AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


MessageSujet: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Mar 23 Juil - 13:48

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface
Le retour au bercail, cela devait vouloir dire quelque chose pour tout le monde, sauf pour moi. Je n'ai aucun souvenir de cette ville alors que j'y suis née et j'y ai grandi. On m'a arraché à cette ville à mes 18 ans et depuis, je ne crois pas y être revenue, en tout cas, pas selon les rapports de police. Debout devant la pancarte de la ville, je tente de me souvenir de quoi que soit en rapport avec ma vie d'avant, mais rien, le trou noir total, comme si je n'y étais jamais venue. Je soupire d'exaspération et je reprend ma route. J'ai marché une bonne partie de la nuit et je dois bien avouer que je suis exténuée. J'aimerais trouver un endroit tranquille où me changer, prendre une douche, dormir quelques heures, avant d'explorer cette ville en quête de souvenirs. Je trouve un petit hôtel pas cher à l'entrée de la ville, parfait pour commencer. Le propriétaire me regarde étrangement mais je ne préfère pas relever, s'il me connaît il crachera le morceau à un moment ou à un autre ou alors il balancerait la rumeur de mon retour et elle se propagera comme une traînée de poudre et avant ce soir, tous le monde sera au courant que je suis revenue en ville. L'une ou l'autre hypothèse ne changera rien à ma vie, tout cela m'indiffère. Je monte dans ma chambre, jette mes habits sur le sol et pénètre dans la douche. J'apprécie la chaleur de l'eau sur mon corps endoloris. J'y reste une bonne dizaine de minutes, avant d'entourer une serviette autour de ma poitrine et de sortir ainsi pour me jeter dans le lit. Je sombre assez rapidement, comme toujours, mais comme toujours, mes rêves me rattrape et m'empêchent de me reposer correctement. Quand j'émerge, j'ai l'impression d'être aussi fatiguée que si je n'avais pas fermé l'oeil. Cela va me rendre dingue si je ne peux pas avoir une seule nuit de repos. Il va falloir que je trouve une solution, ça ne peut plus continuer comme ça. Peut-être que finalement l'alcool est bien une porte de sortie, je n'y suis pas tombée dedans par hasard... en tout cas je l'espère.

Habillée d'habits propres, les rares que j'ai, j'arrange ne serait-ce que rapidement mon maquillage qui avait bien dégouliné, avant de sortir de ce trou à rat qui me sert de piaule. Je pars à la découverte de la ville et tente de me souvenirs de n'importe quel événement marquant ou non dans ma vie. Mais au bout de deux bonnes heures, j'abandonna, rien ne m'étais venue, même pas l'endroit où j'allais en cours, rien. Je décidais de m'arrêter dans un endroit qui se nommait « Mystic Grill » où j'allais, je l'espère, manger un morceau et boire un coup. L'endroit m'avait l'air plutôt sympa, la déco était pas mal, il y avait l'air d'y avoir du monde et visiblement au vu de certains visages, je ne m'étais pas trompée de ville, c'était bien la mienne. Je m'installe à une table, un peu à l'écart, je n'ai pour le moment pas envie d'aller au devant des gens pour voir s'ils se souviennent vraiment de moi ou si c'est juste que j'ai un truc sur la gueule. Je vais d'abord manger et après on verra. Je commande une bière et un steak frites, saignant. Ma bière arrive assez rapidement, il ne me manquera plus que mon plat et tout sera parfait. Mon regard fait un rapide tour d'horizon des personnes qui se trouvent au Mystic Grill ce soir et rare sont les gens à qui je rencontre leur regard, en général, ils dévient juste avant que je les regarde. Que pensent-ils de moi ? Visiblement pas du bien sinon certains seraient déjà venus à ma rencontre, le sourire aux lèvres, l'air content de me voir. Là rien, juste quelques regards interrogateurs ou suspicieux, comme si je revenais d'entre les morts …

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Mer 24 Juil - 22:05


Quand le passé refait surface
Un jour comme les autres à Mystic Falls, des vampires possédant des bagues pour sortir le jour, des loups à l'allure plus que normal sans oublier les sorcières de la ville bien connu par le jeune Pritchard. Pourtant, lorsqu'Andrew claqua la porte de sa maison il ne s'attendait pas à ce que la journée prenne cette tournure. Journée de congé pour lui au journal, il avait décidé de se consacrer entièrement à lui, rien que pour une fois. Il ne voulait plus penser à Lisbeth, Sayanel ou même son père, Melfice aussi il l'avait sorti de son esprit. Andrew aurait presque oublier comment on prenait soin de soi, il faut dire que depuis le décès de sa mère bien qu'étant le plus jeune, il avait tenté de garder la tête de tous hors de l'eau. Habillé simplement d'un tee shirt noir imprimé d'un énième jeu vidéo auquel il a joué dans son enfance et sans aucun doute qu'il jour encore à l'heure actuelle, il se dirige vers le Mystic Grill les mains dans les poches de son jean. Il profite du soleil sur sa peau. Une fois au niveau du bar / restaurant si bien connu des habitants de la ville, il pousse la porte, scrute dans coup d’œil rapide la salle à la recherche d'un visage connu mais personne n'attire son attention, hormis quelques connaissances de lycée, rien de très réjouissant pour Andrew puisque la plupart de ces connaissances se moquaient plus de lui qu'autre chose. Il va s'installer au bar, commande un coca espérant que ça ne l'énerve pas plus qu'il ne l'est de nature. Il se met à songer ce à quoi son quotidien aurait pu être s'il n'avait pas été détecté hyperactif dès son plus jeune âge, pas de médicaments à prendre, pas ce besoin constant de faire du sport, et surtout pouvoir rester assis plus de 15 minutes sans avoir à bouger une partie de son corps pour se sentir bien. Il sirote calmement sa boisson quand la sonnette de la porte du bar retentit dans la salle, machinalement la bouteille à la main, il pivote sur son tabouret, arque un sourcil en apercevant la personne qui vient d'entrer dans l'établissement. Sasha, il ne l'a pas revu depuis... Depuis deux bonnes années peut-être plus, il ne sait plus trop, faut dire qu'Andrew ne l'a jamais apprécié, en même temps quand on tente de couler son frère alors qu'Andrew s'acharner à vouloir le voir évoluer dans le bon sens. Il s'était presque réjouis d'apprendre qu'elle n'était plus dans les parage. Loin d'être méchant, il s'était juste inquiété pour son aîné qu'il a toujours admiré, quoi d'étonnant du point de vue du petit dernier ? Andy ne sait pas ce qui lui prend mais, le coca à la main il descend du tabouret et se dirige vers elle. Sasha semble complètement perdue dans cette foule de visage, alors qu'il s'invite à sa table sans rien lui demander, il a cette sensation qu'elle ne le remet pas...

-Andrew Pritchard, tu traînais avec mon frère.

Il comprend, il avait sans doute changer mais de là à ne pas le reconnaître... Même s'ils n'étaient pas de bons amis, loin de sa il n'avait eu aucun mal à la reconnaître, elle et ses grands yeux bleus; Comment passez à côté ? Sasha faisait partie de ses filles aussi jolies qu'elles pouvaient être redoutable...

-On était pas vraiment ami...

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Jeu 25 Juil - 16:23

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface
Finalement je ne met pas longtemps avant d'être rejointe par un jeune homme. Je l'observe et me demande si on est censé se connaître ou non. En général quand quelqu'un s'installe à ta table sans te demander ton avis c'est que soit il te connaît, soit il veut te demander quelque chose, soit il veut te draguer. Dans tous les cas, l'accueil restera le même pour moi, mon indifférence n'a subi aucun dommage lors de mon amnésie et reste toujours présente en moi. Je le fixe sans le reconnaître et attend qu'il prenne la parole.

-Andrew Pritchard, tu traînais avec mon frère.

Adrew Pritchard ? Ce nom ne me dit strictement rien et je ne doute pas un instant que celui de son frère non plus ne me dira rien. Je suis en tout cas ravie de savoir que la famille de ce cher Andrew se compose d'au moins deux personnes et que je suis censée les connaître toutes les deux. Maintenant reste à savoir si nous nous entendions bien ou pas.

-On était pas vraiment ami...

Et la réponse à ma question muette obtint une nouvelle fois une réponse. Non nous n'étions pas vraiment amis, mais au vu de ce que j'ai appris sur mon compte, cela ne m'étonne pas, je ne dois pas avoir beaucoup d'amis dans cette ville ou dans ma vie. Est-ce que cela changera avec mon amnésie ? C'est vrai, après tout je suis partie pour recommencer une nouvelle vie, c'est un nouveau départ, je pourrais en profiter pour être qui je veux ou qui je n'ai jamais été … Mais non, je pense rester égale à moi-même, je ne me connais pas et ne me souviens pas de qui j'étais mais je ne pense pas être capable d'être quelqu'un d'autre. La découverte de mes divers dossiers m'ont fait un choc, mais finalement je crois qu'au fond de moi j'ai toujours su que je n'étais pas une fille bien. Je ne serais jamais la fille en qui on peut avoir confiance, tout simplement parce que je n'en ai pas envie. Je fais passer mes intérêts avant ceux des autres, je ne vis que pour moi et en général, de l'avouer ouvertement ne t'amène que rarement des amis. De toute façon, personne ne s'est jamais mis à ma place, personne n'a vraiment cherché à comprendre pourquoi j'étais ainsi, si distante, si froide, si amère, pourquoi j'avais tant de rage en moi. Je n'étais que la pauvre petite orpheline qui vivait chez son oncle et sa tante et qui a pris un mauvais chemin parce qu'elle restait avec les mauvaises personnes, rien de plus. Peut-être que d'une certaine façon c'est vrai, je n'ai pas dû trouver le bon groupe d'amis, mais j'ai la certitude qu'ils me comprenaient plus que les autres et que je pouvais être qui je le voulais. Maintenant à savoir ce qu'ils sont devenus, c'est encore une autre histoire.
J'offre un léger sourire à ce cher Andrew qui doit attendre ma réponse et boit une gorgée de ma bière avant de prendre la peine de lui répondre.

« Ecoute … Andrew … ne le prend pas mal surtout mais je n'ai aucune idée de qui tu es et de qui est ton frère ... mais si ça peut rassurer ton égo, je n'ai aucune idée de qui je suis non plus … »

Sasha ou l'art de parler aux gens...

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Mar 13 Aoû - 16:40


Quand le passé refait surface
Andy ne sait pas trop pourquoi il est allé la voir, après tout comme il l'avait si bien dit, ils n'ont jamais été amis... Sans doute le fait de la voir seul, sans sa bande d'accolyte lui avait tapé dans l'oeil, peut-être que lui aussi ne voulait pas être seul malgré le fait qu'il voulait se consacrer entièrement à lui pour sa journée de repos. Quand Sasha vient à dire qu'elle n'a aucun souvenir de lui ça ne l'ébranle même pas, par contre qu'elle ne se souvienne pas de Sayanel... Andrew avait toujours été son ombre, terré derrière son aîné sans que personne n'arrive à retenir son prénom, c'était le petit frère, ça leur suffisait. Sasha était un peu comme les autres... Mais ne pas ce souvenir de l'aîné des Pritchard, à son oreille, ça sonnait comme faux. Il aurait aimé dire quelque chose, secouer sa mémoire défaillante, mais la brune s'explique, elle ne sait même pas qui elle est. Une amnésique ? Ça le fait sourire, une sorte de revanche sur l'impact qu'elle avait eu sur son frère, mais bien vite son sourire s'efface pour que son visage prenne une mine inquiète : être méchant, ce n'était pas dans ses habitudes.

-T'inquiète pas pour mon égo va ! J'en ai pas vraiment.

Après avoir passé une bonne partie de sa vie à être le garçon bizarre de la classe, qu'elle ne se rappelle pas de son prénom était loin de le déranger. Il appuie un peu plus son dos contre la dossier de la chaise, croise ses mains qu'il vient poser sur son ventre, après un court instant de silence, il reprend.

-Si je peux t'aider, t'étais pas vraiment le genre de fille avec laquelle on aime voir traîné ses proches. T'étais toujours ou presque fourrée dans les pires trucs, t'entraînais les gens dans ta chute et étrangement tu t'en sortais bien souvent mieux qu'eux. C'est comme ça que je t'ai connu, tu tirais mon frère vers le bas quand je faisais tout pour le tirer vers le haut.

Combien de nuit Andrew n'avait pas dormi juste pour la surveiller, elle et ses dons de tentatrice, combien de fois avait-il dû s'interposer sans jamais y parvenir, s'était qu'un gosse après tout, que pouvait-il dire à son aîné. Plus il y réfléchit, moins il comprend pourquoi il est venu lui parler, le peu de raison qu'il avait trouvé, perdait de plus en plus leur sens. Andrew la fixait, repensant au passé, le nombre de fois qu'il avait voulu lui en coller une pour qu'elle lâche une bonne fois pour toute. Ses grands yeux bleus dans lesquels on aimerait se perdre, il est sûr que beaucoup ont dû se laisser aller, persuader qu'aucun n'y est ressorti intact.

HJ : Désolé, mais vraiment désolé pour le temps de réponse :honte:

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Lun 19 Aoû - 16:51

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface

Je ne sais pas trop pourquoi il est venu à ma rencontre, après tout on n'était pas ami, c'est lui même qui l'a dit. Peut-être a-t-il peur que je fasse encore des vagues, sans comprendre pourquoi il aurait peur. Selon ses dires, je connaissais son frère, mais je ne sais pas comment je l'ai connu, si notre lien réel. Est-ce qu'on a couché ensemble ? Est-ce qu'on a été ensemble ? Est-ce qu'il a été une de mes mauvaises fréquentations ? Est-ce que j'ai été une de ses mauvaises fréquentations ? Le mystère pour le moment reste entier. J'attend de voir ce qu'il va m'apprendre sur moi et finalement je ne trouve pas ça trop dérangeant de devoir le supporter un peu, je vais pouvoir en apprendre un peu plus sur la Sasha que j'étais et sur l'avis qu'on les gens de moi, non pas que ça m'intéresse vraiment mais c'est toujours amusant à savoir.

-T'inquiète pas pour mon égo va ! J'en ai pas vraiment.

Je suis assez amusée d'apprendre qu'il n'a pas vraiment d'égo. Ce n'est pas très gentil de ma part, je devrais au contraire être triste pour lui, tenter peut-être de lui remonter le moral, de lui donner une meilleure image de lui même, qu'il ne se dévalorise pas trop, mais non, je n'en ai pas envie, ce n'est pas moi, ça sonnerait faux dans ma bouche. Et puis comme il l'a si bien dit, nous ne sommes pas vraiment amis, je n'ai aucun compte à lui rendre et je n'ai rien à faire de savoir s'il s'apprécie ou pas.

« Oh … ravie de l'apprendre … Si je comprend bien tu es … celui qu'on ne voit jamais, c'est ça ? »

Oui je trouve ça toujours plus amusant d'en rajouter une couche, après tout c'est la vérité, je ne fais que la montrer du doigt, rien de plus. Personne ne l'oblige à jouer les pauvres victimes, s'il n'est pas comptant de son sort, il n'a qu'à se battre pour le changer, je ne suis pas là pour jouer les mères poules. Sa vie m'indiffère au plus haut point et j'ai la vague impression que cela a toujours été le cas.

-Si je peux t'aider, t'étais pas vraiment le genre de fille avec laquelle on aime voir traîné ses proches. T'étais toujours ou presque fourrée dans les pires trucs, t'entraînais les gens dans ta chute et étrangement tu t'en sortais bien souvent mieux qu'eux. C'est comme ça que je t'ai connu, tu tirais mon frère vers le bas quand je faisais tout pour le tirer vers le haut.

C'était loin d'être une déclaration d'amour, on pouvait sentir une espèce de rancoeur dans sa voix. Non vraiment il ne me portait pas dans son cœur, je n'étais certainement pas la bienvenue chez les Pritchard. Donc j'entraînais son frère dans ma chute, intéressant. Si j'arrivais à mes fins c'est bien que son frère sollicitait mon aide, sinon je n'y serais pas parvenue, enfin je suppose. Je ne sais pas qui il est mais en tout cas ce serait très amusant de le revoir, rien que pour avoir son avis sur moi. Andrew me confirma que j'étais le genre de filles à me fourrer dans les emmerdes et à m'en sortir presque toujours. Bien entendu je me brûlais les ailes de temps à autres, mais dans l'ensemble, c'est vrai que j'ai toujours réussi à éviter le pire. Je me demande s'il a été au courant de ma tentative de suicide ou si ma « famille » à réussi à le cacher au reste de la ville. Et je me demande aussi s'il est au courant de mon internement. Il ne m'en a pas parlé, a paru étonné de me voir, mais je ne sais pas si c'est parce que j'ai disparu du jour au lendemain ou si c'est parce que normalement je devrais encore être à l'asile à l'heure qu'il est. J'esquissais de nouveau un petit sourire et croisais les doigts sur la table.

« A ce que je vois, tu ne me portais vraiment pas dans ton cœur … ça ne m'étonne pas vraiment, j'ai lu quelques dossiers peu flatteur sur mon compte, je ne m'attendais donc pas vraiment à un accueil chaleureux et pleins d'émotions. »

Je tourne mon regard vers le serveur qui m'apporte mon plat et une fois servis, je reporte mon attention sur Andrew.

« Vu que tu as l'air de pas mal me connaître, qu'est-ce que tu peux me dire d'autre sur moi ? »

©️ .JENAA


HS : t'inquiètes ce n'est pas grave
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Ven 23 Aoû - 12:39


Quand le passé refait surface
-Celui qu'on voit pas, c'est exactement ça, mais d'un côté ça me dérange pas plus que ça alors...

Alors rien du tout, Andrew avait grandi comme ça, enfin il était l'enfant bizarre, avec toutes histoires de loups et de vampires on le prenait pour un fou, maintenant grâce à Kol et son meurtre au bal des fondateurs, il prenait enfin sa revanche sur son enfance pour autant il n'était pas devenu plus populaire ou autre, mais tous ce en quoi il avait toujours cru et que les autres pensaient que de simples légendes venaient d'exploser au grand jour. Quoi qu'il en soit il enchaîna sur le peu de chose qu'il connaissait de Sasha du moins, ce qu'il avait connu d'elle via son frère. Comme il l'avait ils n'étaient pas amis. Elle a rictus qui passe sur son visage comme si tout ce qu'il venait de dire ne la dérange pas plus que ça, pire elle n'en est même pas étonné. Andrew ne comprend pas vraiment pourquoi elle réagit comme ça, à sa place il se sentirait mal d'avoir fait souffrir des personnes d'autant plus quand on ne se souvient plus de rien. Finalement, Sasha finit par s'expliquer, elle a lu des dossiers peu flatteur comme elle le dit si bien. C'est vrai qu'il doit y avoir un tas de paperasse à son nom car même si elle s'en sortait plus ou moins sans dommage son nom revenait assez fréquemment dans les dossiers même de la police. Un père qui travaille dans les forces de l'ordre ça aide ! Elle s’interrompt à l'arrivé du serveur qui vient déposer une assiette sur sa table, puis elle se met à interroger Andy sur son passé, ce qui est tout à fait légitime.

-Arf, je te connais pas si bien que ça. Je sais juste ce que j'ai vu ou lu... Native de Mystic Falls, tu vivais chez ton oncle et ta tante, je sais pas trop pourquoi. T'es connu des forces de police, internée pour tentative de suicide. Les dossiers sont censés rester confidentiel mais... Je suis plutôt une bonne fouine.

Il faut dire qu'avec l'aide de Melfice, son père Shérif désormais, son poste d'apprenti journaliste mais surtout sa curiosité maladive, Andrew arrivait à savoir beaucoup de chose du moment qu'il s'en donnait la peine. Quoi qu'il en soit il était bien décidé à dire tout ce qu'il savait sur elle, même s'il ne l'aimait pas c'était plus fort que lui de l'aider.

-T'étais toujours fourrée avec deux mecs plus vieux que toi de 3 ans environ, peut-être plus. Je les connais pas trop, je sais même pas leur nom. Ah si il y en a un c'est Oz, comme le magicien d'Oz et l'autre c'est Tennessee ou Menphis, Memphis, j'en sais trop rien. Vous faisiez toujours vos conneries ensemble. Les trois mousquetaires ! T'avais que très peu d'amis, d'ailleurs le peu que t'avais je suis même pas sûre qu'on puisse dire que ce soit de véritable ami. Quoi qu'il en soit t'as disparu du jour au lendemain, c'est là que j'ai su pour ta tentative de suicide. On t'as diagnostiqué instable, mais bon pas besoin d'être médecin pour le savoir. D'après ton casier judiciaire, tu te battais souvent, tu volais tout et n'importe quoi et on t'as retrouvé un bon nombre de fois totalement déchirée. Bref ! L'adolescente qu'on rêve d'avoir quand on est parent ! D'ailleurs tes parents, ils sont morts quand t'étais gamine, c'est sans doute le déclencheur de ta descente en enfer.


Il hausse les épaules pas trop sûr de ce qu'il avance, après tout il avait lui aussi perdu un parent et n'était pas devenu un ado révolté pour autant, d'ailleurs il n’oublie pas de lui signaler.

-Même si c'est triste, je trouve que c'est pas une raison valable, une excuse pour tout ce que tu as fait. Moi, j'ai perdu ma mère et j'ai pas fait toutes conneries possibles et inimaginables. T'aurais juste du essayer de t'accrocher, mais bon je peux comprendre. Mon frère a fait comme toi, le choix de la facilité, il s'est laissé coulé.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Lun 26 Aoû - 15:03

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface

Je mange quelques frites, tout en continuant de discuter avec lui. Je trouve ça étrange de discuter avec une personne qui ne m'apprécie pas, mais je crois que je vais avoir du mal à trouver une personne qui m'apprécie vraiment. Est-ce qu'il y en a eu d'ailleurs ? Je ne crois pas avoir été signalé comme personne disparue, ça prouve bien que personne ne se soucis de moi. Que sont devenus mon oncle et ma tante ? Mon retour aurait dû les alerter, non ? Est-ce qu'ils m'évitent ? Est-ce qu'ils ignorent mon retour ? Il faudrait que j'aille faire un tour à la mairie pour voir s'ils sont toujours dans le coin, s'ils ont déménagé, ils sont peut-être au courant de leur nouvelle adresse.

-Celui qu'on voit pas, c'est exactement ça, mais d'un côté ça me dérange pas plus que ça alors...

Cet Andrew est vraiment étrange, on dit de moi, mais lui n'ont plus n'est pas tout à fait normal. Comment peut-être prendre du plaisir à jouer les invisibles ? A toujours passer après les autres ? A toujours vouloir faire passer les autres avant soit ? Non vraiment je ne le comprend pas, je trouve que ma personne a beaucoup plus d'intérêt que tellement de gens ici... Le fait qu'il soit celui qu'on ne voit pas, je trouve ça déjà étrange, mais en plus s'en vanter, c'est encore plus bizarre.

« T'es bizarre … »

Aucune délicatesse, aucun savoir vivre, ai-je toujours été comme ça ? Aucune idée et je m'en moque. Je continue à piocher dans mon assiette mes frites et commence à m'attaquer à ma viande. Cette discussion est fort divertissante et tombe finalement à point nommée, grâce à ce cher Andy je vais pouvoir en savoir plus sur moi. Je veux savoir ce dont il se souvient de moi, je me doute qu'il ne va pas y aller avec des pincettes mais je m'en moque, je serais encaisser. Et puis franchement l'avis des autres m'indiffère au plus haut point alors il peut se lâcher, je ne me vexerais pas.

-Arf, je te connais pas si bien que ça. Je sais juste ce que j'ai vu ou lu... Native de Mystic Falls, tu vivais chez ton oncle et ta tante, je sais pas trop pourquoi. T'es connu des forces de police, internée pour tentative de suicide. Les dossiers sont censés rester confidentiel mais... Je suis plutôt une bonne fouine.

Pour quelqu'un qui ne me connait pas si bien que ça, je trouve qu'il arrive à me dire beaucoup de choses. Native de Mystic Falls ? Ca je l'ai lu, à croire que jusqu'à mes 18 ans, je n'ai jamais quitté ce trou à rat mais je suis persuadée que j'en ai rêvé plus d'une fois. Pourquoi ne l'ai-je pas fait ? Ce n'est certainement pas pour ne pas faire de peine à ma « famille », au vu de ce que je leur faisais subir, entre force de l'ordre, problème de voisinage, instabilité, alcool et drogue, ils devaient en voir de toutes les couleurs avec moi. Je savais aussi que je vivais chez mon oncle et ma tante, mais visiblement j'avais un coup d'avance sur lui, je savais pourquoi je logeais là bas. Mes parents sont morts, je crois qu'un accident de voiture, mais sans certitude, de toute façon je ne crois pas que la façon dont ils sont morts soit vraiment important … quoi que je pourrais être surprise. Connue des forces de l'ordre ? Doux euphémisme. Tentative de suicide ? Oui, mais c'est le pourquoi qui m'intéresse et visiblement il n'en sait pas mieux que moi.

« Je vois ça … pour quelqu'un qui ne me connait pas trop, je trouve que t'en sais vachement quand même … a croire que je t'obsède …  »

Je dis ça en riant, mais cela ne m'aurait pas étonné, on aime bien tout ce qui est différent, sans jamais vouloir l'avouer. De toute façon que ce soit vrai ou non, je m'en moquais un peu, tout ce qui compte pour moi, c'est qu'il m'apprenne ce que j'ignorais mais pour le moment c'est râpé. Il reprend la parole pour me dire des choses un peu plus intéressantes cette fois-ci. Je trainais avec deux mecs ? Intéressant …. qu'est-ce qu'il pouvait me dire sur eux ? Oz et Menphis ? Je ne m'en souviens pas, même pas une impression de déjà vue, rien du tout. En tout cas on avait l'air proche … mais proche jusqu'à quel point ? Sont-ils en ville ? Sont-ils venus me voir quand j'étais à l'asile ? Qu'est-ce qu'ils savent sur moi ? Et sur ce qui m'est arrivé ? A creuser. Andrew continua son petit résumé et je constatais non sans amusement qu'il a vraiment l'air de me connaître cette petite fouine. Très peu d'amis ? Ca je m'en serais douté, ça pourrait être triste si j'étais capable d'être touché par ce genre de choses, mais ce n'est pas le cas. Les gens sont sympathiques mais incapable d'être utile quand il le faut. Ils ont plus tendance à me fatiguer qu'autre chose. Andrew continue, à croire qu'il ne va jamais s'arrêter, il me parle du diagnostique des médecins, de la mort de mes parents et émet même son avis sur la raison de ma descente aux enfers … charmant.

« Merci Docteur Freud pour cet avis fort intéressant. Je constate en tout cas que ma vie n'a plus de secret pour toi … c'est …. amusant … et flippant. Je comprend maintenant pourquoi t'es celui qu'on ne voit pas... Et tu sais ce que sont devenus ces 2 gars … Oz et Menphis ? »


Il me faisait penser aux pervers qui se cachent dans les placards ou qui observent les gens à travers les fenêtres pour se donner l'impression d'avoir une vie à travers celles des autres. Mais au moins il me sera plus utile que celui qui s'en fout de tout, c'est déjà ça.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Lun 26 Aoû - 17:50


Quand le passé refait surface
Ça le fait presque rire quand elle vient à dire qu'il est bizarre, faut ire qu'on lui avait souvent répété et même encore maintenant ça revenait fréquemment. Il se décide à dire tout ce qu'il sait sur elle, même s'il disait ne pas en savoir beaucoup. L'obséder ? Elle ? Non pas vraiment, il voulait juste savoir avec qui son frère traînait... Puis quand elle a disparu du jour au lendemain, il s'était posé des question. Ah curiosité quand tu nous tiens ! Quoi qu'il en soit il s'était même permis une petite leçon de moral, affirmant qu'elle n'avait aucune excuse pour son comportement passé, pas même celle de la mort de ses parents. Si ça suffisait aux psychologues, Andy, lui, pensait tout autrement : quand on veut s'en sortir on s'en sort c'est tout. Il n'y avait pas de facteurs sociales en jeu, juste une bonne volonté. Il faut croire que Sasha n'avait pas si bien apprécié que ça, tant pis pour elle, Andy n'était pas là pour la ménager. L’appelant Freud, affirmant que tout ce qu'il savait sur elle était un brin flippant et qu'elle comprenait désormais pourquoi il était celui qu'on voyait pas, enfin elle voulait en savoir plus sur ses deux acolytes.

-Je suis bizarre et flippant... je pourrais te retourner le compliment. M'enfin... au sujet de tes deux amis si on peut dire ça, vous avez l'air de vous répartir les rôles, il y en avait un s'était le leadeur, l'autre il suivait avec toi sans trop broncher. Mais je sais rien sur eux, car ils ne m'intéresse pas. Va pas t'y méprendre, tu m'intéresses seulement parce que tu tournais autour de mon frère et c'est tout. Puis quand t'as disparut, je pensais que t'étais morte et qu'on couvrait l'affaire. Tu serais surprise de savoir tous ce qui se cache dans le centre de police de la ville et avec quelle facilité on peut détourner les systèmes de sécurité.

Maintenant que son père était devenu Shérif s'était encore plus facile pour le jeune Pritchard, Pour lui il n'y avait rien de plus simple, un véritable jeu d'enfant ! Il n'avait besoin que d'un nom et d'un prénom pour trouver tout ce don il avait besoin sur une personne. Inquiétant ? Non pas vraiment, quand on sait toutes les créatures que cachent Mystic Falls un simple humain comme Andrew fait avec les moyens du bord et pour lui il s'agissait de pirater des ordinateurs ou de fouiller là il ne faut pas. Comme quoi être invisible pouvait avoir du bon ! Fronçant les sourcils, il vient à se redresser sur sa chaise.

-Si je peux te poser une question... Pourquoi être revenue ?

Le retour de Sasha ne lui faisait pas plaisir, amnésique ou pas le peu qu'il venait d'échanger avec elle ne lui annonçait rien de bon, enfin rien de différent de ce qu'elle avait pu montrer quelques années plutôt.

-Amnésique ou pas tu restes égale à toi même.

Triste constat, peut-être qu'au fond de lui il aurait aimé qu'elle change, ne serait-ce qu'un petit peu, qu'elle se montre plus agréable et moins cynique, mais surtout qu'elle ne soit pas résigner à se jeter dans le vide comme elle avait pu le faire. Non, décidément, même envers elle Andrew n'arrivait pas à être méchant.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Mer 28 Aoû - 22:14

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface

-Je suis bizarre et flippant... je pourrais te retourner le compliment. M'enfin... au sujet de tes deux amis si on peut dire ça, vous avez l'air de vous répartir les rôles, il y en avait un s'était le leadeur, l'autre il suivait avec toi sans trop broncher. Mais je sais rien sur eux, car ils ne m'intéresse pas. Va pas t'y méprendre, tu m'intéresses seulement parce que tu tournais autour de mon frère et c'est tout. Puis quand t'as disparut, je pensais que t'étais morte et qu'on couvrait l'affaire. Tu serais surprise de savoir tous ce qui se cache dans le centre de police de la ville et avec quelle facilité on peut détourner les systèmes de sécurité.

Je ne savais pas trop quoi penser de ce garçon. D'un côté il m'amusait beaucoup, il était étrange, bourré d'informations sur moi et certainement sur tout le monde, il adorait le fait d'être celui qu'on ne voyait pas, certainement voyant là l'occasion parfaite pour pouvoir espionner ses voisins et son entourage. Il était à lui tout seul une source intarissable d'informations. D'un autre côté il était casse pied à vouloir jouer au père accusateur, à toujours prêcher la bonne parole comme s'il était détenteur de la vérité absolue alors que je suis persuadée qu'il a passé plus de temps à espionner ses pairs qu'à vivre sa vie. Je crois que j'avais autant envie de le frapper, que de le caresser dans le sens du poil pour obtenir les infos que je voulais. En même temps l'un peut très bien aller avec l'autre, je peux le frapper pour obtenir les infos que je désire … C'est une idée qui me séduit beaucoup, mais qui n'a pour le moment pas lieu d'être, il suffit que je lui pose une question pour qu'il prenne plaisir à y répondre, autant attendre qu'il décide de jouer au muet pour lui arracher la langue …
Je me contente donc de sourire et de lui demander ce qu'il était advenu de mes deux compères d'infortune. Je n'aimais pas trop apprendre que je n'étais pas la leadeuse du groupe mais une simple petite groupy. Je ne savais pas qui je suivais à la trace, mais visiblement cela ne me dérangeais pas de ne pas être celle qui donne les ordres. On ne peut pas dire que je sois la personne qui me connais le mieux à l'heure actuelle, mais je doute quand même d'avoir suivie sans broncher quelqu'un, sans en faire qu'à ma tête quand l'envie m'en prenait. Enfin je suppose et j'aime à me dire que cette supposition est vraie, même si la réalité est tout autre.

« Je tournais autour de ton frère ? Je peux en savoir plus sur cette histoire ? »

Je ne pris pas la peine de répondre à son « compliment », cela m'étais égale qu'il me trouve étrange et bizarre, et je crois de toute façon qu'il avait raison, je l'étais. Je ne préférais pas lui dire que je n'aimais pas trop son histoire de suiveuse, cela ne le regardait pas. Je ne tentais pas d'approfondir le sujet sur mes pseudos compères, voyant parfaitement que je ne tirerais rien de lui pour le moment, mais je lui poserais peut-être une ou deux questions après, on verra bien. Je me contentais d'approfondir cette histoire avec son frère, non pas qu'il éveille en moi un certain intérêt pour cette ancienne idylle ou quoi que cela est pu être, mais si j'ai traîné longtemps avec son frère, lui doit en savoir plus sur Oz & Menphis et c'est donc vers lui que je devrais me tourner, si Monsieur est encore en ville, cela va s'en dire. Je passais sous silence cette histoire de mort et de couverture de l'affaire. Visiblement cette ville n'a pas l'air bien nette et les flics ne font pas bien leur boulot. A moins qu'il se passe vraiment des choses étranges ici, dans ce cas là, ça pourrait être intéressant de savoir quoi. Je ne sais pas si cela à un rapport avec moi, mais sait-on jamais, j'ai peut-être pu me fourrer dans une histoire louche et cela a failli me causer ma mort.

-Si je peux te poser une question... Pourquoi être revenue ? Amnésique ou pas tu restes égale à toi même.

Ce cher Andy ne m'aime vraiment pas. Je ne sais pas ce que je lui ai fais, mais visiblement il n'est pas prêt à passer l'éponge sur cette vieille histoire. Fort heureusement pour moi, qu'il ne m'apprécie pas ne change pas le fait qu'il aime partager ses informations, ce qui me conviens parfaitement. Quand il me demande ce que je fais ici, je ne peux m'empêcher de rire doucement.

« Pourquoi ne serais-je pas revenue ? C'est ici chez moi non ? »

Pour le plus grand déplaisir des habitants de cette ville d'ailleurs. Oui c'est ici chez moi même si cela ne veut plus rien dire pour moi. Mais il pose une question néanmoins intéressante. J'aurais pu refaire ma vie n'importe où, me réinventer une vie, un passé, devenir qui je voulais. Beaucoup auraient rêvé pouvoir être à ma place, pourtant je suis ici, là où tout à commencer et là où tout va finir.

« Si tu veux tout savoir, j'ai besoin de savoir qui je suis pour savoir ce qui m'est arrivée …. »


© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Dim 15 Sep - 9:11


Quand le passé refait surface
Alors qu'elle le questionna sur la relation qu'elle entretenait avec Sayanel, Andrew aurait tant voulu lui dire d'aller directement le voir lui, il serait sans doute mieux placé pour répondre à ce genre de question. Mais que voulez-vous, c'était plus fort que lui, il fallait qu'il lui réponde. Cependant, il tenta de poser à son tour une question : Pourquoi était-elle revenue ? Quand elle affirma que Mystic Falls c'était chez elle, il ne put retenir un haussement d'épaule. Réponse tout à fait légitime à son goût, mais dans le fond ce n'était pas assez. Enfin, elle avait l'occasion de repartir à zéro, pourquoi revenir là où tout le monde, ou presque, la déteste ? Savoir ce qui lui était arrivé ? Voilà qui devenait un peu plus intéressant.

-Quoi ?! Tu sais pas ce qui t'es arrivée ?

Il ne put s'empêcher d'avoir un peu de compassion pour la jeune femme, en plus d'être amnésique, elle ne savait même pas comment ça s'était produit... Horrible... Andy ne trouvait pas d'autre mot. Même s'il ne l'appréciait pas vraiment, voir pas du tout, il restait totalement humain, sans doute trop pour une ville comme Mystic Falls.

-Concernant ta relation avec mon frère... Je peux pas te dire grand chose. Il ne s'épanchait pas vraiment sur toi. Et t'affirmer qu'il se serait passé quelque chose entre vous serait s'aventurer sur une chemin épineux. Je veux dire, il t'as déjà ramené chez nous... Mais vous étiez dans état tellement pitoyable l'un comme l'autre que je doute que quelque chose aurait pu se passer. En dehors de ça, contrairement à ce que tu peux sans doute penser, j'étais sans cesse derrière vous.

Petit frère protecteur certes, mais pot de glue loin de là ! Le dos calait contre le dossier de la chaise, il vient croiser de nouveaux ses bras contre son torse, poussant un long soupire en repensant à cette époque qui lui semblait déjà bien lointaine.

-Je suis pas omniscient, je fouine quand ça m'intéresse, mais savoir ce que fait mon grand frère avec les filles, même toi, je m'en fou un peu. Il a le droit d'avoir une vie privée, il sera mieux placer que moi pour répondre à ta question.

Il émit une courte pose, se souvenant qu'elle n'avait aucune idée de ce qui l'avait rendu amnésique. Il voulait en savoir plus, ou du moins autant qu'elle.

-T'as vraiment aucune idée de ce qui s'est passé ? Même pas un indice, un accident, une chute, une bagarre qui à mal tourné. Une attaque animal ?

Il se serait bien risqué à parler de vampires et de loups garous, mais il n'avait strictement aucune idée si Sasha était au courant du surnaturel ou non.

HJ : désolé du temps de réponse, j'ai eu du mal à me remettre en selle avec la rentrée et tout

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Mer 18 Sep - 13:23

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface

-Quoi ?! Tu sais pas ce qui t'es arrivée ?

Délicate attention que voilà … mais cela ne me froisse pas plus que ça, c'est même la réaction que j'attendais en fait. Il ne m'aime pas, il me l'a dis et répété, je ne vois pas pourquoi il serait triste pour moi ou inquiet ou quelque chose dans ce genre là. La curiosité était par contre son plus grand défaut, mais également une de ses plus grande qualité car en étant curieux, il sait beaucoup de choses et visiblement n'hésite pas à tout partager, même avec les gens qu'il n'aime pas. En fait, Andrew c'est une fouine bavarde, qui adore balancer tout ce qu'il sait à tous ceux qui veulent l'entendre. Curieux et commère, un beau duo pour une fois. Je ne sais pas trop pourquoi je m'ouvre autant avec lui, enfin c'est pas tant que je m'ouvre, mais je vais facilement à la vérité avec lui. J'aurais pu me contenter d'un simple « c'est chez moi ici » et point, mais non, je lui dis que j'aimerais découvrir ce qui m'est arrivée. Je crois qu'inconsciemment tout est calculé, après tout maintenant qu'il sait que je recherche la vérité sur ce qu'il m'est arrivé, s'il entend quelque chose, il sera tenté de venir me le dire et tout est bénéfique pour moi. Je le fixe un instant silencieuse, avant de répondre.

« Non, c'est ce qu'il s'appelle ... « être amnésique » ... »

Je me fous un peu de sa gueule, j'avoue, mais bon il l'a bien cherché aussi. Je dis que je suis amnésique, je ne le suis pas qu'à moitié, faut pas pousser non plus. Je me suis réveillée, je n'ai aucun souvenir, point barre, pas besoin d'être si étonné que ça. Et non, je n'ai pas eu la chance comme certains qu'on s'intéresse à ce qu'il m'est arrivé, tout le monde s'en fout de savoir que je me suis réveillée dans une forêt, à moitié morte et amnésique. Les flics du coin m'ont dis qu'ils n'avaient rien trouvé et qu'ils n'étaient pas magiciens, sans aide de ma part, ils ne pouvaient que clore l'enquête … merci les gars, vous êtes d'une aide précieuse.

-Concernant ta relation avec mon frère... Je peux pas te dire grand chose. Il ne s'épanchait pas vraiment sur toi. Et t'affirmer qu'il se serait passé quelque chose entre vous serait s'aventurer sur une chemin épineux. Je veux dire, il t'as déjà ramené chez nous... Mais vous étiez dans état tellement pitoyable l'un comme l'autre que je doute que quelque chose aurait pu se passer. En dehors de ça, contrairement à ce que tu peux sans doute penser, j'étais sans cesse derrière vous.

Ce ne sera pas ce cher Andy qui me dira ce que je veux savoir quant à ma relation avec son frère, tant pis. De toute façon quoi qu'elle puisse être, je ne pense pas que ça changera beaucoup ma vie. Me connaissant un minimum, j'ai l'impression que je n'étais pas le genre à m'ouvrir beaucoup, même avec mes copains, donc en dehors d'une partie de jambes en l'air, on a pas dû se dire grand chose. Je devais me moquais de savoir ce qu'y n'allait pas dans sa vie et c'était réciproque. Je hausse les épaules et me contente de continuer à manger jusqu'à finir mon assiette et je bois un peu de ma bière. Je repousse mon assiette devant moi et j'avance ma chope. Il continua à me parler de son frère et je dois avouer qu'à partir du moment où il m'a dis qu'il ne pourrait pas m'en dire grand chose, je m'en foutais royale. Le sujet était clos pour moi, pas besoin d'y passer le réveillon dessus. Fort heureusement pour moi, il changea rapidement de sujet pour revenir sur mon amnésie et mon « accident ». Je me contentais d'abord de boire un peu avant de prendre la peine de répondre.

« Une bagarre très certainement, j'ai été roué de coup mais les flics ont vu qu'au vu de mes blessures, j'en ai aussi donné, mais visiblement pas assez pour m'en sortir sans dégât. Mais qu'est-ce que ça change de toute façon ? »

Je ne comprenais pas pourquoi son soudain intérêt pour ce qu'il s'était passé ce soir là.

©️ .JENAA


T'es toute pardonnée
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Dim 22 Sep - 16:21


Quand le passé refait surface
Elle se moquait un peu lui quand il vient à lui demander si elle ne se rappeler vraiment de rien, affirmant que c'était ça d'être amnésique, comme si Andrew l'ignorait. Toutefois, au lieu de se vexer à cette réflexion ça le fit esquisser un sourire. Elle ne manquait pas d'humour, même s'il s'agissait d'un humour un peu cinglant toujours tinté d'ironie et de sarcasme. Mine de rien, Andy avait aussi ce genre d'humour, c'était sa seule défense comme il avait pour habitude de dire. Il tenta d'en savoir un peu plus au sujet de cette perte de mémoire, mais lorsque Sasha se mit à répondre finissant sa phrase par une autre interrogation. Qu'est-ce que ça changeait ? Beaucoup de chose du moins pour lui. Avec la situation actuelle, il se montrait d'autant plus prudent.

-Je sais pas, c'est juste par curiosité.


Mensonge ! Il avait une idée derrière la tête, si le surnaturel avait un lien avec la perte de mémoire de la jolie brune, alors elle devait être au courant de quelque chose qui ne devait pas plaire à son ou ses ravisseur(s) de toute évidence, ça intéressait plus Andrew qu'une simple bagarre qui a mal tourné à cause de ses fréquentations douteuses.

-Mon père bosse dans la police et il n'a pas parlé de ton cas... C'est plutôt ça qu je comprends pas...

ne pas comprendre, c'était bien la chose que le jeune Pritchard ne supportait pas, ne pas savoir, ne pas comprendre pourquoi on lui a caché des choses volontairement... ou pas d'ailleurs... Il aimait tout savoir sur tout et n'importe quoi. Le cas Lennox l'intriguait au plus au point sans qu'il ne sache vraiment pourquoi. Une simple amnésie comme il en arrive fréquemment, accident ou pas, il n'était pourtant pas proche de la jeune femme, alors pourquoi vouloir savoir. Parce que c'est dans sa nature ? Sans doute, en tout cas il garderait un œil sur l'avancé de cette affaire !

-Pourquoi tu n'as pas cherché à retrouvé ton oncle et ta tante pour en savoir plus sur toi ? Je veux sire que c'est plus facile que de demander ses dossiers confidentiels... pas si confidentiel que ça au final...

HJ : shame on me c'est tout court

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Mer 2 Oct - 12:43

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface

-Je sais pas, c'est juste par curiosité.

Par curiosité ? Je n'aime pas trop entendre ça comme excuse. J'avais bien compris qu'il était un être très curieux, il savait tout sur tout, même sur des choses qu'il n'était pas censé connaître, ce qui signifiait que s'il posait des questions c'était parce que quelque chose le chiffonnait ou parce qu'il voulait en savoir plus. Il devait avoir une idée derrière la tête mais j'étais bien incapable pour le moment de savoir laquelle. J'attendis donc en silence jusqu'à ce qu'il reprenne.

-Mon père bosse dans la police et il n'a pas parlé de ton cas... C'est plutôt ça que je comprends pas...

Son père bosse dans la police ? Ceci explique beaucoup de choses. Déjà qu'il soit au courant d'autant de choses, qu'il sache des faits inconnus de tous … il allait fouillé très certainement le soir dans les dossiers de son père. Ca expliquait aussi sa curiosité presque maladive … il aurait dû rentrer dans la police lui aussi, il aurait très certainement été un bon enquêteur, curieux, débrouillard, peut-être un peu trop bavard par contre. Journaliste aussi ça lui conviendrait parfaitement, un véritable fouineur en puissance. Le genre de gars qui me donnent des boutons quand ils commencent à rechercher des choses sur moi, mais qui me plaisent beaucoup quand je suis à la recherche d'infos. En somme il vaut mieux être ami avec ce genre de type plutôt qu'ennemi, c'est beaucoup plus sûr.

« C'est arrivé dans le comté voisin, c'est normal que ton père n'en est rien su … je ne vois pas pourquoi une fille retrouvée amnésique dans une forêt l'aurait intéressée de toute façon ! »

A moins qu'il soit un gros pervers qui est excitée par ce genre de fait, allez savoir, quand on voit le fils, on peut se poser des questions sur le père. Je ne prétend pas qu'Andrew soit un mauvais garçon, il m'a l'air tout à fait gentil, parfois un peu trop, bavard, curieux, trop aussi à mon goût, mais pas forcément méchant, mais on se rend compte assez rapidement avec tout ce qui se passe dans le monde qu'on ne peut pas vraiment faire confiance à nos voisins, même parfois à nos proches et que ce ne sont pas ceux qui paraissent les plus fous qu'ils le sont vraiment. Je finis ma bière et fais signe au serveur pour qu'il vienne débarrasser ma table et me resserve une autre pinte.

-Pourquoi tu n'as pas cherché à retrouvé ton oncle et ta tante pour en savoir plus sur toi ? Je veux sire que c'est plus facile que de demander ses dossiers confidentiels... pas si confidentiel que ça au final...

Mon oncle & ma tante ? C'est une très bonne question, je dois avouer que je ne sais pas trop pourquoi je n'ai pas commencé par les retrouver en premier. Peut-être parce que je ne suis pas prête à une confrontation avec eux, peut-être parce que je ne veux pas qu'ils me renvoient dans l'asile où ils m'ont placé. Techniquement parlant je ne suis pas capable de me débrouiller par moi même et ce sont mes tuteurs légaux qui doivent prendre les décisions à ma place. Donc s'ils décident que je ne devrais pas être dehors, je serais obligée d'y retourner et je n'en ai pas envie. Peut-être aussi parce que je n'éprouve aucun intérêt à leur égare et que je pense que cela a toujours été plus ou moins ainsi entre nous. Peut-être parce que je doute qu'ils en sachent plus que moi, je ne suis pas le genre de personne à m'ouvrir aux autres et si je l'ai fait, ils n'ont pas été ceux vers qui je me suis tournée.

« Peut-être parce que légalement ils ont le droit de me renvoyer à l'asile et que je n'en ai pas très envie ? Et puis je crois qu'ils ont quitté la ville, enfin tu dois mieux le savoir que moi vu que tu es Monsieur Je-sais-tout »

Pourquoi lui disais-je tout cela ? Parce que je savais que je ne craignais rien de lui ? Peut-être parce que je savais que j'en étais sortie une fois, je serais capable d'y retourner ? Peut-être que parce que je savais que je ne les laisserais pas faire ? Je ne sais pas, je crois que j'avais envie de lui dire la vérité, rien qu'une seule fois, c'est assez étrange mais ça faisait parfois du bien de pouvoir être soit même, sans peur d'être jugée ou piégée. Et puis de toute façon s'il m'arrivait quelque chose, je serais le retrouver et le lui faire payer …

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Lun 7 Oct - 15:41


Quand le passé refait surface
Andrew avait toujours eu cette curiosité maladive en lui, si petit ses questions se limitaient à des choses plus que banales, en grandissant il avait pris cette sale manie d'interférer dans la vie privée des gens, quitte à poser des questions vraiment personnelles. Il ne faisait pas ça méchamment ni par une quelconque perversité, c'était purement inconscient, la question montait jusqu'à son cerveau et impossible pour lui de se résigner à la garder pour lui. C'était exactement ce qu'il était en train de faire à Sasha, lui poser des questions parfois délicates, sans doute auxquelles, elle n'aurait préféré ne pas répondre. Toutefois, elle jouait le jeu, répondant aussi bien que possible avec son cynisme habituel. Une fille amnésique dans la forêt n'intéresserait personne ? Pas si sûr que ça, c'est justement un fait marquant du moins aux yeux du Pritchard. Faut dire qu'en plus du surnaturel ce genre de fait divers l’intéressait, probablement car Mystic Falls était une ville avec beaucoup de faits divers non expliqués qu'on peut associer à quelque chose de surnaturel...

-Je sais pas... Mon père a un sens aigu de la justice. Sauver la veuve et l'orphelin c'est son truc. Ton affaire aurait pu l'intéresser !

Enfin, même si à l'heure actuelle, les affaires de vampire et autres créatures mystiques occupaient plus ses journées que les simples affaires d'amnésie, même si c'était plutôt rare, pour une homme Niels il n'y avait rien de surprenant à entendre de telles histoire. Andrew se reconcentra sur Sasha, répondant à une énième question qu'il avait posé. Pourquoi n'avait-elle pas retrouvé son oncle et sa tante. Au lieu de répondre simplement qu'elle n'en avait pas envie, elle évoqua l'asile et peut-être même le fait qu'ils avaient pu quitter la ville concluant sur le fait qu'Andy devait plus en savoir qu'elle à ce sujet puisque la brune le surnomma « Monsieur je sais tout »

-Oh ! J'apprécie la référence, mais non je ne sais pas tout. Je sais ce que je veux bien savoir avec les infos qui me tombent sous la main. Ton oncle et ta tante ne se sont pas approchés de ma famille, toi oui. J'ai pas envie, ni même le besoin de savoir des choses sur eux. J'ai su ce qui t'étais arrivé, j'ai pas poussé le vice plus loin.

S'arrêtant un instant, il passa sa main dans ses cheveux avant d'appuyer ses deux coudes sur la table et de reprendre son petit discours.

-Quand j'ai su que t'étais internée, je pensais ne plus jamais te revoir, faut dire que pour sortir de ses conneries là il faut y aller. Je pense même que t'en sors plus fou que tu n'y es rentré. Enferme, défoncé par les cachets ils font tout pour que tu deviennes un légume. Savoir ça, c'était suffisant à me dire que tu finirais comme tout les autres là-bas. Alors continuer de savoir des choses sur toi et ta famille ça me devenait inutile. Puis je ne suis pas un psychopathe avec des lubies étranges qui aime surveiller les gens. Dans le monde actuel, je fais comme je peux pour protéger les miens. Et si en savoir plus sur quelqu'un m'évite de perdre un énième proche bah je le fais.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   Jeu 10 Oct - 10:32

... ... ...
Sasha & Andrew




∞ Quand le passé refait surface

-Je sais pas... Mon père a un sens aigu de la justice. Sauver la veuve et l'orphelin c'est son truc. Ton affaire aurait pu l'intéresser !

Je levais les yeux au ciel en l’entendant me dire que son père avait le sens aigu de la justice. Non mais qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre, j’avais l’impression d’avoir un gamin de 5 ans devant moi qui me vante les mérites de son père, ce héros. Entre un fils fouineur et un père qui se prend pour un justicier, on était mal barré avec une famille comme ça. Je ne dis pas qu’il n’en faut pas, c’est même mieux en général qu’un flic qui s’en tamponne des malheurs des gens et qui fait le strict minimum, mais je n’aime pas trop qu’on fouine dans ma vie juste parce que mon cas intéresse. De toute façon, sauf s’il trouve celui ou ceux qui m’ont fait ça, je ne veux pas le voir dans mes pattes à me poser mille et une questions, me donnant ainsi l’impression que j’étais la coupable dans l’histoire et non plus la victime. C’est comme certains qui prétendent que les victimes de viol l’avaient cherché, qu’elles demandaient que ça et qu’elles n’avaient que ce qu’elles méritaient, juste parce qu’elles n’habitaient pas dans le bon quartier, portaient une robe ou rentraient tard chez elles …. Peut-être que j’avais cherché ce qu’il m’était arrivée, je ne le serais peut-être jamais, mais je préfère qu’on parte du principe que j’étais la victime avant me prendre pour l’unique responsable de mon malheur, même si c’était en général dans mes habitudes.

« C’est qui ton père ? Batman ? »

Lui dis-je d’un ton ironique, pour lui montrer que ses propos ne m’impressionnaient pas et ne me touchais pas le moins du monde. Je me moquais de savoir qu’il avait un père super cool, super sympa, prévoyant et la main sur le cœur, je n’avais pas de père alors son image parfaite de paternel, il pouvait se la garder.

-Oh ! J'apprécie la référence, mais non je ne sais pas tout. Je sais ce que je veux bien savoir avec les infos qui me tombent sous la main. Ton oncle et ta tante ne se sont pas approchés de ma famille, toi oui. J'ai pas envie, ni même le besoin de savoir des choses sur eux. J'ai su ce qui t'étais arrivé, j'ai pas poussé le vice plus loin.

Formidable, monsieur était en fait un radar ambulant, une espèce d’alarme, ne se mettant en route que si on franchie la limite de sa « propriété ». Et bien évidemment, je l’avais franchi sans même songer que j’allais avoir sur le dos « Monsieur pot-de-colle ». Enfin bon, il m’a quand même renseigné sur quelques trucs intéressants, je ne peux pas lui en vouloir pour tout.

-Quand j'ai su que t'étais internée, je pensais ne plus jamais te revoir, faut dire que pour sortir de ses conneries là il faut y aller. Je pense même que t'en sors plus fou que tu n'y es rentré. Enferme, défoncé par les cachets ils font tout pour que tu deviennes un légume. Savoir ça, c'était suffisant à me dire que tu finirais comme tous les autres là-bas. Alors continuer de savoir des choses sur toi et ta famille ça me devenait inutile. Puis je ne suis pas un psychopathe avec des lubies étranges qui aime surveiller les gens. Dans le monde actuel, je fais comme je peux pour protéger les miens. Et si en savoir plus sur quelqu'un m'évite de perdre un énième proche bah je le fais.

Il n’avait pas tort pour le coup, je n’aurais jamais dû sortir de cet endroit. C’était peut-être le but de mes tuteurs ou pensaient-ils vraiment que j’allais pouvoir m’en sortir grâce à un traitement ou à une aide psychologique ou je ne sais quoi encore. Ce qui est sûr c’est que j’aurais dû rester coincer dans cet endroit encore un long moment. Peut-être qu’on se fait des idées, peut-être que ce n’est que dans les films que cela se passe comme ça. Je ne me souviens pas de cette partie de ma vie, je ne saurais dire si j’étais en voie de guérison ou non. Peut-être que j’avais un traitement qui marche, peut-être que je suis sortie officiellement de cet institut … encore que j’en doute, mais sait-on jamais. Quand il parle du fait qu’il n’est pas un psychopathe, je me mets à rire, parce que sincèrement je pensais qu’il avait quand même un côté dérangé et qu’il pouvait me juger sur mon équilibre mental, le sien craignait un peu quand même.

« Et pourtant je suis là … la question à se poser c’est de savoir si je suis sortie avec leur autorisation ou si je me suis enfuie …  »

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le passé refait surface (Andrew & Sasha)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « La nostalgie refait surface quand le présent n'est pas à la hauteur du passé. » [PV Rêve de Lotus.]
» Par une froide nuit de l'hiver 1663... Ou comment le passé refait surface [RP unique]
» Quand le passé refait surface ~ Elena [HOT]
» Quand le passé refait surface [Pv. Kumbusho] [CLOS]
» Quand les souvenirs refont surface [PV Valentine Crowblack] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost World :: ESPACE DETENTE :: archives du forum :: VERSION 1.0 :: SAISON DEUX :: rps-