, il en était conscient mais il ne culpabilisait pas vraiment. Il vaut mieux prévenir que guérir, et en l'occurrence il vaut mieux savoir à quoi l'on doit s'attendre avec tout le monde. Il était entraîné à détecter les mensonges mais n'était pas du tout infaillible, au contraire, la psychologie avait toujours été son point faible. Le chasseur agissait, il ne parlait pas. Déduire dans les actions et les gestes, il savait faire, mais déduire dans les paroles était autrement plus compliqué. Avec un peu de self control et d'habitude on pouvait débiter un mensonge sans sourciller. Lahia était donc soit une bonne menteuse, soit elle disait tout simplement la vérité et le chasseur était un peu trop paranoïaque. C'était tout à fait envisageable alors il décida de lui accorder le bénéfice du doute. Pour le moment. "Et pourtant ! Tu n'imagines pas le nombre de fois où j'ai surpris des jeunes dans des moments.. Inappropriés, on va dire. Ou les soirées que j'ai interrompu sans m'y attendre." En fait il était déjà arrivé deux fois au milieu d'un instant plutôt intime, évènement à la fois gênant mais à la fois franchement drôle. La question précédente le taraudait toujours mais il n'était pas du genre à insister lourdement, alors il serait patient et attendrait le bon moment. Il croisait les doigts pour se tromper, l'idée de neutraliser la jeune femme qu'il venait de rencontrer ne l'enchantait pas vraiment : elle avait loin d'être méchante, et si ses doutes étaient fondés, il était prêt à parier qu'elle était consciencieuse et essayait de ne blesser personne. Malheureusement une négligence pouvait arriver, un accident était vite fait et une famille détruite à cause des créatures - qu'il considérait de manière peu élégante comme des erreurs de la nature -. Il décida de mettre cela de côté pour le moment, après tout la conversation n'était pas censée tourner à l'interrogatoire.

Le shérif sourit en entendant les paroles de son interlocutrice. Pour être souriant, l'endroit était souriant. A base de canines et crocs acérées mais c'était un bon début ! Humour mis à part, il est vrai que la ville était, en substance, un coin agréable et très fréquentable. Le fait que les créatures aient décidé d'y crécher était dommage. Les Originels diraient qu'ils étaient là avant, mais évidemment les chasseurs n'étaient pas de cet avis. "Ça ira, j'en suis certain ! La timidité n'a pas vraiment l'air d'être ton plus grand défaut." Le coin était après tout relativement jeune, excepté les quelques vampires et sorciers centenaires. "Ce n'est pas trop difficile de trouver du boulot dans le coin, il faut vraiment le vouloir pour rester au chômage." Encore une fois Lahia faisait preuve d'un enthousiasme à toute épreuve. Avec un peu de chance, Mystic Falls l'épargnerait et ne lui ferait que les bons aspects de la région, il fallait bien que certaines personnes passent au travers du filet après tout. En soit ce serait une profonde injustice, pourquoi les créatures s'attaquent à telle personne et pas à celle-ci ? Malheureusement cela se jouait au coup de dé, un hasard meurtrier qui brisait les familles et les vies.

Now we're talking, pensa le chasseur avec amusement. Il crut une seconde à la blague du verre d'eau et souffla du nez, s'il tournait à l'eau à l'heure de l'apéro ça se saurait ! Ça n'aurait pas été un mal parfois mais bon, chaque chose en son temps. Il jeta un coup d’œil à son verre à whisky, vide depuis un moment et hésita quelques secondes. En toute honnêteté il n'avait pas la tête à lutter ce soir, il ne comptait pas non plus finir dans le mal mais ça faisait deux jours qu'il n'avait rien bu alors.. "Je vais reprendre la même chose, merci." Il fit glisser son verre sur le bar, d'un geste qui trahissait une certaine habitude - même s'il ne fréquentait plus tellement les bars depuis un moment maintenant, ça revenait à trop cher la cuite -. Posant ses avant-bras sur le comptoir, il tourna la tête vers Lahia : "c'est pas tous les jours qu'on a de nouveaux arrivants, il faut bien fêter ça." Si c'était une phrase apparemment innocente, Niels savait très bien ce que c'était : une justification pour reprendre un verre. Mais après tout.. il arrêterait. Juste pas ce soir. Il allait mieux et les écarts étaient autorisés après tout.
Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: First meeting   Sam 5 Oct - 15:39


First meeting, not a date
Lahia était soulagée. Niels semblait la croire. Sur ce coup-ci, la température était montée d’un degré, Elle avait eu chaud ! C’était bien la preuve qu’elle était allé un peu trop loin sur le sujet, il fallait se calmer, la curiosité est plus souvent un défaut qu’une qualité… ça faisait déjà plusieurs fois dans la conversation qu’elle était obligée de lui mentir, mais c’était pour sa propre sécurité, elle papotait très sereinement avec ce qu’elle soupçonnait très fortement être un chasseur. Mais ça, qui aurait bien pu le savoir en arrivant ? Et puis qu’est-ce que ça change, Niels était quelqu’un de sympathique, elle n’avait aucune raison d’après elle, de prendre ses jambes à son coup en hurlant… Beaucoup de créatures remarquant qu’elles discutaient avec un chasseur se sentaient obliger d’écourter la conversation et de partir le plus vite possible et loin. Mais c’était tout bonnement impossible pour Lahia, son éducation et sa sociabilité lui empêchait d’achever une conversation de moins de 15 heures… curieuse, bavarde… ben dis donc ! Il faut se calmer là ! « Ils étaient carrément en pleine action ? C’est dur à imaginer… Ce doit être… inconfortable ? » Cette pensée lui arracha un sourire. « J’imagine trop leurs tête quand ils ont dû te voir ! Rouge comme des tomates ! » Maintenant qu’elle avait l’image dans la tête, ça allait être dur de lui enlever… Mais des trucs fous, on en fait tous quand on est jeune ! Et elle n’avait que 23 ans, les belles conneries ne sont pas si loin… et après tout, cette époque n’était peut-être pas tout à fait révolue… c’est tellement bon de rire en repensant à nos souvenirs, mais c’est encore mieux de rire tout en le faisant, il n’y a pas d’âge ! Après tout on a déjà vu des personnes âgées se déguiser et aller toquer chez les gens à Halloween avec leurs petits enfants ! En tout cas si on lançait Lahia sur le thème de la folie humoristique, elle irait chercher ses perruques et tout le bar y aurait droit ! Ça c’était déjà produit en boîte le coup du déguisement… et certaines personnes déchirées se prennent au jeu, c’est ça qui fait la magie d’une soirée !

D’après Niels c’était plutôt facile de trouver du travail ici, ça rassurait un peu la jeune femme, parce qu’en France, tu peux toujours te tâter, harceler les entreprises de lettres de motivations ou de CV blindés, personne ne veut de toi. « Ah super ! Parce que moi avant, pour arrondir les fins de mois, je créais des livres de photo, je connaissais un éditeur sympas qui mettait en page mes photos. On fait ce qu’on peut en France… » Ouais… des sortes de album photo de paysage, ça plaisait pas mal ! Ça se vendait bien. Quand on voyait au rayon livre un album bleu avec une image de paysage en couverture avec marqué « Nature vivante » dessus, on savait que c’était d’elle. Elle passait son temps à voyager aux quatre coins de la France à attendre l’aube sur la rivière ou le couché de soleil sur le sable, l’éclair frappant l’arbre (une prise dont elle était particulièrement fière et en même temps souvenir d’une grande frayeur) Elle serait contente de pouvoir recommencer à photographier pour son plaisir, mais ça allait être plus dur maintenant que le salaire de son père ne l’aidait plus. Et l’argent de l’héritage n’est pas une ressource que Lahia aimait contempler. Mais si elle pouvait se trouver un job assez vite dans le journalisme c’était tout aussi plaisant pour elle. «  Tu as mis combien de temps pour devenir Shérif toi ? »

Les verres arrivèrent enfin, et Lahia trinqua avec Niels, « On a toujours quelque chose à fêter de toute façon ! » ça lui allait bien de dire ça, vraiment très bien, elle qui partait en soirée pour un oui ou pour un non, elle était raisonnable et ne finissait presque jamais déchirée, eh oui, si non qui allait ramener les copains ?? Ça ne lui était arrivé qu’une fois de décliner une invitation. Un soir de pleine lune évidement. Au bar quand on servait une bière, on mettait aussi un verre à côté des fois, au cas où la personne préférait boire dans un verre. Mais Lahia buvait toujours à la bouteille, ses amis étaient habitués, mais elle avait déjà eu des remarque de petites princesses disant que ce n’était pas très… ‘‘Féminin’’… Mais quand Lahia s’assoie à un bar, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle soit féminine, quand elle avec des gens comme Niels, elle se retient mais quand c’est une soirée entre pote… eh oui, la bière ça fait roter !

Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: First meeting   Sam 12 Oct - 23:24


First meeting, not a date
Niels sourit légèrement en évoquant de nouveau ce souvenir. L'évènement avait, à l'époque, rapidement fait le tour du commissariat et même si l'identité des adolescents n'avait pas été divulguée, ils en avaient ri pendant un bon moment. C'était même devenu une blague récurrente dès que quelqu'un faisait une ronde dans les bois - il faut bien s'occuper lorsque les journées sont longues après tout. Et contrairement à ce que l'on peut penser, l'ambiance au commissariat n'est pas morbide, elle est identique à tous les lieux de travail : il y a des hauts et des bas, des moments sympas partagés entre collègues, des engueulades. "Oui, j'aurais pas pu arriver au pire moment je crois. Sur le moment c'était vraiment gênant oui." Il se souvient encore la panique dans leurs yeux et la vitesse à laquelle il s'était retourné, se demandant ce qu'il avait bien pu faire dans une vie antérieure pour mériter une telle scène. "Je leur ai dit de finir ce qu'ils avaient à faire et de fiche le camp rapidement mais.. Bizarrement, ils sont partis sans attendre ! Ils ont dû se rhabiller en un temps record et, honnêtement, je doute qu'ils aient retenté l'expérience de sitôt." Peut-être étaient-ils encore ensemble et en riaient aujourd'hui, mais c'était un euphémisme de dire qu'ils n'avaient pas trouvé ça très drôle le jour même. Il s'était presque senti désolé d'avoir cassé le coup du jeune, qui avait sûrement prévu ça depuis des lustres et s'était enfin lancé !

Niels peinait un peu à croire qu'il était assis en train de parler crise et boulot ; cela changeait plutôt des sujets habituels, à savoir chasse et vengeance. Entre autres. Si Mystic Falls avait son lot de problèmes, l'inactivité n'en était pas un, il y avait assez de travail pour satisfaire chaque habitant. Néanmoins il savait ce que c'était de galérer, lorsqu'il n'avait que son salaire de simple flic il avait énormément de mal à joindre les deux bouts et ne se gênait pas pour sauter des repas de temps en temps - surtout si ça lui permettait d'acheter une bouteille bon marché en contrepartie -. C'était autrement plus facile lorsque l'on vivait seul après, Lahia s'en sortirait sûrement sans problème. "On est plutôt bien lotis ici, il faut l'admettre." Surtout dans le journalisme. En même temps il y avait assez de faits divers pour occuper trois journaux différents sans qu'ils ne se marchent dessus, alors forcément.. Le chasseur réfléchit un instant à la question de la jeune femme. Il avait longtemps été simple flic, une grande majorité de sa carrière en fait. "Oh.. des années. Au moins 19 ans, en fait. Je n'avais pas vraiment envie d'avoir des responsabilités et ma place me convenait." Pendant longtemps il ne s'était pas senti prêt à être sur le devant de la scène, il n'était pas vraiment un leader né en fait. "Puis j'ai accepté le poste de shérif adjoint et tout est allé très vite.. Deux ans après, j'étais monté en grade." Il aurait préféré rester à son ancienne place, vu la manière dont il avait été promu. "Sur le coup ce n'était pas vraiment volontaire en fait." Il fit tourner son verre entre ses doigts : le souvenir du meurtre d'Elizabeth Forbes était bien présent dans son esprit. Un acte de barbarisme ignoble qui avait déclenché toute la folie dans laquelle ils baignaient actuellement.

Le chasseur trinqua, dissimulant un sourire amer en buvant une gorgée de whisky. Il n'avait pas spécialement envie de penser au fait qu'il trouvait éternellement de bonnes raisons pour l'apéritif, pas envie d'écouter la partie déprimante de son esprit qui lui rappelait incessamment les mauvais aspects. Il posa ses coudes sur la table et appuya sa tête sur sa paume, observant Lahia à travers le miroir du bar - il avait toujours eu l'habitude de faire ça dès qu'il était à un comptoir - et la regarda, avec un léger amusement, boire sa bière à la bouteille. C'était quelque chose qu'il faisait aussi tout le temps mais il était moins commun de croiser quelqu'un qui le faisait dans un bar, une femme qui plus est ! "C'est meilleur à la bouteille, on est d'accord ?" Juste pour la bière, évidemment. Il se voyait mal demander au barman de laisser la bouteille de sky sur le bar pour boire au goulot, cela pourrait être relativement mal vu et définitivement lui sceller une réputation de poivrot !

Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: First meeting   Dim 20 Oct - 20:17


First meeting, not a date

Si il y a bien quelque chose dont Lahia ne se laisserait jamais, se sont bien les récits, et petites anecdotes des travailleurs ! Elle avait connu un vieux pêcheur étant petite, et il la faisait rêver avec toutes ses histoires de trésors perdus et de monstres marins. Ça doit être pour ça qu’aussi loin qu’elle se souvienne, elle a toujours aimé les histoires à dormir debout. Que Niels lui raconte les moments inoubliables de son métiers était pour elle la meilleure distraction que l’on puisse imaginer ! « Tiens, ça c’est bizarre ! Ils n’ont donc pas terminé ? Je n’aurais jamais cru ! » Dit-elle en pouffant de rire « il y en a qui ont de ses idées quand même ! » Bien que, tout en disant cela, Lahia repensa aux belles conneries, et aux 400 coups, qu’elle avait bien expérimenté étant jeune. Sa période de lycée avait été très mouvementée aussi, mais plus dans le sens ‘‘courrons !!!’’ ça elle s’en souviendrait aussi toute sa vie. « Toi aussi tu as bien dû en faire des conneries étant ados non ? » Si Niels lui répondait que non, elle se sentirait bien bête parce que la question laissait bien transparaitre un ‘‘parce moi oui !’’ mais de toutes façon, on a tous déjà fait une connerie pas méchante, en groupe, un truc qui fait gueuler les voisins, mais qu’on oublie 2 jours après, et dont on rigole 2 mois après.

Mais les récits de Niels étaient parfois un peu moins enthousiastes, quand il parlait de son ancien poste de shérif adjoint, on sentait bien que quelque chose lui restait en travers de la gorge. Dans un moment de curiosité aigüe qui la caractérisait particulièrement bien, Lahia demanda « Pas vraiment volontaire ? L’ancien shérif t’a laissé sa place ? » A ce moment-là, la naïveté de Lahia montra sa compétence. Même vivant dans un monde de surnaturel, elle croyait encore aux faits normaux, alors qu’ils ne le sont jamais, quand on est une créature. Elle venait de se rendre compte qu’elle avait posé encore une question gênante. Il fallait maintenant relancer sur un autre sujet, elle se lança : « Je ne suis pas vraiment sure pour ma part, j’irais voir à la presse pour être photographe, mais peut être que je voudrais aussi ouvrir ma propre boutique de photographe… j’ai assez d’argent pour louer ce qu’il me faut. » certes elle avait assez d’argent, mais encore fallait-il le dépenser correctement. « C’est sûr que l’argent que j’ai, c’est celui que m’a laisser mon père si tu vois ce que je veux dire… c’est jamais vraiment de l’argent qu’on aime dépenser… » Son père lui avait laissé un joli petit paquet en héritage, et pourtant elle louait et habitait dans un petit appart miteux. Mais on comprenait vite que le but de Lahia était de mettre le plus d’argent de côté, et cet argent allait lui servir maintenant.

Tout d’un coup, une voie vain les interrompre. « DECROOOOCHE !! DECROOOOOOOCHE !!!!! » Lahia devin rouge comme une tomate. « C’est mon téléphone… » Dit-elle en le sortant vite de sa poche « excuse-moi un moment c’est ma concierge. » Puis elle se retourna. « Oui… oui… je comprends, j’arrive tout de suite… non, non, ne vous inquiétez pas ce n’est pas grave. J’arrive. » Elle se tourna a nouveaux vers Niels « Je suis désoler, j’ai un problème dans mon appart, le chien de ma concierge et rentré et à commencer à tout dévaster. Je ne sais pas ce qu’elle me veut cette mini-crotte. Il doit y avoir une odeur chez moi. Bref, je dois rentrer désoler. » Elle se leva, glissa un billet qui règlerait leurs notes à tous les deux sur le bar. Puis elle fit un signe de la main à Niels « Au revoir Shérif ! À bientôt j’espère ! J’ai passé une agréable soirée ! » La jeune femme était maintenant dehors, le ciel avait bien foncé depuis qu’elle était entrée ! Puis elle se rappela comment elle était arrivée ici, à pied. En se baladant. Elle retrouverait sans problème son chemin, ne dit-on pas qu’un loup à toujours un plan détailler de son territoire dans la tête ? Le problème c’était surtout le fait d’être à pied. Elle pensa tout haut « Mme Convert, j’ai dit : ‘‘j’arrive’’ mais vous allez devoir m’attendre ! » Puis elle se mit en route.


Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: First meeting   Ven 8 Nov - 0:16


This is the end
Niels haussa les épaules avec un léger sourire. Il était soudain curieux de l'avenir du couple, il était à peu près certain qu'ils se souvenaient de l'évènement mais le racontaient-ils encore à leurs amis, la voix teintée de nostalgie ? « J'aurais probablement fait la même chose à leur place », commenta-t-il en conservant son sourire en coin. Après tout, en soit, l'idée était compréhensible : l'adrénaline était un addictif puissant et le risque d'être pris sur le fait boostait les quelconques hormones censées réguler ça, il était alors presque étonnant que l’incident ne se soit pas répété plus fréquemment. Il prit une gorgée de sa boisson avant de reposer ses avants-bras sur le comptoir et faire tourner le verre entre ses doigts, s’humectant finalement les lèvres avant de répondre d’un ton tout à fait sérieux. « Du tout. J’étais sage comme une image. » Il jeta un coup d’œil à Lahia pour voir s’il était bon menteur avant de secouer légèrement la tête. « Oh, j’en ai fait oui, rien de bien méchant mais de quoi s’arracher les cheveux en y repensant. » Défier un copain de poser sa langue sur un lampadaire en plein décembre, décider que les fontaines sont trop ternes et y ajouter du colorant et de la lessive.. Des conneries de gamin oui, mais Niels n’avait jamais été du genre à poser des réels problèmes. S’il avait ramené les flics à la maison ses parents auraient pété un plomb, et par chance sa crise d’ado avait été relativement courte et très basique – un Keep Out sur la porte de la chambre, des freins à main sur un parking et faire un peu le mur -. A l’intonation de sa voix, il n’était pas le seul à avoir fait des conneries plus tôt, la jeune femme semblait plutôt connaître le domaine !

Forcément, son interlocutrice était intriguée. Il commençait à se demander si sa curiosité avait une quelconque limite mais il en doutait un peu, elle semblait vraiment avide de tout savoir et tout comprendre – une qualité comme un défaut, un trait de caractère à manipuler avec précaution en fait -. « Elle est décédée, en fait. On connait les risques du métier mais.. c’est toujours douloureux d'assister à des incidents de ce genre. » Avant d’être une flic, la shérif Forbes était aussi une mère et avait laissé une jeune femme orpheline. Encore une injustice, comme s’il n’en existait encore pas assez. Lahia lui confia ses projets et ses réticences, ce que Niels mieux que quiconque pouvait comprendre. L’idée était ambitieuse mais pas stupide, se lancer à son compte était une expérience des plus enrichissantes et ce n’est pas lorsqu’elle aura 50 ans qu’elle pourra réaliser ses rêves et ses envies. « Je ne sais pas si Mystic Falls est le coin le plus adapté pour une boutique aussi spécialisée – on a quelques amateurs de photo en ville mais je sais pas si ça suffirait à faire tourner un commerce.. » Réalisant qu’il venait un peu de casser l’espoir de son interlocutrice, il se reprit et ajouta : « mais ça pourrait amener du monde remarque, et tu n’aurais pas de problèmes de concurrence au moins. » L’argent de son père, forcément qu’elle n’avait pas trop envie de le dépenser. Bien sûr il était parfois indispensable de passer outre et d’accepter de s’en servir mais ce n’était pas forcément une chose aisée.

La sonnerie du téléphone de Lahia était pour le moins.. eh bien, on ne pouvait pas la manquer. Alors qu’elle prenait son appel, il consulta son propre téléphone afin de voir s’il n’avait pas loupé un appel ou un message : Andrew avait faim. Il en profita pour répondre au sms et dire qu’il n’allait pas tarder, avec un supplément champignon pour se faire pardonner. Ceci fait, il le rangea dans la poche de sa veste en cuir qui reposait sur son dossier depuis un moment désormais. Lahia, les joues encore cramoisies de l’élégante sonnerie qu’elle avait choisi, annonça qu’elle devait partir. « Pas de souci, rien de bien grave j’espère. » Il ne fit pas de commentaire sur le fait qu’elle ait décidé de payer leurs boissons : s’il avait bien appris une chose, c’était de laisser payer les femmes lorsqu’elles le voulaient sous peine de passer pour un macho ! « Plaisir partagé, nous aurons l’occasion de nous croiser de nouveau la ville est plutôt petite après tout. » il lui rendit son signe de la main et lui laissa quelques minutes d’avance, le temps de finir son verre, avant d’enfiler sa veste et sortir du bar. Il n’avait pas vraiment imaginé rencontrer une nouvelle tête ici au Cosmo mais il fallait croire que tout pouvait arriver, finalement. Attrapant les clefs de la Chevrolet, il entra dans sa voiture et prit la direction de la pizzeria avant de retourner à la maison.
Fiche (c) Espe


RP terminé
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: First meeting   

Revenir en haut Aller en bas
 
First meeting
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» Meeting Macron à Lyon
» October Surprise? McCain secret meeting with Pinochet
» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-